2020, l'an foiré °
Bruno des Montagnes

* (ce n’est pas moi qui ai eu l’idée de ce jeu de mot… et je le déplore. Je l’ai lu quelque part sur la toile, mais n’en ai pas retrouvé l’auteur. En tout cas, j’ai trouvé que c’était tellement de circonstances)

 

Une nouvelle année se termine. Une année si particulière. Me voilà à nouveau au rendez-vous pour un petit bilan, accompagné de quelques réflexions, et aussi pour partager quelques news pour l’année à venir.

 

Tout d’abord, je dois bien avouer que j’ai longtemps hésité avant de me décider à finalement écrire. Je suis moins souvent présent en ces lieux, ce qui est une des conséquences de la période que l’on vient de vivre. J’y reviendrai plus loin. Aussi parce que je m’interroge toujours sur l’intérêt de ma petite introspection. Je me suis finalement lancé quand même. C’est un peu en vrac comme ça vient. On verra bien.

 

Tric Trac

Commençons par les sorties 2020

10 jeux 

  • 5 vraies nouveautés
  • 3 nouvelles éditions (avec des règles revues et corrigées en ce qui concerne Gold River et Cleopâtra, et uniquement du matériel tout nouveau tout beau pour Kamon)
  • 2 extensions (pour 7 W Duel et Imaginarium)

 

Une année bien particulière.

Marquée par un premier « vrai » confinement, avec tout le monde à la maison

Avec des boutiques fermées ne pouvant plus faire leur travail de conseil si important.

Puis une réouverture
Puis un reconfinement plus light, avec tout le monde ou presque en mode click & collect

Une année complète sans véritable événement ludique « en vrai » , donc sans la possibilité de démontrer et faire partager les nouveautés aux principaux passionnés qui sont, finalement, les « patients zéro » permettant la contamination et la diffusion d’un jeu.

 

A l’heure où j’écris ces lignes, sans connaître la totalité des chiffres de vente, je peux néanmoins tirer quelques enseignements concernant mes jeux.

 

LES LOCOMOTIVES FONT ENCORE PLUS DE VAPEUR

 

Les jeux qui étaient déjà considérés comme des références dans leur domaine n’ont pas souffert. Au contraire, on peut même penser que cette crise leur aura été favorable !

 

Kingdomino et 7 Wonders Duel ont vu leurs ventes augmenter. Au point que 7 Wonders Duel, malgré des retirages conséquents, s’est retrouvé en rupture en décembre.

 

Je ne connais pas la ventilation des ventes sur ces deux jeux. Mais tout laisse à penser que, pendant le confinement, les gens ont cherché comment s’occuper. Que leurs recherches sur internet les ont conduit à découvrir l’existence des jeux phares, et qu’ensuite, les achats online ont contribué à, non seulement maintenir, mais même booster les ventes de ce type de jeu. (Je n’ose même pas imaginer ce que ça a du être pour un jeu comme les aventuriers du rail !)

 

Des achats provenant sans doute de nouveaux arrivants dans le jeu de société, et qui ont sans doute aussi bénéficié aux plateformes de vente en ligne type amazon, au détriment du réseau des boutiques spécialisées.
 

 

LES NOUVEAUTES ONT ENCORE PLUS DE MAL A ECLORE
 

Depuis quelques années, le marché des nouveautés est de plus en plus compliqué.

De plus en plus de nouvelles références, dans l’ensemble toutes de bonne qualité.

Des boutiques qui ne peuvent plus tout approvisionner, et qui sont donc amenées à faire des choix en amont.

Des distributeurs qui, eux même, sont engorgés par l’ensemble des nouveautés de leurs éditeurs partenaires, et qui, consciemment ou pas, ne vont pas « pousser » toutes les nouveautés de la même façon.

 

Tout ceci était déjà vrai l’an dernier.

Mais le constat est encore plus vrai cette année, du fait du COVID.

 

En effet, bien des sorties ont été retardées pendant le premier confinement, contribuant à créer une sorte de goulot d’étranglement à la reprise.

De plus, à l’issue du premier confinement, les plus petites boutiques se sont retrouvées avec une trésorerie exsangue. Amenant à des choix encore plus drastiques ensuite.

