34
réponses
0
follower
Von : polo_deepdelver | Donnerstag, 13. November 2003 um 17:21
polo_deepdelver
polo_deepdelver
En lisant différents sites sur l'utilisation de cette extension, j'ai compris ceci :

- Avant de commencer "véritablement" la partie, on pose les 12 tuiles de la rivière, en commençant par la source et en finissant par le lac.
- Chaque joueur, à tour de rôle, pose une tuile rivière.
- Après avoir posé le lac, on enleve la source et on jour normalement.

Est-ce correct ?
My top
No board game found
Gorbo
Gorbo
C'est correct ,

Le seul point où j'ai un doute, c'est la source que tu retire... :?:

mais j'ai bien aimer cette variante , qui apportai une nouveauté dans les villes entouré de paysans... :roll:

Gorbo
My top
No board game found
arthemix
arthemix
Gorbo dit:C'est correct

Pas exactement, mais tu as tout sur JeuxSoc... Je remercie François au passage, on sait jamais... :roll:
My top
No board game found
Patgom145
Patgom145
On n'enlève pas la source.
My top
No board game found
elv
elv
On laisse la source, et en plus quand on pose une tuile on peut placer un partisan dessus.
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Pour la source, c'est bien ce qu'il me semblait, par contre, elv, qu'entends-tu par "mettre un partisan dessus", c'est sur la rivière ? :?
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
De plus, à part faire joli dans le paysage, cette extension apporte-t-elle quelque chose en plus ?
My top
No board game found
arthemix
arthemix
Quand tu joues une tuile de "la Rivière" (sauf source et lac), tu peux placer un partisan dessus comme sur les autres plus tard dans le jeu. Le seul endroit des tuiles où tu ne peux pas poser de pions, c'est dans l'eau !

L'avantage de cette extension, c'est qu'elle compartimente bien le jeu dès le début et qu'elle évite le champ immense au centre qui fait gagner la partie à lui tout seul !

Elle est pas indispensable, mais très utile....
My top
No board game found
elv
elv
deepdelver dit:Pour la source, c'est bien ce qu'il me semblait, par contre, elv, qu'entends-tu par "mettre un partisan dessus", c'est sur la rivière ? :?

Non, je veux dire que les tuiles de rivière ont des bouts de route, villes, prés, et que dès la phase de pose de la rivière on peut poser un partisan sur lesdits bouts :)
My top
No board game found
Grunt
Grunt
C'est bien la recherche dans le forum. J'étais un peu confus quand à la mise en place aussi.

J'ai fait que 3 parties avec le fleuve et j'avoue que ça segmente bien et surtout ça permet d'être beaucoup plus étalé au départ, et c'est un réel plus.

Mais je trouve l'abbaye rattaché à la rivière puissante (trop non?)... Enfin peut-être pas plus qu'une abbaye pioché au début...

Pour le placement de la rivière, j'ai uniquement gardé un multiple du nombre de joueurs, mais je me demande si ça déséquilibre...
Blue
Blue
Grunt dit:C'est bien la recherche dans le forum. J'étais un peu confus quand à la mise en place aussi.
J'ai fait que 3 parties avec le fleuve et j'avoue que ça segmente bien et surtout ça permet d'être beaucoup plus étalé au départ, et c'est un réel plus.
Mais je trouve l'abbaye rattaché à la rivière puissante (trop non?)... Enfin peut-être pas plus qu'une abbaye pioché au début...
Pour le placement de la rivière, j'ai uniquement gardé un multiple du nombre de joueurs, mais je me demande si ça déséquilibre...


Je ne pense pas que le nombre de tuile de la rivière déséquilibre (tout comme le nombre de tuiles totale, qu'un joueur ai une tuile de plus ne change pas vraiment le score).
Quant à l'abaye en plus, en quoi serait elle trop puissante ?




