Le bretteur
Pour la pertinence de l'article et conférer de la valeur à l'encart sur l'avis de Michel Lalet, ça aurait été bénéfique de le présenter pour donner du crédit à son intervention et de savoir d'où vient cette intervention (son blog ? un billet qu'il vous a transmis ?). Bon, j'ai fait une recherche et maintenant je suis un peu moins ignorant. Mais je ne suis pas certain d'avoir assez de mémoire pour m'en souvenir... C'est pour cela, qu'une mention aurait tout de même été utile. A force de le répéter, peut-être que je finirai par m'en souvenir. Merci en tous cas pour cette analyse digne d'un magazine éco...
Monsieur Guillaume
Tiens, effectivement, j'ai oublié de taguer l'auteur de l'abalone... zut !... mais merci de m'y faire penser !
Adrienhb
Adrienhb
Plutôt que de le taguer, mettre deux lignes pour dire qui il est, d'où il parle et pourquoi ce billet seraient plus pertinentes. Là ok j'ai appris qu'il a créé abalone, mais encore ?
Monsieur Guillaume
Michel Lalet, auteur d'Abalone, est aussi un des premiers agents d'auteurs en France. Son expérience historique dans le domaine de l'édition, et de l'édition de jeux de société en particulier, ainsi que de l'ensemble de la chaîne autour du jeu, est plus que riche. Dernièrement, il a édité chez Ilinx Éditions un manifeste "Auteur de jeu de société, un art à part entière"

la question était légitime, la recherche personnelle l'était tout autant :D Maintenant l'article est plus complet, merci !
jmguiche
jmguiche
On continue avec la chute de la distribution en dur.
Bientôt, a part les produits frais et les dépannages style « épicerie du coin », n’y aura t’il plus qu’internet ?
Monsieur Phal
En fait, Amazon étudie déjà la livraison de produits frais... :o)
6ko F'ran
6ko F'ran
Internet, mais pas que....Au secteur de se réinventer. Les GSS n'ont pas su le faire que ce soit dans le jouet ou dans le reste (dixit les problèmes de Carrefour actuellement). Pour vendre, il faut écouté son client. L'entendre. Finalement et paradoxalement, je pense que la vente à domicile à une ouverture sur le marché. Internet, les KS, c'est bien pour les accros du jeux. Mais le jeu c'est la convivialité, et faire de la vente à domicile pour du jeu de société, ça ajoute, la convivialité, le test, et le partage.
6ko F'ran
6ko F'ran
pour répondre à M. Phal.. Le produti frais par Internet... Perso, je préfère tâter la marchandise avant de la consommer ;), Après si ce sont que des produits lyophilisés.... why not
Monsieur Phal
Cher Monsieur,

Certes, mais ce qui fait qu'un truc fonctionne ou pas, ce ne sont pas les comportements marginaux, et le pire, c'est que ce qui parait marginal à un moment peut très bien ne plus l'être quelques années plus tard... Au début, les gens avaient peur qu'on pirate leur CB, je me souviens de commerçant disant que la vente en ligne ne marcherait pas à cause de ça... C'était il y a 18 ans... Et depuis... :)
Kor
Kor
Non seulement Amazon étudie la livraison de produits frais... Mais ils le font déjà avec Prime Now !
https://primenow.amazon.fr
LEauCEstNul
@Monsieur Phal:
Moi, je me souviens des Cassandre de la prédiction du déclin du jeu de société, du jeu de rôles, ou encore du livre, il y a 18 ans. Comme quoi, le dématérialisé a aussi bon dos...
BeardSeason
Je vis dans une ville de taille moyenne en région parisienne, fortement urbanisée et qui ne fait que construire, construire, construire. Les gens sont absolument demandeurs de commerces de proximité, dans lesquels ils peuvent se rendre facilement à pied le midi ou après le travail. Cela marche quand tout est lié : l'offre de transports en commun, la localisation des commerces, les horaires d'ouverture*, la diversité et la qualité des produits/services proposés et maintenent la capacité ou non de récupérer un colis ou une commande. Je suis bien contente de ne plus avoir à perdre mon temps en grande surface ou pire dans un centre commercial. Nous avons plusieurs moyennes/petites surfaces et elles sont bien plus fréquentées que la très grande qui n'est pourtant pas bien loin du tout (où il y a La Grande Récré). Pour le reste Internet reste attractif parce qu'il me propose des produits de première nécéssité que je ne trouve pas ailleurs (même en très grande surface), et parce que ça me permet de ne pas prendre de voiture. Si un magasin de jeux existait près de chez moi, j'irai sans hésiter... Ce n'est pas le cas. (*je ne prêche pas pour le 24/7 même le dimanche, mais certains commerces ont su s'adapter).
jmguiche
jmguiche
La distribution des jds est vraiment en mutation.
La fin des GSS, l’émergence des ks, la toute puissance d’internet (j’aimerai bien connaître, pour Les jeux qui nous intéressent quelle sont les parts boutiques, internet, KS).
En même temps, les GSS, j’y trouve rarement mon bonheur.
Ghost Frog
Ghost Frog
La chute des GSS du jeu et du jouet suit celles de Virgin qui avait pourtant anticipé le virage numerique dans les années 2000 et la Fnac ne survit qu avec son marketplace et une très forte diversification de son offre en magasin (rachat de Darty par exemple). Tout le secteur de la distribution prend de plein fouet le commerce en ligne comme dans le textile ou la chaussure (La Halle, André...). Meme les hypers sont obligés de se reinventer en multipliant les reductions d effectifs. Les loyers coûtent de plus en plus chers et si on est pas tendance avec une bonne maitrise de ses coûts (comme H&M ou Decathlon), le commerce brick & Mortar devient très compliqué à rentabiliser. Et depuis la fin des années 90, ce n est pas forcément les plus petits qui sont les plus fragiles.
jlamouche
jlamouche
Concernant le mot de Michel Lalet, quand il parle de l'attitude des éditeurs, faut-il comprendre que la GSS a eu des avantages de la part des éditeurs ?

