Von : Antoinette | Dienstag, 7. Januar 2020 um 13:23
minimaliste
minimaliste
noisettes dit :Je ne sais pas comment vous faites pour vendre des jeux....

Tu le mets en vente, quelqu'un l'achète.
Voilà, il est vendu.

 

 

My top
No board game found
grissom87
grissom87
Je serai incapable je pense de faire ca car j'aime tester beaucoup de nouveautés et j'avoue etre tres trop matérialiste, j'aime le fait d'admirer mes boîtes sur l'étagère...
Je salue cette belle initiative...je trouve ça tres beau de vouloir que être soit supérieur à avoir...
A titre personnel ma vie est en train de redevenir geniale car je parle aux gens ....j'ai lâché mon telephone car il était mort donc contraint et forcé et je m'aperçois que ca a été la meilleure chose qui me soit arrivée depuis longtemps...
My top
No board game found
Antoinette
Antoinette
C'est vraiment chouette de pouvoir lire vos avis, idées et vécu sur le sujet !laugh

J'vois bien l'idée du yoyo comme pour les régimes et des périodes de vie qui modifient les choses. C'est donc certainement le bon moment pour expérimenter.

Alors pour répondre à 2-3 questions :
- les cadeaux : je ne l'ai pas précisé dans mon post mais j'ai demandé à mes proches qu'aucune boîte de jeu ne pointe le bout de son nez en cadeaux divers et variés.
- pourquoi 1 an ? : parce 6 mois me paraissait trop "facile" comme échéance et 1 an permettrait d'avoir le recul nécessaire pour "analyser". 

En vous voyant parler de livres et BD, je me suis aperçue qu'en fait on avait déjà cette démarche : on lit beaucoup de BD et de livres, mais ne restent dans notre bibliothèque que ceux qui nous ont vraiment marqués. Les autres partent en revente ou boîtes à livres.

 
Cripure dit :Bonjour,
Ben je m'étais dit pareil en ce début d'année.

Je regarde ma ludothèque de 5 ans d'âge et je peux dire :

On se fait un jeu à 2 tranquille, peinard ?
Hanafuda, Jaipur, Cubirds, Kingdomino ou Patchwork ?
On se fait une bonne tablée avec envie de rigoler ?
Détectice Club, Fiesta los muertos, Mystères ?
On est en famille, relax ?
Aventuriers du rail, Queenz, Yspahan, Tokaïdo ?
On veut bien se prendre un peu la tête à 2, 3 ou 4 joueurs ?
Terraforming Mars, Agricola, Assyria, Underwater Cities, La Couronne d'Emara, Shakespeare ?
On est 2 à vouloir se chamailler ?
Une partie d'Echecs, Antique Duellum, Samuraï ?
On veut faire jouer les enfants avec nous ?
Meeple Circus, River Dragons ?
On veut jouer toute la nuit à de gros jeux ?
C'est parti pour Cyclades, Small World, Runebound, Andor ?
On veut des combos ?
Res Arcana, paper Tales, Karmaka
On veut faire la course ?
Lemming, Cartagena ?
On a juste un p'tit quart d'heure ?
Love Letter, Robin Wood ?
On veut se faire de gentilles crasses ?
The Island, Maka Bana, Libertalia ?

Et j'en oublie !

Bref j'ai maintenant réponse à tout alors que demander de plus ?
Ben rien...

Donc je tente le zéro achat moi aussi...
 

J'aime beaucoup ton idée Cripure, ça permet de se rendre compte que sa ludothèque est complète ! Je me tenterai à l'exercice tiens.
Et bienvenue dans l'expérience du zéro achat ;-)

marsu
marsu
Ceux qui m'ont vraiment marqués, et que j'ai regrettés pour la plupart pendant longtemps car pas réédités (pour les anciens jeux) :

- les piliers de la terre (avec l'extension en occas')
- kingsburg
- tikal
- Roma (en occas')
- Diamant
- Dice town
- haute tension
- tigre et euphrate
- space alert
- space hulk (en occas')
- Caylus
- Metro

y a certains achats qui restent haté par la peur qu'ils ne tombent en rupture de stock et qu'ils ne soient plus réédités.
m'enfin, je me calme depuis un ou deux mois lol
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Cripure dit : Je regarde ma ludothèque de 5 ans d'âge et je peux dire :
...qu'il me manque un paquet de jeux intéressant.
My top
No board game found
Cripure
Cripure
ThierryLefranc dit :
Cripure dit : Je regarde ma ludothèque de 5 ans d'âge et je peux dire :
...qu'il me manque un paquet de jeux intéressant.

Sûrement...lesquels par exemple...
 

