Docteur Mops

Africana de Schacht bientot pour les francophones

Africana de Schacht bientot pour les francophones

C'est toujours un plaisir de retrouver un nouvel Abacus-Schacht, une association éditeur-auteur tout à fait savoureuse.
Un sentiment renforcé chez le francophone quand le jeu est annoncé dans la langue d'Omar Sy dans une édition Filosofia.

Je ne pense pas que monsieur Omar Sy me contredirait d'ailleurs si je dis que le thème (Oui nous sommes dans un jeu à l'Allemande et il faut relativiser) n'est pas des plus érectogène : "L’Afrique à la fin du 19e siècle : les grandes nations de l’Europe se lancent à la découverte des derniers secrets de ce continent peu exploré. Les joueurs complèteront différentes expéditions pour l’une des compagnies d’exploration de l’Afrique. Seuls ceux qui optimiseront leurs déplacements et complèteront plusieurs expéditions pourront financer la recherche d’artéfacts."

C'est sûr que présenté comme ça tout se passe à peu près bien. Parce que si dans le jeu, les vaillants explorateurs que nous sommes passent dans les villes acheter des djembes ou autres masques culturels; cela n'est pas très représentatif du pillage systématique de ce continent par les puissances coloniales européennes sous prétexte d’œuvre civilisatrice et chrétienne.

Soyez rassuré malgré la présentation le thème ici est comme souvent un habillage factice qui va donner la forme au plateau de jeu et quelques images d'ambiance qui ont finalement peu à voir avec la réalité historique. Nous sommes ici dans une Afrique rêvée. Tout ceci mériterait un débat trop grand pour être développé ici. Je vous promet d'y revenir.

Nous retrouverons ici une proposition de Michael Schacht avec des éléments qu'il affectionne pour un sympathique jeu de "Chauffeur-Livreur" comme dirait monsieur Bruno Faidutti.

Impossible de ne pas l'associer à "Valdora" du même auteur paru en 2009 tant sur le challenge proposé que par le clin d'oeil de Franz Vohwinkel sur la couverture (même mise en page des éléments).

Default


Si la comparaison globale est pertinente, en s'approchant un peu plus près les différences sont beaucoup plus palpables et le ressenti des joueurs sera, à l'arrivée bien différent. Ne serait-ce que, dans ce dernier jeu, par une utilisation de la carte et des routes plus présente. L'importance des choix pour prendre les voies les plus avantageuses devient encore plus essentielle.

Mais approchons nous justement pour voir de quoi il en retourne plus précisément.

Vous allez devoir promener votre pion de long en large et de haut en bas de la carte pour y glaner au mieux le plus de points de victoire possible. L'obtention de ces points peut se faire de diverses manières ce qui donne tout son intérêt aux décisions que vous devrez prendre.

Et le choix sera parfois cornélien car lors de votre tour une seule action sera possible parmi les trois suivantes :

- Piocher des cartes Voyage
- Acheter des cartes Aventure
- Déplacer votre explorateur

Faisons le plein

Piocher vous permet de garnir votre main de cartes avec des symboles. Ces symboles vous seront nécessaire pour vous rendre dans les différentes villes. Chaque ville montre un ou plusieurs symboles et pour y accéder vous devrez donc défausser une carte de même type (1 symbole suffit).
Ces cartes sont limitées à 5 dans votre main et vous les piocherez par 2. Impossible donc de se faire une réserve. Vous devrez vous posez sans cesse la question de savoir si c'est le bon moment de piocher ou pas.

Dans votre main de départ se trouve un guide autochtone qui est un joker remplaçant n'importe quel symbole. Vous pourrez l’utiliser une fois par tour.

L'aventure c'est l'aventure

Les cartes Aventures sont exposées dans les mêmes présentoirs "Livre" que dans "Valdora". Vous avez deux pioches avec dans chacune deux cartes exposées.

Default


En fonction de votre position sur la carte vous n'aurez accès qu'à l'une des deux pioches : sud ou nord.
Ces cartes vous couteront 5 pièces d'or. Vous pourrez également "feuilleter" le livre pour découvrir les cartes suivantes. la première fois c'est gratuit mais après il faut payer 1 par carte.

Default


Ces cartes vous proposent des objets que vous pouvez collectionner et un pouvoir que vous pourrez activer en vous rendant dans la ville indiquée.

Promenons nous

Le déplacement vous permet d'emprunter les différentes routes qui partent de votre lieu de départ pour arriver dans de nouvelles villes. Il suffit de jouer la carte avec le bon symbole. Vous n'êtes limité dans ce déplacement que par ce coup. Il est donc possible de traverser plusieurs villes dans un même tour.

Default


Pourquoi allez ici plutôt qu'ailleurs ? D'abord si vous avez acheté des cartes aventures, vous aurez surement envie de les activer en vous rendant dans les villes indiquées. Mais ce n'est pas tout, en bas du plateau sont exposées plusieurs cartes Expéditions.
Ces cartes indiquent une ville de départ, une ville d'arrivée et une récompense.
Quand vous passez dans une des villes de départ proposée, vous mettrez dessus un jeton à votre couleur. Si vous êtes le premier à atteindre la ville d'arrivée; vous toucherez la récompense.
Les cartes sont triées de telles sorte que le début de partie vous offre de l'or pour garnir votre bourse. Tandis que la partie avance, les gains d'or se raréfieront mais il y aura plus de points de victoire.