Enfin, comme déjà écrit, pendant toute cette période, il n’a pas été possible de faire jouer les futures sorties en amont, ni les joueurs, ni les boutiques.

 

Bref,  cette période si particulière a contribué à complexifier encore plus les chances de survie d’un nouveau jeu arrivant sur le marché.

 

Plus que jamais, pour les auteurs que nous sommes, signer un contrat d’édition, c’est bien. Mais ce n’est même plus la garantie qu’un jour le jeu existera vraiment !

 

 

Si je reviens sur mes sorties 2020, il est clair que Gold River, Mosquito Show, qui sont sortis tout juste avant le 1erconfinement, ainsi que Jurassic Brunch, sorti dans le goulot d’étranglement, ne serons pas nés sous la meilleure étoile possible. Ils s’en sortent honorablement, mais sans étincelle. J’espère que tout n’est pas définitivement joué pour eux, mais j’ai peur quand même que ça n’aide pas à leur installation durable.

 

C’est un peu différent en ce qui concerne Dragomino. Peut être parce qu’il s’agit d’un jeu pour enfant, avec un marché moins volatile. Mais sans doute et surtout parce que c’est un jeu estampillé « Kingdomino » et que du coup, ça aide à sa visibilité. Comme en plus les premiers retours ont été très bons, c’est bien parti pour lui et j’espère qu’il tiendra dans le temps.

 

Tric Trac

TREK 12, c’est mon rayon de soleil de 2020. Il est sorti, sans le faire exprès, pile au bon moment. Exactement entre les deux confinements. En plus, sa thématique, son traitement graphique sont raccord avec cette envie d’évasion et de liberté que l’on a tous.

Je suis super content de l’accueil que vous lui avez réservé.

Parce que oui, c’est vrai, encore un Roll & Write.

Sauf qu’on a fait un pari. 

A l’heure où les R&W abondent, en faisant le choix de la multiplication du nombre de possibilités, rendant au final les jeux complexes et touffus, nous avons fait le pari de l’extrême simplicité. Deux dés seulement. Un résultat tout bête issu d’une opération mathématique basique. Mais une tension croissante au fil de la partie, au fur et à mesure que les opérations disponibles se raréfient, voir même deviennent indisponibles.

Car c’est bien là l’originalité « mécanique » du jeu. Il faut savoir gérer son stock d’opérations disponibles.

L’autre pari, c’est celui du thème, réellement implanté et magnifié par le traitement graphique du jeu. Là aussi !a tranche avec la grande majorité des R&W.

Et puis il y a les fameuses enveloppes, rendant le jeu évolutif et contribuant au parfum d’aventure. Certes,  Risk Legacy, puis Pandemy Legacy ont très largement ouvert la voie.

Puis Zombie Kidz. Mais là , toujours dans le cadre d’un R&W, c’est quelque chose de nouveau.

Et puis..

Parce qu’il y a un « et puis »… comme on aime les surprises, peut être que quand on arrive au sommet, ce n’est pas vraiment le sommet. Mais réussirez-vous à tout unlocker ?  Mon petit doigt me dit que beaucoup d’entre vous ont encore du chemin à faire.

 

 

Tric Trac

VELONIMO c’est mon autre aventure un peu spéciale de cette année. Un jeu de commande au départ parti pour être un goodies distribué dans le cadre du Tour de France. 

Et puis finalement le tour de France, ce n’était même pas sûr qu’il ait lieu. Du coup le projet initial a été abandonné. Sauf que j’y tenais à mon petit proto tellement addictif qu’on y jouait encore et encore tous les midis.

Alors exit les cadors du tour de France et bienvenue aux animaux qui font du vélo.

En plus c’est plus rigolo. Et c’est plus largement fédérateur. Et puis du coup, le maillot distinctif du meilleur grimpeur, au lieu d’un maillot à pois, et bien ça devient un maillot à petit-pois carottes… et rien que ça, ça me donne le sourire ;-)

 

Mais voilà… mon commanditaire, s’il était habitué au marché du jeu « goodies » pour des partenaires événementiels, n’avait pas vraiment d’expérience dans le monde de l’édition classique. Avec la conscience de l’encombrement du marché et donc de la difficulté encore plus grande de s’y faire une place pour un nouveau venu. Du coup, la question était la suivante : Comment évaluer véritablement les chances d’un petit jeu comme celui-là… Question bien légitime de la part  de quelqu’un qui va mettre ses sous dans le projet.

