Von : fandg | Sonntag, 8. September 2019 um 13:30
fandg
fandg
Les voyages de Marco Polo, Bruges , Catane , il en existe des tas !

quels sont vos jeux de plateaux devenu des classiques que vous ressortez souvent malgrĂ© les annĂ©es qui passent 😉
My top
No board game found
Kane
Kane
Bonsoir,

Alors je me lance :

Space Hulk (surtout en campagne),
Res Publica Romana,
Fief,
Tigre et Euphrate,
Junta,
Age of Steam,
Cuzco...

VoilĂ  voilĂ ...

 
pingouin
pingouin
  • 7 wonders (depuis 2010)
  • Coloretto (depuis 2011)
  • Dominion (depuis 2012)
  • DC Comics deckbuilding game (depuis 2013)
  • Hanabi (depuis 2011)
  • Love Letter (depuis 2013)
My top
No board game found
fdubois
fdubois
  • 7 wonders duel
  • Bora Bora
  • Brass:Lancashire
  • Caylus
  • De Vulgari Eloquentia
  • Forbidden Stars
  • GaĂŻa Project
  • Kanban
  • Keltis
  • Goa
  • Jaipur
  • Madeira
  • Marco Polo
  • Mombasa
  • Navegador
  • Puerto Rico
  • Ra
  • Terraforming Mars
  • Tigre & Euphrate
  • Troyes
  • Tzolk'in
  • Twilight Struggle
  • Vinhos
Marzoki
Marzoki
  • Troyes
  • Bruxelles 1893
  • Shakespeare 
  • Arboretum
  • OrlĂ©ans 

Et dans une moindre mesure car ça fait moins de deux ans que je les ai, mais qui ne s'essoufflent pas:
  • Scythe
  • Mage Knight
  • Paper Tales
Cripure
Cripure
Hep, bonjour,

Je ma lance pour 10 jeux :
Les Ă©checs
Small World
Libertalia
Olympos
SDA JCE
Shakespeare
Assyria
The Island
Cyclades
Dungeon Twister
aleph71
aleph71
Les jeux de plateaux (gros jeux) qui sortent souvent : 

Tzolk'in
Seasons
Les chĂąteaux de Bourgogne
Spyrium
Trajan
Nippon
Citrus
Glen More
Troyes
Descendance
Amyitis
Deus
Concordia
Lorenzo
Quadropolis
Keyflower
Isle of Sky
Istanbul

Ceux qui sortent assez souvent en ce moment : Coimbra, Grand austria hotel, Gugong
My top
No board game found
fatmax66
fatmax66
Mission planĂšte rouge
Tikal
El Dorado
Puerto rico
formula D
Les aventuriers du rail
Relic
Ethnos 
king of Tokyo
My top
rodshin
rodshin
7 Wonders : Toujours un classique Ă  nombreux et quand on veut pas trop se prendre la tĂȘte

Terraforming Mars : Qui a le mĂȘme slot que 7 Wonders mais qu'on veut un peu plus de plaisir sur la durĂ©e :)

Libertalia : On est 6, on veut un jeu un peu pupute, Libertalia est toujours la

Le TrĂŽne de fer (1ere et 2nd editions) : On veut faire un gros jeu, oĂč on chouine, il rĂ©pond toujours prĂ©sent (encore plus quand on est Lannister!)

Koryo : Une petite partie de cartes entre habitués

Le roi des nains : Ce jeu de pli est parfait avec la famille et sort toujours aussi bien en enchainant les parties et quĂȘtes en point nĂ©gatifs!

 
Kristovm
Kristovm
Root


>> je suis déjà partit blush









Plus sérieusement ça ne fait que 7 ans que je joue réguliÚrement , alors liste assez courte

- Zombicide (2012)
- Shakespeare (2014)
- Deus (2014)
- Concordia (2014)
- Splendor (2014)


ensuite sont sur la bonne voie Marco Polo (2015), Great Western (2017), Tzolk'in (acquis en 2016), Porta Nigra (2015), Mombasa (2016)
relacio
relacio
Yo!
Par chez nous il y a :

- Libertalia
- Tobago
- Love Letter
- Minivilles
- Taluva
- Isle of Skye
- Medieval Academy
- Alchimistes
- Zooloretto
- Niagara
- Schotten Totten
- 6 qui prend
- Bohnanza
- Boursicocotte
- Gang of Four
- Bang le jeu de dés
pingouin
pingouin
Kristovm dit :Root


>> je suis déjà partit blush
En mĂȘme temps, ça a la mĂ©rite de souligner qu'il est parfois un peu prĂ©maturĂ© d'Ă©riger au rang de "classiques" des jeux trop rĂ©cents, fussent-ils excellents.

MĂȘme si j'apprĂ©cie beaucoup Codenames et Terraforming Mars (par exemple), ils sont encore trop frais pour que je puisse leur promettre un immense avenir sur la durĂ©e.
My top
No board game found
Jeannot la Pinte
Jeannot la Pinte
Moi ce qui me surprends c'est la présence de Libertalia en tant que classique (jamais joué "Pas taper, pas taper"!)
C'est vraiment si bon que ça ?
relacio
relacio
Jeannot la Pinte dit :Moi ce qui me surprends c'est la présence de Libertalia en tant que classique (jamais joué "Pas taper, pas taper"!)
C'est vraiment si bon que ça ?

