2354
réponses
164
followers
Von : fred henry760 | Samstag, 29. August 2015 um 19:07
Endevor
Endevor
Même si tu penses que c'est vraiment possible ce genre sur KS (hors accidents ponctuels), je pense que ce genre de jeu aura un succès marginal, donc qui permettra une prod, pas forcément un succès qui permettra de se passer des boutiques comme les jeux plus core. Et surtout si tu vends à 1000 personne dans un marché très large ça n'impactera pas autant que 1000 sur un marché core plus restreint, donc même à succès (en nombre de backers) égal l'impact sur les boutiques sera moindre.
My top
Nicowa
Nicowa
Je pense que les "joueurs Casual" continueront d'acheter en boutique pour les petits jeux en grande majorité. Seulement une partie des joueurs core achèteront leurs jeux casual via KS. Et encore faut qu'il y ait du lourd derrière, en auteur, illustrateur ou communauté.
jmt-974
jmt-974
Nicowa dit:Je pense que les "joueurs Casual" continueront d'acheter en boutique pour les petits jeux en grande majorité. Seulement une partie des joueurs core achèteront leurs jeux casual via KS. Et encore faut qu'il y ait du lourd derrière, en auteur, illustrateur ou communauté.

2015 ok... 2016 c'est sur... 2020 (avec mme michu qui ira acheter son drone sur KS)?
Khoral
Khoral
Je réitère ce que je disais quelques pages plus tôt : est-ce que les boutiques ne devraient pas évoluer vers l'aspect "bar à jeux" ?
Une boutique locale (le fameux FLGS) en soit, ça n'apporte rien par rapport à une grande surface ou KS. Et ça peut même coûter plus cher.
Par contre, un bar à jeux, ça apporte une expérience toute autre et qui ne se retrouvera jamais dans les grandes surfaces ou sur KS.
My top
khaali
khaali
fred henry dit:
Si ce n est pas le cas il y a forcément une fuite du CA boutique vers KS.

Oui pour moi : mes achats sur KS sont tous des actes réfléchis et les jeux sur lesquels je pledge, je les aurais achetés en boutique s'il y étaient sortis directement (que ce soit les gros jeux comme Conan ou les petits comme 10' to kill).
jmt-974
jmt-974
khoral dit:Je réitère ce que je disais quelques pages plus tôt : est-ce que les boutiques ne devraient pas évoluer vers l'aspect "bar à jeux" ?
Une boutique locale (le fameux FLGS) en soit, ça n'apporte rien par rapport à une grande surface ou KS. Et ça peut même coûter plus cher.
Par contre, un bar à jeux, ça apporte une expérience toute autre et qui ne se retrouvera jamais dans les grandes surfaces ou sur KS.

J'achete 10-20% plus cher dans ma boutique quasiment 50% de mes achats... parce que c'est la bas que je joue :)
[EDIT : donc je plussoies grandement ce que tu dis quoi, parce que ca pouvait laisser un flou]
Nicowa
Nicowa
jmt-974 dit:
Nicowa dit:Je pense que les "joueurs Casual" continueront d'acheter en boutique pour les petits jeux en grande majorité. Seulement une partie des joueurs core achèteront leurs jeux casual via KS. Et encore faut qu'il y ait du lourd derrière, en auteur, illustrateur ou communauté.

2015 ok... 2016 c'est sur... 2020 (avec mme michu qui ira acheter son drone sur KS)?

Tout dépendra de "l'accueil et de l'aide" qu'on aura en ligne. KS y a une démarche de précommande, mais surtout de suivi. Il faut guetter pour trouver un truc qui nous botte, je suis pas certain qu'à chaque instant, quand on va sur KS on trouve un jeu qui nous convienne. En plus, il faut vraiment chercher et se renseigner.
La preuve, on peut rester des mois (Bon ok, des semaines... Boooon, oooook.... des jours!) sans rien trouver d’intéressant alors qu'on a le budget, alors qu'en allant en boutique avec 100€ pour des jeux, tu ressorts avec 1-2-3 jeux.
En boutique, tu rentres, t'y connais rien ou presque et même là, en 5 minutes un bon conseiller va te trouver le jeu que tu cherches.
Sur KS, à l'instant T, au mieux t'as vraiment du bol et tu tombes pile poile. Au pire tu crois trouver et tu te plantes. Mais la plupart du temps y a pas grand choix, enfin pas autant qu'en boutique.
khaali
khaali
khoral dit:Je réitère ce que je disais quelques pages plus tôt : est-ce que les boutiques ne devraient pas évoluer vers l'aspect "bar à jeux" ?

