Tric Trac
Tric Trac
je remercie d'avance la personne qui pourra me donner la règle du jeu Feng Shui de Richard Craze. En effet, j' ai acheté la boite de jeu et malheureusement, la règle n'y était pas quand je l'ai ouverte. Je ne peux donc pas m'en servir. Ce serais vraiment sympa de me venir en aide. Merci et gros bisous
Lambour
Lambour
Moi aussi j'ai ce jeu !

Son problème c'est que la règle est incompréhensible ce qui est bien dommage car le jeu est beau.

J'ai compris le principe mais le jeu reste injouable ...
nico764
nico764
Le jeu est simple en fait (c'est la règle qui est présentée de façon compliquée). Essayons de présenter de façon plus simple cette règle : Il faut créer avec des tuiles un courant "feng shui" continu (noir ou blanc ; chaque joueur a son courant, donc ses tuiles ; l'un est yin, l'autre yang) allant de son bord de plateau a celui de l'adversaire. On choisit une main de 4 tuiles, on en pose 1 par tour (si on joue une tuile "maladie" ou "soin", on rejoue 1 tuile en plus en bonus), et donc on en repioche 1 tuile par tour à la fin de son tour (ou plus si on a placé des "maladies ou soin", jusqu'à reprendre sa main de 4 tuiles). Les tuiles "maladies" sont jouées sur le courant de l'adversaire, et les tuiles "soin" soignent son courant qui aurait subi une "maladie" (superposition de tuiles normales de courant, maladie, puis soin ; sinon pas de superposition des tuiles ; cf tout en bas pour la correspondance des tuiles maladie et soin). Celui qui arrive en face en ayant une ligne de "courant" continu de son bord au bord adverse, et qui en plus a soigné ses "maladies de courant", et a "fermé" ses "lignes de courant" (= toutes les lignes continuent sans "rupture", ou finissent en "impasse") gagne. On pose une tuile depuis le centre de son bord pour débuter (puis une tuile sur la case suivante à la suite etc). Les 4 cases du centre sont toujours vides. On peut laisser une ligne sans la "fermer" si la ligne touche son bord, les 4 cases du centre ou un bord. Si un courant noir et un courant blanc se rejoignent, il faut une continuité dans le courant (ex une ligne continue dans une ligne ou une courbe etc, mais pas de "rupture" ; exemple : une forme demi ronde est complétée par une demi-ronde et le tout formera un cercle ; ex de mauvais placement : une ligne ne mène à rien ou une impasse ne s'emboîte pas dans une ligne). Les variantes : On prend 6 tuiles dans la main et on peut déplacer une tuile par tour d'un endroit où elle serait posée à un nouvel endroit ailleurs sur le plateau (pose "à la suite"); 2 e variante : on pioche 8 tuiles pour sa main et on peut poser une tuile où on veut (donc pas de pose "à la suite" en partant de son bord). Une fois la règle comprise, on s'aperçoit que tout cela est très simple.
Précisions :
-tuile "maladie" 1 (sha)= chi caché ("soigné" par la tuile remède lumière posée dessus).
-tuile "maladie" 2 (sha)= chi rapide ("soigné" par la tuile remède miroir posée dessus).
-tuile "maladie" 3 (sha)= chi stagnant ("soigné" par la tuile remède mouvement posée dessus).
-tuile "maladie" 4 (sha)= chi perturbateur ("soigné" par la tuile remède plante posée dessus).
-les autres tuiles : doivent être un "courant continu" sans "ruptures" pour être bien placées (bon ex de pose pour le joueur du "courant noir" : une ligne suivie d'une ligne et le courant noir continue d'une tuile à l'autre ; mauvais exemple : une ligne suivie d'une ligne où le courant noir ne continue pas d'une tuile à l'autre).
-Seule "rupture" acceptée : une tuile de courant noir s’emboîte dans un tuile de courant blanc (au moment où les 2 "courants", c'est à dire les 2 joueurs, se rencontrent ; mais c'est une perte pour les 2 joueurs vu que leur "courant" ne peut aller plus loin et est bloqué, or il faut atteindre le bord de jeu adverse avec seulement son "courant à soi" pour gagner ; c'est à dire une ligne de sa couleur allant de son bord au bord adverse).