18
réponses
0
follower
Von : paul moud ubid | Dienstag, 2. Juni 2009 um 22:54
Default
paul moud ubid
paul moud ubid
j'ai compris les règles du best seller kniziesque, mais j'ai du mal à voir comment on y joue ? quelle type de carte joue-t-on, et quand ? et quel prix vaut une toile ? comment l'évalue-t-on ?

merci aux briscards de me déniaisier sur ce sujet :pouiclove:
My top
john_randalf
john_randalf
eh bien c'est du bluff, de l'intimidation etc ... Sorte de poker menteur :-)

pas vraiment de recette : car cela dépend de ta main de départ si tu as beaucoup de tableau d'un artiste tu as intérêt à les faire monter etc...
florica.fluture
florica.fluture
tupak amaru dit:eh bien c'est du bluff, de l'intimidation etc ... Sorte de poker menteur :-)
pas vraiment de recette : car cela dépend de ta main de départ si tu as beaucoup de tableau d'un artiste tu as intérêt à les faire monter etc...


Je ne sais pas, mais j'ai l'impression que ça ne répond pas vraiment à la question de M'sieur Ubid. (en fait, je dis ça, je suis en fait intéressé, car je me pose la même, de question : comment ça marche?)
My top
No board game found
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Cher Monsieur,

Ben, comment dire, si vous allez en page d'accueil de tric Trac, vous verez que l'on vient de mettre une vidéo de 35 minutes qui couvre une partie complète ! :lol: On voit les tenants et les aboutissants je pense. Vous n'êtes pas obligé de regarder les 35 minutes puisqu'avec les 5 première minutes on voit comment ça marche et si vous allez au bout, vous vous rendrez compte de la valeur des cartes au fur et à mesure des 4 manches...

la vidéo : cliquez là !

Bien à vous de cordialement

Monsieur Phal
My top
No board game found
florica.fluture
florica.fluture
Mince, il nous a vu!
En fait, je ne peux pas visualiser cette vidéo, ni aucune autre, car je suis au boulot, et filtré (d'ailleurs, je me demande encore comment ce dernier accès à TT m'est encore ouvert)
Donc j'espérais que quelqu'un allait nous faire un descriptif "crayon-papier-clavier" du tour de jeu, des actions...

Merci quand même, M'sieur Phal.
My top
No board game found
Fadest
Fadest
florica.fluture dit:Donc j'espérais que quelqu'un allait nous faire un descriptif "crayon-papier-clavier" du tour de jeu, des actions...

Pour ça, le mieux est peut-être d'essayer la version PC solo contre 3 IA.
cf lien sur la fiche de cette édition :
http://www.trictrac.net/index.php3?id=j ... l&jeu=3190

Bon, c'est sur qu'il va manquer tout le sel d'un jeu d'enchères en général et de Modern Art en particulier, que le logiciel n'est pas au top de l'ergonomie de mémoire, et que jouer au boulot, c'est pas mieux que regarder la TT TV, mais pour comprendre les règles et faire quelques tours, ça suffit bien.
My top
No board game found
Hugo
Hugo
Préambule

1) C'est un jeu qui s'appréhende très facilement et très simplement en y jouant. En général les débutants font une saison à blanc, en tâtonnant largement, à l'issue de laquelle leurs yeux s'écarquillent, car ils viennent de piger "comment ça marche", et se gavent sur les 3 saisons qui restent. Cette manière me parait beaucoup plus agréable que lire des posts un peu trop long sur un forum. Mais bon on a pas tous l'occasion de le tester avant l'achat.

2) Je considère que la découverte des stratégies fait pleinement partie du plaisir de jeu. C'est pourquoi je suis une peu réfractaire à en parler avec des débutants, car j'ai l'impression de vous spoiler un peu de votre bonheur. Mais bon vous êtes majeur et vacciné, donc libre à vous de continuer à lire :|

3) Il ne faut pas prendre ce qui suit comme "le guide ultime des stratégies à Modern Art", j'ai 5/6 parties dans les dents, et je joue peut-être très mal.

Discussions stratégiques

Quel prix vaut une toile ? Comment l'évalue-t-on ?

C'est la question la plus délicate, mais en première approximation:

Tu as du comprendre qu'il y a, à la fin de la saison, une phase de vente des tableaux.