En fait c'est pour rĂ©pondre Ă  la demande initiale, les jeux qui sortent souvent malgrĂ© le temps qui passe. Par chez moi il sort et plait toujours. Il est bon et c'est toujours un plaisir d'y jouer mĂȘme si ce n'est pas mon prĂ©fĂ©rĂ©.

rodshin
rodshin
Je peux comprendre mĂȘme si ça fait dĂ©jĂ  2 ans quand mĂȘme pour Terraforming Mars mais pour ma part il a vraiment pris le crĂ©neau du jeu que je sors rĂ©guliĂšrement sans me poser de questions, je veux jouer Ă  un jeu un peu long, je sais que c'est ce jeu que je vais sortir (on doit ĂȘtre Ă  une 30-40 taine de partie de mon cĂŽtĂ©)

Et c'est clairement le seul jeu qui a fait ça sur les récents (Sycthe par exemple que j'aime beaucoup n'est clairement pas devenu un classique que je sors réguliÚrement en famille/amis)

Sinon oui j'avais oublié le 6 qui prend qui reste indemodable
Proute
Proute
Ici, en effet les jeux que l'on sort toujours aprÚs des années sont (et en bien plus léger que les autres intervenants):

Monza (eh oui, mĂȘme aujourd'hui encore on en fait une petite partie nostalgique)
Dominion, grand intemporel chez nous, des parties tous les ans depuis bientĂŽt dix ans
Set
Gang de castors
Kaleidos
Ra the dice game
Love letter
Pickomino
Coloretto
Mystérami Jack l'éventreur
Kingdom builder
Star realms
Race for the galaxy (certes, on a fait une longue pause, mais on l'aime toujours)
Deus
Troyes
Horreur Ă  Arkham (plateau)
Caylus Magna Carta
Noé
Mow
Igel Àrgern
Smash up
Labyrinthe magique
Splendor
Yspahan
Les aventuriers du rail
Dixit
Shadow hunters
Takenoko
6 qui prend
Salade de cafards
Tango de tarentule
Zoff im zoo
The City
JamaĂŻca
L'Auberge sanglante
La gloire de Rome
Puerto Rico
Caylus


Catane cartes (aujourd'hui appelĂ© Catane Duel) et Carcassonne, tout comme certains jeux enfants (RĂŒsselbande, Miaou miaou, Qui l'a vu, Piratatak, Batawaf, Arthur et les minimoys) ont Ă©tĂ© Ă©normĂ©ment jouĂ©s chez nous, mais plus depuis deux ans (voire plus pour les jeux enfants).


J'ai fait au moins 50 parties de presque tous ces jeux, et prĂšs de 400 pour Dominion.
Cripure
Cripure
fatmax66 dit :Mission planÚte rouge
Tikal
El Dorado
Puerto rico
formula D
Les aventuriers du rail
Relic
Ethnos 
king of Tokyo

Bonjour,
Ha oui RELIC excellent
Libertalia souvent cité c'est mérité !

relacio
relacio
Proute dit :...et en bien plus léger que les autres intervenants...

J'aime bien cette parenthĂšse quand on voit dans ta liste par exemple Caylus, Puerto Rico, Troyes...
no

Kristovm
Kristovm
pingouin dit :
Kristovm dit :Root


>> je suis déjà partit blush
En mĂȘme temps, ça a la mĂ©rite de souligner qu'il est parfois un peu prĂ©maturĂ© d'Ă©riger au rang de "classiques" des jeux trop rĂ©cents, fussent-ils excellents.

 

c'était plutÎt pour se "moquer" que je citais Root    (la foire à la nouveauté) 




idem je ne vois pas comment Terraforming Mars  voir Scythe peuvent entrer dans la catégorie, trop jeune, question de point de vue bien entendu

 

Proute
Proute
relacio dit :
Proute dit :...et en bien plus léger que les autres intervenants...

J'aime bien cette parenthĂšse quand on voit dans ta liste par exemple Caylus, Puerto Rico, Troyes...
no

laugh

Disons qu'il y a quand mĂȘme une majoritĂ© de jeux plutĂŽt lĂ©gers.

fatmax66
fatmax66
Cripure dit :
fatmax66 dit :Mission planÚte rouge
Tikal
El Dorado
Puerto rico
formula D
Les aventuriers du rail
Relic
Ethnos 
king of Tokyo

Bonjour,
Ha oui RELIC excellent
Libertalia souvent cité c'est mérité !

RELIC, Oui c est loin d ĂȘtre un jeu super intelligent maos franchement malgrĂ© les annĂ©es il revient souvent sur la table et c est toujours un plaisir.  Âpres j y joue pas toutes les semaines...lol. Mais quand on se met dans l ambiance c est cool.

J avais participĂ© aux playtests de Libertalia. Et je comprend ses nombreuses citations. Vraiment efficace comme jeu. Je comprend d ailleurs pas qu' il n ait pas Ă©tĂ© rĂ©Ă©ditĂ©...Relic va l ĂȘtre lui. En VO sĂ»r je sais pas pour la VF.

My top
driepick
driepick
Scythe
Caylus
HĂ A JCE
Dracomundis
Dungeon Twister
Brass
Blood Rage
Seasons
Conan
RFTG
Boursicocotte
Via Nebula


mais seront des classiques chez moi à coup sur dans ses années : Root, Terraforming mars, Monster lands et Black Angel.
 
My top
No board game found
Alfa
Alfa
Pour moi c’est :
CYCLADES
MR JACK
7WONDERS
TAKENOKO
DIXIT
CODENAMES 
SMALLWORLD
CLANK
SCYTHE
EVOLUTION

 
Cripure
Cripure
fatmax66 dit :
Cripure dit :
fatmax66 dit :Mission planÚte rouge
Tikal
El Dorado
Puerto rico
formula D
Les aventuriers du rail
Relic
Ethnos 
king of Tokyo

Bonjour,
Ha oui RELIC excellent
Libertalia souvent cité c'est mérité !

RELIC, Oui c est loin d ĂȘtre un jeu super intelligent maos franchement malgrĂ© les annĂ©es il revient souvent sur la table et c est toujours un plaisir.  Âpres j y joue pas toutes les semaines...lol. Mais quand on se met dans l ambiance c est cool.

J avais participĂ© aux playtests de Libertalia. Et je comprend ses nombreuses citations. Vraiment efficace comme jeu. Je comprend d ailleurs pas qu' il n ait pas Ă©tĂ© rĂ©Ă©ditĂ©...Relic va l ĂȘtre lui. En VO sĂ»r je sais pas pour la VF.

RELIC : on a joué des parties épiques et mémorables de 2-3 H, tous debout autour de la table !

De la réédition qui m'intéresse. Des changements ? Matériel, rÚgles ?

