Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.
20
réponses
5
followers
Von : el payo | Montag, 1. April 2019 um 18:43
el payo
el payo
Bienvenue au club !

C'est l'heure de lancer une nouvelle session !

Pendant un mois (du 1er au 30 avril 2019) nous allons pratiquer, explorer, commenter et mettre en lumière le jeu Orléans qui est un jeu important. Peut-être pas le premier "bag building" mais sans doute celui qui a su imposer ce mécanisme dans le coeur des joueurs. Des joueurs à l'allemande, hein ! Personnellement j'aime vraiment beaucoup ce jeu, je trouve qu'il souffre de quelques lacunes et quelques iniquités dans les axes de développement possibles, c'est dommage mais ça n'en rend pas le jeu moins amusant pour autant. Enfin les extensions ont paraît-il remédié à tout ça. Ça a été maintes fois débattu un peu partout sur le web ludique mais ici il est question de jouer !

Vous êtes tous invités à participer; il vous suffit d'avoir ce jeu, de l'emprunter, de l'acheter ou d'aller le débusquer chez des amis. Vous organisez des parties et vous venez les commenter ici.
Les rapides analyses et les simples remarques sont tout aussi attendues que les compte-rendus précis et détaillés. Vous pouvez aussi partager vos impressions, poser des questions à propos de stratégies ou simplement communiquer votre enthousiasme ou votre ennui.
Le ressenti de chacun est légitime.


Retrouvez la liste des anciennes sessions, le programme des prochaines et plus d'infos sur ce projet en cliquant sur le lien suivant :
https://www.trictrac.net/forum/sujet/putsch-le-club-verveine-et-naphtaline


C'est parti !


 
léo(nard)
léo(nard)
C’est moins bien que Belcastel mais c’est mieux qu’Altiplano ...

et hop grillé Liopotame ! 
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
Une session qui tombe bien puisque je viens de me procurer le jeu (du lobbying ? Mais non voyons​​​​​​) 
​​​​​​
Une seule partie pour le moment mais j'ai bien aimé ! 
Liopotame
Liopotame
J'en suis pour l'instant à deux parties.
Je passe outre la première, comme nous découvrions nous avons un peu tout fait et ce n'est pas très représentatif.

Ma configuration :
- Partie à 2 joueurs
- Plateau de bienfaisance et évènements alternatifs de Commerce & Intrigue
- Toutes les tuiles bâtiments : nous en exposons 6 de niveau I et II en renouvelant après achat (6 pour limiter le choix lors de la découverte des bâtiments et surtout parce que je me rends compte que ça prend une place de dingue sur la table)

Madame va beaucoup voyager sur la carte et récupérer pas mal de citoyens tout en arrivant au niveau 5 de développement, mais elle ne construira aucun bâtiment supplémentaire.
Pour ma part je repère un combo potentiel de bâtiments : la boulangerie qui permet de transformer le blé en pain (chaque pain rapport son niveau de développement en PV en fin de partie) et la cathédrale qui augmente de 1 notre niveau de développement. De plus je vois sur la carte un chemin potentiel à suivre qui pourrait me rapporter le blé dont j'aurai besoin.
Au final je me déplace sur la carte mais sans construire beaucoup de guildes. Plusieurs évènements vont me contraindre à utiliser des actions pour m'adapter, je ne serai parvenu en fin de partie à ne produire que 6 baguettes (des "Campagnolines"©), mais je passerai in-extremis le 5ème niveau de développement.

Madame scorera 55 points grâce à ses guildes et citoyens (11x5 PV), grâce à la cathédrale je ne suis pas trop largué avec 42 points (7x6 PV). Bien que Madame ait bien plus de marchandises que moi, c'est grâce à mes baguettes que je ferai la différence (6x6 PV)

Pour l'instant j'aime beaucoup le jeu qui procure des sensations originales.

