Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
Von : Pyjam | Freitag, 9. März 2007 um 10:27
Pyjam
Pyjam
Je viens de laisser mon avis sur ce jeu. J'aimerais connaître votre opinion sur la pratique du jeu et sur l'importance du facteur chance face à toute tentative de contôle du jeu.

Voici mon avis :

Graphiquement, ce jeu est peut-être le plus beau de ma ludothèque (avec mon jeu de Go). Le style moyenâgeux des cartes, apporte un cachet de "Classique" à ce jeu, comme s'il avait traversé les siècles pour venir jusqu'à nous. Les cartes sont si belles qu'elles me donnent envie de les réutiliser pour d'autres jeux chaque fois que cela est possible. J'aimerais posséder un jeu de 52 cartes du même genre. Félicitations M. Ehrhard !

Concernant le jeu lui-même, je suis toujours surpris quand je lis que certains le trouvent fun et rapide. Je ne sais pas y jouer sans me lancer à chaque enchère dans un calcul d'espérance de gain pour moi... et pour mes adversaires. Le jeu devient ainsi particulièrement long, calculatoire, aride, et même épuisant ! Je précise que je préfère les enchères à un tour, et vu le temps que j'y passe, ça vaut mieux.

Mon problème est que si ces calculs m'évitent de faire de grosses erreurs (et placent mes adversaires face à des alternatives indécidables), ils ne me permettent pas pour autant de gagner à coup sûr. Je comprends bien que je calcule une "espérance" de gain et que celle-ci n'est réalisée qu'en moyenne, toutefois tout ces bons calculs sont balayés dès que certaines situations incontrôlables surgissent telles qu'un dernier joueur qui acquièrent pour rien un lot de 3 cartes qui complète idéalement son chargement (s'il tirait 3 cartes sans intérêt, le résultat serait tout différent).

Un jeu à la fois très calculatoire et gouverné par le hasard ne me paraît pas une bonne combinaison, et ce jeu me laisse toujours perplexe même si j'aime bien y jouer de temps en temps, mais surtout pour avoir une bonne raison de manipuler ces cartes magnifiques. Le plus souvent, je préfère jouer à Modern Art, un jeu avec un vrai thème, vraiment fun, qui se contrôle mieux, et qui n'est pas plombé par des calculs savants.

Pyjam.
My top
No board game found
Pyjam
Pyjam
Un autre avis qui résume bien ma pensée : :arrow:

Pyjam
My top
No board game found
arthemix
arthemix
Pour moi :
- Medici doit être joué avec des enchères en un tour.
- Medici n'est pas un jeu calculatoire, mais un jeu psychologique. Je veux dire que c'est un jeu dans lequel j'essaye de "manipuler" mes adversaires, en leur faisant payer le plus possible les lots qui les intéressent, et en essayant de les faire enchérir sur un lot en leur faisant croire que je suis intéressé. Enfin, bref, c'est compliqué à écrire, mais en tous cas, ça ne s'appuie pas sur des calculs d'espérance de gains, mais plutot sur impressions/intuitions.

En fait, en réfléchissant, ce sont deux façons de jouer que l'on peut retrouver autour d'une table de poker : celui qui joue en fonction des statistiques, et celui qui joue en fonction des adversaires.

Edit : j'oubliais : il faut également proscrire les cartes spéciales, qui déséquilibrent complètement ce jeu.

Sinon, je viens de lire l'avis de Kinder, et je réfute l'argument du hasard qui gâche tout. Jouer sur les dernière cartes est une tactique très risquée, qui peut à la fois être couronnée de succès, mais aussi complètement ruiner une partie. Mais c'est exactement la même chose au poker, où on peut jouer la chance et attendre une combinaison back-door sur un all-in. Ca peut marcher de temps en temps (et ça fait mal aux adversaires quand ça marche), mais c'est souvent suicidaire.
My top
No board game found
Pyjam
Pyjam
Merci pour ta réponse.

Il n'y a pas incompatibilité entre ces deux approches. Bien au contraire. Le calcul tient compte de l'espérance de gain de l'adversaire également, et donc de ce qu'il est prêt à miser. C'est un calcul qui définit la mise d'un joueur A contre un joueur B en fonction de ce que les 2 ont à gagner.

Je comprends qu'on puisse y jouer à l'instinct quand on a une expérience du jeu basée sur la pratique de dizaines de parties. Et j'aimerais bien pouvoir le faire, mais quand on ne l'a pas, il faut bien suppléer par autre chose.

Kinder dit la même chose que toi : il ne faut pas tout miser sur les cartes de fin de manche qu'on obtient pour rien. Il dit qu'il l'a fait parce qu'il était désabusé et que le fait que cela lui ait réussi a encore plus fait baisser le jeu dans son estime car ce n'était pas mérité. Il critique donc sévèrement le fait qu'une partie peut être complètement ruinée à cause de cela.


Pour parler des possibilités de bluff, je les trouve limitées. Au cours de la troisième manche, elles me semblent difficiles à trouver : si tu as besoin d'un troisième diamant pour toucher le bonus de 20, tu ne me feras pas croire que tu es intéressé par ce lot de 2 épées qui te placera en troisième position. Et au cours de la première manche, montrer de l'intérêt pour un produit qu'on n'a pas encore acheté n'est pas du bluff, c'est une stratégie de diversification pour maximiser les possibilités d'être intéressé par un lot ultérieur qu'on peut acheter pour pas cher.

Quoiqu'il en soit, avant de bluffer, il faut déjà être capable de maîtriser le jeu sans bluffer, ce qui est encore loin d'être mon cas, et j'aimerais bien comprendre comme s'y prennent les autres.

Pour finir, je n'aime pas trop non plus les cartes spéciales, en tout cas, pas toutes en même temps, et surtout pas la carte Nouvelle Enchère. Cela dit, le 5 Multicolore est peut-être moins déséquilibré que le 10 incolore qui décide généralement qui obtient le bonus de 30.

Pyjam.
My top
No board game found