altorus
altorus
Cet article me parle beaucoup en ce moment. Le constat dans mon entourage ludique complète ou va dans le sens de l'article. Sans vraiment se consulter nous sommes 4 ou 5 gros pledgeurs à ne pratiquement plus pledger. Nos étagères sont pleines de jeux pour la plupart bons voir excellents même si nous avons aussi eu quelques déconvenues.

L'offre ludique nous submerge. Entasser des jeux qui méritent au moins 3 ou 4 parties pour commencer à montrer tout leur potentiel a ses limites. Çà fait de belles étagères ou un gros bordel à la maison mais quand vient le moment de les sortir c'est une autre histoire. Au delà du temps, il y a aussi les règles à assimiler. Passer 45 minutes en début de soirée à apprendre de nouvelles règles pour jouer à un jeu, c'est un petit jeu ou un gros jeu maitrisé de moins auquel on pourrait jouer. Par exemple scythe à 3, on arrive à faire des parties en 1h aujourd'hui. Une partie par semaine en changeant de jeux toutes les semaines on s'est retrouvé à enchaîner : un Feudum, un Lisboa, un Mare Nostrum, un Monbassa, un Scythe, un Agricola, un Caylus, un Great Western, un Mythic Battle, un Terraforming.... à moins d'avoir une mémoire exceptionnelle ou de jouer à tous ces jeux toutes les semaines, je ne vois pas comment on fait. Nous nous n'avons pas trouvé en tout cas.

La question qui suit est : que m'apporte ce nouveau jeu que je vois ? Est ce qu'avec une vingtaine de jeux (ou moins) je ne peux pas assouvir toutes mes envies ludiques ? Les mécaniques sont elles vraiment si innovantes ? La question se pose quand on prend le temps de regarder les jeux qui remplissent nos étagères. On peut avoir envi de craquer pour un jeu avec un super design et un univers accrocheur mais finalement doit on y mettre 75 euros frais de port en plus quand on a déjà son grand frère dans nos étagères mais qu'on a pas pris le temps de le sortir.

Il y a aussi la question des figurines. Partons du principe quelles sont toutes superbes... Même si c'est le cas elles finiront pour la plupart rangées dans une boîte, souvent pas peintes par manque de temps, d'envies, de compétences (si je me loupe sur celle là je vais être dégouté). Si on complète avec l'intérêt du jeu en lui même et bien la question revient : Que m'apporte vraiment ce nouveau jeu ?

Et puis on tend à diminuer nos consommation dans tous les domaines, à apporter un peu de raison dans nos actes quotidien peut être qu’inconsciemment, la diminution de nos achats de jeux en générales (pas seulement sur KS) en est une conséquence.
saroumanjs
saroumanjs
Bravo pour ce com', je suis 100% d'accords! Nombre de projets nous flattent la rétine, nous font rêver aux heures de peintures satisfaisantes à venir. Tout le monde veux avoir une belle étagère remplie de belles boîte histoire que ça fasse beau, d'avoir une collec', d'avoir le choix etc. Mais la vague actuelle est sûrement en train de bien diluer notre temps de jeux disponible et au final pourrait bien sonner le glas de la croissance actuelle du milieu ludique.
Autant il est possible d'enchaîner rapidement de manière plaisante les BD, les films, les séries sans même forcément se rappeler de l'histoire (du coup on peut re-regarder plus tard), autant jouer en profitant à 100% du mécanisme proposé nécessite beaucoup plus de temps, des joueurs disponibles et équitablement expérimentés.

J'ai aussi de gros doutes sur la qualité mécanique/ludique des jeux avec beaucoup de figurines. J'ai vraiment hésité pour Jehanne d'Arc (un comble de l'avoir anglicisé, la pauvre!) mais quand j'ai vu les parties, les explications, mon impression était brouillon, au final je regrette pas d'avoir lâché prise quand je vois les questions de points de règles soulevés sur les forums. Lorsque je vois les vidéos de Mythic Games, j'ai aussi l'impression qu'ils devraient se mettre aux jeux vidéos... Pourtant, j'ai pledgé Batman, pour l'univers, l'expérience sympa de Conan en test et bien sûre les figurines, mais est ce que j'y jouerai autant que 7 wonders? Bref, ça pourrait se finir avec tout un tas de joueurs frustrés de ne pas pouvoir expérimenter assez les jeux aux mécaniques riches, la frustration ça fait vendre, alors on est tiraillé entre nos envies matérialistes, notre porte monnaie et l'envie de ne pas rater un jeu exceptionnel KS-only (7th continent effect).