A voir le modèle économique. Si les gens viennent avec leur jeu acheté sur KS sous le bras, ou bien se contentent de jouer aux jeux en libre service, la "boutique" va devoir plutôt gagner sa vie en vendant des consommations et un droit d'entrée; du coup, ce n'est plus à la base une boutique de jeu, mais plutôt un bar (et ce n'est plus du tout le même métier).
khaali
khaali
Nicowa dit:Je pense que les "joueurs Casual" continueront d'acheter en boutique pour les petits jeux en grande majorité. Seulement une partie des joueurs core achèteront leurs jeux casual via KS.

Mais quel est le poids des joueurs très casual dans les 50M de CA des boutiques dont parlait Fred ? (comme toi, je ne parle pas du poids des jeux casual, qui sont aussi achetés par des joueurs avertis, mais bien du volume vendu au public qui n'y connais pas grand chose)
Nicowa dit:Et encore faut qu'il y ait du lourd derrière, en auteur, illustrateur ou communauté.

Même en boutique, avec le nombre de jeux qui sortent, pour qu'un jeu se vende il faut qu'il envoie du lourd.
Xahendir
Xahendir
khaali dit:
khoral dit:Je réitère ce que je disais quelques pages plus tôt : est-ce que les boutiques ne devraient pas évoluer vers l'aspect "bar à jeux" ?

A voir le modèle économique. Si les gens viennent avec leur jeu acheté sur KS sous le bras, ou bien se contentent de jouer aux jeu en libre service, la "boutique" va devoir plutôt gagner sa vie en vendant des consommations et un droit d'entrée; du coup, ce n'est plus à la base une boutique de jeu, mais plutôt un bar (et ce n'est plus du tout le même métier).

Si le concept de bar à jeux vous intéresse, je vous conseille de vous renseigner sur Snakes & latte, un bar à jeux de Toronto qui marche bien à Toronto depuis quelques années.
Quelques infos en vrac :
- ils font bar (boissons froides, chaudes, petite restauration, bières de petites brasserie),
- ils ont une immense collection de jeu sur place (j'ai cru comprendre que c'est la plus grande collection de jeu privée d'Amérique du Nord),
- ils font payer $5 pour jouer (sans limite de durée),
- ils ont 140 places assises de mémoire,
- edit : et ils font de la vente aussi (mais je ne me suis jamais penché sur cette partie de leur activité).

Je crois qu'il y a une série de vidéos "How to snake" sur youtube où des membres de l'équipe discutent de tout ce qu'il y a à considérer : comment choisir le personnel, que proposer à manger, comment entretenir les jeux, comment proposer le bon jeu au bon client ...

Je ne sais pas si le bar à jeu est un modèle si intéressant que ça :
- le joueur occasionnel a ses 2-3 jeux chez lui et il joue quand il a de la visite le week-end,
- le gros joueur a ses jeux et jouera chez lui, chez un de ses partenaires ou en club/assoc.
Le joueur intéressé par un bar à jeux serait donc plutôt, il me semble :
- soit un joueur occasionnel (pas en club/assoc) qui joue avec d'autres joueurs occasionnels et qui veut découvrir un petit jeu simple que lui et ses amis n'ont pas,
- soit un joueur plus régulier voulant découvrir un jeu qu'il ne peut pas découvrir ailleurs avant d'éventuellement l'acheter.
Au final, je ne sais pas si ça ferait une clientèle assez nombreuse et régulière pour faire tourner l'établissement.
Moi je serais prêt à payer 8 € (5 € pour la location de jeux et 3 € pour une boisson) pour tester de nouveaux jeu pendant une après-midi mais seulement une fois, 2 fois maximum par mois.
My top
No board game found
kordo99Tmp
kordo99Tmp
C'est là qu'on pourrait évoquer le rôle du distributeur, que je considère comme un intermédiaire très mystérieux.
Sans parler de grande distri là tout de suite, mais de ceux qui relayent un jeu produit sur KS ou circuit classique de maison d'édition:
-certains mettent-ils en valeur leur gamme en boutique et comment?
-quelle est la part des éditeurs ou auto-éditeurs qui passent par cette intermédiation par rapport à ceux qui font le taf eux-mêmes (plus rares j'imagine)
-se gavent-ils au passage (j'ai cru comprendre que oui mais bon..)
-enfin ceux qui font double-emploi (distri et boutique) est-ce une bonne chose pour le consommateur, là aussi j'ai cru comprendre qu'ils faisaient "baisser" les prix..
@jmt: dsl, j'ai amalgamé. ok sur cette exemple précis de Lang, la machine à jeux :?
My top
No board game found
Gougou69
Gougou69
Xahendir dit:plein de trucs sur "Snakes & Lattes"