Merci.

salemome17
salemome17
-agricola
-terra mystica
-kingdom builder
-pandémie
-alhambra

et les futurs :
-terraforming mars
-Orléans
-time bomb
-décrypto
-bang jeu de dés
My top
No board game found
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Bonjour,

Mes classiques :

Tric Trac

Tric Trac
Tric Trac



Cordialement.
Thierry
 
My top
No board game found
Blacksad290
Blacksad290
Chez nous, il sort souvent,

The Island 
Gran Austria hotel
Le Havre
Glen More
Burgle Bros
Altiplano
Jamaica
Vinhos
Abalone
Stratego
Tiwayker
Tiwayker
Classique :

 - Codenames
 - Great Western
 - Les voyages de Marco Polo
 - Tzolk'in : le calendrier Maya
 - Brass Lancashire
 - Le trÎne de fer : le jeu de plateau
 - Lorenzo El magnifico
 - Merlin
 - Lords of Waterdeep : Scroundrels of Skullport (à 2 joueurs)


En devenir ?

 - Root
 - Barrage 
 - Brass Birminghamblush



 
el payo
el payo
Nos classiques ce sont d’une part les jeux auxquels on revient rĂ©guliĂšrement, peut-ĂȘtre simplement une fois par an maintenant mais qui nous ont laissĂ© une forte empreinte donc on sait pourquoi on y revient, quelles sensations on cherche Ă  retrouver; et d’autre part les jeux qui nous servent de rĂ©fĂ©rence quand on dĂ©couvre de nouveaux jeux, les noms qu’on lĂąche (namedrop) dans des phrases du genre « ah c’est comme dans Dominion ! ».

Ce ne sont peut-ĂȘtre pas les prĂ©curseurs ni les vrais classiques du genre mais ce sont nos piliers Ă  nous, ceux auxquels on a beaucoup jouĂ©, ceux qui nous ont marquĂ© ou bien plus simplement les seuls que mon amoureuse connaĂźt parce qu’elle ne traĂźne pas Ă  longueur d’annĂ©e sur le web ludique donc elle n’a pas une culture ludique trĂšs Ă©tendue, elle connaĂźt surtout mes jeux.

VoilĂ  donc des classiques mais qui sont surtout NOS classiques (et c’est en ça que la question du topic est intĂ©ressante) :

CitĂ©s Perdues : Notre rĂ©fĂ©rence de frustration. C’est un jeu qui ne m’emporte pas plus que ça mais mon amoureuse me le redemande rĂ©guliĂšrement : « ça fait longtemps qu’on n’a pas jouĂ© aux aventuriers !! » (oui elle ne se rappelle jamais du nom de ce jeu
 c’est comme Ă  l’ñge de pierre oĂč on rĂ©colte des boulons) et on aime bien. On aime bien aussi Keltis que je trouve beaucoup moins frustrant du cĂŽtĂ© familial du plateau (l’extension au contraire me fait exploser le cerveau, je n’arrive pas Ă  trancher parmi les trop nombreux choix). N’empĂȘche quand on tombe sur un jeu oĂč il faut faire des sĂ©ries ordonnĂ©es (par exemple El Gaucho) hĂ© bien le nom qui tombe c’est CitĂ©s Perdues.
Enfin... « Ah c’est comme les aventuriers !»

Dominion : bon nous ne sommes pas les seuls Ă  comparer le moindre systĂšme de deckbuilding Ă  cette rĂ©fĂ©rence absolue. Impossible de jouer Ă  Clank ni Ă  Great Western Trail (liste non exhaustive) sans penser « tiens cette carte (ou tiens cette action) c’est comme la Cave Ă  Dominion » ou « ça c’est comme les cuivres, il faut les Ă©carter », etc. Difficile de ne pas importer nos rĂ©flexes de Dominion dans ces jeux. Ça peut ĂȘtre insupportable pour les autres joueurs de nous voir sans arrĂȘt amusĂ©s de reconnaĂźtre une mĂ©canique de Dominion dans n’importe lequel de ces jeux (El Dorado, les Charlatans de Quedlinburg, Dice Forge, etc.) Et le pire c’est quand en fin de partie : « ça donne envie de rejouer Ă  Dominion, non ? »

Karuba : Ă  la maison Carcassonne n’a pas vraiment Ă©tĂ© apprĂ©ciĂ©. Donc lĂ  oĂč chez vous j’imagine que vous dites souvent « Carcassonne-like » ou « bon faut connecter les tuiles selon les routes comme Ă  Carcassonne » hĂ© bien chez nous la rĂ©fĂ©rence ne sera pas trĂšs bien comprise.
Mon amoureuse : « ah oui c’est un peu comme le jeu, là
 (elle ne se rappelle pas trop des noms des jeux)
Moi : Carcassonne ? 
Elle : Hein ? Non, le truc avec les aventuriers  »
Moi : Cités Perdues ?
Elle : ah ah arrĂȘte ! Non mais tu sais on y joue avec les enfants

Moi : Oui oui, Karuba. Oui voilà, si tu veux, c’est comme Karuba.

Et puis c’est vrai que c’est un excellent jeu Ă  jouer avec les enfants. Karuba est aussi notre rĂ©fĂ©rence de jeux qui se jouent en duplicate. Ça n’arrive pas souvent qu’on ait Ă  faire la comparaison sur cet aspect-lĂ , car ces jeux ne sont pas si nombreux, mais par exemple Streams (aka Boutabout), voire Augustus, que perso je connaissais avant Karuba, ma famille les ont adoptĂ©s aprĂšs.
Donc pour Karuba en tant que classique Ă  la maison il y a aussi la notion d’ordre de dĂ©couverte qui importe plus que la notoriĂ©tĂ© ou l’antĂ©rioritĂ©.

