257
réponses
10
followers
Von : fatmax66 | Donnerstag, 6. Februar 2020 um 19:58
Cripure
Cripure
DuncanIdaho dit :
"Je suis d'accord avec jmguiche, accuser Macron et son gouvernement est un peu vain :"

Ha bon ?
les milliers de lits d'hôpitaux supprimés, c'est pas Macron ?
les suppressions de postes d'enseignants, c'est pas Macron ?
la politique libérale qui ne valorise que le rendement à tout prix, c'est pas Macron ?

Ben moi je crois encore au militantisme politique et syndical !,

Je pense aussi à tous nos ouvriers prédécesseurs qui ont combattu, sont morts pour obtenir nos privilèges d'aujourd'hui : congés payés, protection du travail et j'en passe dont, ingrats que nous sommes, nous nous rendons même par compte du bénéfice aujourd'hui.
Respect !
Rien que pour ça je continue le combat...pour les valeurs essentielles rappelées par Annie Ernaux dans sa lettre au Président : partage des richesses, droit à l'éducation, à la culture pour tous et arrêt de la dévotion au fric !

 

 

My top
13 ans et +
8,1
171 avis
6 ans et +
7,7
369 avis
13 ans et +
8,9
250 avis
14 ans et +
8,1
177 avis
12 ans et +
9,0
951 avis
10 ans et +
8,6
444 avis
10 ans et +
8,8
1407 avis
Cowboy Georges
Cowboy Georges
Ah tiens, Macron vient de faire les mêmes annonces que Trump. Une semaine après et alors que l'épidémie est arrivée bien après aux États Unis.

À tous ceux qui trouvent que Trump est un gros con dangereux et irresponsable...
(attention, je ne dis pas qu'il ne l'est pas)
My top
No board game found
jmguiche
jmguiche
Cripure dit :
DuncanIdaho dit :
"Je suis d'accord avec jmguiche, accuser Macron et son gouvernement est un peu vain :"

Ha bon ?
les milliers de lits d'hôpitaux supprimés, c'est pas Macron ?
les suppressions de postes d'enseignants, c'est pas Macron ?
la politique libérale qui ne valorise que le rendement à tout prix, c'est pas Macron ?

Ben moi je crois encore au militantisme politique et syndical !,

Je pense aussi à tous nos ouvriers prédécesseurs qui ont combattu, sont morts pour obtenir nos privilèges d'aujourd'hui : congés payés, protection du travail et j'en passe dont, ingrats que nous sommes, nous nous rendons même par compte du bénéfice aujourd'hui.
Respect !
Rien que pour ça je continue le combat...pour les valeurs essentielles rappelées par Annie Ernaux dans sa lettre au Président : partage des richesses, droit à l'éducation, à la culture pour tous et arrêt de la dévotion au fric !

 

 

Non, ce n’est pas Macron.
C’est la logique globale de la pensée libérale économique qui dirige le monde. Macron est aussi responsable de ça que Sylvie vartan est responsable de la vague yeye ! 
🙃

My top
No board game found
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Cripure dit :
DuncanIdaho dit :
"Je suis d'accord avec jmguiche, accuser Macron et son gouvernement est un peu vain :"

Ha bon ?
les milliers de lits d'hôpitaux supprimés, c'est pas Macron ?
les suppressions de postes d'enseignants, c'est pas Macron ?
la politique libérale qui ne valorise que le rendement à tout prix, c'est pas Macron ?

Ben moi je crois encore au militantisme politique et syndical !,

Je pense aussi à tous nos ouvriers prédécesseurs qui ont combattu, sont morts pour obtenir nos privilèges d'aujourd'hui : congés payés, protection du travail et j'en passe dont, ingrats que nous sommes, nous nous rendons même par compte du bénéfice aujourd'hui.
Respect !
Rien que pour ça je continue le combat...pour les valeurs essentielles rappelées par Annie Ernaux dans sa lettre au Président : partage des richesses, droit à l'éducation, à la culture pour tous et arrêt de la dévotion au fric !

 

 

Je trouve que tu prêtes beaucoup d'importance à un mec qui est à son poste depuis même pas trois ans. Parce que pendant le quinquennat de Hollande c'était différent ? Allez, je t'accorde qu'il était déjà là. Et pendant celui de Sarkozy ? Et avant ? Je ne dis pas qu'il n'est responsable de rien mais le banquier Macron responsable de tout, ce n'est pas un peu léger comme analyse ?

Le politique, de tout bord que ce soit, est un animal bourré de défauts mais se défausser sur lui de nos propres comportements égoïstes, c'est quand même bien pratique. Si on espère un changement significatif, il ne faut pas attendre un homme providentiel. Ou alors il faut être prêt à accepter une dictature mais perso, je suis pas sûr : le problème des dictateurs, c'est qu'on tombe rarement sur un bon.

Je te félicite pour tes convictions et ton engagement, le partage des richesses est un bel idéal, je suis d'accord. Mais mon expérience me suggère que la plupart de ceux qui l'appellent de leurs voeux sont ceux qui espèrent en tirer profit. C'est compréhensible mais se pose alors la question de la sincérité de leur démarche : est-ce vraiment dans un esprit collectif ou est-ce de l'individualisme ? J'ai bien l'impression que ce que cette période nous montre, c'est qu'au-delà des murs de notre logement (et encore), c'est un peu chacun ses problèmes.

My top
No board game found
Cripure
Cripure
DuncanIdaho dit :
Cripure dit :
DuncanIdaho dit :
"Je suis d'accord avec jmguiche, accuser Macron et son gouvernement est un peu vain :"

Ha bon ?
les milliers de lits d'hôpitaux supprimés, c'est pas Macron ?
les suppressions de postes d'enseignants, c'est pas Macron ?
la politique libérale qui ne valorise que le rendement à tout prix, c'est pas Macron ?

Ben moi je crois encore au militantisme politique et syndical !,

Je pense aussi à tous nos ouvriers prédécesseurs qui ont combattu, sont morts pour obtenir nos privilèges d'aujourd'hui : congés payés, protection du travail et j'en passe dont, ingrats que nous sommes, nous nous rendons même par compte du bénéfice aujourd'hui.
Respect !
Rien que pour ça je continue le combat...pour les valeurs essentielles rappelées par Annie Ernaux dans sa lettre au Président : partage des richesses, droit à l'éducation, à la culture pour tous et arrêt de la dévotion au fric !

 

 

Je trouve que tu prêtes beaucoup d'importance à un mec qui est à son poste depuis même pas trois ans. Parce que pendant le quinquennat de Hollande c'était différent ? Allez, je t'accorde qu'il était déjà là. Et pendant celui de Sarkozy ? Et avant ? Je ne dis pas qu'il n'est responsable de rien mais le banquier Macron responsable de tout, ce n'est pas un peu léger comme analyse ?
Suis d'accord avec ça. Je n'en veux pas à Macron particulièrement. Il hérite d'une politique libérale déjà dévastatrice. Mais c'est lui le Président.

Le politique, de tout bord que ce soit, est un animal bourré de défauts mais se défausser sur lui de nos propres comportements égoïstes, c'est quand même bien pratique. Si on espère un changement significatif, il ne faut pas attendre un homme providentiel.
Suis d'accord avec ça aussi, je n'attends rien d'un seul homme providentiel au pouvoir.
Ou alors il faut être prêt à accepter une dictature mais perso, je suis pas sûr : le problème des dictateurs, c'est qu'on tombe rarement sur un bon.

Je te félicite pour tes convictions et ton engagement, le partage des richesses est un bel idéal, je suis d'accord. 
Ben oui, pourquoi ne pas valider cette conviction. de nombreux économistes (et dieu sait que je n'apprécie pas trop ces pseudo-scientifiques) pensent que le partage des richesses est applicable avec un brin de volonté politique...d'où le rôle d'un Président, d'un gouvernement.
Pas compliqué, suffit de réduire un minimum les écarts monstrueux de salaires. Suffit de constater les écarts de salaires entre une aide-soignante (j'admire son taf' que très peu d'entre nous serait capable d'exécuter) et un cadre supérieur (certes sûrement, probablement utile à la société mais quand même, faut pas abuser !).

