2354
réponses
164
followers
Von : fred henry760 | Samstag, 29. August 2015 um 19:07
ARES
ARES
Globalement, pour le moment Amazon France propose les jeux plus chers que les boutiques en ligne (je ne connais pas les tarifs boutique en dur car je n'en ai pas à moins de 50 km de chez moi)
Mais comme dis Fred, si Amazon passe des commandes de plus en plus importante, et bien il ce pourrait bien que cela soit le coup de grâce pour les boutiques en dur. Les boutiques de produit grand publique on déjà du mal à résister face à la concurrence du net, alors pour le marché des jeux c'est la mort assuré, seul les boutiques en dur déjà implantées aussi sur internet y survivront je pense.
My top
No board game found
kordo99Tmp
kordo99Tmp
Ils en sont surtout déjà à créer leur propres produits:
http://www.challenges.fr/economie/20150 ... video.html
A quand le premier jdp, produit par le glouton américain?
My top
No board game found
ARES
ARES
En même temps Asmodee refuse les "petites commande" de "petite boutique" et préférera honorer une commande bien juteuse d'Amazon... Donc faut pas jeter la pierre sur Amazon car après tout, ils ont les moyens et ils auraient tord de ne pas en profiter, les distributeurs peuvent jouer un rôle dans ce développement.
En gros soit le monde du jeu reste "palpable, accessible et chaleureux" comme on le ressent à l'heure actuel, soit le monde du jeu devient un business comme un autre sans âme...
Au final les acheteurs prendront ce qu'il y a à prendre et ne seront pas les seuls responsable.
My top
No board game found
Fousw
Fousw
Holly f*** s***, ça va tellement vite qu'on se croirait revenu à l'époque de la night watch un soir de SG débloqué...
Plusieurs points :
- Les bars à jeux : mon frère est parti au Canada un temps et a travaillé pour le pendant québécois du snakes... Il a même bouffé avec le créateur de ce dernier quand il est allé à Toronto. Comment que ça marche : tu payes un droit d'entrée qui te donne accès à une ludothèque énorme (pour la petite histoire, c'est une partie de la collection d'un acteur québécois connu...), les serveurs peuvent même t'expliquer les règles du jeu... Tu peux manger et boire sur place. Les gens viennent entre potes ou à l'aventure. Tu peux aussi acheter des jeux et participer à des animations (auteurs, présentation de nouveaux jeux...). Ça cartonne à mort là-bas au point qu'ils se lançaient dans le franchisage aux dernières nouvelles
- Quid pour nos boutiques franco-françaises ? Elle ont intérêt à s'inspirer de ce modèle... Je prendrais l'exemple de la Waaagh Taverne à Paris. C'est une boutique de figurines (qui fait aussi du jdr). Tu viens, tu réserves une table, tu peux jouer et même bouffer (un sandwich amélioré, hein, spas la tour d'argent non plus) ou boire un coup. Et forcément, quand tu te retournes et que tu vois toutes ces belles figs, forcément, t'en achètes une ou deux pour la route... Ce qui me fait dire qu'on invente rien, c'est que j'ai eu la surprise, en allant dans ma crèmerie habituelle, de la découvrir en travaux pour installer des tables de jeux (jdp, jcc et jdfigs) et, en discutant avec le patron, celui-ci parlait de l'idée de faire à manger si la clientèle est au rendez vous.
Rappel : pour faire à manger des sandwichs, même chauds, pas besoin d'un matos de ouf si tu respectes les règles d'hygiène. De même, pour servir à boire, même des bières, pas besoin de licence IV... De toutes façons, spas dans un bar à jeux que tu feras un concours de shots de vodka, hein... L'idée de créer une communauté et une ambiance liées à ta boutique, en proposant des services associés, cela me semble plus que nécessaire... Comme dit plus haut, nous entrons put-être dans une phase post-consumériste où le prix n'est plus le facteur dominant et où l'on retrouve le goût de la relation humaine avec les commerçants (au lieu de l'épicerie de nos grands parents, on ira acheter les dès 13 à la douzaine... D'ailleurs, on utilise tous plus ou moins le terme crèmerie pour parler de notre dealer de jeux, spas anodin...
- Cela me permet de rebondir de manière habile sur mon dernier point (ou avant dernier, les idées me viennent au fur et à mesure...). Le circuit de distribution (où et à qui tu achètes ?) dit beaucoup de choses sur l'acheteur... Ainsi, comme je l'ai déjà dit, le crownfunding est autant un outil marketing qu'un outil de financement. Il a ses propres codes et s'adresse à un public particulier. Ce dernier projette un certain nombre de choses sur le fait d'utiliser ce médium. Il y a des choses très personnelles (comme l'a démontré la multitude d'approche sur ce topic) mais aussi des choses communes : un certain goût du risque et de la découverte, un certain élitisme (sans que cela soit péjoratif), une forme de solidarité (plus ou moins fantasmée mais l'idée est d'aider des projets à se lancer quitte à mettre un mouchoir sur certains aspects négatifs du projet). La proximité ressenti avec les auteurs est aussi un argument qui peut s'ajouter, donnant l'impression d'être dans le secret des Dieux... Mais, attention, c'est un instantané à un moment donné.
- En effet, les choses peuvent évoluer de deux manières. Tout d'abord, de plus en plus de gens peuvent se saisir de l'outil et changer ainsi sa typologie et son sens. Il y a dix ans, acheter sur Internet, c'était un truc de malade qui prenait des risques insensés ! Télécharger des musiques ou des films, c'était un truc de 1337... Et, il y a quinze ou vingt ans, internet était un lieu de liberté et de subversivité avec un certain standing... Maintenant, ma mère commande sur Amazon, mon petit cousin a une banque de données de films et de musique de ouf sans être capable de différencier un mac, d'un PC. Quand au dernier point, vous êtes allés récemment sur les forums jeuxvideo.com ? Si KS se démocratise vraiment, quels impacts cela aura sur la manière dont sont menées les campagnes, sur la typologie des projets et sur la vision que, nous, avec une certaine forme d'élitisme (je me mets dedans, je me vautre même allègrement dans cette assertion !), nous avons de ce médium. Ne passera-t-on pas à un autre médium quand les Kévin-Téo (oui, Téo est un prénom à la ode chez les bébés aujourd'hui, donc dans 15 ans, ils auront... 15 ans) auront envie les fils de discussions KS avec des "tro lol" et des "c tro bo mé c livrez kan ?"
Ensuite, si les acteurs du marché s'en emparent, ou plutôt, si certains acteurs du marché s'en emparent, cela peut changer l'approche du crownfunding. On en parle déjà, le souhaitant à moitié, le craignant tout autant : Ks ne risque-t-il pas de devenir une chambre d'enregistrement de précommandes pour les gros éditeurs qui se feront ainsi un gros paquet d'eurosbrouzoufs en shuntant la chaîne de distribution classique ? Et cela, au détriment de petits projets qui garderont leur statut d'amateurs et ne seront plus financés parce que trop risqués, pas assez "rentables" et prenant du retard ?
La conjonction des deux peut entraîner un changement profond pour la manière dont KS fonctionne et la manière dont nous le percevons... Cela peut avoir un impact sur les boutiques et devrait les inciter à jouer la carte (jouer la carte, pour une boutique de jeux, c'est drôle, non ? Comment ça je suis lourd avec mes digressions à rallonge ? Ok je recommence ma phrase...) Cela devrait inciter les boutiques à jouer la carte de la convivialité et de la communauté...
Mais, alors, peut-être qu'en tant que "hipsters" du jeux de société, nous serons revenus aux sources, et nous irons jouer, barbus et habillés de loques (à 50€ le T-shirt...), dans ces boutiques délaissées comme le faisaient nos ancêtres... :twisted:
FouSW inc.
Spécialiste du pavé depuis 1997 (mes débuts sur les forums, snif...)
My top
No board game found
enpassant
enpassant
Fousw dit:nous serons revenus aux sources, et nous irons jouer, barbus et habillés de loques (à 50€ le T-shirt...), dans ces boutiques délaissées comme le faisaient nos ancêtres... :twisted:

Tu as quelque chose contre les barbus avec tes joues en peau de fesses. :twisted: :pouicgun:
My top
No board game found
Jiheffe
Jiheffe
Fousw dit: spas anodin...

Un Spa, pour les râleurs de langue française, c'est un bain tourbillonant.
8)
My top
No board game found
Fousw
Fousw
Orpheus dit:Sinon, pour pas passer pour QUE pour un gaucho primaire, j'ai bien conscience que la société évolue, qu'il est nécessaire de faire des renoncements sur des acquis, que l'avenir est sombre à moins de se bouger les fesses et prendre des risques... mais dire "meuh si, il leur suffit de...." c'est quand même vachement court, surtout à l'heure ou ce n'est que perspective - même si dans ce genre de cas, il est préférable de ne pas louper le coche.

HS politique mais pas tellement HS
C'est bien ancré dans les têtes que la sauvegarde des acquis sociaux, c'est refuser un quelconque progrès... Je ne suis pas d'accord ! Je préfère le progrès social au progrès économique (surtout que le pseudo progrès qu'on nous vend, tient plutôt de la régression vers le XIXeme siècle qu'autre chose...). Quand on jauge l'état d'un pays, les outils statistique qu'on choisit changent tout...
Je suis persuadé que l'on peut avancer en gardant notre modèle social qui a aussi fait notre force. Mais, d'un point de vue économique, il faut faire preuve d'une certaine souplesse. D'autant plus, que les idées qui émergent de cette discussion, tendent vers plus de lien social et d'échange humain que vers plus de réduction de prix et d'optimisation de moyens...
Moi, si j'étais vendeur de jeux, je serais plus heureux de faire des animations et d'avoir de la vie dans mon magasin que de compter le bout de chandelle nécessaire à garder un prix compétitif...
HS C'estlaluttefinalesque off...
FouSW
Gaucho de base... :^:
Edit pour Enpassant : Je porte la barbe, je suis co-président et co-créateur du Mouvement pour la Reconnaissance de la Supériorité de Barbus (qui a recense, notamment, une proportion supérieur à 83% de barbus chez les personnages célèbres), mes enfants ne m'ont jamais vu sans barbe, ma femme, une fois (et encore, c'était la coiffeuse qui avait fait une erreur de sabot... Elle doit flotter dans le Vieux Port, à l'heure actuelle :twisted: )... Donc, merci de ne pas m'insulter ! :P
My top
No board game found
MimietAlex
MimietAlex
jmt-974 dit:
fred henry dit:
Si maintenant on cumule l ensemble du CA fr de KS et autre sur 2915 je suis persuadé qu on arrive sans doute à 5M... soit 10% du CA des boutiques, de la part de joueurs qui jusque là n avaient pas d autre alternative que les boutiques. Encore une fois et désolé d insister mais je pense vraiment qu'on a globalement largement tendance à surestimer la taille du secteur.

