51
réponses
6
followers
Von : el payo | Donnerstag, 10. Oktober 2019 um 11:41
el payo
el payo
Bienvenue au club !

On poursuit la saison avec un 4ème jeu, en parallèle de El Grande qu'on n'oublie pas, et alors que Great Western Trail semble mal parti pour laisser la main. 

Pendant un mois (du 10 octobre au 10 novembre 2019) nous allons répéter et répéter encore, en costume ou en public, et braquer la lumière des projecteurs sur Shakespeare. Un excellent jeu original et stratégique qui fait  manipuler beaucoup de petites choses, qui fait cramer beaucoup de neurones dans sa petite tête parce qu'en plus de réfléchir à comment se dépatouiller au mieux et de résoudre de nombreux dilemmes frustrants, il faut se mettre constamment à la place des adversaires et deviner ce qu'ils vont vouloir faire en priorité avant nous.
Intense !


Vous êtes tous invités à participer; il vous suffit d'avoir ce jeu, de l'emprunter, de l'acheter ou d'aller le débusquer chez des amis. Vous organisez des parties et vous venez les commenter ici.
Les rapides analyses et les simples remarques sont tout aussi attendues que les compte-rendus précis et détaillés. Vous pouvez aussi partager vos impressions, poser des questions à propos de stratégie ou simplement communiquer votre enthousiasme ou votre ennui.
Le ressenti de chacun est légitime.


Retrouvez le programme des prochaines sessions de jeu et plus d'infos sur ce projet en cliquant sur le lien suivant :
https://www.trictrac.net/forum/sujet/putsch-le-club-verveine-et-naphtaline




C'est parti !



 
el payo
el payo
noisettes
noisettes
Oh quel bon choix !! Un pur ystari.

Des choix cruciaux...tendu...règles simples.


manque que des dromadaires  !
My top
No board game found
Chakado
Chakado
Yep, ça me ferait bien plaisir de le ressortir, celui-ci. Je vais voir ce que je peux faire.
Liopotame
Liopotame
Je m'y mets dès que possible car mon hippopodame l'aime beaucoup et me le réclame souvent donc ça lui fera plaisir
La photo en bas à droite t'es sûr que c'est Shakespeare et pas un autre jeu ?
el payo
el payo
Liopotame dit :La photo en bas à droite  gauche t'es sûr que c'est Shakespeare et pas un autre jeu ?

Ah ah je l'attendais celle-là ! 
J'avoue que Dankêllmain s'intègre très bien dans les mécanismes de Shakespeare. Ça fait un peu extension.

betasub
betasub
Décidément, c'est un mois spécial! El Grande puis Shakespeare. Je n'y joue pas souvent. Pas assez souvent. Pourtant, c'est un de mes jeux préférés. Je bondis à chaque fois que je lis "poids moyen" ou "familial +" à son sujet. Pourquoi? Car les règles sont simples? A vrai dire, ce jeu me tord le cerveau à chaque fois que j'y joue. Je me rappelle de ma première partie, les 2 derniers tours personne ne parlait, tout le monde était trop concentré, on a tous fini rincés!
Ce que j'aime, c'est la tension des enchères, gérer l'ordre du tour et le fait de toujours devoir faire des choix difficile! Prendre un nouveau personnage avant les costumes c'est bien mais restera t'il ce que je veux ensuite? Et là rentre en jeu une qualité que je retrouve dans à peu près tous les jeux Ystari ; le jeu est assez complexe et touffu pour qu'on se creuse la tête, mais le nombre d'éléments à considérer est assez "faible" pour qu'on puisse s'intéresser aux adversaires et considérer (ou essayer) ce qu'ils ont besoin. Là où, avec un jeu plus compliqué, qui se perdrait dans des tas de mécanismes et de ressources, on lâcherait l'affaire, ici, on essaie tout le temps d'anticiper, de calculer, de jouer avec l'interaction, aussi subtile que forte! Oui, le mot est lâché, interaction forte!