 

Alors, comme on l’avait fait il y a 15 ans pour Mr Jack, on a tenté un « galop d’essai ». Une première quantité faible, pour une prise de risque limitée, vendue uniquement à quelques endroits disséminés sur le territoire. Pas pour frustrer les joueurs et les boutiques qui n’y ont pas eu accès immédiatement, mais vraiment, simplement pour vérifier si les premiers retours sont suffisamment positifs pour justifier une vraie production l’an prochain. Bref, une façon aussi de garantir aux boutiques qui le commanderont l’an prochain qu’il y a une attente sur ce jeu.

 

Les 500 boites se seront écoulées en moins de 15 jours, et les retours sont là aussi très, très positifs. Au point qu’un distributeur s’y est intéressé. Et on peut aujourd’hui vous dire que VELONIMO sera à nouveau disponible, cette fois ci pour tout le monde, courant 2021. Avec en plus le pari d’une production 100% francophone. 

 

CLEOPATRA, c’est… mon épine dans le pied de 2020.

Un jeu issu d’une campagne Kickstarter

Je dois tout simplement dire que j’ai du mal à comprendre la façon dont notre éditeur s’est comporté vis à vis des pledgeurs.

Pourtant, au début, tout s’est hyper bien passé lors du développement.

Une équipe à l’écoute des évolutions que l’on avait envie de mener.

Une collaboration également très ouverte en ce qui concerne les choix graphiques.

On a simplement du mettre un frein aux envies de faire des mini extensions, encore et encore, juste dans l’optique de faire lâcher encore plus de sous aux pledgeurs qui ont le syndrome de complétion.

On en a fait deux. Elles ne sont de toute façon pas du tout indispensables, la vraie expérience du jeu étant complète avec le contenu de la boite seule.

Bref, jusque là, ça allait, et c’était même cool.

Et puis…

Le jeu arrive sur le marché français en septembre. Mais uniquement en boutique. Pas pour ceux qui ont financé le jeu. Il faudra faire un certain nombre de mails pour avoir simplement des infos sur le sujet.

En ce qui me concerne, je trouve ça m’a vraiment beaucoup déçu.

Si le jeu existe, c’est uniquement parce qu’un certain nombre de personnes ont décidé d’investir un peu (beaucoup vu le prix) de leur argent pour donner une vie au projet.

Et au final, on va les servir en dernier !

Encore s’il y avait seulement 15 jours de décalage, le contenu n’étant pas tout à fait identique, pourquoi pas. Mais là.. le jeu arrive en boutique en septembre. Et les pledgeurs sont servis dans la semaine de noel, 3 mois plus tard.

Pas Top.

Pour être aussi très clair, le  distributeur Français, Lucky Duck, n’y est pour rien (en plus il a eu l’élégance de me faire parvenir  une boite prélevée sur son stock alors que je n’avais toujours pas reçu mes exemplaires d’auteur. Merci à eux, vraiment). Ils ont eu les boites qu’ils avaient commandées, et les ont mises en boutique. Normal.

 

C’est le choix de l’éditeur de ne pas livrer les pledgeurs en même temps qui m’attriste.
Surtout quand j’apprends après que certains francophones ne seront jamais livrés (il semble que le nombre de boites produites avec les éléments totalement peints soit inférieur aux demandes), et que d’autres ont trouvé des pièces en plastique vraiment très déformées, comme si démoulées trop chaud permettant difficilement,  voir même empêchant, le montage du palais.

 

Et même si je ne peux pas grand-chose à tous ces désagréments, je me sens impliqué, et cette situation m’affecte réellement. 

De la grosse épine dans le pied. 

 

 

 

STRATEGIES DE CONTOURNEMENT

 

Ce qui m’aura manqué, en 2020, c’est le lien social , le partage.