Ce qui me plaît :
- Le côté "puzzle" du placement de ses jetons piochés qui apparaît vers le milieu de la partie
- Et du coup, une bonne frustration de ne pas piocher ce dont on a besoin tout en sachant qu'on parviendra tout de même à réaliser certaines actions en s'adaptant (pas comme un certain autre jeu basé sur le bag-building qui ne provoque que mauvaise frustration )
- Tout de même un peu d'interaction à 2 grâce au plateau de bienfaisance de Commerce & Intrigue : comme il n'y a que 3 emplacements par oeuvre, on fait attention quand on remplit le deuxième... surtout sur l'oeuvre qui permet de récupérer un citoyen et de poser une guilde à celui qui la termine : ça fait potentiellement beaucoup de points ! (je n'ai pas essayé le plateau standard mais quand je compare il me paraît plan-plan au niveau des effets des oeuvres)
- Les évènements alternatifs de l'extension qui sont bien plus sympa ; nous avions utilisé ceux du jeu de base lors de la première partie et on avait vite l'impression de tomber toujours sur les mêmes qui en plus n'étaient pas bien compliqués à gérer. Ici ils peuvent être bien plus violents (ex : remettre 3 jetons en réserve)
- Le fan-kit avec les meeples en bois à la place des jetons : c'est quand même classe et agréable
- La simplicité générale des règles : si on retire du livret les explications des différents bâtiments et la mise en place, la règle tient finalement sur 3 ou 4 pages.

Ce que j'aime moins :
- C'est long à mettre en place
- Il en prend, de la place !
- Peut-être un peu long ?  (je précise : pour nous, pour un soir de semaine)
- Pourquoi 18 tours ? Pourquoi pas 16 ou 23 ? Le déclenchement de la fin de partie aurait peut-être pu être plus élégant...
- La tuile "Marché de Noël" : pourquoi dans un jeu comme celui-ci on voudrait dépendre d'un dé ? Hop elle dégage.
Liopotame
Liopotame
Nouvelle partie hier, ok c'est bon je valide ce jeu
Je prends la tuile I qui permet en fin de partie de marquer 4 PV par marchandise sur laquelle je suis majoritaire. Donc je décide de monter sur la piste des paysans pour récolter le maximum de ressources, tout en profitant d'un beau chemin sur la carte qui était censé me rapport 5 brocards. Mais un événement va me faire revenir à Orléans avant que je n'ai pu finaliser... N'étant jamais trop monté sur la piste des bateliers, je profite du jardin potager pour les essayer. Toujours dans l'optique d'accumuler les ressources, j'achète la taverne qui m'offre immédiatement 2 fromages et 2 vins. Mais du coup j'épuise les réserves de vin ce qui m'empêche de monter davantage sur la piste des paysans... Chemin faisant j'aurai tout de même acquis 10 citoyens/guildes, grâce à l'observatoire je parviendrai au niveau 6 de développement, sans monter trop sur la piste des érudits dont je ne sais jamais trop que faire.

Madame aura la majorité des guildes grâce à la route mais au final cela lui rapportera uniquement le citoyen bonus des guildes, elle aura dépensé trop d'énergie pour y poser des guildes au détriment du voyage.

En fait j'ai l'impression qu'au fond les stratégies ne semblent pas si variées : je ne pense pas qu'on puisse faire complètement l'impasse sur la piste de développement, les déplacements pour l'acquisition de ressources, la pose de guildes ou l'acquisition de citoyens. Toutefois c'est la manière dont on va y parvenir et dont on va équilibrer tout ça qui reste très libre. Après c'est peut-être moins vrai à plus de 2 joueurs. A voir pour la suite...
salemome17
salemome17
un petit passage par là : Orléans c'est trop bien (même si ça fait un moment que je n'y ai pas joué). Il y a plein de possibilités. Et l'un des rares jeux, où les extensions sortent facilement et donnent vraiment un plus au jeu.