Liopotame
Liopotame
ThierryLefranc dit :
Cripure dit : Je regarde ma ludothèque de 5 ans d'âge et je peux dire :
...qu'il me manque un paquet de jeux intéressant.

... auxquels je n'aurais de toute façon pas le temps de jouer 

frenchfever17
frenchfever17
excellent sujet

A part un ulule à 30€ cette année je n'achète rien !

un peu gavé de voir tout ces titres sortir chaque année, overdose.....

 
My top
No board game found
grissom87
grissom87
Antoinette dit :C'est vraiment chouette de pouvoir lire vos avis, idées et vécu sur le sujet !laugh

J'vois bien l'idée du yoyo comme pour les régimes et des périodes de vie qui modifient les choses. C'est donc certainement le bon moment pour expérimenter.

Alors pour répondre à 2-3 questions :
- les cadeaux : je ne l'ai pas précisé dans mon post mais j'ai demandé à mes proches qu'aucune boîte de jeu ne pointe le bout de son nez en cadeaux divers et variés.
- pourquoi 1 an ? : parce 6 mois me paraissait trop "facile" comme échéance et 1 an permettrait d'avoir le recul nécessaire pour "analyser". 

En vous voyant parler de livres et BD, je me suis aperçue qu'en fait on avait déjà cette démarche : on lit beaucoup de BD et de livres, mais ne restent dans notre bibliothèque que ceux qui nous ont vraiment marqués. Les autres partent en revente ou boîtes à livres.

 
Cripure dit :Bonjour,
Ben je m'étais dit pareil en ce début d'année.

Je regarde ma ludothèque de 5 ans d'âge et je peux dire :

On se fait un jeu à 2 tranquille, peinard ?
Hanafuda, Jaipur, Cubirds, Kingdomino ou Patchwork ?
On se fait une bonne tablée avec envie de rigoler ?
Détectice Club, Fiesta los muertos, Mystères ?
On est en famille, relax ?
Aventuriers du rail, Queenz, Yspahan, Tokaïdo ?
On veut bien se prendre un peu la tête à 2, 3 ou 4 joueurs ?
Terraforming Mars, Agricola, Assyria, Underwater Cities, La Couronne d'Emara, Shakespeare ?
On est 2 à vouloir se chamailler ?
Une partie d'Echecs, Antique Duellum, Samuraï ?
On veut faire jouer les enfants avec nous ?
Meeple Circus, River Dragons ?
On veut jouer toute la nuit à de gros jeux ?
C'est parti pour Cyclades, Small World, Runebound, Andor ?
On veut des combos ?
Res Arcana, paper Tales, Karmaka
On veut faire la course ?
Lemming, Cartagena ?
On a juste un p'tit quart d'heure ?
Love Letter, Robin Wood ?
On veut se faire de gentilles crasses ?
The Island, Maka Bana, Libertalia ?

Et j'en oublie !

Bref j'ai maintenant réponse à tout alors que demander de plus ?
Ben rien...

Donc je tente le zéro achat moi aussi...
 

J'aime beaucoup ton idée Cripure, ça permet de se rendre compte que sa ludothèque est complète ! Je me tenterai à l'exercice tiens.
Et bienvenue dans l'expérience du zéro achat ;-)

Si je tente zéro achat et juste un jeu offert pour mon anniversaire ca peut le faire????!

My top
No board game found
elshaka
elshaka
Petit sujet qui me fait réfléchir sur ma propre façon de vivre cette passion.

2019 a été une grande année de consommation pour nous : il faut dire que je me suis un peu lâché (ce ne sera pas madame qui le fera ça c'est sûr)heart

Comme je le disais il y a eu énormément de jeux achetés :

des nouveautés ou des coups de tête
  • Unlock
  • Palm Island
  • Corinth
  • Set a Watch
  • Les Aventuriers du rail New York
  • Fou fou fou
  • Love Letter
  • Extension de Hero Realms
  • It's a Wonderful World
  • Little Town
  • Keyforge (et ça j'ai tellement sombré dedans qu'il y a l'équivalent d'un KS bien sympathique)
les achats plus raisonnés :
Tzolk'in 
Mombasa

Pourquoi plus raisonné ? Juste des jeux que j'appréciaient beaucoup qui étaient dans les tiroirs de l'ancienne asso. Asso que j'ai quitté pour diverses raisons et donc plus d'accès à ces jeux là. 

Résultat, dans les achats raisonnés les jeux sortent (alors pas forcément super souvent car madame joue moins également) et les achats compulsifs : sans compter Love Letter, les aventuriers du rail, IaWW c'est tout de suite plus compliqué. 

Du coup cette année pour le coup je vais grandement me limiter, voir faire un peu de ménage dans mes jeux qui ne sortent plus...

