34
réponses
1
follower
Von : polo_deepdelver | Sonntag, 17. Januar 2010 um 15:12
Default
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Après Hansa Teutonica, Vasco da Gama et mon coup de coeur des jeux sortis au dernier Essen. L'ordre des actions, les lieux à privilégier, l'estimation du coût permet à ce jeu de "route d'actions" de se démarquer des Caylus, Carson City et autres Egizia. Je vais vous relater quelques parties effectuées ces derniers jours, commentaires émaillés de quelques photos (celles-ci peuvent être affichées en grand, en cliquant dessus).

Partie 1

Cadre : Soirée entre amis, le 15 janvier 2010

Nombre de joueurs : 2

Participants :
- Philippe (fil27) en jaune
- Moi (deepdelver) en noir

Durée de la partie (explications incluses) : 2 heures 30 minutes

Situation de départ :
- Philippe : Sernigi
- Moi : Dias

Pour chaque tour, je précise le numéro initial et la variation

Premier tour ( :oops: ; +1)


Ayant Sernigi, Philippe est allé au Mozambique, puis au Natal récupérer un capitaine et un projet.
N'ayant que 2 personnages en circulation, nous partons récupérer les autres : Philippe fait une bonne affaire avec Manuel et en me prenant Dias, me contentant d'Alvares. La cinquième action de Philippe lui a permis de lancer une expédition lui rapportant un marin.

Deuxième tour (7 ; -1)


Je pique Manuel à Philippe et envoie 2 expéditions pour récuperer de l'argent. Philippe envoie un navire pour récupérer du capitaine et il commence à préparer des projets, récupérant des plans, des marins et des missionnaires.
Lors de la phase de navigation, Philippe perd un bateau qui ne peut monter, mais cela ne l'empêche pas de continuer à mener au score.
La photo montre la situation au début du troisième tour, alors que l'on commence déjà à poser nos pions actions.

Troisième tour (9 ; -2)


Manuel 1er passe de l'un à l'autre et Philippe à également repris Dias, ce qui m'embête un peu (Depuis la fin du premier tour, il mène 3-1 sur les personnages).
Il profite de cela pour monter 2 expéditions à Malindi, me contentant d'une seule. En fait, depuis le début de la partie, on voit deux tactiques (stratégies ?) s'affronter : récupération de plusieurs marins et de capitaines suffisants pour monter quasiment n'importe quelle expédition (Philippe); recrutement du strict nécessaire, ou au moins ne pas dépenser trop et sélectionner les projets les plus intéressants au marché (moi). Pour le moment, c'est la première option qui l'emporte.
Signalons que le marché de smarins a été épuisé lors de ce troisième tour, et que des missionnaires ont été dépensés.

Quatrième tour (11 ; +3)

Tout d'abord, une photo pour vous montrer les marins présents au marché : autant dire que cela ne coûtera pas cher de recruter !


Etudions maintenant cet avant-dernier tour :


Je décide de me concentrer sur la récupération des personnages, en prenant Manuel 1er, Alvares et Dias et me préparant ainsi pour envoyer mes expéditions au dernier tour. Avec mes 2 dernières actions, je prendrai des marins, histoire de bien préparer mes expéditions. Philippe me rejoindra à Malindi.

Cinquième tour (4 ; 0)


Je me suis très clairement positionné sur les expéditions, raflant les 3 places disponibles, allant récupérer les marins et projets manquants. Philippe manquait visiblement cruellement de marins et de projets, mais son action auprès des personnages lui permettra de récupérer une cinquième action propice à l'expédition, des emplacements s'étant libérés entretemps.


Avec mes premières expéditions, je me place à Malindi et prend la dernière place disponible à Calicut (pour la dernière, me souviens plus). Avec son expédition, Philippe pourra se placer à Mombasa. Il ne reste plus qu'à faire les derniers décomptes.

Philippe l'emporte 109 à 107, grâce à l'expédition lancée in extremis.

Une bien belle partie. J'avais un peu peur de la configuration 2 joueurs, mais elle est aussi intéressante que 4 joueurs, même si la tension sur les numéros est moins présente.
My top
No board game found
palferso
palferso
deepdelver dit:J'avais un peu peur de la configuration 2 joueurs, mais elle est aussi intéressante que 4 joueurs, même si la tension sur les numéros est moins présente.


Si Vasco fonctionne très bien dans toutes les configs, c'est parce que le problème de fond reste le même: combien cela peut me coûter? Le seul point qui change vraiment est qu'à 4 joueurs, il y aura quasiment toujours des actions forcément payantes avec 16 numéros sur 20 sélectionnés à chaque tour. A 3 joueurs, ce taux d'actions à péage forcé est moindre et à 2 quasiment nul... Le jeu à 4 sera donc plus "chaotique" et le jeu à moins plus contrôlable. A ce sujet, j'ai compris pourquoi Mori ne fait pas d'ajustement en fonction des configurations quant aux expéditions. Le nombre d'actions "garanties" étant plus élevé au fur et à mesure que l'on a moins de joueurs, il y a donc matière à mener bien plus d'expéditions par joueur. Je me suis ainsi rendu compte que le remplissage n'était pas aussi inférieur que je le pensais à 2 qu'à 4 par exemple laissant constamment un nombre forcément élevé de crasses potentielles à réaliser. Les variations importantes quant au remplissage dépendent en fait plus des risques pris par les uns et les autres et par voie de fait de la plus ou moins grande mansuétude des tuiles Vasco.
Sinon, si l'on veut retrouver un peu de l'esprit plus trash du jeu à 4, on peut sans changer en rien l'esprit du jeu ne mettre que 17 numéros en circulation au lieu de 20 à trois joueurs et 15 numéros au lieu de 20 à deux joueurs.

