30
réponses
13
followers
Von : Prince-Baron | Donnerstag, 2. März 2017 um 17:08
Prince-Baron
Prince-Baron
Suite au sujet sur le MJ, je me demandais, au delà du : "c'est quelqu'un avec qui je passe un bon moment"

Qu'est-ce qui caractérise pour vous un bon joueur de jdr ?

Des attitudes, en jeu ou hors jeu ?
Des compétences ?

A vous de jouer
Vicen
Vicen
"Alors le bon [roliste], il tire [aux dés] mais c'est un bon [roliste].
Tandis que le chasseur, il tire au fusil mais c'est un bon ou mauvais chasseur"


bon : dès qu'un pnj louche bouge, il se met à couvert ou le neutralise en douceur.
moyen : dès qu'un pnj louche bouge, il tire dessus ou le coupe en deux.
mauvais : dès qu'un pnj bouge, il tire dessus ou le coupe en deux.
thanos17
thanos17
Pour moi un bon joueur c est simplement le type/femme qui s implique un minimum dans le scénario,qui est a l écoute et surtout qui monopolise pas le devant de la scène, après le coté technique et tout ça c est vachement secondaire a mes yeux.
Je préfère mille fois quelqu un qui s implique et qui est agréable même en étant débutant qu une personne qui ramène tout le temps sa science c est désagréable au possible et je te parle pas de ceux qui passent leur vie sur smartphone, ou qui racontent des tonnes d anecdotes toute la soirée.
Prince-Baron
Prince-Baron
D'après vos premiers retours, j'aurais tendance à découper l'approche comme ceçi:

Comportement du joueur à la table:
- respecte la parole des autres joueurs
- respecte les décisions du MJ (bon si vrt le mj est nul c'est un autre problème)
- évite les apartés hors jeu
- n'est pas sur son tel ou tablette sans rapport avec la partie


Implication du joueur dans le scénario
- a un intérêt pour l'intrigue
- ses actions sont cohérentes avec le scénario (cohérente ne veux pas dire intelligente )


Utilisation du personnage
- essai d'utiliser au mieux les capacité de son personnage
- fait du roleplaying lorsque c'est pertinent
- essai d'utiliser au mieux les règles du jeu (il ne s'agit pas de maximiser, mais d'être dans le thème, un jeu avec des règles de duel qu'un dueliste n'utilise jamais par exemple).


que voyez vous d'autre ?
gobo
gobo
Le bon joueur (idem pour le MJ), c'est quelqu'un avec qui j'arrive à jouer.
Prince-Baron
Prince-Baron
gobo dit :Le bon joueur (idem pour le MJ), c'est quelqu'un avec qui j'arrive à jouer.

Merci pour cet avis précis et détaillé qui nous éclaire beaucoup.

gobo
gobo
Prince-Baron dit :
gobo dit :Le bon joueur (idem pour le MJ), c'est quelqu'un avec qui j'arrive à jouer.

Merci pour cet avis précis et détaillé qui nous éclaire beaucoup.

Oui et ça résume très bien la situation

Le Korrigan
Le Korrigan
vaste question...

AMHA il n'y a pas de bons et de mauvais rôlistes, juste des types qui correspondent (ou pas) à un groupe de joueurs...

Le JdR est un loisir paradoxalement assez intimiste et les parties les plus mémorables (ie ou j'ai le plus pris mon pied) sont celles qui se sont déroulés avec mon groupe de potes qu'on connaissait sur le bout des doigts depuis des lustres... on connaissait nos attentes, nos désirs d'aventures, le style de scénarios qui nous convenait et ceux qui menaient rivalisaient d'audace et d'inventivité pour surprendre les PJ... Ajouter un joueur déséquilibrait parfois le groupe, idem lorsqu'un des joueurs manquait...

Et pour un jeu donné il y a mille et une façon d'y jouer... J'ai pas mal joué à Nephilim et j'ai rencontré des gens qui y jouaient à la donjon (style mago dixième niveaux)... c'était surprenant mais si ils prenaient leur pied ainsi, ils auraient bien tort de s'en priver!