Mais mon expérience me suggère que la plupart de ceux qui l'appellent de leurs voeux sont ceux qui espèrent en tirer profit.
Ouaip ben pas moi. Mes besoins ? Lire des livres, point barre.
C'est compréhensible mais se pose alors la question de la sincérité de leur démarche : est-ce vraiment dans un esprit collectif ou est-ce de l'individualisme ? J'ai bien l'impression que ce que cette période nous montre, c'est qu'au-delà des murs de notre logement (et encore), c'est un peu chacun ses problèmes.

 

My top
13 ans et +
8,1
171 avis
6 ans et +
7,7
369 avis
13 ans et +
8,9
250 avis
14 ans et +
8,1
177 avis
12 ans et +
9,0
951 avis
10 ans et +
8,6
444 avis
10 ans et +
8,8
1407 avis
Jones
Jones
Je suis d'accord avec le point de vue de Cripure et je trouve très dommage de devoir montrer patte blanche (expliquer en détail son engagement) pour avoir le droit de pointer du doigt.

Ce sont des biais sociaux très bien expliqués. Si t'es parfait alors tu peux. Mais si tu merdes à un endroit (genre ici, on est des consommateurs de jeux qui n'ont rien d'indispensables), alors la parole ne vaut rien. tu peux être raccord avec 90% de tes opinions dans ta vie, hé bien les 10% restants vont te décrédibiliser.

Comme le cas d'un écrivain connu, qui gagne donc correctement sa vie, et qui n'a rien droit de dire sur la situation actuelle parce que son salaire et basé sur de la consommation. Plop, fermez le ban.
Et plus drôle encore : l'auteur sera critiqué par ceux là même qui considèrent qu'on ne va pas dans la bonne direction :)
"oh lui, il vit bien, il n'a qu'à fermer sa gueule. Et puis il est zéro en économie, c'est clair". Vu en vrai hein ^^

Bref insoluble parce qu'on ne s'écoute pas, on n'échange pas, on ne donne pas d'idées. Normal, on n'est pas légitime :D
 
My top
13 ans et +
8,1
171 avis
12 ans et +
7,8
324 avis
13 ans et +
9,3
49 avis
10 à 120 ans
7,9
25 avis
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Cripure dit :

Ben oui, pourquoi ne pas valider cette conviction. de nombreux économistes (et dieu sait que je n'apprécie pas trop ces pseudo-scientifiques) pensent que le partage des richesses est applicable avec un brin de volonté politique...d'où le rôle d'un Président, d'un gouvernement.
Pas compliqué, suffit de réduire un minimum les écarts monstrueux de salaires. Suffit de constater les écarts de salaires entre une aide-soignante (j'admire son taf' que très peu d'entre nous serait capable d'exécuter) et un cadre supérieur (certes sûrement, probablement utile à la société mais quand même, faut pas abuser !).
Pas compliqué, pas compliqué, ça me paraît bien compliqué à moi. Je suis d'accord, certains écarts de salaires sont absolument indécents. Mais tu as une sacrée transformation fiscale à faire si tu souhaites transférer l'argent du salaire d'un supposé riche cadre sup du privé (dont la rémunération ne regarde pas vraiment l'état à la base) vers ton aide soignante de l'hôpital public. Et le consentement à l'impôt me paraît une qualité assez rare. Alors, je suis d'accord, il y a des choses qui peuvent être faites, mais dans quelle mesure ? Ce qui me paraît atteignable via les politiques est tellement dérisoire par rapport à ce qui devrait probablement être fait.

Pour résumer, je pense que le pouvoir qu'un homme politique détient pour faire de mauvaises choses est immense, mais qu'il est minuscule pour en faire de bonnes ! A moins qu'il bénéficie d'un soutien sans faille de la population ce que je ne me rappelle pas à avoir jamais vu.

Et ça, c'est juste en raisonnant franco-français. Il y a assez peu de problèmes qui peuvent à mon avis être résolus en restant à l'intérieur de nos frontières et ça complique sérieusement les choses, je suis sûr que tu seras d'accord avec moi. Cette période historique ou la moitié de la population mondiale est confinée devrait nous inciter à réfléchir large. C'est en ça, pour en revenir à mon message original auquel tu as réagi, que je trouve que pointer Macron du doigt n'apporte rien. Ou du moins n'apporte clairement pas suffisamment.
My top
No board game found
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Jones dit :Je suis d'accord avec le point de vue de Cripure et je trouve très dommage de devoir montrer patte blanche (expliquer en détail son engagement) pour avoir le droit de pointer du doigt.

Juste pour préciser, personnellement, je n'ai demandé le pedigree de personne, je pars du principe que mon interlocuteur est sincère. Et s'il m'arrive de penser le contraire, je ne discute pas, ça ne m'intéresse pas.

Personnellement, je pense que les mentalités évoluent, mais lentement, que la crise du coronavirus peut accélérer la prise de conscience de certains problèmes mais jusqu'à un certain point seulement. J'espère qu'en éduquant nos enfants correctement, ils prendront des décisions un peu meilleures que les nôtres et ainsi de suite. Je n'attends pas grand chose de nos politiques, que ce soit Macron ou un autre, ils sont des fourmis un peu plus grosses que les autres, c'est tout.

Je suis optimiste, mais d'un optimisme lent. Certains appelleront ça du pessimisme et ils n'ont sans doute pas tort :-)

My top
No board game found
Jones
Jones
Certains articles écrivent que la crise actuelle va au final être néfaste à l'écologie.

Des pays ont déjà annoncé qu'ils sortaient du green deal pour relancer l'économie.
La tentation ultra-libérale pourrait se saisir de cette "opportunité" pour casser certains droits : c'est en cours en France.
On parle du recours massif au charbon pour relancer au plus vite l'économie.

Je suis d'accord avec toi Duncanldaho concernant le changement lent des mentalités. Je pense que c'est générationnel également. Ceux nés ou pas loin des 30 glorieuses ont un rapport aux ressources et énergie "infinies" bien différent de celui des nouvelles générations surinformés de ce qui leur pend au nez (je généralise, on aura toujours un tas d'exemple contraire à citer). Il y a des articles qui expliquent la "non-ambition" des jeunes générations. Je pense que c'est une bonne chose.
My top
13 ans et +
8,1
171 avis
12 ans et +
7,8
324 avis
13 ans et +
9,3
49 avis
10 à 120 ans
7,9
25 avis
jmguiche
jmguiche
Jones dit :
jmguiche dit :
Cripure dit :Lire la lettre de Annie Ernaux, ICI.

Accuser le président de tout les maux... alors qu’il n’est que le bras ouvrier d’un système et d’intérêts que nous avons soutenus et dont finalement nous ne sommes que les complices « consommateurs » me semble assez vain et irresponsable. C’est même assez ridicule quand on y pense de casser la marionnette plutôt que de chasser le marionnettiste.  

C’est même faire le jeu de toute une classe politique qui personnalise le débat par manque d’idée ou d’ambition réellement politique mais dont les acteurs ne trouve que ce genre d’argument pour s’arroger le pouvoir. Les acteurs qui essayent de parler d’autre choses sont exclus. Trop compliqué pour la petite tête d’électeur, pas assez spectaculaire et surtout ils ne disent pas à la « clientèle électorale » ce qu’elle a envie d’entendre.  

L’après sera comme l’avant, juste parce que pour qu’il y ai changement il faudrait que nous changions nous meme, que nous nous remettions en cause. Cette lettre est le symptôme même de notre immobilisme. Dans cette lettre le problème ce n’est pas nous, nos valeurs, notre façon de vivre et d’interagir, le problème c’est l’autre. Alors on ne va pas voter pour l’autre, mais pour un autre autre, pas fondamentalement différent du premier.


Le monde continuera à appartenir à l’argent, l’humanité continuera qu’à vivre pour servir l’économie (cf le discours du vice gouverneur du Texas), les humains se battrons pour des rouleaux de pq.

 

Bon bin du coup, stop à tout. L'homme est un crétin. Fin de la civilisation autour de 2100. Plus besoin de s'énerver ? On sait à quoi s'en tenir. A la limite, pourquoi continuer à alimenter ce fil si tu penses que c'est foutu, que tout est nul, que toute parole publique est bidonnée, mal argumentée ?