Si j'en crois leur site, ils font également boutique de vente, en ligne ou non. Ils cumulent donc donc les deux aspects : bar à jeux et boutique.
kordo99Tmp
kordo99Tmp
kordo dit:C'est là qu'on pourrait évoquer le rôle du distributeur, que je considère comme un intermédiaire très mystérieux.
Sans parler de grande distri là tout de suite, mais de ceux qui relayent un jeu produit sur KS ou circuit classique de maison d'édition:
-certains mettent-ils en valeur leur gamme en boutique et comment?
-quelle est la part des éditeurs ou auto-éditeurs qui passent par cette intermédiation par rapport à ceux qui font le taf eux-mêmes (plus rares j'imagine)
-se gavent-ils au passage (j'ai cru comprendre que oui mais bon..)
-enfin ceux qui font double-emploi (distri et boutique) est-ce une bonne chose pour le consommateur, là aussi j'ai cru comprendre qu'ils faisaient "baisser" les prix..
@jmt: dsl, j'ai amalgamé. ok sur cette exemple précis de Lang, la machine à jeux :?

edit: oups merguezed, ça repartait sur les bars à jeux (un peu une niche,non?)
My top
No board game found
Xahendir
Xahendir
Gougou69 dit:
Xahendir dit:plein de trucs sur "Snakes & Lattes"

Si j'en crois leur site, ils font également boutique de vente, en ligne ou non. Ils cumulent donc donc les deux aspects : bar à jeux et boutique.

En effet, j'avais oublié parce que dans leurs vidéos ils parlent essentiellement de leur activité "en dur" et très peu de la vente de jeux.
My top
No board game found
khaali
khaali
Xahendir dit:
Je ne sais pas si le bar à jeu est un modèle si intéressant que ça :
- le joueur occasionnel a ses 2-3 jeux chez lui et il joue quand il a de la visite le week-end,
- le gros joueur a ses jeux et jouera chez lui, chez un de ses partenaires ou en club/assoc.
Le joueur intéressé par un bar à jeux serait donc plutôt, il me semble :
- soit un joueur occasionnel (pas en club/assoc) qui joue avec d'autres joueurs occasionnels et qui veut découvrir un petit jeu simple que lui et ses amis n'ont pas,
- soit un joueur plus régulier voulant découvrir un jeu qu'il ne peut pas découvrir ailleurs avant d'éventuellement l'acheter.

