Fraisdeau
Fraisdeau
Usines et transporteurs saturés, rareté du savoir-faire en Europe, tension sur les matières premières, boom des puzzles et loisirs créatifs...

https://ludovox.fr/%e2%96%ba-e-d-i-t-o-une-ineluctable-hausse-des-prix-des-jeux/
Ymokal
Ymokal
Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...
Fraisdeau
Fraisdeau
Ymokal dit :Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...

Marrant qu'à aucun moment, on n'envisage de freiner les gadgets superflus: marqueur premier joueur, piste de score, crayons, taille-crayons, sablier... Et de la taille excessive des boîtes.
Moins de gadgets = moins cher à produire et moins besoin de compétences de production.
Plus petite boite = plus facile et donc moins cher à transporter et stocker.

znokiss
znokiss
Ymokal dit :Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Dans "Ça", on peut inclure l'explosion des financements participatifs et les boites über-collector allant de 100€ à un SMIC le bout.

Ymokal
Ymokal
Fraisdeau dit :
Ymokal dit :Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...

Marrant qu'à aucun moment, on n'envisage de freiner les gadgets superflus: marqueur premier joueur, piste de score, crayons, taille-crayons, sablier... Et de la taille excessive des boîtes.
Moins de gadgets = moins cher à produire et moins besoin de compétences de production.
Plus petite boite = plus facile et donc moins cher à transporter et stocker.

+1.

Ymokal
Ymokal
znokiss dit :
Ymokal dit :Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Dans "Ça", on peut inclure l'explosion des financements participatifs et les boites über-collector allant de 100€ à un SMIC le bout.

Tout à fait.

C'est exactement ce que j'ai dit dans mon post précédent, à savoir "Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative."

Je sous-entendais les jeux édités sur KS à 100-200-300 € si ce n'est plus et bourrés de stretch-goals (utiles ? ...). Même si je sais qu'on trouve aussi sur KS des jeux à 20-30 € .

Pikaraph
Pikaraph
Fraisdeau dit :
Ymokal dit :Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...

Marrant qu'à aucun moment, on n'envisage de freiner les gadgets superflus: marqueur premier joueur, piste de score, crayons, taille-crayons, sablier... Et de la taille excessive des boîtes.
Moins de gadgets = moins cher à produire et moins besoin de compétences de production.
Plus petite boite = plus facile et donc moins cher à transporter et stocker.

Peut-être parce que les consommateurs demandent à avoir du matériel correct et pas à devoir fournir des trucs venant de ci de là.
Par contre, je te rejoins sur les dimensions de certaines boites qui n'ont aucun sens (Augustus, Splendor, etc), surtout quand rien n'est pensé pour accueillir d'éventuelles extensions déjà réfléchies, des cartes sleevées, etc.

En terme de game design, les marqueurs divers ont un intérêt : éliminer l'effet mémoire = les joueurs n'ont pas à se souvenir, le matériel est là pour la rétention d'informations telles que le tour en cours, qui est le 1er joueur, etc. Et tout ceci participe aussi à la fluidité des jeux, vu que les joueurs ont du mal à retenir 2 pages de règles, si en plus tu leur pourris la vie en supprimant tout ce qui permet de fluidifier le jeu, on n'est pas sortis du sable.

Rodenbach
Rodenbach
Le marqueur premier joueur peut ne rien coûter, exemple tuile "taillée" dans une place perdue de la punchboard, carte en trop dans un deck de moins de (c'est combien déjà le paquet standard ? 54 ou 60?). 
Fraisdeau
Fraisdeau
Pikaraph dit :
Fraisdeau dit :
Ymokal dit :Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...

Marrant qu'à aucun moment, on n'envisage de freiner les gadgets superflus: marqueur premier joueur, piste de score, crayons, taille-crayons, sablier... Et de la taille excessive des boîtes.
Moins de gadgets = moins cher à produire et moins besoin de compétences de production.
Plus petite boite = plus facile et donc moins cher à transporter et stocker.

