ThierryLefranc
ThierryLefranc
Dans le même genre, j'ai ceci :

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac

Hop !
Ariochson
Ariochson
Moi c'était une petite boutique dans la vieille ville de nancy (impossible de me rappeler le nom) surchargée de JdR et autres wargames / JdP... (fallait faire gaffe quand tu te retournais avec un sac sur le dos)...

Même si mon tout premier JdR venait d'une librairie (le hall du livre) : c'était l'oeil noir (en grosse boite plastique contenant des livres format LDVELH et des figurines en carton...)

Et quelques parties mémorables lors des premières éditions des joutes du téméraire... (notamment ma première partie de full metal planet qui m'avait beaucoup plut, mais qui n'a jamais été suivie d'une deuxième faute d'oportunité)
 
Docky
Docky
Voodoo dit :Les jeux en encart, il y en avait des géniaux, je me rappelle "délire à la cantine", je n'ai plus jamais vu les tripes à la mode de caen de la même manière après y avoir joué.

Moi, ce sont les employées de cantine avec le chariot de purée entre les rangées de tables que je n'ai plus jamais vues de la même manière ! Sinon, pour faire bref et sans être sûr de parfaitement retranscrire ma "biographie ludique"...

Je commence indépendamment des jeux dits classiques par une librairie près de chez moi. Mes premiers émois seront donc dans le désordre les LDVELH, J&S, Casus Belli et l'Oeil Noir. Puis un jour, je me décide au début de mon adolescence à me rendre sur Paris et passe par Descartes / l'Oeuf Cube.

Je découvre enfin ce qui se cache derrière les pubs que j'avais entrevues dans les magazines et mes rêves prennent forme, mis à part le fait que ces cavernes d'Ali Baba proposaient des jeux bien au delà de mon budget de l'époque. Mais le "mal était fait" et mises à part quelques périodes intermédiaires de ma vie, je n'ai plus jamais vraiment décroché.

Entre temps, étant domicilié en dehors du territoire français, Phiphi sur Strasbourg constitue une petite passerelle que j'ai en de rares occasions plaisir à retrouver. Et j'en profite pour saluer les interventions sur ce topic, certaines m'ont paru très touchantes.

neo54
neo54
Ariochson dit :Moi c'était une petite boutique dans la vieille ville de nancy (impossible de me rappeler le nom) surchargée de JdR et autres wargames / JdP... (fallait faire gaffe quand tu te retournais avec un sac sur le dos)...

Même si mon tout premier JdR venait d'une librairie (le hall du livre) : c'était l'oeil noir (en grosse boite plastique contenant des livres format LDVELH et des figurines en carton...)

Et quelques parties mémorables lors des premières éditions des joutes du téméraire... (notamment ma première partie de full metal planet qui m'avait beaucoup plut, mais qui n'a jamais été suivie d'une deuxième faute d'oportunité)
 

Il y avait un excalibur a la place de l'ancien magasin la caverne du gobelin et un autre magasin dont je ne me r'appele plus le nom rue de la commanderie.

laurent36
laurent36
ThierryLefranc dit :
J'avais oublié le prix des jeux à l'époque.
 

En convertissant, on s'aperçoit finalement que cela n'a pas tellement augmenté en rapport qualité/prix, voire pas du tout.
Quand je vois un Rencontres cosmiques à 22€ actuels ou un Ambition à 41€ actuels ...

Bonjour,

J'avais fait cette vidéo sur un ancien catalogue de Jeux Descartes.

Hop !

Ca aussi cela ne nous rajeunit pas !

laurent36
laurent36
ThierryLefranc dit :Un peu de lecture.

Tric Trac




Hop !
 

SI vous voulez les lire ou les feuilleter,  rendez vous sur l'Escale à jeux : https://escaleajeux.fr/jeu/js_01 à https://escaleajeux.fr/jeu/js_60 et https://escaleajeux.fr/jeu/js_n1 à https://escaleajeux.fr/jeu/js_n8

Breizhlander
Breizhlander
Je tombe sur ce post au gré de mes pérégrinations du net... Et je le replonge dans mes souvenirs d'enfance. La boutique dont tu parles rue d'auron était une petite boutique dans un angle de rue ? J'y allais aussi fin des années 80... Années collèges a Littré... Découverte du Jdr avec le père d'un copain qui nous faisait jouer le mercredi a Warhammer dans son cabinet d'orthophonie cours Avaricum.... Et puis la convention annuelle du même nom... Y'avais une asso avec le nom champignon rouge je crois.... Je me souviens.... Rhaaaa c'est bon ce doux sentiment de nostalgie...
Lucky30
Lucky30
je vais remonter encore un peu plus loin.