Je pense que si tu retires les 2-3 GROS projets (pledges moyens à plus de $150) ca représente beaucoup moins, et je pense que ces "tres gros pledge" ne sont qu'en petite partie déduits de la dépense annuelle jds et plus pris sur d'autres budgets (parce que ceux la, ils auront toujours tous les mois leurs jeu qu'il "faut avoir"...)... Je dis pas 100%, ca reduit propablement les achats d'impulsion en boutique, mais pas les achats de fond amha..

Je crois que ce topic l'a effectivement montré. Beaucoup de nouveaux pledgers ont pledgé des montants "hors norme" pour qqs gros KS (Conan, Zombicide, essentiellement), emballés qu'ils étaient par l'aventure humaine et le show (et la qualité des jeux :). Je pense effectivement qu'il s'agit d'une dépense annexe par rapport aux autres JDP qu'on achète. Perso, ça n'a pas diminué mes achats en boutique et beaucoup ont dit la même chose.
Après, quand tout ça aura été livré. Que les gens prendront le temps de jouer avec leurs nouveaux jeux (Conan, 7 ème continent et ses 15 heures et plus de jeu ...), peut-être y aura-t-il concurrence avec les nouveautés de 2016/2017.
Cela dit, n'était-ce pas aussi ça que tu voulais Fred ?
Des gros KS, avec des jeux testés, archi-testés, une communauté et des éditeurs qui les poussent pour les faire vivre dans le temps, afin d'offrir un autre modèle que la multiplicité des sorties ?
Mais du coup, si on joue plus aux gros et bons jeux qui ne peuvent sortir que sur KS, il y aura une concurrence sur les acteurs du circuit traditionnels. Est-ce que les boutiques ne souffriront pas du retrait des core gamers qui n'iront plus courir après toutes les nouveautés ? Est-ce que le retail des add-ons et extensions suffiront à palier ce manque à gagner ? Est-ce que les nouveaux joueurs suffiront à compenser ?
7Tigers
7Tigers
Pour nuancer l'importance des KS, quand on constate le nombre de nouveaux pledgeurs qui font un caca nerveux dès qu'un retard de livraison est annoncé sur un KS, on est loin de la popularisation du KS chez la génération qui veut tout immédiatement parce qu'ils ont la capacité d'attention d'un poisson rouge...
Jiheffe
Jiheffe
7Tigers dit:Pour nuancer l'importance des KS, quand on constate le nombre de nouveaux pledgeurs qui font un caca nerveux dès qu'un retard de livraison est annoncé sur un KS, on n'est loin de la popularisation du KS chez la génération qui veut tout immédiatement parce qu'ils ont la capacité d'attention d'un poisson rouge...

Ca va être un facteur limitant, et ce très rapidement.
Les "gros" acteurs pourront toujours lancer des précommandes (à livraison rapide et sans trop de retard), mais comme le montrait jmt, ce sont les brins d'herbe qui cachent l'Amazonie.
Les petits projets qui ont besoin de KS pour terminer leur financement auront toujours ces problèmes de retard/délais de livraison. Et ça chassera en effet le public "je veux mon jeu tout de suite".
(qui ne sont pas que des jeunes, hein ? Il y a aussi des vieux incontinents qui sont dans ce cas là 8) ).
My top
No board game found
Bad Kam
Bad Kam
ARES dit:En même temps Asmodee refuse les "petites commande" de "petite boutique" et préférera honorer une commande bien juteuse d'Amazon...

Salut,
Je me permets de revenir sur cette phrase qui m'a fait "tilter".
On peut reprocher ce qu'on veut à Asmodée, en revanche on ne peut pas dire qu'ils privilégient Amazon par rapport aux petites boutiques.
Jumanji Shop est une petite boutique et depuis notre première commande chez eux, nous avons eu accès à tout le catalogue et commandé les jeux que nous voulions dans des quantités parfois très modestes sans jamais qu'on nous refuse quoi que ce soit.
Asmodée a toujours soutenu les hyper spé et continue à le faire autant que je puisse en dire de mon côté de la lorgnette.
Pour revenir au débat en lui-même, vous avez déjà tout très bien résumé :wink:
My top
Kirceis
Kirceis
@FouSW, MP envoyé pour limiter le HS ;)

Alexandre dit:[...]
Après, quand tout ça aura été livré. Que les gens prendront le temps de jouer avec leurs nouveaux jeux (Conan, 7 ème continent et ses 15 heures et plus de jeu ...), peut-être y aura-t-il concurrence avec les nouveautés de 2016/2017.
[...]
Est-ce que les boutiques ne souffriront pas du retrait des core gamers qui n'iront plus courir après toutes les nouveautés ? Est-ce que le retail des add-ons et extensions suffiront à palier ce manque à gagner ? Est-ce que les nouveaux joueurs suffiront à compenser ?