Je vais essayer de faire une partie de cet excellent jeu au plus vite :)

Tristan.
bast92
bast92
betasub dit :Décidément, c'est un mois spécial! El Grande puis Shakespeare. Je n'y joue pas souvent. Pas assez souvent. Pourtant, c'est un de mes jeux préférés. Je bondis à chaque fois que je lis "poids moyen" ou "familial +" à son sujet. Pourquoi? Car les règles sont simples? A vrai dire, ce jeu me tord le cerveau à chaque fois que j'y joue. Je me rappelle de ma première partie, les 2 derniers tours personne ne parlait, tout le monde était trop concentré, on a tous fini rincés!
Ce que j'aime, c'est la tension des enchères, gérer l'ordre du tour et le fait de toujours devoir faire des choix difficile! Prendre un nouveau personnage avant les costumes c'est bien mais restera t'il ce que je veux ensuite? Et là rentre en jeu une qualité que je retrouve dans à peu près tous les jeux Ystari ; le jeu est assez complexe et touffu pour qu'on se creuse la tête, mais le nombre d'éléments à considérer est assez "faible" pour qu'on puisse s'intéresser aux adversaires et considérer (ou essayer) ce qu'ils ont besoin. Là où, avec un jeu plus compliqué, qui se perdrait dans des tas de mécanismes et de ressources, on lâcherait l'affaire, ici, on essaie tout le temps d'anticiper, de calculer, de jouer avec l'interaction, aussi subtile que forte! Oui, le mot est lâché, interaction forte!

Je vais essayer de faire une partie de cet excellent jeu au plus vite :)

Tristan.

Très bien dit tout ça Tristan.
Totalement d'accord 👍
​​​​​​

​​​​​​


​​​​​

My top
No board game found
Alfa
Alfa
Jamais joué a SHAKESPEARE, mais j'ai lu que le scoring final est fastidieux, et que l'on ne sait pas trop ou en sont les joueurs jusqu'au decompte final.
J'avoue avoir ete refroidit car j'aime bien l'immediateté et la simplicité dans une fin de partie. 
Quel est votre ressenti sue ce sujet ?
Liopotame
Liopotame
Alfa dit :Jamais joué a SHAKESPEARE, mais j'ai lu que le scoring final est fastidieux, et que l'on ne sait pas trop ou en sont les joueurs jusqu'au decompte final.
J'avoue avoir ete refroidit car j'aime bien l'immediateté et la simplicité dans une fin de partie. 
Quel est votre ressenti sue ce sujet ?

Mon ressenti est que tu dois confondre avec un autre jeu car tout au long de la partie il y a une piste de score qui permet de se situer par rapport aux autres, en fin de partie tout ce qu'on calcule c'est : pv des pistes d'acte (info visible de tous), -2 pv par personnel non payé (info visible de tous), +1 pv par pièce de décor / costume doré (info visible de tous), et les éventuels pv des cartes objectifs (seule info secrète). Tout ça prend moins de 5 mn (donc rien de fastidieux). 
​​​​​​

Kristovm
Kristovm
Alfa dit :Jamais joué a SHAKESPEARE, mais j'ai lu que le scoring final est fastidieux, et que l'on ne sait pas trop ou en sont les joueurs jusqu'au decompte final.
J'avoue avoir ete refroidit car j'aime bien l'immediateté et la simplicité dans une fin de partie. 
Quel est votre ressenti sue ce sujet ?

les PVs marqués par le décor , les costumes, démarrer la manche sont inscrits au fil du jeu.



il y a un premier décompte fin de manche 04 (sur 06) sur la piste des actes (3 pistes, 2 donnant des PVs: la jaune 2PV au plus avancé, 1PV au suivant   / piste bleue: 1,2,3PV à ceux ayant atteint ou dépassés une certaine position).   La position des jetons est visibles, 2 secondes pour lire chaque piste.



décompte final:

- les actes (la même les 2 pistes Jaune / bleue)
- les cartes Objectifs (0 à 2-3 cartes / joueur) 
- l'orfève (1PV par jeton doré sur décor ou costumes)
- -2PV par personnage non rémunéré

Ce n'est pas très long.


L'on sait où l'on en est rapidement à Shakespeare, est avec le premier décompte à la fin de la manche 04 on y voit assez clair même sans chercher plus loin.


Toutes les informations à part les éventuelles cartes Objectifs sont visibles sur le plateau.  Pas bien difficile de calculer son score et celui de ses adversaires 

Proute
Proute
Il y a quelques années, lors de sa sortie, j'ai presque joué à Shakespeare. Presque, car à une heure de la fin du festival où cela s'est passé, la dernière partie était déjà réservée par quatre joueurs, donc impossible de s'y greffer.

Tant pis, à ce moment je suis beaucoup plus investie dans le jeu de rôle que le jeu de plateau et je retourne à la préparation de mes scénarios.

Il y a quelque temps, intéressée par ce qu'el payo en disait, j'ai un peu flâné dans les sujets dédiés à ce jeu sur TT et cela m'a convaincue de l'acheter, même si je me demandais ce que les "mises" allaient donner à 2 joueurs seulement.

Enfin aujourd'hui, j'y aurai joué, et monsieur Proute et moi avons bien aimé, nous allons donc remettre ça et ceci ne sera donc peut-être pas ma seule participation à ce sujet.