Peut-être parce que les consommateurs demandent à avoir du matériel correct et pas à devoir fournir des trucs venant de ci de là.
Par contre, je te rejoins sur les dimensions de certaines boites qui n'ont aucun sens (Augustus, Splendor, etc), surtout quand rien n'est pensé pour accueillir d'éventuelles extensions déjà réfléchies, des cartes sleevées, etc.

En terme de game design, les marqueurs divers ont un intérêt : éliminer l'effet mémoire = les joueurs n'ont pas à se souvenir, le matériel est là pour la rétention d'informations telles que le tour en cours, qui est le 1er joueur, etc. Et tout ceci participe aussi à la fluidité des jeux, vu que les joueurs ont du mal à retenir 2 pages de règles, si en plus tu leur pourris la vie en supprimant tout ce qui permet de fluidifier le jeu, on n'est pas sortis du sable.

Pourquoi pas.

Mais est-il indispensable de l'avoir dans chaque jeu?

Combien on a de sabliers? 
Et on a tous un chronomètre sur le smartphone et même un simple mobile.
Ce qui, en plus, a l'avantage de pouvoir adapter le timing au niveau ou à la manière de jouer des joueurs autour de la table.

D'ailleurs, beaucoup de jeux n'ont pas de sablier, piste de score, crayon ou marqueur de tour.
On arrive à jouer quand même, sans juger ces jeux moins bons, non?

Et puis, quelle est la limite? 
En caricaturant, pourquoi ne pas fournir table et chaises dans chaque boîte ? C'est indispensable pour jouer, non?

Fournir juste le nécessaire et vendre à part un pack d'accessoires classiques, c'est pas totalement absurde, non? Et plus écologique, plus économe en production, transport, stockage ...

 

Nicky Larson
Nicky Larson
Fraisdeau dit :
Pikaraph dit :
Fraisdeau dit :
Ymokal dit :Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...

Marrant qu'à aucun moment, on n'envisage de freiner les gadgets superflus: marqueur premier joueur, piste de score, crayons, taille-crayons, sablier... Et de la taille excessive des boîtes.
Moins de gadgets = moins cher à produire et moins besoin de compétences de production.
Plus petite boite = plus facile et donc moins cher à transporter et stocker.

Peut-être parce que les consommateurs demandent à avoir du matériel correct et pas à devoir fournir des trucs venant de ci de là.
Par contre, je te rejoins sur les dimensions de certaines boites qui n'ont aucun sens (Augustus, Splendor, etc), surtout quand rien n'est pensé pour accueillir d'éventuelles extensions déjà réfléchies, des cartes sleevées, etc.

En terme de game design, les marqueurs divers ont un intérêt : éliminer l'effet mémoire = les joueurs n'ont pas à se souvenir, le matériel est là pour la rétention d'informations telles que le tour en cours, qui est le 1er joueur, etc. Et tout ceci participe aussi à la fluidité des jeux, vu que les joueurs ont du mal à retenir 2 pages de règles, si en plus tu leur pourris la vie en supprimant tout ce qui permet de fluidifier le jeu, on n'est pas sortis du sable.


En caricaturant, pourquoi ne pas fournir table et chaises dans chaque boîte ? C'est indispensable pour jouer, non?
 

Et de la bière

Rodenbach
Rodenbach
Le truc un peu moche dans cette affaire, c'est que je ne vois pas comment induire ce changement de paradigme. Le plus efficace c'est de légiférer mais concrètement tout le monde s'en tape de légiférer à ce sujet...
Une démarche éditoriale qui consisterait à proposer une gamme en kit pour les éléments récurrents, et utilisables avec les autres jeux ? Et avoir du coup un emplacement en boutique pour vendre le matériel de base ? J'ai du mal à imaginer comment un tel éditeur arriverait à convaincre ses partenaires puis les joueurs, j'ai du mal à imaginer la rentabilité du truc, et j'ai du mal à imaginer comment il pourrait entraîner d'autres éditeurs à sa suite... 
En plus, ça n'empêcherait pas les comportements de collectionnite car j'imagine bien que si ça avait une chance de marcher on se dépêcherait de décliner les gammes d'accessoires (des pièces différentes, des meeples illustrés comme ci ou comme ça, etc) histoire de vendre toujours et encore la même chose... Je suis peut être trop pessimiste !
noixman
noixman
Parler de suppression des jetons 1er joueur (que j'utilise jamais) alors que la mode/tendance c'est de foutre de la figurine 3D dans tous les jeux (ou presque), ca fait sourrire.
Pikaraph
Pikaraph
Fraisdeau dit :
Pikaraph dit :
Fraisdeau dit :
Ymokal dit :Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...