Je viens exactement de vivre cette expérience en lisant l'article, je n'étais pas au courant du KS Monumental, je guette par curiosté la vidéo de papotache, ça à l'air cool, je regarde le KS, c'est plutôt cher mais ça les vaut, je regarde les vidéos de règles, ouai pas mal mais j'ai l'impression de voir un espèce de myrmès (que j'ai déjà) croisé avec un 7 wonders (oui avec un deck builing en plus), là j'ai le doute, je regarde les avis,
sgtpepere
sgtpepere
Article intéressant mais l'impression que ça me donne, c'est que six mois après les premiers articles, rien n'a vraiment changé.

Il n'y a pas de traits apparents: certains jeux fonctionnent, d'autres pas, qu'on soit sur des formats maousse costauds avec moult figurines ou des jeux plus simples. Qu'on soit indé ou soutenu par un éditeur ayant pignon sur rue ne change pas grand chose en terme de réussite (mais change beaucoup en confort) et les participants, peu importe leur expérience, suivent ou non les projets.

Bref, quoi de neuf dans le monde du KS ?
jmguiche
jmguiche
Je pense qu’il y a un phénomène intéressant. La clientèle des gros jeux KS n’augmente pas, il n’y a plus beaucoup de « primo-backer ». Par contre le nombre de projets augmente. Les entreprises du secteur cherchent à occuper le marché en ayant tout le temps un jeu qui buzz.
Les backers fous vont probablement se calmer, lassitude/saturation, déception (par exemple les figurines de monster slaughter ne sont pas au niveau des attentes semble t il, le ras le bol exprimé par frenchfever17 ci dessous )manque de moyens, constat que les jeux restent dans les boîtes ou sont revendues sans presque être ouvertes, etc.
L’évolution du marché va être intéressante à observer. La tendance va t elle être la même ? Avec un risque d’efondrement. Les entreprises du secteur vont elle savoir se renouveler, comme Monolith a essayé de le faire ? Mais comment ? Les produits eux mêmes vont ils évoluer ? Tout cela n’aurat il été qu’une bulle concernant quelques dizaines de millier de personne dans le monde ?

6 mois, pour observer un marché dont le cycle est de plus de 18 mois (conception du produit, promotion, campagne, fabrication, livraison) c’est bien trop court.
Monsieur Guillaume
Quoi de neuf ? Il y a six mois, j'écarquillais les yeux sur des campagnes qui se cassaient la gueule, en pagaille et par surprise. Le curseur a bougé ! Et maintenant, le curseur a bougé à nouveau, car, même si les planètes semblent alignées et les voyants au vert, ça ne monte plus... ça ne monte plus autant... il y a une nouvelle donne et elle m'interroge... voilà mon neuf à moi dans le monde du KS :)... et comme l'observation se fait depuis quelques années, j'espère ne pas m'être cantonner aux 6 derniers mois sur un cycle de 18, mais suivre une évolution à plus long terme... Et comme l'espoir fait vivre... :)
sgtpepere
sgtpepere
Merci. J'avais visiblement loupé le passage où les projets se plantaient en pagaille. Avec le filtre de l'info choisie, je n'ai pas vu le reste.
jmguiche
jmguiche
M. Guillaume, je répondais à sgtpepere, pas à vous (sur les 18 mois et les 6)
Monsieur Guillaume
Oups... ah ben voilà, je fus eu... conversations croisées, tout ça tout ça... :D je vous présente mes excuses, jmguiche...
jmguiche
jmguiche
Il n'y a pas d'offense. Bien à vous. A bientôt à Cannes.
Gondjo
Gondjo
Certains entrepreneurs ont vécu, à travers Kickstarter, leur "5 glorieuses" comme d'autres d'innovations (cryptomoney, startup et autres). Mais quel est le réel but derrière cette démarche ? Money Money ou réelle iniertie de la création ludique ?Peut-on comparer le projet d'un nouveau créateur de jeu à celle d'une machine de guerre (économique et initiée) rodée ?
frenchfever17
frenchfever17
Super article bien documenté M'sieur Guillaume !
je n'ai pas vu de commentaires des Peintres sur ce reportage, alors j'y mets mon grain de sel sur un aspect dont on parle peu.
tout ces projets KS font parfois entre 1/2 million de dollar ou plus, et très souvent dépasse les 100$ de pledge et qu'ont ils en commun , DES GROSSES FIGS Abominable !
Font partie de ma BLACK LIST tout les jeux dont on a par dessus la tête, avec plein de GROSSES FIGURINES toutes plus moches les unes que les autres mais surtout bourrées de détails dont on se fout royalement pour jouer
ensuite quand une personne nous contacte pour un devis peinture sur un jeu KS , les gens sautent au plafond quand on dit 200 ou 300 euros !
désolé mais je ne travaille pas des dizaines d'heures pour quelques euros
j'ai donc malheureusement décidé de stopper tout projet sur des : Blood Rage, Rising Sun, the Others,Conan,Massive darkness, etc ! la liste EST SI LONGUE ! A BONS ENTENDEURS ! SALUT
Logan
Logan
Bonjour,