Durant la lecture de la règle hier soir, je l'ai trouvée bien écrite et très claire, ne laissant aucune question en suspens. De plus, tout est écrit en respectant grandement le thème et j'ai vraiment l'impression que nous allons passer un moment à penser théâtre. Arrivée à la fin de ma lecture, je n'avais qu'une envie : y jouer !

Donc ce midi, hop, premier essai. Explication des règles en 15 mn, tout a l'air bien clair aussi pour mon partenaire, mais durant le jeu il faudra quand même que je reprécise un ou deux points, et c'est très difficile pour nous, du moins à deux, de nous souvenir de placer ce jeton d'initiative lors de l'activation du pouvoir d'un acteur.

Alors, que penser de cette première partie ?

Si j'y suis allée en démarrant doucement à l'économie d'actions, monsieur Proute lui a décidé d'en faire un max à chaque tour, puisqu'il a misé 4 ou 5 cylindres jusqu'au 4e tour. Il sera premier joueur aux deux derniers parce que je miserai de plus en plus d'actions.

Il a axé ses actions sur les décors, particulièrement grâce à l'orfèvre, mais a été trop éparpillé sur le reste ; il aura aussi fait l'erreur de prendre trop d'objectifs plutôt que des sous et devra congédier un acteur (mais bon, il a perdu deux points qu'il a de toute façon gagné avec l'un des objectifs, donc pas forcément une vraie erreur).
De mon côté, j'ai favorisé les costumes en prenant d'entrée une costumière à 8, et au troisième jour Cléopâtre, et les costumes finis m'auront bien fait avancer sur les actes, et j'ai eu en plus la chance de tirer un objectif (le seul que j'aurai pris) donnant des points au nombre de costumes achevés. Outre cela, j'ai saisi des opportunités çà et là, notamment concernant le décor que j'aurais bien aimé développer plus (j'avais un décorateur à 8), mais mon adversaire s'est très bien débrouillé pour me prendre régulièrement les décors intéressants (respectant mes exigences de symétrie) sous mon nez ; avec son orfèvre, c'était plutôt facile pour lui, d'autant que les décors jaunes n'étaient pas rares (il en a posé 4).
Heureusement, Falstaff m'a permis de limiter les dégâts niveau ambiance, et Puck a permis que je gagne régulièrement une livre ou une plume blanche tandis que monsieur Proute avait plus souvent la livre malgré tout.

Nous avons fini 21 à 25 et je pense que ce qui m'a permis de gagner, c'est vraiment un bel éventail de comédiens me permettant de bien avancer sur les actes lors des répétitions en costume, soutenus régulièrement par l'auteur.



Un jeu dans lequel l'opportunisme a son importance (au moins jusqu'à ce qu'on connaisse bien tous les comédiens avant de pouvoir mettre en place de vraies stratégies), ce qui me plaît, et j'ai l'impression qu'il ne faut pas être trop gourmand(e) et bien gérer son truc.

J'ai vraiment eu une très bonne première impression et j'ai très envie d'y rejouer, à 2 ou à plus.

Je serai donc vraiment intéressée par les autres participations à cette session du putsch, j'espère que vous serez nombreux à y jouer !
Le Zeptien
Le Zeptien
Je vais tâcher de la ressortir bientôt moi aussi. Très bonne idée cette première partie Dame Proute.
J'espère que tu auras le plaisir d'en jouer d'autres et à plus de deux joueurs. Si tu en un jour l'occasion, n'hésite pas à y jouer avec l'extension qui change d'une manière très intéressante certains aspects du jeu, mais je t'en dis pas plus, profite bien du jeu de base qui est déjà très chouette. 
My top
No board game found
fati 2020
fati 2020
Je ne peux plus me passer de l'extension. Elle est vraiment génial et pour 10 euros. INDISPENSABLE
 
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
Pour l'anecdote suite à une discussion avec Mme Proute, je me suis rendu compte que j'ai joué tout ce temps (12 parties) avec les mauvaises règles du jeu yes
En effet, je jouais toujours la phase de repos avant la phase de maintenance ! Ainsi on devait décider quel personnage devait trimer au prochain tour sans savoir quels morceaux de costume ou éléments de décor allaient être disponibles. Autrement dit on pouvait conserver l'orfèvre en comptant sur une pièce dorée qui pourrait ne pas sortir.

Une sorte de variante hardcore qui ajoute une part de hasard et de prise de risque dont je ne suis pas sûr que le jeu ait réellement besoin.wink
el payo
el payo
ah ah, Liopotame !