Perudo : c’est le classique dans le genre de jeu de bluff Ă  surenchĂšres. En jeux qui reposent sur le mĂȘme principe on connait Skull (Skull & Roses), DTC, Fame Us et j’en oublie sĂ»rement un ou deux mais notre classique dont on parle le plus souvent c’est Perudo. Bon, pour ĂȘtre honnĂȘte, une fois sur deux quand on cite son nom c’est quand on s’apprĂȘte Ă  expliquer les rĂšgles de Decrypto : « Alors je vais probablement vous plonger dans un Ă©tat de perplexitĂ© mais ne vous inquiĂštez pas ça va devenir trĂšs clair aprĂšs la premiĂšre manche
 il y a des jeux comme ça, c’est comme Perudo ça fait toujours ça, ça semble super alambiquĂ© mais ça se joue trĂšs bien.»
Un de nos jeux de comptoir prĂ©fĂ©rĂ©s. Un de ceux que de nombreux foyers de notre entourage ont fini par acheter (*). Pour ça aussi le nom ressort assez souvent dans nos conversations : « ah oui on commence Ă  avoir quelques petits jeux maintenant. On s’est achetĂ© Perudo, c’est chez vous qu’on y avait jouĂ©, c’est marrant, nos potes aiment bien. » (en option : « mais c’est difficile Ă  expliquer je trouve»)

(*) Dans cette catĂ©gorie il faut aussi citer : Flamme rouge, The Game, Dominion, 6 qui prend, MystĂšres, Decrypto et les Charlatans de Quedlinburg. Des rĂ©fĂ©rences aussi d’une certaine maniĂšre puisqu’on les trouve chez pas mal de gens autour de nous. Et donc qu’on nous en parle. Et donc qu’on me demande des jeux « un peu du mĂȘme genre ».

The Game et Hanabi : qu’on compare d’ailleurs souvent nous-mĂȘmes l’un Ă  l’autre mais le premier on l’a sorti beaucoup avec tout le monde, le second on sait qu’il nous faudrait un 3Ăšme joueur rĂ©gulier, pas juste quelqu’un de passage qui y jouerait une fois par an. Ce sont mes rĂ©fĂ©rences de jeux coopĂ©ratifs, et souvent j’ajoute que je n’aime pas trop les jeux coopĂ©ratifs. Non pas que je n’aime pas le principe de la coopĂ©ration, au contraire, mais c'est la conception mĂ©canique de ces jeux qui ne me satisfait souvent pas, car chaque joueur n’a souvent qu’une capacitĂ© de jeu partielle, ou bien que c’est du jeu solo Ă  plusieurs, ou je ne sais trop quoi, l’effet leader aussi, bref vous connaissez la chanson. HĂ© bien Ă  The Game ou Hanabi, tous les joueurs ont le mĂȘme potentiel de jeu, les mĂȘmes rĂšgles, chacun peut jouer sa partition Ă  fond, ce sont les informations qui sont fragmentĂ©es, pas les mĂ©canismes. Bref, ces 2 petits jeux sont mes coopĂ©ratifs prĂ©fĂ©rĂ©s et en plus chacun dans son registre est une sacrĂ© rĂ©fĂ©rence.

L’ñge de pierre : parce que c’est un classique et une rĂ©fĂ©rence. Parce qu’on commence souvent par celui-ci, ensuite c’est difficile de sortir un jeu de placement d’ouvrier sans trouver un truc « comme dans l’ñge de pierre ». Et pour ce systĂšme de score des cartes sur fond vert, P(x)=x2, qu’on retrouve dans plein de jeux, Ă  commencer par le jeu ci-dessous (du mĂȘme auteur)


Sankt Petersburg : est un jeu auquel on a beaucoup jouĂ© et qu’on ressort au moins 1 fois par an maintenant. Je ne suis pas un grand consommateur de jeux de tableau de cartes. Il en existe un nombre plĂ©thorique et j’ai l’impression qu’ils se ressemblent tous un peu. Magic, San Juan et 7 wonders (bien diffĂ©rents entre eux - ce sont plutĂŽt les moultes autres jeux qui ressemblent soit Ă  l’un soit Ă  l’autre de ces 3 jeux), ils feraient peut-ĂȘtre de meilleurs classiques dans ce genre assez large. Chez nous notre classique c’est Sankt Petersburg. Et ce systĂšme de rĂ©serve limitĂ©e Ă  3 cartes on le retrouve Ă  droite et Ă  gauche (les ChĂąteaux de Bourgogne par exemple), chaque fois moi je pense Ă  Sankt Petersburg. Ce n’est peut-ĂȘtre pas lui qui a introduit ce principe mais moi je l’ai dĂ©couvert avec ce jeu. Encore une fois ce n’est pas une question d’antĂ©rioritĂ©. Dans le mĂȘme genre on aime Ă©normĂ©ment « les ChĂąteaux de Bourgogne, le jeu de cartes ». On l'aime mĂȘme peut-ĂȘtre davantage, mais notre classique c’est l’autre. On l’a dĂ©couvert avant, on y a jouĂ© et rejouĂ© un paquet de fois avant, et c’est au second qu’on trouve des similitudes avec le premier (pas l’inverse).

Seasons : ah non ! Oubliez tout ce que je viens d’écrire au paragraphe prĂ©cĂ©dent. Sankt Petersbourg est un jeu de gestion financiĂšre et de dĂ©veloppement Ă  base de collection de cartes. Rien Ă  voir avec Magic et la profusion de jeux de tableau de cartes avec combos qui lui ressemblent plus ou moins et mĂȘme de loin. Notre rĂ©fĂ©rence Ă  nous dans le genre c’est Seasons. VoilĂ . Pardon, j’ai racontĂ© n’importe quoi ci-dessus. Mais ça reste juste quand mĂȘme
 enfin bref.