Merci à Loic pour ces CR. J'y reviendrai! :wink:
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
palferso dit:
deepdelver dit:J'avais un peu peur de la configuration 2 joueurs, mais elle est aussi intéressante que 4 joueurs, même si la tension sur les numéros est moins présente.

Si Vasco fonctionne très bien dans toutes les configs, c'est parce que le problème de fond reste le même: combien cela peut me coûter? Le seul point qui change vraiment est qu'à 4 joueurs, il y aura quasiment toujours des actions forcément payantes avec 16 numéros sur 20 sélectionnés à chaque tour. A 3 joueurs, ce taux d'actions à péage forcé est moindre et à 2 quasiment nul... Le jeu à 4 sera donc plus "chaotique" et le jeu à moins plus contrôlable. A ce sujet, j'ai compris pourquoi Mori ne fait pas d'ajustement en fonction des configurations quant aux expéditions. Le nombre d'actions "garanties" étant plus élevé au fur et à mesure que l'on a moins de joueurs, il y a donc matière à mener bien plus d'expéditions par joueur. Je me suis ainsi rendu compte que le remplissage n'était pas aussi inférieur que je le pensais à 2 qu'à 4 par exemple laissant constamment un nombre forcément élevé de crasses potentielles à réaliser. Les variations importantes quant au remplissage dépendent en fait plus des risques pris par les uns et les autres et par voie de fait de la plus ou moins grande mansuétude des tuiles Vasco.
Sinon, si l'on veut retrouver un peu de l'esprit plus trash du jeu à 4, on peut sans changer en rien l'esprit du jeu ne mettre que 17 numéros en circulation au lieu de 20 à trois joueurs et 15 numéros au lieu de 20 à deux joueurs.
Merci à Loic pour ces CR. J'y reviendrai! :wink:

Merci pour ce retour, j'ai hâte de faire d'autres parties (1 dans chaque config pour le moment). Je prépare le CR à 3 joueurs.
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Comme précédemment, les photos sont cliquables.

Partie 2

Cadre : Après-midi à l'assoc, le 16 janvier 2010

Nombre de joueurs : 3

Participants :
- François en rouge
- Olivier en bleu
- Moi (deepdelver) en aune

Durée de la partie (explications incluses) : 2 heures

Situation de départ :
- François : Sernigi
- Olivier : Dias
- Moi : Alvares

Pour chaque tour, je précise le numéro initial et la variation

Premier tour (6 ; +3)

Juste avant de commencer les actions :

- Choix d'Olivier : lancer rapidement une expédition (projets, recrutement, lancement), avant de récupérer un personnage
- Choix de François : Ayant 2 capitaines (merci Sernigi), se renforcer en projets et en marins, sans faire des dépenses inutiles (premier n° choisi : 9)
- Mes choix : Recrutements de personnel et influence auprès des hauts personnages.

Situation en fin de tour :

Olivier prend certes la tête, mais ses actions lui ont coûté très cher. Par contre, il bénéficie de 2 personnages (Sernigi et Dias), et moi des 2 autres (Manuel 1er et Alvares). François se prépare à un bon tour, avec des projets, des marins et des capitaines en attente.

Deuxième tour (4 ; -3)

Contrairement au tour précédent, cette fois-ci toutes les actions sont gratuites !


François poursuit sa stratégie "avoir des marins et des capitaines disponibles à chaque instant" : il a envoyé 2 expéditions au Mozambique (+2 capitaines) et possède un beau stock de marins. Il poursuit toujours aussi son option actions gratuites (même si tout le monde en bénéficiait à son tour) et a récupéré Manuel 1er.
Olivier est toujours en tête (Dias + expédition à Malindi) mais, tout comme moi, il manque de capitaines (nous en avons encore 5 au marché, contre 3 pour François).
Pour ma part, j'ai également lancé une expédition à Malindi, et je bénéficie du soutien d'Alvares et de Sernigi.

Troisième tour (12 ; 0)


François n'est plus présent en mer ! Au contraire, Olivier s'est renforcé à Malindi, moi aussi. L'avantage de François est qu'il dispose de tous ses capitaines et, ayant récupéré Alvares, il dispose de pas mal de couleurs, donc peu bien combiner ses navires.
Olivier est toujours premier joueur, j'ai toujours le navire marchand, mais le joueur bleu dispose également de sa cinquième action.
La conséquence de tous ces agissements : il y a lutte à la première place entre le bleu et le jaune, le rouge étant plus loin.