Il y a quand même un part de pari à propos de l'orfèvre. Mais c'est au moment de l'acheter.
Il n'est pas ultime, pas autant qu'on le pense aux premières parties. Notamment parce que les éléments de costume de valeur 3 ne sont pas des éléments très intéressants. Mais ça c'est un point tactique un peu avancé, on ne le comprend qu'après avoir essayé différents trucs pendant quelques parties. J'y reviendrai donc plus tard, avec un spoiler alert pour Proute parce que je sais qu'elle aime bien découvrir des trucs toute seule.

Donc l'orfèvre est toujours un peu un pari sur l'avenir.
On sait combien d'éléments dorés sont en jeu pour la partie, et donc combien sortiront. Il n'y a pas d'aléatoire de ce côté là, tout est trié pendant la mise en place du jeu. Mais on ne sait pas de combien d'éléments de décor on va profiter soi-même jusqu'à la fin de la partie.

Ce que moi je prends en compte quand l'orfèvre sort :
- Quand un orfèvre arrive en jeu, je regarde combien d'éléments dorés sont déjà sortis. Sachant donc que je privilégie les éléments dorés de décor. Si trop sont déjà sortis je ne prendrai pas l'orfèvre.

- Ensuite je regarde le tour actuel du jeu. Déjà si à ce tour il y a un élément doré qui m'intéresse je me pose la question du timing. Est-ce que j'aurais un jeton dans mon programme serré à accorder à l'orfèvre que je vais d'abord devoir piocher (question de timing là encore) ?
Si c'est le cas alors je sais qu'il me servira au moins une fois, c'est déjà une incertitude de moins.

- Pourquoi une incertitude ? Hé bien parce que même si on sait combien il reste de jetons dorés à sortir, on ne sait pas s'ils sortiront tranquillement un par un, à chaque tour (idéal pour pouvoir les prendre tous ou du moins en prendre plein), ou s'ils sortiront par lot de plusieurs sachant qu'avec un orfèvre on ne peut en prendre qu'un par tour (les autres seront défausser... on préfère les voir arriver à un prochain tour).

- Prendre un 2ème orfèvre ? C'est pas sérieux...

- Je regarde donc aussi si un autre joueur n'a pas déjà un orfèvre. Si c'est le cas, ça dépend du nombre de joueur à table mais à 2 joueurs se lancer tous les 2 sur un orfèvre je pense pas que ça vaille le coup. Ce serait la lutte et donc augmenter l'incertitude de savoir combien de fois l'orfèvre pourra servir.


Hé oui car l'orfèvre est balaise (au début je m'étonnais qu'il ne soit pas plus cher...) mais avoir un orfèvre si c'est pour le mettre au repos, c'est bof... il faut le rentabiliser. Et le rentabiliser c'est donc :
1) incertain (cf. tout le bla-bla ci-dessus)
2) couteux en actions (1 jeton par tour) :
- les éléments de décor dorés n'ont aucune action bonus donc c'est vraiment une action dépensé rien que pour le point de victoire ou pour débloquer la symétrie du décor.
- les éléments de costume dorés c'est rien que pour le point de victoire et moi je préfère toujours prendre soit plus qu'une valeur 3, soit moins. Ça j'y reviendrai j'ai déjà dit.




 
Alfa
Alfa
Kristovm dit :
Alfa dit :Jamais joué a SHAKESPEARE, mais j'ai lu que le scoring final est fastidieux, et que l'on ne sait pas trop ou en sont les joueurs jusqu'au decompte final.
J'avoue avoir ete refroidit car j'aime bien l'immediateté et la simplicité dans une fin de partie. 
Quel est votre ressenti sue ce sujet ?

les PVs marqués par le décor , les costumes, démarrer la manche sont inscrits au fil du jeu.



il y a un premier décompte fin de manche 04 (sur 06) sur la piste des actes (3 pistes, 2 donnant des PVs: la jaune 2PV au plus avancé, 1PV au suivant   / piste bleue: 1,2,3PV à ceux ayant atteint ou dépassés une certaine position).   La position des jetons est visibles, 2 secondes pour lire chaque piste.



décompte final:

- les actes (la même les 2 pistes Jaune / bleue)
- les cartes Objectifs (0 à 2-3 cartes / joueur) 
- l'orfève (1PV par jeton doré sur décor ou costumes)
- -2PV par personnage non rémunéré

Ce n'est pas très long.


L'on sait où l'on en est rapidement à Shakespeare, est avec le premier décompte à la fin de la manche 04 on y voit assez clair même sans chercher plus loin.