Marrant qu'à aucun moment, on n'envisage de freiner les gadgets superflus: marqueur premier joueur, piste de score, crayons, taille-crayons, sablier... Et de la taille excessive des boîtes.
Moins de gadgets = moins cher à produire et moins besoin de compétences de production.
Plus petite boite = plus facile et donc moins cher à transporter et stocker.

Peut-être parce que les consommateurs demandent à avoir du matériel correct et pas à devoir fournir des trucs venant de ci de là.
Par contre, je te rejoins sur les dimensions de certaines boites qui n'ont aucun sens (Augustus, Splendor, etc), surtout quand rien n'est pensé pour accueillir d'éventuelles extensions déjà réfléchies, des cartes sleevées, etc.

En terme de game design, les marqueurs divers ont un intérêt : éliminer l'effet mémoire = les joueurs n'ont pas à se souvenir, le matériel est là pour la rétention d'informations telles que le tour en cours, qui est le 1er joueur, etc. Et tout ceci participe aussi à la fluidité des jeux, vu que les joueurs ont du mal à retenir 2 pages de règles, si en plus tu leur pourris la vie en supprimant tout ce qui permet de fluidifier le jeu, on n'est pas sortis du sable.

Pourquoi pas.

Mais est-il indispensable de l'avoir dans chaque jeu?

Combien on a de sabliers? 
Et on a tous un chronomètre sur le smartphone et même un simple mobile.
Ce qui, en plus, a l'avantage de pouvoir adapter le timing au niveau ou à la manière de jouer des joueurs autour de la table.

D'ailleurs, beaucoup de jeux n'ont pas de sablier, piste de score, crayon ou marqueur de tour.
On arrive à jouer quand même, sans juger ces jeux moins bons, non?

Et puis, quelle est la limite? 
En caricaturant, pourquoi ne pas fournir table et chaises dans chaque boîte ? C'est indispensable pour jouer, non?

Fournir juste le nécessaire et vendre à part un pack d'accessoires classiques, c'est pas totalement absurde, non? Et plus écologique, plus économe en production, transport, stockage ...

 

Celui dont c'est le premier jeu, il fait comment ?
Et si le joueur n'a pas de smartphone ?
On peut s'installer par terre, ça doit pas trop poser problème, non ? Et puis il y a des tapis de jeu qui sont proposés pour offrir une belle surface de jeu.

Comprends bien que l'éditeur doit permettre aux consommateurs d'avoir un produit fini, sinon il va se faire défoncer par la critique et par ses clients.
 

Ymokal
Ymokal
Pikaraph dit :
Fraisdeau dit :
Ymokal dit :Article intéressant, merci de l'avoir partagé.

Mais pour moi, la hausse des prix ne date pas de 2020 et l'arrivée du Covid.

J'ai la sensation que les prix ont augmenté depuis plusieurs années.

Et, toujours selon moi, donc avis purement personnel, c'est l'arrivée sur Kickstarter qui a induit cela de manière significative.

Mettre plus de 100 € dans un jeu paraissait quasi aberrant il y a 8-10 ans. Aujourd'hui, pour une frange de joueurs, c'est "monnaie courante" ... Ca a donc globalement tiré les prix vers le haut.