Vraie question hein. Je m'interroge.

Parce que j’ai le droit de m’exprimer, de dire ce que je pense.

mais toi, pourquoi t’exprime tu ? Tu penses vraiment que discuter de cela a une utilité quelconque ? On va sauver le monde sur tric trac ?

 

My top
No board game found
jmguiche
jmguiche
Pour ceux qui parlent de partage des richesses plus équitables, ce avec quoi je suis assez d’accord, il ne faut pas comparer la richesse d’un grand patron avec celle d’une aide soignante, mais celle du revenu moyen aux usa, en France, en Allemagne, avec le revenu moyen d’un ouvrier du textile pakistanais ou d’un fabricant de brique à la main en Inde.
My top
No board game found
Cowboy Georges
Cowboy Georges
DuncanIdaho dit :Je te félicite pour tes convictions et ton engagement, le partage des richesses est un bel idéal, je suis d'accord. Mais mon expérience me suggère que la plupart de ceux qui l'appellent de leurs voeux sont ceux qui espèrent en tirer profit. C'est compréhensible mais se pose alors la question de la sincérité de leur démarche : est-ce vraiment dans un esprit collectif ou est-ce de l'individualisme ? J'ai bien l'impression que ce que cette période nous montre, c'est qu'au-delà des murs de notre logement (et encore), c'est un peu chacun ses problèmes.
 

C'est beau ça, on en arrive quand même à lire que le partage des richesses, ce serait de l'égoïsme à l'état brut.
C'est ce que je crois lire dans ce paragraphe en tout cas et j'ai l'impression d'être un peu en face de l'infini. Ou du néant. J'arrive pas trop à savoir.
Un peu comme si les patrons du cac40 arrivaient à nous faire donner volontairement notre argent parce c'est égoïste de le garder alors qu'on pourrait leur permettre de garder leurs dividendes.
Oh ! Wait...
Bon, ça prendra pas avec moi.
Comme disaient les tontons, les cons ça ose tout...

My top
No board game found
Docky
Docky
Respirons un coup, tout va bien. ;) Je lis plutôt le texte de la façon suivante : vouloir partager les richesses, c‘est une conception noble en soi. Mais ceux qui le prônent ne sont en général pas ceux qui alors devraient partager. Ce sont en général ceux qui estiment qu‘ils recevraient plus. On a tendance à regarder vers le haut, donc regarder qui pourrait nous donner et non à qui nous pourrions nous-même donner. Ça se prouve malheureusement en tous niveaux sur le plan empirique.

P.S. L'homme souffre davantage du bonheur des autres que de son propre malheur. François Bizot
My top
14 ans et +
9,0
32 avis
12 ans et +
8,9
127 avis
11 ans et +
7,7
3 avis
12 ans et +
8,7
102 avis
14 à 99 ans
9,2
57 avis
12 ans et +
9,0
410 avis
GEEKMAN
GEEKMAN
Merci pour ces échanges de qualité et merci aussi à Docky pour sa modération et ses mots toujours apaisant.

je suis aussi assez d’accord que tirer aujourd’hui sur le gouvernement est un peu vain. Celui ci, et je ne crois pas que se soit que par opportunisme politique, a dit, et on peu le croire, que cette crise allait faire rupture avec le passé et que des décisions seraient prises. 
attendons de voir à l’après crise.

Enfin pour connaître le sujet de près puisque j’y travaille, il est vrai après diverses mobilisations, que le gouvernement pour la région 44 avait déjà commencé à débloquer des millions (en décembre 2019 alors que le covid n’était même pas encore qu’une « petite grippe »).

cela n’avait encore jamais été fait ! Alors oui, c’est jamais assez, oui, cela arrive après des années de démantèlement des services publiques de santé, mais ce 1er geste, d’autres devaient suivirent,  de ce gouvernement allait dans le bon sens.
My top
13 ans et +
8,1
81 avis
8 ans et +
8,7
30 avis
12 ans et +
9,2
7 avis
14 ans et +
8,5
35 avis
14 à 99 ans
7,3
3 avis
14 à 99 ans
8,7
18 avis
Cripure
Cripure
Docky dit :Respirons un coup, tout va bien. ;) Je lis plutôt le texte de la façon suivante : vouloir partager les richesses, c‘est une conception noble en soi.
Les termes "conception" et "noble" ne me conviennent pas. Je dirais plutôt projet politique et je crois encore en la politique (Politikos). Organisation (auto-organisation) de la Cité par les Citoyens.
Et je ne suis ni marxiste, ni léniniste, ni maoïste, ni trostkiste mais plutôt anar (militant) tendance Proudhon, Georges Palante, Albert Camus et Victor Serge., tendance "Ni dieu, ni maître" (si j'avais un dieu ce serait la littérature !) avec une affection particulière avec les potes de Charlie Hebdo. Je ne veux surtout pas, je ne prétends pas vouloir changer les gens. Juste leur proposer autre chose de possible. Des idées qui passeraient par la prise en compte de l'Individu (penser à soi pour penser aux autres), par la valorisation de la culture, la décroissance et le rejet de la dictature du fric.

Mais ceux qui le prônent ne sont en général pas ceux qui alors devraient partager. Ce sont en général ceux qui estiment qu‘ils recevraient plus. On a tendance à regarder vers le haut, donc regarder qui pourrait nous donner et non à qui nous pourrions nous-même donner. Ça se prouve malheureusement en tous niveaux sur le plan empirique.
Là je ne comprends pas.
Pourquoi, souvent, voire toujours, dire que ceux qui militent pour le partage des richesses seraient systématiquement des profiteurs en puissance voire des égoïstes ?


P.S. L'homme souffre davantage du bonheur des autres que de son propre malheur. François Bizot
Cette citation de Bizot vaut ce qu'elle vaut et je me méfie toujours des citations qui veulent tout dire et ne rien dire en même temps. Je ne crois pas que l'homme se résume à cette citation. Des hommes, dans le passé (et dans l'avenir je l'espère), ont prouvé le contraire. Une pensée pour tous ceux qui ont combattu pour améliorer la société, lutter contre l'oppression...

Bonjour Docky.
Bonjour GEEKMAN,

Il ne s'agit pas de tirer bêtement à boulets rouges sur Macron et son gouvernement.
Macron n'est pas responsable de cette terrible crise sanitaire.
Cette crise sanitaire ET politique n'est pas une guerre à mener.
Juste un révélateur impressionnant et destructeur de notre capitalisme mondial.
Mais, jusqu'à preuve du contraire, ce sont eux qui gouvernent.
Et je le répète, Macron (comme ses prédécesseurs je l'accorde) sont responsables d'une politique de démantèlement des Services Publics.
Et il me semble bien tard de les voir constater aujourd'hui que, ENFIN, les infirmières, les aides-soignantes sont "utiles".

Je leur demande juste, et c'est pas grand chose, d'écouter ceux qui leur parlent : les personnels hospitaliers, les enseignants et bien d'autres qui travaillent pour le bien de tous.
Pouvons-nous nous accorder cette évidence : l'hôpital, l'Ecole ne sont pas des entreprises à profit.

Tout cela dit avec modération et respect de la contradiction.
Je ne viens pas là pour prêcher une quelconque propagande.
Je suis ici pour défendre cette très belle lettre d'une écrivaine que j'aime beaucoup, Annie Ernaux.
Et pour jouer aussi...

My top
13 ans et +
8,1
171 avis
6 ans et +
7,7
369 avis
13 ans et +
8,9
250 avis
14 ans et +
8,1
177 avis
12 ans et +
9,0
951 avis
10 ans et +
8,6
444 avis
10 ans et +
8,8
1407 avis
jmguiche
jmguiche
Docky dit :Respirons un coup, tout va bien. ;) Je lis plutôt le texte de la façon suivante : vouloir partager les richesses, c‘est une conception noble en soi. Mais ceux qui le prônent ne sont en général pas ceux qui alors devraient partager. Ce sont en général ceux qui estiment qu‘ils recevraient plus. On a tendance à regarder vers le haut, donc regarder qui pourrait nous donner et non à qui nous pourrions nous-même donner. Ça se prouve malheureusement en tous niveaux sur le plan empirique.