Toutes les informations à part les éventuelles cartes Objectifs sont visibles sur le plateau.  Pas bien difficile de calculer son score et celui de ses adversaires 

Merci pour les explications, il faudrait que je l’essaye à l’occasion car même expliqué comme ça , cela ne me paraît pas super fluide... c’est une bonne grosse salade de points ou bien ?

si vous deviez comparer avc SPYRIUM par exemple c’est aussi progressif,  intuitif et clair ?

Proute
Proute
@el payo : merci pour la "spoiler alert" (ou alerte de divulgâchage dans la langue de Molière, hem, qui doit bien s'étonner de ce nouveau mot !), car en effet, découvrir le jeu fait pour moi partie du grand plaisir que j'ai à jouer !

@Alfa : je pense que tu peux y aller sur Shakespeare, ce n'est pas une grosse salade de points, on voit bien où on en est, car même si les objectifs et les jetons jaunes sont décomptés à la fin, on voit ces jetons sur les différents plateaux et cartes auxquels ils ont été attribués, et on voit le nombre d'objectifs pris par chacun (et chaque objectif rapporte en général 1 ou 2 points, seul l'un d'eux peut en rapporter 3) et on peut supposer que chaque objectif rapportera 2 points à son propriétaire (car sinon il eut mieux valu prendre les livres en activant la reine).
La règle est vraiment bien écrite et expliquée, une seule lecture m'a suffi avant d'y jouer et tout était bien clair.
De plus, c'est un de ces jeux où le thème soutient la mécanique, ce qui est toujours un plaisir.

On trouve facilement la règle en ligne et voici l'aide de jeu qui présente les cartes objectif et les cartes personnage. Tout ceci est agréable à lire et je ne peux que t'encourager à le faire avant de te décider. Moi, la lecture m'a donné très envie d'y jouer en tout cas. Mais surtout, ça te permettra de mieux savoir si ça vous convient ou pas.


 
Liopotame
Liopotame
Alfa dit :
Kristovm dit :
Alfa dit :Jamais joué a SHAKESPEARE, mais j'ai lu que le scoring final est fastidieux, et que l'on ne sait pas trop ou en sont les joueurs jusqu'au decompte final.
J'avoue avoir ete refroidit car j'aime bien l'immediateté et la simplicité dans une fin de partie. 
Quel est votre ressenti sue ce sujet ?

les PVs marqués par le décor , les costumes, démarrer la manche sont inscrits au fil du jeu.



il y a un premier décompte fin de manche 04 (sur 06) sur la piste des actes (3 pistes, 2 donnant des PVs: la jaune 2PV au plus avancé, 1PV au suivant   / piste bleue: 1,2,3PV à ceux ayant atteint ou dépassés une certaine position).   La position des jetons est visibles, 2 secondes pour lire chaque piste.



décompte final:

- les actes (la même les 2 pistes Jaune / bleue)
- les cartes Objectifs (0 à 2-3 cartes / joueur) 
- l'orfève (1PV par jeton doré sur décor ou costumes)
- -2PV par personnage non rémunéré

Ce n'est pas très long.


L'on sait où l'on en est rapidement à Shakespeare, est avec le premier décompte à la fin de la manche 04 on y voit assez clair même sans chercher plus loin.


Toutes les informations à part les éventuelles cartes Objectifs sont visibles sur le plateau.  Pas bien difficile de calculer son score et celui de ses adversaires 

Merci pour les explications, il faudrait que je l’essaye à l’occasion car même expliqué comme ça , cela ne me paraît pas super fluide... c’est une bonne grosse salade de points ou bien ?

Shakespeare n'est absolument pas une salade de points. La majorité des points sont marqués en cours de partie, il y a simplement quelques éléments qui s'ajoutent/se soustraient en fin de partie.

znokiss
znokiss
Proute dit :J'ai vraiment eu une très bonne première impression et j'ai très envie d'y rejouer, à 2 ou à plus.

Je serai donc vraiment intéressée par les autres participations à cette session du putsch, j'espère que vous serez nombreux à y jouer !

Bon, tu m'as convaincu, et je suis en train de chercher le jeu (probablement via un échange en occasion, sur ce forum ou via Okkazeo). 
Bien joué.

Proute
Proute
znokiss dit :
Proute dit :J'ai vraiment eu une très bonne première impression et j'ai très envie d'y rejouer, à 2 ou à plus.

Je serai donc vraiment intéressée par les autres participations à cette session du putsch, j'espère que vous serez nombreux à y jouer !

Bon, tu m'as convaincu, et je suis en train de chercher le jeu (probablement via un échange en occasion, sur ce forum ou via Okkazeo). 
Bien joué.

thepetolet
thepetolet
Je sais pas si le jeu en solo est acceptée dans ce thread mais si c'est le cas, voici mon humble retour.
J'ai fait plusieurs parties avec l'extension Backstage en multijoueurs et c'était ma première fois en solo.