Est ce que le problème ne se posera pas pour KS aussi?
A quoi bon acheter en chaîne si c'est pour garnir une étagère de boîtes elles mêmes recouvertes de poussière?
Il y a aussi un profil d'acheteurs qui vont "amortir" leurs jeux et ne céder qu'à certaines sirènes, non?
Je sais que Conan va tourner beaucoup, beaucoup (sauf catastrophe ludique post livraison), que mon 2e KS, 7th continent, sera lui aussi usité de façon pleine et entière (une fois 15 heures, ha, comme si j'allais m'arrêter là, dut ce être en solo) et que pour le reste, bah va falloir être re-moubourré avant de replonger.
Non que ce soit improbable, mais à ce jour, ça va pas plus loin, niveau dépenses à budgétiser.
Je ne fais pas de mes choix une généralité, hein, mais je suppose que tous les (néo) pledgeurs n'achètent pas TOUTE la production KS.
A un moment, la raison, le banquier ou la compagne (ou l'espace, ou d'autres facteurs) entrent aussi en jeu.
My top
No board game found
Khoral
Khoral
Je ne sais pas où vous trouvez le temps de jouer à tout ^^ (encore plus de REjouer à tout)
Entre le taff, les sorties, les obligations de chacun... Je finis par avoir beaucoup de boîtes qui ne sortent pas/plus :|
My top
Kirceis
Kirceis
Faut acheter moins, en ce cas. Ca passe aussi par ça
edit : enfin, si ça te pose problème, hein, ce n'est nullement un "y a qu'à". Je comprends qu'on soit addict de la possession ludique... je le suis moi même ^^
My top
No board game found
ARES
ARES
Jumanji_BadKam dit:
On peut reprocher ce qu'on veut à Asmodée, en revanche on ne peut pas dire qu'ils privilégient Amazon par rapport aux petites boutiques.
Jumanji Shop est une petite boutique et depuis notre première commande chez eux, nous avons eu accès à tout le catalogue et commandé les jeux que nous voulions dans des quantités parfois très modestes sans jamais qu'on nous refuse quoi que ce soit.
Asmodée a toujours soutenu les hyper spé et continue à le faire autant que je puisse en dire de mon côté de la lorgnette.

C'est intéressant que tu précise qu'Asmodee soutien les boutiques spécialisé à l'heure actuel et j'ai effectivement zappé ce détail car j'ai eu une mauvaise expérience avec eux.
Je ne vais pas raconter ma vie ici mais je peux donc affirmer que pour soutenir les boutiques spécialisé il ce permette donc de refuser les "petites commandes" de certaine boutique. mais je doute qu'il ce permettront de refuser une commande bien juteuse d'une boutique non spécialisé comme Amazon.
Pour en revenir au sujet et vous donner l'idée que je voulais démontrer c'est que ce n'est pas juste le mode de consommation des acheteurs qui aura un impact sur l'économie du jeu.
My top
No board game found
7Tigers
7Tigers
khoral dit:Je ne sais pas où vous trouvez le temps de jouer à tout ^^ (encore plus de REjouer à tout)
Entre le taff, les sorties, les obligations de chacun... Je finis par avoir beaucoup de boîtes qui ne sortent pas/plus :|

Tu as tout à fait raison: cela devient même quasiment mon critère d'achat #1 => est-ce que je vais trouver le temps d'y jouer et est-ce que cela ne fera pas doublon dans ma ludothèque?
J'ai droppé 2 KS cette semaine pour ces raisons...
Et j'ai une seule (petite) participation à un KS d'envisagée d'ici fin 2015 pour plusieurs achats boutiques de prévus.
jmt-974
jmt-974
7Tigers dit:
khoral dit:Je ne sais pas où vous trouvez le temps de jouer à tout ^^ (encore plus de REjouer à tout)
Entre le taff, les sorties, les obligations de chacun... Je finis par avoir beaucoup de boîtes qui ne sortent pas/plus :|

Tu as tout à fait raison: cela devient même quasiment mon critère d'achat #1 => est-ce que je vais trouver le temps d'y jouer et est-ce que cela ne fera pas doublon dans ma ludothèque?

Pour moi c'est quasiment les memes, et je les appliques systématiquement KS ou boutique :
- QUAND, OU et AVEC QUI je vais y jouer... ca peut vite éliminer l'achat...
- Est ce que j'ai des jeux avec des themes OU des mécaniques ultra proches... là je me pose la question c'est “zapper” ou “remplacer”
Ca aide a éviter le jeu qui sort pas... et en gros quasi tout jeu (jds, fig c'est pas pareil) pas sorti depuis un an c'est mise en vente...
khaali
khaali
7Tigers dit:
khoral dit:Je ne sais pas où vous trouvez le temps de jouer à tout ^^ (encore plus de REjouer à tout)
Entre le taff, les sorties, les obligations de chacun... Je finis par avoir beaucoup de boîtes qui ne sortent pas/plus :|

Tu as tout à fait raison: cela devient même quasiment mon critère d'achat #1 => est-ce que je vais trouver le temps d'y jouer et est-ce que cela ne fera pas doublon dans ma ludothèque?

Pareil. C'est pourquoi je pense aussi que l'argent dépensé sur KS par beaucoup de pledgeurs (dont moi) est une perte pour le CA des boutiques.
Robin des Jeux
Robin des Jeux
+1 pour Jumanji. :)
Au sujet des boutiques françaises qui devraient s'adapter en se transformant en bar à jeu, je voudrai quand même rappeler certains truc :
- A ma connaissance, en France, il n'existe pas de café jeu qui existe depuis plus de 2 ans et qui gagne de l'argent. Oui il y a des cafés associatifs (qui fonctionnent grâce au bénévolat et/ou à de l'argent public), oui il y a plein d'endroit super qui ouvrent (à Paris en tout cas, ailleurs je sais pas), mais combien tiennent dans la durée ?
- Transformer un magasin de jeu en bar, ça veut dire, en plus de multiplier la surface du local (et donc du loyer), passer d'un travail de jour à un travail de nuit. C'est juste un choix de vie complètement différent. (au revoir la vie de famille) Quelqu'un citait les magasin de téléphone transformés en magasin de cigarettes électroniques. Ouaip, les magasin de jeux pourraient peut-être devenir des magasins de chaussure ...