Patchwork : notre classique des jeux qui se jouent tranquillou et qu’on a forcĂ©ment envie de jouer avec un thĂ©. C’est la meilleure catĂ©gorie pour le dĂ©finir, je trouve. Bon il y en a plein de jeux dans cette catĂ©gorie mais celui-lĂ  il a installĂ© un rapport olfactif entre lui et nous. Quand on me propose de jouer Ă  Patchwork, je me demande d’abord si j’ai envie de menthe poivrĂ©e et de cannelle avant de rĂ©pondre. C’est une catĂ©gorie qui en vaut une autre. A mon avis c’est bien mieux que la catĂ©gorie « jeu Ă  deux » parce que de nos jours tous les jeux se jouent Ă  deux. Il y a des jeux qui sont meilleurs Ă  3 ou 4 joueurs qu’à 2 mais ils sont quand mĂȘme trĂšs bons Ă  2 joueurs; souvent tout aussi bons que Patchwork, bien meilleurs que CitĂ©s Perdues ou JaĂŻpur ou je ne sais quel autre jeu spĂ©cifiquement prĂ©vu pour 2 joueurs qu’on voit citĂ©s inlassablement dans des sujets du forum dĂ©diĂ©s aux jeux Ă  deux joueurs. Bref, je ne dirai jamais que Patchwork est un des meilleurs jeux dans la catĂ©gorie « jeux pour deux joueurs ».
En tout cas c'est une rĂ©fĂ©rence qu’on utilise avec mon amoureuse quand on parle de ce mĂ©canisme d’ordre du tour selon le temps dĂ©pensĂ©. Vous savez de quoi je parle si vous connaissez Patchwork. Ou si vous connaissez ThĂšbes. On aime aussi beaucoup ThĂšbes. On utilise alĂ©atoirement l’un ou l’autre comme rĂ©fĂ©rence pour ce mĂ©canisme. Mais Ă  Patchwork la dĂ©pense de temps est plus tendue et il y a moins de choses Ă  faire dans un tour, et les choix de piĂšces et souvent plus crucial qu’un choix de cartes dans ThĂšbes. Donc encore une fois tant pis pour l’antĂ©rioritĂ© mais Patchwork concentre mieux la tension autour de ce mĂ©canisme, selon moi.

Puerto Rico : classique d’entre les classiques. Pour moi aussi c’est une pierre angulaire. RĂ©fĂ©rence parmi les jeux Ă  choix de rĂŽles, oĂč l’ordre du tour est crucial, rĂ©fĂ©rence parmi les jeux de dĂ©veloppement avec tableau de tuiles ou de cartes combinatoires, rĂ©fĂ©rence parmi les jeux Ă  interactions et coups vaches oĂč l’on joue plus souvent contre les autres que pour soi-mĂȘme, rĂ©fĂ©rence parmi les jeux de stratĂ©gies, etc.
Et c’est, avec Dominion, le nom de jeu qui sort le plus souvent quand j’échange avec quelqu’un un peu connaisseur qui me demande le genre de jeux que j’aime. Parce que c’est un classique connu presqu’autant que Catane qui me correspond moins, et plus que les chĂąteaux de Bourgogne, Un monde sans fin, Grand Austria Hotel ou Haspelknecht (si si).

MystĂšres : dans le genre de jeux de devinettes mais oĂč il faut trouver des mots de façon subtile et pernicieuse c’est notre classique. Je suis incapable de dire si je lui prĂ©fĂšre Linq (un autre jeu oĂč il faut trouver des mots qui ont un rapport mais sans que le lien soit trop Ă©vident) mais tout le monde dans mon entourage prĂ©fĂšre MystĂšres, et j’y ai beaucoup fait jouer, j’en ai fait acheter beaucoup autour de moi. Depuis, Decrypto est sorti et il amuse tout mon entourage aussi bien que MystĂšres et en plus il me fait oublier ma frustration de ne pas rĂ©ussir Ă  sortir Linq. Je ne parle pas de Codenames qui nous a moins plu. Decrypto c’est mon chouchou, c’est le meilleur. Mais MystĂšres a tellement longtemps Ă©tĂ© seul dans nos coeurs sur ce registre, que notre classique c’est lui.

Troyes : notre gros jeu classique. Le jeu prĂ©fĂ©rĂ© de mon amoureuse, celui qu’elle ne se lasse pas de me rĂ©clamer rĂ©guliĂšrement. Quand on parle de nos jeux Ă  des invitĂ©s en parcourant nos Ă©tagĂšres, on dit souvent : « VoilĂ  on a toutes sortes de jeux, des jeux pour jouer en famille et des trucs un peu plus pour adultes amateurs. Bon aprĂšs on a aussi des gros jeux complexes qu’on ne proposera qu’à des gens vraiment motivĂ©s, comme celui-lĂ , Troyes, qui est vraiment bien mais qui fait bien chauffer les neurones. » Je n’en ai pas tant que ça dans cette gamme de complexitĂ©. C’est celui-ci dont le nom ressort le plus souvent quand on cite ce qu’on a de plus complexe, pas Caylus qu’on ne possĂšde pas, ni Great Western Trail qu’on a depuis trop peu de temps, ni Tigre et Euphrate et Grand Austria Hotel que je trouve personnellement plus accessibles et moins sĂ©duisants. Troyes c’est notre rĂ©fĂ©rence de gros jeu, voilĂ . Et ses mĂ©canismes sont suffisamment inĂ©dits et marquants pour en faire un classique.

Un monde sans fin : un jeu auquel on a beaucoup jouĂ© et chaque fois Ă©normĂ©ment apprĂ©ciĂ©. C’est trĂšs chaotique. Il y a des parties oĂč ça construit beaucoup, des parties oĂč ça voudrait construire beaucoup mais les bĂątiments ne sortent pas donc il faut se rabattre sur la mĂ©decine, des parties oĂč la peste tourne un peu court, des parties oĂč une espĂšce d’enfoirĂ© d’adversaire Ă  toujours les bons Ă©vĂ©nements quand ça l’arrange, des parties oĂč on se demande pourquoi on sert toujours les bonnes ressources aux autres et pas Ă  soi, etc. Et en plus il n’y a pas cinquante stratĂ©gies possibles : pour marquer des points c’est mĂ©decine ou construction, et pour se dĂ©velopper il faut toujours construire rapidement 2 maisons. VoilĂ .
Mais ce qui est illimitĂ© dans ce jeu c’est le potentiel d’emmerdement du jeu, la loi de Murphy faite jeu. Et nous on adore. On adore parce que c’est trĂšs amusant. Moi j’adore, mon amoureuse adore, ma fille adore. C’est notre classique du kubenbois amusant. Mais ce n’est pas amusant uniquement parce que c’est chaotique : c’est aussi une tension dans la main de cartes action, avec de vrais choix. Il faut bien jouer pour s’en sortir. On va lutter contre le sort et les bĂątons dans les roues, mais on va toujours trouver Ă  s’en sortir. Ça c’est vachement plaisant. C’est juste que pour gagner il faudra s’en sortir mais en mĂȘme temps marquer plus de points que les autres.
Moi c’est avec ce jeu que j’ai dĂ©couvert un systĂšme de tribut trĂšs cool : Ă  chaque fin de manche il faudra ĂȘtre capable de fournir un tas de trucs Ă  remettre dans la rĂ©serve, un tas de trucs qu’on aura parfois juste assez d’actions pour obtenir, sous peine de morfler vraiment.
En vĂ©ritĂ© j’avais dĂ©jĂ  jouĂ© Ă  Kingsburg oĂč il se passe un peu pareil. Mais dans Un monde sans fin, malgrĂ© le portrait bien chaotique que j’en ai dressĂ©, c’est moins sujet Ă  l’alĂ©a. On lutte et on sait qu’on va y arriver, mais en luttant, en renonçant (ou non) Ă  des actions lucratives. Ça ne risque pas de passer sur un jet de dĂ©.
J’ai retrouvĂ© ce systĂšme de tribut dans Grand Austria Hotel, dans Lorenzo il magnifico, et j’en oublie sans doute (ah oui, Haspelknecht !). Mais chez nous on appelle ça un systĂšme « comme dans un Monde sans fin ». Chacun sa culture ludique. Chacun ses rĂ©fĂ©rences. Chacun ses classiques.