À la différence du jeu en multijoueurs, j'ai trouvé qu'il était relativement facile de jouer sur les trois stratégies (décors, répétitions et costumes). Je ne sais pas si c'est dû au fait de jouer en solo ou si c'est à cause de backstage (mes parties multi datent un peu).

Avant de commencer la partie, j'ai la chance de pouvoir recruter un artisan pour les décors à 8 et au 1er tour une costumière à 8 également. Au 2e tour je prends une actrice qui me fait prendre un costume à 5 et une plume blanche quand je l'active. 

En plus d'un figurant, voilà les 3 seuls "ouvriers" que je recruterai de la partie.

Finalement, j'arrive sans trop de mal à bien avancer sur les 3 pistes, à compléter 4 costumes (avec 2 chapeaux) et la totalité de mon décors pour environ 50 points.

En plus de ça, j'arrive à remplir 1 objectif et une carte me permet de prendre un décor en Or dans la défausse.

Je finirai la partie avec 27 points.
My top
No board game found
ocelau
ocelau
d'accord avec le fait que Shakespeare n'est pas un jeu que je qualifierais de salade de point. D'ailleurs sur les décomptes de fin de partie :
- l'orfèvre j'ai tendance à le compter en cours de partie (je pense que c'est proposé en fin de partie pour s'assurer qu'on n'en oublie pas les PV, sinon pas de plus value à attendre ce moment)
- le malus sur les personnages non payé je l'ai rarement vu (un peu comme les malus de mendicité à Agricola)
- le décompte des actes est à voir plus comme un décompte de fin de manche.
- Les objectifs globalement on en prend peu (1 ou 2) là encore on est assez loin des jeux avec plein de bonus et objectifs en cours / fin de partie.

Ce qui est appréciable à ce jeu au niveau des points, c'est qu'on ne part pas dans des nombres délirants qui dépassent les 100 PV (et une grosse partie du score final se déroule à ce moment). Les gains ici se font par petites touches, avec des scores qui tourne autour de 25 Pv.


Shakespeare la première fois j'ai apprécié sans plus. Thématiquement, je n'accrochais pas trop aux actes , qui me semblaient juste des pistes de scoring et ne me donnait pas l'impression de réellement composer une pièce. Et plus j'ai joué, plus j'ai aimé. Et finalement même les pistes je leur trouve une justification :
- le premier acte, les gens sont entrés dans le théâtre et ont payé leur place
- le second acte c'est la comparaison avec les autres pièce , si on veut partir avant la fin
- le dernier : la pièce est fini, quelle impression générale la pièce laisse au public
je ne sais pas si c'est la vrai justification, mais c'est comme ça maintenant que je vois ces pistes laugh
Le déclic perso pour apprécier le jeu a été l'injection de Backstage. Stratégiquement, le jeu de base se suffit bien à lui-même , mais je trouve que cette extension amène le petit brin de folie qui je trouve manquait un peu au jeu de base (par contre elle peut du coup plus laisser l'impression de salade).

bref, aujourd'hui et pour l'avoir ressorti cette année, l'un des top en jeu de gestion et j'aime beaucoup son ambiance et ses mécaniques. D'ailleurs j'ai pu avoir l'occasion alors de mieux exploiter les figurants (généralement un choix par défaut)  et j'ai été surpris des possibilités que ça offre
Le Zeptien
Le Zeptien
Mon offrande au club du Grand Leader Maximo El Payo. Une partie de Shakespeare, config 3 avec l'extension des Coulisses (ou backstage si vous voulez faire R'n'R).

J'ai pas souvent joué avec les coulisses, toujours pour éviter des explications de règles trop longues pour un béotien à la table. mais là, j'ai fait une exception. Un des joueurs connaissaient pas, mais vu que sa capacité d'absorption de règles est très bonne, zou ! Partons voir ce qui se passe derrière la scène. Avant de commencer, j'ai éliminé Prospéro. Heu... oui, je me souviens jamais comment il fonctionne celui-là, il faut que je regarde la FAQ. Autre petit détail, il y a une règle dans le jeu qui est tellement peu intuitive que tout le monde l'oublie régulièrement en cours de partie : c'est le placement du pion d'initiative après avoir joué un acteur. Il n'y a rien à faire, j'oublie  tout le temps, mais les autres aussi... 