Oya existe grâce à son activité d'éditeur/distributeur, l'activité bar n'est pas rentable. (et essayer d'aller y jouer à zombicide, settlers, five tribes ou abyss ...)
Au dernier bar, c'est cool, mais on peut pas toujours (pas souvent ?) y jouer, et dans l'ensemble les gens n'y vont pas pour ça. Et si vous voulez jouer là bas, il faut amener votre propre jeu.
Certains ont parlés de la Waaagh Taverne à Paris qui vient d'ouvrir, et je pense aussi au café Meisia. Je ne connais pas les personnes qui les gèrent, mais je pense qu'ils bossent plus de 60h/semaine, et qu'en salaire horaire ils sont payés beaucoup moins que le SMIC. Donc oui ça marche ... grâce à leur bénévolat. J’espère pour eux que je me trompe, mais j'en doute. :roll:

Donc pour conclure, je pense que les boutiques doivent chercher comment prendre en compte KS&co dans leur activité, bien entendu. Mais se transformer en café jeux, c'est le meilleurs moyen pour eux de devenir des no-life du travail, sans garantie de sauver leur activité (leur revenu).
Après, étant moi même en recherche d'un business model qui marche pour les café jeux, si vous avez des contre exemples (au Canada ?) ou contre-arguments, ça me ferait bien plaisir. :)
My top
No board game found
Khoral
Khoral
7Tigers dit:Tu as tout à fait raison: cela devient même quasiment mon critère d'achat #1 => est-ce que je vais trouver le temps d'y jouer et est-ce que cela ne fera pas doublon dans ma ludothèque?
J'ai droppé 2 KS cette semaine pour ces raisons...
Et j'ai une seule (petite) participation à un KS d'envisagée d'ici fin 2015 pour plusieurs achats boutiques de prévus.

C'est récemment devenu ça pour moi en effet. A quelques craquages près :mrgreen:
Et ça passe aussi par la revente de jeux (va falloir que je fasse une liste et dégager des boîtes).
My top
MadTotoro
MadTotoro
Jumanji_BadKam dit:
ARES dit:En même temps Asmodee refuse les "petites commande" de "petite boutique" et préférera honorer une commande bien juteuse d'Amazon...

Salut,
Je me permets de revenir sur cette phrase qui m'a fait "tilter".
On peut reprocher ce qu'on veut à Asmodée, en revanche on ne peut pas dire qu'ils privilégient Amazon par rapport aux petites boutiques.
Jumanji Shop est une petite boutique et depuis notre première commande chez eux, nous avons eu accès à tout le catalogue et commandé les jeux que nous voulions dans des quantités parfois très modestes sans jamais qu'on nous refuse quoi que ce soit.
Asmodée a toujours soutenu les hyper spé et continue à le faire autant que je puisse en dire de mon côté de la lorgnette.
Pour revenir au débat en lui-même, vous avez déjà tout très bien résumé :wink:

Et même mieux, Asmodée fait en sorte de limiter les réducs sur ses produits pour éviter d'accentuer le déséquilibre entre petit et gros. Si vous connaissez d'autres distributeurs qui font ça, je veux bien les noms :)
MadTotoro
MadTotoro
@Xahendir:
Il y a une différence énorme entre le Canada et la France, c'est l'espace.
Si tu veux trouver en France un espace te permettant de mettre à disposition 140 tables de jeux dans une ville ayant une densité de population suffisante pour permettre de les remplir, je suis curieux d'en connaitre le loyer :)
Pour avoir visiter à Montréal 2 fabricants de matos de GN (Atelier Nemesis et Artisan d'azure), je peux témoigner que pour des structures de cette taille (entre 7 et 10 employés), ils ont de grands ateliers pour un secteur encore plus core que le jds. Artisan d'azure était en train de déménager pour un local mieux placé et plus grand et Atelier Nemesis devait migrer sur la commune qui accueille bicolline.
kaah
kaah
Bonjour à tous !
Voici un débat très intéressant !
En apparte... Mais comment Fred trouve le temps de lancer, suivre cette discussion ? Ne devrais tu pas être en train de fouetter allègrement tes esclaves pour nous pondre THE Conan ??? ;-)
Je vais donc vous présenter mon cas.
J'ai décidé une reconversion professionnelle dans le monde du jeu depuis 3ans. J'ai redécouvert le jeu de société sur le tard (je fus roliste, joueur de risk, un peu de full metal planet... puis j'ai découvert les femmes, la drogue et le sexe... ;-) A chaque âge suffit son jeu dit on parfois... ;-) )
J'ai donc redécouvert le jeu à au festival de Cannes il y a une petite dizaine d'année. EN JOUANT in situ à Agricola que j'ai acheté directement... anecdote qui a son importance. Je me suis fait une petite ludothèque perso mais en prenant toujours soin de bien étudier mon achat avant...
J'ai fait simple avec un budget de départ ultra limité et en autofinancement... pour le moment...
J'ai donc créé une ludothèque ITINERANTE et une BOUTIQUE ITINERANTE.
Je suis dans un département déclaré zone désertique en boutique (grosso modo 1/2 dans le département) et en ludothèque (3/4 guère plus). C'est notamment pour ça que je tente l'aventure...
A part quelques communautés éparses (ou sur les grandes agglomération) les locaux connaissent le uno, le monopoly, le scrabble et la pétanque... sans oublier le pastis et le rosé... (vous devez voir de quel coté je me trouve) Le soleil étant sans doute un des facteurs les plus importants de ce fait, on passe sans doute plus de temps dehors... "mais on peut jouer dehors" me direz vous... mais on a aussi 7 vents différents avec des rafales à 120km... alors c'est pas toujours évident pour certain jeu. Et puis, voit on encore des anciens taper la belote au bistrot... même plus...
Je propose donc un service d'animation (pas de prêt) de jeu moderne (médiathèque, centre aéré, école...etc)
Mais je propose aussi de la vente.
Vente que je fais sur les marchés hebdomadaire, de noël, les nocturnes...etc...
D'ailleurs seuls deux éditeurs / distrib n'ont pas voulu travailler avec moi pour l'image... erreur car pour le coup je suis en contact avec les potentiels du marché...
Je passe pour un extra terrestre pour les autres forains mais me reconnaissent comme étant seul à faire ça sur les marchés alors que eux se tirent la bourre entre de nombreux concurrents.