Pas que. Dans mon cas, les après-midis ou soirées jeux avec des potes sont des trucs planifiés au minimum quelques jours à l'avance (à cause du boulot et de la vie de famille de chacun), du coup si un soir je n'ai rien à faire et que j'ai envie de jouer à des JdP je vais dans un bar à jeu (ca à l'air de pousser comme des champignons à Paris, régulièrement j'en entend parler d'un nouveau).
Mais je n'y vais pas pour acheter des jeux!
Hornak
Hornak
Difficile d'imaginer l'avenir du secteur. Surtout quand on n'y connait pas grand chose (mais je suis la conversation avec attention).
D'un côté je pense que les boutiques vont avoir des problèmes : les plateformes participatives, si elles continuent à se développer, vont capter de plus en plus de joueurs et ce sera forcément aux dépens des boutiques.
D'un autre côté KS c'est quand même un fonctionnement bien particulier. C'est sympa, on vit une sorte d'aventure bien agréable, on a les SG mais en retour je n'aime pas trop l'attente. Quand j'achète un jeu (ou un autre produit) j'aime pouvoir y jouer rapidement puisque mon achat répond à une envie à un moment bien précis. J'ai participé à deux KS (Conan, Mare Nostrum) mais je ne suis pas sur que je vais retenter l'expérience KS. Je n'en veux pas à Monolith pour le retard de Conan mais ça me déçois un peu. Comme le dit JMT, je ne suis tout simplement par fait pour KS.
Je pense donc qu'une partie des consommateurs sera comme moi et se lassera rapidement du Crowdfunding.
Au delà de ces deux aspects je pense qu'il ne faut pas oublier que ce mode de financement réunit surtout des passionnés, des personnes qui s'intéressent régulièrement au secteur et capables de suivre les projets. Je ne pense pas qu'un joueur casual se connectera sur KS pour regarder les projets et acheter sans aucun retour (le jeu a beau avoir été testé, les testeurs sont souvent des joueurs réguliers). Et que font les joueurs casual ? Ils vont en boutiques car ils ont besoin de conseils.
Bon le problème c'est qu'une bonne partie des ventes vient des joueurs réguliers...
J'avais écrit un message quand je suis arrivé sur Tric Trac parce que j'ai été surpris par ce monde du jeu de société que je ne connaissais pas. Il y a pour moi un immense potentiel. Il y a un an je pensais vraiment que jeux = Monopoly, Trivial Poursuit et Bonne Paye. Et je ne suis pas le seul. En un an je pense avoir converti environ 10 personnes aux jeux de société modernes. Des personnes qui contrairement à moi aiment jouer mais ne sont pas suffisamment intéressées et impliquées pour connaître l'existence de KS et des boutiques en ligne. En général quand ils achètent c'est dans les boutiques en dur. Il y a donc pour moi des milliers d'acheteurs potentiels qui ne connaissent pas encore le secteur et qui pourraient rééquilibrer la perte des joueurs réguliers vers KS.
Enfin, pour parler de moi, quand je dois acheter un seul jeu j'essaie toujours de passer par les boutiques de Grenoble quitte à perdre quelques euros pour les soutenir (Mafia de Cuba par exemple, on perd 2 ou 3 euros...). J'aime entrer dans la boutique, en faire le tour même si je sais très bien ce que je veux, discuter avec le vendeur, et puis si ça peut les aider...
Khoral
Khoral
khaali dit:A voir le modèle économique. Si les gens viennent avec leur jeu acheté sur KS sous le bras, ou bien se contentent de jouer aux jeux en libre service, la "boutique" va devoir plutôt gagner sa vie en vendant des consommations et un droit d'entrée; du coup, ce n'est plus à la base une boutique de jeu, mais plutôt un bar (et ce n'est plus du tout le même métier).

Le principe que j'avais en tête, c'est une boutique (où l'on vend des jeux donc) avec possibilité de tester les jeux (un exemplaire de test ouvert par jeu) sur place tout en buvant/mangeant (avec un forfait, soit total soit par heure).
Il n'est donc pas question de ramener ses propres jeux ^^
Edit :
khaali dit:Pas que. Dans mon cas, les après-midis ou soirées jeux avec des potes sont des trucs planifiés au minimum quelques jours à l'avance (à cause du boulot et de la vie de famille de chacun), du coup si un soir je n'ai rien à faire et que j'ai envie de jouer à des JdP je vais dans un bar à jeu (ca à l'air de pousser comme des champignons à Paris, régulièrement j'en entend parler d'un nouveau).
Mais je n'y vais pas pour acheter des jeux!

Si tu cherches des camarades... :mrgreen:
My top
Kirceis
Kirceis
khaali dit:
khoral dit:Je réitère ce que je disais quelques pages plus tôt : est-ce que les boutiques ne devraient pas évoluer vers l'aspect "bar à jeux" ?

A voir le modèle économique. Si les gens viennent avec leur jeu acheté sur KS sous le bras, ou bien se contentent de jouer aux jeux en libre service, la "boutique" va devoir plutôt gagner sa vie en vendant des consommations et un droit d'entrée; du coup, ce n'est plus à la base une boutique de jeu, mais plutôt un bar (et ce n'est plus du tout le même métier).