Zero achat ? non ça sera trop compliqué, il y aura bien un jeu (coucou Maracaibo) ou une extension (IaWW ?) qui me fera craqué mais on va essayer à maximum 3 achats et de la revente.
Et pour le reste je suis dans une autre asso qui achète pas mal et on est quand même assez nombreux donc il y aura bien moyen de pouvoir tester tout ce qui pourrait me tenter !

Mais je vous suis

 
Jones
Jones
L'idée de la sobriété est bonne et j'y adhère, pas que sur le jeu d'ailleurs.

je vais tout de même me faire l'avocat du diable ^^
Imaginons un  instant qu'une majorité de gens, de par le monde, fait pareil.
On fait quoi de tous les gens qui travaillent dans ce secteur ? De tout un tas de personne qu'on aime bien, des auteurs qu'on apprécie ?
TT ferme, et on pleure d'avoir si peu de choix de jeux, et d'infos, comme il y a plus de 10 ans. C'est parce que le secteur s'est développé via la consommation qu'on a aujourd'hui des jeux pour tous les goûts et des jeux de grande qualité, des assos qui permettent le prêt et les tests et, cercle vicieux ou vertueux à chacun son avis, qu'on peut se dire qu'on n'a plus besoin de consommer.

Autant je suis pour une consommation raisonnée et fuis la surconsommation (du genre les jeux joués une fois ou même pas déballés, céder aux promo dont on n'a pas vraiment envie au fond, avoir les yeux qui brillent sur un KS bourré de figurines qui resteront pour la plupart dans des cartons, etc...), autant le 0 conso me parait illogique quand on est passionné par une activité qui doit vivre pour assouvir cette passion.

Je regard ma bibi de jeux, je sais que j'ai de quoi jouer jusqu'à ma retraite sans problème. Mais ça, c'est parce que j'ai consommé. C'est du coup assez facile de m'arrêter là. Je peux aller sur "être" parce que j'ai été "avoir" pendant des années :)

Bref, je vais consommer encore cette année en jeux ou en BD, en occasion si possible (un domaine qui grossit fort), mais deux ou trois fois moins qu'avant, pour les simples et bonnes raisons que j'ai atteint, selon mes critères, un niveau suffisant de stock (j'ai une quarantaine de jeux), que j'ai l'expérience de plusieurs années de conso, et de reventes, et de parties évidemment, qui ont affiné mes choix ludiques "définitifs". :)
Chakado
Chakado
Jones dit : autant le 0 conso me parait illogique quand on est passionné par une activité qui doit vivre pour assouvir cette passion.
 

Il me semble que c'est une démarche surtout personnelle de la part d'Antoinette et non pas un souhait d'une pratique généralisée.
Ce n'est pas parce qu'on fait un régime qu'on considère que tout le monde doit faire de même.

Antoinette
Antoinette
Jones dit :L'idée de la sobriété est bonne et j'y adhère, pas que sur le jeu d'ailleurs.

je vais tout de même me faire l'avocat du diable ^^
Imaginons un  instant qu'une majorité de gens, de par le monde, fait pareil.
On fait quoi de tous les gens qui travaillent dans ce secteur ? De tout un tas de personne qu'on aime bien, des auteurs qu'on apprécie ?

TT ferme, et on pleure d'avoir si peu de choix de jeux, et d'infos, comme il y a plus de 10 ans. C'est parce que le secteur s'est développé via la consommation qu'on a aujourd'hui des jeux pour tous les goûts et des jeux de grande qualité, des assos qui permettent le prêt et les tests et, cercle vicieux ou vertueux à chacun son avis, qu'on peut se dire qu'on n'a plus besoin de consommer.

Autant je suis pour une consommation raisonnée et fuis la surconsommation (du genre les jeux joués une fois ou même pas déballés, céder aux promo dont on n'a pas vraiment envie au fond, avoir les yeux qui brillent sur un KS bourré de figurines qui resteront pour la plupart dans des cartons, etc...), autant le 0 conso me parait illogique quand on est passionné par une activité qui doit vivre pour assouvir cette passion.