Par contre, il faut parfois sortir des sentiers battus. Il faut parfois oser. Pour exemple, lors d'une partie à 4, je gagne la partie en ayant en fin de partie pas du tout bouger de la piste de développement.
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
salemome17 dit :un petit passage par là : Orléans c'est trop bien (même si ça fait un moment que je n'y ai pas joué). Il y a plein de possibilités. Et l'un des rares jeux, où les extensions sortent facilement et donnent vraiment un plus au jeu.

Par contre, il faut parfois sortir des sentiers battus. Il faut parfois oser. Pour exemple, lors d'une partie à 4, je gagne la partie en ayant en fin de partie pas du tout bouger de la piste de développement.

Oui il faudrait que j'essaie à plus de 2 ça doit être différent. Car à 2, chaque citoyen que tu ne prends pas, tu le laisses à l'adversaire. Et si déjà tu récupères des citoyens, autant monter sur la piste de développement pour les valoriser. Mais je serais curieux d'essayer une stratégie axée pièces ou marchandises uniquement si j'ai l'occasion de jouer à plus de 2

Liopotame
Liopotame
Tric Trac
Y a-t-il quelqu'un par ici ?

Bon pour ma part nouvelle partie hier, avec une bonne envie d'y revenir. Je voulais essayer de partir un peu plus sur l'argent, ça tombait bien car on était très vite bloqué sur la piste de développement faute d'érudits à recruter et de bâtiments aidant à avancer dessus qui étaient visibles (j'en avais mis 4 de niveau I et 4 de niveau II, c'est peut-être insuffisant). Au final j'arrive à monter jusqu'au niveau 4 et j'acquière la cathédrale pour être virtuellement au 5ème niveau, ce qui me fait 5 pièces à chaque fois que j'active l'hospice (qui était en partie automatisé). J'arrive finalement seulement à accumuler 57 pièces mais entre les événements, les fois où l'on a mieux à faire, les fois où l'on veut jouer contre l'adversaire... Difficile de se concentrer exclusivement sur un seul axe.
Madame prendra le port qui permet en fin de partie de marquer 10/15 PV si l'on parvient à relier 4/5 villes continues par les rivières. Malgré mes tentatives de blocage elle parviendra à relier la 5ème.
Elle aura posé beaucoup de guildes, obtenu de nombreux citoyens, heureusement peu valorisés avec un niveau de développement de 3 (12 x 3 = 36 PV), alors que de mon côté je n'ai que 7 guildes/citoyens mais qui me rapportent chacun 5 PV (donc 35 PV).
Au final la (grosse) différence se fera sur le pécule que j'ai accumulé.

Toujours aussi sympa, et j'ai déjà envie d'en relancer une
Mais peut-être cette fois en sortant 8 bâtiments de chaque niveau au début, sans renouvellement après achat.
On a aussi joué ces dernières parties sans les contrats mais Madame demande à ce qu'on les réutilise, alors pourquoi pas.
Docky
Docky
Bonjour, plus tu as de tuiles alternatives pour les bâtiments, plus tu vas découvrir de voies pour arriver à tes fins. Cela n‘empèche pas que la piste du savoir reste un passage important. Mais il existe plusieurs possiblités pour l‘exploiter (en plus du fait qu‘on peut chercher des axes stratégiques alternatifs).

Et oui, j‘aime de plus en plus l‘idée de n‘avoir que 6-8 bâtiments de chaque niveau à disposition. Mais attention, ce que tu gagnes en nouvelles voies à découvrir et en gain de temps pour expliquer les tuiles, tu le perds potentiellement en combos explosives. Bon jeu !
el payo
el payo
J'ai joué 7 fois à Orléans (4 fois à 2 joueurs, 2 fois à 3 joueurs et 1 fois à 4 joueurs).
Je ne suis donc pas un expert de ce jeu que je ne possède pas.
Et je risque d'enfoncer quelques portes qui ont déjà été ouvertes maintes fois et peut-être fermées autant de fois.