Avec mon cousin dans les années 75, il n'y avait pas de boutique de jeu dans notre ville,  un été, on n'allait dans une foire et accroupi dans la poussière on ramasser les petites douilles devant les stands de tir. Il y a avait 3 ou 4 hauteurs différentes. Une fois dépoussiérée, elle était brillantes étain cuivre .

Les plus haute 7-8mm formaient les régiment de cavalerie, les toutes petites l'artillerie et les autres plus nombreuses l'infanterie.

On les alignés pendant des heures sur la totalité du sol de la chambre des milliers de douille.

Chacun déplaçait ses régiment de quelques cm au pif et parvenu à bonne distance on n'avançait les premières lignes d'un coup de pitchinette (du doigt) en envoyé une salve dans les régiments adverses. Les douilles qui tombé était perdu... On créait des règles de plus en plus précises et on n'ajoutait ensuite les dès...

On finit avec  des décors fait du journal trempé dans de la colle à tapisserie, modelé et séché sur une planche  avant d'être peint au pinceau.


Sinon il y avait à carcassonne des boutiques non spécialisés (une s'appelait "tout à 1 Franc")  où j'achetais principalement des boites de soldats airfix et des véhicules en plastique en plus de pif gadget, strange et métal hurlant au kiosque suivi de vae victis. Mais  le premier vrai jeu que je me rappelle avoir acheté moi même fut risk version I évidemment.
Grâce à vae victis je commandais par correspondance, c'est a dire, en découpant un coupon dans le magasine et en l'envoyant par la poste, des jeux comme "Tank leader" et "les aigles".

Mais effectivement il n'y avait pas à ce moment de boutiques spécialisés dans les villes moyennes

C'est plus tard à Marseille que je découvrais le jeu de rôle dans des boutiques comme "la crypt..." dont la moquette était noire. Je crois que là aussi, et j'étais plus âgé j'ai joué à un jeu parterre dans la boutique.

Je m'écartais ensuite du jeu un moment ratant la période Warhammer et magic" heureusement pour moi! 

   
XavO
XavO
Le plus âgé d'entre nous avait décidé que nous irions à la ville, de Die à Valence en car. Une nouvelle aventure pour notre groupe de héros rompus à D&D ou l'Oeil Noir ... mais qui allait nous amener un peu plus loin que la MJC cette fois-ci !
Je me rappelle avoir raclé tous les fonds de tirelire pour arriver suffisamment équipé pour ce voyage et affronter les rayons du magasin. Le car m'avait déjà bien réduit ma bourse quand j'ai franchi les portes de la Diagonale du Fou (autant que je me souvienne, c'était le nom de la boutique). Je me retrouvai d'un coup en présence de toutes les merveilles vantées dans Casus Belli. Les livres alignés sur nombre d'étagères étaient autant d'invitations à se charger d'un nouveau jeu de rôles ou de suppléments. Les figurines accompagnées de leur peinture me faisaient toute de l'oeil et que n'aurais-je pas donné pour en ramener plus. Sur le comptoir m'attendait mes futurs dés-pour-la-vie : D20, D10, D8, D4 en plastique uniforme, esthétiquement loin des dés marbrés que je m'offrirai plusieurs années plus tard, mais déjà assez attrayants pour me délester de mes derniers euros francs. 
C'était en 88, je devrais avoir 16 ans et cette sortie m'avait fait autant d'effet que le salon du jouet de Villepinte dans mon enfance. J'ai toujours ces dés dans ma trousse de rôliste et mes enfants ont pu les lancer à leur tour !