Plus de regroupements de joueurs (ce qui me plait le plus, à Cannes, c’est justement le off  où on joue aux protos de demain), 

Plus de tric-trac TV où  on essaie de partager le goût de tel ou tel jeu à ceux qui nous suivent, tout en passant un bon moment avec des potes.  

Plus, ou presque plus de soirées test avec les copains. 

Plus non plus de rencontres avec les éditeurs pour présenter des protos en direct.

Plus non plus de rencontres et démos en boutiques.

 

Alors j’ai cherché quels moyens j’avais de conserver les liens tissés lors des années précédentes avec les joueurs, les boutiques, les éditeurs, les co-auteurs.

Parce que si il y a une loi qui s’applique à tous depuis la nuit des temps, c’est qu’il faut s’adapter ou disparaître.

 

Ces stratégies auront été :

  • Les jeux gratuits en P&P
  • La dématérialisation

 

JEUX GRATUITS EN P&P

 

Tric Trac

Pour garder le lien avec les joueurs, en direct, une idée aura été d’offrir du contenu supplémentaire en téléchargement gratuit.

Ainsi, au cours de cette année, vous aurez pu trouver :

  • PQlitistes : rions un peu avec les abrutis dévalisant le PQ dans les rayons de supermarchés
  • LA COUR : une extension pour Kingdomino, parfaite pour initier à la gestion de ressources
  • UN MODE SOLO pour 7 Wonders Duel
  • 3 nouveaux modes de jeu pour TREK 12, là aussi, en mode « mieux vaut rire que pleurer de la situation du moment » 
  • un OKIYA complet à colorier soimême

Le nombre de téléchargement de chacune de ces bricoles aura été vraiment important.

Et comme beaucoup en auront profité pour échanger directement avec moi sur ces sujets sur les réseaux sociaux, ces initiatives auront pour moi réellement contribué à cette envie de lien qui me tient à cœur.

 

 

 

DEMATERIALISATION

 

Tric Trac

2020 aura aussi été l’année, clairement, de l’explosion du jeu online.

Les chiffres ci-dessus sont tout simplement hallucinants. 

Bref, le confinement aura boosté la plateforme Board Game Arena, qui est aujourd’hui pour moi la référence en la matière.

Les adaptations sont soignées graphiquement. Les règles sont parfaitement respectées. Du chouette travail.

 

Je me souviens d’un Off à Cannes il y a maintenant quelques années. BGA était sur le point d’être lancé et ils souhaitaient voir avec moi si j’étais d’accord qu’un de mes jeux y soit publié. 

Ma réponse avait été décevante je pense.  Puisque j’avais posé la question d’une rémunération, même symbolique. (Mon principe général est que mon travail n’est pas à disposition en gratuité totale, sauf cas très particulier). Comme le projet était celui d’un site complètement gratuit, la rémunération, quelle qu’elle soit, n’était pas possible.

Je me souviens très bien leur avoir dit que, si ils avaient le succès que leur projet semblait pouvoir générer, ils seraient obligés de passer à un modèle payant, au moins en partie. Tout simplement parce que si, au début, on peut développer un site un peu le soir en dilettante, cela devient vite impossible si le site prend de l’ampleur. Et que la nécessité de disposer de serveurs de plus en plus puissants, ça a aussi un coût mensuel qu’il va bien falloir faire payer aux utilisateurs.

 

Et c’est exactement ce qui s’est passé.

Alors lorsque BGA est revenu vers moi après la mise en place des comptes premium (certains jeux « premium » sont accessibles à tous les joueurs, qu’ils soient abonnés gratuits ou payants au site, mais seuls les abonnés payants peuvent créer de nouvelles parties), et donc la mise en place, sur ces fameux jeux premium,  d’une rémunération des ayants droits sur un modèle proche de celui qui existe pour les plateformes de diffusion de la musique, j’ai accepté avec enthousiasme.

Le premier jeux aura été Kingdomino, il y a maintenant un an et demi.

Suivi cette année, de 7 Wonders Duel et de Mr Jack.