Article intéressant en tout cas.
Monsieur Guillaume
le mieux serait qu'il réponde lui-même. Je l'ai personnellement compris davantage comme le fait d'accepter, de la part des éditeurs, de vendre leurs jeux chez Toys R Us alors qu'ils, ou que certains, savaient que c'étaient, au dire de Michel Lalet, des amateurs de la pêche électriques qui labourent aussi le fond des mers.
Ceci étant, l'avantage que la grande distribution reçoit des éditeurs est souvent qu'il leur faut s'asseoir sur une partie des marges en contrepartie d'une promesse quantitative... en tout cas, c'est ce que je me suis laissé dire :)
TotoLeHéros
c'est le principe des contrats fournisseurs des grandes surfaces. Un prix de de base pas forcement déconnant, mais en fin d'année un "crédit" (ou BFA) rapporté au volume.... on t'as acheter pour 200.000 sur l'année, ça ouvre droite à une réduction de 2% sur les 200.000... ça a l'air de rien mais renié 2% sur ces ventes ça peut porter un sacré coup.
Atalia-jeux
Et on pourrait parler du redressement judiciaire de Ludendo, propriétaire entre autre de La Grande Récrée !
Monsieur Guillaume
euh, oui, c'est dans l'article aussi... ^^ :D
"Les mutations du secteur du jouet sont profondes, et d'autres manquent de s'adapter à ces dernières puisque le groupe français Ludendo détenant La Grande Récré s'est également placée en redressement judiciaire... "
après, peut-être souhaitiez-vous un article plus circonstancié sur ce sujet ?
antartic
antartic
Une mutation au journal challenge possible au vue de cette analyse économique très pertinente 👍😂
Atalia-jeux
J'ai du lire trop rapidement... ce qui est sur c'est que La Grande Récrée étant française, cela me chagrine encore plus ! Bien qu’apparemment leur EBITDA soit plutôt bon, on peut donc espérer qu'ils se reprennent ou soient rachetés.... (mais du coup, par qui ?)
Docteur Mops
Et donc Tric Trac c'est Asmodée ou pas ?
Monsieur Guillaume
ah zut... j'ai encore oublié de préciser... :D :D :D
Monsieur Phal
Alors, Tric Trac était vendu à Asmodee qui ne le savait pas. C'est un concept économique fort. J'adore innover et là je me suis dit que c'était assez exceptionnel comme idée d'être "vendu" sans être "vendu". Le truc de fourbe total. Absolu. Du coup les gens ont bien fait de se méfier, de s'inquiéter jusque là, parce que sinon ils se seraient bien fait manipulé par ce concept de vendu sans argent et ils se seraient retrouvés à jouer avec que des mauvais jeux plein dans leur ludothèque. Là, Tric Trac s'est vendu contre de l'argent. Pour déstabiliser le concept premier et bien foutre le bronx dans la tête des gens. Eurazéo et consort, ce sont des petits joueurs niveaux enfumage. J'ai joué à Junta moi Monsieur, pas eux... Tout cela m'a permis de généré de l'inquiétitude dans le secteur, ce qui était en fait mon but premier.
bobbylafraise
Excellent, mais certains vont le prendre au premier degré, hélàs !
Monsieur Phal
Cher Monsieur Bobbylafraise,

Tant pis pour eux car à ce niveau là, je crois qu'on ne peut plus rien faire, un peu comme pour ceux qui pensent que la terre est plate :o)
thymon
thymon
Genre elle est ronde quoi !!
KiwiToast
KiwiToast
Conclusion : Allez faire un stage de Junta !
Le Zeptien
Le Zeptien
Très bon article qui m'éclaire sur beaucoup de choses. Merci monsieur Guillaume.
Et vive Junta ! :-)
Robin Favier
Une personne citant Junta comme argument, quel qu'il soit, dans un échange d'idées ne peut-être qu'un honnête homme... sans démagogie aucune... *regarde son compte en banque* VIVA EL RENERAL PRESIDENTE PHAL !!!
Kane
Kane
Rhââââââââââââââ...j'en étais sûr que Junta avait becté le cerveau de Phal ! sûr ! alors !?! tu l'as planqué où le pognon Phal ? vendu ! on veut un pourcentage !

Et un bel article intéressant ! qui en plus a mis en lumière la fumisterie de Phal. En plus.
6ko F'ran
6ko F'ran
pfff, n'importe quoi .... C'est plutôt Asmodée qui appartient à Trictrac ... M. Phal est la Miranda Priestley du Jeu
Max Riock
Max Riock
Un article très intéressant ! Merci Mr Guillaume ... D'ailleurs, j'avais beaucoup aimé aussi votre interview du patron de Gigamic, d'autres à venir ?
Ludema
Ludema
Article très intéressant et merci beaucoup pour le travail accomplit. Cela demande du temps pour écrire ce genre d'article.

Mais on en demande encore. ;)