In der Datenbank seit 26.10.2007

edition 2005

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
254
réponses
0
follower
Von : mass01 | Dienstag, 8. Januar 2013 um 17:44
Durtal
Durtal
Tiens mais ça a 'achement évolué le sujet ici !





Ha merde, non, en fait. :mrgreen:


Toujours les trois mêmes dépressifs qui ne veulent pas être d'accord sur une définition en faisant de la rhétorique linguistique sur le mot "Deckbuilding". :kwak:

Oui mais, qu'en aurait dit Michel Foucault, hein? :^:

J'pense qu'il aurait dit : "Tout'façon, les JCC, c'est d'la merde." M.F

:mrgreen:
Ashesburning72
Ashesburning72
Oh tiens, tu nous rejoues une farce ?

Les 3 dépressifs ? T'as autres choses dans ta besace que de la merde à jeter sur un forum où tu fais exprès d'être totalement débile ?
My top
No board game found
Docky
Docky
spleen dit:C'est comme si vous disiez : "le foot/rugby/foot US etc etc la composition d’équipe ça ne fait pas partie de ces sports, parce que tu vois, dans la balle au prisonnier tu tires les equipes 2 minutes avant la partie et tu ne change pas les joueurs donc c'est vachement plus important".


Nous y voilà. À Magic, tu fais la composition de ton équipe avant le match (avec tout ce que ça comporte d'éléments tactiques, de bluff, de combinaisons potentielles, etc). C'est un moment très important, qui aura une très grande influence sur le déroulement du match en soi. On peut considérer cela comme part intégrante du match, mais c'est déconnecté de ce dernier. Cela ne fait pas partie des 90 minutes qui vont ensuite être disputées en fonction du deck élaboré précédemment.

À Dominion, tout le monde commence avec une équipe similaire, si tant est que ce soit possible dans le domaine sportif. Au sein des 90 minutes, chacun va voir son équipe évoluer en fonction de ses choix, de ses décisions, de ses actions. Les équipes sont façonnées pendant le temps de jeu de telle sorte qu'elles auront au terme de la partie des spécificités différentes. Et toute cette évolution a lieu pendant le match, pas avant.

On a donc un terme générique "deckbuilding" pour l'éboration d'un paquet de cartes dans un cadre global. Mais ce terme est toutefois utilisé de façon différente selon les jeux, selon que l'élaboration a lieu avant le match (ce que certains définissent comme étant avant la partie même si cela fait partie du jeu) ou qu'elle a lieu pendant le match en soi. Pour revenir au terme "built deck game", finalement je le trouverais encore plus approprié pour Sentinels of the Multiverse, car là les paquets sont pré-construits.
canardcache
canardcache
Durtal dit:

Toujours les trois mêmes dépressifs qui ne veulent pas être d'accord sur une définition en faisant de la rhétorique linguistique sur le mot "Deckbuilding". :kwak:
:mrgreen:


Tu parles de ceux qui trouvent que le terme est mal choisis (avec raison) ou ceux qui ne veulent pas entendre parler du problème (si tant soit peu qu'il y en a un) car je pense que les deux camp ont passé autant de temps à faire de la rhétorique linguistique... Que de dépressifs?
My top
No board game found
Air
Air
Bon puisque certains font des efforts pour ne pas comprendre je vais développer :

-A Dominion, il n'y a QUE du deckbuilding. En cours de partie on se fabrique un deck et celui qui a le meilleur gagne. Le reste, jouer ses cartes, est mécanique, automatique. La seule chose qui fait la différence entre deux joueurs est : Quelle carte on ajoute à son deck et à quel moment. En ce cas, qualifier ce type de jeu de deckbuilding peut-il raisonnablement paraitre comme une usurpation ?

-A Magic, on dépense des milliers d'euros dans l'espoir de toucher de temps en temps une carte potable, puis on passe des heures à se fabriquer le deck de la mort qui tue. Enfin la partie commence. Et là, même si on a le deck ultime, tellement bon qu'il ferait pâlir d'envie un prince Qatari, si on ne sait pas bien jouer on se fait ramasser. (cela dit avec un deck pourri on se fait encore plus pourrir.) En ce cas, peut-on affirmer qu'il sagit d'un jeu de deckbuilding ?