P.S. L'homme souffre davantage du bonheur des autres que de son propre malheur. François Bizot

Je doute que, parmi ceux qui réclament, beaucoup ont conscience qu’un partage plus juste des revenus (puisqu’on parle de revenus salariaux en comparant cadre et aide soignante), ramènerait probablement la population française à un niveau inférieur à celui de l’aide soignante.
Si cette crise nous a appris quelque chose c’est bien que la terre est minuscule. 
La question du revenu est à traiter de façon globale. Mondiale.

My top
No board game found
Jones
Jones
jmguiche dit :
Jones dit :
jmguiche dit :
Cripure dit :Lire la lettre de Annie Ernaux, ICI.

Accuser le président de tout les maux... alors qu’il n’est que le bras ouvrier d’un système et d’intérêts que nous avons soutenus et dont finalement nous ne sommes que les complices « consommateurs » me semble assez vain et irresponsable. C’est même assez ridicule quand on y pense de casser la marionnette plutôt que de chasser le marionnettiste.  

C’est même faire le jeu de toute une classe politique qui personnalise le débat par manque d’idée ou d’ambition réellement politique mais dont les acteurs ne trouve que ce genre d’argument pour s’arroger le pouvoir. Les acteurs qui essayent de parler d’autre choses sont exclus. Trop compliqué pour la petite tête d’électeur, pas assez spectaculaire et surtout ils ne disent pas à la « clientèle électorale » ce qu’elle a envie d’entendre.  

L’après sera comme l’avant, juste parce que pour qu’il y ai changement il faudrait que nous changions nous meme, que nous nous remettions en cause. Cette lettre est le symptôme même de notre immobilisme. Dans cette lettre le problème ce n’est pas nous, nos valeurs, notre façon de vivre et d’interagir, le problème c’est l’autre. Alors on ne va pas voter pour l’autre, mais pour un autre autre, pas fondamentalement différent du premier.


Le monde continuera à appartenir à l’argent, l’humanité continuera qu’à vivre pour servir l’économie (cf le discours du vice gouverneur du Texas), les humains se battrons pour des rouleaux de pq.

 

Bon bin du coup, stop à tout. L'homme est un crétin. Fin de la civilisation autour de 2100. Plus besoin de s'énerver ? On sait à quoi s'en tenir. A la limite, pourquoi continuer à alimenter ce fil si tu penses que c'est foutu, que tout est nul, que toute parole publique est bidonnée, mal argumentée ?

Vraie question hein. Je m'interroge.

Parce que j’ai le droit de m’exprimer, de dire ce que je pense.

mais toi, pourquoi t’exprime tu ? Tu penses vraiment que discuter de cela a une utilité quelconque ? On va sauver le monde sur tric trac ?

 

Ah mais t'es un spécialiste des raccourcis dis donc :D
A quel moment tu lis que "t'as pas le droit de t'exprimer" dans mon propos ? ^^

Et plutôt que répondre à la question, je pose une question, technique éculée :D
"la meilleure stratégie c'est l'attaque" ? :D

En fait tu as raison, ce fil ne sert à rien. C'est impossible de discuter, d'échanger. "tous des cons", "regardez-vous au lieu de critiquer", tu sautes à la gorge du moindre message, etc etc
Trop de colère jeune padawan

@ Docky : j'ai toujours été très satisfait du principe d'impôt. J'en paie et c'est très bien, je ne demande rien. Ah si pardon, je demande en retour un système de santé, administratif, éducatif qui fonctionne. Le problème est l'utilisation qui en est faite. La 6ème puissance mondiale ne devrait pas avoir 1 million de gens vivant sous le seuil de pauvreté, un système éducatif et de santé en chute, être à la rue dans cette crise car sous traitance maximale (c'est pas faute d'avoir été dit et redit par l'opposition). On ne devrait pas systématiquement privatiser les gains et mutualiser les pertes. Des tas de bouquins expliquent très bien comment certains prédateurs s'attaquent à l'incroyable manne financière des impôts.
Nous sommes les bases immobiles, celles qui paient. Je regarde vers les mobiles qui "optimisent". Heureusement. Et pourtant c'est pas faute des médias de vouloir nous faire regarder en bas "regardez donc les arnaques à la sécu, le coût des gilets jaunes, ces gens sans le sous avec le dernier portable à la mode" etc etc

Bon allez, je stoppe là ce fil, ça finit en libéraux vs anti-libéraux ou libéraux modéré (ce que je crois être) et en guerre de tranchée qui, et là, je le redis, guiche a raison, ça finit en trollage de base sans intérêt. Je m'inclue.

En tout cas, je remercie ceux qui ne sont rien et les gaulois réfractaires d'être au taf quand moi je perds mon temps à discuter politique sur un fofo de jeux.

My top
13 ans et +
8,1
171 avis
12 ans et +
7,8
324 avis
13 ans et +
9,3
49 avis
10 à 120 ans
7,9
25 avis
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Cowboy Georges dit :
DuncanIdaho dit :Je te félicite pour tes convictions et ton engagement, le partage des richesses est un bel idéal, je suis d'accord. Mais mon expérience me suggère que la plupart de ceux qui l'appellent de leurs voeux sont ceux qui espèrent en tirer profit. C'est compréhensible mais se pose alors la question de la sincérité de leur démarche : est-ce vraiment dans un esprit collectif ou est-ce de l'individualisme ? J'ai bien l'impression que ce que cette période nous montre, c'est qu'au-delà des murs de notre logement (et encore), c'est un peu chacun ses problèmes.
 

C'est beau ça, on en arrive quand même à lire que le partage des richesses, ce serait de l'égoïsme à l'état brut.
C'est ce que je crois lire dans ce paragraphe en tout cas et j'ai l'impression d'être un peu en face de l'infini. Ou du néant. J'arrive pas trop à savoir.
Un peu comme si les patrons du cac40 arrivaient à nous faire donner volontairement notre argent parce c'est égoïste de le garder alors qu'on pourrait leur permettre de garder leurs dividendes.
Oh ! Wait...
Bon, ça prendra pas avec moi.
Comme disaient les tontons, les cons ça ose tout...

Comme l'a expliqué Docky qui a parfaitement compris ma pensée, je n'ai jamais dit que le partage de richesses était en soi de l'égoïsme ou qu'il ne fallait pas le faire. J'ai juste dit qu'en être le partisan n'est pas nécessairement un gage de vertu. On peut souhaiter de bonnes choses pour de mauvaises raisons. En matière de partage, j'ai beaucoup plus de facilité à croire en la sincérité de celui qui y perd qu'en celle de celui qui y gagne. Et encore car on peut aussi donner et espérer en tirer un bénéfice d'une autre forme. Les actes de pur altruisme sont rares.

Crois-tu que tu aurais la même proportion de réponses positives si tu proposes un partage des richesses à l'échelle de la France ou si tu la proposes à l'échelle du monde ? Permets moi d'en douter.

Et juste un mot sur les insultes : je ne sais pas si elles sont destinées aux patrons du cac40, à moi ou aux deux, mais merci de les garder sous ton clavier la prochaine fois, elles n'apportent rien à la discussion.

My top
No board game found
Docky
Docky

Cripure dit :
Pourquoi, souvent, voire toujours, dire que ceux qui militent pour le partage des richesses seraient systématiquement des profiteurs en puissance voire des égoïstes ?

Lecture biaisée.

jmguiche dit :
Je doute que, parmi ceux qui réclament, beaucoup ont conscience qu’un partage plus juste des revenus (puisqu’on parle de revenus salariaux en comparant cadre et aide soignante), ramènerait probablement la population française à un niveau inférieur à celui de l’aide soignante.
Si cette crise nous a appris quelque chose c’est bien que la terre est minuscule. 
La question du revenu est à traiter de façon globale. Mondiale.

Et voilà, ce qui n'enlève rien au bien fondé des revendications du personnel hospitalier, dans le strict cadre français.
 
Jones dit :

@ Docky : j'ai toujours été très satisfait du principe d'impôt. J'en paie et c'est très bien, je ne demande rien. Ah si pardon, je demande en retour un système de santé, administratif, éducatif qui fonctionne.