Quatrième tour (8 ; -1)

Pas de photo, ou plus exactement, elle dévoilerait une bonne part du cinquième tour. Je vais donc vous narrer l'évolution des navigations et des personnages.
François, tout en conservant Alvares, a influé auprès du roi; Olivier et moi nous sommes échangés Dias et Sernigi.
Côté expéditions, c'est François qui en a profité (2 navires à Calicut), ce qui lui permet de passer devant Olivier. Je mène au score, me basant sur les gros navires à points (ceux qui en rapportent 2 par tour), ceux-ci étant également placés à Calicut.
Voyons maintenant la situation avant de faire les dernières actions.

Cinquème tour (9 ; -2)


Ayant bien peu de moyens financiers (2 réals, quand mes adversaires en avait au moins une dizaine), j'ai espéré que le cours de l'action grimpe, ce qui ne fut pas vraiment le cas.
L'enchaînement des actions se fait vraiment par zone :
- Personnages (n°5 à 10). Je suis malheureusement en dernière position et devrai passer, n'ayant plus grand chose d'intéressant (même Manuel 1er est inutile...)
- Olivier est parti prendre des projets. Le n°22 de François ne lui servira pas, ne pouvant en fin de partie préparer de nouvelles expéditions.
- Recrutement pour François et moi-même (n°11 et 12). Mon recrutement étant aussi inutile, je prendrai 3 réals à la place.
- Expéditions pour finir (n°13 à 16) : Dans l'ordre François, Olivier, moi, puis de nouveau François.

Voyons maintenant la situation finale :

Calicut étant plein, nous avons donc envoyé nous bateaux à Malindi. La dernière action d'expédition de François lui aura été inutile.

Etant très bien placé sur les 2 dernières lignes, et ayant plus d'argent que moi, François s'impose d'un chouïa. Après un premier tour assez peu lucratif (en points et en argent), Olivier termine plus loin.

Scores finaux : 91-90-82.
My top
No board game found
palferso
palferso
J'ai refait une partie hier soir. J'ai voulu mener à fond une stratégie petits bateaux. Et bien, cela fonctionne: je n'ai jamais construit un bateau de plus de 6 (un 7 à la fin mais qui restera au port pour me rapporter 3 points). Donc, que des bateaux 4, 5 et 6 envoyés en expédition. L'intérêt des projets 4, 5 et 6 est qu'ils sont faciles à activer (peu onéreux en marins) et qu'ils "s'auto financent" puisqu'il rapportent au moment de la pose essentiellement marins et capitaines. Les capitaines revenant au port quand la navigation s'interrompt, on peut réenvoyer quasi immédiatement d'autres bateaux. Il devient plus simple de décaler son rythme afin d'avoir ses bateaux prêts en début de tour et de faire ainsi main basse sur des numéros bas pour partir premier en expédition afin de ne pas se faire piquer de place sur les ports du bas. On est donc dans un tempo différent par rapport à ceux qui classiquement font projet + marins/capitaine + expédition. Tout ceci complexifie encore les choses par rapport aux choix en général, aux numéros et à la phase de navigation et me confirme deux choses: ce jeu devient une tuerie quand on maîtrise tous les tenants et aboutissants de la phase navigation et c'est un grand jeu.
Au niveau de la partie, quand certains choix auraient sans doute mérité une adaptation plus souple, j'ai conservé assez radicalement ma ligne de conduite, sans jamais choisir ni le roi, ni le projet Sao Gabriel et sans jamais placer un bateau de valeur supérieure à 6. Pour la petite histoire, je l'emporte sur le fil (égalité de points mais plus de bateaux en navigation).
My top
No board game found
palferso
palferso
Bon, visiblement, il n'y a que deepdelver et moi à nous intéresser à Vasco. Cela découragera sans doute les initiatives louables de relater sur tric trac des parties et de faire découvrir des jeux à d'autres via photos et commentaires comme l'a fait Loic. C'est dommage... Quant à moi, puisqu'on n'est que 2, je ne polluerai plus l'espace public et communiquerai via mp avec Loic quand j'aurais un truc à lui dire sur ce jeu. :^:
My top
No board game found
Joker75
Joker75
palferso dit:Bon, visiblement, il n'y a que deepdelver et moi à nous intéresser à Vasco. Cela découragera sans doute les initiatives louables de relater sur tric trac des parties et de faire découvrir des jeux à d'autres via photos et commentaires comme l'a fait Loic. C'est dommage... Quant à moi, puisqu'on n'est que 2, je ne polluerai plus l'espace public et communiquerai via mp avec Loic quand j'aurais un truc à lui dire sur ce jeu. :^:


Allez Pal, fait pas la tête. J'ai lu les CR de Deep; j'apprécie. Mais rien a ajouté qui ne soit du flood, sinon ceci.