Qu'il y'ait une part de deckbuilding dans les JCC ok, pas de soucis avec ça. Qu'on les qualifie de jeux de Deckbuilding, non.

Qu'on qualifie de glissement sémantique le fait d'appeler deckbuilding un jeu dont LE SEUL objet en cours de partie est de construire le deck le plus puissant dépasse mon entendement.

Maintenant, si le but du topic est de rapeller que les collectionneurs sont souvent des enculeurs de mouches, BINGO !
Ashesburning72
Ashesburning72
canardcache dit:
Durtal dit:

Toujours les trois mêmes dépressifs qui ne veulent pas être d'accord sur une définition en faisant de la rhétorique linguistique sur le mot "Deckbuilding". :kwak:
:mrgreen:

Tu parles de ceux qui trouvent que le terme est mal choisis (avec raison) ou ceux qui ne veulent pas entendre parler du problème (si tant soit peu qu'il y en a un) car je pense que les deux camp ont passé autant de temps à faire de la rhétorique linguistique... Que de dépressifs?


Non je crois qu'il parle de lui. Il trouve la conversation inutile, mais il la lit quand même et la commente. Mais il se trompe de diagnostic, quand on est trois dans une seule tête, c'est pas de la dépression...
My top
No board game found
spleen
spleen
Durtal dit:Tiens mais ça a 'achement évolué le sujet ici !


Ha merde, non, en fait. :mrgreen:

Toujours les trois mêmes dépressifs qui ne veulent pas être d'accord sur une définition en faisant de la rhétorique linguistique sur le mot "Deckbuilding". :kwak:
Oui mais, qu'en aurait dit Michel Foucault, hein? :^:
J'pense qu'il aurait dit : "Tout'façon, les JCC, c'est d'la merde." M.F
:mrgreen:


A mais si tu t'en fouts t'es pas obliger de raconter de la merde. En tout cas je sais pas ce que t'as comme handicap mais je veux bien faire don de mes cartes magic à l'association qui s'occupe de ta maladie.

Cordialement.
My top
No board game found
Ashesburning72
Ashesburning72
air dit:Bon puisque certains font des efforts pour ne pas comprendre je vais développer :
-A Dominion, il n'y a QUE du deckbuilding. En cours de partie on se fabrique un deck et celui qui a le meilleur gagne. Le reste, jouer ses cartes, est mécanique, automatique. La seule chose qui fait la différence entre deux joueurs est : Quelle carte on ajoute à son deck et à quel moment. En ce cas, qualifier ce type de jeu de deckbuilding peut-il raisonnablement paraitre comme une usurpation ?
-A Magic, on dépense des milliers d'euros dans l'espoir de toucher de temps en temps une carte potable, puis on passe des heures à se fabriquer le deck de la mort qui tue. Enfin la partie commence. Et là, même si on a le deck ultime, tellement bon qu'il ferait pâlir d'envie un prince Qatari, si on ne sait pas bien jouer on se fait ramasser. (cela dit avec un deck pourri on se fait encore plus pourrir.) En ce cas, peut-on affirmer qu'il sagit d'un jeu de deckbuilding ?
Qu'il y'ait une part de deckbuilding dans les JCC ok, pas de soucis avec ça. Qu'on les qualifie de jeux de Deckbuilding, non.
Qu'on qualifie de glissement sémantique le fait d'appeler deckbuilding un jeu dont LE SEUL objet en cours de partie est de construire le deck le plus puissant dépasse mon entendement.
Maintenant, si le but du topic est de rapeller que les collectionneurs sont souvent des enculeurs de mouches, BINGO !


Mais ferme là, tout ce que tu dis prouve que tu ne joues jamais un jcc, que tu ne les connais pas ou seulement de très loin.

Si le but de tes interventions est de prouver que certains meubles de trictrac raconte de la merde en permance, bingo !
My top
No board game found
canardcache
canardcache
:modopouic: oulah cela devient violent.
C'était limite jusque maintenant, là c'est la guerre ouverte.

N'oubliez pas le règlement du forum...
Les insultes, les incivilités directes sont pas permises.