 

Jusque là, j’avais déjà eu des jeux portés sur numérique, sous formes d’applications. Et le nombre de téléchargements, ainsi que les revenus associés, était anecdotique.
Cette année, le confinement aura boosté de façon spectaculaire la fréquentation de BGA et le nombre de parties jouées. Une excellente surprise de voir toutes ces parties jouées sur mes jeux. Et soyons honnêtes aussi, une excellente surprise sur le plan financier, les revenus associés devenant significatifs.

 

Du coup :

 

  • je ne peux qu’inciter les auteurs à bien faire attention à ce qu’ils signent dans leurs contrats en ce qui concerne les droits numériques
     
  • au vu du Chiffre d’affaire généré par BGA, je ne serai pas étonné si, un jour prochain, on apprenait qu’une des grosses majors de type Asmodee ou Hachette était rentrée en discussions exclusives avec eux (ATTENTION : je ne suis au courant de rien, ni de façon officielle ni officieuse… c’est juste que, en regardant le marché et ces gros groupes qui ne peuvent grossir plus que par croissance externe, j’ai le feeling que BGA représentera bientôt, ou représente peut-être déjà une cible de choix, comme l’a été Philibert cette année)

 

DEMATERIALISATION ENCORE:

 

Tric Trac

 

Pour le lien entre les auteurs, et avec les éditeurs, 2020 aura aussi été pour moi l’occasion de m’intéresser et de me mettre un peu à TABLETOP SIMULATOR.

 

Je ne suis clairement pas un cador en ce qui concerne l’adaptation des prototypes de la sorte, mais j’aurai pu pendant cette année travailler à distance sur une bonne dizaine de jeux. Non seulement pour jouer entre co-auteurs (avec Johannes Goupy, Ludovic Maublanc, Sebastien Pauchon, Antoine Bauza, Theo Rivière entre autres), mais aussi cela m’aura permis de présenter des jeux à des éditeurs, et même de signer plusieurs contrats.

 

Alors je ne décris pas ici une situation idéale. Pour travailler ensemble, être autour d’une même table, c’est mieux. Surtout lorsqu’il s’agit de faire jouer un éditeur.

 

Et j’ai totalement conscience que continuer de travailler de la sorte avec des éditeurs est sans doute possible surtout pour des auteurs un peu installés qui ont déjà les contacts et les connexions, alors que pour quelqu’un qui démarre, ça sera sans doute un peu plus compliqué. 

 

 

DEMATERIALISATION ENCORE ET ENCORE:

 

Tric Trac

Un autre moyen numérique de faire connaître et partager mon travail et mon actualité aura été de passer un peu (beaucoup) de temps sur un catalogue de mes jeux encore en service.

 

Au départ, c’est parti comme une boutade.  Pour le plaisir du jeu de mot. Qui d’autres que moi pouvait faire un CATHALogue.  Aussi en mode clin d’œil aux copains de Lyon qui font chaque année leur chouette CALtalogue.

 

Et puis finalement je me suis pris au jeu. Et j’en ai profité pour tenter une initiative (toujours numérique) visant à soutenir les achats en boutiques spécialisées plutôt que sur les plateformes de type Amazon. En effet, avec un petit mail à l’adresse bdm74@me.com, accompagné d’une preuve d’achat en boutique (un ticket de caisse, ou, mieux, une photo), j’envoie ensuite une dédicace personnalisée réalisée sur ma tablette. Il n’y a plus ensuite qu’à l’imprimer à la maison, et à la coller au fond de la boite de jeu.

 

Cela a vraiment très bien marché. J’en fait encore aujourd’hui 5 ou 6 par jour. Et surtout, ce qui est chouette, c’est que dans la plupart des cas, l’échange de mail s’accompagne de témoignages et au final d’une vraie conversation. Une bonne façon de retrouver ce lien qui m’est cher et m’a manqué cette année.

 

Du coup, il est fort probable que je poursuivre cette opération l’an prochain, pendant le premier mois de la sortie de mes nouveautés. Les boutiques qui le souhaitent peuvent d’ailleurs emboiter le pas de cette initiative, en la mettant en avant sur les boites concernées sur leurs étals.

 

 

DEMATERIALISATION TOUJOURS PLUS

 

Tric Trac

Une autre initiative dématérialisée que je tente est celle d’une mini-chaîne Youtube.