Par ce choix de double activité j'ai directement un modèle économique aux multiple vertus...
(N.B : Cela me permet aussi d'avoir toutes les références boutiques en exemplaire de démo, puisque celui ci rentre en ludothèque aussi, le sujet à été abordé dans le fil)
L'animation ludothèque permet de (me, toujours utile) faire connaitre et reconnaitre le jeu de société moderne (rappelons que le jeux de société est un bien CULTUREL). En particulier auprès des parents qui participent à ces animations.
A l'opposé n'étant pas asso, cela me ferme des financement public (si tant est qu'il en reste...) mais surtout peut être de salle mise à dispo par les commune... mais bon j'en souffre pas...
Quoiqu'il en soit ce contact in situ et in visu avec les enfants et les familles me montre clairement le potentiel de marché pour la vente, qui est ENORME. Les enfants, les parents, les adultes, les séniors, les acteurs de l'éducatif découvrent ou redécouvrent à peine l'univers et les vertus de notre passion.
Par contre, cela me permets de mesurer l'IMMENSE écart qu'il y a entre les "casual gamer" et nous... nous les TTraciens, on va dire les casuals qui ont passé le cap et commence à se droguer, les CORE gamer et les hard hard hard CORE gamer... sans compter ceux atteint de collectionnites...
Premièrement et je crois que c'est là le plus important (forcement), le jeu en tant qu'objet, LA LECTURE de LA REGLE et la durée du jeu.
Je viens du JDR et d'études longues... donc des tonnes de manuels à lire je connais... Mais cet un effort tout le monde et même adulte CSP+ n'est pas toujours prêt à faire.
C'est donc bien souvent, pour l'achat d'un jeu pour un enfant (et pas forcement petit), la première question que l'on va me poser... "c'est compliqué ?" "ça dure combien de temps" ?
Car ne nous leurrons pas, peu de parent accompagneront leurs enfants sur suffisamment de parties dans la découverte d'un jeu plus complexe pour qu'il soit autonome pour jouer avec ces potes, si ils ne sont pas eux même joueur ou titiller correctement par le vendeur.
Un "takenoko" indiqué à partir de 8ans pourra éventuellement être jouer (et encore j'en doute) que par des enfants de 8/10ans si ils ont été accompagnés dans sa découverte (sans mm parlé de la lecture des règles) par des adultes pendant au moins 2 parties. Et encore pas sur qu'un de ces enfants soit capable de réexpliquer la règle à nouveau joueur...
Remarquer, mm chez les core gamer il y a toujours LE gardien de la règle (qui d'ailleurs s'en prend toujours plein la tête pour un point de règle oublié...)
Néanmoins, le jeu reste l'un des outils pour donner envie de s'ouvrir... à la lecture comme à d'autre pan entier de l'éducation et du plaisir intellectuel.
Les auteurs et éditeurs l'ont compris sur le format de la durée. Logique, même des core gamer cherche des formats plus courts. Par contre, parfois pour l'âge, ils doivent le tester qu'entre enfants de gamer...
Et j'imagine que le succès des aventuriers du rail et de dixit pour le grand public en est la démonstration dans leurs durée, leurs règles, leurs matos (AdR il commence à avoir du matos sympatique) et le plaisir ludique rapidement ressentis.
Crossing ou Blitz sont pour cela exceptionnel. Expliqué 2mn, début de partie 2mn, plaisir immédiat... Vendu comme des petits pains sur mes nocturnes. En revanche impossible pour moi de vendre un crossing à 25€.
En second lieu, LE PRIX
Et oui forcement...
Alors mon modèle me permet d'avoir une marge de manoeuvre plus importante, car très peu de charges fixes !
J'ai donc choisi d'avoir une politique de prix très agressive m'alignant parfois sur des prix online... voire moins pour des core gamer par exemple... Car la aussi faut pas rêver, un coup de smartphone et on voit le prix ailleurs...
Néanmoins, au fur et à mesure que mon activité augmente, que mes investissements augmente (et il y en a mm en tant que forain) j'augmente doucement patiemment mes marges ou du moins au fur et à mesure des nouveautés.
Donc pour en revenir à la discussion (enfin) c'est sans doute d'abord les ONLINE qui font mal au boutique (que je ne suis pas vraiment, puisque je vais chercher le client et n'est pas de charge fixes importante) par leur prix. D'ailleurs, sachant que leur remise (du distributeur) est moindre que pour les boutique je me demande parfois quelle marge brut ils arrivent à avoir...bref...)
Un enfant passe : "wouaw maman bazar bizarre, il est trop bien se jeu ! je le connais ! je sais jouer ! on l'a à l'école ou au centre aéré ! tu peux me l'acheter ?!"
la maman : "ah bon ? qu'est ce que c'est ?"
moi : "approcher madame je peux vous montrer, tous les jeux vendu peuvent être essayer" (la classe)
la maman : ah ouai la règle est simple, et pourtant le jeu est pas si évident, ça fait réfléchir(moi "exactement c'est fait pour") , c'est bien comme jeu ! A combien il est ?
si j'annonce près de 18e comme à K... J... adieu la vente... par contre si j'annonce 13€ ça passe...
Pour conclure sur le prix, des jeux entre 10 et 20€ sans soucis pour la vente à des casuals même des gens qui connaisse rien au jeu... Par contre, aude là, c'est pour des casual qui commence à investir le loisir et alors plus de 40€ c'est ou du casual pour une occasion particulière et plutôt noël ou alors pour du core gamer.