Je regard ma bibi de jeux, je sais que j'ai de quoi jouer jusqu'à ma retraite sans problème. Mais ça, c'est parce que j'ai consommé. C'est du coup assez facile de m'arrêter là. Je peux aller sur "être" parce que j'ai été "avoir" pendant des années :)

Bref, je vais consommer encore cette année en jeux ou en BD, en occasion si possible (un domaine qui grossit fort), mais deux ou trois fois moins qu'avant, pour les simples et bonnes raisons que j'ai atteint, selon mes critères, un niveau suffisant de stock (j'ai une quarantaine de jeux), que j'ai l'expérience de plusieurs années de conso, et de reventes, et de parties évidemment, qui ont affiné mes choix ludiques "définitifs". :)

Bienvenue Me du Diable (c'est chouette aussi de voir du débat s'insérer ici).cheeky
On ne parle pas de faire du zéro achat sur des dizaines d'années, ni d'obliger tous les ludistes à faire de même (où alors j'aurais minimisé ma portée et mon influence ^^). Cela aurait des répercutions, oui, mais là nous ne sommes pas dans ce contexte. C'est une simple expérience de 365 jours (ah non merde 366 cette année - zut j'ai mal choisi mon année ^^) afin de faire le point sur une consommation personnelle qui était peut-être sur le point de tomber dans le déraisonnable, ce n'est pas si illogique, enfin, je trouve.

Je ne crois pas que le porte-monnaie des quelques personnes tentées par cette expérience ait une si grande portée sur le monde ludique (éditeurs, auteurs etc...). En économie je crois beaucoup à la régulation, à la transformation, au transfert (total ou partiel), plutôt qu'à la destruction pure et totale. Les ressources et idées ne manquent pas. Mais là c'est un autre débat.

Je me permets à mon tour, et avec un brin de malice, de te retourner la remarque : tu parles de l'achat d'occasion en plein essor, que nous semblons pratiquer tous les deux ; mais le problème est le même : les deuxièmes, troisièmes etc... personnes qui vont bénéficier du jeu ou BD n'auront pas payé les "droits" aux auteurs, aux éditeurs, aux illustrateurs etc...
 

Cripure
Cripure
Chakado dit :
Jones dit : autant le 0 conso me parait illogique quand on est passionné par une activité qui doit vivre pour assouvir cette passion.
 

Il me semble que c'est une démarche surtout personnelle de la part d'Antoinette et non pas un souhait d'une pratique généralisée.
Ce n'est pas parce qu'on fait un régime qu'on considère que tout le monde doit faire de même.

Ben oui, ma démarche n'est surtout pas une posture militante, un slogan politique, une injonction à suivre !
Juste un constat sur ma ludothèque bien fournie qui semble contenter le plus grand nombre de joueurs autour de moi.

Une p'tite pause...pour voir...je vous tiens au courant si je...craque...

Bons jeux à tous.
 

Liopotame
Liopotame
Jones dit :On fait quoi de tous les gens qui travaillent dans ce secteur ? De tout un tas de personne qu'on aime bien, des auteurs qu'on apprécie ?
Je vais retourner la question dans l'autre sens : a-t-on vraiment besoin de tous ces éditeurs, de tous ces auteurs ? La profusion actuelle des "OK-games" n'est-elle pas une dérive du secteur qui vise à sortir toujours plus de contenu au détriment de la qualité ? Et du coup, moins acheter n'obligerait-il pas les éditeurs à nous proposer une offre plus qualitative ? (je précise : je pense certes qu'on n'a jamais eu autant de bons jeux, mais également jamais autant de jeux moyens et vite oubliés)
Dexter269
Dexter269
Liopotame dit :
Jones dit :On fait quoi de tous les gens qui travaillent dans ce secteur ? De tout un tas de personne qu'on aime bien, des auteurs qu'on apprécie ?
Je vais retourner la question dans l'autre sens : a-t-on vraiment besoin de tous ces éditeurs, de tous ces auteurs ? La profusion actuelle des "OK-games" n'est-elle pas une dérive du secteur qui vise à sortir toujours plus de contenu au détriment de la qualité ? Et du coup, moins acheter n'obligerait-il pas les éditeurs à nous proposer une offre plus qualitative ? (je précise : je pense certes qu'on n'a jamais eu autant de bons jeux, mais également jamais autant de jeux moyens et vite oubliés)

Les jeux sont-ils réellement moyens ou simplement vite oubliés car il y a justement énormément de sorties ? 
Et puis certains jeux semblent moyens à certains mais sont de vrais pépites pour d'autres. 
Perso, il y a pas mal de jeux qualifiés d'incontournables par un grand nombre de joueurs (Myrmes, Caylus, Terraforming Mars,...) que je n'ai pas car pour moi ce sont des OK-games. Et d'autres jeux dont je ne me séparerais pour rien au monde mais qui sont parfois même inconnus pour certains (mon jeu préféré est Hansa Teutonica et je l'ai fait découvrir à un gérant de boutique et un ludothécaire !!).