Mais je reconnais que la qualité du matériel, la rédaction des règles, les choix graphiques, ... se sont aussi bien améliorés. Je le vois quand je compare des jeux de ces dernières années avec ceux d'il y a une décennie .

Par contre, je cite une partie de l'article de Ludovox :

La tension ne devrait pas retomber de si tôt. Dans ce contexte, la plupart des éditeurs étudie actuellement la question d’une hausse des prix de leurs jeux. “Car à tout cela on ajoute le fait que depuis de nombreuses années, le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production, il n’y a donc plus de marge de manœuvre sur le prix actuel, on n’a pas le choix, il faut augmenter les prix.” commente Gaëtan Beaujannot, co-fondateur d’Instaplay.

Le prix des jeux n'a pas baissé ces dernières années, en tout cas en valeur absolue. Mais comme je le disais précedement, je trouve que la qualité globale s'est améliorée. De là à dire que "le prix des jeux ont fortement baissé au vu de leur contenu et de la qualité de la production", chacun jugera ...

Marrant qu'à aucun moment, on n'envisage de freiner les gadgets superflus: marqueur premier joueur, piste de score, crayons, taille-crayons, sablier... Et de la taille excessive des boîtes.
Moins de gadgets = moins cher à produire et moins besoin de compétences de production.
Plus petite boite = plus facile et donc moins cher à transporter et stocker.

Peut-être parce que les consommateurs demandent à avoir du matériel correct et pas à devoir fournir des trucs venant de ci de là.
 

Le matériel était moins "sophistiqué" il y a 10 ans, mais il était tout à fait correct.

Un exemple : avant les ressources s'étaient des pions en bois peints (généralement cube marron = du bois, cube gris = de la pierre, ...), et ça allait très bien. Je pense à Caylus ou à Agricola par exemple (tiens ça me fait penser d'ailleurs que pour ce dernier, tout un tas de meeples à la forme des légumes, animaux, ... étaient achetables à l'époque. Bref, tu pouvais déjà multiplier le prix du jeu par 2 . Delà à dire qu'Agricola était un précurseur de l'augmentation du prix des jeux, il n'y a qu'un pas ...).

Aujourd'hui, quand je regarde mon Res Arcana ou mon Solénia, c'est certes sympa que les ressources aient des formes différentes, mais est-ce vraiment nécessaire ? ... On se sent peut-être un peu plus immergé dans le jeu, c'est vrai kiss .

Acathla
Acathla
Augustus a été réédité dans une boîte plus petite et finalement transfomé en via magica avec une boîte encore plus petite.... Les consommateurs demandent....la concurrence suit...du coup des jeux peut être surproduits...mais si cela arrêtait de se vendre...les éditeurs arrêteraient d’en produire.
Rodenbach
Rodenbach
@Ymokal
On se sent plus immergé ? J'ai jamais su si on échangeait de l'énergie magique ou de la brique, de la pierre ou du mouton :P et les formes n'y feront rien 🤣
Antoinette
Antoinette
Rodenbach dit :@Ymokal
On se sent plus immergé ? J'ai jamais su si on échangeait de l'énergie magique ou de la brique, de la pierre ou du mouton :P et les formes n'y feront rien 🤣

Ça me fait penser à Everdell où l’éditeur est allé jusqu’à faire en sorte que la texture des ressources se rapprochent de la réalité. 

Les rondins sont en bois (bon là c’était easy)
Les baies sont en plastique mou
Les galets sont en plastique bien lisse et rond
La résine est brute, brillante et dure. 

J’imagine que cela fait augmenter le prix de la boîte finale, mais qu’est-ce que j’ai trouvé ça chouette ! 

vr3h
vr3h
Mais au final, tous ces pions, en plastique ou en bois et autrrs meeples, ne pourraient-ils pas être remplacés par des pions en carton ? Il fut un temps où c'était comme ça et ça fonctionnait bien.