Je me la ferme donc et laisse causer ceux qui ont de quoi ! :pouicboulet:
MOz
MOz
palferso dit:J'ai refait une partie hier soir. J'ai voulu mener à fond une stratégie petits bateaux. Et bien, cela fonctionne: je n'ai jamais construit un bateau de plus de 6 (un 7 à la fin mais qui restera au port pour me rapporter 3 points). Donc, que des bateaux 4, 5 et 6 envoyés en expédition. L'intérêt des projets 4, 5 et 6 est qu'ils sont faciles à activer (peu onéreux en marins) et qu'ils "s'auto financent" puisqu'il rapportent au moment de la pose essentiellement marins et capitaines. Les capitaines revenant au port quand la navigation s'interrompt, on peut réenvoyer quasi immédiatement d'autres bateaux. Il devient plus simple de décaler son rythme afin d'avoir ses bateaux prêts en début de tour et de faire ainsi main basse sur des numéros bas pour partir premier en expédition afin de ne pas se faire piquer de place sur les ports du bas.


Cela me rassure un peu, car, après deux parties, dans mon groupe, nous avions l'impression qu'il n'y avait qu'une seule stratégie gagnante : envoyer des (gros) bateaux jusqu'à Calicut. Mais je me demande vraiment si la stratégie "petits bateaux" est viable à quatre joueurs. Il y a quand même assez peu d'emplacements pour les bateaux à faible valeur de navigation et à quatre joueurs on arrive vite à saturation. C'est d'autant plus problématique si on veut mettre plusieurs bateaux en une action et il me semble qu'il faudra en mettre plusieurs en une action pour équilibrer les bateaux de valeur 9 et 11 que les autres joueurs vont poser.
My top
No board game found
Jokari
Jokari
palferso dit:Bon, visiblement, il n'y a que deepdelver et moi à nous intéresser à Vasco. Cela découragera sans doute les initiatives louables de relater sur tric trac des parties et de faire découvrir des jeux à d'autres via photos et commentaires comme l'a fait Loic. C'est dommage... Quant à moi, puisqu'on n'est que 2, je ne polluerai plus l'espace public et communiquerai via mp avec Loic quand j'aurais un truc à lui dire sur ce jeu. :^:


Moi en tout cas ça m'intéresse ce que je lis car j'ai ce jeu dans le collimateur...

D'un autre côté, c'est un jeu possédé par 43 TTciens en VF (et autant en VO), on va peut être attendre que plus de monde le possède pour assister au lancement de la machine à commentaires éclairés, non ?
My top
No board game found
Ara Qui Rit
Ara Qui Rit
palferso dit:Bon, visiblement, il n'y a que deepdelver et moi à nous intéresser à Vasco. Cela découragera sans doute les initiatives louables de relater sur tric trac des parties et de faire découvrir des jeux à d'autres via photos et commentaires comme l'a fait Loic. C'est dommage... Quant à moi, puisqu'on n'est que 2, je ne polluerai plus l'espace public et communiquerai via mp avec Loic quand j'aurais un truc à lui dire sur ce jeu. :^:


Rhooo, mais non... Pour ma part je ne possède pas Vasco mais je suis ce post avec attention . Vos CR et commentaires de joueurs passionnés et analystes m'intéressent beaucoup; continuez, ça risque de me pousser à l'acheter :wink: (même si ce n'est pas votre but initial). Je m'en voudrais bien d'intervenir sans avoir joué; mais là j'y suis poussé.

Et je pense que pas mal d'autres sont dans mon cas.
Default
palferso
palferso
MOz dit:Mais je me demande vraiment si la stratégie "petits bateaux" est viable à quatre joueurs. Il y a quand même assez peu d'emplacements pour les bateaux à faible valeur de navigation et à quatre joueurs on arrive vite à saturation. C'est d'autant plus problématique si on veut mettre plusieurs bateaux en une action et il me semble qu'il faudra en mettre plusieurs en une action pour équilibrer les bateaux de valeur 9 et 11 que les autres joueurs vont poser.


Le jeu à 4 étant plus un jeu d'adaptation, toute tentative de mise en place d'une stratégie un peu figée quelle qu'elle soit est à mon avis vouée à l'échec dans cette configuration.