Je suis aussi un peintre de figurines et il y a un point dans ce que tu as dit avec lequel je ne suis pas d'accord. Autant les tonnes de figurines qui coûtent des fortunes dans les KS m'énervent, autant peindre une belle fig de jeu bien détaillée reste pour moi un plaisir de peintre à la fois à la réalisation et en jeu. C'est clair que je travaille beaucoup moins une fig de jeu qu'une fig d'exposition, mais justement une figurine très détaillée permet aussi une peinture rapide grâce aux reliefs qui dirigent la peinture et les lavis et qui donne facilement de très bons résultats. J'ai acheté Blood Rage (en boutique !) et je m'amuse beaucoup à peindre les gros monstres. De plus ils donnent vraiment bien sur le plateau. Après c'est clair que des centaines de figs dans un jeu, ça devient juste trop coûteux et bien pénible à peindre.
khanafallen
khanafallen
Je suis d'accord qu'il y a un ou deux KS que j'ai pris en me disant dans le doute ça me fera de la peinture sympa (que à titre personnel) et que les figurine très détaillées sont agréable avec des lavis. Maintenant que j'ai un stock pour 10ans de peinture je lève le pied sur ce genre de projet (enfin presque, j'essaye de me soigner quoi ^^ )
Logan
Logan
Oui, mais pour moi ça dépend du jeu aussi. S'il y a beaucoup de figs, je teste le jeu d'abord avant de peindre. Si je vois qu'il va vraiment me plaire et que je risque de le sortir assez souvent, je me lance dans la peinture. Sinon, je laisse tomber. Derniers exemples en date : J'ai tout peint Star Wars Rébellion, Hannibal, je suis en train de peindre Blood Rage... Par contre je ne peindrai aucune fig de Zombicide qui ne m'a pas vraiment convaincu (en plus les figs sont moches). Mais je suis limite hors sujet puisque je n'ai pledgé aucun de ces jeux et que de toutes façons je ne pledge presque jamais (par principe) et encore moins à cause des figs.
VoitureBille
VoitureBille
Bon article Mr Guillaume, mais la conclusion pour moi tiens à la rationalité d'une partie de l'être humain tout autant qu'à l’irrationalité de l'autre moitié !
J'dis ça , j'dis rien, hein!?!
;-)
Monsieur Guillaume
Ah mais complètement ! Et comme je le suis aussi, humain, j’essaye avec la partie rationnelle de mon être profond d'analyser la partie irrationnelle.
Avec un peu de dureté dans la franchise, si je n’avais aucun soucis de places, d’argents, aucune conscience de mon environnement (planète et humain) ni aucune conscience du poids de mes actes sur plein d’autres paramètres et surtout d’autres personnes, je pledgerai comme un fou pour le simple plaisir de croire à un bon jeu, que j’entasserai en y jouant ou pas à sa réception, en me faisant client/roi/spécialiste/finances/chieur pour combler le vide existentiel de ma vie. Mais « malheureusement », il doit y avoir un « cœur et une conscience » là-dessous, alors j’essaye de faire avancer les choses, en me mettant moi-même en ligne de mire autocritique 🤪😉
Casiodorus Rex
Casiodorus Rex
@Khufu : ça dépend surtout de la qualité du jeu, en fait : s'il me plaît, oui, j'y joue vraiment; sinon ...