Mon expérience de ces premières parties fait en partie écho à ce que je viens de lire :

1) La piste de connaissance ne peut pas vraiment être négligée. J'ai déjà vu un joueur l'emporter sans une stratégie centrée sur cette piste (érudits, bibliothèque, etc.) mais en gros il faut quand même monter jusqu'au niveau 4, en tout cas ne pas être décroché par les adversaires sur cette piste. 
Le témoignage de salemome17 contredit mon impression. Je suis sûr que ça a été déjà discuté quelque part mais j'aimerais bien qu'il détaille un peu s'il se rappelle comment s'était passé la partie.

2) Je me lasse énormément de ces jeux où accumuler beaucoup d'argent est une fin en soi. Je m'explique : la monnaie est une ressource très fréquente dans les jeux de gestion et dans de nombreux cas elle permet d'activer des leviers ou des actions, bien gérée elle permet d'entretenir une stratégie, etc. Donc c'est intéressant quand elle est un moyen pendant la partie. J'aime beaucoup moins quand c'est une ressource qui vaut PV, quand l'argent est puissant pendant le jeu et en plus vaut des PV en fin de partie. C'est le cas dans plein de jeux donc j'ai fini par m'y faire et souvent ça ne me dérange pas surtout quand l'argent est très difficile à accumuler (Grand Austria Hotel ou Haspelknecht par exemple) ou quand c'est un simple tie-breaker (Puerto Rico par exemple).
A Orléans on peut assez facilement terminer avec une cinquantaine ou une centaine de sous et chacun vaut 1 PV en fin de partie. Je ne compte plus le nombre de fois où la partie s'est jouée là-dessus.
C'est à mes yeux le plus gros défaut du jeu.

3) A 2 joueurs, profiter des placements et déplacements sur la carte est moins difficile qu'à 3 ou 4 joueurs. Logique. Du coup axer une stratégie sur les ressources est plus rentable à 2 joueurs et c'est tant mieux parce que ça offre une belle alternative à la stratégie piste de connaissance et à la stratégie thunes, qui sont déjà un peu prédominantes et en plus s'alimentent l'une l'autre.

4) Certains combos de bâtiments trop systématiques sont lassants (oui même en quelques parties). Pour les empêcher plutôt que de se forcer à prendre un bâtiment pour qu'un adversaire ne l'ai pas, j'ai rapidement utilisé la variante préconisée dans les règles après les premières parties (à savoir : en début de partie chaque joueur décide d'un bâtiment à exclure du jeu), puis comme de nombreux trictraciens j'ai utilisé une rivière de bâtiments. Je ne me rappelle plus du nombre de bâtiments dans la rivière : c'était 4 de niveau 1 et 4 niveau 2 (ou plus pour le niveau 2, j'ai oublié), mais j'ai toujours joué sans extension et ça doit présenter un intérêt d'augmenter ce nombre selon le nombre total de bâtiments.




 
el payo
el payo
léo(nard) dit :C’est moins bien que Belcastel mais c’est mieux qu’Altiplano ...

et hop grillé Liopotame ! 

Léo a tout dit !


Malgré ses quelques défauts qui se font beaucoup sentir, j'aime beaucoup Orléans. Et ça reste une de mes principales référence. J'y pense souvent quand je joue à d'autres jeux.

J'ai essayé Altiplano qui sur le papier semblait gommer précisément tous les défauts relevés ci-dessus, mais le jeu a été une vraie purge : des tonnes d'actions pour peu de choses et un développement lent et microscopique. Je n'ai pas été bon, c'est évident mais aucune envie d'y revenir.

Reste ce qui m'amuse à Orléans :
- Le bagbuilding. Les charlatans de Belcastel de ce point de vue là est encore plus amusant, dans un autre genre évidemment. 