Pareil, logique.
My top
14 ans et +
9,0
32 avis
12 ans et +
8,9
127 avis
11 ans et +
7,7
3 avis
12 ans et +
8,7
102 avis
14 à 99 ans
9,2
57 avis
12 ans et +
9,0
410 avis
Cowboy Georges
Cowboy Georges
DuncanIdaho dit :
Crois-tu que tu aurais la même proportion de réponses positives si tu proposes un partage des richesses à l'échelle de la France ou si tu la proposes à l'échelle du monde ? Permets moi d'en douter.


Et juste un mot sur les insultes : je ne sais pas si elles sont destinées aux patrons du cac40, à moi ou aux deux, mais merci de les garder sous ton clavier la prochaine fois, elles n'apportent rien à la discussion.

C'était bien pour les patrons et notre magnifique Darmanin, mais ta réponse est tout à fait justifiée.

Pour ce qui est de comparer la France et le monde, je suis de ceux qui pensent que malgré la mondialisation qu'on veut nous imposer et qui, soit disant, est inévitable et incontournable, on peut faire des choses bien seulement en France.
Si ça fait fuir ceux qui cherchent le meilleur rendement à tout prix, il restera toujours des trucs à faire, des gens à nourrir, etc. Même seulement du transport si on produit plus rien.

Ce sera peut-être moins rentable mais y'aura toujours de l'activité et si les pires capitalistes du monde s'en vont parce que c'est pas rentables à leurs yeux, on aura peut-être des gens plus responsables à leur place.

C'est pas parce que 10 investisseurs quittent le pays qu'il n'y aura plus d'argent en France. Peut-être le pays du monde qui épargne le plus. C'est juste inconcevable.

Du coup, oui, si on pose une question en France ou dans le monde entier, on n'aura pas la même réponse. Moi, le monde, c'est pas que je m'en fous, il faut bien composer avec, mais si on pouvait juste déplacer un peu le curseur en France ça m'irait bien. Je n'ai pas tant d'ambition, je ne veux pas changer le monde. Et ce n'est pas parce que quelque chose est impossible à l'échelle mondiale que c'est impossible en France. Ce n'est pas parce que les médias et nos dirigeants nous matraque le contraire parce que ça les arrange bien que c'est vrai.

My top
No board game found
GEEKMAN
GEEKMAN
Cripure dit :
Docky dit :Respirons un coup, tout va bien. ;) Je lis plutôt le texte de la façon suivante : vouloir partager les richesses, c‘est une conception noble en soi.
Les termes "conception" et "noble" ne me conviennent pas. Je dirais plutôt projet politique et je crois encore en la politique (Politikos). Organisation (auto-organisation) de la Cité par les Citoyens.
Et je ne suis ni marxiste, ni léniniste, ni maoïste, ni trostkiste mais plutôt anar (militant) tendance Proudhon, Georges Palante, Albert Camus et Victor Serge., tendance "Ni dieu, ni maître" (si j'avais un dieu ce serait la littérature !) avec une affection particulière avec les potes de Charlie Hebdo. Je ne veux surtout pas, je ne prétends pas vouloir changer les gens. Juste leur proposer autre chose de possible. Des idées qui passeraient par la prise en compte de l'Individu (penser à soi pour penser aux autres), par la valorisation de la culture, la décroissance et le rejet de la dictature du fric.

Mais ceux qui le prônent ne sont en général pas ceux qui alors devraient partager. Ce sont en général ceux qui estiment qu‘ils recevraient plus. On a tendance à regarder vers le haut, donc regarder qui pourrait nous donner et non à qui nous pourrions nous-même donner. Ça se prouve malheureusement en tous niveaux sur le plan empirique.
Là je ne comprends pas.
Pourquoi, souvent, voire toujours, dire que ceux qui militent pour le partage des richesses seraient systématiquement des profiteurs en puissance voire des égoïstes ?


P.S. L'homme souffre davantage du bonheur des autres que de son propre malheur. François Bizot
Cette citation de Bizot vaut ce qu'elle vaut et je me méfie toujours des citations qui veulent tout dire et ne rien dire en même temps. Je ne crois pas que l'homme se résume à cette citation. Des hommes, dans le passé (et dans l'avenir je l'espère), ont prouvé le contraire. Une pensée pour tous ceux qui ont combattu pour améliorer la société, lutter contre l'oppression...

Bonjour Docky.
Bonjour GEEKMAN,

Il ne s'agit pas de tirer bêtement à boulets rouges sur Macron et son gouvernement.
Macron n'est pas responsable de cette terrible crise sanitaire.
Cette crise sanitaire ET politique n'est pas une guerre à mener.
Juste un révélateur impressionnant et destructeur de notre capitalisme mondial.
Mais, jusqu'à preuve du contraire, ce sont eux qui gouvernent.
Et je le répète, Macron (comme ses prédécesseurs je l'accorde) sont responsables d'une politique de démantèlement des Services Publics.
Et il me semble bien tard de les voir constater aujourd'hui que, ENFIN, les infirmières, les aides-soignantes sont "utiles".

Je leur demande juste, et c'est pas grand chose, d'écouter ceux qui leur parlent : les personnels hospitaliers, les enseignants et bien d'autres qui travaillent pour le bien de tous.
Pouvons-nous nous accorder cette évidence : l'hôpital, l'Ecole ne sont pas des entreprises à profit.

Tout cela dit avec modération et respect de la contradiction.
Je ne viens pas là pour prêcher une quelconque propagande.
Je suis ici pour défendre cette très belle lettre d'une écrivaine que j'aime beaucoup, Annie Ernaux.
Et pour jouer aussi...

Je suis 100% d'accord avec toi, enfin disons 99%

99% car si je peux être d'accord avec Annie Ernaux, je trouve que sa lettre arrive un peu tôt., pas forcément au bon moment. Peut être que l'on passe la crête, qu'on redescende tranquillement et après il sera toujours temps de faire certaines piqûres de rappel.

cf article du monde de Corine Pelluchon, "l'épidémie doit nous conduire à habiter le monde autrement", si qq pouvait le mettre en lien, ça serai bien.

My top
13 ans et +
8,1
81 avis
8 ans et +
8,7
30 avis
12 ans et +
9,2
7 avis
14 ans et +
8,5
35 avis
14 à 99 ans
7,3
3 avis
14 à 99 ans
8,7
18 avis
enpassant
enpassant
GEEKMAN dit :

cf article du monde de Corine Pelluchon, "l'épidémie doit nous conduire à habiter le monde autrement", si qq pouvait le mettre en lien, ça serai bien.

C'est un article réservé aux abonnés.

Le lien.

My top
No board game found
Cripure
Cripure
GEEKMAN dit :
Cripure dit :
Docky dit :Respirons un coup, tout va bien. ;) Je lis plutôt le texte de la façon suivante : vouloir partager les richesses, c‘est une conception noble en soi.
Les termes "conception" et "noble" ne me conviennent pas. Je dirais plutôt projet politique et je crois encore en la politique (Politikos). Organisation (auto-organisation) de la Cité par les Citoyens.
Et je ne suis ni marxiste, ni léniniste, ni maoïste, ni trostkiste mais plutôt anar (militant) tendance Proudhon, Georges Palante, Albert Camus et Victor Serge., tendance "Ni dieu, ni maître" (si j'avais un dieu ce serait la littérature !) avec une affection particulière avec les potes de Charlie Hebdo. Je ne veux surtout pas, je ne prétends pas vouloir changer les gens. Juste leur proposer autre chose de possible. Des idées qui passeraient par la prise en compte de l'Individu (penser à soi pour penser aux autres), par la valorisation de la culture, la décroissance et le rejet de la dictature du fric.

Mais ceux qui le prônent ne sont en général pas ceux qui alors devraient partager. Ce sont en général ceux qui estiment qu‘ils recevraient plus. On a tendance à regarder vers le haut, donc regarder qui pourrait nous donner et non à qui nous pourrions nous-même donner. Ça se prouve malheureusement en tous niveaux sur le plan empirique.
Là je ne comprends pas.
Pourquoi, souvent, voire toujours, dire que ceux qui militent pour le partage des richesses seraient systématiquement des profiteurs en puissance voire des égoïstes ?