Restons (un minimum courtois) à défaut d'être de bonne foi. :kingboulet:
My top
No board game found
spleen
spleen
air dit:Bon puisque certains font des efforts pour ne pas comprendre je vais développer :
-A Dominion, il n'y a QUE du deckbuilding. En cours de partie on se fabrique un deck et celui qui a le meilleur gagne. Le reste, jouer ses cartes, est mécanique, automatique. La seule chose qui fait la différence entre deux joueurs est : Quelle carte on ajoute à son deck et à quel moment. En ce cas, qualifier ce type de jeu de deckbuilding peut-il raisonnablement paraitre comme une usurpation ?
-A Magic, on dépense des milliers d'euros dans l'espoir de toucher de temps en temps une carte potable, puis on passe des heures à se fabriquer le deck de la mort qui tue. Enfin la partie commence. Et là, même si on a le deck ultime, tellement bon qu'il ferait pâlir d'envie un prince Qatari, si on ne sait pas bien jouer on se fait ramasser. (cela dit avec un deck pourri on se fait encore plus pourrir.) En ce cas, peut-on affirmer qu'il sagit d'un jeu de deckbuilding ?
Qu'il y'ait une part de deckbuilding dans les JCC ok, pas de soucis avec ça. Qu'on les qualifie de jeux de Deckbuilding, non.
Qu'on qualifie de glissement sémantique le fait d'appeler deckbuilding un jeu dont LE SEUL objet en cours de partie est de construire le deck le plus puissant dépasse mon entendement.
Maintenant, si le but du topic est de rapeller que les collectionneurs sont souvent des enculeurs de mouches, BINGO !


Dans le débat sur le plagiat, Karis m'avait une nouvelle fois surpris par la finesse de ses réflexions (sans ironie ou vanne etc) quand il avait dit quelque chose du genre :
"en fait, si tu sorts le meilleur jeu du monde, et que tu le sors sur une carte, et ben tu peux pas le vendre le prix que tu veux, même si tu y as passer un temps fou"
Je veux en venir au fait que : mais qu'est ce que le prix de magic a à faire dans le débat ?

Bon, aller, toi aussi, donne moi l’adresse de ton association, je vais vous filer mes cartes de Rage (je garde les meilleurs jeux pour la fin).
My top
No board game found
Ashesburning72
Ashesburning72
@ canardcache :

Oui mais là c'est plus possible,

on est des déprimés d'enculeurs de mouche donc bon,

on a tenté sur plusieurs pages d'expliquer pourquoi c'était gênant d'écrire que les jcc ne sont pas des jeux de deckbuilding, avec des arguments qu'un prétendu lecteur de Michel Foucault ne comprend visiblement pas (peut-être confond t-il Michel et Jean-Pierre en fait ?) alors qu'il reconnaît qu'ils sont linguistiques (mais apparemment pour définir un mot faut se servir de la geekistique bggienne),

donc perso, je laisse tomber la civilité avec ces deux-là.
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
Docky dit: des trucs intelligents


laisse tomber mon pov' docky je crois que les ayatollahs ont juste envie de se foutre sur la tronche !! :mrgreen:
My top
No board game found
canardcache
canardcache
Mais en fait je pense qu'ils pensent qu'on ne les entend pas:
Pour moi deckbuilding étant une phase de jeu il s'appliquent aux jcc + aux jeux comme dominion.

Je sais maintenant la différence.
Je ne vois pas (encore) l'intérêt... mais je vais creuser ça.

Et maintenant je sais qu'avec certaines personnes quand je parle de deckbuilding c'est un genre de jeu avec d'autres, c'est du jcc.

Mais ceux là sont les mêmes qui sont quasi intégristes sur cette question:
Ils n'entendent pas que simplement on trouve le terme mal choisi (c'est un sentiment...) et que jcc c'est aussi très chouette comme jeu.
My top
No board game found
Ashesburning72
Ashesburning72
à harrycover :Non, pas du tout, la réponse de Docky est argumentée, et je vois parfaitement ce qu'il veut dire, même si c'est pas en rapport direct avec ce qui nous a fait bondir.

Le truc, c'est qu'on dit pas que les jeux type dominion devraient forcément être appeler autrement que par la désignation deckbuilding, juste qu'elle peut tout aussi bien encadrer les jcc, dont le terme émane. On est d'accord, je crois, pour dire que le mot est devenu très large, à la fois mécanisme de jeu présent sous-différentes formes dans différents jeux, et pourtant appellation qui ne désigne plus qu'un seul genre de jeu. On peut faire exprès de ne pas voir le paradoxe, mais pas en toute bonne foi. Et parce que l'appellation a été avalidée par BGG on aurait plus le droit de réflechir à si elle est complètement légitime ou juste pratique ? C'est pas absurde ça ?