Quant à la stratégie "petits bateaux", joue-la et tu seras surpris (je marque quand même près de 90 points en la jouant mal (1ère fois que je tente cette option) et dans une optique volontairement hyper rigoriste (pas un seul bateau 7, pas une seule fois Manuel, pas de projet Sao Gabriel quel qu'il soit). En fait, le truc, c'est que tu vas beaucoup plus vite et que les actions supplémentaires que tu vas utiliser pour les expéditions, tu les récupères pour schématiser quant aux marins/capitaines. Donc, tu marques plusieurs fois des points à chaque fois que tu replaces des bateaux, les gros bateaux au long cours ne marquant qu'une seule fois des points à leur pose. Un exemple: un bateau 6 m'a rapporté 12 points puisque j'en ai posé 2 fois au Mozambique; cette escale a été remplie 2 fois me faisant ainsi marquer 16 points au total avec ce type de bateau; un bateau 11 marque au maximum 11 points à la pose (il n'y a que 2 emplacements 11 sur le plateau) et 5 points une fois l'escale remplie soient... 16 points. :wink: Le truc fort avec les petits bateaux, c'est qu'il te sera plus aisé d'en poser plusieurs vu qu'ils "auto-génèrent" quasiment leur équipage (je me suis même surpris à utiliser Sernigi pour bloquer l'avancée d'un de mes bateaux afin de récupérer un capitaine qui me manquait pour remarquer des points immédiatement derrière). Le jeu est hyper équilibré et très méchant quand tu commences à en percer les rouages notamment sur la phase de navigation évidemment où les blocages sont légion et peuvent faire mal. A chacun de bien évaluer les possibilités des uns et des autres. Par contre, à chaque fois que je suis allé sur l'action projet, j'en prenais 2 afin d'être toujours fourni en projets. Ensuite, il est important (et c'est même essentiel) de décaler ton rythme (avoir tes bateaux prêts dès le début d'un tour) pour utiliser les numéros les plus bas pour l'expédition afin de te placer en premier pendant que les autres se battront pour les gros projets et/ou les marins et/ou Alvares (personnage dont tu te fous pour une stratégie petits bateaux alors qu'il est essentiel pour monter de grosses expéditions).
My top
No board game found
lepatoune
lepatoune
joker75 dit:
palferso dit:Bon, visiblement, il n'y a que deepdelver et moi à nous intéresser à Vasco. Cela découragera sans doute les initiatives louables de relater sur tric trac des parties et de faire découvrir des jeux à d'autres via photos et commentaires comme l'a fait Loic. C'est dommage... Quant à moi, puisqu'on n'est que 2, je ne polluerai plus l'espace public et communiquerai via mp avec Loic quand j'aurais un truc à lui dire sur ce jeu. :^:

Allez Pal, fait pas la tête. J'ai lu les CR de Deep; j'apprécie. Mais rien a ajouté qui ne soit du flood, sinon ceci.
Je me la ferme donc et laisse causer ceux qui ont de quoi ! :pouicboulet:


tout pareil, mais je ne connaîs pas le jeu, et j'ai du mal à me faire une idée sur la simple fois de photos (surtout que le plateau me paraîtplutôt abstrait) sans maitriser les règles et les interactions...
néanmoins ça a l'air très bien 8)
My top
Grunt
Grunt
En tout cas, palf' ça reste super intéressant à lire, même si j'ai vraiment détesté ma première partie (je trouve le système vraiment trop artificiel et trop opportuniste, dû à l'inexpérience surement), et pour le moment je n'ai vraiment pas envie de me forcer à en refaire.
patphiphi
patphiphi
convaincu !! merci pour le post , vais l'acheter aujourdh'ui !!
My top
No board game found
ElGrillo
ElGrillo
MOz dit:Cela me rassure un peu, car, après deux parties, dans mon groupe, nous avions l'impression qu'il n'y avait qu'une seule stratégie gagnante : envoyer des (gros) bateaux jusqu'à Calicut. Mais je me demande vraiment si la stratégie "petits bateaux" est viable à quatre joueurs. Il y a quand même assez peu d'emplacements pour les bateaux à faible valeur de navigation et à quatre joueurs on arrive vite à saturation. C'est d'autant plus problématique si on veut mettre plusieurs bateaux en une action et il me semble qu'il faudra en mettre plusieurs en une action pour équilibrer les bateaux de valeur 9 et 11 que les autres joueurs vont poser.


Sur ma première partie, le joueur à jouer la stratégie gros bateaux a fini 3è à 4 joueurs.
Sur mes autres parties, c'est le joueur qui a le mieux optimisé ses actions (à savoir cout minimum, action possible à chaque fois) et qui a équilibré ses bateaux qui a gagné. Je ne sais pas si c'est représentatif, juste c'est ce qui s'est passé.
Ceci dit, je suis d'accord avec Grunt (même si personnellement, j'aime ce jeu), c'est plus un jeu d'opportuniste et d'adaptibilité qu'autre chose.
Romanus
Romanus
Yoo c'est le genre de post que je vais déplacer dans "de la stratégie" si vous n'y voyez pas d'inconvénient... :)


(d'ailleurs si certains sujets devraient si trouver n'hésitez pas à me le signaler!!!)
Grunt
Grunt
Romanus dit:Yoo c'est le genre de post que je vais déplacer dans "de la stratégie" si vous n'y voyez pas d'inconvénient... :)

(d'ailleurs si certains sujets devraient si trouver n'hésitez pas à me le signaler!!!)

En fait palf' quand il trolle, ça se retrouve dans ce forum :P
Romanus
Romanus
C'est clair!!! :kingboulet:
MOz
MOz
palferso dit:Le jeu à 4 étant plus un jeu d'adaptation, toute tentative de mise en place d'une stratégie un peu figée quelle qu'elle soit est à mon avis vouée à l'échec dans cette configuration.