Il y a pas mal de débat possible grâce à ce sujet 

Chakado
Chakado
Liopotame dit : Je vais retourner la question dans l'autre sens : a-t-on vraiment besoin de tous ces éditeurs, de tous ces auteurs ? La profusion actuelle des "OK-games" n'est-elle pas une dérive du secteur qui vise à sortir toujours plus de contenu au détriment de la qualité ? Et du coup, moins acheter n'obligerait-il pas les éditeurs à nous proposer une offre plus qualitative ? (je précise : je pense certes qu'on n'a jamais eu autant de bons jeux, mais également jamais autant de jeux moyens et vite oubliés)

Je sais que ce n'est pas l'opinion générale, mais je crois que oui, on a besoin de tous ces jeux en surproduction et de tous ces OK-games pour créer un secteur en pleine émulation.
"C'est la plaine qui donne son relief à la montagne", disait l'abbé de Villecourt.
Mozart domine la période classique en musique, on ne se souvient guère que de lui et Haydn aujourd'hui, mais à son époque il y avait des centaines de compositeurs qui chiaient de la musique pour des centaines de roitelets. Ils sont maintenant oubliés, mais Mozart et Haydn auraient-ils existé sans eux ? Sans un contexte créatif fort, où tout le monde crée en permanence et s'inspire les uns les autres pour essayer de se surpasser et de se distinguer des autres, on ne peut pas voir émerger d'oeuvres vraiment mémorables.
Il y a surproduction en musique, en cinéma, en bande-dessinées... Evidemment, on ne peut pas avoir que des chefs-d'oeuvre. Mais il y en a toujours, et c'est ça qui compte, en art.

Pikaraph
Pikaraph
Bon courage pour ce challenge !

Perso je n'en serai pas, j'aime trop pimper des boites, peindre des figurines, en plus de jouer.
Mais effectivement, je vais être beaucoup plus regardant sur ce que je pledge, par manque de place tout bêtement, et parce que je pense avoir pas mal de jeux qui correspondent à ce que j'ai envie de mettre sur la table.
Mais je ne me ferme aucune porte, il y a parfois de belles découvertes qui donnent envie d'ajouter tel ou tel jeu à sa collection.
Bravo à ceux qui arrivent à revendre leurs jeux, pour moi c'est impossible, même s'il s'agit d'un jeu auquel je joue très peu, il suffit qu'il ait des illustrations ou des figurines qui me plaisent, je garde.

(et je confesse que je dois avoir une trentaine de boites encore sous blister, mais c'est en cas de disette...)
My top
No board game found
Chakado
Chakado
Pikaraph dit :

(et je confesse que je dois avoir une trentaine de boites encore sous blister, mais c'est en cas de disette...)

Marrant, moi j'arrive à vendre des jeux sans trop de soucis, par contre ça je n'arrive pas à comprendre.
Dès que j'ai un jeu neuf sous blister, la première chose que je fais c'est que je déballe, je renifle, je carresse, je dépunche (rraaaah), je range soigneusement dans des petits sachets...
Impossible de laisser un jeu sous blister sous mon nez pendant plus d'une heure !

Cripure
Cripure
Chakado dit :
Pikaraph dit :

(et je confesse que je dois avoir une trentaine de boites encore sous blister, mais c'est en cas de disette...)

Dès que j'ai un jeu neuf sous blister, la première chose que je fais c'est que je déballe, je renifle, je carresse, je dépunche (rraaaah), je range soigneusement dans des petits sachets...
Impossible de laisser un jeu sous blister sous mon nez pendant plus d'une heure !

OUI, OUI, j'aime ça moi aussi !

Zemeckis
Zemeckis
Chakado, ne vient pas chez moi, tu ferais une syncope :)
fdubois
fdubois
A propos de la profusion / surproduction, j'ai trouvé ce tweet de Peer Sylvester très intéressant :

That there are more professional game reviewers than professional game designers tells you all you need to know about the hobby

eldarh
eldarh
Intéressant, mais où il veut en venir ? 
Liopotame
Liopotame
Dexter269 dit :
Liopotame dit :
Jones dit :On fait quoi de tous les gens qui travaillent dans ce secteur ? De tout un tas de personne qu'on aime bien, des auteurs qu'on apprécie ?
Je vais retourner la question dans l'autre sens : a-t-on vraiment besoin de tous ces éditeurs, de tous ces auteurs ? La profusion actuelle des "OK-games" n'est-elle pas une dérive du secteur qui vise à sortir toujours plus de contenu au détriment de la qualité ? Et du coup, moins acheter n'obligerait-il pas les éditeurs à nous proposer une offre plus qualitative ? (je précise : je pense certes qu'on n'a jamais eu autant de bons jeux, mais également jamais autant de jeux moyens et vite oubliés)

Les jeux sont-ils réellement moyens ou simplement vite oubliés car il y a justement énormément de sorties ? 
Et puis certains jeux semblent moyens à certains mais sont de vrais pépites pour d'autres. 
Perso, il y a pas mal de jeux qualifiés d'incontournables par un grand nombre de joueurs (Myrmes, Caylus, Terraforming Mars,...) que je n'ai pas car pour moi ce sont des OK-games. Et d'autres jeux dont je ne me séparerais pour rien au monde mais qui sont parfois même inconnus pour certains (mon jeu préféré est Hansa Teutonica et je l'ai fait découvrir à un gérant de boutique et un ludothécaire !!).