D'ailleurs, je reste persuadé que derrière ce mot, la plupart des joueurs n'entendent pas qu'une mécanique au coeur du jeu, mais aussi un format de vente en opposition au "à collectionner".

Mais bref.

Et je te rappelle qu'avant les interventions de Durtal et de Air, venu qualifier "l'opposition" d'enculeurs de mouche et de déprimés, on était assez calme quand même. Faudrait voir à pas inverser de trop les choses quand même.
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
ah mais Docky dit toujours des trucs censés et surtout posés ....
s'il ne vivait pas chez les barbares teutons, il aurait pu être un sage hindou :mrgreen:

bon de toute façon on est face à une impasse d'incompréhension et de lutte de chapelle de même que ceux qui défendent l'utilisation du wargame uniquement au jeux de simulation historique et d'autres au jeu d'affrontement d'armée

en fait moi je suis content que le terme JCC se généralise car je connais un paquet de gens qui se font tromper (et je reste poli) pensant avoir acheté un jeu complet. L'importance de la classification est là aussi purement matérielle et informative mais il y a peut être des JCC qui ne sont pas des jeux deckbuildings ? voir même qui ne sont pas des jeux du tout ! :mrgreen:

après à qui doit revenir le terme ? peu m'importe, d'ailleurs je ne sais même pas quand est ce que historiquement Magic a été qualifié de deckbuiling ?
My top
No board game found
Docky
Docky
Petit apparté, histoire de détendre l'atmosphère : ce que j'aime le moins dans Dominion, c'est le deckbuilding après le match (encore une nouvelle notion), où chacun tente de "personnaliser" dans une phase frénétique plusieurs petits paquets de cartes identiques avant de les remettre dans la boite.

Signé Henriette, saint hindou (<-- ouah ! Elle est biscornue, celle-là)
Ashesburning72
Ashesburning72
@ Harrycover : Mais je crois que dans le fond, on est pas mal à être d'accord, et que ce qu'on a tenté d'avancer a été compris comme une attaque des deckbuilding et une défence des jcc alors que non. Dans mon BG de joueur, les premiers et les seconds sont joués à part égale. Mais bon, c'est le risque des forums que d'être mal interprété.

Mon problème, c'est que dans le monde ludique du jeu contemporain, le rythme des innovations est trop rapide pour qu'on s'arrête sur les qualifications et les réfléchir. Les autorités, n'ont rien d'officielles, ni de communément admises, mais pour certains, on ne doit pourtant jamais tenter de les remettre en perspective. Dans l'ordre y a TT, BGG et au-dessus, cherche pas c'est le soleil. A terme, ça rend simplement les appellations, dans notre passion commune, relativement floue, et je trouve ça dommage.

MODE HUMOUR ON :
Et juste pour de rire : le terme jcc désigne en réalité des jeux à collectionner vendu sans que l'on connaisse le contenu des boosters. Mais combien faut-il d'extension et de cartes à Dominion pour parler de jeu à collectionner ? Le fait que rien ne soit vendu sous forme de blister enlève-t-il l'aspect collection ? Et le jour où un mec trouve la formule pour sortir un deckbuilding sous forme de jcc, on l'appelera comment celui là ? (Ne répondez pas, c'est juste une banane pour la forme hein ^^, je suis quand même un enculeur de mouche dépressif, donc bon).
MODE HUMOUR OFF
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
Docky dit:Petit apparté, histoire de détendre l'atmosphère : ce que j'aime le moins dans Dominion, c'est le deckbuilding après le match (encore une nouvelle notion), où chacun tente de "personnaliser" dans une phase frénétique plusieurs petits paquets de cartes identiques avant de les remettre dans la boite.
Signé Henriette, saint hindou (<-- ouah ! Elle est biscornue, celle-là)


punaise il la fritte le saint hindou ce soir !! (humour gras) :)
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
ashesburning dit:
MODE HUMOUR ON :
Mais combien faut-il d'extension et de cartes à Dominion pour parler de jeu à collectionner ? Le fait que rien ne soit vendu sous forme de blister enlève-t-il l'aspect collection ?
MODE HUMOUR OFF


pour ça ils ont crées les cartes goodies introuvables qui font dire à certains que sans elles leur jeu est incomplet !!