Enfin troisièmement, LE SERVICE et cela émerge du débat.
Le seul moyen pour les boutiques de s'en sortir ce sera par le service proposé et notamment par l'ouverture de la boite (le matos), démonstrations, début de partie.
D'ailleurs, c'est ce que les boutiques ont compris d'après les témoignages.
Et perso, forcement l'activité ludothèque couplé à la vente prend toutes son sens. Les maman repèrent les jeux qui intéressent, les papa découvrent que l'on peut s'éclater avec son enfant dès 7/8 ans sans avoir à le laisser gagner... etc...
Donc sur les marchés, j'ai systématiquement une table haute de démo. avec au moins tous les petits jeux en démonstration et sur les foires, nocturnes, marchés de noël il y a carrément une table pour 6 pers avec banc pour jouer GRATUITEMENT.
Résultat une famille belge casual + a pu essayer Splendor (allez l'expliquer celui là sans démo et test à des causal...) et un début de Takenoko il ont pu choisir. Il ont pris le Splendor et hop un concept que j'avais expliqué à d'autres, dont ils ont suivi l'explication pdt leur partie. Et hop pourquoi, un blitz en plus car franchement l'ambiance de la démo à côté était au top, pour initier des amis aux jeux par un party game.
Et puis le monde attire du monde... 4 enfants qui joue à Crazy cup, leur parents regardant ou jouant (car je ne fais pas de garderie pendant qu'ils se font l'apéro au bar d'en face) et puis le jeu est aussi là pour recréer des liens familiaux et sortir des écrans (grosse demande des familles ça...). Des anglais passent, regarde 5mn voit l'ambiance, attrape la boite et me tendent un billet avec un grand sourire mm pas un mot ils sont content de leur achat sans que j'ai rien eu à dire... bon d'autre fois je passe 10mn à discuter (car c'est aussi un échange, des rencontres) pour rien... mais c'est aussi ça de jouer au vendeur... ;-)
Bon j'ai aussi le cas de vacancier wouaw super vos jeux, les enfants ont adorés ! vous êtes là la semaine prochaine ? Semaine suivante... hé monsieur on peut jouer à crossing, maman elle a commandé sur internet... :-( Ca fait parti du jeu...
Et surtout sur ça qu'on me félicite, de pouvoir voir le jeu, ouvrir de grosse boite, essayer...