Oui, bien sûr, il faut toujours s'adapter à la configuration tactique d'une partie. Mais justement cela me semble un peu problématique de mettre en place cette stratégie à quatre joueurs. Effectivement, comme tu le soulignes plus bas, il faut jouer en décalé de manière à être prêt à envoyer des bateaux dès le début d'un tour. Mais quand il n'y a pas d'emplacements disponibles, on a beau être premier, on ne peut pas placer ses bateaux (ou du moins pas autant qu'il le faudrait).
palferso dit:Un exemple: un bateau 6 m'a rapporté 12 points puisque j'en ai posé 2 fois au Mozambique; cette escale a été remplie 2 fois me faisant ainsi marquer 16 points au total avec ce type de bateau; un bateau 11 marque au maximum 11 points à la pose (il n'y a que 2 emplacements 11 sur le plateau) et 5 points une fois l'escale remplie soient... 16 points. :wink:

Là, il y a un truc que je ne pige pas. Tu envoies plusieurs fois le même bateau ?
palferso dit:Le truc fort avec les petits bateaux, c'est qu'il te sera plus aisé d'en poser plusieurs vu qu'ils "auto-génèrent" quasiment leur équipage (je me suis même surpris à utiliser Sernigi pour bloquer l'avancée d'un de mes bateaux afin de récupérer un capitaine qui me manquait pour remarquer des points immédiatement derrière).


Effectivement, c'est à prendre en compte.
My top
No board game found
davetness
davetness
palferso dit:Donc, tu marques plusieurs fois des points à chaque fois que tu replaces des bateaux, les gros bateaux au long cours ne marquant qu'une seule fois des points à leur pose. Un exemple: un bateau 6 m'a rapporté 12 points puisque j'en ai posé 2 fois au Mozambique; cette escale a été remplie 2 fois me faisant ainsi marquer 16 points au total avec ce type de bateau; un bateau 11 marque au maximum 11 points à la pose (il n'y a que 2 emplacements 11 sur le plateau) et 5 points une fois l'escale remplie soient... 16 points. :wink: Le truc fort avec les petits bateaux, c'est qu'il te sera plus aisé d'en poser plusieurs vu qu'ils "auto-génèrent" quasiment leur équipage (je me suis même surpris à utiliser Sernigi pour bloquer l'avancée d'un de mes bateaux afin de récupérer un capitaine qui me manquait pour remarquer des points immédiatement derrière).


Moi non plus, je ne comprends pas bien ton scénario.
Comment peux-tu placer 2 fois un même bateau, et dans la même escale ?
Comment remplis-tu 2 fois l'escale avec un même bateau ?
Qu'entends-tu par "auto-générer l'équipage"?

Et aussi, tu ne marques pas forcément que 11 PV + 5 PV pour escale remplie pour un bateau 11, mais à chaque fin de tour, tu peux avoir les PV supplémentaires de la tuile, ou de l'argent (tout dépend des bateaux bien sûr).

Comme disent certains, on ne peut pas vraiment prévoir comment jouer à l'avance, car le système de placement est important, et la partie dépendra beaucoup des autres. Il faut savoir s'adapter, et surtout bien gérer son argent.

Bon, ok, je n'ai fait que 2 parties. Pour la première, j'avais raté un point sur la règle, ce qui nous a fait perdre pas mal de PV.
La première partie, que des petits bateaux, j'ai perdu. La seconde, j'ai mixé, mais je me suis surtout concentré sur le placement de mes bateaux au niveau des escales. Et là, ça a beaucoup mieux marché.
Mais bon, il y a tellement de possibilités différentes...
My top
No board game found
Default
MOz
MOz
davetness dit:Qu'entends-tu par "auto-générer l'équipage"?


Si tu envoies un bateau sur la deuxième ligne, tu récupères en bonus un marin. Si ce projet ne t'avait coûté qu'un marin, alors c'est comme s'il ne t'avait rien coûté en terme de marin. En quelque sorte, ce bateau a auto-généré son propre équipage.
My top
No board game found
palferso
palferso
davetness dit:Comment peux-tu placer 2 fois un même bateau, et dans la même escale ?

Je me suis mal exprimé. Quand je parlais d'un bateau 6 que je mettais 2 fois, je me référais juste à la valeur du bateau. Il fallait effectivement lire 2 bateaux de valeur 6, un posé avec un 5 et un 4 par exemple pour remplir l'escale et l'autre posé dès le tour d'après sur les places libérées par la navigation.
davetness dit:Et aussi, tu ne marques pas forcément que 11 PV + 5 PV pour escale remplie pour un bateau 11, mais à chaque fin de tour, tu peux avoir les PV supplémentaires de la tuile, ou de l'argent (tout dépend des bateaux bien sûr).

Oui. De ce point de vue d'ailleurs, les nombreux petits bateaux plus facilement injectables peuvent rapporter plus que quelques gros navires...
Grunt dit:
Romanus dit:Yoo c'est le genre de post que je vais déplacer dans "de la stratégie" si vous n'y voyez pas d'inconvénient... :)
(d'ailleurs si certains sujets devraient si trouver n'hésitez pas à me le signaler!!!)

En fait palf' quand il trolle, ça se retrouve dans ce forum :P


:lol: :^: :mrgreen:
My top
No board game found
witold
witold
Les résultats des parties auxquelles j'ai participé étaient très serrés, comme ceux des parties recensées ci-dessus. Les stratégies avaient pourtant été choisies différentes. Personnellement, j'ai tendance à passer le premier tour à faire la razzia de marins + les personnages et à délaisser la première fournée de projets apparemment moins intéressants. Mais ceux qui envoient en mer dès le premier tour semblent s'y retrouver tout aussi bien.
My top
No board game found
palferso
palferso
MOz dit:
palferso dit:Le jeu à 4 étant plus un jeu d'adaptation, toute tentative de mise en place d'une stratégie un peu figée quelle qu'elle soit est à mon avis vouée à l'échec dans cette configuration.