Tout rôliste trouvera avec un peu de patience une table à son pied...

Bref, je ne pense pas qu'on puisse parler de bons ou mauvais roliste mais d'osmose avec un groupe...
Graourr
Graourr
Salut,

Ma réponse à la question va être un peu radicale, mais par mon expérience et une réflexion de qq minutes après la lecture de vos réponses : un bon rôliste n'est pas qq avec qui je passe une bonne soirée. Trop facile.

Je passe de très bons moments avec des potes, cela fait des années qu'on joue et que l'on rigole ensemble, je les aime mais ce ne sont pas de bons rôlistes pour autant. Un bon rôliste est au moins aussi rare qu'un bon MJ.

QQ critères : Je rejoins la liste de Prince-Baron mais :
Un bon rôliste est capable de jouer un personnage qui n'est pas une simple et pâle copie de lui même.
Il aura une orientation politique, sexuelle, idéologique ou un caractère très différent, sans pour autant tomber dans la caricature ou le cliché, et sans en faire des caisses et vampiriser la table avec un rp lourdingue pour autant.

De nombreux rôlistes (médiocres selon moi) jouent d'une table et d'un jeu à l'autre le même personnage. Ils peuvent être super sympas, agréables, offrir l'apéro, être super rp mais c'est toujours le même perso : un coup déguisé en samouraï à L5R, flic à Cthulhu, paladin à Donj... ils ne se mettent pas en danger (les joueurs) et au final ne me surprennent pas.

Pareil, ils prennent rarement ou jamais sciemment de mauvaises décisions, sachant que ça risque de bouleverser leur perso, l'intrigue, la campagne... mais nom de nom, si ça apporte du jeu, pourquoi ne pas se jeter à l'eau ??

En général on inscrit sur sa feuille de perso les coups durs, les évènements négatifs et les erreurs de son personnage durant la conception de son background, mais rarement durant une partie.

Durant votre carrière de joueur combien de fois avez vous vu : un personnage se suicider (ne serait ce que le tenter), devenir le sbire d'un grand méchant, quitter le groupe pour un amour, se révolter contre son maître (sans que son maître soit un grand méchant sinon c'est trop facile), devenir un pacifiste convaincu dans un univers ultra violent, raccrocher ses gants en annonçant qu'il a gagné suffisamment de tunes pour prendre sa retraite... ???

Bref, j'attends d'un bon, ou d'un excellent MJ ou joueur qu'il me surprenne... et ça n'arrive presque jamais.

Bien sur, les parties sont agréables, mais putain je ne joue pas au jdr pour rester pépère dans un fauteuil... je veux bien m'installer et ronronner dans une certaine routine pendant qq séances, mais à un moment faut que ça bouge, faut que je tombe sur le cul, que je me décroche la machoire et que d'une séance à l'autre je n'arrete pas de me demander comment mon perso va réagir à ce qui s'est déroulé durant la précédente partie.

Non sérieux, un bon rôliste ou un bon MJ, c'est une fille ou un gars super sympa. Vous me faîtes rêver .

Graour.
My top
No board game found
Kane
Kane
En fait, un constat d'un vieux grognard : s'impliquer dans la partie (éviter d'avoir le nez fourré constamment dans les suppléments par exemple), roleplay, bonne connaissance de son perso., ne pas monopoliser la parole...bref, pas simple. Voire même difficile. Certains joueurs peuvent paraître transparents parce qu'à la table il y a un "monstre" de roleplay qui inhibe complètement le jeu des autres participants q

 
gobo
gobo
Amusant. Vous cherchez des moutons à 5 pattes.
Votre joueur idéal, il dépend de la météo aussi ?
On peut trouver autant d'attentes que ce qu'il y a de joueur... Alors oui je persiste et je signe "le bon joueur et celui avec qui j'arrive à jouer".
C'est à la fois simple et très vague mais ça inclus les qualités et défauts de chacun.
Prince-Baron
Prince-Baron
gobo dit :Amusant. Vous cherchez des moutons à 5 pattes.
Votre joueur idéal, il dépend de la météo aussi ?
On peut trouver autant d'attentes que ce qu'il y a de joueur... Alors oui je persiste et je signe "le bon joueur et celui avec qui j'arrive à jouer".
C'est à la fois simple et très vague mais ça inclus les qualités et défauts de chacun.