Et, d'accord le pion est tout plat et n'a pas la forme physique de ce qu'il représente. Par contre, tu peux lui mettre l'image que tu veux (donc pour visualiser c'est encore mieux que du cube en bois), tu peux inclure des mécanismes d'infos cachées (à DT, que tu joues avec les standees ou les figurines, tu dois d'abord utiliser les pions cartonnés lors de la mise en place qui est secrète pour chaque joueur), tu peux facilement empiler voire utiliser des pions multiplicateurs (dans certains jeux, on te dit s'il n'y a pas la place de mettre toutes les figurines, ou dans d'autres s'il n'y a plus de figurines, faites de la monnaie en en retirant 4 et en mettant un pion x5 sous celle qui reste), tu peux mettre beaucoup plus d'infos dessus et n'es pas obligé de faire un paquet de cartes ou un plateau à part pour redonner les stats (jetez un œil aux pions d'advanced squad leader) et enfin ça prend beaucoup moins de place à stocker (les boites d'asl contiennent généralement des centaines de jetons représentant des unités, heureusement que ce ne sont que des pions en carton, car sinon chaque boîte serait absolument immense).

Après, pour ceux qui veulent du beau, il reste encore les standees à utiliser avec modération (ce qui prenait le plus de place dans les boîtes de Dungeon Twister).
Antoinette
Antoinette
vr3h dit :Mais au final, tous ces pions, en plastique ou en bois et autrrs meeples, ne pourraient-ils pas être remplacés par des pions en carton ?

Dans l’absolu oui cela pourrait.

Et maintenant que les joueurs ont goûté à du matériel premium inclus dans des boîtes de base, seront-ils d’accord pour repasser sur du tout standees, cartons et petits cubes de couleurs ? 
Si Super Meeple avait réédité Tikal avec le même matériel que Ravensburger, aurait-il eu le même succès de vente ?

Dans l’article de Ludovox, si j’ai bien lu, ils disent que le prix des jeux avait baissé du moins par rapport ratio prix final/qualité du matos. 

 

KiwiToast
KiwiToast
Je ne pense pas que ce soit le matériel qui fixe le prix d'un jeu.

Les éditeurs font un gros travail qui est invisible pour les acheteurs de jeux. C'est quand ce travail est fini que l'éditeur sait combien il doit gagner pour être rentable, et donc qu'il défini la quantité de matériel et le prix nécessaires à la résolution de l'équation. J'ai déjà vu des éditeurs décider au dernier moment d'ajouter un pion ou d'augmenter la taille de la boîte pour augmenter le prix pour couvrir des frais imprévus ou mal évalués en amont du projet.

Et légiférer sur la psychologie des consommateurs... -_-
Fraisdeau
Fraisdeau
Il y a quelques années, un ordinateur très peu cher était conçu pour les pays pauvres.
Puis, je ne sais pas trop comment, il a été essayé dans les pays riches.
Alors qu'il y avait une règle non dite du 1er prix à 1000$.

Succès inattendu.

Le netbook était né.
Aujourd'hui, c'est un segment très important du marché.
Fraisdeau
Fraisdeau
KiwiToast dit :Je ne pense pas que ce soit le matériel qui fixe le prix d'un jeu.

Les éditeurs font un gros travail qui est invisible pour les acheteurs de jeux. C'est quand ce travail est fini que l'éditeur sait combien il doit gagner pour être rentable, et donc qu'il défini la quantité de matériel et le prix nécessaires à la résolution de l'équation. J'ai déjà vu des éditeurs décider au dernier moment d'ajouter un pion ou d'augmenter la taille de la boîte pour augmenter le prix pour couvrir des frais imprévus ou mal évalués en amont du projet.

Et légiférer sur la psychologie des consommateurs... -_-

L'article initial parle de l'augmentation importante du prix du transport.
Il y a un rapport avec la taille et le poids transporté, non?

Antoinette
Antoinette
KiwiToast dit :Je ne pense pas que ce soit le matériel qui fixe le prix d'un jeu.
Il fait tout de même partie du prix final, et pas uniquement en coût matière.  