L'artiste le plus en vogue se vendant 30.000.
puis 20.000 et 10.000 pour les 2 autres
et 0 pour les 2 artistes les moins vendus.

Cela donne déjà une première approximation: Si je pense que Bahut est très en vogue cette saison, et qu'il va finir premier, alors je peux proposer, par exemple 22.000 pour un de ses tableaux. Ainsi, je vais pouvoir faire une bénéfice de 8.000 en le revendant 30.000 en fin de saison.

Mais attention:

1) Tu viens de donner 22.000 euros au joueur ayant mis aux enchères le tableau. Alors que ton bénéfice (potentiel !) n'est que de 8.000 euros. Tu es moins gagnant que le vendeur...

En même temps, si tu n'en propose que 15.000 (bénéfice partagé), il y aura bien un autre joueur pour enchérir, qui préfère faire lui, 14.000 de bénéficie "seulement", plutôt que te laisser toi faire 15.000 de bénéfice. Et ainsi de suite, ce qui profite en général au vendeur.

C'est pourquoi il est aussi important d'essayer d'évaluer qui est en tête pour ne pas trop l'engraisser durant ses phases de vente.

2) L'artiste peut finalement finir 2ème, dépassé sur le fil par une autre artiste en fin de saison. Dans ce cas tu as perdu 2.000. Il peut même ne pas finir classé, auquel cas il ne vaut que des clous, et tu as perdu 22.000.

A cela se rajoute le cumul de côte de saison en saison, le fait que certains artistes sont plus prolifiques que d'autres (12 Nex mais 17 Koriko je crois), que certains artistes sont passé de mode car trop vendu...
Ce qui fait que j'ai déjà vu partir des tableaux à 76.000 comme à 2.000.

Je pense que sur l'évaluation des tableaux, avec 1 ou 2 parties dans les dents, chaque joueur peut faire une estimation "correcte" à 5.000 euros près. D'ailleurs je le vois bien chez moi sur les enchères à poing fermé, les écarts entre celui qui offrent le plus et celui qui offre le moins se sont considérablement resserré maintenant.

Ce finalement pas la dessus que tu feras la différence.

Quelle type de carte joue-t-on ? Quand les joue-t-on ?

Alors la ça devient intéressant. Autant je trouve difficile de mieux enchérir qu'un autre joueur de même niveau, autant la gestion de la main est primordiale pour faire la différence:

Quand tu choisis ta carte, tu choisis l'artiste à mettre en vente, et le type d'enchère. En général le plus important des 2 critères est l'artiste. Tu peux ensuite avoir le choix entre plusieurs types d'enchère pour cet artiste, mais pas toujours.

Commençons par les artistes.

Dans ce jeu, l'important c'est de vendre, et de vendre ce que les autres veulent. Et les autres veulent des artistes cotés. Donc l'idéal c'est d'avoir en fin de partie et/ou de manche les cartes des artistes les plus cotés pour pouvoir les mettre en vente au meilleur prix. Pour ça, soit tu t'en remets au hasard, soit tu lui donne un petit coup de pouce :^:

Imaginons que dans ma main de départ j'ai 4 Bahut 2 Sadlands et 2 Koriko. C'est à moi de commencer. Une stratégie valable est d'ouvrir par un Bahut. Le second joueur peut être en effet tenté de lui aussi jouer du Bahut, qui se vendra sans doute plus cher que du Darmoir ou du Koriko. Ce qui ferai alors ton jeu puisque Bahut pourrait ainsi finir 1er ou 2ème de la première manche. Et toi tu auras encore 2 ou 3 tableaux de cette artiste en main, pour les prochaines manches que tu pourra espérer vendre à bon prix.

Dans les grandes lignes: Il faut trouver des synergies avec les autres joueurs, "sentir" les artistes que les autres veulent faire monter pour soit les accompagner dans cette quête soit essayer de les contrer si on a soit même un peu de soutien. En effet, si tu es le seul à croire en un artiste, il y a peut de chance qu'il termine premier ou deuxième contre le dédain des autres joueurs. Et cette synergie doit se retrouver à la fois au niveau de chaque manche (finir classé), et au niveau du jeu complet (cumul des côtes).

On peut vouloir aussi piéger un joueur, à qui on vend cher un tableau d'un artiste très côté auparavant, puis se battre pour essayer de le faire terminer hors des 3 premiers, lui faisant ainsi perdre toute valeur.