c'est dire le fossé entre le joueur de jcc dont le jeu est par nature incomplet et le joueur de jeu type dominion auquel s'il ne manque qu'une seule carte promo va hurler au scandale à longueur de forum d’avoir un jeu incomplet
les enculeurs de mouche sont des 2 cotés !! ..................

et là ... et là je me dis ....., j’espère ne pas être réincarné en mouche !!!

:(
My top
No board game found
Ashesburning72
Ashesburning72
Mais tu sais que tout à coup, je te trouve très mignon... :mrgreen:
My top
No board game found
Harry Cover
Harry Cover
ashesburning dit:Mais tu sais que tout à coup, je te trouve très mignon... :mrgreen:


non non non je ne suis pas une mouche !!! :pouicgun:
My top
No board game found
Air
Air
Bon, pour le "enculeur de mouches" je m'excuse sincèrement. Je n'y voyais pas une insulte. Mais bon on est tout de même en train de couper des cheveux en quatre là, admettons le...

En ce qui concerne la part monétaire des JCC, elle n'est pas indissociable de la partie deckbuilding de ces jeux,convenons-en. C'est d'ailleurs déjà nettement moins le cas avec les JCE. Mais effectivement le débat n'est pas là.

Maintenant je repose la question : Comment peut on qualifier de glissement sémantique le fait d'appeler "jeu de deckbuilding" un jeu où il n'est que question de deckbuilding ?

Si on me répond sans insultes peut être cette conversation pourra t-elle se poursuivre avec un minimum de cordialité





Les excuses de début de post sont sincères...
Mago
Mago
Il s'agit seulement de LCG (JCE, en VF) pour Jeu de Cartes Evolutifs.

Le Trone de Fer est dans ce format, avec un chapitre qui sort tous les mois, avec des cartes fixes.

C'est un moindre mal pour le porte feuille.

Mais sinon, clairement dominion est un jeu qui coute un rein, une fois toutes les extension achetés...
My top
No board game found
ogmine
ogmine
Docky dit:Petit apparté, histoire de détendre l'atmosphère : ce que j'aime le moins dans Dominion, c'est le deckbuilding après le match (encore une nouvelle notion), où chacun tente de "personnaliser" dans une phase frénétique plusieurs petits paquets de cartes identiques avant de les remettre dans la boite.


Et il y a aussi une forme de deckbuilding avant la partie ( :P ) quand on se rend compte qu'on n'a que 9 cartes au lieu des 10 et qu'il faut trouver avec quelle autre carte la dixième a été mélangée. On retrouve là un point commun avec magic ou on doit retrouver dans quel carton on a mis cette carte qui nous semblait inutile mais qui irait très bien dans ce nouveau deck.
Finalement tout est pareil.
My top
No board game found
Ashesburning72
Ashesburning72
air dit:Bon, pour le "enculeur de mouches" je m'excuse sincèrement. Je n'y voyais pas une insulte. Mais bon on est tout de même en train de couper des cheveux en quatre là, admettons le...

Excuse acceptée, je te retournes les miennes. Et oui, on coupe les cheveux en quatre, mais on n'oblige personne à le faire avec nous. Ceux que ça n'intéresse pas, je ne les rive pas à l'écran de force.
air dit:En ce qui concerne la part monétaire des JCC, elle n'est pas indissociable de la partie deckbuilding de ces jeux,convenons-en. C'est d'ailleurs déjà nettement moins le cas avec les JCE. Mais effectivement le débat n'est pas là.

Oui et non, c'est sûr qu'il y a un businness de la carte dans les jcc, en partie parallèle à ce que fait l'éditeur. Le modèle veut ça. Mais je peux t'assurer que ce ne sont pas les meilleurs joueurs qui dépensent forcément le plus d'argent dans ces jeux. Et pleins de formats évitent un investissement massif.
air dit:
Maintenant je repose la question : Comment peut on qualifier de glissement sémantique le fait d'appeler "jeu de deckbuilding" un jeu où il n'est que question de deckbuilding ?


