Von : nemo | Montag, 1. Oktober 2007 um 22:26
nemo
nemo
elle existe vraiment celle-là ??
Quelqu'un l'a déjà vue ?? :shock:
ReiXou
ReiXou
C'est une édition brésilienne, en fait.

On la dit d'assez mauvaise qualité (en dehors des graphismes)
nemo
nemo
Merci reixou. Quant on voit les graphismes...Quel gachis !!!
http://mdoyle2.blogspot.com/2006/07/modern-art.html
llouis
llouis
En même temps, la version US est très sympa. Je trouve les illustrations assez adaptées à l'ambiance et pas si laides qu'on le dit.
My top
No board game found
bigsam
bigsam
llouis dit:En même temps, la version US est très sympa. Je trouve les illustrations assez adaptées à l'ambiance et pas si laides qu'on le dit.

Toi, entre les boites brillantes et les illustrations de Modern Art, tu les collectionnes !!! :lol: :wink:
My top
No board game found
topkewl
topkewl
bas moi j aime bien ;-)

j'aimais déja modern art ( j adore en fait ;-p ) et ce graphisme me plait ;-p

topkewl qui hesite a changer de boite du coup ;-p
My top
No board game found
bigsam
bigsam
topkewl dit:
topkewl qui hesite a changer de boite du coup ;-p

Trouver l'édition brésilienne en France, m'est avis que ça va être un peu chaud tout de même.... :wink:
My top
No board game found
llouis
llouis
topkewl dit:bas moi j aime bien ;-)
j'aimais déja modern art ( j adore en fait ;-p ) et ce graphisme me plait ;-p
Enfin quelqu'un qui me comprend :lol:
My top
No board game found
Fadest
Fadest
Disons que Modern Art, c'est pas fait pour être beau, sinon, pourquoi vendre ses oeuvres, autant les garder :lol:
Non, sérieusement, l'ambiance d eModern Art, c'est aussi la présentation des oeuvres à mettre aux enchères, et les premières versions sont superbes pour la mauvaise foi qu'elles engendrent sur ce point.

Et pis d'abord, jusqu'à maintenant, ben Monsieur Doyle, il n'a rien fait qui m'ait convaincu (bon, j'attends de voir certaines choses en vrai, mais à l'écran, je ne suis pas convaincu, pour sur)
My top
No board game found
llouis
llouis
Fadest dit:Et pis d'abord, jusqu'à maintenant, ben Monsieur Doyle, il n'a rien fait qui m'ait convaincu (bon, j'attends de voir certaines choses en vrai, mais à l'écran, je ne suis pas convaincu, pour sur)
Oui, il y a une frénésie que j'ai parfois un peu de mal à comprendre... Mike Doyle a l'air de s'imposer comme une référence, alors qu'il n'a pas encore beaucoup de "métier", au contraire de beaucoup d'illustrateurs moins connus...
My top
No board game found
scand1sk
scand1sk
llouis dit:
Fadest dit:Et pis d'abord, jusqu'à maintenant, ben Monsieur Doyle, il n'a rien fait qui m'ait convaincu (bon, j'attends de voir certaines choses en vrai, mais à l'écran, je ne suis pas convaincu, pour sur)
Oui, il y a une frénésie que j'ai parfois un peu de mal à comprendre... Mike Doyle a l'air de s'imposer comme une référence, alors qu'il n'a pas encore beaucoup de "métier", au contraire de beaucoup d'illustrateurs moins connus...


Mike Doyle est apparu assez récemment dans le milieu du jeu, et ses premières armes (ce Modern Art en particulier) ne sont pas exemptes de défauts... Le Modern Art brésilien est paraît il très pénible à jouer, tout simplement parce que les logos représentant les types d'enchères, assez réussis dans l'édition de base, ont été remplacées par des lettres peu explicites.

Pour le reste, c'est le seul illustrateur qui donne l'impression de "réfléchir" à ce qu'il fait et qui communique dessus. Certains de ses travaux sont à mon goût absolument magnifiques et parfaitement justifiés, surtout au niveau des boîtes, aussi parce qu'il apporte un vrai renouveau par rapport au style "meringue - comics - medfan" des autres jeux généralement considérés comme "beaux", notamment les jeux FFG ou DoW... Pour le matériel du jeu (les plateaux en particulier), il semble un peu dommage que l'ergonomie semble souvent s'effacer derrière le graphisme...

Je vais sans aucun doute m'offrir la série QWG à Essen, quitte à revendre Yspahan que j'ai déjà ! El Capitan semble particulièrement réussi. Ceci dit, je n'aime pas tellement la tranche "effet livre bibliophile", mais on peut mettre cette tranche contre le mur ;)
ReiXou
ReiXou
scand1sk dit:Mike Doyle est apparu assez récemment dans le milieu du jeu


3 ans, quand même.

http://reixou.free.fr/?p=309
Zerepier
Zerepier
scand1sk dit:
llouis dit:
Fadest dit:Et pis d'abord, jusqu'à maintenant, ben Monsieur Doyle, il n'a rien fait qui m'ait convaincu (bon, j'attends de voir certaines choses en vrai, mais à l'écran, je ne suis pas convaincu, pour sur)
Oui, il y a une frénésie que j'ai parfois un peu de mal à comprendre... Mike Doyle a l'air de s'imposer comme une référence, alors qu'il n'a pas encore beaucoup de "métier", au contraire de beaucoup d'illustrateurs moins connus...