Je repense à Everdell.
Prendre des cubes de couleurs aurait été d’une simplicité enfantine. C’est connu, les machines de découpe et la peinture existent déjà. 
Là, notamment pour les galets et les baies, il a bien fallu un travail de développement en amont sans compter la création des moules spécifiques. Tout cela c’est de l’argent que devra sortir l’acheteur en fin de chaîne. 
XavO
XavO
Pour ceux qui ont beaucoup de jeux, les cubes et meeples sont en double, triple ou quadruple si on prend tout ce qui est dispo dans leur collection. Pourquoi ne pas créer des jeux de société avec un matos générique qu'on pourrait utiliser dans différents jeux ?



 

Rodenbach
Rodenbach
XavO dit :Pour ceux qui ont beaucoup de jeux, les cubes et meeples sont en double, triple ou quadruple si on prend tout ce qui est dispo dans leur collection. Pourquoi ne pas créer des jeux de société avec un matos générique qu'on pourrait utiliser dans différents jeux ?



 

Comme un jeu de 54 cartes et un set de 5 dés 6 ? 🤣

 

pilum
pilum
je n'arrive plus à suivre perso
jmguiche
jmguiche
Antoinette dit :
vr3h dit :Mais au final, tous ces pions, en plastique ou en bois et autrrs meeples, ne pourraient-ils pas être remplacés par des pions en carton ?

Dans l’absolu oui cela pourrait.

Et maintenant que les joueurs ont goûté à du matériel premium inclus dans des boîtes de base, seront-ils d’accord pour repasser sur du tout standees, cartons et petits cubes de couleurs ? 
Si Super Meeple avait réédité Tikal avec le même matériel que Ravensburger, aurait-il eu le même succès de vente ?

Dans l’article de Ludovox, si j’ai bien lu, ils disent que le prix des jeux avait baissé du moins par rapport ratio prix final/qualité du matos. 

 

Je serais étonné qu’un pion de carton (c’est à dire en bois processé de façon coûteuse en mains d’œuvre, eau, chimie et énergie) soit moins cher qu’un meeple  ou qu’un cube en bois.
Quand un editeur affirme que, rapidement, une figurine en plastique c’est moins cher à produire en masse qu’un standee en carton, je pense qu’on peut douter de notre capacité à correctement évaluer les coûts comparatifs de production de nos jeux.

the_ranger
the_ranger
Concernant les prix, je n'ai pas l'impression que KS ait fait grimper les prix, mais qu'il a étendu la fourchette de vente des prix. Cela a rendu possible la vente de jeux au-delà de certains seuils.
L'expansion du marché du jeu de société a par ailleurs vu une augmentation de jeux familiaux/familiaux + qui eux ont vu leur matériel être plus qualitatif avec un prix stable voir en baisse pendant un temps (on trouve beaucoup de jeux très bien produits et entre 15 et 35€).

Concernant la mutualisation du matériel, l'idée est intéressante et revient de façon cyclique j'ai l'impression. Nous serions peut-être surpris du coût restant d'un jeu une fois ce qui est mutualisable enlevé - je serai curieux d'avoir quelques chiffres si des personnes qui connaissent mieux le marché passent par là (par exemple, sur un jeu cubenbois/pose d'ouvrier, quelle différence de prix entre cartes + plateau + tuiles + ressources et meeple VS cartes + plateau + tuiles ?)
Le gain serait peut-être plus ergonomique et écologique qu'économique (et ce serait déjà un gain !).
Pikaraph
Pikaraph
Pour ceux qui souhaiteraient avoir un matériel générique afin de le réutiliser, je pense que ça existe déjà : les mallettes de 100 jeux qu'on a probablement tous eu étant gamins.
Personnellement, ça ne me fait pas rêver d'utiliser des petits chevaux pour représenter un barbare ou un alien, et ce juste pour une question d'économie. Autant récupérer des capsules de bouteille, des clous, des cacahuètes... merci, mais non merci.
Et je ne vois pas un éditeur aller dans cette direction : ce serait tuer sa créativité, sa volonté de proposer un univers graphique propre à son jeu et à son identité, ça réduirait considérablement l'intérêt pour quiconque de deévlopper un jeu s'il devait être tenu à un matériel limité puisqu'imposé (dés basiques, paquets de cartes communs, etc). A noter qu'il y a eu une tentative chez Iello (8bit je sais plus quoi), et je n'ai pas l'impression que ça ait bien marché (ça avait donné naissance à des jeux assez basiques).