Il y a pas mal de débat possible grâce à ce sujet 

Attention le fait de ne pas aimer un jeu n'en fait pas pour autant un OK-game.
Tu n'aimes pas Terraforming Mars, mais ne serait-ce que parce que tout le monde en parle encore aujourd'hui, parce qu'il est troisième au classement BGG, démontre (au moins en partie) que c'est fondamentalement un "bon" jeu. Alors si toi-même tu ne l'aimes pas, il n'y a rien de choquant là-dedans, c'est même plutôt normal qu'un jeu ne plaise pas à tout le monde. Personnellement je déteste 7 Wonders, pour autant je veux bien convenir que c'est un grand jeu vu l'influence qu'il a eu sur le loisir.
Il n'existe (et n'existera certainement jamais) une définition précise du terme "OK-game" mais pour moi c'est avant tout un jeu qui manque d'ambition, qui n'apporte rien de nouveau au loisir, que ce soit en termes de mécaniques ou de sensations de jeu. Comme si même l'éditeur n'y croyait pas vraiment quand il l'a sorti... Même si au final, oui, il y aura certainement un public pour ce jeu, certainement restreint (par vrai coup de coeur ou méconnaissance de meilleurs jeux). Et je pense que c'est ce genre de jeux qui inonde parfois inutilement le marché.

Dexter269
Dexter269
Liopotame dit :
Dexter269 dit :
Liopotame dit :
Jones dit :On fait quoi de tous les gens qui travaillent dans ce secteur ? De tout un tas de personne qu'on aime bien, des auteurs qu'on apprécie ?
Je vais retourner la question dans l'autre sens : a-t-on vraiment besoin de tous ces éditeurs, de tous ces auteurs ? La profusion actuelle des "OK-games" n'est-elle pas une dérive du secteur qui vise à sortir toujours plus de contenu au détriment de la qualité ? Et du coup, moins acheter n'obligerait-il pas les éditeurs à nous proposer une offre plus qualitative ? (je précise : je pense certes qu'on n'a jamais eu autant de bons jeux, mais également jamais autant de jeux moyens et vite oubliés)

Les jeux sont-ils réellement moyens ou simplement vite oubliés car il y a justement énormément de sorties ? 
Et puis certains jeux semblent moyens à certains mais sont de vrais pépites pour d'autres. 
Perso, il y a pas mal de jeux qualifiés d'incontournables par un grand nombre de joueurs (Myrmes, Caylus, Terraforming Mars,...) que je n'ai pas car pour moi ce sont des OK-games. Et d'autres jeux dont je ne me séparerais pour rien au monde mais qui sont parfois même inconnus pour certains (mon jeu préféré est Hansa Teutonica et je l'ai fait découvrir à un gérant de boutique et un ludothécaire !!).

Il y a pas mal de débat possible grâce à ce sujet 

Attention le fait de ne pas aimer un jeu n'en fait pas pour autant un OK-game.
Tu n'aimes pas Terraforming Mars, mais ne serait-ce que parce que tout le monde en parle encore aujourd'hui, parce qu'il est troisième au classement BGG, démontre (au moins en partie) que c'est fondamentalement un "bon" jeu. Alors si toi-même tu ne l'aimes pas, il n'y a rien de choquant là-dedans, c'est même plutôt normal qu'un jeu ne plaise pas à tout le monde. Personnellement je déteste 7 Wonders, pour autant je veux bien convenir que c'est un grand jeu vu l'influence qu'il a eu sur le loisir.
Il n'existe (et n'existera certainement jamais) une définition précise du terme "OK-game" mais pour moi c'est avant tout un jeu qui manque d'ambition, qui n'apporte rien de nouveau au loisir, que ce soit en termes de mécaniques ou de sensations de jeu. Comme si même l'éditeur n'y croyait pas vraiment quand il l'a sorti... Même si au final, oui, il y aura certainement un public pour ce jeu, certainement restreint (par vrai coup de coeur ou méconnaissance de meilleurs jeux). Et je pense que c'est ce genre de jeux qui inonde parfois inutilement le marché.