Le principe de base et donc de garder les artistes les plus côtés, pour les vendre le plus tard possible, mais pas trop tard non plus, sinon il risque alors de ne rien valoir. Il faut aussi savoir lancer les artistes au bon moment, et surtout pas à contre temps. Tu verras ça s'apprend vite, c'est pas mal de bon sens, de feeling.

Il faut aussi prendre en compte les artistes les plus prolifiques (difficile pour Nex, avec ses 12 tableaux de finir trois manches premier par exemple), l'historique des ventes (mais où sont passé tout ces Sadlands, on en a pas vu un de la partie).

Pour les types d'enchères:

Enchères libres:

C'est l'enchère la plus fréquente, et pour laquelle le tableau sera évalué à sa plus juste valeur. Il ne sera en général ni surévalué, ni sousévalué. De plus cette enchère est la plus simple à jouer pour le vendeur, elle ne demande pas d'effort particulier autre que de récolter les soussous dans la popoche.

Enchères à poing fermé:

Pour moi c'est l'enchère qui permet le plus facilement de surévaluer le prix. Je la trouve idéal sur des débuts de manche où tout est encore ouvert, et où chacun se fait son petit film dans sa tête. On ne peut pas être aiguillé par ce que sont prêt à mettre les autres pour ce tableau, quelles sont les synergies potentielles. Et puis surtout, même si on est prêt à mettre 17.000 pour ce tableau, ça se trouve aucun autre joueur ne serait monté au delà de 12.000, ce dont on ne se rend pas compte en enchère secrète, ou alors trop tard. En contrepartie il est important pour le vendeur de participer aux enchères en mettant un prix de réserve, qui s'il n'est pas atteint par les autres joueurs, alors le tableau ne sera pas vendu, mais lui reviendra. Pas si simple à évaluer.

Enchères un tour de table:

C'est à l'inverse l'enchère qui sous-évalue un peu le prix des tableaux. Il faut mieux les jouer en début de carrière d'un artiste. Effectivement un tableau sous-évalué 6.000 plutôt que 8.000, ça fait moins mal qu'un tableau sous évalué 50.000 à la place de 67.000.

Enchères à prix fixe:

L'enchère la plus difficile selon moi, vu que c'est le vendeur qui évalue le prix: s'il sous évalue: il fait un cadeau à ses adversaires, s'il surévalue, alors personne ne va lui acheter, et il va devoir se l'acheter lui même à un prix exorbitant. En général il vaut mieux sous-évaluer légèrement pour être sur qu'il parte, que de vouloir grappiller 3.000 et se retrouver avec une croute sous les bras. Je conseille de bien réfléchir à l'avance, pendant le tour des autres, au prix que l'on va proposer pour ce genre de tableau, car ce n'est pas évident de se décider en 10 secondes.

Enchère double:

L'enchère la plus rentable en général, et aussi la plus stratégique. En première approche, elle permet, en 1 tour, de vendre 2 cartes. Ce qui déjà, est plus rentable que de n'en vendre qu'une seule.

Mais ce n'est pas tout: si tu as bien compris comment marche la côte des artistes, cela te permet d'augmenter largement la côte de l'un d'entre eux, soit pour rattraper un artiste plus en vogue, soit pour semer la concurrence, soit même pour terminer contre toute attente une saison. Tu peux donc ainsi contrôler plus finement les côtes des artistes, surprendre tes adversaires, et faire encore de plus gros bénéfs.

Car en général tu vendras plus cher 2 Bahut en 1 enchère double qu'en 2 enchères simples (edité). En effet imaginons la partie suivante:

Déjà vendu: 3 Koriko et 2 Nex et 1 Bahut.

Scénario 1:
Si je mets un Bahut en jeu, il sera estimé à 10.000 (voir règle des égalités), donc acheté disons 7.000

Si je remets le second Bahut en jeu, il sera estimé cette fois-ci 30.000 donc acheté disons 25.000.

Bénéfices 32.000

Scénario 2:
Maintenant si je mets les 2 aux enchères en même temps, alors il sera estimé 30.000 deux fois donc disons un lot acheté à 50.000.

Bénéfices 50.000

Sans compter qu'en plus entre mes 2 tours d'enchères du premier scénario il peut se passer plein de choses (Koriko repasse en tête, la manche est terminé, etc...), le second scénario devient vraiment plus intéressant.