Donc conclusion Fred,
- KS d'abord et avant tout pour les collectionneurs (je pense en premier lieu) et les core gamer. Pour les casual c'est pas demain la veille ou alors une armada d'animateur jeux aura fait l'ENORME effort de PEDAGOGIE que je fais. Du moins pour sortir des jeux observ / rapidité ou des prix à plus de 30€.
Par contre, c'est sûr que les boutiques qui avaient une grosse communauté de core gamer vont le sentir... et l'on déjà senti avec le net. Les core le disent, ils y vont pour l'ambiance, discuter, un cadeau pour les potes... mais forcement quand on a gros budget jeux et qu'on prend toute les info en amont c'est plutôt en ligne...
- ONLINE, core gamer car ils ont déjà toutes les info connaissent le jeu savent qu'il est pour eux (merci TT et les gros efforts de comm' des éditeurs). Sans doute les casual qui s'enfoncent un peu plus dans le jeu...
- BOUTIQUE il reste largement du marché a capter... mais l'effort de service doit être énorme pour attraper les néophite et les nouveaux joueurs. Convivialité, service, animations, évênements... Seront indispensable pour ça...
Nombreuse sont celle qui vivent de la carte et des tournois induits...
Et je crois sincèrement que le jeu procure un plaisir intellectuel, permet d'apprendre, de se découvrir de découvrir les autres...etc... MAIS demande soit un effort intellectuel conséquent, soit un guide dans cette univers et cela une boutique peut le mettre en place...
Perso, je me vois plus basculer sur un bar à jeu que sur une boutique... Le gros avantage que j'ai c'est d'aller chercher le client pour la vente... d'autant plus dans les coins reculés... Je vais là ou les communauté de joueurs se trouvent... c'est pas négligeable...
Je poste rarement sur le net... mais pour le coup mangez vous ça !
Bon, j'avoue j'ai pledgé pour conan ! c'était mon premier pledge, depuis juste 2... Pourquoi conan... ? Le Fred qui sait attirer la sympatie et communiquer son enthousiasme sur tous les sujets..., L'équipe de bombix aux auteurs des extensions, le jeu qui a l'air géant évidement ! Les fig car suis peintre... Mais parce qu’on sent la passion derrière tous ce beau monde ! Et que c'est français monsieur ! des frenchies qui explose les chiffre d'un KS ça l'fait... ;-)
My top
No board game found
Itai
Itai
Oui ! Après avoir trouvé ce sujet en retard, j'ai enfin fini de tout lire !
Maintenant, je vais pouvoir enfin poster. :mrgreen:
Donc, personnellement, je ne pense pas que KS constitue une réélle menace pour les boutiques. La raison est que le public de base est quand même très différent.
Sur KS, le coeur de cible est quand même un public core. Un public qui suit les projets qui sortent ou qui vont sortir, qui passe du temps sur BGG (ou le forum de TT pour les français), et qui est sensible à la nouveauté. Pour pledger sur KS, il faut être capable à s'enflammer pour un jeu qui ne sortira que dans plusieurs mois au plus tôt, il faut être partant pour analyser les projets pour savoir s'il valent la peine ou pas d'être pledgés et il faut avoir un budget jeux conséquent.
Sur des projets à succès, le public de KS est susceptible de s'élargir à des personnes un peu moins core (comme on a pu le voir sur Conan). Ca reste à mon avis un élargissement temporaire à des communautés liés au jeu (les fans de Howard pour Conan), à des proches de public Core (famille, amis proches), ou a des communautés que fréquentent les joueurs Core (forum BGG ou TT).
Si certains de ces derniers vont sans doute accrocher à KS, je pense que la plupart déchante en se rendant compte du temps à attendre, des délais qui vont survenir... C'est les fameux pledgeurs pas fait pour KS.
Côté boutiques, le coeur de cible n'est aujourd'hui pour la plupart plus les joueurs core. Pour moi par exemple, je trouve peu de boutiques sur Paris qui conviennent à mes attentes. Celles-ci ne suivent pas l'actualité du jeu (en dehors de ce que leur propose leur distributeur), et j'en sais bien plus qu'elles sur les jeux qui sortent. Après plusieurs déconvenues, j'ai fini par devenir client régulier d'une boutique en ligne (pas du tout pour le prix, mais parce qu'ils avaient les jeux que je recherchais, avaient des jeux VO (importés ou récupérés à Essen) et étaient au courant des dernières sorties.
Par contre il existe un autre public de joueurs. Ceux qui jouent occasionnellement, qui ne suivent pas les sorties de jeu et qui ne vont pas sur TT (ou alors juste sur le site principal, pas sur le forum). Ils ne cherchent ni la perle rare, ni les dernières sorties, mais juste un jeu qui leur plaise pour jouer entre amis. Pour eux la boutique est par contre idéale. Ils vont pouvoir y passer regarder les jeux en vitrine, se faire conseiller par le vendeur, et repartir sous le bras avec celui qui les aura conquis.
Ce public là, je ne les vois pas du tout aller sur KS qui ne correspond pas du tout à leurs besoins.
On notera que la distinction se fait bien sur le type de joueur et non pas le type de jeu. On peut trouver sur KS tout type de jeu, du party game au gros jeu de figurines. Mais ceux qui les achèteront seront très majoritairement des joueurs de la première catégorie. Ceux de la deuxième pourront sans doute les retrouver plus tard en boutique.
Il ne me semble donc pas y avoir de menace de KS, qui concerne tout de même un public très pointu, alors que les boutiques peuvent se reposer sur une population de joueurs occasionnels qui s'élargit de plus en plus. Amazon ou la grande distribution, par contre, c'est une autre histoire...
jmt-974
jmt-974
@Kaah : merci pour ce pavé super intéressant !!!!
@itai : je suis tout à fait en phase avec ça (c'est même mieux dit que quand je le dit moi :)
fred henry760
fred henry760
+1 avec Jmt
My top
No board game found
Nono
Nono
merci Kaah, c'était super instructif à lire.
je suis également en phase avec itai.
Roolz
Roolz
jmt-974 dit:@Kaah : merci pour ce pavé super intéressant !!!!

Pareil que Miguel.
jmt-974 dit:@itai : je suis tout à fait en phase avec ça (c'est même mieux dit que quand je le dit moi :)

Pareil que Miguel aussi. A court/moyen terme. Mais à moyen/long terme, pas sûr...
My top
No board game found
Bad Kam
Bad Kam
Itai dit:
Il ne me semble donc pas y avoir de menace de KS, qui concerne tout de même un public très pointu, alors que les boutiques peuvent se reposer sur une population de joueurs occasionnels qui s'élargit de plus en plus. Amazon ou la grande distribution, par contre, c'est une autre histoire...

Ce qui protège encore les boutiques spécialisées des velléités prédatrices d'Amazon ou de la très grande distribution c'est encore la relative petite taille du marché.
Là où un risque apparaît en ce moment pour les hyper spé c'est sur la diversification des catalogues d'enseignes telles que Toys'r'Us, Joué club... qui proposaient uniquement des "petits jeux d'ambiance" jusqu'à il y a quelques temps (Time's Up et consorts) et qui se mettent à glisser quelques 7 Wonders et Concept dans leurs rayons.
Donc si les joueurs core migrent vers KS ET que le "grand public" est capté par ces enseignes, c'est là que des craintes sont à avoir.
Seule solution, proposer une valeur ajoutée supplémentaire par le conseil ou par un quelconque autre moyen. Et pour avoir fait le test dans un Joué Club, niveau conseil on a encore 3 tours d'avance ;)
Désolé pour cette digression :)
My top
fred henry760
fred henry760
Mais donc on est plus ou moins d accord pour dire que la clientèle Core a plus ou moins déserté les boutiques "Brick n Mortar" au profit d une clientèle plus casual.
My top
No board game found
truliduli
truliduli
+1 avec Fred..., Nono... et Roolz.
Merci pour ce partage d'expérience Kaah!
jmt-974
jmt-974
fred henry dit:Mais donc on est plus ou moins d accord pour dire que la clientèle Core a plus ou moins déserté les boutiques "Brick n Mortar" au profit d une clientèle plus casual.

Yep, et à mon avis ça datait d'avant ks cette désertion... En fait je pense que si ks pique des parts de marché actuellement c'est aux vendeurs en ligne (mais pas que Amazon, probablement les spe aussi, même surtout les spes...)