Mike Doyle est apparu assez récemment dans le milieu du jeu, et ses premières armes (ce Modern Art en particulier) ne sont pas exemptes de défauts... Le Modern Art brésilien est paraît il très pénible à jouer, tout simplement parce que les logos représentant les types d'enchères, assez réussis dans l'édition de base, ont été remplacées par des lettres peu explicites.
Pour le reste, c'est le seul illustrateur qui donne l'impression de "réfléchir" à ce qu'il fait et qui communique dessus. Certains de ses travaux sont à mon goût absolument magnifiques et parfaitement justifiés, surtout au niveau des boîtes, aussi parce qu'il apporte un vrai renouveau par rapport au style "meringue - comics - medfan" des autres jeux généralement considérés comme "beaux", notamment les jeux FFG ou DoW... Pour le matériel du jeu (les plateaux en particulier), il semble un peu dommage que l'ergonomie semble souvent s'effacer derrière le graphisme...
Je vais sans aucun doute m'offrir la série QWG à Essen, quitte à revendre Yspahan que j'ai déjà ! El Capitan semble particulièrement réussi. Ceci dit, je n'aime pas tellement la tranche "effet livre bibliophile", mais on peut mettre cette tranche contre le mur ;)


+1 :pouicok:

Ce que j'aime dans le travail de Myke Doyle c'est qu'il y a un PARTI PRIS!
Après on aime ou on aime pas, mais au moins on a l'impression de jouer sur une oeuvre d'art. Et tout de suite c'est plus classe, on voit clairement qu'on s'adresse à un public adulte.

Peut-être est-ce la faute à ce qu'on appelle dans le milieu artistique "le syndrome de la marionnette", qui consiste à ne pas pouvoir s'empêcher de mettre des bonhommes partout. Regardez toutes les boîtes de DOW par exemple. De superbes paysages gachés parce qu'ils ont foutu un gros bonhomme au premier plan. C'est laid et ça fait mioche.

Je trouve que le travail de MD contribue à rendre l'image du jds plus mature. Rapprocher le monde de l'art et du jeu permet d'allier plaisir ludique et culture. Je trouve que cette démarche est novatrice et en parfaite adéquation avec l'évolution actuelle du jds.
Je rappelle que pour encore beaucoup de monde, le jeu c'est pour les enfants et les adultes qui jouent sont des personnes immatures. Tout les jours grâce à nous, ces mêmes gens découvrent qu'un jds peut être intelligent, fin, tout en étant amusant. Il est dommage que cette découverte se fasse uniquement par notre intermédiaire, et pas par le jeu en lui même. En clair, en regardant un packaging actuels avec un gros bonhomme, les non-joueurs n'imaginent pas que ce jeu s'adresse à eux, mais à des enfants.
My top
No board game found
OliveMontpellier
OliveMontpellier
je trouve les illustrations bien en phase avec le thème du jeu, le coté provoc colle bien à celui de l'art contemporain...

(juste la piste des scores là, Burp !)
My top
No board game found
nemo
nemo

Je trouve que le travail de MD contribue à rendre l'image du jds plus mature. Rapprocher le monde de l'art et du jeu permet d'allier plaisir ludique et culture. Je trouve que cette démarche est novatrice et en parfaite adéquation avec l'évolution actuelle du jds.
Je rappelle que pour encore beaucoup de monde, le jeu c'est pour les enfants et les adultes qui jouent sont des personnes immatures. Tout les jours grâce à nous, ces mêmes gens découvrent qu'un jds peut être intelligent, fin, tout en étant amusant. Il est dommage que cette découverte se fasse uniquement par notre intermédiaire, et pas par le jeu en lui même. En clair, en regardant un packaging actuels avec un gros bonhomme, les non-joueurs n'imaginent pas que ce jeu s'adresse à eux, mais à des enfants.


+1
Déjà la démarche de l’illustrateur de se faire connaître est positive. Le monde de l’infographie est difficile. D’autres devraient suivre son exemple.
Le monde du jeu a besoin de grands noms pour les œuvres (pourquoi certaines sont elles renommées différemment par les éditeurs, on ne renomme pas les livres par exemple) les éditeurs , les auteurs et pourquoi pas aussi les illustrateurs de talent. On retrouve une nouvelle analogie du jeu avec la BD. Ca entraine le monde du jeu vers le culturel.

Ensuite clairement j’adore ce qu’il fait. En grande partie parce qu’il donne vraiment une âme au jeu. On est loin de l’effet de gamme de certains éditeurs. Place à la créativité. De l’urbanisme avec big city, tempus, container. Du mode affiche avec supernovae. Du portrait réaliste avec nexus, dune, leonardo, de la fresque moyennâgeuse avec caylus ou yspahan, du collage avec power flower.

Qu’y a-t-il de commun entre les illustrations de samurai, tower of babel, caylus, china, Die Mächer, el capitan ? Pas grand-chose. Je trouve que cet illustrateur possède une large palette de créativité et j’espère que les éditeurs suivront. Les contraintes de gamme créent une unité chez les éditeurs, un effet de collection mais ils stéréotypent aussi certains jeux et peuvent les empêcher de développer une personnalité esthétique plus affirmée.

Mike Doyle s’affranchit de cela en étant contacté pour des versions Deluxe c'est-à-dire hors la gamme. En plus il propose des dessins qui peuvent séduire tels quels les éditeurs qui voient le moyen de vendre 2X leurs produits. C’est un bon créneau et c’est bien joué de sa part je trouve.