Pour la double enchère il y a aussi des cas particulier de fin de manche, où jouer une carte double seule peut-être intéressant. Il y a quelques posts sur le sujet dans le forum.

C'est pourquoi il circule des variantes pour équilibrer le nombre de doubles par joueur pour ne pas trop favoriser l'un d'entre eux. Je trouve ça un peu excessif, à moins peut-être de jouer en compétition :shock:

Remarques générales:

- Bien penser à ce que l'on donne (de manière certaine) au vendeur, tout autant qu'a son propre bénéfice (qui lui est en plus hypothétique).

- Sa main donne une indication très précieuse sur le déroulement du jeu: Ca me renseigne sur les artistes que je vais pouvoir soutenir, ce que avec lesquels je vais pouvoir terminer la saison, ceux qui ont été sous-joués ou sur-joués, etc... Il faut exploiter au maximum cette information !

- Contrairement à ce que l'on voit dans la vidéo, je considère qu'il est très rare qu'il soit intéressant d'acheter une toile que l'on mets soit même aux enchères. En général c'est plutôt soit que l'on joue mal, soit que nos adversaires jouent mal.

- Essayer de comprendre les stratégies des autres. Comme dans tout jeu c'est très important. Ici pour savoir qui à intérêt à finir vite la manche, qui sera prêt à payer cher pour tel ou tel artiste, à qui il semble rester pas mal de Darmoir dans les mains, qui a tendance à acheter ou au contraire qui à tendance à ne pas prendre part aux enchères, etc... C'est un jeu d'information. Plus tu en as meilleur tu es.

- Les phases de vente à chaque fin de saison réinjecte de l'argent dans le circuit, ce qu'il fait qu'il y a plus d'argent en circulation en fin de partie. Les enchères s'en ressentent.

Conclusion

Pour finir, je dirai que ce post te donnera peut-être une vision un peu calculatoire et technique du jeu, mais ce n'est pas l'essentiel: Le tchatche, la mauvaise fois et l'instinct sont tout aussi important.

Je ne suis pas vraiment adepte des jeux d'optimisation, et j'aime Modern Art, car j'y retrouve une certaine ambiance autour de la table malgré tout. Ne pas hésiter par exemple, à décrire les tableaux mis en vente :1900pouic: :


"Mesdames et messieurs, aujourd'hui notre galerie est fière de mettre en vente une pièce exceptionnelle: un des touts premiers tableaux de Koriko, période maternelle, représentant la chaleur de l'été perçu depuis une chambre froide. Mise à prix cadeau pour vous, 17.000€. Faites vos offres !".


Bon jeu !

Edit: correction des quelques fautes d'orthographes et ajout d'une ligne sur l'importance à accorder à la compréhension des autres joueurs (remarques générales)
My top
No board game found
paul moud ubid
paul moud ubid
Monsieur Phal dit:Cher Monsieur,
Ben, comment dire, si vous allez en page d'accueil de tric Trac, vous verez que l'on vient de mettre une vidéo de 35 minutes qui couvre une partie complète ! :lol: On voit les tenants et les aboutissants je pense. Vous n'êtes pas obligé de regarder les 35 minutes puisqu'avec les 5 première minutes on voit comment ça marche et si vous allez au bout, vous vous rendrez compte de la valeur des cartes au fur et à mesure des 4 manches...
la vidéo : cliquez là !
Bien à vous de cordialement
Monsieur Phal


et bien justement, Monsieur Phal, c'est après ces 35 mn que je me suis demandé de comment qu'on joue ! Parce qu'on comprenait bien ce qui se passait en fonction de ce que vous jouiez tous les 4, mais on ne comprenait pas pourquoi vous jouiez telle carte ou payiez tel montant... c'est donc le sens de ma question...
My top
rimkadu113
rimkadu113
ouah ça c'est du post haiku :pouicok:
ça donne envie d'essayer le jeu ça m'a l'air vraiment bien
My top
No board game found
paul moud ubid
paul moud ubid
Merci haiku, j’imprime et je lis ça !
My top
Default
florica.fluture
florica.fluture
Passionnant, M'sieur Haiku, ça trouverait bien sa place dans Plato "Bien débuter à".

