Von : Ecophonie | Dienstag, 16. April 2019 um 16:44
Ecophonie
Ecophonie
Bonjour,

Pour le scénar 2 donc, il est dit quelque choses comme dépensez 2 indices par investigateurs collectivement: piochez un cultiste dans le deck des cultistes.

Est ce que ça veut dire que chaque investigateur doit payer 2 indices ou bien un investigateur peut payer pour les autres.
Par exemple à 2 joueurs: est ce qu'on paye 2/2 obligatoirement (2 chacun) ou est ce qu'on peut faire 3/1 ou 4/0?

Merci d'avance
My top
No board game found
Chakado
Chakado
Collectivement, ça veut dire que 4 indices doivent être dépensés, mais peu importe par qui.
Donc oui, tu peux faire du 4/0, ou 3/1.
Ecophonie
Ecophonie
Super, merci Chakado.
Ca facilite pas mal du coups parce que c'était pas évident avec les événements "posez un indice sur votre lieu" d'être coordonné, on était souvent dans une config déséquilibré au niveau indice avec ma compagne.
My top
No board game found
Halfly
Halfly
Tien en parlant de ce scénario, ça me fait penser. Dans la mise en place quand on joue à plusieurs on met des acolytes en jeu dès le départ. On applique bien leur pouvoir qui place une fatalité sur eux également ? 
Ecophonie
Ecophonie
Bonjour Halfly,

le génerer de la mise en place du scénario remplace le génération de la carte mais le pion fatalité ne fait pas parti du dit génération je crois donc il n'est pas remplacé et le pion doit être mis.

J'ai vu un topic règle dédié, je vais aller poser le reste de mes question dessus.
My top
No board game found
Halfly
Halfly
Je suis désolé j'ai pas tout compris mais je crois qu'au final on est d'accord, on met les fatalités sur les acolytes qui sont placés d'entrée de jeu lors de la mise en place du scénario (à plusieurs) ?! 
Mathias412
Mathias412
Bonjour,

J'interviens, non pas pour répondre à la question mais pour en poser d'autres ! ;)

Je viens de découvrir et de terminer ce scénario. Avec un seul investigateur, ce bon vieux Roland Banks, donc la question des acolytes au départ ne s'est pas posée.

J'ai gagné dès ce premier essai, assez facilement même, en tout cas c'est l'impression que j'avais... et j'ai vite compris pourquoi.

- J'ai oublié que les pions fatalité sur les cartes ennemis font aussi avancer l'intrigue. Ça me paraissait bizarre aussi, j'avais l'impression que ces pions ne servaient pas à grand chose, hormis apporter des modifications négatives quand on tire le pion avec la tête de mort dans la réserve du chaos...

- J'ai avancé l'acte quand j'ai accumulé six cultistes dans ma pile de victoire. Mais dedans, j'avais deux acolytes et le magicien de l'ordre... et en fait, je crois avoir compris après qu'eux ne comptent pas pour remplir la condition qui fait avancer l'acte, n'est-ce pas ? Il faut compter uniquement les cultistes "uniques", c'est ça ? C'est-à-dire ceux qui rapportent des points de victoires ? Et on peut compter le Chasseur masqué dedans ? Et le Magicien de l'ordre, Il me semble que c'est une carte unique, alors on le compte ou pas ?

Bon, je referai le scénario dès que possible en tenant compte de toutes ces règles oubliées par erreur. Ce sera sans doute plus ardu... bon, j'ai aussi oublié d'utiliser l'expérience de Roland Banks acquise dans le précédent scénario pour acheter des cartes plus puissantes, ça compense un peu... mais je pense que je n'aurai pas gagné, malgré tout, en jouant vraiment selon les règles.

L'apprentissage n'est pas facile, surtout que je n'ai pas le temps d'y jouer souvent, mais ce jeu est vraiment passionnant.

Merci d'avance pour vos réponses !

Mathias
My top
No board game found
Halfly
Halfly
En effet il y a eu des erreurs de règles car ce scénario est quasiment impossible à réussir à son maximum. 
​​​​​​
​​​​​​- Oui on compte toutes les fatalités où qu'elles soient. Quand l'intrigue avance, on supprime toutes les fatalités de toutes les cartes. 

​​​​​​- On ne compte en effet que les cultistes uniques, ceux avec un astérisque dans le nom de la carte. Ce sont ceux que t'as mis de côté au début du scénario et le chasseur masqué 😉. 
​​​​
Chakado
Chakado
Un petit point de règle important pour ce scénario, c'est le timing pour faire avancer l'intrigue :

Phase de Mythe :
1) On ajoute une fatalité sur l'intrigue en cours.
2) On évalue le nombre total de fatalités en jeu. A ce moment-là et à ce moment-là seulement, l'intrigue peut éventuellement avancer.
3) On tire les cartes rencontres. Les éventuelles fatalités ajoutées alors ne font pas avancer l'intrigue, sauf si explicitement spécifié sur la carte rencontre.

Bref, quand tu ajoutes une fatalité sur un cultiste, ça ne fait pas avancer l'intrigue tout de suite, généralement tu as un tour pour réagir.
Mathias412
Mathias412
OK, merci Halfly et Chakado pour vos explications bien utiles.

Juste une petite précision : le magicien de l'ordre n'est pas un cultiste unique ? Il ne me semble pas avoir vu d'autre carte similaire mais je peux me tromper, faudra que je regarde dans la boite.

Bon, je me suis planté mais pas grave, je referai le scénario avec les bonnes règles. Ce sera beaucoup moins facile mais de toute façon j'ai compris que gagner ou perdre ne sont plus des notions essentielles dans ce jeu. On vit un scénario, on en sort plus ou moins amoché, avec un résultat plus ou moins favorable qui influence la suite, et on continue... j'aime beaucoup ce concept, qui est novateur pour moi. Je n'ai sans doute pas une culture ludique assez étendue... mais par exemple, le JCE du Seigneur des Anneaux, autant que je m'en souvienne, on réussissait un scénario ou on échouait mais il n'y avait pas cette notion d'entre-deux très plaisante dans Horreur à Arkham.
My top
No board game found
Chakado
Chakado
Mathias412 dit :
Juste une petite précision : le magicien de l'ordre n'est pas un cultiste unique ? Il ne me semble pas avoir vu d'autre carte similaire mais je peux me tromper, faudra que je regarde dans la boite.
 

La définition d'une carte "unique", ce n'est pas une carte qui existe en un seul exemplaire, mais une carte qui a une petite étoile à côté de son nom.
Une carte peut être unique mais exister en plusieurs exemplaires (par exemple Leo DeLuca), ou exister en un seul exemplaire mais sans être considérée "unique" pour les effets de jeu.

Pour les cartes uniques type Leo DeLuca, tu peux en avoir plusieurs exemplaires dans ton deck, mais il ne peut y en avoir qu'un seul en jeu à la fois.
C'était déjà le même principe dans le SdA JCE, ou tu ne pouvais avoir plusieurs exemplaires de Gandalf en jeu en même temps (même si c'était des cartes différentes).

Mathias412
Mathias412
Ah OK, tout s'explique. Merci ! :)
My top
No board game found