Un point de prestige, c'est un point de prestige. Je dis ça parce que les points à ce jeu ne se ramassent pas à la pelle, loin de là. Je vais presque entièrement remplir mon décors, recruté assez peu d'acteur, mais dans cette partie, je vais jouer surtout comme une buse, empaillée en plus (une buse de théâtre). N'étant pas d'un naturel courtisan, je ne suis pas allé voir la reine très souvent (2 fois en fait), et je vais faire des choix de cartes pas très inspirés en plus. 
Je vais surtout avoir des problème de bon choix au bon moment, genre me faire griller sur un personnage des coulisses que je visais, ou me faire souffler sous le nez une carte à recruter (comme Viola ou Béatrice par exemple...grrrr!). Manque de pratique (ma dernière partie remontait à 2 ans au moins), mais j'était surtout dans un jour sans. Le vainqueur va nous faire un peu de mal  à coup de décors violette sur sa carte coulisse. M'en fout... j'ai recruté Juliette quand même...
Les scores sont modestes me semble-t-il : 21-18-18
J'aime beaucoup ce jeu que j'ai toujours trouvé original et élégant. Par contre, j'ai gagné une partie une fois, mais le plus souvent, je suis loin du premier. no

PS : vous pouvez me rappeler comment fonctionne Prospéro ? 
My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
Prospero imite le pouvoir d'un autre acteur costumé
Le Zeptien
Le Zeptien
Liopotame dit :Prospero imite le pouvoir d'un autre acteur costumé

... au moment d'une répétition et s'il est entièrement costumé... c'est bien ça ? 

My top
No board game found
Liopotame
Liopotame
Le Zeptien dit :
Liopotame dit :Prospero imite le pouvoir d'un autre acteur costumé

... au moment d'une répétition et s'il est entièrement costumé... c'est bien ça ? 

Affirmatif

mumut
mumut
el payo dit :Prendre un 2ème orfèvre ? C'est pas sérieux...
En général oui mais pas toujours une hérésie non plus.
J'ai eu deux cas de figure où j'ai engagé à bon escient un deuxième orfèvre :
  • Plusieurs orfèvres sont déjà passés, personne n'en a engagé à par moi et juste un élément jaune de sortie au premier tour. Ce deuxième orfèvre m'aura au final ramené 3 points de victoire et permis de collecter des éléments jaune çhaque tour. Élément jaune que je suis seul à collecter de la partie (7PV au total de mémoire).
  • A la vue des éléments de décors passées, mes adversaires allaient avoir du mal à continuer la construction de leur décor, sauf avec l'Orfèvre. J'ai donc fait un coup défensif en l'engageant (il ne me rapportera qu'un PV) mais il m'aura permis de conserver pour ma pomme les éléments de décors décisifs en fin de partie.
Petite parenthèse, d'un commun accord, on marque chez moi les points des éléments en or au moment de l'acquisition. L'information étant visible, je ne comprend pas l'intérêt de ne faire ça qu'en fin de partie (à par aimer passer son temps à faire des additions pour savoir où en sont les autres).
Liopotame
Liopotame
mumut dit : Petite parenthèse, d'un commun accord, on marque chez moi les points des éléments en or au moment de l'acquisition. L'information étant visible, je ne comprend pas l'intérêt de ne faire ça qu'en fin de partie (à par aimer passer son temps à faire des additions pour savoir où en sont les autres).

J'avais posé la même question dans un autre sujet et on m'avait répondu que c'est comme ça car lors des tests les joueurs avaient tendance à oublier de compter ces points en cours de partie

Le Zeptien
Le Zeptien
Nouvelle partie de Shakespeare config 4 cet après-midi, et au risque de décevoir Liopotame qui avait pris la peine de me répondre, ​​​​Prospéro n'a pas été joué : il était dans les 9 cartes des acteurs mis de côté quand on joue avec l'extension et personne n'est allé le chercher...
Une partie serrée. Cette fois, j'ai opté pour une stratégie avec peu de décors, sauf les dorés. Je me suis concentré sur les costumes et chapeaux (ceux-ci me donneront 4 pts de prestige à la fin). Je me fais grillé bêtement sur la piste de l'acte 2 tout à la fin en perdant la première place. Au moment du décompte de fin, j'étais bon dernier, mais je parviens quand même à 21 points, à égalité avec le vainqueur qui possédait... une pièce de plus que moi au final. Les deux suivants sont à 18 et 17 points. 
Deux joueurs découvraient l'extension et furent assez surpris par les implications de ce changement. Les jetons non misés ne sont plus perdus, ce qui assouplit considérablement la phase de mise pour l'ordre de tour. En tout cas une belle partie qui me permet à nouveau d'être au rdv du PUTSCH...blush 
Ah, une remarque, souvent la même : un oubli systématique des joueurs à se placer sur la piste d'initiative par la première activation d'un acteur. On a zappé la chose jusqu'au 5ième tour, devant reconstituer tant bien que mal l'ordre des activations pour re-déterminer la piste d'initiative. Une règle pas du tout intuitive qui ne pose pas des problèmes qu' à moi... ça me rassure.no 
My top
No board game found
mumut
mumut
Le Zeptien dit :
Ah, une remarque, souvent la même : un oubli systématique des joueurs à se placer sur la piste d'initiative par la première activation d'un acteur. On a zappé la chose jusqu'au 5ième tour, devant reconstituer tant bien que mal l'ordre des activations pour re-déterminer la piste d'initiative. Une règle pas du tout intuitive qui ne pose pas des problème qu' à moi... ça me rassure.no 