Merci
My top
No board game found
Fadest
Fadest
Haiku dit:"Mesdames et messieurs, aujourd'hui notre galerie est fière de mettre en vente une pièce exceptionnelle: un des touts premiers tableaux de Koriko, période maternelle, représentant la chaleur de l'été perçu depuis une chambre froide. Mise à prix cadeau pour vous, 17.000€. Faites vos offres !".

D'un autre coté, Koriko dans sa période maternelle n'a jamais su transcender l'émotion artistique qu'il avait su insufflé à sa période post-décontructiviste moderne, donc 17.000 c'est clairement du vol.
Et je ne dis pas ça pour que vous n'enchérissiez pas avant moi, hein ?
My top
No board game found
O_cedar
O_cedar
Le message de Haiku est excellent.

J'appuie encore un peu plus sur la phrase primordiale :

"Quand vous proposez une somme en espérant faire un bénéfice, réfléchissez aussi à la somme d'argent que se fait le vendeur à ce tour".

À chaque partie, les débutants (ou ceux qui n'y comprendront jamais rien) disent : "je comprends pas, je finis dernier alors que tous les tableaux que j'ai acheté m'ont rapporté de l'argent !"

Oui, mais en gagnant 1 000 et en donnant 29 000 aux autres, on signe son arrêt de mort. Pareil en achetant à la banque un tableau qui nous donnera un bénef de 5 000 plutôt que de le vendre 25 000 à quelqu'un d'autre !
My top
No board game found
unkle
unkle
D'un autre coté, Koriko dans sa période maternelle n'a jamais su transcender l'émotion artistique qu'il avait su insufflé à sa période post-décontructiviste moderne, donc 17.000 c'est clairement du vol.


Ce genre de phrase, c'est typiquement la dynamique principale de Modern Art entre joueurs qui connaissent le jeu. Du gros nawak avec des vrais morceaux de "mais c'est pas comme ca qu'on joue ma brave dame, si c'etait pour donner la partie a (inserer nom de joueur), fallait rester chez soi". Une bonne partie de l'excellence de se jeu vient des discussions a cote sur les tableaux (le theme est quand meme reussi), et sur ses mecaniques. Modern Art en mode silence, c'est triste. Alors qu'en enfumant au maximum ses adversaires, la oui (enfumez, enfumez, il en restera toujours qqchose...).

Cela etant enorme post de M.Haiku :pouicok:
My top
No board game found
benben
benben
Pour le coup de la double enchère seule:

Tu as 3 bahut devant toi par exemple.
Tu proposes bahut double enchère, seul...
Les joueurs suivants ont le choix:

1: ils ajoutent une carte et cela fait 5 bahut (la carte ajouté, la double enchère et les 3 devant toi)=> fin de manche. Du coup c'est tant mieux pour toi parce que bahut termine premier et tu en as 3 et t'es le seul à en avoir...

2: Personne n'ajoute de carte de crainte de scénario 1 et du coup la carte te revient gratos et là c'est jackpot. En plus cela assure un bon classement au bahut
sten
sten
Pour le coup de la double enchère seule:
Tu as 3 bahut devant toi par exemple.
Tu proposes bahut double enchère, seul...
Les joueurs suivants ont le choix:
1: ils ajoutent une carte et cela fait 5 bahut (la carte ajouté, la double enchère et les 3 devant toi)=> fin de manche. Du coup c'est tant mieux pour toi parce que bahut termine premier et tu en as 3 et t'es le seul à en avoir...
2: Personne n'ajoute de carte de crainte de scénario 1 et du coup la carte te revient gratos et là c'est jackpot. En plus cela assure un bon classement au bahut