C'est clair que c'est bien plus facile à dire qu'à faire, le "ils ont qu'a" (bon, c'est pas ce que tu as dit, hein, mais j'aime exagérer :p)
Une boutique existante devrait donc :
- trouver de nouveaux locaux
- Les meubler
- Acquérir une licence IV
- Se plonger dans le "comment ça marche un débit de boisson" (bah oui, les règles ne sont pas les mêmes qu'une boutique
- des trucs auxquels je pense pas
Tout ça parce qu'un nouvel acteur économique leur pose un flingue (supposé, pour l'instant) sur la tempe : c'est ça ou tu crèves.
Pas folichon :s
Sinon, dans le "pourquoi un KS c'est attrayant", j'ai oublié (surement parmi plein de trucs) la temporalité : un jeu boutique, tu peux l'acquérir jusqu'à épuisement des stocks.
Un KS, tu as sa durée (et l'éventuel open bar du PM (ah les rascals*, on en revient au bar!)) pis c'est tout, ce qui tend à faire perdre un peu de raison quant à l'élasticité de son portefeuille

* ah tiens, grâce à mon correcteur auto + une recherche, j'apprends que rascal, ça existe en théorie pas en français

edit : peux... pas... poster...
edit2 @Khoral : ok, tu parles d'ajouter un espace dédié à la démo, convivial, c'est pas pareil du coup (même si les contraintes font que ce sera pas toujours évident)
My top
No board game found
Khoral
Khoral
Orpheus dit:Une boutique existante devrait donc :
- trouver de nouveaux locaux
- Les meubler
- Acquérir une licence IV
- Se plonger dans le "comment ça marche un débit de boisson" (bah oui, les règles ne sont pas les mêmes qu'une boutique
- des trucs auxquels je pense pas
Tout ça parce qu'un nouvel acteur économique leur pose un flingue (supposé, pour l'instant) sur la tempe : c'est ça ou tu crèves.
Pas folichon :s

Ça s'appelle évoluer en fonction du marché, et savoir se distinguer en proposant des services que le concurrent ne peut pas remplacer.
"Marche ou crève", ça s'adapte à bon nombre d'entreprises (ça me rappelle le père de ma copine qui nous parlait des fabricants de pains de glace, qui avaient coulés avec l'arrivée du réfrigérateur).
My top
Nicowa
Nicowa
khaali dit:
Nicowa dit:Et encore faut qu'il y ait du lourd derrière, en auteur, illustrateur ou communauté.

Même en boutique, avec le nombre de jeux qui sortent, pour qu'un jeu se vende il faut qu'il envoie du lourd.

Là je me suis positionné en tant que client. A la limite, je m'en fiche qu'un jeu cartonne du moment qu'il me plait. C'est ce que j'aime dans les boutiques justement, qu'on me fasse découvrir autre chose que des gros succès. Qu'on me vende un jeu, pas parce qu'on en à 50 boites en stock, mais parce qu'il est bon pour moi.
Même si un jeu qui me plait, j'en fais toujours de la pub pour qu'il se vende justement. Peut importe son auteur ou son illustrateur.
Kirceis
Kirceis
Ah bah mon edit 2 est caduc en fait ^^
Oui, sauf que là c'est pas marche ou crève, mais change d'activité, de modèle économique ou crève... ce qui est pas pareil.
Aaaah, vivement qu'on ait plus de sécu, de congés payés et de protection sociale, en France, histoire qu'on puisse s'aligner sur des modèles de croissance économique comme la Chine ou les pays de l'est qui font qu'à produire moins cher! Et les présumés innocents, aussi, ça entrave la bonne marche de la justice qui est bien trop lente.
Saleté d'état de droit!
Hein? J'exagère encore? :p
My top
No board game found
khaali
khaali
khoral dit:
"Marche ou crève", ça s'adapte à bon nombre d'entreprises (ça me rappelle le père de ma copine qui nous parlait des fabricants de pains de glace, qui avaient coulés avec l'arrivée du réfrigérateur).

