1960 est disponible en version française

Par 20.100

Erschienen am 28.04.2009 • Lecture 2 min. •  5848 vues

1960 est disponible en version française

Présenté le week-end dernier à Paris, "1960 : Kennedy contre Nixon" doit être désormais dans les boutiques. En choisissant d'éditer la version française de "1960 : Making of a president", Filosofia s'est attaqué à un sacré challenge car il s'agit du jeu le plus "costaud" sorti par l'éditeur canadien. Ce jeu pour deux simule les élections américaines de 1960 qui ont opposé Kennedy à Nixon. Un sujet difficile vu de ce côté de l'Atlantique. Il fonctionne sur le principe des "card driven games", un système généralement utilisé pour des wargames qui peut être déroutant pour des néophytes. Dans ce type de jeu, il s'agit néanmoins du plus facile d'accès.

Si Filosofia a choisi de le faire, c'est parce qu'il est bourré de qualités. Les auteurs ont réussi le tour de force de transformer le système électif américain -un truc quelque peu abscons- en un système de jeu finalement simple et pourtant réaliste. Le jeu est prenant, tendu et très équilibré. Une petite merveille si on prend le temps de s'y plonger. A la première lecture, la règle n'est pas facile à appréhender et il faut plusieurs parties pour bien cerner la richesse du système et ses interactions.

L'objectif est de remporter suffisamment de grands électeurs pour s'octroyer la victoire au niveau national. Il faut donc aller faire campagne dans les 50 États, du moins ceux qui rapportent le maximum de voix, prendre position sur des enjeux nationaux, faire de la publicité pour infléchir des situations difficiles et essayer de profiter des évènements qui émaillent une campagne.

Un peu plus précisément, au début de chaque tour, les joueurs reçoivent des cartes qu'ils vont devoir toutes utiliser sachant que certaines peuvent avoir des effets positifs pour son adversaire. A son tour, un joueur doit jouer une de ses cartes. Il peut le faire pour l'effet qu'elle produit comme envoyer Kennedy au congrès durant l'été, de façon à interrompre sa campagne. Si le joueur choisit de ne pas le faire, son adversaire peut dépenser un jeton Momentum (chaque joueur n'en a que deux en début de partie et, en moyenne, n'en gagne qu'un par tour) pour déclencher l'effet. Cela renforce d'ailleurs l'historicité du jeu puisque toutes les cartes sont basées sur des faits ou des réalités politiques, sociologiques et économiques de l'époque. Les effets des cartes sont très variés et peuvent influencer tous les éléments du jeu. S'il choisit de ne pas utiliser l'effet de la carte (peu intéressant ou bénéfique pour son adversaire), le joueur se voit attribuer un certain nombre de points de campagne. Ce sont ces derniers qui permettent de faire campagne, se positionner sur les enjeux, etc. Le système est extrêmement équilibré. La puissance des cartes est toujours contrebalancée par d'autres éléments. Un joueur qui n'a que de bons tirages sur un tour sera forcément pénalisé lors des tours suivants lorsqu'il faudra piocher des cubes.

Reste maintenant aux joueurs de passer le cap du thème. Heureusement, pour cela, le jeu a une excellente réputation et Jason Matthews, un des auteurs, n'est pas un néophyte en la matière puisqu'il a aussi créé "Twilight Struggle", une référence en matière de "card driven".

D'ici peu, une Tric Trac TV devrait aider ceux qui se tâtent à franchir le cap. Ou non.


> Le jeu chez Filosofia


"1960 : Kennedy contre Nixon"
un jeu de Jason Matthews
et Christian Leonhard
pour deux joueurs
édité par Filosofia
prix conseillé : 45€
disponible en boutique


20.100

Kommentare (8)

Default
Djez
Djez

Moi aussi j'ai eu la chance de tester le jeu lors du Salon du Jeu (au passage, un grand coup de chapeau au gars de Philosophia qui ont vraiment été super bien t super cool dans leur présantation du jeu et suivi de notre partie ! :) )

J'ai joué un Nixon un peu exhubérant (on m'a même invité à baisser la voix tellement je déconnais) mais comme excuse, je me suis vraiment bien marré et pris au jeu ! Et puis j'ai gagné avec plus de 300 grands électeurs de mon côté, preuve que ma méthode électorale à base de pourrissage de Kenney était la bonne ! :P

celldevil
celldevil

Non j'ai perdu ma partie contre Christian Nixon, il a super bien géré les derniers tours.

Je plussoie Woodian, l'accueil sur le stand Filosofia était très chaleureux. Merci à Sophie, Martin et à tous les autres!!!

Woodian
Woodian

Y a aucun souci Sophie. On a bien compris ça, va, t'inquiète.. D'ailleurs, à la place, on a fait un GENOA particulièrement animé et plaisant. Excellent accueil sur votre stand.

sophie tout court
sophie tout court

Woodian, je suis désolée :( On a eu plus de monde que je m'y attendais et j'ai été tiraillée un peu partout les deux jours. Je n'ai pas réussi à faire de partie avec Allard92 non plus.

celldevil
celldevil

Non j'ai perdu mais qu'est que c'était tendu et agréable! Christian Nixon a su renverser la situation sans que je ne m'en aperçoive, il a fait les bons choix, pas moi.

Jacky je t'aime!

arenx
arenx

Vivement la tric trac TV de ce jeux !!! \\0/

Woodian
Woodian

J'ai reçu le mien aujourd'hui dans ma boite... A défaut de jouer contre Sophie, je jouerai contre ma conseillère de campagne qui s'était préparée pour l'occasion, ouistiti...

Au fait, Celldevil, tu as gagné ou pas ta partie ? Vu qu'on est pas revenu, trop pris que nous étions sur Halli Galli..

celldevil
celldevil

Ce jeu est énorme et à essayer absolument!