C'est exactement la situation qui s'est présentée pour moi ce we lors de ma toute première partie (et de celle des 4 autres joueurs) mais je n'ai pas osé.
N'ayant plus de nex en main je n'ai pas osé joué ce tableau de peur qu'on me le pique alors que j'aurai peut être du histoire de lui assurer la première place quoi qu'il arrive.
My top
Dncan
Dncan
Pour les ceusses qui lisent l'anglais, il y a un chapitre complet sur la stratégie dans le readme.txt qui accompagne le programme dont le lien figure sur la fiche du jeu (celui avec les 3 IA)...
paul moud ubid
paul moud ubid
Haiku dit:Préambule
1) C'est un jeu qui s'appréhende très facilement et très simplement en y jouant. En général les débutants font une saison à blanc, en tâtonnant largement, à l'issue de laquelle leurs yeux s'écarquillent, car ils viennent de piger "comment ça marche", et se gavent sur les 3 saisons qui restent. Cette manière me parait beaucoup plus agréable que lire des posts un peu trop long sur un forum. Mais bon on a pas tous l'occasion de le tester avant l'achat.
2) Je considère que la découverte des stratégies fait pleinement partie du plaisir de jeu. C'est pourquoi je suis une peu réfractaire à en parler avec des débutants, car j'ai l'impression de vous spoiler un peu de votre bonheur. Mais bon vous êtes majeur et vacciné, donc libre à vous de continuer à lire :|
3) Il ne faut pas prendre ce qui suit comme "le guide ultime des stratégies à Modern Art", j'ai 5/6 parties dans les dents, et je joue peut-être très mal.
Discussions stratégiques
Quel prix vaut une toile ? Comment l'évalue-t-on ?
C'est la question la plus délicate, mais en première approximation:
Tu as du comprendre qu'il y a, à la fin de la saison, une phase de vente des tableaux.
L'artiste le plus en vogue se vendant 30.000.
puis 20.000 et 10.000 pour les 2 autres
et 0 pour les 2 artistes les moins vendus.
Cela donne déjà une première approximation: Si je pense que Bahut est très en vogue cette saison, et qu'il va finir premier, alors je peux proposer, par exemple 22.000 pour un de ses tableaux. Ainsi, je vais pouvoir faire une bénéfice de 8.000 en le revendant 30.000 en fin de saison.
Mais attention:
1) Tu viens de donner 22.000 euros au joueur ayant mis aux enchères le tableau. Alors que ton bénéfice (potentiel !) n'est que de 8.000 euros. Tu es moins gagnant que le vendeur...
En même temps, si tu n'en propose que 15.000 (bénéfice partagé), il y aura bien un autre joueur pour enchérir, qui préfère faire lui, 14.000 de bénéficie "seulement", plutôt que te laisser toi faire 15.000 de bénéfice. Et ainsi de suite, ce qui profite en général au vendeur.
C'est pourquoi il est aussi important d'essayer d'évaluer qui est en tête pour ne pas trop l'engraisser durant ses phases de vente.
2) L'artiste peut finalement finir 2ème, dépassé sur le fil par une autre artiste en fin de saison. Dans ce cas tu as perdu 2.000. Il peut même ne pas finir classé, auquel cas il ne vaut que des clous, et tu as perdu 22.000.
A cela se rajoute le cumul de côte de saison en saison, le fait que certains artistes sont plus prolifiques que d'autres (12 Nex mais 17 Koriko je crois), que certains artistes sont passé de mode car trop vendu...
Ce qui fait que j'ai déjà vu partir des tableaux à 76.000 comme à 2.000.
Je pense que sur l'évaluation des tableaux, avec 1 ou 2 parties dans les dents, chaque joueur peut faire une estimation "correcte" à 5.000 euros près. D'ailleurs je le vois bien chez moi sur les enchères à poing fermé, les écarts entre celui qui offrent le plus et celui qui offre le moins se sont considérablement resserré maintenant.
Ce finalement pas la dessus que tu feras la différence.
Quelle type de carte joue-t-on ? Quand les joue-t-on ?
Alors la ça devient intéressant. Autant je trouve difficile de mieux enchérir qu'un autre joueur de même niveau, autant la gestion de la main est primordiale pour faire la différence:
Quand tu choisis ta carte, tu choisis l'artiste à mettre en vente, et le type d'enchère. En général le plus important des 2 critères est l'artiste. Tu peux ensuite avoir le choix entre plusieurs types d'enchère pour cet artiste, mais pas toujours.
Commençons par les artistes.