Et je visite de temps en temps la page KS de mes pledges non livré pour maintenir l'enthousiasme, c'est important !!!
Clem_Achille
Clem_Achille
Bravo M. Guillaume ! Vous êtes prêt à vous lancer dans une thèse philosophico-sociologico-économico-culturello-ludique.
Avant de vous accorder votre financement (participatif ou non ;_) ) vous devrez plancher sur la citation suivante : « Il n’y a pas une seule bonne manière d’analyser la situation ou de décider, mais plusieurs possibilités. Les situations sont complexes et les décisions rarement simples. Il n’y a pas une réponse vraie ou une réponse fausse.
En revanche, l’analyse de la situation, des difficultés et des enjeux doit être rationnelle, claire et précise. Il est toujours utile de prendre en considération les arguments qui semblent aller à l’encontre de sa propre position, de faire varier les points de vue sur une même situation. Pourquoi autrui a-t-il de bonnes raisons de voir les choses autrement ou de conclure à une décision différente ? Je peux comprendre les arguments d’autrui, même si je ne suis pas d’accord. D’autant plus que cela m’oblige à être clair et précis sur mes propres raisons, qui ne paraissent pas si évidentes à autrui. »
Merci ;-)
Monsieur Guillaume
Merci ! 😉
Pour la citation, je suis complètement d’accord. Et le temps de recherches, d’observations, de lectures et discussions, d’analyses avant d’écrire, et de précautions scripturaires pendant l'écriture de cet article, m’amène à penser que je n’y affirme rien, conscient qu’il y a plusieurs réponses... comme ces définitions de linguistiques pendant mes études qui variaient suivant la position du « définisseur ».
J’ai donc fait mon possible pour y être rationnel, clair et précis dans mon analyse, au niveau par moi souhaité et en corrélation avec l’objectif : un article d’ouverture de réflexions sur TT. Pas moins, mais pas plus non plus. « Il y a mieux, mais c’est plus cher » comme disait ma grand-mère. Mais je peux tout à fait m’améliorer, et c’est tant mieux.
Enfin, et pour terminer de disserter un peu sur cette citation (je veux bien en connaître l’auteur) : Autrui a certainement de bonnes raisons de voir les choses autrement, ce qui conduit à une décidion autre... sinon il le le ferait pas, c’est évident. Et il y a plein d’endroit où ces bonnes raisons et ces décisions autres sont exposées. N'étant qu’en réflexions et pas en soutenance de thèse, je me suis donc octroyé le droit, en citoyen libre et souverain de mon destin à ce moment précis, d’en analyser ce qu’ils en ont de plus humain : leur apparente irrationalité, dans un effort de poser tout bien à plat ! Et cette décision elle-même demandera à ses détracteurs ce même effort de compréhension d’autrui, même s’ils ne sont pas d’accord. 😇
Merci pour le retour et la citation et bonne continuation 😊
Clem_Achille
Clem_Achille
Merci pour la réponse M. Guillaume. La citation n'était qu'un petit clin d'oeil, d'ailleurs je ne connais pas le nom de l'auteur ;-), elle est tiré d'un cours sur l'éthique... :-)
Khufu
Khufu
Très bon article, merci.