Sans avoir besoin de remonter aussi loin, il y a depuis 1 an ou 2 tout un tas de petites boutiques qui vendaient des téléphones portables qui se sont reconverties fissa dans les cigarettes electroniques pour ne pas sombrer. Mais on s'éloigne du sujet.
Xahendir
Xahendir
khaali dit:du coup si un soir je n'ai rien à faire et que j'ai envie de jouer à des JdP je vais dans un bar à jeu

Mais du coup, tu joues avec qui ?
Tu t'installes au comptoir et dès que tu vois passer des gens tu leur demande s'ils acceptent un joueur de plus ?
Moi je partais du principe qu'on entre dans un bar à jeux avec ses joueurs, qu'on sait déjà avec qui on va jouer avant d'entrer.
khoral dit:Le principe que j'avais en tête, c'est une boutique (où l'on vend des jeux donc) avec possibilité de tester les jeux (un exemplaire de test ouvert par jeu) sur place tout en buvant/mangeant (avec un forfait, soit total soit par heure).
Il n'est donc pas question de ramener ses propres jeux ^^

Je ne pense pas qu'un boutique pourrait se permettre d'avoir autant de "modèle de démonstration" que ça.
A la limite une boutique qui
- la semaine n propose quelques jeux en test, avec une boîte de test pour chaque,
- puis la semaine n+2 propose le jeu à la vente et vends d'occasion la boîte de test.
My top
No board game found
fred henry760
fred henry760
Je suis entièrement d accord avec l idée qu il reste énormément de reserve de demande potentielle le CA global des boutique continue de progresser, c est donc bien qu il y a une demande croissante. Après il est certain que cette croissance cache de très très grosses disparités selon les boutiques. On compte en gros 200 boutiques dont 50 "actives" et 1 qui fait 10% du CA du secteur.
Mais on a souvent l impression qu il sagit d un tissu bien implanté et relativement à l abri des changements. C est oublier que le secteur hyperspé (les boutiques) ne pèsent que 50M €.
Si maintenant on cumule l ensemble du CA fr de KS et autre sur 2915 je suis persuadé qu on arrive sans doute à 5M... soit 10% du CA des boutiques, de la part de joueurs qui jusque là n avaient pas d autre alternative que les boutiques. Encore une fois et désolé d insister mais je pense vraiment qu'on a globalement largement tendance à surestimer la taille du secteur.
Et je vous assure que le CA jds d amazon croît tres vite et tres régulièrement (aux US Amazon est un très gros client des distributeurs jds et le devient en France).
Après si le CA global continue de croître cela pourrait être relativement indolore mais il ne faut pas surestimer la solidité du "réseau" et la capacité de changement des habitudes de consommation des joueurs.
My top
No board game found
Graourr
Graourr
Yep les amis !!!
khaali dit:Même en boutique, avec le nombre de jeux qui sortent, pour qu'un jeu se vende il faut qu'il envoie du lourd.