Je n'ai pas dit que je n'aimais pas les jeux cités (bon Terraforming Mars, je n'ai joué qu'une partie et c'était trop long pour que j'en fasse plus et je n'ai pas eu envie d'y revenir). Myrmes et Caylus, j'ai joué quelques parties, mais c'était sans plus et donc on ne les sortait pas, c'est pourquoi on les a revendus. Pour moi, c'est la définition d'un OK-game : un jeu où on a comme verdict après une ou plusieurs parties "ok, c'est sympa, mais sans plus". 
Et le fait que tout le monde parle d'un jeu 3 ans après sa sortie n'en fait pas pour autant un bon jeu, selon moi (mais c'est encore un autre débat). 
En fait, c'est très subjectif un bon jeu, un hit, un OK-game ou un mauvais jeu car c'est défini par le ressenti, les sensations de la personne qui emploie le terme. 

Jones
Jones
Antoinette dit :
Jones dit :L'idée de la sobriété est bonne et j'y adhère, pas que sur le jeu d'ailleurs.

je vais tout de même me faire l'avocat du diable ^^
Imaginons un  instant qu'une majorité de gens, de par le monde, fait pareil.
On fait quoi de tous les gens qui travaillent dans ce secteur ? De tout un tas de personne qu'on aime bien, des auteurs qu'on apprécie ?

TT ferme, et on pleure d'avoir si peu de choix de jeux, et d'infos, comme il y a plus de 10 ans. C'est parce que le secteur s'est développé via la consommation qu'on a aujourd'hui des jeux pour tous les goûts et des jeux de grande qualité, des assos qui permettent le prêt et les tests et, cercle vicieux ou vertueux à chacun son avis, qu'on peut se dire qu'on n'a plus besoin de consommer.

Autant je suis pour une consommation raisonnée et fuis la surconsommation (du genre les jeux joués une fois ou même pas déballés, céder aux promo dont on n'a pas vraiment envie au fond, avoir les yeux qui brillent sur un KS bourré de figurines qui resteront pour la plupart dans des cartons, etc...), autant le 0 conso me parait illogique quand on est passionné par une activité qui doit vivre pour assouvir cette passion.

Je regard ma bibi de jeux, je sais que j'ai de quoi jouer jusqu'à ma retraite sans problème. Mais ça, c'est parce que j'ai consommé. C'est du coup assez facile de m'arrêter là. Je peux aller sur "être" parce que j'ai été "avoir" pendant des années :)

Bref, je vais consommer encore cette année en jeux ou en BD, en occasion si possible (un domaine qui grossit fort), mais deux ou trois fois moins qu'avant, pour les simples et bonnes raisons que j'ai atteint, selon mes critères, un niveau suffisant de stock (j'ai une quarantaine de jeux), que j'ai l'expérience de plusieurs années de conso, et de reventes, et de parties évidemment, qui ont affiné mes choix ludiques "définitifs". :)

Bienvenue Me du Diable (c'est chouette aussi de voir du débat s'insérer ici).cheeky
On ne parle pas de faire du zéro achat sur des dizaines d'années, ni d'obliger tous les ludistes à faire de même (où alors j'aurais minimisé ma portée et mon influence ^^). Cela aurait des répercutions, oui, mais là nous ne sommes pas dans ce contexte. C'est une simple expérience de 365 jours (ah non merde 366 cette année - zut j'ai mal choisi mon année ^^) afin de faire le point sur une consommation personnelle qui était peut-être sur le point de tomber dans le déraisonnable, ce n'est pas si illogique, enfin, je trouve.

Je ne crois pas que le porte-monnaie des quelques personnes tentées par cette expérience ait une si grande portée sur le monde ludique (éditeurs, auteurs etc...). En économie je crois beaucoup à la régulation, à la transformation, au transfert (total ou partiel), plutôt qu'à la destruction pure et totale. Les ressources et idées ne manquent pas. Mais là c'est un autre débat.

Je me permets à mon tour, et avec un brin de malice, de te retourner la remarque : tu parles de l'achat d'occasion en plein essor, que nous semblons pratiquer tous les deux ; mais le problème est le même : les deuxièmes, troisièmes etc... personnes qui vont bénéficier du jeu ou BD n'auront pas payé les "droits" aux auteurs, aux éditeurs, aux illustrateurs etc...
 

No problemo, je provoque juste un peu pour voir; et sans méchanceté ;)
Je réfléchis beaucoup à ma consommation, et pas que sur le jeu, ces derniers temps. Je perçois ma propre incohérence, ainsi que la complexité des choix à réaliser, des incidences.
Mon propos, pour le résumer, était que je crois en la consommation raisonnée, le juste milieu (évaluation personnelle forcément) entre le 0 achat et la surconsommation.