Définir avec des personnes qui refusent le principe même de la définition est aussi efficace que de vouloir retenir du sable avec ses mains.

Chacun a le droit de jouer avec qui il veut et comme il le souhaite. Mais il y a bien des attitudes, des comportements qui son majoritairement reconnu comme facilitant et d'autres comme gênants. Ce ne sont pas forcement les même suivant les individus.
Mais c'est ce niveau de précision qui permet de mieux comprendre et d'avoir un échange constructif.

gobo
gobo

Prince-Baron dit :Définir avec des personnes qui refusent le principe même de la définition est aussi efficace que de vouloir retenir du sable avec ses mains.

Pourtant j'ai donné ma définition qui peut paraitre vague et simpliste. Elle ne te convient sans doute pas mais elle est aussi valable que tout autre.
Après, je comprend bien mais ce que je veux exprimer c'est que le JdR est une activité centré sur des relations sociales et que tu peux avoir des attentes complètement opposées et variable. entre celui qui veut jouer roleplay/pépère/prise de risque ou autre comment du définis ce qui est bon ou mauvais ?

exemple : Si tu as un joueur qui joue rolplay et qui monopolise 80% du temps de parole... tu vas dire, c'est pas un bon joueur ? sauf que si les autres sont plutôt suiveurs et y trouvent leur compte et complètent les échanges autour de la table, je ne vois pas de problème. Joueur qui peut faire ça sur une partie et jouer plus réservé sur une autre.
En gros il n'y a pas de bon ou de mauvais joueur mais des tables qui fonctionne et d'autre moins.

Graourr
Graourr
gobo dit :

En gros il n'y a pas de bon ou de mauvais joueur mais des tables qui fonctionne et d'autre moins.

Ouaip !!!

Mais la question qui est posée, et à laquelle je réponds à ma façon et selon mon point de vue, est : qu'est qu'un bon joueur de jdr ???
Et pas, qu'est ce qu'un joueur plaisant, une table qui fonctionne, ou quelle météo idéale pour jouer au jdr ?

Un joueur à ma table peut être dans la vie un sacré connard (de mon point de vue, mon ressenti) mais malgré tout un sacré rôliste. Je peux reconnaître qu'à ce moment là, son interprétation m'a scotchée, qu'il a fait avancer l'intrigue avec brio, ses improvisations appuient celle du mj sans le géner et relance la dynamique à la table. On peut reconnaître les qualités d'une personne dans un domaine sans en supporter la présence... et au pire, bah tant pis, c'est dommage je préfère jouer à une autre table.

Ensuite, les attentes des uns et des autres fluctuent avec le temps et selon les personnes. Je viens de faire une pause de plus de deux ans de jdr. C'est la première de ma vie, je joue depuis la fameuse boîte rouge de D&D, je vous laisse calculer les années et ça ne fait pas de moi une pointure pour autant.
Mais en gros, j'ai fait cette pause parce que je ne trouvais plus mon compte dans les parties avec mes potes habituels. Je veux avancer dans ma pratique et trouver des sensations qui sont devenues rares aux tables que je fréquentais et qui ne correspondent pas à l'envie et au plaisir ludique de mes partenaires. C'est pas grave, on fait du plateau à la place, et on se marre bien. Et les rares fois où nous nous retrouvons avec des D20 et face à un écran de MJ, c'est génial et je me marre aussi. Mais c'est plus rare.