Dans ce jeu, l'important c'est de vendre, et de vendre ce que les autres veulent. Et les autres veulent des artistes cotés. Donc l'idéal c'est d'avoir en fin de partie et/ou de manche les cartes des artistes les plus cotés pour pouvoir les mettre en vente au meilleur prix. Pour ça, soit tu t'en remets au hasard, soit tu lui donne un petit coup de pouce :^:
Imaginons que dans ma main de départ j'ai 4 Bahut 2 Sadlands et 2 Koriko. C'est à moi de commencer. Une stratégie valable est d'ouvrir par un Bahut. Le second joueur peut être en effet tenté de lui aussi jouer du Bahut, qui se vendra sans doute plus cher que du Darmoir ou du Koriko. Ce qui ferai alors ton jeu puisque Bahut pourrait ainsi finir 1er ou 2ème de la première manche. Et toi tu auras encore 2 ou 3 tableaux de cette artiste en main, pour les prochaines manches que tu pourra espérer vendre à bon prix.
Dans les grandes lignes: Il faut trouver des synergies avec les autres joueurs, "sentir" les artistes que les autres veulent faire monter pour soit les accompagner dans cette quête soit essayer de les contrer si on a soit même un peu de soutien. En effet, si tu es le seul à croire en un artiste, il y a peut de chance qu'il termine premier ou deuxième contre le dédain des autres joueurs. Et cette synergie doit se retrouver à la fois au niveau de chaque manche (finir classé), et au niveau du jeu complet (cumul des côtes).
On peut vouloir aussi piéger un joueur, à qui on vend cher un tableau d'un artiste très côté auparavant, puis se battre pour essayer de le faire terminer hors des 3 premiers, lui faisant ainsi perdre toute valeur.
Le principe de base et donc de garder les artistes les plus côtés, pour les vendre le plus tard possible, mais pas trop tard non plus, sinon il risque alors de ne rien valoir. Il faut aussi savoir lancer les artistes au bon moment, et surtout pas à contre temps. Tu verras ça s'apprend vite, c'est pas mal de bon sens, de feeling.
Il faut aussi prendre en compte les artistes les plus prolifiques (difficile pour Nex, avec ses 12 tableaux de finir trois manches premier par exemple), l'historique des ventes (mais où sont passé tout ces Sadlands, on en a pas vu un de la partie).
Pour les types d'enchères:
Enchères libres:
C'est l'enchère la plus fréquente, et pour laquelle le tableau sera évalué à sa plus juste valeur. Il ne sera en général ni surévalué, ni sousévalué. De plus cette enchère est la plus simple à jouer pour le vendeur, elle ne demande pas d'effort particulier autre que de récolter les soussous dans la popoche.
Enchères à poing fermé:
Pour moi c'est l'enchère qui permet le plus facilement de surévaluer le prix. Je la trouve idéal sur des débuts de manche où tout est encore ouvert, et où chacun se fait son petit film dans sa tête. On ne peut pas être aiguillé par ce que sont prêt à mettre les autres pour ce tableau, quelles sont les synergies potentielles. Et puis surtout, même si on est prêt à mettre 17.000 pour ce tableau, ça se trouve aucun autre joueur ne serait monté au delà de 12.000, ce dont on ne se rend pas compte en enchère secrète, ou alors trop tard. En contrepartie il est important pour le vendeur de participer aux enchères en mettant un prix de réserve, qui s'il n'est pas atteint par les autres joueurs, alors le tableau ne sera pas vendu, mais lui reviendra. Pas si simple à évaluer.
Enchères un tour de table:
C'est à l'inverse l'enchère qui sous-évalue un peu le prix des tableaux. Il faut mieux les jouer en début de carrière d'un artiste. Effectivement un tableau sous-évalué 6.000 plutôt que 8.000, ça fait moins mal qu'un tableau sous évalué 50.000 à la place de 67.000.
Enchères à prix fixe:
L'enchère la plus difficile selon moi, vu que c'est le vendeur qui évalue le prix: s'il sous évalue: il fait un cadeau à ses adversaires, s'il surévalue, alors personne ne va lui acheter, et il va devoir se l'acheter lui même à un prix exorbitant. En général il vaut mieux sous-évaluer légèrement pour être sur qu'il parte, que de vouloir grappiller 3.000 et se retrouver avec une croute sous les bras. Je conseille de bien réfléchir à l'avance, pendant le tour des autres, au prix que l'on va proposer pour ce genre de tableau, car ce n'est pas évident de se décider en 10 secondes.
Enchère double:
L'enchère la plus rentable en général, et aussi la plus stratégique. En première approche, elle permet, en 1 tour, de vendre 2 cartes. Ce qui déjà, est plus rentable que de n'en vendre qu'une seule.
Mais ce n'est pas tout: si tu as bien compris comment marche la côte des artistes, cela te permet d'augmenter largement la côte de l'un d'entre eux, soit pour rattraper un artiste plus en vogue, soit pour semer la concurrence, soit même pour terminer contre toute attente une saison. Tu peux donc ainsi contrôler plus finement les côtes des artistes, surprendre tes adversaires, et faire encore de plus gros bénéfs.
Car en général tu vendras plus cher 2 Bahut en 1 enchère double qu'en 2 enchères simples (edité). En effet imaginons la partie suivante:
Déjà vendu: 3 Koriko et 2 Nex et 1 Bahut.
Scénario 1:
Si je mets un Bahut en jeu, il sera estimé à 10.000 (voir règle des égalités), donc acheté disons 7.000
Si je remets le second Bahut en jeu, il sera estimé cette fois-ci 30.000 donc acheté disons 25.000.
Bénéfices 32.000
Scénario 2:
Maintenant si je mets les 2 aux enchères en même temps, alors il sera estimé 30.000 deux fois donc disons un lot acheté à 50.000.
Bénéfices 50.000
Sans compter qu'en plus entre mes 2 tours d'enchères du premier scénario il peut se passer plein de choses (Koriko repasse en tête, la manche est terminé, etc...), le second scénario devient vraiment plus intéressant.
Pour la double enchère il y a aussi des cas particulier de fin de manche, où jouer une carte double seule peut-être intéressant. Il y a quelques posts sur le sujet dans le forum.
C'est pourquoi il circule des variantes pour équilibrer le nombre de doubles par joueur pour ne pas trop favoriser l'un d'entre eux. Je trouve ça un peu excessif, à moins peut-être de jouer en compétition :shock:
Remarques générales:
- Bien penser à ce que l'on donne (de manière certaine) au vendeur, tout autant qu'a son propre bénéfice (qui lui est en plus hypothétique).
- Sa main donne une indication très précieuse sur le déroulement du jeu: Ca me renseigne sur les artistes que je vais pouvoir soutenir, ce que avec lesquels je vais pouvoir terminer la saison, ceux qui ont été sous-joués ou sur-joués, etc... Il faut exploiter au maximum cette information !
- Contrairement à ce que l'on voit dans la vidéo, je considère qu'il est très rare qu'il soit intéressant d'acheter une toile que l'on mets soit même aux enchères. En général c'est plutôt soit que l'on joue mal, soit que nos adversaires jouent mal.
- Essayer de comprendre les stratégies des autres. Comme dans tout jeu c'est très important. Ici pour savoir qui à intérêt à finir vite la manche, qui sera prêt à payer cher pour tel ou tel artiste, à qui il semble rester pas mal de Darmoir dans les mains, qui a tendance à acheter ou au contraire qui à tendance à ne pas prendre part aux enchères, etc... C'est un jeu d'information. Plus tu en as meilleur tu es.
- Les phases de vente à chaque fin de saison réinjecte de l'argent dans le circuit, ce qu'il fait qu'il y a plus d'argent en circulation en fin de partie. Les enchères s'en ressentent.
Conclusion
Pour finir, je dirai que ce post te donnera peut-être une vision un peu calculatoire et technique du jeu, mais ce n'est pas l'essentiel: Le tchatche, la mauvaise fois et l'instinct sont tout aussi important.
Je ne suis pas vraiment adepte des jeux d'optimisation, et j'aime Modern Art, car j'y retrouve une certaine ambiance autour de la table malgré tout. Ne pas hésiter par exemple, à décrire les tableaux mis en vente :1900pouic: :

"Mesdames et messieurs, aujourd'hui notre galerie est fière de mettre en vente une pièce exceptionnelle: un des touts premiers tableaux de Koriko, période maternelle, représentant la chaleur de l'été perçu depuis une chambre froide. Mise à prix cadeau pour vous, 17.000€. Faites vos offres !".

Bon jeu !
Edit: correction des quelques fautes d'orthographes et ajout d'une ligne sur l'importance à accorder à la compréhension des autres joueurs (remarques générales)

merci Haiku; j'ai joué comme tu m'as dit et j'ai gagné !
C’est même pas vrai j'ai relu ton post après la partie, ca n'empêche qu'il est extrêmement bien écrit et instructif... et en plus on atriché (sans le vouloir) il ne dvait rester que deux NEX à la dernière manche, et on en a retrouvé 4 ! des oeuvres posthumes, peut-être ? :pouicsupercool:
My top