Zooloretto : c’est aussi un de nos classiques. On y a pas mal jouĂ© et on y revient rĂ©guliĂšrement. C’est moi qui pousse un peu parce que je l'aime bien, mais tout le monde y joue avec plaisir : mon pĂšre, mon amoureuse, et les enfants (les deux). RĂ©cemment on a commencĂ© Ă  citer pas mal son nom depuis qu’on a commencĂ© Ă  jouer Ă  Imhotep (trĂšs bon jeu) car ils ont en commun le fait de prĂ©parer des lots (des camions pour Zooloretto ou des bateaux pour Imhotep) dont on ne contrĂŽlera pas forcĂ©ment oĂč ils Ă©choueront (dans le zoo de quel joueur pour Zooloretto, dans quel site pour Imhotep oĂč chaque site a un systĂšme de score diffĂ©rent). C’est Ă  dire que selon le rĂ©sultat ça fera plus ou moins nos affaires donc l’idĂ©al est prĂ©parer des lots qui fonctionnent selon plusieurs scĂ©narios. Ce systĂšme de lots Ă  prĂ©parer ça peut faire penser Ă  Shitenno ou San Marco. Mais c’est un peu diffĂ©rent. Plus simple, plus fluide, plus au fil du jeu. En ce qui concerne Zooloretto c’est hĂ©ritĂ© d’un tout petit jeu de cartes (Coloretto). Moi je prĂ©fĂšre Zooloretto Ă  Coloretto parce qu’il ajoute une couche de gestion de ces enclos de stockage. TrĂšs amusant. Un classique familial chez nous.

JamaĂŻca : en classiques familiaux, parce que c’est une question qu’on nous pose assez rĂ©guliĂšrement, je recommande bien volontiers Les aventuriers du rail ou JamaĂŻca. C’est moins risquĂ© que Zooloretto qui est un coup de coeur plus personnel (comme le vieux "Tour du monde en 80 jours" de Michael Rieneck que j’aime dĂ©cidĂ©ment beaucoup - c'est l'auteur de "Un monde sans fin"), ça plait Ă  tous les coups. Ces deux jeux-lĂ  sont aussi parmi nos classiques. Comme tout le monde non ? JamaĂŻca c’est quand mĂȘme trĂšs trĂšs amusant quand on joue au moins Ă  quatre joueurs. Et c’est magnifique (on ne le dira jamais assez
) Un peu alambiquĂ© sur certains points de rĂšgles, ce qui doit nuire un peu Ă  son universalitĂ©, mais ça devrait faire vachement plus envie dans les familles qu’un Azul, non ?

Kingdom Builder : on aime bien y revenir rĂ©guliĂšrement. Je n’ai jamais eu de pĂ©riode Kingdom Builder pendant laquelle j’ai eu envie d’en enchaĂźner 15 parties, une chaque jour. (C'est pourtant le cas de la plupart de mes autres jeux.) Mais en tout cas pour moi c’est un classique. Un pur jeu de placement tactique, avec contraintes de pose et territoires. C'est un jeu qui propose quelque chose de super Ă©vident, mais il faut essayer de contourner les contraintes pour parvenir Ă  ses fins. C’est trĂšs trĂšs bien, c’est tendu, ça enchaĂźne, on peut faire des combos. C’est agrĂ©able visuellement et au toucher, c’est bien produit
. Que dire ? Ah si : le thĂšme est un peu ridicule. Mais c’est quelque chose qui ne compte pas beaucoup pour moi.
Donc Kingdom Builder c’est mon classique jeu de placement. Je le prĂ©fĂšre Ă  "Durch die Wuste" auquel Kingdom Builder peut parfois ressembler selon les objectifs en jeu. Ah oui, parce qu’en plus Kingdom Builder est trĂšs changeant : selon les objectifs tirĂ©s en dĂ©but de partie on ne cherchera pas Ă  se placer et Ă  s’étendre de la mĂȘme maniĂšre sur la carte et les territoires, et donc on jouera diffĂ©remment. Il peut ainsi mĂȘme se transformer en jeu de majoritĂ© selon les occasions. Et je le prĂ©fĂšre alors Ă  d'autres jeux de majoritĂ© comme China ou Clans qui sont pourtant pas mal du tout.

Carolus Magnus : des jeux de majoritĂ© il y en a plein et ils ont parfois tendance Ă  se ressembler trop. Il faudrait que je rejoue Ă  Mykerinos qui m’avait une trĂšs bonne impression. En attendant il y en a quelques-uns que j’aime mieux que d’autres mais s’il faut en choisir un seul ce sera Carolus Magnus. Un de mes premiers jeux. Ça compte sĂ»rement. Mais il n’y a pas que ça, ce jeu est vraiment puissant. Mon classique Ă  moi des jeux de majoritĂ©.