Ça s’appelle tout simplement « Bruno à la maison », et c’est une sorte de réponse à la difficulté, sinon l’impossibilté d’alller faire des tournages de type TTTV.

 

Pour l’essentiel, vous y retrouverez des vidéos sur :

  • la présentation de mes nouveautés
  • mes coups de cœur du moement
  • d’autres sujets au fil de mes envies (par exempel dernièrement j’ai fait un sujet sur Claude Leroy, et son travail passionant sur les jeux abstraits)

 

La qualité visuelle n’est pas formidable (c’est filmé en une seule prise sur un téléphone, et il n’y a pas de montage).  Mais j’espère que le contenu est suffisant pour palier les lacunes techniques.

 

N’hésitez pas à rejoindre les 571 abonnés actuels. Et à venir papoter sur les sujets présentés. Là aussi les premiers échanges sur cette chaine sont chouettes et si ça continue comme ça, il est probable que j’investisse de quoi faire des choses plus agréables visuellement.

 

 

 

QUELQUES CONSTATS PERSONNELS

 

Cette année aura conduit à des modifications assez importantes de mes habitudes en ce qui concerne mon rapport aux jeux et à l’information sur les jeux. Tout ceci s’est passé de façon assez progressive au point que je n’en ai pris conscience qu’après quelques mois.

 

Le confinement m’aura obligé à… prendre de la distance. A prendre du recul.

 

Si je regarde ma comptabilité sur les 10 dernières années, une année normale c’est :

15 000 à 20 000 km de déplacements professionnels en voiture

10/12 billets d’avion (Interne France, mais aussi USA, Allemagne, Canada, …)

Et au final le sentiment d’être happé par un tourbillon, certes passionnant, mais qui ne s’arrête jamais.

 

Et pis cette année, tout s’est arrêté.

5000 km seulement en voiture pour le boulot

2 billets d’avion (l’aller retour à Cannes)

Et c’est tout.

 

Ce repli sur soi obligatoire aura eu deux effets contradictoires :

  • Générer ce manque de lien social que j’évoquais plus hait
  • Me permettre de me reposer vraiment, et de me détacher

Et si je suis honnête, ce repos aura été pour moi vraiment bénéfique. Probablement même salvateur sur le plan de la santé.

 

Tric Trac

Et dans la période de déconfinement, au lieu de me rejeter tête baissée dans la mêlée, en repartant tout azimut, j’ai eu besoin de continuer à prendre du temps pour moi. J’ai privilégié les longues sorties à vélo (route et VTT), plutôt que de zapper d’un projet à un autre en permanence, plutôt que de zapper d’une destination à une autre.

 

Ça m’a fait un bien fou. Mentalement. Et Physiquement. (6200 km à vélo, ça m’a aidé à perdre pas mal de kilos superflus.. pas de panique.. je suis en bonne santé.. certains ont rémarqué cette perte de poids sur les videos et  m’ont demandé si je n’étais pas malade ;-) ). 

 

Du coup, en 2020, en même temps que je pédalais, j’ai arrêté de tenir la comptabilité de toutes les parties que je jouais au quotidien, que ce soit sur mes jeux ou sur les autres. Cela m’a amusé de le faire pendant quelques années. Puis c’est devenu tout doucement une contrainte. Voir même stressant. Besoin de retrouver du plaisir, de la liberté plutôt que de la contrainte.

 

Et puis j’ai commencé à prendre de la distance avec la plupart des sites d’informations ludiques. C’est vrai pour Tric Trac, mais c’est aussi vrai pour BGG. Avant, j’étais branché 24/24 sur ces sites. Et puis maintenant je n’y passe que parfois. Pire, BGG, je n’y suis même plus allé depuis des mois. TT je continue à y passer, en moyenne une fois par semaine, mais vraiment c’est parce que c’est le cœur qui parle.

 

Là, je recommence à revenir. Doucement.

D’une part parce que ça me manque un peu.

Mais aussi parce que je trouve un intérêt aux nouveaux formats proposés sur TT.

Tour particulièrement, j’aime bien « les sorties de la semaine » et les dossiers de fond.