Pour répondre à deepdelver, séparer les champs avec la rivière me semble incontournable : sans la rivière, on se retrouve souvent avec un seul gros champ qui apporte des points, et des petits sans points. La rivière ne garenti pas le contraire, mais oblige les joueurs à se battre des deux côtés, ce qui impose un choix supplémentaire (on va dire que der flush, c'est le carcassonne du 3ieme milénaire :P). J'ai vraiment du mal à jouer sans, tellement elle rend le jeu plus interressant. On n'a plus une grosse bataille pour le champ, mais on joue sur tout les tableaux.
My top
No board game found
Grunt
Grunt
Blue dit:Je ne pense pas que le nombre de tuile de la rivière déséquilibre (tout comme le nombre de tuiles totale, qu'un joueur ai une tuile de plus ne change pas vraiment le score).

Pour le nombre total, je pense que ça change pas mal pour optimiser les points finaux (mais bon vu la part de hasard avant, c'est ptet peanuts).
Blue dit:Quant à l'abaye en plus, en quoi serait elle trop puissante ?

Juste qu'elle est bien placée (centrale)...
Blue
Blue
moui, je sais pas si être proche de l'eau soit un grand avantage, car il y a souvent un petit malin pour faire un trou avec impossibilité de le remplir près de ton abbaye, et là, tu te retrouves avec un partisant bloqué, pour toute la partie.
Il ne faut pas oublié que la clef du jeu réside surtout dans la gestion des partisants (surtout ceux des adversaires ;)).

En fait, moi, les abbaye, je les préfère à la fin de la parties. Même si elle ne sont pas finies, elle apportent des points. Ca me permet de garder mes partisants pour bénéficier du travail des autres avant qu'il ne soit terminé...
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Blue dit:moui, je sais pas si être proche de l'eau soit un grand avantage, car il y a souvent un petit malin pour faire un trou avec impossibilité de le remplir près de ton abbaye, et là, tu te retrouves avec un partisant bloqué, pour toute la partie.
Il ne faut pas oublié que la clef du jeu réside surtout dans la gestion des partisants (surtout ceux des adversaires ;)).
En fait, moi, les abbaye, je les préfère à la fin de la parties. Même si elle ne sont pas finies, elle apportent des points. Ca me permet de garder mes partisants pour bénéficier du travail des autres avant qu'il ne soit terminé...


Je te conseillerais de jouer la variante où les constructions non terminées ne rapportent pas de points, c'est beaucoup plus intéressant.
My top
No board game found
Grunt
Grunt
Blue dit:moui, je sais pas si être proche de l'eau soit un grand avantage, car il y a souvent un petit malin pour faire un trou avec impossibilité de le remplir près de ton abbaye, et là, tu te retrouves avec un partisant bloqué, pour toute la partie.
Il ne faut pas oublié que la clef du jeu réside surtout dans la gestion des partisants (surtout ceux des adversaires ;)).

C'est vrai qu'il y a souvent un partisan bloqué par la rivière, mais les 3 fois ça a été sur un petit bout de ville. Mais vu sous cet angle, ça se défend. Merci!
Blue
Blue
deepdelver dit:Je te conseillerais de jouer la variante où les constructions non terminées ne rapportent pas de points, c'est beaucoup plus intéressant.


Il faut que je l'essaye, mais j'ai quand même des doutes sur le fait que ça change grandement le jeu : les construction non terminée ne rapporte pas grand chose, à part les abbayes, évidemment. Mais là, ça me semble illogique de ne pas compter l'abbaye (ça me semble contraire au jeu).

C'est vrai qu'à la fin, je m'arrange pour posé mes partisants de façon à ne plus en avoir pour maximisé le décompte final. Ca changera ça...
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Blue dit:
deepdelver dit:Je te conseillerais de jouer la variante où les constructions non terminées ne rapportent pas de points, c'est beaucoup plus intéressant.