Plus tard, devenu étudiant à Grenoble, je fréquentais surtout Les Contrées du Jeux tenu par Dom', où je dépensais en jeux de rôle et jeux de société, et un peu de cartes à collectionner (Guildes), tout ce que que je pouvais économiser sur le nécessaire.
Rodenbach
Rodenbach

mais déjà assez attrayants pour me délester de mes derniers euros.

des Francs, XavO, des Francs.

enpassant
enpassant
XavO dit :Plus tard, devenu étudiant à Grenoble, je fréquentais surtout Les Contrées du Jeux tenu par Dom'

Je ne me rappelle plus le nom de la boutique où il travaillait juste avant.
Si je n'ai pas trop mal vieilli il me semble que c'était une petite boutique située dans un passage couvert près de la maison du tourisme.

XavO
XavO
enpassant dit :
XavO dit :Plus tard, devenu étudiant à Grenoble, je fréquentais surtout Les Contrées du Jeux tenu par Dom'

Je ne me rappelle plus le nom de la boutique où il travaillait juste avant.
Si je n'ai pas trop mal vieilli il me semble que c'était une petite boutique située dans un passage couvert près de la maison du tourisme.

Je ne vois pas ! Avant Les contrées, j'allais au Damier car il y avait la FNAC pas loin, avant qu'elle parte à Victor Hugo/Grenette.

thanos17
thanos17
Alors pour moi la premiere "vrai" boutique ou j'ai trainé c'étais le Descartes a Meissonier c'était un vrai bonheur je venais de Corse 1 fois par an et je vidais le stock a chaque fois.
Baraxis
Baraxis
Stefme dit :Le Licorne bleu à la Rochelle au début des années 90 (étudiants)

Le propriétaire de l'époque forunissait des traductions imprimé avec les imprimantes de l'époque à savoir matricielles !

Idem pour moi.
Cette boutique était devenu notre repère quand avec mes amis on a découvert le jeu de rôle et Magic dans la foulée en 95.
La boutique était vraiment petite, on avait peu d'espace pour avancer notamment à cause du présentoir à figurines au centre (j'avais toujours peur de lui mettre un coup avec mon sac à dos et de le reverser)  mais elle avait un côté caverne d'Ali baba.
Le propriétaire donnait très souvent des boosters Magic en plus quand tu en achetais plusieurs.
La boutique ​​​​​​était à 200m du café en face du marché qui servait de repère aux joueurs de Magic (j'ai le nom sur la langue impossible de le retrouver).

Puis plus tard pour mes études à Bordeaux ce fut l'Antre du dragon, qui a malheureusement disparu depuis.
N'ayant plus remis les pieds à la Rochelle depuis ces temps ci j'imagine qu'il a du arriver la même à la licorne bleue.

dawilok
dawilok
De mon côté totem jeux à Enghien (95), les deux adresses.
Descartes rue des Ecoles à Paris .
Et je n' ai dû trainer que deux fois à l'Oeuf Cube à paris mais je n' ai pas été bien accueilli les deux fois donc j en ai tiré la conclusion que je ne jouais pas assez à Magic pour eux.
Et sinon il y avait une boutique rue Dante à Paris dont j ai oublié le nom qui vendait aussi du Jdr.

Je crois bien que la majorité de ces boutiques sont encore là.
Rodenbach
Rodenbach
dawilok dit :De mon côté totem jeux à Enghien (95), les deux adresses.
Descartes rue des Ecoles à Paris .
Et je n' ai dû trainer que deux fois à l'Oeuf Cube à paris mais je n' ai pas été bien accueilli les deux fois donc j en ai tiré la conclusion que je ne jouais pas assez à Magic pour eux.
Et sinon il y avait une boutique rue Dante à Paris dont j ai oublié le nom qui vendait aussi du Jdr.

Je crois bien que la majorité de ces boutiques sont encore là.

Starplayer

Arkelath
Arkelath
Alors… ma modeste participation de gamer belge originaire de la cambrousse profonde:
chez Salvarani. Le seul magasin de jouets de ma région natale (Couvin, en Belgique) dans les années 80-90. 
Mes parents m’y ont offert l’Île Infernale et Heroquest… entre autres.
Le magasin l’Inno de Charleroi où j’achetais mes premiers LDVELH et où j’ai repéré pour la première fois ces boîtes mystérieuses et hypnotiques pour un gamin qui n’avait jamais entendu parler de jeu de rôle: l’Oeil Noir et D&D!
Plus tard, le magasin Dédale, toujours à Charleroi où j’ai commencé ma collec’ de cartes magic et acheté d’autres jeux de figs dont je ne parviens pas à me rappeler…
Pendant des années, il ne fut plus possible de trouver de quoi se mettre ludiquement sous la dent mais de très bons magasins ont ensuite fait leur apparition et m’ont conduit à me constituer progressivement une jolie pile de la honte…
 