 

Je reviens donc, et en même temps je « picore » mon information à droite à gauche. Car on peut faire le même constant en ce qui concerne les infos ludiques qu’en ce qui concerne les jeux : il y a eu explosion du nombre de canaux par lesquels s’informer.

Aux sites « historiques » généralistes que sont TT et Ludovox , pour ne citer qu’eux, se sont ajoutés tout un tas de sites et de chaines youtube, aux contenus correspondant plus ou moins à mon intérêt. J’aime particulièrement les contenus proposés par « un monde de jeu » surtout parce que le ton calme et posé correspond bien plus à mes goûts que d’autres contenus plus surjoués.


 Et depuis quelque temps, quelques boutiques proposent aussi du contenu de qualité (je pense en particulier à Philibert, le Passe-temps, et mon coup de cœur de cette année, Descartes Bordeaux avec leurs petits court-métrages d’intro qui me donnent toujours le sourire)..

De même que les boutiques ne peuvent plus approvisionner toutes les nouveautés, les passionnés de jeux ne peuvent pas lire / écouter / regarder tous les contenus proposés et sont amenés à faire des choix.

 

En ce qui me concerne, je privilégie le contenu écrit, lorsqu’il est de qualité (entre autres parce que ça me permet une lecture en diagonale ne m’obligeant pas forcément à lire tout le contenu lorsque je ne suis intéressé que par une partie de celui-ci) et je privilégie les contenus vidéo AVEC CHAPITRAGE. Là aussi, c’est essentiel pour pouvoir zapper à l’intérieur d’un contenu sur les éléments qui m’intéressent.

 

 

 

2021 L’AN SPIRÉ ?

 

ce qui est certain, c’est que cette période de prise de distance par rapport au milieu ludique, et à l’information associée, n’aura pas affecté ma créativité. Bien au contraire.

J’ai pas mal de projets en cours (trop d’ailleurs).

Je ne vais pas en faire la liste.

 

Mais l’image ci-dessoss vous dévoile de façon plus ou moins claire ce qui vous attend dans les prochains mois. Certaines images sont du « work in progress » d’autres sont définitives. En tout cas, des projets que j’ai hâte surtout de pouvoir partager avec vous autour d’une table. 

 

Tric Trac

 

D’ordinaire, j’aurai terminé en vous souhaitant à tous une très bonne année 2021.

Là..

Je vais être prudent.

 

Je vais déjà vous souhaiter… une VRAIE année 2021 !!!

 

ça serait pas mal, non, une vraie année ?

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (31)

Default
grandlapin
grandlapin
Bonjour et surtout merci: si nous jouons à des jeux de sociétés, c'est aussi pour le plaisir qu'on trouve à partager des moments avec les autres, et lire des articles comme celui-ci, où vous avez pris le temps partager avec nous un peu plus que des jeux (vos réflexions, vos rêveries ou vos préoccupations) m'apporte un réel plaisir et me conforte dans cette idée.
Prenez soin de vous et bravo pour Trek12!
p.s.: pour 2021, serait-ce une réédition de Mow? Un nouveau jeu dans l'univers de Sobek? En tout cas j'attends avec impatience la nouvelle édition de M. Jack NY :)
Bruno des Montagnes
Bruno des Montagnes
Alors..
- Oui il devrait y avoir un nouveau MOW dans le dictionnaire ludique de l'année
- Oui SOBEK revient, dans une version purement deux joueurs, chez Catch Up avec Sebastien Pauchon en co-auteur
bien vu ;-)
ben957
ben957
Bonjour, oui tout à fait d'accord avec toi; mais on aurait pu dire aussi l'An foireux et surtout conclure avec ornithorynque. ( je sais que tu l'affectionne , et à ne pas confondre avec pandolin)
😊 Que tout le monde se porte bien, humanité, jeux de société, ornithorynques, pandolins, VTTiste, PQtistes...
jahwork
jahwork
Merci Bruno pour ce petit papier, que j'attendais aussi (inconsciemment) et qui aurait manqué sinon. Manque plus que celui de notre québécois préféré Christian.
Une bonne année 2021 "normale" à chacun !
Bruno des Montagnes
Bruno des Montagnes
moi aussi j'attends celui de Christian ;-)
PhilOllioules
PhilOllioules
Bonjour Monsieur Cathala,
je rejoins les commentaires précédents, et vous confirme l’intérêt d'un tel "papier". L'analyse, rapide mais claire, de la situation COVID vue par un auteur de JdS est très intéressante, et certains éléments rentrent en résonance avec notre (du moins le mien) vécu de joueur : le mode solo de 7W Duels par exemple (confinement pour certains, envol des enfants du foyer pour ma part... snif...).
Sur ce dernier point je suis du coup devenu sensible dans mes choix à l'existence d'un mode solo; que ce soit directement prévu par l'auteur ou proposé par la communauté.