Je comprends que mon niveau d'exigence soit un peu hors normes, je semble être un brin élitiste et je dois paraître pour la plupart intransigeant.
Au delà de la question jusqu'où pousser le curseur d'exigence, je vous demande : de quoi on cause ?
Oui, le jdr est un divertissement culturel et social, mais je pense que cela peut-être considéré comme un art, une activité plaisante certes, mais que l'on peut pratiquer avec sérieux et sur laquelle on peut s'entraîner et travailler (travail dans le bon sens du terme). Après, chacun est seul juge de son implication et du plaisir que lui procure ses parties et sa table.

Au plaisir de lire vos réponses.

Graour.

My top
No board game found
gobo
gobo
Oui tu répond à ta façon et moi à la mienne.
Tu te dis élitiste mais c'est ton droit tout comme celui qui joue en déconnant.
Le jeu de rôle comme un art... Pourquoi pas. C'est un autre débat mais on peut faire les mêmes remarques sur l'art en général.

Ce que je veux dire même si ma définition peut paraitre comme une provocation pour certains, c'est qu'on est plus sur un débat philosophique et qu'on est pas prêt d'avoir une réponse tranchée claire et précise.

PS : J'ai commencé aussi avec la boite rouge et depuis je joue très peu.... et ça fait pas mal d'années . j'ai toujours suivi de près ou de loin le petit monde du JdR et ne suis pas du tout un spécialiste.
gobo
gobo
Ce que tu dis, Graourr, est très interessant.
Ton niveau d'exigence est lié sans doute au ton expérience du JdR et à une certaine lassitude ou routine dans tes parties.
On a tous tendance à jouer d'une manière plus ou moins stéréotypée, inconsciemment ou non... De là peut arriver une certaine routine.
Kane
Kane
@ Graourr...je me suis retrouvé dans la même situation que toi...après bien des années de pratique intensive, nous avons constaté qu'une certaine lassitude s'était installée autour de la table...bon, il est vrai que nous tournions sur peu de jeu : Shadowrun, Chulhu, Warhammer et Battletech (avec une campagne de 5 ans pour ce dernier !) pour l'essentiel. Pourtant, tout le monde maîtrisait son jeu avec sa façon propre à lui d'envisager le taf : mais dans l'ensemble, nous axions notre jeu sur le roleplay...les règles, on s'en préoccupait peu...bref.

Et d'un commun accord, nous avons décidé de nous mettre à la diète. Le plaisir n'y était plus en tant que joueurs...donc jeux de cartes évolutifs, jeux de plateaux...nous y avons pris beaucoup de plaisir - et c'est toujours le cas. Et puis un soir, j'ai proposé un one shot. A la va comme ch'te pousse. Monde sword and sorcery classique, un scénar à la con, une feuille de pj qui tenait sur 1/4 A4. J'ai choppé des bruitages et des sons d'ambiance sur le net, quelques B.O. J'étais en totale impro. Et nous avons pris un panard ! la mayo. avait pris...

Après, je pense que chacun doit pouvoir trouver une table qui lui convienne en tant que joueur...roleplay, plutôt puriste au niveau des règles, ou un savant mélange de respect des règles/roleplay...
Albatur
Albatur
Le bon MJ il voit un aventurier, il le dézingue avec une hydre.
Le mauvais MJ il voit un aventurier, il le dézingue avec une hydre aussi mais c'est un mauvais MJ.

My top
No board game found
Prince-Baron
Prince-Baron
gobo dit :[...]

Ce que je veux dire même si ma définition peut paraitre comme une provocation pour certains, c'est qu'on est plus sur un débat philosophique et qu'on est pas prêt d'avoir une réponse tranchée claire et précise.

[...]

Ce n'est pas que ta définition est une provocation, c'est juste que ce n'est pas une définition!

Là tu dis un bon joueur c'est un joueur avec qui je m'amuse. Donc tu exprimes un point de vue mais tu ne défini rien.

Si par contre tu disais, c'est un joueur avec qui je m'amuse parce qu'il... et que tu donnes des critères là on aura une définition plus concrète et précise. Après on ne sera peut être pas d'accord mais il sera possible de comprendre sur quoi tu te bases et d'échanger.