Je rebondis sur ce que tu dis, enfin si tu me permets :wink: , je trouve personnellement que c'est rarement le cas.
Bon, nous sommes dans une période ludique en plein boum, enfin il me semble, et on voit nombre de jeux qui trouvent leur public et deviennent un "hit" (toute proportion gardée) sans qu'ils envoient du lourd.
Un exemple : Splendor ou les Batisseurs, y a quand même pas cinq pattes à casser à un chameau.
Ces deux jeux sont agréables, conviennent à un public très large tant en âge qu'en exigence ludique. C'est leur grande force qui a fait leur succès.
Si tu dis que c'est répondre à ce genre de demande, et de public, d'envoyer du lourd : ok ; mais si c'est une mécanique plus ou moins révolutionnaire, je ne te suis plus.
L'autre point sur lequel je m'interroge, tout domaine confondu, c'est la production et la création pléthorique tout azimut. Que ce soit en littérature, jeux, film..., nous croulons, ainsi que les boutiques, sous les sorties et les nouveautés. C'est une espèce de course effrénée, une fuite en avant que j'ai du mal à appréhender, à apprécier. Par apprécier, je veux dire lui donner une certaine valeur.
Nombre d'entre nous achetons des jeux et y jouons à peine. Dans mon groupe de joueurs, on aime essayer de nouveaux jeux, mais certains d'entre nous se plaignent aujourd'hui de ne pas rester plus longtemps sur des jeux qu'ils ont à peine découvert car leurs obligations familiales raréfient leurs soirées jeux.
Et je vois ce phénomène dans tous les domaines de loisirs, voire même professionnel.
Il est dans notre société essentiel, voire vital, d'être à la page, au courant, équipé du dernier truc ; et ne pas répondre à ces exigences fait passer pour un hurluberlu (je le vis tous les jours car je n'ai pas de portable :kingpouic: ).
Face à ce phénomène, quels sont les rôles des boutiques et/ou de KS ? Et surtout, quel peut être leur avenir ?
Il est vraiment difficile pour une boutique ou un vendeur de tenir la cadence des nouveautés.
KS permet de réaliser des jeux mort nés dans un circuit traditionnel, permet à des auteurs de mettre au monde leur petit bébé d'amour, permet aux core gamers de dénicher des perles rares ou de sombres bouses (au choix :clownpouic: ). Ce sont de belles aventures individuelles, de belles histoires, mais si on prends de la hauteur, un peu de distance, si on se projette dans un avenir plus ou moins proche, de façon globale : on n'est pas un peu taré ? :china: .
Bon, je vais m’arrêter là histoire de laisser un peu reposer mes réflexions, et me prendre un café :pouicboulet:
Au plaisir de vous lire.
Graour.
My top
No board game found
Graourr
Graourr
Tcheusss !!! Le temps d'écrire mon message une page est passée :lol:
My top
No board game found
fred henry760
fred henry760
Je suis entièrement d accord avec l idée qu il reste énormément de reserve de demande potentielle le CA global des boutique continue de progresser, c est donc bien qu il y a une demande croissante. Après il est certain que cette croissance cache de très très grosses disparités selon les boutiques. On compte en gros 200 boutiques dont 50 "actives" et 1 qui fait 10% du CA du secteur.
Mais on a souvent l impression qu il sagit d un tissu bien implanté et relativement à l abri des changements. C est oublier que le secteur hyperspé (les boutiques) ne pèsent que 50M €.
Si maintenant on cumule l ensemble Je suis entièrement d accord avec l idée qu il reste énormément de reserve de demande potentielle le CA global des boutique continue de progresser, c est donc bien qu il y a une demande croissante. Après il est certain que cette croissance cache de très très grosses disparités selon les boutiques. On compte en gros 200 boutiques dont 50 "actives" et 1 qui fait 10% du CA du secteur.
Mais on a souvent l impression qu il sagit d un tissu bien implanté et relativement à l abri des changements. C est oublier que le secteur hyperspé (les boutiques) ne pèsent que 50M €.
Si maintenant on cumule l ensemble du CA fr de KS et autre sur 2915 je suis persuadé qu on arrive sans doute à 5M... soit 10% du CA des boutiques, de la part de joueurs qui jusque là n avaient pas d autre alternative que les boutiquesdu CA fr de KS et autre sur 2915 je suis persuadé qu on arrive sans doute à 5M... soit 10% du CA des boutiques, de la part de joueurs qui jusque là n avaient pas d autre alternative que les boutiques. Encore une fois et désolé d insister mais je pense vraiment qu'on a globalement largement tendance à surestimer la taille du secteur.
Et je vous assure que le CA jds d amazon croît tres vite et tres régulièrement (aux US Amazon est un très gros client des distributeurs jds et le devient en France).
Après si le CA global continue de croître cela pourrait être relativement indolore mais il ne faut pas surestimer la solidité du "réseau" et la capacité de changement des habitudes de consommation des joueurs.
My top
No board game found
khaali
khaali
Xahendir dit:
khaali dit:du coup si un soir je n'ai rien à faire et que j'ai envie de jouer à des JdP je vais dans un bar à jeu

Mais du coup, tu joues avec qui ?
Tu t'installes au comptoir et dès que tu vois passer des gens tu leur demande s'ils acceptent un joueur de plus ?
Moi je partais du principe qu'on entre dans un bar à jeux avec ses joueurs, qu'on sait déjà avec qui on va jouer avant d'entrer.

Euh non, il y a la plupart du temps des places de libre pour s'incruster, mais il faut arriver en début de soirée bien sûr, avant que les parties n'aient commencé, et il faut être ouvert à la découverte.
Xahendir
Xahendir
khaali dit:Euh non, il y a la plupart du temps des places de libre pour s'incruster, mais il faut arriver en début de soirée bien sûr, avant que les parties n'aient commencé, et il faut être ouvert à la découverte.