timbur
timbur
Breizhlander dit :Je tombe sur ce post au gré de mes pérégrinations du net... Et je le replonge dans mes souvenirs d'enfance. La boutique dont tu parles rue d'auron était une petite boutique dans un angle de rue ? J'y allais aussi fin des années 80... Années collèges a Littré... Découverte du Jdr avec le père d'un copain qui nous faisait jouer le mercredi a Warhammer dans son cabinet d'orthophonie cours Avaricum.... Et puis la convention annuelle du même nom... Y'avais une asso avec le nom champignon rouge je crois.... Je me souviens.... Rhaaaa c'est bon ce doux sentiment de nostalgie...

L'escargot rouge ^^

fatmax66
fatmax66
Cellule grise.
c était le nom de la boutique sur Perpignan.
Uphir
Uphir
C'était une franchise alors ? Car c'était le nom de la boutique d'Evry aussi.
Langue de Serpent
Langue de Serpent
La Licorne Bleue de La Rochelle (25 rue des dames), où mon premier achat a été Rêve de Dragon dans les années 80.

Le proprio, Philippe était un passionné de wargames et collait des cartes au mur sur lesquelles ils jouaient avec des potes (les pions tenaient avec de la ptafix). 
À son grand dam, il avait commencé à vider le rayon jdr pour proposer du magic et du GW dans les années 90.

Il est parti à la retraite dans les années 2000 : son magasin a été repris mais le repreneur a fermé quelques années plus tard. Je crois que c'est une agence immobilière maintenant... enlightened
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Bonjour,

Parisien à l'époque, je fréquentais assidument Jeux Descartes École et L'œuf cube.

Et de temps en temps, Jeux Descartes Pasteur (où nous jouions parfois après la fermeture), Jeux Descartes Messonier,
Jeux Thèmes, Game's in blue, Stratejeux et plus rarement Games workshop.

De passage à Paris, j'essaie toujours d'aller faire un tour dans le quartier latin voir Jeux Descartes et L'œuf cube.

Hop !
Baraxis
Baraxis
Langue de Serpent dit :La Licorne Bleue de La Rochelle (25 rue des dames), où mon premier achat a été Rêve de Dragon dans les années 80.

Le proprio, Philippe était un passionné de wargames et collait des cartes au mur sur lesquelles ils jouaient avec des potes (les pions tenaient avec de la ptafix). 
À son grand dam, il avait commencé à vider le rayon jdr pour proposer du magic et du GW dans les années 90.

Il est parti à la retraite dans les années 2000 : son magasin a été repris mais le repreneur a fermé quelques années plus tard. Je crois que c'est une agence immobilière maintenant... enlightened

Ah oui Philippe, je n'arrivais plus à me souvenir de son nom, merci.

Je pense que les années 2000 et l'arrivée d'Internet ont été fatales à toutes les petites boutiques comme la sienne.

Au moins il aura pu en profiter jusqu'au bout et partir avant ce grand bouleversement.

Le Zeptien
Le Zeptien
Je regarde de temps à autres ce topic (auquel j'ai répondu en première page), et je suis un peu désespéré de pas y croiser un seul intervenant se souvenant de sa jeunesse et de son argent de poche consumé dans une boutique ludique de Montpel'. Je me sens bien seul...enlightened
bobbylafraise
bobbylafraise
C'est un poil loin de chez Bobby alors... mais on est avec toi.

Bobby un peu nostalgeek.
Rodenbach
Rodenbach
Le Zeptien dit :Je regarde de temps à autres ce topic (auquel j'ai répondu en première page), et je suis un peu désespéré de pas y croiser un seul intervenant se souvenant de sa jeunesse et de son argent de poche consumé dans une boutique ludique de Montpel'. Je me sens bien seul...enlightened

Ben moi à part Excalibur qui ne devait pas exister à ton époque... 