- La phase de planification. Essayer de placer le mieux possible sur son plateau d'action les jetons qu'on a récupéré pour réussir à ses fins, planifier l'essentiel et anticiper les prochains tirages. C'est le sel du jeu à mon goût. Hé bien je retrouve tout ça dans Haspelknecht.

 

Liopotame
Liopotame
el payo dit :
J'aime beaucoup moins quand c'est une ressource qui vaut PV, quand l'argent est puissant pendant le jeu et en plus vaut des PV en fin de partie.

 

Jusqu'à présent je n'ai pas trouvé l'argent tellement utile pendant la partie, à part quelques événements qui en demandent, globalement je n'ai pas eu le sentiment qu'il serve énormément ou d'en manquer.
Du coup ça devient un moyen comme un autre de marquer des PV et ça ne me choque pas si c'est l'argent qui fait la différence. Si sur tout les aspects les joueurs ont des scores équivalents, ça me paraît normal de favoriser celui qui en parallèle a réussi à accumuler le plus gros pécule.

el payo
el payo
Mince, mes souvenirs sont donc si mauvais que ça !
C'est vrai qu'il n'y a pas de piste de score ni de jetons PV à Orléans, donc si les pièces ne servent qu'à marquer des PV ce sont comme des jetons PV.

Je vais essayer de rassembler mes esprits et voir si je n'édite pas cette phrase que j'ai déjà éditée 1 ou 2 fois. Je m'emmêle les pinceaux, c'est grave.
salemome17
salemome17
De souvenir, la partie où je ne joue pas la piste de connaissance. Je me rappelle que l'évènement -1/3ressource tombe manche 2 et manche 3; je me dis donc que ça peut être intéressant de jouer ressource. Mon plus gros souci, c'est faire en sorte de ne pas avoir d'universitaire pendant la partie. Je prends donc quelques roues, dont une sur le monastère (sur l'universitaire) pour me faciliter un peu la tache, je prends la carriole avec une roue; et 3 tuiles ressources (je crois). Ensuite, je passe mon temps à produire des ressources et me déplacer sur la map sans construire (du coups certains devront se déplacer sans prendre de ressources).
Pendant la partie, j'ai pris 2-3citoyens de la marie, juste pour éviter que d'autres les prennent.

Je finis avec environ 150pts de ressources, et un peu d'argent.
My top
No board game found
Docky
Docky
Juste un petit mot pour ramener mon grain de sel en rappelant à quel point il est important que les sous et les ressources soient présents dans ce jeu. Ce sont justement des éléments qui permettent un peu de varier les possibilités d'obtenir des pv, et bien entendu ce sont aussi des éléments qui permettent d'élargir l'horizon avec de nouveaux bâtiments et leurs combos.
Liopotame
Liopotame
Une dernière partie (la 5ème) avant la fin de la session et la réception de Neta Tanka et le début de la session Keyflower qui me feront temporairement passer à autre chose 
Cette fois je joue avec les contrats (c'est anecdotique mais on en fera quand même si déjà ils sont là) et 10 bâtiments de chaque niveau exposés. Et ça change beaucoup de choses dans l'établissement d'une stratégie ! Vu les bâtiments je décide de faire l'impasse complète sur la piste de développement et de faire du pécor à foison pour profiter de la ferme (nécessite 2 paysans et produit une marchandise selon notre position sur la piste idoine) et du bâtiment qui permet en fin de partie de marquer 4 pv par ressource majoritaire (j'aurai les 20 pv, un peu grâce aux contrats que ma dame réalise). Je termine la partie avec 6 brocards grâce au bâtiment qui permet d'en produire. 
​​​​​
Ma dame joue classiquement en voyageant et en posant ses guildes tout en complétant des contrats (3).

Au final je gagne 111 à 96, mais c'était limite, en sacrifiant un moine aux actes de bienfaisance au dernier tour elle aurait pu récupérer un citoyen + poser une guilde gratuitement, et il lui manquait 2 cases pour atteindre le niveau 6 de développement (sans compter la cathédrale qu'elle n'achète pas et qui aurait bien valorisé sa stratégie).