Participant peu aux KS (j'ai soutenu Mare Nostrum, sinon essentiellement des jeux de roles) je me pose une question.

Pour ceux qui aident à financer un jeu et qui le reçoivent 1, 2 ou 3 ans plus tard, vous y jouer vraiment ? L'envie est toujours la ou est-ce que vous êtes passé à autre chose et ca vient décorer vos étagères ?
Parce qu'on voit pas mal de revente de pledge il me semble.... parois même avant que le jeu ne soit reçu ....
Chips
Chips
Pour ma part l'envie est bien là quand je reçois le jeu (l'intérêt redescenb après la campagne parce que je sais que ça ne sert à rien de trépigner vu le temps d'attente, mais remonte 1 ou 2 mois avant la livraison). J'y joue généralement dans la semaine de la réception et dans la très grande majorité des cas il rejoint définitivement ma ludothèque (mais je pledge peu et suis très "rigoureux" dans mes choix : est-ce que le jeu me fait vraiment envie et pas juste pour les bonus/le graphisme, est-ce qu'il ne fait pas doublon avec un autre de ma ludo, est-ce que je vais avoir le temps d'y jouer, est-ce que franchement c'est raisonnable alors que j'en ai déjà un paquet, etc.)
Il y a quelques loupés mais ils sont toujours dus à un concours de circonstance (déménagement qui fait que je n'ai plus le public pour un jeu donné quand je le reçois, par ex.)
ratchou789
ratchou789
Je n'ai pledgé que 7th continent et plus récemment Living planet. Le premier pour sa mécanique (très fier d'avoir eu du flair !), le second pour l'auteur (et donc le jeu), Christophe Boelinger.
Vu de ma fenêtre, les reventes "express" sont pour une grande partie issues de speculateurs. Car le côté "exclusif" attire aussi ce genre d'énergumène, dont l'impact sur les évolutions du marché ne sont à ma connaissance pas bien connue... à moins que quelqu'un ici ait d'autres éléments :-)
arnaudjoj
arnaudjoj
Très bon article ! Cela prouve mon intuition : il y aura des jeux pour riches et des jeux pour pauvre. L'écart se creuse dans toutes les structures de la société donc pourquoi la culture et le loisir ne seraient pas touchés...
Nissa la Bella
Nissa la Bella
Excellent article de M. Guillaume, ès spécialiste à la rédaction TT du phénomène KS, aussi intéressant que le précédent et dans le droit fil d'une récente TTTv avec Frédéric Henry.

Les principales critiques, mais aussi les avantages que l'on peut retirer de cette tendances, sont clairement posés.

Plutôt que d'apporter des réponses convenues, l'article - synthétique - suscite, au contraire, l'interrogation du lecteur et l'amène à s'interroger sur ce phénomène contemporain qui a saisi une partie du secteur du jeu de société, en le bouleversant.

Un prochaine article est annoncé : vivement le plaisir d'avoir à le lire !
Nissa la Bella
Nissa la Bella
Et j'ai oublié de dire que l'article est documenté, chiffres à l'appui. C'est intéressant, car cela permet de donner un peu de corps à certaines constatations. En même temps, le secteur du jeu se développant, cela permet de mieux cerner ses enjeux. J'ai autrefois apprécié et commentés certains articles orientés vers l'économie du jeu : c'est toujours très intéressant d'avoir cette perspective dans ces articles d'analyse. Ce qui fait la richesse de TT, ce sont les TTTv, le forum, les articles de présentation concernant tel ou tel jeu, et parfois des articles tels que celui-ci permettent de se poser et de prendre du recul en ayant un regard critique et prospectif toujours intéressant sur ce loisir (pour nous, les joueurs !) qui nous passionne. J'en redemande.
JBXRDA
JBXRDA
Il y a aussi des projets de "financements participatifs" qui le sont, faute de n'avoir pas pu être financés (comme ils devaient l'être) par un éditeur (Bon... par exemple... euh... "Reflets d'Acide"... qui devait être édité par un éditeur depuis 2014 et dont la ligne éditoriale fut modifiée par la maison mère...! N'y voyez qu'un exemple, hein ?!)
Certains KS sont vraiment impressionnants : ce sont des bulldozers avec des équipes de professionnels qui calibrent leur projet selon certaines modes et attentes du moment.
Pour ma part, nous ne sommes que 2 pour gérer la communication et le Ulule ne prévoit pas de figurines !
khanafallen
khanafallen
Et on est RAVI !! heureusement que ce projet sort sur Ullule, j'ai pas encore eu le temps de voir les vidéos de gameplay mais même si le jeu était nul (ce qui ne sera pas le cas) pour soutenir les heures de passions gratuite que vous m'avez apporté plus jeune j'aurais suivi les yeux fermé (un peu comme le JV noob ou comme le JV naheulbeuk ^^)
JBXRDA
JBXRDA
Merci beaucoup khanafallen ^^ On va tout faire pour fignoler/peaufiner jusqu'au dernier moment la qualité du jeu ainsi que la rédaction aux petits oignons des règles !