P.S. L'homme souffre davantage du bonheur des autres que de son propre malheur. François Bizot
Cette citation de Bizot vaut ce qu'elle vaut et je me méfie toujours des citations qui veulent tout dire et ne rien dire en même temps. Je ne crois pas que l'homme se résume à cette citation. Des hommes, dans le passé (et dans l'avenir je l'espère), ont prouvé le contraire. Une pensée pour tous ceux qui ont combattu pour améliorer la société, lutter contre l'oppression...

Bonjour Docky.
Bonjour GEEKMAN,

Il ne s'agit pas de tirer bêtement à boulets rouges sur Macron et son gouvernement.
Macron n'est pas responsable de cette terrible crise sanitaire.
Cette crise sanitaire ET politique n'est pas une guerre à mener.
Juste un révélateur impressionnant et destructeur de notre capitalisme mondial.
Mais, jusqu'à preuve du contraire, ce sont eux qui gouvernent.
Et je le répète, Macron (comme ses prédécesseurs je l'accorde) sont responsables d'une politique de démantèlement des Services Publics.
Et il me semble bien tard de les voir constater aujourd'hui que, ENFIN, les infirmières, les aides-soignantes sont "utiles".

Je leur demande juste, et c'est pas grand chose, d'écouter ceux qui leur parlent : les personnels hospitaliers, les enseignants et bien d'autres qui travaillent pour le bien de tous.
Pouvons-nous nous accorder cette évidence : l'hôpital, l'Ecole ne sont pas des entreprises à profit.

Tout cela dit avec modération et respect de la contradiction.
Je ne viens pas là pour prêcher une quelconque propagande.
Je suis ici pour défendre cette très belle lettre d'une écrivaine que j'aime beaucoup, Annie Ernaux.
Et pour jouer aussi...

Je suis 100% d'accord avec toi, enfin disons 99%

99% car si je peux être d'accord avec Annie Ernaux, je trouve que sa lettre arrive un peu tôt., pas forcément au bon moment. Peut être que l'on passe la crête, qu'on redescende tranquillement et après il sera toujours temps de faire certaines piqûres de rappel.

Oui peut-être...

cf article du monde de Corine Pelluchon, "l'épidémie doit nous conduire à habiter le monde autrement", si qq pouvait le mettre en lien, ça serai bien.

Bonjour et prenez soin de vous et de vos proches.
L'article du Monde est réservé aux abonnés...
ICI
 

My top
13 ans et +
8,1
171 avis
6 ans et +
7,7
369 avis
13 ans et +
8,9
250 avis
14 ans et +
8,1
177 avis
12 ans et +
9,0
951 avis
10 ans et +
8,6
444 avis
10 ans et +
8,8
1407 avis
enpassant
enpassant
J'ai été plus rapide pour une fois, le confinement me réussit on dirait. 
 

A propos de confinement il y en a qui ont de bonnes idées.
 
Default
My top
No board game found
GEEKMAN
GEEKMAN
J'ai le pdf, mais ne sais pas comment le rendre accessible! si qq pouvais me faire un tuto tout simple, ça vaut le coup.
My top
13 ans et +
8,1
81 avis
8 ans et +
8,7
30 avis
12 ans et +
9,2
7 avis
14 ans et +
8,5
35 avis
14 à 99 ans
7,3
3 avis
14 à 99 ans
8,7
18 avis
jmguiche
jmguiche
Jones dit :
jmguiche dit :
Jones dit :
jmguiche dit :
Cripure dit :Lire la lettre de Annie Ernaux, ICI.

Accuser le président de tout les maux... alors qu’il n’est que le bras ouvrier d’un système et d’intérêts que nous avons soutenus et dont finalement nous ne sommes que les complices « consommateurs » me semble assez vain et irresponsable. C’est même assez ridicule quand on y pense de casser la marionnette plutôt que de chasser le marionnettiste.  

C’est même faire le jeu de toute une classe politique qui personnalise le débat par manque d’idée ou d’ambition réellement politique mais dont les acteurs ne trouve que ce genre d’argument pour s’arroger le pouvoir. Les acteurs qui essayent de parler d’autre choses sont exclus. Trop compliqué pour la petite tête d’électeur, pas assez spectaculaire et surtout ils ne disent pas à la « clientèle électorale » ce qu’elle a envie d’entendre.  

L’après sera comme l’avant, juste parce que pour qu’il y ai changement il faudrait que nous changions nous meme, que nous nous remettions en cause. Cette lettre est le symptôme même de notre immobilisme. Dans cette lettre le problème ce n’est pas nous, nos valeurs, notre façon de vivre et d’interagir, le problème c’est l’autre. Alors on ne va pas voter pour l’autre, mais pour un autre autre, pas fondamentalement différent du premier.


Le monde continuera à appartenir à l’argent, l’humanité continuera qu’à vivre pour servir l’économie (cf le discours du vice gouverneur du Texas), les humains se battrons pour des rouleaux de pq.

 

Bon bin du coup, stop à tout. L'homme est un crétin. Fin de la civilisation autour de 2100. Plus besoin de s'énerver ? On sait à quoi s'en tenir. A la limite, pourquoi continuer à alimenter ce fil si tu penses que c'est foutu, que tout est nul, que toute parole publique est bidonnée, mal argumentée ?

Vraie question hein. Je m'interroge.

Parce que j’ai le droit de m’exprimer, de dire ce que je pense.

mais toi, pourquoi t’exprime tu ? Tu penses vraiment que discuter de cela a une utilité quelconque ? On va sauver le monde sur tric trac ?

 

Ah mais t'es un spécialiste des raccourcis dis donc :D
A quel moment tu lis que "t'as pas le droit de t'exprimer" dans mon propos ? ^^

Et plutôt que répondre à la question, je pose une question, technique éculée :D
"la meilleure stratégie c'est l'attaque" ? :D

En fait tu as raison, ce fil ne sert à rien. C'est impossible de discuter, d'échanger. "tous des cons", "regardez-vous au lieu de critiquer", tu sautes à la gorge du moindre message, etc etc
Trop de colère jeune padawan

@ Docky : j'ai toujours été très satisfait du principe d'impôt. J'en paie et c'est très bien, je ne demande rien. Ah si pardon, je demande en retour un système de santé, administratif, éducatif qui fonctionne. Le problème est l'utilisation qui en est faite. La 6ème puissance mondiale ne devrait pas avoir 1 million de gens vivant sous le seuil de pauvreté, un système éducatif et de santé en chute, être à la rue dans cette crise car sous traitance maximale (c'est pas faute d'avoir été dit et redit par l'opposition). On ne devrait pas systématiquement privatiser les gains et mutualiser les pertes. Des tas de bouquins expliquent très bien comment certains prédateurs s'attaquent à l'incroyable manne financière des impôts.
Nous sommes les bases immobiles, celles qui paient. Je regarde vers les mobiles qui "optimisent". Heureusement. Et pourtant c'est pas faute des médias de vouloir nous faire regarder en bas "regardez donc les arnaques à la sécu, le coût des gilets jaunes, ces gens sans le sous avec le dernier portable à la mode" etc etc

Bon allez, je stoppe là ce fil, ça finit en libéraux vs anti-libéraux ou libéraux modéré (ce que je crois être) et en guerre de tranchée qui, et là, je le redis, guiche a raison, ça finit en trollage de base sans intérêt. Je m'inclue.

En tout cas, je remercie ceux qui ne sont rien et les gaulois réfractaires d'être au taf quand moi je perds mon temps à discuter politique sur un fofo de jeux.