Le glissement sémantique, c'est d'avoir fait du terme deckbuilding, qui désignait une mécanique de jeu présente dans les jcc, l'appellation exclusive de certains jeux basés sur ce principe, en excluant les jcc de cette définition.

Si tu joues régulièrement à un jcc, tu t'apercevras qu'il n'est question que de deckbuilding, mais d'un deckbuilding préalable à la partie, plutôt qu'un deckbuilding qui est la partie. Mais la finalité est la même, d'une façon où d'une autre le but du jeu est d'avoir le meilleur deck. Les moyens de le vérifier peuvent par contre différer. Affrontement de deux decks ou plus dans un jcc, contre décomptage de points à la fin de la partie dans Thunderstone, sans que l'interraction entre les decks des joueurs n'ait été très poussée voire absente.

Après un tournoi de jcc, que commentent les joueurs ? La construction du deck vainqueur. Avant un tournoi, que commentent les joueurs ? Le metagame en fonction duquel on va construire son deck, et des listes de deck provisoire. A quoi sert la partie ? A vérifier que l'on a mieux construit son deck que l'adversaire...

D'où que le propos tenu auparavant par certains, qui était de dire : dans dominion le deckbuilding est centrale, dans les jcc non, me paraissait mettre en lumière le flou qui entourre peut-être l'appellation.
My top
No board game found
Antemonda
Antemonda
Tiens, moi, quand je pense au deckbuilding, je pense à celui de Dominion, car c'est avec lui que j'ai découvert le mot ! Et finalement, c'est pas tant le fait de "construire un deck" durant la partie qui m'a heurté l'esprit, mais surtout le fait que c'était le deck lui-même qui imposait la construction suivante.
Et j'ai bien retenu ce concept : que l'on ne possède, en théorie, pas la totalité de son deck en même temps dans sa main, mais que l'on ne joue qu'avec une pioche. Ensuite, l'autre idée géniale, c'est le fait qu'une fois fini, la défausse retourne à l'être, comme le phénix :pouicboulet: Payer avec le deck pour avoir un deck, c'est mieux que payer pour avoir un deck, avec des vrais sous :clownpouic:
Après, cela peut être des dés, cela peut être des cartes mises à la disposition de tous, ou avec des cartes qui défilent à l'unité, ou des cartes appartenant à un camp précis, ou que la main n'est pas défaussée (intégralement?) à la fin du tour, ou que...
Mais pour moi, le fait que ce soit le deck qui impose à moitié l'orientation de sa marche, j'y retrouve une sensation d'addiction bien moins forte, voir tout à fait absente dans ce genre, que lorsque c'est un deck où l'on maîtrise tout de A à Z dans sa fabrication. Une personnalité plus grande s'y est insérée, finalement - lorsque c'est nous qui le faisons avec notre propre coffre de cartes.
Dans le deckbuilding à la dominion, je me ressens plus face à un jeu de plateau, et le plaisir est de même type que si je faisais un Tikal ou un Seasons.

/Je tiens à préciser que pour moi le caractère addictif, je le ressens surtout dans l'aspect dilemme/frustration/envie de tout essayer, plus que dans l'envie de tout posséder, comme un collectionneur. Ce n'est pas cette forme là qui m'aspire, dans le JCC. Le second "C" !
:poufpouic:
firebird
firebird
Une chose qui peut peut-être aider dans vos débats, c'est une différence profonde entre la construction du paquet dans dominion, mouvante, et celle dans Magic, complète et préalable, c'est le timing, ou tempo, rythme, bref, la gestion du moment où tu achètes la carte.

Fondamental à dominion, il est inexistant à Magic.

D'ailleurs, ne vous êtes-vous jamais amusé, comme nous (joueurs de Magic avant de jouer à dominion), à regarder la compostion du deck vainqueur à la fin de la partie de dominion?
C'est parfois édifiant de ne voir aucune différence ou presque entre un deck gagnant et un perdant, dans la même partie.


Personnellement, j'aurais tendance à considérer que le fait de construire un deck est l'acte à Magic par exemple, de préparer son paquet, puis de l'utiliser.
C'est complet, c'est carré, c'est propre, c'est terminé.