C'est le problème depuis le début de ce sujet, peu donnent des précisions (des critères) sur leur remarques. Donc cela ne permet pas d'échanger de façon constructive.

 

gobo
gobo
Prince-Baron dit :D'après vos premiers retours, j'aurais tendance à découper l'approche comme ceçi:

Comportement du joueur à la table:
- respecte la parole des autres joueurs
- respecte les décisions du MJ (bon si vrt le mj est nul c'est un autre problème)
- évite les apartés hors jeu
- n'est pas sur son tel ou tablette sans rapport avec la partie

Implication du joueur dans le scénario
- a un intérêt pour l'intrigue
- ses actions sont cohérentes avec le scénario (cohérente ne veux pas dire intelligente )

Utilisation du personnage
- essai d'utiliser au mieux les capacité de son personnage
- fait du roleplaying lorsque c'est pertinent
- essai d'utiliser au mieux les règles du jeu (il ne s'agit pas de maximiser, mais d'être dans le thème, un jeu avec des règles de duel qu'un dueliste n'utilise jamais par exemple).

que voyez vous d'autre ?
Ok dans ce cas je vais reprendre ton post qui recouvre pas mal de choses auxquelles je vais ajouter deux notions:
- le degré d'importance pour chacune des notions citées ci-dessus. ou a quel niveau du comportement "d'aparté", "respecte la parole des autres"...etc, est ce que je peux supporter ?
- le facteur temps. Joueurs Comme MJ, au fur et à mesure que la partie avance ma tolérance à tel ou tel comportement peut grandement varier et certaines pratiques peuvent s'entrechoquer. Un roleplaying qui de mon avis est pertinent peut être perçu par un autre joueur comme ne respectant pas la parole des autres joueurs. Une apartés peut détendre l'atmosphère ou me planter l'ambiance.
blush
 
Prince-Baron
Prince-Baron
gobo dit :
Prince-Baron dit :D'après vos premiers retours, j'aurais tendance à découper l'approche comme ceçi:

Comportement du joueur à la table:
- respecte la parole des autres joueurs
- respecte les décisions du MJ (bon si vrt le mj est nul c'est un autre problème)
- évite les apartés hors jeu
- n'est pas sur son tel ou tablette sans rapport avec la partie

Implication du joueur dans le scénario
- a un intérêt pour l'intrigue
- ses actions sont cohérentes avec le scénario (cohérente ne veux pas dire intelligente )

Utilisation du personnage
- essai d'utiliser au mieux les capacité de son personnage
- fait du roleplaying lorsque c'est pertinent
- essai d'utiliser au mieux les règles du jeu (il ne s'agit pas de maximiser, mais d'être dans le thème, un jeu avec des règles de duel qu'un dueliste n'utilise jamais par exemple).

que voyez vous d'autre ?
Ok dans ce cas je vais reprendre ton post qui recouvre pas mal de choses auxquelles je vais ajouter deux notions:
- le degré d'importance pour chacune des notions citées ci-dessus. ou a quel niveau du comportement "d'aparté", "respecte la parole des autres"...etc, est ce que je peux supporter ?
- le facteur temps. Joueurs Comme MJ, au fur et à mesure que la partie avance ma tolérance à tel ou tel comportement peut grandement varier et certaines pratiques peuvent s'entrechoquer. Un roleplaying qui de mon avis est pertinent peut être perçu par un autre joueur comme ne respectant pas la parole des autres joueurs. Une apartés peut détendre l'atmosphère ou me planter l'ambiance.
blush
 

Effectivement tu as raison l'étape suivant lorsque l'on à des critères précis, c'est de décider à quel niveau on met la pondération de chacun. Voir où l'on place le curseur.

Et comme tu le dis cela peut également dépendre du moment dans la partie.

gobo
gobo
On avance ! Doucement mais on avance.
Prince-Baron
Prince-Baron
gobo dit :On avance ! Doucement mais on avance.