Il faut que je l'essaye, mais j'ai quand même des doutes sur le fait que ça change grandement le jeu : les construction non terminée ne rapporte pas grand chose, à part les abbayes, évidemment. Mais là, ça me semble illogique de ne pas compter l'abbaye (ça me semble contraire au jeu).
C'est vrai qu'à la fin, je m'arrange pour posé mes partisants de façon à ne plus en avoir pour maximisé le décompte final. Ca changera ça...


Cela peut changer pas mal de choses : si tu t'es placé dans une ville, et que tes adversaires s'ingénuent à l'agrandir, si tu n'arrives pas à la fermer, tant pis pour toi.
D'ailleurs, toujours dans le même esprit, il faut joueur avec la règle "Interdiction de créer un trou (espaces vides)", cela peut souvent indisposer.
My top
No board game found
Tric Trac
Tric Trac
Grunt dit:C'est bien la recherche dans le forum. J'étais un peu confus quand à la mise en place aussi.

La règle n'est pas confuse, mais personnellement je ne vois aucune nécessité à poser la source en premier.
Bien au contraire, poser en premier un tronçon de rivière quelconque tiré au hasard par le premier joueur augmente les possibilités de placement.
Donc, je ne vois pas ce qui empêche de mettre l'ensemble des 12 tuiles rivière dans une pioche de départ, que les joueurs devront épuiser avant de tirer des tuiles dans la pioche normale.
Avec cette variante, un joueur qui tire la source ou le lac retourne sa tuile face visible. Deux cas de figures :
a) la pioche de départ est épuisée : le joueur pose donc obligatoirement la source ou le lac, puis tire une tuile dans la pioche normale (il ne s'agit donc pas d'une tuile rivière), la joue puis peut poser un partisan sur l'une des 2 tuiles posées.
b) il reste au moins une tuile dans la pioche de départ : le joueur tire une nouvelle tuile dans cette pioche, et pose cette dernière tuile rivière ; ensuite, il peut choisir de poser sa tuile source ou lac, ou bien la conserver face visible jusqu'à un prochain tour (il devra alors obligatoirement la poser si la pioche de départ est épuisée) ; puis, il peut poser un partisan sur une tuile qu'il a posé.
Il faut bien entendu interdire la pose de toute tuile qui empêcherait le placement de la tuile source ou de la tuile lac à l'une des extrémités de la rivière.
Quand vient le tour d'un joueur qui dispose d'une tuile source ou lac découverte devant lui, il tire une nouvelle tuile, la pose, peut ensuite choisir de poser sa tuile source ou lac (sauf si la pioche de départ est épuisée : la pose est alors obligatoire), puis, il peut poser un partisan sur une tuile qu'il a posé.
Si un joueur décide de poser la dernière extrémité (source ou lac) de la rivière avant que la pioche de départ ne soit épuisée, les tuiles rivière restantes ne seront pas utilisées, et à partir de ce moment, les joueurs tirent leurs tuiles dans la pioche normale.

J'ai fait que 3 parties avec le fleuve et j'avoue que ça segmente bien et surtout ça permet d'être beaucoup plus étalé au départ, et c'est un réel plus.
Mais je trouve l'abbaye rattaché à la rivière puissante (trop non?)... Enfin peut-être pas plus qu'une abbaye pioché au début...

Vous voulez dire un monastère ?
Si vous trouvez qu'un monastère est trop avantageux, il est toujours possible de décider qu'un joueur qui pose un monastère passe son prochain tour (à méditer)...

Pour le placement de la rivière, j'ai uniquement gardé un multiple du nombre de joueurs, mais je me demande si ça déséquilibre...

J'ai proposé au début de ma réponse une variante où le nombre de tuiles rivière posées peut varier, donc je ne pense pas que cela ait une grande importance.
Grunt
Grunt
Oui cette variante m'a l'air sympa à essayer! :D
Merci Mr l'invité!
Diamant
Diamant
Grunt dit:Oui cette variante m'a l'air sympa à essayer! :D
Merci Mr l'invité!