Oui, bien sûr, il faut toujours s'adapter à la configuration tactique d'une partie. Mais justement cela me semble un peu problématique de mettre en place cette stratégie à quatre joueurs. Effectivement, comme tu le soulignes plus bas, il faut jouer en décalé de manière à être prêt à envoyer des bateaux dès le début d'un tour. Mais quand il n'y a pas d'emplacements disponibles, on a beau être premier, on ne peut pas placer ses bateaux (ou du moins pas autant qu'il le faudrait).


On est d'accord: il faudra s'adapter.

Ce que je vois à présent c'est que Vasco est un jeu hyper équilibré où toutes les options sont viables. A partir du moment où, seul petit doute que j'avais et que j'ai pu donc éluder, les petits bateaux sont compétitifs par rapport aux gros, tout absolument tout est compétitif et concurentiel à ce jeu et le moindre projet, le moindre marin, le moindre emplacement de navigation, la moindre escale, le moindre sou et le moindre personnage seront une source potentielle d'intérêt et d'affrontement. Tout ceci couplé au système génial de résolution des actions et on se trouve face à un jeu fantastique qui génère à partir d'un nombre d'éléments limités (4 types d'action) une réflexion et des problématiques incessantes et virevoltantes. Après, je ne dis pas que l'on ne s'en lassera pas (je me suis bien lassé d'Antiquity) mais on est de toute évidence face à un grand jeu bien plus original et fin qu'il n'y parait de prime abord.
My top
No board game found
MOz
MOz
Partie à quatre cette après-midi. J'ai tenté la stratégie "petits bateaux" et me suis pris une belle déculottée. Alors, je l'ai probablement mal jouée, mais, comme je le craignais, il n'y avait pas la place. Il ne m'a jamais été possible de me mettre en situation d'envoyer plus d'un seul bateau en une action (et donc plus de deux bateaux par tour). Dans ces conditions, impossible de rivaliser avec les gros bateaux adverses et le score final est sans appel.
My top
No board game found
palferso
palferso
MOz dit:Partie à quatre cette après-midi. J'ai tenté la stratégie "petits bateaux" et me suis pris une belle déculottée. Alors, je l'ai probablement mal jouée

Certainement. :wink: Moi, je l'ai rejouée de manière moins intégriste que la première fois et j'ai à nouveau gagné. Même plus panachée (l'adaptation aux circonstances), ma stratégie était nettement plus fortement teintée petits que gros.
MOz dit:comme je le craignais, il n'y avait pas la place. Il ne m'a jamais été possible de me mettre en situation d'envoyer plus d'un seul bateau en une action (et donc plus de deux bateaux par tour). Dans ces conditions, impossible de rivaliser avec les gros bateaux adverses et le score final est sans appel.


C'est clair. Tu n'as pas su t'adapter et/ou mettre en place le décalage qui t'aurait permis de placer au bon moment tout en préparant grace à la navigation une rotation effective de tes bateaux pour "t'assurer" un replacement fréquent sur les emplacements qu'ils venaient de libérer (on remarque des points et on reprend des cadeaux). Encore une fois, Vasco est un jeu d'adaptation aux circonstances. La souplesse et la capacité de savoir réagir aux aléas, aux "vents contraires", seront toujours décisifs à ce jeu et une stratégie figée toujours quasi forcément vouée à l'échec (surtout à 4). Maintenant, abstraction faite des conditions propres à chaque partie, les petits bateaux sont en soi au moins aussi rentables que les gros (si ce n'est plus et c'est bien pour cela, entre autres, qu'ils ont moins d'emplacements à leur disposition), c'est une absolue certitude. Enfin, ceci étant dit, il va de soi qu'aucune option à ce jeu ne sera forcément gagnante (et c'est tant mieux car si on en venait à découvrir que les petits bateaux gagnent tout le temps, ce serait malheureux...), la méchanceté intrinsèque du jeu, l'interraction, la maîtrise de la phase de navigation et la tuile Vasco entre autres étant des facteurs décisifs à constamment jauger avec finesse.
My top
No board game found
palferso
palferso
Nouvelle partie à 3 hier soir avec Meeeuuhhh et Tyrion. Ce fut une boucherie. J'ai été détruit à l'avant dernier tour sur un seul coup mal anticipé de ma part alors que j'étais en course pour la victoire. Tyrion a fait une grande partie et il empoche une quantité énorme de points à la fin grace à un vrai coup de génie auquel je n'avais pas pensé: pour s'assurer de naviguer en premier il prend un très petit numéro qui n'était pas dans ses moyens économiques par rapport aux chiffres positifs qui restaient à venir (grande chance d'avoir du +2 ou le +3) et à ses 3 misérables réals en poche; coup de poker? Que neni... Il reprend un petit numéro inférieur à son numéro précédent et vient bloquer un emplacement qui aurait pu nous intéresser en n'ayant aucunement l'intention de faire l'action avec ce pion: il récupèrera de l'argent pour lui permettre d'effectuer son action expédition. C'est ce qui se passera à la révélation de la tuile Vasco: il prendra son argent manquant avec son premier numéro avant de naviguer avec le suivant et d'empocher un nombre de points formidable (il finira avec une bonne trentaine de points d'avance soit pas loin de ce qu'il a empoché au dernier tour...). En anticipant un peu ceci, M. Meeeuuhhh qui avait besoin d'une action avant de pouvoir aller naviguer aurait sans doute pu un peu l'embêter (mais pas l'empêcher de gagner).