J'ai failli le dire

LouFredou
LouFredou
J'ai écouté récemment le podcast de La Cellule "Compensation et geste rôliste" qui parle un peu de cela :
http://www.lacellule.net/2017/04/podcast-jdr-compensation-et-geste.html
Bon, le sujet était en fait surtout axé sur le besoin ou non de ces 'gestes rôlistes', en gros des techniques de jeu permettant de 'compenser' les vides éventuels des règles (techniques souvent apprises par la pratique mais pas forcément), pour permettre la meilleure partie possible.
Du coup, il n'y a pas eu beaucoup de conseils sur ces 'gestes' mais à la fin, au moment de refermer le podcast, l'animateur a eu une phrase qui m'a bien touché et qui m'est revenue en tête en lisant la discussion d'ici : s'adressant à un des participants, il a exclamé un genre de "oh pardon XX ! On ne t'a quasiment pas entendu !! Que voudrais-tu ajouter ?" (le XX en question s'étant en effet très peu exprimé dans ce podcast-là) 
Et du coup, pour revenir au sujet discuté ici, pour moi, un "bon" rôliste devrait avoir avant tout ces qualités-là : écoute, partage, veiller à ce que chacun s'exprime et trouve sa place (même si c'est dans la confrontation-rivalité), rebondir les uns sur les autres, coopérer/interagir pour aller vers la meilleure histoire/séance possible, etc ..
Et par rapport aux autres messages présents ici ou sur le sujet voisin "Bon ou mauvais MJ" (https://www.trictrac.net/forum/sujet/bon-mj-mauvais-mj?page=1&limit=32&display=default), peut-être ne faut t'il pas confondre 'bon rôliste' et 'bonne histoire de jdr' : une partie où seuls 2 joueurs interviennent, monopolisant l'attention et empêchant les autres de s'exprimer, pourra donner un beau récit de jdr .. mais ça n'en fait pas pour moi de 'bons rôlistes' si ils ne laissent pas assez de place à chacun (j'imagine mal qu'on puisse vouloir aller à une séance de jdr pour être seulement spectateur et juste écouter les autres parler ..)
Sinon, d'autres qualités ma paraissent bien chouettes également, comme l'implication/immersion, être force de proposition, prendre des initiatives, lâcher la bride à son imagination, oser être roleplay comme un acteur, .. mais pour moi c'est plus de la "performance" rôliste et ça passe un poil après le tronc commun de tout rôliste qui se respecte : l'écoute & co !

Enfin, par rapport à l'élitiste Graourr, je suis partagé avec le fait qu'un bon rôliste se doive de surprendre/se surprendre, et notamment d'essayer de tout jouer : un bon acteur doit t'il essayer toute sorte de rôles si il a une préférence ou un plus grand talent pour les rôles dramatiques/comiques/.. ??
Question non tranchée à mon niveau.

Quoi qu'il en soit, chouette discussion à lire en ce qui me concerne (notamment les échanges avec Gobo) alors que ça me semblait de prime abord un vieux sujet maintes fois rebattus et peu intéressant, genre arlésienne des discussions jdr ..
 
My top
No board game found
Kane
Kane
J'ai remarqué, au cours de mon modeste parcours de rôliste que quelques fois, un bon MJ ne fera pas forcément un bon PJ. Exemple : il y a quelques années, j'ai connu un très très bon MJ, notamment sur Mechwarrior : au niveau interprétation des PNJ, il était dans la moyenne. Mais dans la conception des scénarios, les descriptions et les mises en perspectives, l'imagination, il était excellent, largement au-dessus de la moyenne. Et constamment dans l'impro., sans qu'aucune incohérence ne vienne entachée sa maîtrise...mais voilà : curieusement, en tant PJ, il était ingérable...