Je croyais pourtant être toujours connecté quand j'ai posté cette variante.

Pour la tuile monastère, au lieu de passer le prochain tour, j'aurais dû proposer :

"Le joueur qui pose une tuile monastère ne tire pas de tuile lors de son prochain tour."

Rien ne l'empêche donc de poser une tuile s'il en a en réserve au titre d'une quelconque autre variante de Carcassonne.
My top
No board game found
loïc
loïc
deepdelver dit:
Blue dit:
deepdelver dit:Je te conseillerais de jouer la variante où les constructions non terminées ne rapportent pas de points, c'est beaucoup plus intéressant.

Il faut que je l'essaye, mais j'ai quand même des doutes sur le fait que ça change grandement le jeu : les construction non terminée ne rapporte pas grand chose, à part les abbayes, évidemment. Mais là, ça me semble illogique de ne pas compter l'abbaye (ça me semble contraire au jeu).
C'est vrai qu'à la fin, je m'arrange pour posé mes partisants de façon à ne plus en avoir pour maximisé le décompte final. Ca changera ça...

Cela peut changer pas mal de choses : si tu t'es placé dans une ville, et que tes adversaires s'ingénuent à l'agrandir, si tu n'arrives pas à la fermer, tant pis pour toi.
D'ailleurs, toujours dans le même esprit, il faut joueur avec la règle "Interdiction de créer un trou (espaces vides)", cela peut souvent indisposer.


Enfin, ça dénature profondément le jeu. Aggrandir à l'extrême une ville adverse est simple. Si tu le fais, c'est un peu normal qu'il y ait une contrepartie. Tu marques un point pour chaque tuile posée. Je pense qu'il est logique de faire un comptage final. Ca fait partie de la stratégie à adopter. Quant aux trous, il faut quand même savoir que Carcassonne est quand un petit peu un jeu d'enfoiré et que créer un trou pour foutre sa merde, ça fait partie du jeu pour gêner un adversaire. Je me vois mal l'interdire.
My top
No board game found
Blue
Blue
Loic dit:Quant aux trous, il faut quand même savoir que Carcassonne est quand un petit peu un jeu d'enfoiré et que créer un trou pour foutre sa merde, ça fait partie du jeu pour gêner un adversaire. Je me vois mal l'interdire.


J'aime ta vision du jeu, simplement, parce que c'est aussi la mienne.
D'ailleurs, le mot le plus courant quand je joue à carcassonne, c'est peut être Enfoirééééé (bien appuyé sur le é final :)), et c'est toujours à mon égart. :twisted:

Franchement, quand j'ai lue cette variante, elle ne m'a pas plus car elle interdit plus ou moins de bloquer l'adversaire.

Quant à l'autre, plus j'y réfléchis (je n'avais pas pensé à l'analyse de loic concernant la contre partie), plus je pense que ne pas compter les parties non finies ne sert à rien :
ce que je fait en fin de partie (à savoir poser tous mes partisants), tout le monde le fait, pour maximiser les points. donc, ça ne changera rien. sur cette partie.
Pire, je pense que ça favorise un peu le hazard : le type qui a le bol d'avoir le croisement pour finir une route, ce qui lui donne un point (au lieu de 2 s'il se sert d'une autre route et d'un partisant), contre 0 au malchanceux qui n'a que des trucs qui alongent une route (contre les 2 avec le partisant)
My top
No board game found
Diamant
Diamant
Blue dit:
Loic dit:Quant aux trous, il faut quand même savoir que Carcassonne est quand un petit peu un jeu d'enfoiré et que créer un trou pour foutre sa merde, ça fait partie du jeu pour gêner un adversaire. Je me vois mal l'interdire.

[...]
Franchement, quand j'ai lue cette variante, elle ne m'a pas plus car elle interdit plus ou moins de bloquer l'adversaire.