Vasco est un jeu qui me surprend à chaque partie: intense, original, virevoltant, tendu, violent. C'est un poids moyen-lourd parfait! Mon jeu préféré depuis longtemps. :pouiclove:
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Une nouvelle partie hier, commentée ci-dessous. Je joindrai ce soir quelques photos.

Vasco da Gama : Un jeu où on manqua encore plus d'argent, puisqu'au premier tour, la première action gratuite fut la n°15 et que, 4 tours 5, la variation fut positive. Quand on joue à 4, ça fait mal.
En plus, je rate (presque) complètement mon deuxième tour, me plaçant rapidement en zone d'expédition mais en m'apercevant que je ne disposait pas de capitaine, soit une action à l'eau. En plus, je me fais piquer Alvares et de 2e, je passe dernier dans l'ordre du tour !
Je décide alors de jouer à flux tendu, ne recrutant que les marins nécessaires et en choisissant avec parcimonie mes bateaux. Je réussis ainsi à envoyer au quatrième tour un bateau à Calicut et 2 autres à l'escale précédente. Un dernier bateau envoye au dernier tour et je termine la partie avec un seul marin non utilisé. Je m'impose grâce à mes 15 pts de Calicut et à mes 2 actions "inutiles" du dernier tour, où j'ai récupéré de l'argent.
Le joueur ayant terminé à le dernière place n'a utilisé que 2 capitaines de toute la partie : s'il a terminé assez loin, il y a peut-être quelque chose à approfondir de ce côté.
My top
No board game found
polo_deepdelver
polo_deepdelver
Comme promis, les images (cliquables pour les afficher en grand) de la partie d'hier :


Juste avant la résolution des actions du premier tour, on compte visiter toutes les zones avant l'expédition. J'ai préféré assurer en prenant des numéros élevés, à part au personnage (je paierai 7 pour gagner 9). Mais la première action gratuite à 15 nous met d'emblée dans une situation délicate.


A la fin du tour 3, j'ai pu envoyer deux bateaux à Malindi, dont les bateaux vont aller à Calicut au tour suivant (la navigation vient d'avoir lieu), je fais donc une bonne remontée au score. Je prépare déjà mes derniers tours (j'ai un bateau 7 à 2 pts, mais nécessitant 4 marins) et visant Alvares au tour 4, que je décrocherai.

Pour lancer mon dernier bateau au tour 5, j'ai absolument besoin de marins oranges. Malheureusement, ils arriveront tard à l'approvisionnement (uniquement les alcôves les plus à gauche); je me positionne donc rapidement dans cette zone, en étant deuxième à agir, ce qui me permet d'envisager sereinement le recrutement. Abec ma deuxième action, j'expédie, mes dernières actions me serviront à récupérer de l'argent en passant.


Avant la dernière phase de navigation, on peut admirer mon positionnement important à Calicut.


Et la situation finale, avec les scores finaux, où je m'impose avec6 pts d'avance.
My top
No board game found
MOz
MOz
palferso dit:Certainement. :wink: Moi, je l'ai rejouée de manière moins intégriste que la première fois et j'ai à nouveau gagné. Même plus panachée (l'adaptation aux circonstances), ma stratégie était nettement plus fortement teintée petits que gros.


J'ai joué ma première à partie à trois hier. A trois, cette stratégie est effectivement tout à fait viable et même pas très dur à mettre en place. Par contraste, cela confirme ce que je disais plus haut : il n'y a pas (ou alors très rarement) la place de la jouer à quatre.
My top
No board game found
Default
Pyjam
Pyjam
La seule fois où j'ai tenté la stratégie petits bateaux à 3, j'ai pris une branlée. Le problème c'est que les gros bateaux et les destinations lointaines, et en conséquence les PV qu'ils rapportent, sont distribués à seulement deux joueurs, et que ce qu'ils ont gagné à deux a dépassé de beaucoup ce que j'ai gagné avec mes petits bateaux.
My top
No board game found
limp
limp
pyjam dit:La seule fois où j'ai tenté la stratégie petits bateaux à 3, j'ai pris une branlée. Le problème c'est que les gros bateaux et les destinations lointaines, et en conséquence les PV qu'ils rapportent, sont distribués à seulement deux joueurs, et que ce qu'ils ont gagné à deux a dépassé de beaucoup ce que j'ai gagné avec mes petits bateaux.


Avec le pero qui permet d'envoyer les bâteaux bleus et tes bateaux, tu peux monter plusieurs lignes et avoir 11pts avec un bateau de valeur 5 : ça peut passer... (je pense à ma dernière partie à trois là)