Je dis tout cela en ayant l'impression, peut-être fausse, d'un léger mouvement de fond sur le sujet de la décroissance (à laquelle j'adhère par ailleurs mais c'est un autre débat). du moins pour les gens qui ont les moyens de le faire. Il faut être riche pour choisir de ne pas consommer ;)
Et je m'interroge, presque philosophiquement, sur notre décroissance très facile à assumer après des années de croissance et de production qui laisse un stock déjà ahurissant accessible pour 3 fois rien.
Faut-il tout avoir pour choisir de ne plus avoir ? ^^

Morgal
Morgal
Jones dit :

Je dis tout cela en ayant l'impression, peut-être fausse, d'un léger mouvement de fond sur le sujet de la décroissance (à laquelle j'adhère par ailleurs mais c'est un autre débat). du moins pour les gens qui ont les moyens de le faire. Il faut être riche pour choisir de ne pas consommer ;)
 

Doucement avec la décroissance, c'est pas bon pour le PIB, et comme le point-retraite est limité par le PIB, c'est pas bon pour le montant des retraites...

ThierryLefranc
ThierryLefranc
Cripure dit :
ThierryLefranc dit :
Cripure dit : Je regarde ma ludothèque de 5 ans d'âge et je peux dire :
...qu'il me manque un paquet de jeux intéressant.

Sûrement...lesquels par exemple...
 

Celui-ci :
Rencontre Cosmique

P.S : en fait, c'était surtout pour le gag qui j'ai écrit cela.

My top
No board game found
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Bonjour

Sur l'année 2019 j'ai acheté, jeux et extensions confondus, 102 boites.


























Pour moi, c'est quasiment du 0 achat...
My top
No board game found
Jones
Jones
Morgal dit :
Jones dit :

Je dis tout cela en ayant l'impression, peut-être fausse, d'un léger mouvement de fond sur le sujet de la décroissance (à laquelle j'adhère par ailleurs mais c'est un autre débat). du moins pour les gens qui ont les moyens de le faire. Il faut être riche pour choisir de ne pas consommer ;)
 

Doucement avec la décroissance, c'est pas bon pour le PIB, et comme le point-retraite est limité par le PIB, c'est pas bon pour le montant des retraites...

Bon, je ne ferai pas de débat politique ici, mais de toute façon, il va bien falloir réfléchir et vivre autrement que par le PIB ;)
La croissance dans un monde fini avec de plus en plus d'habitant a d'ores et déjà atteint ses limites.
C'est le grand enjeu de demain : comment vivre après 60 années de confort et de progrès basé sur la croissance énergétique qui est arrivée au bout du bout (et sans même parler du réchauffement qui va accélérer grandement le bordel en diminuant drastiquement la qté de nourriture disponible, toujours avec de plus en plus d'habitants)

Je vais peut-être investir dans Terraforming Mars cette année, finalement XD

kenjin
kenjin
Jones dit :

Bon, je ne ferai pas de débat politique ici, mais de toute façon, il va bien falloir réfléchir et vivre autrement que par le PIB ;)
La croissance dans un monde fini avec de plus en plus d'habitant a d'ores et déjà atteint ses limites.
C'est le grand enjeu de demain : comment vivre après 60 années de confort et de progrès basé sur la croissance énergétique qui est arrivée au bout du bout (et sans même parler du réchauffement qui va accélérer grandement le bordel en diminuant drastiquement la qté de nourriture disponible, toujours avec de plus en plus d'habitants)

Je vais peut-être investir dans Terraforming Mars cette année, finalement XD

L'avantage c'est que si on en arrive à manquer de nourriture (ou d'eau potable), il y aura instabilités politiques, guerres et diminution plus ou moins drastique de la population. Cela sera des années catastrophiques pour les personnes vivant durant ces temps troubles mais cela provoquera une décroissance du coup.

C'est tout de même dommage que notre système économique est basé sur cette croissance et que ni les politiques, ni les entreprises, n'arrivent à voir au delà. 

Comme beaucoup, cette année je vais continuer d'acheter mais je vais essayer de ne pas faire grossir ma ludothèque autant que les années passées car je manque de place, je n'ai pas le budget de dépenser autant cette année (d'où revente et achat d'occasion), et je suis frustré de ne pas pouvoir jouer à tous les jeux que j'ai déjà (manque de temps, alors que j'investis déjà beaucoup de mon temps libre dans ce hobby).

My top
No board game found
Zemeckis
Zemeckis
ThierryLefranc dit :Bonjour

Sur l'année 2019 j'ai acheté, jeux et extensions confondus, 102 boites.
183 me concernant, sans compter ceux que j'ai offert (environ une 15aine).