Pour ce qui concerne la fibre écologique, il faut repenser le système à la racine, pas juste pour une petite niche d'une niche, ça n'a aucun sens. Le principal problème qui peut être traité de manière visible et efficace, c'est la production relocalisée en Europe (et si possible en France pour les jeux édités par des éditeurs français évidemment), c'est ça qui réduira l'emprunte carbone (même si ce n'est qu'une partie de la pollution/consommation de ressource) en réduisant le transport. Mais on se heurte à tout ce que la mondialisation a généré, ça va prendre du temps à être détricoté, d'autant que l'ultra-libéralisme résiste et va résister.

Pour en revenir à l'augmentation du coût de transport par container au départ de la Chine, il a augmenté d'environ 500% : remplir un container de boites de jeux de 30x30x7cm vendues 30/40€ TTC/unité contre un container d'iBidules de taille 15x5x5cm vendues à 500-1000€ TTC/unité, le ratio d'augmentation par boite est bien plus important que par iBidule. Donc on va prendre cher sur les prix (de l'ordre de 2 ou 3 euros peut-être).
Au vu de ce tarif qui devient exorbitant, les éditeurs cherchent le meilleur prix et prennent le temps de trouver des solutions, donc la livraison prend plus de temps.
Rodenbach
Rodenbach
@Pikaraph :
intervention pleine de bon sens.
XavO
XavO
J'ai eu Brass à mon anniv.... aujourd'hui je viens de dépuncher des pièces de 1, 5 et 10. Je ne sais pas en combien de fois je les ai ces pièces !
Gabriel Ombre
Gabriel Ombre
C'est fort intéressant, toute cette discussion sur les coûts engendrés par la production extra territorialisée, le remplissage des boîtes, le choix des matières et même les choix de la distribution et les versions proposées, basiques ou luxueuses.

Les contraintes générées par toute cette logistique sont fortes, de plus en temps de crise sanitaire, liées aussi aux politiques planétaires voire parfois locales, et deviennent rapidement un casse tête des éditeurs dans la gestion de leur catalogue.

Certes.

Il est néanmoins un point qui me semble ne pas avoir été abordé et qui me paraît pourtant essentiel si on voulait vraiment changer son modus operandi consumériste : quid de l'achat des règles du jeu, ainsi que de la liste du matériel nécessaire pour just do it son jeu soi même ?

Je ne parle évidemment pas de piratage de jeux ni de photocopillage... Au sujet des copies illicites d'ailleurs, il se dixit que certains jeux se vendraient plus sous leur version pirate que sous leur version officielle. Quelle Horror !

Dans le respect des droits des auteurs des règles du jeu, pourquoi donc ne pas acheter simplement le livret sous forme physique ou digitale et se mettre au travail pour réaliser le jeu sous la forme qui nous convient le mieux ?

Je comprends les réticences et objections qui ne manqueront pas de s'élever ici, ne serait ce que , par exemple, la question des doits des illustrateurs. Et puis, sans doute, que tout n'est pas possible: pas de souci dans ce cas.

A ce sujet, il y a des solutions : illustrations dans le livret de jeu, jpeg du plateau illustré, des cartes, etc...

Je ne dis pas qu'il faut en finir avec les versions boîtes, je dis simplement : pourquoi ne pas proposer en plus cette option ?


Où alors... ne serait-ce point que l'opposition laisserait à supposer, comme indice, que ce serait plutôt la forme qui l'emporterait sur le fond ? Non, n'est ce pas, on est quand même un peu plus matures que ça ? non ?