Quant au fait que certains joueurs seront meilleurs sur certains thèmes que sur d'autres, je crois surtout que c'est affaire de goût et d'implication...lorsque je maîtrise des jeux contemporains (Chtulhu, Crimes, Maléfices...) ou des jeux plus atypiques (Hurlements, Rêve de dragons, Pendragon...), mes joueurs en redemandent...mais sur les jeux futuristes...c'est la cata. (Mechwarrior, Shadowrun...). Et lorsque j'incarne un PJ, c'est tout l'inverse...   

 
ppRaistlin
ppRaistlin
J'interviens comme un cheveu sur la soupe dsl. Je n'ai que très peu d'expérience du jdr contrairement a vous mais j'aimerai m'y remettre avec les enfants pour le faire découvrir autre chose que les tablettes et squeeze. Donc je cherche des sources d'inspiration ..normal..
La question est la suivante : "Trouvez vous que Mr Phal est un bon MJ (dans MashUp) ? Trouvez vous que Mr Guillaume et Fred Henry sont de bons rolistes?"

N'y voyez pas une critique. Je regardé tous les mashup en me disant "ce mec est genial ! je dois reussir a faire comme lui" et j ai bien rigolé avec les joueurs mais etant donné que je n ai quasiment aucune expérience je peux me tromper. J'aurai aime avoir votre avis sur ce point, un exemple concret,  sans langue de bois, puisque l on parle de la qualité d'un roliste.
gobo
gobo
ppRaistlin dit :J'interviens comme un cheveu sur la soupe dsl. Je n'ai que très peu d'expérience du jdr contrairement a vous mais j'aimerai m'y remettre avec les enfants pour le faire découvrir autre chose que les tablettes et squeeze. Donc je cherche des sources d'inspiration ..normal..
La question est la suivante : "Trouvez vous que Mr Phal est un bon MJ (dans MashUp) ? Trouvez vous que Mr Guillaume et Fred Henry sont de bons rolistes?"

N'y voyez pas une critique. Je regardé tous les mashup en me disant "ce mec est genial ! je dois reussir a faire comme lui" et j ai bien rigolé avec les joueurs mais etant donné que je n ai quasiment aucune expérience je peux me tromper. J'aurai aime avoir votre avis sur ce point, un exemple concret,  sans langue de bois, puisque l on parle de la qualité d'un roliste.

J'ai vu trop peu d'épisodes de mashup et je ne me considère pas comme un spécialiste mais les quelques uns que j'ai pu voir, de ce que je retiens, c'est surtout des joueurs qui prennent plaisir. Je ne répond donc pas à ta question mais je remarque que souvent, lorsqu'on est débutant, il y a une grosse crainte à commercer jouer au jdr. Lâchez-vous, faites des "erreurs". Parfois c'est se tromper ou "mal" jouer qui apporte son sel à une partie.

DarkBeber
DarkBeber
Moi je trouve qu'ils donnent une bonne image de ce que peut être une partie de jdr réussie :
- ils s'amusent
- ils ne discutent pas de choses hors jeu, car ça couperait le rythme
- parce qu'ils ne sont que 2, et que M. Phal veille au grain, la narration est rythmée et l'aventure ne stagne pas pendant des heures
- les joueurs essayent de faire attention à ne rien dire lorsque leur personnage n'est pas dans l'action (genre, c'est le tour de garde de X, donc Y dort... donc Y ne donne pas de conseil à X)
- Fred Henry fait un effort certain pour jouer un personnage qui ne lui ressemble pas (en tout cas j'espère !!! yes)
- M. Phal nous offre des PNJ sympas
- on verra pour la saison 2, mais la saison 1 avait une intrigue bigrement bien construite !

On retrouve donc pas mal des points évoqués dans les posts précédents !
Par contre, je ne suis pas très fan du système de jeu, et ça impacte un peu la partie, mais c'est un tout autre sujet.
 
Kane
Kane
DarkBeber dit :Moi je trouve qu'ils donnent une bonne image de ce que peut être une partie de jdr réussie :
- ils s'amusent
- ils ne discutent pas de choses hors jeu, car ça couperait le rythme
- parce qu'ils ne sont que 2, et que M. Phal veille au grain, la narration est rythmée et l'aventure ne stagne pas pendant des heures
- les joueurs essayent de faire attention à ne rien dire lorsque leur personnage n'est pas dans l'action (genre, c'est le tour de garde de X, donc Y dort... donc Y ne donne pas de conseil à X)
- Fred Henry fait un effort certain pour jouer un personnage qui ne lui ressemble pas (en tout cas j'espère !!! yes)
- M. Phal nous offre des PNJ sympas
- on verra pour la saison 2, mais la saison 1 avait une intrigue bigrement bien construite !