J'ai également découvert BGA, et je vous rejoins sur la qualité du site et de l'équipe (que l'on peut estimer à travers la tonalité du site justement). J'ai pris très rapidement un abonnement Premium, pour soutenir le site plutôt que pour jouer aux jeux "premium" dans la mesure où dans mon groupe nous avons quasi tous pris un abonnement là où 1 seul aurait techniquement suffit.
Dans la même veine roll20 aura été une autre découverte... même si le partage de M&Ms avec la tablée me manque...

Je vous rejoins également sur la multiplicité des voies (voix ;-) d'information... Notre plaisir devient "mainstream".... bien ou mal, je ne sais pas (le calendrier de l'avent 2020 de Mr Vidberg donne une piste personnelle qui m'a fait sourire...)

Je souhaite en 2021 à tous les joueurs et joueuses de la planète le plaisir de retrouver le jeu "en vrai", autour d'une table et d'un bol de cacahuètes (ou de M&Ms), et à ceux à qui la vie n'a pas offert la possibilité de découvrir les jeux de pouvoir le faire en 2021...

Joyeuse Santé 2021 !
Syr99
Syr99
Bonjour Bruno,
Merci de votre partage et ne doutez pas de son utilité :)
Passez toutes et tous une bien meilleure année 2021 que celle que l'on vient de passer
daemhon
daemhon
Bravo pour cette belle rétrospective.
Pour moi une vraie joie d'avoir découvert Vélonimo. Des dizaines de parties en quelques semaines et tu peux être sûr que ce soir, pour le réveillon on va y jouer et y rejouer!!! Un grand merci pour la création du mode solo de 7 Wonders Duel. Moi qui joue la plupart du temps en solo, j'ai enfin pu profiter de 7 Wonders Duel (il était du coup sur ma liste de Noël, et comme j'ai été sage - normal j'étais confiné une bonne partie de l'année ;) - le père Noël me l'a apporté. Peut être prochainement un mode solo pour les extensions ;) ?
Sinon moi aussi j'ai fait pas mal de vélo cette année, mais encore loin d'atteindre les 6200 km... Bravo!
Vraie année 2021 à toi aussi! Et du fond du cœur, MERCI
yoyodrums06
yoyodrums06
Merci Bruno !!!
Je vois un retour de mow? Trop hâte un excellent jeu
Et hâte de découvrir vos jeux avec ton fils
Ainsi que les autres
Et surtout que l'on se retrouve sur des festivals
Jaipur
Jaipur
Merci Bruno !
Ne doutez pas de l'intérêt de votre introspection ! C'est toujours un plaisir pour nous de vous lire et d'avoir votre point de vue pertinent sur le monde ludique. Merci encore.
Skuthus
Skuthus
Pour les amateurs de jeux de mots :
2021 l'an joué
Capalwest
Capalwest
Bonjour Bruno,
Je me demandais ce matin si l'an allait aussi nous foirer le plaisir de cette lecture annuelle...
Mais tu es plus fort !
L'aspiration d'air des montagnes par des roues de bicyclettes produit assurément un élixir bénéfique.
Mosquito Show, Trek12, des extensions nous ont emballé.
Mais je retiens aussi de cette année que bien des jeux du Cathalogue continuent à vivre sur notre table. Et surtout, que tu as gagné une joueuse à la maison. Peut être de la faute d'un certain Charles, va savoir...
Merci pour tout.