​​​​
Liopotame
Liopotame
Ha encore une excellente partie de cet excellent jeu avec ma moitié ! Scores finaux : je gagne 133 à 132 !

On a un sacré paquet de brocard et de laine sur la carte qui s'enchaînent bien et je remarque plusieurs bâtiments intéressants. 
J'achète le "Pferdwagen" qui facilite le voyage sur route ; le potager (un batelier peut remplacer un paysan, un artisan ou un commerçant) ; le bâtiment de production de laine ; le bâtiment qui rapporte 4 pv en fin de partie par ressource majoritaire. 
Je décide de faire totalement l'impasse sur la piste de développement et sur les érudits ; donc aucun moine de la partie ! Je compense par mon village semi-automatisé dans lequel je recruterai de nombreux sujets dont pas mal de bateliers, grâce au potager j'arriverai toujours à faire plus ou moins ce que je veux malgré l'absence de moines. 
Je voyage énormément grâce à mon Pferdwagen dans lequel j'ai placé une technologie et récupère donc un nombre incroyable de brocard et de laine (que je produis par ailleurs à la chaîne dans ma Wohlmanufaktur améliorée). 

Madame quant à elle part sur du classique en avançant sur la piste de développement et en posant des guildes, notamment grâce à la route. Comme j'ai pillé les ressources intéressantes sur la carte elle devra se contenter des restes mais parviendra à emmagasiner des hectolitres de vin. Elle profite également presque chaque tour du bonus de la piste des paysans sur laquelle je ne parviens pas à la rattraper. 

Au final elle marquera 65 pv de guildes + citoyens et moi 75 de laine + brocard. Elle est devant au niveau des pièces, je compense par le bâtiment qui rapporte des pv sur les ressources majoritaires (j'en ai 3). Finalement je me dis que c'est mon unique citoyen que je lui ai piqué sur la piste des chevaliers et que je valorise à... 1 pv, qui fera la différence 
Déjà la 8ème partie de ce jeu depuis sa découverte grâce au Putsch, et on ne s'en lasse pas pour le moment (il faut dire qu'avec toutes les tuiles bâtiments ça en fait des possibilités de combinaisons différentes en début de partie, sachant que nous n'en exposons chaque fois seulement 10 de chaque niveau). C'est même Madame qui le réclame ! 
​​​​​​
el payo
el payo
Bravo Liopotame d'avoir tenté une partie sans emprunter du tout la piste d'érudition, ni sans aucun moine.
C'est une stratégie extrême et à l'opposée de ce qui apparaît généralement comme le truc indispensable si on veut gagner à Orléans.

J'ai moi aussi déjà réussi à gagner et faire un très gros score en ramassant un maximum de ressources sur la carte. C'est plus facile à 2 joueurs. Cependant je n'ai jamais tenté de faire l'impasse complètement sur les érudits. (J'ai dû y jouer 5 fois, je dirais.)

Donc vraiment bravo à toi, même si je ne te félicite pas d'avoir probablement bien enragé ta femme...
Elle n'aurait pas dû te laisser ramasser tranquillement autant de brocard ni de laine.
Docky
Docky
Oui, deux plaisirs en un ! D'une part, lire un nouveau compte-rendu enthousiaste sur Orléans, et d'autre part y découvrir quelqu'un qui ne prend pas les sentiers battus. Que cette stratégie alternative porte ses fruits n'en est que meilleur. Bon jeu !
Liopotame
Liopotame
Docky dit :Oui, deux plaisirs en un ! D'une part, lire un nouveau compte-rendu enthousiaste sur Orléans, et d'autre part y découvrir quelqu'un qui ne prend pas les sentiers battus. Que cette stratégie alternative porte ses fruits n'en est que meilleur. Bon jeu !

Oh je suis flatté