On retrouve donc pas mal des points évoqués dans les posts précédents !
Par contre, je ne suis pas très fan du système de jeu, et ça impacte un peu la partie, mais c'est un tout autre sujet.
 

Je cautionne. On sent chez Phal le poids de l'expérience. Et je le trouve plutôt bon. C'est rythmé, pas de temps mort, l'interprétation des PNJ est réussie, l'humour est présent...

Quant à Fred, l'interprétation de son perso est dynamique et il lui donne vie. Que dire de Guillaume ? bon aussi, avec ses lancers de dés tellement foireux que c'en est scandaleux ! mais tellement drôle au final, parce interprétés de façon très marrantes et ludiques par Phal (curieusement, quand le Sieur Guillaume maîtrise, il a plutôt du fion dans ses lancers ! et c'est tout aussi scandaleux d'ailleurs).

Donc oui, on peut dire objectivement que c'est une table très sympa ! 



 
Monsieur Phal
Monsieur Phal
Chers Monsieurs,

Merci pour ce retour sur notre table. Je tombe dessus un peu tard, mais cela fait plaisir à lire  

Je crois qu'il existe plusieurs façons de pratiquer le jeu de rôle. J'en ai une, elle me convient, elle est naturelle. D'ailleurs, pour rebondir sur la remarque plus haut à propos de l'expérience, j'ai toujours mené de cette manière, dès mes première partie. En joueur et en meneur. J'ai affiné ensuite avec des analyses du pourquoi et du comment. C'est surtout mon expérience et réflexion "cinéma" et "théâtre (mise en scène, analyses) aux beaux arts qui m'ont aidé. 

Ces diverses façons de pratiqué sont liés à ce que l'on attends, ce que l'on cherche dans le JdR. En tant que joueurs et en tant que meneur. Ma façon de gérer les choses en tant que meneur est donc très lié à mes propres besoins. Pour que cela prenne à la table, il faut, je crois, une parfaite adéquation entre ce que cherche le meneur et ce que cherchent les joueurs. Il se trouve que notre table est en parfait alignement. Les joueurs cherchent l'expérience que je leur propose. Les joueurs me proposent l'expérience que je cherche.

Bien sûr, le meneur va influencer les choses. Par exemple, et Monsieur Guillaume pourra confirmer, sa vision, son approche, son sentiment des échecs aux dés a un peu changer face à ma manière de les traiter. Nous en avons discuté. En tant que joueur, en tant que meneur, et surtout en tant que "créateur" de "MashUp" (et donc d'un jdr), j'ai réfléchis à pas mal de petites choses comme "l'échec aux dés, une péripétie et non une sanction". C'est facilité par le fait que je raisonne plutôt comme réalisateur de cinéma. C'est d'autant plus facile, évident que dans 95% des cas, ce sont mes histoires que je fais jouer, et que chaque scène est très claire dans mon esprit. Il faut dire que j'ai vu des milliers de films, des centaines de séries et que j'ai un peu "étudié" la chose. Là, c'est effectivement de l'expérience de vieux  

Bref, j'ai de la chance d'être tombé sur Monsieur Fred et Monsieur Guillaume pour un retour au JdR en tant que meneur. Ils sont parfaitement en adéquation avec ma façon de voir les choses, avec mes envies, et du coup je crois que le bon moment que nous passons se voit  

Pour ceux qui n'auraient pas vu, la saison 2 est en ligne. Elle est en cours. Les derniers épisodes arrivent d'ici peu : cliquez là !

C'est du Médiéval fantastique, il y a quelques morceaux de bravoures et, je crois, des passages très représentatifs de ce que peut être une partie de jdr.

Bien à vous

Monsieur Phal
My top
No board game found