Je ne suis pas d'accord avec toi : l'interdiction de créer un trou modifie les possibilités de blocage, mais ne les interdit pas.
Cependant, je ne pense pas que ce soit un progrès de remplacer des trous par de vastes tranchées. Aussi, je pense qu'il ne faut interdire que la création d'un trou d'une seule tuile (un trou d'une tuile pouvant toujours être le résultat du colmatage d'un trou initialement plus important).

Quant à l'autre, plus j'y réfléchis (je n'avais pas pensé à l'analyse de loic concernant la contre partie), plus je pense que ne pas compter les parties non finies ne sert à rien :
ce que je fait en fin de partie (à savoir poser tous mes partisants), tout le monde le fait, pour maximiser les points. donc, ça ne changera rien. sur cette partie.
Pire, je pense que ça favorise un peu le hazard : le type qui a le bol d'avoir le croisement pour finir une route, ce qui lui donne un point (au lieu de 2 s'il se sert d'une autre route et d'un partisant), contre 0 au malchanceux qui n'a que des trucs qui alongent une route (contre les 2 avec le partisant)

Cette fois, je suis tout à fait d'accord. Car si un joueur, par la chance du tirage, dispose d'une bonne avance de points au début de la partie, il lui suffirait alors de saboter toutes les constructions en cours pour être quasiment sur de la victoire.
Je pense qu'il y a déjà de quoi faire dans ce sens avec les auberges et les cathédrales.
Pour diminuer l'intérêt des constructions inachevées, il suffit de décompter de la valeur de toute construction (achevée ou non) -1 par partisan présent sur la construction (-2 pour un gros partisan), avec un minimum de zéro.[/quote]
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Lors de mes prochaines parties, je jouerais "normalement", je vous dirais alors ce que j'en pense.
My top
No board game found
bloodyraoul
bloodyraoul
Diamant dit:
Cependant, je ne pense pas que ce soit un progrès de remplacer des trous par de vastes tranchées. Aussi, je pense qu'il ne faut interdire que la création d'un trou d'une seule tuile (un trou d'une tuile pouvant toujours être le résultat du colmatage d'un trou initialement plus important).


Comment tu fais pour boucher un colmater un trou de deux tuiles, dans ce cas là ? :roll:
My top
No board game found
arthemix
arthemix
A une époque, on jouait avec cette variante (interdiction de faire des trous, de une ou plusieurs tuiles). Finalement, je ne pense pas qu'elle apporte grand chose. Elle a même plutôt tendance à enlever des coups intéressants.
Autre question : comment gérez vous les bords de tables ? Interdiction de jouer après le bord, ou vous déplacer toutes les autres tuiles pour faire de la place ?
My top
No board game found
Blue
Blue
arthemix dit:
Autre question : comment gérez vous les bords de tables ? Interdiction de jouer après le bord, ou vous déplacer toutes les autres tuiles pour faire de la place ?


On prend une grande table :) ,
et quand ça dépasse (forcément, ça dépend, ça dépasse !), on bouge tout...
My top
No board game found
Blue
Blue
en fait, je précise un peu le choix :

Il n'y a pas de plateau, alors quand on arrive près du bord, il suffit de pousser un peu pour que sa pière tienne en équilibre. Alors pour éviter les litiges dans ce genre de cas, on bouge tout.