Sthorm
Sthorm
Pour moi à Angers, au tout début des année 80, c’était la Boutique Ludique rue Bressigny, spécialisé dans les jeux classiques (échec, dame, bridge, tarot, etc .) ou sont apparu les premiers exemplaires de Donjons & Dragons. Les deux charmantes dames qui tenaient le magasin ont vu leur clientèle rajeunir en quelques mois. J’ai toujours mes exemplaires de D&D et mes figurines Citadelle & Ral Partha achetés la bas.

Il y avait aussi, le magasin de maquettes Évasion, rue Baudrière dont le gérant était aussi le président du Club Maquette 49 qui a accueilli une section jeu de rôles en 1984. C’est devenu pendant presque 10 ans le lieu incontournable de bon nombre de joueurs Angevins.

Et au début des année 90, un tout petit magasin grand comme un timbre poste s’est installé dans le bas de la rue Baudrière. C’était vraiment pas grand, deux clients et la boutique était pleine, mais il y avait un choix inédit de jeux.
Ça s’appelait Sortilèges et ça a bien grandi.
 
jmguiche
jmguiche
Baraxis dit :
Stefme dit :Le Licorne bleu à la Rochelle au début des années 90 (étudiants)

Le propriétaire de l'époque forunissait des traductions imprimé avec les imprimantes de l'époque à savoir matricielles !

Idem pour moi.
Cette boutique était devenu notre repère quand avec mes amis on a découvert le jeu de rôle et Magic dans la foulée en 95.
La boutique était vraiment petite, on avait peu d'espace pour avancer notamment à cause du présentoir à figurines au centre (j'avais toujours peur de lui mettre un coup avec mon sac à dos et de le reverser)  mais elle avait un côté caverne d'Ali baba.
Le propriétaire donnait très souvent des boosters Magic en plus quand tu en achetais plusieurs.
La boutique ​​​​​​était à 200m du café en face du marché qui servait de repère aux joueurs de Magic (j'ai le nom sur la langue impossible de le retrouver).

Puis plus tard pour mes études à Bordeaux ce fut l'Antre du dragon, qui a malheureusement disparu depuis.
N'ayant plus remis les pieds à la Rochelle depuis ces temps ci j'imagine qu'il a du arriver la même à la licorne bleue.

Sortilèges a racheté le fond de la licorne bleue (m’ont il dit sur place), ils ont emménagé rue Amelot. Il y a aussi la grosse boîte rue saint Nicolas. 
 

Le Zeptien
Le Zeptien
Rodenbach dit :
Le Zeptien dit :Je regarde de temps à autres ce topic (auquel j'ai répondu en première page), et je suis un peu désespéré de pas y croiser un seul intervenant se souvenant de sa jeunesse et de son argent de poche consumé dans une boutique ludique de Montpel'. Je me sens bien seul...enlightened

Ben moi à part Excalibur qui ne devait pas exister à ton époque... 

Comment ça ?? la boutique date de 1990 ! Evidemment que c'est de mon époque ! Par contre, c'est vrai que j'en ai fréquenté une qui avait ouvert bien avant au bas de la rue de l'U, mais qui n'existe plus depuis longtemps. D'ailleurs je peux désigner d'autres endroits dans Montpel' où se trouvaient des boutiques ludiques qui ont fermé.
Brrrrr! ça m'donne un coup d'vieux ça ! 

fbparis
fbparis
L'Oeuf Cube, où j'ai d'abord découvert qu'il pouvait y avoir des dés de plus de 6 faces (ou moins).

C'était pour moi à l'époque une caverne d'ali baba, j'y ai acheté mes premiers jeux que les créateurs nous dédicaçaient sur place (un truc de zombies de Croc si mes souvenirs sont bons).

J'y suis repassé plus tard et y'avait tout le temps des tournois de magic devant la boutique :)

+1 pour les Jeux & Stratégie que j'ai vu passé dans ce post, je les ai tous héhé et je dois avouer que ce magazine a grandement influencé ma vie...
enpassant
enpassant
fbparis dit :(un truc de zombies de Croc si mes souvenirs sont bons).

Ils sont bons.

Gore !

thespios
thespios
Langue de Serpent dit :La Licorne Bleue de La Rochelle (25 rue des dames), où mon premier achat a été Rêve de Dragon dans les années 80.

Ah bah oui moi aussi La Licorne Bleue (je dirais entre 1995 et 2000). J'y allait pour du 40k de mémoire mais il me semble que c'est ma première boutique ludique qui m'ait fait rêver.