A dominion, je suis en perpétuelle adaptation, mon deck n'est jamais fini, en fait, je tente une stratégie (oui, une stratégie) pour tenter de prendre des points de victoire.
C'est jamais un seul paquet, il y a toujours quelques cartes dans ma main, d'autres dans la défausse, c'est pas tout à fait construit, quoi :)

Bon, mais en fait, et pour préserver les mouches, c'est vrai que depuis dominion, ça ne me défrise pas d'appeler ce genre de jeu (Thunderstone, etc.) un "jeu de deckbuilding"; c'est même devenu pour moi un concept à part entière, distinct de Magic que par ailleurs, je n'ai jamais qualifié ainsi.


Edit: et pour ne pas que digresser, je plussoie beleg26 de la page1: Mage Knight, un petit peu deckbuilding dans un gros jeu très bon.

AFAOS aussi, a déjà dû être cité.

Et avec draft, il y avait fairy tale, il me semble, mais je n'ai malheureusement jamais pu l'essayer (introuvable).
My top
No board game found
Antemonda
Antemonda
Tu m'as fais comprendre mieux un mécanisme de dominion, firebird, merci !
(ce que tu expliques d'abord dans ton message)

Par contre, au passage, Fairy Tale n'est pas un jeu de même genre. C'est surtout du draft total; du draft à nu. L'aspect "deck" n'existe pas vraiment, ou alors si l'on imagine que ce que l'on construit dans 7 Wonders par exemple, ça forme un deck, mais qui serait éclaté, permanent, et visible !
firebird
firebird
Antemonda dit:Tu m'as fais comprendre mieux un mécanisme de dominion, firebird, merci !
(ce que tu expliques d'abord dans ton message)

Tant mieux alors, de rien. :)

Antemonda dit:
Par contre, au passage, Fairy Tale n'est pas un jeu de même genre. C'est surtout du draft total; du draft à nu. L'aspect "deck" n'existe pas vraiment, ou alors si l'on imagine que ce que l'on construit dans 7 Wonders par exemple, ça forme un deck, mais qui serait éclaté, permanent, et visible !


Le coup de 7Wonders vu comme un deckbuilding à deck étalé, figure-toi que j'y ai pensé en écrivant mon message précédent (mais je ne voulais pas alourdir mon pavé) !!

Il reste que les cartes draftées à 7W sont posées et plus utilisées ensuite, ni pour acheter d'autres cartes (dominion), ni pour tarter le voisin comme à Magic; bon, on a les effets statiques (réductions de coûts), mais ça reste marginal.

Par contre, tu vois, j'avais oublié que fairy tale n'avait pas une phase où l'on joue les cartes que l'on a drafté, après avoir mélangé le paquet de celles-ci, et qu'il était comme 7W.

D'ailleurs, puisque j'y pense, le draft à Magic, je ne sais pas pourquoi, je ne le considère pas non plus trop comme du deck-building; sans doute parceque tu as également une contrainte sur les cartes que tu te procures pour créer ton deck, comme à Dominion.
Alors que le format construit (et le paquet scellé, dans une moindre mesure), tu as théoriquement accès à toutes les cartes (bon, parfois, il faut vendre un rein!) et du coup, je le vois plus comme de la construction de deck.
My top
No board game found
adel10
adel10
Harrycover dit:
ashesburning dit:
MODE HUMOUR ON :
Mais combien faut-il d'extension et de cartes à Dominion pour parler de jeu à collectionner ? Le fait que rien ne soit vendu sous forme de blister enlève-t-il l'aspect collection ?
MODE HUMOUR OFF

pour ça ils ont crées les cartes goodies introuvables qui font dire à certains que sans elles leur jeu est incomplet !!
c'est dire le fossé entre le joueur de jcc dont le jeu est par nature incomplet et le joueur de jeu type dominion auquel s'il ne manque qu'une seule carte promo va hurler au scandale à longueur de forum d’avoir un jeu incomplet
les enculeurs de mouche sont des 2 cotés !! ..................
et là ... et là je me dis ....., j’espère ne pas être réincarné en mouche !!!
:(


merci pour moi, c'est juste la notion de respect de la personne
quand tu achetes un jeu tu espere qu'il ai toute les pieces
quand tu achetes un JCC tu sais que tu n'as pas tout

petit difference subtile soit, mais a mon avis cela fait la difference entre un joueur et un consommateur
My top
No board game found