Les chĂąteaux de Bourgogne : il faut un Feld dans la liste pour faire un peu sĂ©rieux, non ? Je ne suis pas sĂ»r. De toute façon celui-ci n’est pas un jeu trop sĂ©rieux. C’est vraiment un jeu allemand amusant, si tant est qu’on sait s’amuser Ă  gĂ©rer des dilemmes et des prioritĂ©s, Ă  couper l’herbe sous le pied de ses adversaires, Ă  chercher quelles actions fera marquer 1 petit point de plus que de nombreuses autres options.
Oui, bon, ce dernier point ne semble pas hyper amusant
 tant pis pour moi, j’avoue : j'aime les jeux à l’allemande.
Ah mais attention on n’est pas du tout dans du jeu pour gros costauds du ciboulot ! C’est presque familial (ça le serait s’il y avait moins de rĂšgles et de maniĂšres de marquer des points
), il y a des tirages, des jets de dĂ©s, et Ă©normĂ©ment d’opportunisme. C’est ça que j’aime : l’opportunisme. C’est du jargon de joueur hein. En vrai ĂȘtre opportuniste c’est vilain. Relisez toute la liste en remontant mon message, vous verrez de l’opportunisme partout je crois (je ne vĂ©rifie mĂȘme pas
).
HĂ© bien Les ChĂąteaux de Bourgogne c’est la fĂȘte quand on a les goĂ»ts que j’ai. Le jeu sur les plateaux personnels est contraignant, serrĂ©, propice au dĂ©veloppement et Ă  des combos pour ĂȘtre plus efficace, plus rapide. Le jeu sur le plateau central est opportuniste et propice Ă  interactions parce que pour bien jouer il faut lever les yeux de son petit plateau perso.
Il y a les dĂ©s qui font pester. Et puis il y a des petits systĂšmes pour contourner les alĂ©as des dĂ©s. Bref comme beaucoup de jeux Ă  l’allemande de ce genre, le jeu crĂ©Ă© des dilemmes et des contraintes et permet de trouver des solutions pour s’en affranchir, et ça c’est super satisfaisant. Les ChĂąteaux de Bourgogne, c’est mon classique dans le genre. Un hit Ă  la maison.
 
---

Il faut aussi citer les classiques de mon enfance, du moins ceux qui sont devenus comme les madeleines pour ce vieux Proust et que j’essaye souvent de retrouver au travers de jeux plus modernes et plus aboutis :

Cluedo : pas encore trouvé de remplaçant parfaitement efficace.

Scotland Yard : il y a une dĂ©clinaison pour joueurs adultes passionnĂ©. Ça s'appelle "Lettres de Whitechapel" et c'est un bonheur. Mais pour y jouer avec moi faut aimer jouer entre 4 et 6 heures et attendre de longues minutes entre chaque coups que j’ai fini de dresser chaque dĂ©placement possible, de les tracer sur une carte en mode inspecteur de police psychotique, de rayer chaque hypothĂšse infirmĂ©e, etc. J’adore. C’est unique. C’est un calvaire pour mon amoureuse, mais heureusement qu’elle prend son pied Ă  me regarder prendre le mien.

Intrigues Ă  Venise : voilĂ  c’est le tiercĂ© classique. Il faudrait ajouter Risk aussi, quand mĂȘme.
 
---

Une petite pensĂ©e rapide pour les classiques de mes enfants, ceux qu’à la maison on adore jouer, qui deviendront peut-ĂȘtre leurs madeleines plus tard. Je ne cite pas de nouveau les jeux familiaux dĂ©jĂ  citĂ©s plus haut parmi lesquels ma fille en pratique certains depuis quelques annĂ©es (je l’ai dĂ©jĂ  dit en plus quand c’était le cas), mais je vais citer uniquement les jeux pour enfants auxquels on a beaucoup jouĂ© ou qui font rĂ©fĂ©rence chez nous. Bref, je radote
 nos classiques pour bambins :

Pique Plume : il y aura forcĂ©ment un jeu de mĂ©moire dans les classiques de toutes les familles de joueurs. C’est comme ça si on veut faire jouer nos enfants Ă  4 ans. On en a essayĂ© plusieurs ("la chasse aux monstres" est beaucoup sorti), on a un coup de coeur graphique et conceptuel pour "le labyrinthe magique". Mais celui auquel ils sont le plus fiers de nous mettre la pĂątĂ©e, celui qui gagne donc rapidement un statut particulier, presque mythologique, c’est Pique Plume. « Je gagne toujours Ă  Pique Plume ! », « C’est trop bien Pique Plume, je suis trop forte Ă  ce jeu ! », « Tu te souviens quand tu allais gagner Ă  Pique Plume mais tu as fait une erreur et moi j’ai fait le tour complet des tuiles pour te sauter par dessus ? ».

RĂȘve de trĂ©sors : un jeu Ă©ditĂ© par Oxybul. Oui, et c’est bien. Un bĂȘte jeu de parcours mais c’est mieux que le jeu de l’oie (sans dĂ©conner ?), il faut faire quelques choix et prendre un peu de risque. Ça marche tellement bien que dans ma famille il n’y a pas un neveu qui n’a pas son exemplaire, en plus de celui qui traĂźne chez les grands-parents.

Nom d’un renard : c’est dĂ©jĂ  un classique chez nous parce que c’est coopĂ©ratif, parce que c’est un peu comme Cluedo et Qui est-ce? qui sont dĂ©jĂ  eux aussi de sacrĂ©s classiques, et parce que c’est marrant et trĂšs bien foutu.



VoilĂ  j’arrĂȘte lĂ . J’aurais pu citer d’autres jeux mais j’ai essayĂ© de coller Ă  la question, pas juste de citer mes jeux prĂ©fĂ©rĂ©s. Et puis de toute façon je me suis arrangĂ© pour tout citer dans des digressions ou des comparaisons. 



 
ocelau
ocelau
@el payo : joli, j'ai tout lu si si laugh
 
Janabis
Janabis
el payo dit :Un monde sans fin : Et en plus il n’y a pas cinquante stratĂ©gies possibles : pour marquer des points c’est mĂ©decine ou construction, et pour se dĂ©velopper il faut toujours construire rapidement 2 maisons. VoilĂ .