Un grand classique chez moi ça aussi. Le premier oublie rarement puisqu'en général il choisi l'action pour ça, mais c'est plus problématique pour les suivants.

Proute
Proute
mumut dit :
Le Zeptien dit :
Ah, une remarque, souvent la même : un oubli systématique des joueurs à se placer sur la piste d'initiative par la première activation d'un acteur. On a zappé la chose jusqu'au 5ième tour, devant reconstituer tant bien que mal l'ordre des activations pour re-déterminer la piste d'initiative. Une règle pas du tout intuitive qui ne pose pas des problème qu' à moi... ça me rassure.no 

Un grand classique chez moi ça aussi. Le premier oublie rarement puisqu'en général il choisi l'action pour ça, mais c'est plus problématique pour les suivants.

Deuxième partie pour nous, et on ne peut pas encore dire qu'on en soit à choisir l'action pour ça, mais au moins on ne l'aura plus oublié que quatre fois sur six.

Partie encore concentrée sur les règles puisqu'un troisième joueur qui découvre nous rejoint.
En fait, le déroulement de la partie a ressemblé pas mal à la première. J'ai pris un décorateur à 8 et une costumière à 6 ainsi qu'un orfèvre et un assistant, pour le côté petites mains, et j'ai choisi Iago, Puck, et deux autres acteurs dont j'ai oublié le nom, récoltant ainsi deux points de prestige en réalisant un objectif de la reine.
J'ai choisi mes acteurs de façon à pouvoir avancer sur les pistes des actes, mais pas trop gourmands en rémunération. J'aurais pu en prendre des plus chers, finalement, puisqu'à la fin je suis obligée d'aller voir la reine pour une livre qui allait me manquer, m'en restèrent donc trois inutiles (de livres).

J'ai trouvé les décors aidants, mais pas très décisifs pour autant (ou alors je ne m'en suis pas rendu compte), les costumes ayant quand même l'air selon moi d'être plus qu'importants puisqu'ils rapportent non seulement un bonus à leur achèvement, mais aussi permettent d'avancer sur les actes au moins une fois (et deux si on s'est bien débrouillée, ce que j'espère avoir fait un vêtissant un de mes acteurs d'un costume de valeur 4 seulement).

J'ai par contre très mal rentabilisé l'orfèvre puisque j'aurai pris un seul jeton jaune (un costume) de la partie.

De son côté, monsieur Proute fait un peu de tout, et je rate une superbe occasion de rafler sous son nez un costume vert. En effet, je vérifie bien qu'il a déjà joué ou mis au repos sa costumière et son homme à tout faire, mais j'oublie de regarder ses acteurs et il a Béatrice. D'autant plus bête que j'avais joué l'auteur en pensant que je prendrais le costume à 5 juste après. Erreur stupide que je ne referai pas (on croise les doigts).
De son côté, il pense du jeu qu'il faut faire un peu de tout, comme il l'a fait, pour tenir la route. Je n'en suis pas aussi sûre que lui pour ma part.

Et notre nouveau venu, lui, souffre un peu en donnant l'impression qu'il vient juste prendre ce qu'on lui laisse, embauchant trois figurants plutôt que des puissants acteurs alors qu'il lui restera tout un tas de livres inutilisées à la fin (on lui a pourtant bien expliqué les points de prestige). Le moins qu'on puisse dire, c'est que le jeu ne lui a pas tapé dans l'œil.

Je finirai deux points devant monsieur Proute, notre ami plus loin derrière.

Envie d'y rejouer, mais à deux, du coup. no

Edit : en fait, je raconte n'importe quoi ci-dessus. J'ai bêtement compté Shakespeare et Falstaff dans les acteurs recrutés, donc mon objectif était nul, sachant que si je m'en étais rendu compte en le choisissant, j'en aurais choisi un autre qui m'aurait rapporté 1 point, donc j'aurais peut-être gagné ou peut-être pas. On va dire que c'est finalement monsieur Proute qui a remporté cette partie, il lui restait plus de sous qu'à moi.