Tu me pose une question, pourquoi je participe ?
question très aggressive, relis ton message. 
c’est quand même pas banal de demander à quelqu’un « vu ce que tu pense, pourquoi tu le dis, qu’elle est l’interêt d’exprimer ton opinion ? »
et je te répond, parce que je peux.

tu pose cette question à cause de mon avis. A partir du moment où j’ai cet avis je n’aurais plus le droit de discuter parce que selon toi, c’est inutile.

je me pose donc la question de l’utilité de cette discussion. Puisque tu en sous entend une. Et franchement, à part échanger des points de vues, je n’en vois pas.

et je m’amuse de ta prise de position qui suppose un poil que tout avis qui n’est pas le tien est inutile à exprimer. Ta manière assez insidieuse de dire que quand on n’est pas de ton avis on doit se taire m’amuse.

c’est amusant qu’après t’être posé en censeur pour dire que les gens de mon avis devaient se taire ou n’avaient aucune raison de s’exprimer tu calimerote maintenant de l’impossibilité de discuter. 

en quoi je te saute à la gorge ? En te faisant comprendre que tu ferais mieux de te taire parce que nous n’avons pas le même avis ? En questionnant l’intérêt que pouvait avoir l’expression de ton avis ?  Non , ça s’est toi qui l’a fait.


a mon avis? Tu dis ce que tu penses, je dis ce que je pense. Pourquoi le dit on ? Pour échanger des idées. La limite de ce qu’on a le droit de dire est définie par la loi. Dans un échange, demander à quelqu’un d:autre l’intérêt qu’il peut y avoir à dire (ou à entendre) ce qu’il pense c’est ne pas avoir compris la notion, pourtant simple, d’échange et de discussion.


c’est tout.

 

My top
No board game found
jmguiche
jmguiche
enpassant dit :J'ai été plus rapide pour une fois, le confinement me réussit on dirait. 
 

A propos de confinement il y en a qui ont de bonnes idées.
 
Default

Je sort d’un apéro zoom, avec 30 personnes, je ne trouve pas ça hyper convivial.

My top
No board game found
jmguiche
jmguiche
Docky dit :

Cripure dit :
Pourquoi, souvent, voire toujours, dire que ceux qui militent pour le partage des richesses seraient systématiquement des profiteurs en puissance voire des égoïstes ?

Lecture biaisée.
 

jmguiche dit :
Je doute que, parmi ceux qui réclament, beaucoup ont conscience qu’un partage plus juste des revenus (puisqu’on parle de revenus salariaux en comparant cadre et aide soignante), ramènerait probablement la population française à un niveau inférieur à celui de l’aide soignante.
Si cette crise nous a appris quelque chose c’est bien que la terre est minuscule. 
La question du revenu est à traiter de façon globale. Mondiale.

Et voilà, ce qui n'enlève rien au bien fondé des revendications du personnel hospitalier, dans le strict cadre français.
 
Jones dit :

@ Docky : j'ai toujours été très satisfait du principe d'impôt. J'en paie et c'est très bien, je ne demande rien. Ah si pardon, je demande en retour un système de santé, administratif, éducatif qui fonctionne.

Pareil, logique.

En effet, cela n’enlève rien au bien fondé des revendications des personnels hospitalier, des profs, etc.

My top
No board game found
Thibaulthc
Thibaulthc
Saxgard dit :Et quand on voit qu'à l'heure ou tout le monde devrait être unis pour trouver des vaccins etc. Ils en sont encore à des guerres économiques afin de savoir qui sera le premier à sortir son vaccin. Puissance et pognon d'abord.
Difficile de ne pas être fataliste.

si on en sort de ce covid, vu qu'il y a de fortes chance que l'on reparte de plus belles il y a de fortes chances que d'autres virus plus dangereux fassent leur apparition et de Plus en plus souvent. Conséquence du réchauffement climatique, de la surpopulation, de la déforestation, de la mondialisation, de notre système financier et économique etc.
Imaginez le virus de l'ebola version pandemique comme le covid. On rigolerait beaucoup moins. Et pourtant c'est ce qui nous pend au nez.

Depuis des décennies nombreux ont été les signaux d'alertes mais on a continué de plus belles.
on détruit ce qu'on a de plus précieux tout ça pour quoi ? Sur consommer, avoir x tablettes, téléphones que beaucoup changent tous les 6 mois. Pour changer de fringues à chaque saison pour être "à la mode". Gagner toujours plus et s'engraisser et bouffant bien plus qu'on en a besoin et en plus de la merde.
Et quand je vois ma centaine de jeux chez moi difficile de ne pas culpabiliser et se sentir en partie responsable de toute cette merde. Quand ça sera fini je vais sérieusement chercher à mettre un gros coup de frein à ma sur consommation si j'en ai la chance.
Bien que j'en veux essentiellement à tous les gouvernements (dans le monde) qui ont toujours pensé puissance, profits, intérêts persos, copinage et ambition plutôt que de penser planète, collectif, humains et être vivants. 
Ils sortent des centaines de milliards du chapeau alors que les hôpitaux, agriculteurs etc demandaient des aides et les moyens. 

Et quand je vois des trump pour ne citer que lui à la tête de la sois disante plus grande nation au monde il y a vraiment de quoi s'inquiéter. Ce mec dit ouvertement qu'il faut attraper les femmes par la chatte, regarde des éclypses sans lunettes, et dit qu'il n'y a pas de réchauffement climatique. Et dans ces moments difficiles cherche encore la merde avec les chinois. 

J'essaye de me changer les idées en jouant mais la motivation n'est pas vraiment la. Peur pour ma femme qui est une personne à haut risque, pour ma mère mais aussi de ne plus pouvoir trouver les medocs indispensables ou même de quoi bouffer si ça dur.

Nos comprtements devront radicalement changer et le système capitaliste de la société actuelle devra aussi radicalement changer. Dès cette sortie de crise. Mais je crains qu'une fois cette crise finie le pire est à venir.

Désolé pour ce message pas optimiste pour un sou. :/ On a peut ête pas besoin de ça en ce moment.


 

+100

My top
No board game found
Jones
Jones
jmguiche dit :
Jones dit :
jmguiche dit :
Jones dit :
jmguiche dit :
Cripure dit :Lire la lettre de Annie Ernaux, ICI.

Accuser le président de tout les maux... alors qu’il n’est que le bras ouvrier d’un système et d’intérêts que nous avons soutenus et dont finalement nous ne sommes que les complices « consommateurs » me semble assez vain et irresponsable. C’est même assez ridicule quand on y pense de casser la marionnette plutôt que de chasser le marionnettiste.  

C’est même faire le jeu de toute une classe politique qui personnalise le débat par manque d’idée ou d’ambition réellement politique mais dont les acteurs ne trouve que ce genre d’argument pour s’arroger le pouvoir. Les acteurs qui essayent de parler d’autre choses sont exclus. Trop compliqué pour la petite tête d’électeur, pas assez spectaculaire et surtout ils ne disent pas à la « clientèle électorale » ce qu’elle a envie d’entendre.  

L’après sera comme l’avant, juste parce que pour qu’il y ai changement il faudrait que nous changions nous meme, que nous nous remettions en cause. Cette lettre est le symptôme même de notre immobilisme. Dans cette lettre le problème ce n’est pas nous, nos valeurs, notre façon de vivre et d’interagir, le problème c’est l’autre. Alors on ne va pas voter pour l’autre, mais pour un autre autre, pas fondamentalement différent du premier.


Le monde continuera à appartenir à l’argent, l’humanité continuera qu’à vivre pour servir l’économie (cf le discours du vice gouverneur du Texas), les humains se battrons pour des rouleaux de pq.

 

Bon bin du coup, stop à tout. L'homme est un crétin. Fin de la civilisation autour de 2100. Plus besoin de s'énerver ? On sait à quoi s'en tenir. A la limite, pourquoi continuer à alimenter ce fil si tu penses que c'est foutu, que tout est nul, que toute parole publique est bidonnée, mal argumentée ?

Vraie question hein. Je m'interroge.

Parce que j’ai le droit de m’exprimer, de dire ce que je pense.

mais toi, pourquoi t’exprime tu ? Tu penses vraiment que discuter de cela a une utilité quelconque ? On va sauver le monde sur tric trac ?