J'ai aussi tout lu/survolé, mais il y a un point sur lequel je ne suis pas d'accord ... c'est celui que j'ai souligné en gras.
Depuis 2014, sur 30 parties jouées (généralement trÚs souvent à quatre, parfois à trois, une fois à deux), je compte 16 victoires pour 14 défaites (dont 12 fois deuxiÚme) & pourtant, je n'ai jamais, mais vraiment jamais, construit deux maisons.
Bon, d'accord, la seule fois oĂč j'ai essayĂ©, c'Ă©tait pour faire plaisir Ă  ma belle-mĂšre qui me reprochait de toujours faire pareil & de ne jamais faire de maison, chose qu'elle adore faire ... j'ai pas gagnĂ©, mais elle elle n'a jamais gagnĂ© qu'une seule fois comme cela :P

Ce qui me fait dire que pour elle, son grand classique, c'est Un monde sans fin. Pas une seule fois elle ne m'a pas réclamé d'y jouer, c'est SON jeu. Y en a pas d'autre. A part la belote.

Ma femme, elle, c'est Hanabi (ou "Janabis" sans les bouts = "Janabis"), plus de 222 parties ces derniĂšres annĂ©es, mais Ă©galement Mysterium (version originale) qui est SON jeu puisque je crois qu'elle n'a quasi jamais jouĂ© en tant que medium ! Mais derniĂšrement, en moins d'un mois, c'est Welcome qui vient s'installer Ă  la maison. DĂ©jĂ  plus d'une partie un jour sur deux ... son cousin a mĂȘme Ă©tĂ© rĂ©quisitionnĂ© pour nous fournir en quantitĂ© astronomique de plans de quartier.

Sinon, entre elle est moi, il y a Ă©videmment, Les loups-garous de Thiercelieux, le jeu oĂč on s'est rencontrĂ©, depuis, pas une seule rencontre ludique entre amis ne se passe sans plusieurs parties de ce jeu. Mais il y a aussi MON jeu, 13 X 1307, ma crĂ©ation, que l'on ressort quand on veut se faire plaisir & que je sais que je vais y rejouer au plus tard le 13 octobre prochain, c'est comme cela depuis sept ans maintenant & je ne m'en lasse pas.

Sinon, de mon cÎté, Flamme rouge est devenu MON jeu. A chaque fois que le mot "rouge" ou "flamme" est prononcé, des regards se posent sur moi pour voir ma réaction. Vous voulez m'amadouer ? Proposez-moi un Flamme rouge ... Je suis triste ? Proposez-moi un Flamme rouge ... ma belle-soeur n'est pas particuliÚrement fan du jeu, mais elle aime bien y jouer avec moi :D

D'ailleurs, si ce n'est pas à cela qu'on joue, avec elle, c'est plus du Dobble (juste devant Bazar Bizarre). Le jeu qu'elle a en double  (ah ! ah !) exemplaire ...  & moi en double double exemplaire (re : ah ! ah !) ^^

Enfin, comment ne pas évoquer L'escalier hanté !? Un jeu que j'avais acheté par hasard dans un vide-grenier, pour jouer avec mes neveux & les enfants de mes amis, sans trop y croire. Jeu qui finalement sera usé & re-usé par ... tout le monde.

& pour en citer un dixiÚme, le jeu qui ressort inlassablement avec les cousins en fin de nuit jusqu'à 3 ou 5 heures du matin, c'est Pitchcar. C'est devenu un incontournable, avec nos rÚgles maisons, nos compétitions maisons, ...

Bien sûr, je valide tous les choix de ma famille, puisque ce sont mes jeux, mais entre les jeux devenus "classiques" & ceux que l'ont voudraient qu'ils le deviennent, il y a une marche qui est souvent ... trop haute à gravir.

el payo
el payo
Janabis dit :
el payo dit :Un monde sans fin : Et en plus il n’y a pas cinquante stratĂ©gies possibles : pour marquer des points c’est mĂ©decine ou construction, et pour se dĂ©velopper il faut toujours construire rapidement 2 maisons. VoilĂ .

J'ai aussi tout lu/survolé, mais il y a un point sur lequel je ne suis pas d'accord ... c'est celui que j'ai souligné en gras.
Depuis 2014, sur 30 parties jouées (généralement trÚs souvent à quatre, parfois à trois, une fois à deux), je compte 16 victoires pour 14 défaites (dont 12 fois deuxiÚme) & pourtant, je n'ai jamais, mais vraiment jamais, construit deux maisons.
Bon, d'accord, la seule fois oĂč j'ai essayĂ©, c'Ă©tait pour faire plaisir Ă  ma belle-mĂšre qui me reprochait de toujours faire pareil & de ne jamais faire de maison, chose qu'elle adore faire ... j'ai pas gagnĂ©, mais elle elle n'a jamais gagnĂ© qu'une seule fois comme cela :P

J'ai écrit tout ça bien vite et sans me relire, et là quand je jette un oeil sur certains passages je trouve que ça manque de clarté et que ce n'est pas trÚs bien construit (disons que ça a été écrit avec vigueur et enthousiasme).
Alors ok je suis passé vite sur ce point mais pourtant il n'y a pas de contradiction avec ce que tu dis.

Ce que j'aurais dĂ» Ă©crire pour ĂȘtre plus clair, et moins rapide, c'est qu'en plus des deux voies stratĂ©giques succinctes Ă©voquĂ©es pour faire des points de victoires, dans Un monde sans fin il y a aussi un petit axe de dĂ©veloppement possible en construisant des maisons. Et je trouve que si on dĂ©cide d'exploiter cette possibilitĂ© il faut construire rapidement 2 maisons. Ça ne devient rentable qu'Ă  la premiĂšre condition que l'action rĂ©colte soit utilisĂ©e Ă  plein rendement (donc 2 maisons) et Ă  la seconde condition qu'on puisse utiliser rapidement cette action Ă  son plein rendement (idĂ©alement dĂšs la premiĂšre manche, voire la seconde - car il n'y a que 4 manches).

Ça ne m'Ă©tonne pas qu'on puisse se passer de cette possibilitĂ© pour l'emporter. MĂȘme si j'ai tendance Ă  ĂȘtre comme ta belle-mĂšre (entre parenthĂšses - oui c'est bon elles y sont - la belote c'est trop bien).