Mais c'est tellement chiant à faire que ça n'arrive que très rarement (comme c'est le joueur qui joue la pière qui s'y colle :))
My top
No board game found
jmguiche
jmguiche
Moi je joue à "pas le droit de dépasser la table".
Elles est assez grande et ronde. Cela colle parfaitement au theme, à cette époque, la terre était plate et circulaire ! :D (on a découvert plus tard qu'elle était en plus posée sur 4 elephants eux meme juchés sur une tortue géante qui se déplaçait dans l'espace vers son lieu de reproduction. Le seul probleme pour l'humanité étant que c'est une femelle. Merci M. Pratchett.)
My top
No board game found
Grunt
Grunt
Diamant dit:
La règle n'est pas confuse, mais personnellement je ne vois aucune nécessité à poser la source en premier.
Bien au contraire, poser en premier un tronçon de rivière quelconque tiré au hasard par le premier joueur augmente les possibilités de placement.
Donc, je ne vois pas ce qui empêche de mettre l'ensemble des 12 tuiles rivière dans une pioche de départ, que les joueurs devront épuiser avant de tirer des tuiles dans la pioche normale.
Avec cette variante, un joueur qui tire la source ou le lac retourne sa tuile face visible. Deux cas de figures :
a) la pioche de départ est épuisée : le joueur pose donc obligatoirement la source ou le lac, puis tire une tuile dans la pioche normale (il ne s'agit donc pas d'une tuile rivière), la joue puis peut poser un partisan sur l'une des 2 tuiles posées.
b) il reste au moins une tuile dans la pioche de départ : le joueur tire une nouvelle tuile dans cette pioche, et pose cette dernière tuile rivière ; ensuite, il peut choisir de poser sa tuile source ou lac, ou bien la conserver face visible jusqu'à un prochain tour (il devra alors obligatoirement la poser si la pioche de départ est épuisée) ; puis, il peut poser un partisan sur une tuile qu'il a posé.
Il faut bien entendu interdire la pose de toute tuile qui empêcherait le placement de la tuile source ou de la tuile lac à l'une des extrémités de la rivière.
Quand vient le tour d'un joueur qui dispose d'une tuile source ou lac découverte devant lui, il tire une nouvelle tuile, la pose, peut ensuite choisir de poser sa tuile source ou lac (sauf si la pioche de départ est épuisée : la pose est alors obligatoire), puis, il peut poser un partisan sur une tuile qu'il a posé.
Si un joueur décide de poser la dernière extrémité (source ou lac) de la rivière avant que la pioche de départ ne soit épuisée, les tuiles rivière restantes ne seront pas utilisées, et à partir de ce moment, les joueurs tirent leurs tuiles dans la pioche normale.


Ca mériterait d'être dans les variantes de l'extension fleuve non? (avant que ça s'enfonce dans les profondeurs du forum :lol: )
Diamant
Diamant
Grunt dit:
Ca mériterait d'être dans les variantes de l'extension fleuve non? (avant que ça s'enfonce dans les profondeurs du forum :lol: )


Il faudrait déjà que cette variante ait été suffisamment testée.

Il est clair qu'un joueur qui a la possibilité de poser la deuxième extrémité de la rivière va le faire de suite s'il reste dans la pioche de départ des tuiles intéressantes (comme le monastère) qui ne seront pas pour lui de toute façon.
My top
No board game found
Diamant
Diamant
bloodyraoul dit:
Diamant dit:
Cependant, je ne pense pas que ce soit un progrès de remplacer des trous par de vastes tranchées. Aussi, je pense qu'il ne faut interdire que la création d'un trou d'une seule tuile (un trou d'une tuile pouvant toujours être le résultat du colmatage d'un trou initialement plus important).

Comment tu fais pour boucher un colmater un trou de deux tuiles, dans ce cas là ? :roll:

Je ne comprends pas bien ta question.

Ce que j'ai voulu dire, c'est qu'il ne faut interdire la création d'un nouveau trou, que s'il s'agit d'un trou d'une seule tuile.
Donc, si un joueur réussit à poser une tuile dans un trou de 2 tuiles, ce trou est réduit à une seule tuile.

La raison est qu'il faut davantage de tours de jeu pour créer un trou de plus d'une tuile, et que cela augmente donc les chances de tirer la tuile qui ira bien.
Et interdire totalement de faire des trous empêche de relier certaines prairies qui auraient dû l'être, ce qui diminue l'intérêt de la bataille pour le contrôle des prairies en fin de partie.
My top
No board game found