 

Ah mais t'es un spécialiste des raccourcis dis donc :D
A quel moment tu lis que "t'as pas le droit de t'exprimer" dans mon propos ? ^^

Et plutôt que répondre à la question, je pose une question, technique éculée :D
"la meilleure stratégie c'est l'attaque" ? :D

En fait tu as raison, ce fil ne sert à rien. C'est impossible de discuter, d'échanger. "tous des cons", "regardez-vous au lieu de critiquer", tu sautes à la gorge du moindre message, etc etc
Trop de colère jeune padawan

@ Docky : j'ai toujours été très satisfait du principe d'impôt. J'en paie et c'est très bien, je ne demande rien. Ah si pardon, je demande en retour un système de santé, administratif, éducatif qui fonctionne. Le problème est l'utilisation qui en est faite. La 6ème puissance mondiale ne devrait pas avoir 1 million de gens vivant sous le seuil de pauvreté, un système éducatif et de santé en chute, être à la rue dans cette crise car sous traitance maximale (c'est pas faute d'avoir été dit et redit par l'opposition). On ne devrait pas systématiquement privatiser les gains et mutualiser les pertes. Des tas de bouquins expliquent très bien comment certains prédateurs s'attaquent à l'incroyable manne financière des impôts.
Nous sommes les bases immobiles, celles qui paient. Je regarde vers les mobiles qui "optimisent". Heureusement. Et pourtant c'est pas faute des médias de vouloir nous faire regarder en bas "regardez donc les arnaques à la sécu, le coût des gilets jaunes, ces gens sans le sous avec le dernier portable à la mode" etc etc

Bon allez, je stoppe là ce fil, ça finit en libéraux vs anti-libéraux ou libéraux modéré (ce que je crois être) et en guerre de tranchée qui, et là, je le redis, guiche a raison, ça finit en trollage de base sans intérêt. Je m'inclue.

En tout cas, je remercie ceux qui ne sont rien et les gaulois réfractaires d'être au taf quand moi je perds mon temps à discuter politique sur un fofo de jeux.

Tu me pose une question, pourquoi je participe ?
question très aggressive, relis ton message. 
c’est quand même pas banal de demander à quelqu’un « vu ce que tu pense, pourquoi tu le dis, qu’elle est l’interêt d’exprimer ton opinion ? »
et je te répond, parce que je peux.

tu pose cette question à cause de mon avis. A partir du moment où j’ai cet avis je n’aurais plus le droit de discuter parce que selon toi, c’est inutile.

je me pose donc la question de l’utilité de cette discussion. Puisque tu en sous entend une. Et franchement, à part échanger des points de vues, je n’en vois pas.

et je m’amuse de ta prise de position qui suppose un poil que tout avis qui n’est pas le tien est inutile à exprimer. Ta manière assez insidieuse de dire que quand on n’est pas de ton avis on doit se taire m’amuse.

c’est amusant qu’après t’être posé en censeur pour dire que les gens de mon avis devaient se taire ou n’avaient aucune raison de s’exprimer tu calimerote maintenant de l’impossibilité de discuter. 

en quoi je te saute à la gorge ? En te faisant comprendre que tu ferais mieux de te taire parce que nous n’avons pas le même avis ? En questionnant l’intérêt que pouvait avoir l’expression de ton avis ?  Non , ça s’est toi qui l’a fait.


a mon avis? Tu dis ce que tu penses, je dis ce que je pense. Pourquoi le dit on ? Pour échanger des idées. La limite de ce qu’on a le droit de dire est définie par la loi. Dans un échange, demander à quelqu’un d:autre l’intérêt qu’il peut y avoir à dire (ou à entendre) ce qu’il pense c’est ne pas avoir compris la notion, pourtant simple, d’échange et de discussion.


c’est tout.

 

Définitivement, trop de colère :)
Aucune agressivité de ma part mais tu peux faire ton autocritique à ce sujet. Que tu prennes mal ma question te regarde, ainsi que ton interprétation. J'ai passé l'âge des passes d'armes sur les réseaux. ça ne sert à rien.
Et pas d'accord, la discussion n'est pas possible. On n'échange absolument rien :)
Mais je te laisse avec la victoire et avoir le dernier mot parce que j'en ai rien à cirer ^^

My top
13 ans et +
8,1
171 avis
12 ans et +
7,8
324 avis
13 ans et +
9,3
49 avis
10 à 120 ans
7,9
25 avis
jmguiche
jmguiche
Thibaulthc dit :
Saxgard dit :Et quand on voit qu'à l'heure ou tout le monde devrait être unis pour trouver des vaccins etc. Ils en sont encore à des guerres économiques afin de savoir qui sera le premier à sortir son vaccin. Puissance et pognon d'abord.
Difficile de ne pas être fataliste.

si on en sort de ce covid, vu qu'il y a de fortes chance que l'on reparte de plus belles il y a de fortes chances que d'autres virus plus dangereux fassent leur apparition et de Plus en plus souvent. Conséquence du réchauffement climatique, de la surpopulation, de la déforestation, de la mondialisation, de notre système financier et économique etc.
Imaginez le virus de l'ebola version pandemique comme le covid. On rigolerait beaucoup moins. Et pourtant c'est ce qui nous pend au nez.

Depuis des décennies nombreux ont été les signaux d'alertes mais on a continué de plus belles.
on détruit ce qu'on a de plus précieux tout ça pour quoi ? Sur consommer, avoir x tablettes, téléphones que beaucoup changent tous les 6 mois. Pour changer de fringues à chaque saison pour être "à la mode". Gagner toujours plus et s'engraisser et bouffant bien plus qu'on en a besoin et en plus de la merde.
Et quand je vois ma centaine de jeux chez moi difficile de ne pas culpabiliser et se sentir en partie responsable de toute cette merde. Quand ça sera fini je vais sérieusement chercher à mettre un gros coup de frein à ma sur consommation si j'en ai la chance.
Bien que j'en veux essentiellement à tous les gouvernements (dans le monde) qui ont toujours pensé puissance, profits, intérêts persos, copinage et ambition plutôt que de penser planète, collectif, humains et être vivants. 
Ils sortent des centaines de milliards du chapeau alors que les hôpitaux, agriculteurs etc demandaient des aides et les moyens. 

Et quand je vois des trump pour ne citer que lui à la tête de la sois disante plus grande nation au monde il y a vraiment de quoi s'inquiéter. Ce mec dit ouvertement qu'il faut attraper les femmes par la chatte, regarde des éclypses sans lunettes, et dit qu'il n'y a pas de réchauffement climatique. Et dans ces moments difficiles cherche encore la merde avec les chinois. 

J'essaye de me changer les idées en jouant mais la motivation n'est pas vraiment la. Peur pour ma femme qui est une personne à haut risque, pour ma mère mais aussi de ne plus pouvoir trouver les medocs indispensables ou même de quoi bouffer si ça dur.

Nos comprtements devront radicalement changer et le système capitaliste de la société actuelle devra aussi radicalement changer. Dès cette sortie de crise. Mais je crains qu'une fois cette crise finie le pire est à venir.

Désolé pour ce message pas optimiste pour un sou. :/ On a peut ête pas besoin de ça en ce moment.


 

+100

Je n’avais pas vu le message de Saxgard.

Pour la première partie de son message, je met un bémol. Dans l’industrie pharmaceutique, il y a de tout. Les chercheurs ne sont pas les plus avides d’argent, même si cela compte pour certain, leurs motivations ne sont pas avant tout celle là. Il y a aussi l’importance de soigner, la curiosité scientifique, le challenge, la compétition (être le premier à découvrir est une motivation et elle n’est pas malsaine), la reconnaissance de ses pairs, etc...

Quand ta seule motivation est l’argent, tu ne fais pas de la recherche, même pour un labo pharmaceutique privé. (Je connais des gens qui font de la recherche dans des labo pharmaceutique). 

Quand ta seule motivation est l’argent (ou le pouvoir), tu fais des « études de commerce » où, après des études scientifiques tu fais du « business ». Mais s’enfermer dans la recherche n’est pas le meilleur des moyens.

Au niveau des actionnaires et donc des dirigeanos de ces entreprises, ce n’est certainement  pas le même topo.

My top
No board game found
Proute
Proute
Enfin, l'industrie pharmaceutique est quand même bien riche, et le "salaire" des chercheurs n'est pas le même que dans le public.

@Cripure : je t'ai envoyé un MP.
My top
12 ans et +
9,0
410 avis
12 ans et +
9,0
315 avis
12 ans et +
8,7
269 avis
8 ans et +
8,1
628 avis
12 ans et +
8,9
205 avis
14 ans et +
8,9
104 avis
13 ans et +
9,3
49 avis