Ok, comme dit, quand je m'installe quelque part pour jouer, en général je sais déjà avec qui je vais jouer (sauf les rares fois où je suis allé à une soirée démo de boutique).
My top
No board game found
jmt-974
jmt-974
fred henry dit:Je suis entièrement d accord avec l idée qu il reste énormément de reserve de demande potentielle le CA global des boutique continue de progresser, c est donc bien qu il y a une demande croissante. Après il est certain que cette croissance cache de très très grosses disparités selon les boutiques. On compte en gros 200 boutiques dont 50 "actives" et 1 qui fait 10% du CA du secteur.

Interressant !!!!!
fred henry dit:
Si maintenant on cumule l ensemble du CA fr de KS et autre sur 2915 je suis persuadé qu on arrive sans doute à 5M... soit 10% du CA des boutiques, de la part de joueurs qui jusque là n avaient pas d autre alternative que les boutiques. Encore une fois et désolé d insister mais je pense vraiment qu'on a globalement largement tendance à surestimer la taille du secteur.

Je pense que si tu retires les 2-3 GROS projets (pledges moyens à plus de $150) ca représente beaucoup moins, et je pense que ces "tres gros pledge" ne sont qu'en petite partie déduits de la dépense annuelle jds et plus pris sur d'autres budgets (parce que ceux la, ils auront toujours tous les mois leurs jeu qu'il "faut avoir"...)... Je dis pas 100%, ca reduit propablement les achats d'impulsion en boutique, mais pas les achats de fond amha..

fred henry dit:
Et je vous assure que le CA jds d amazon croît tres vite et tres régulièrement (aux US Amazon est un très gros client des distributeurs jds et le devient en France).
Après si le CA global continue de croître cela pourrait être relativement indolore mais il ne faut pas surestimer la solidité du "réseau" et la capacité de changement des habitudes de consommation des joueurs.

Pour moi le risque n'est en aucun cas KS, je pense qu'il se situe entre impact négatif négligeable et impact positif négligeable pour les boutiques... le risque il est bien sur la VPC qui est un risque majeur pour elles si elles ne s'adaptent pas a un horizon de 12 à 24 mois...
Kirceis
Kirceis
fred henry dit:[...]
Si maintenant on cumule l ensemble du CA fr de KS et autre sur 2915 je suis persuadé qu on arrive sans doute à 5M... soit 10% du CA des boutiques, de la part de joueurs qui jusque là n avaient pas d autre alternative que les boutiques. [...]

Tu (ou quelqu'un d'autre, hein) as une idée du volume de 2014 / 2013 / 2012 pour déterminer un semblant d'évolution (sachant qu'on se base sur ton impression :p)?
S'il y a une croissance forte et constante, c'est sans doute que le phénomène n'a(ura) pas fini de croître, et pourrait donc devenir plus significatif encore à l'avenir.

Sinon, pour pas passer pour QUE pour un gaucho primaire, j'ai bien conscience que la société évolue, qu'il est nécessaire de faire des renoncements sur des acquis, que l'avenir est sombre à moins de se bouger les fesses et prendre des risques... mais dire "meuh si, il leur suffit de...." c'est quand même vachement court, surtout à l'heure ou ce n'est que perspective - même si dans ce genre de cas, il est préférable de ne pas louper le coche.
My top
No board game found
Khoral
Khoral
Xahendir dit:Mais du coup, tu joues avec qui ?
Tu t'installes au comptoir et dès que tu vois passer des gens tu leur demande s'ils acceptent un joueur de plus ?

Ça serait sacrément bien si c'était ça :D
Xahendir dit:Je ne pense pas qu'un boutique pourrait se permettre d'avoir autant de "modèle de démonstration" que ça.
A la limite une boutique qui
- la semaine n propose quelques jeux en test, avec une boîte de test pour chaque,
- puis la semaine n+2 propose le jeu à la vente et vends d'occasion la boîte de test.

C'est peut-être réservé à Paris, mais il y en a pas mal ici avec énormément d'exemplaires de test.
My top