Dans les cartes Aventures, vous aurez l'occasion de pouvoir vous payer des guides ou Assistant. Ceux-ci vous permettront d'avoir un symbole automatique qui rend les déplacements plus aisés mais gare en fin de partie ! (voir plus loin)

Ces cartes Expéditions servent également à annoncer la fin de la partie qui sera déclenchée quand la pioche en sera épuisée.

Et alors j'ai gagné ?

Il faut d'abord compter les points de victoire.
Les Expéditions et les Aventure, les points sont marqués dessus. C'est facile, il suffit d'additionner.

Default


Ensuite vous avez vos collections d'objets. Vous marquerez des points supplémentaires pour les collection d'objets similaires ou au contraire tous différents. Attention un même objet ne compte pas dans plusieurs collection.

Si vous avez utilisé des guides (assistants) et qu'ils sont encore à vos côté vous allez prendre un vilain malus car ce n'est pas très méritant.

Et puis viennent ensuite quelques points mais généralement peu décisifs (enfin on ne sait jamais...) pour les pièces d'or qui restent, les cartes Voyage et les cartes Aventures.

Le jeu vous proposera donc plein de bonnes choses à faire tout le temps mais vous n'avez qu'une action. Vous allez devoir jongler avec les informations visibles et celles cachées ainsi que les intentions supposées des adversaires qui pourraient bien vous prendre de vitesse si vous n'êtes pas dans le bon timing.

Pas mal de liberté, des décisions à prendre dans un environnement qui évolue, une sensation de course, une pincée de hasard pour pimenter, voilà des ingrédients qui devraient satisfaire les amateur de parcours/gestion.

Le jeu est très abordable bien que l'âge mini de 8 ans paraisse un peu bas au vue de la diversité des choix offerts. Les amateurs de pure gestion risquent d'être frustrés par les tirages de cartes car si le hasard est modéré, la modération est parfois couteuse.

Et si tout ceci ne vous semble pas suffisamment éloquent pour vous faire une idée, je vous propose de nous retrouver bientôt dans nos notre studio pour une explication puis une partie. Partie dans laquelle la victoire fut superbe. Je vous laisse deviner qui a gagné ;)

"Africana"
Un jeu de Michael Schacht
Illustré par Franz Vohwinkel
Publié chez Filosofia
Pour 2 à 4 gentils blancs d'au moins 8 (10) ans
Durée estimée de partie : 60 min (à 4)
Disponible en mai 2012

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (18)

Default
Sappy
Sappy

@Woodian: La sidération est peut-être légèrement hors de propos... Je n'ai fait que m'interroger, sans porter la moindre accusation, ce n'est quand même pas de trop! D'ailleurs Mops a répondu sans sembler outré plus que ça!

Reste que comme l'a confirmé le Docteur, c'est bien par rapport au thème que le choix s'est porté sur Omar Sy. Je souhaitais simplement en avoir la certitude, et je pense la référence incongrue. Je ne porte pas d'autre jugement que celui-là.

belle de nuit

Tututututututut.....

La Théorie du point Goldwin, c'est que TOUTES les conversations tendent vers cette allusion au nazisme.

Hors, lisant régulièrement les posts des news, soit ils s'agit de plusieurs différentes et dans ce cas, il est finallement rarement atteint, soit il ne s'agit que des branches d'un même fil d'actu et alors, là, ça fait des plombes... Donc bien plus de 10 posts.

Bon, allez, je pinaille. Et pour doubler la mise de ce fameux point G, on va dire que c'est à cause de mon côté fascinant... fascisant... ?

Quoiqu'il en soit, vive le point G !

Et vivement la sortie de ce petit jeu au look un peu rétro mais qui nous fera rêver d'exotisme à la Out of Africa avec un rien de spleen surannée décadent. Hummmm, la carte n'est pas le terrain disait l'autre en opposition au premier.

ZePedro
ZePedro

Point Goldwin atteint en 10 post! Bravo!

Woodian
Woodian

@Sappy : Le choix du sieur Sy est peut être simplement du fait qu'il est la nouvelle coqueluche du public français et comme le docteur à l'habitude de remplacer Molière par un autre francophone... Que vous ayez pu penser une seconde à autre chose (rapport au thème) me sidère....

Pour en revenir au jeu, à voir mais pas plus intéressé que cela à la lecture des règles...

Sappy
Sappy

@mops: Merci pour l'éclairage! Cela ne m'empêche pas de trouver la référence incongrue, mais j'apprécie votre patience et votre sens du dialogue.

Batrix
Batrix

Ok pour Céline Dion, mais pour un jeu Filosofia, alors...

ToMAHaWK
ToMAHaWK

ça aurait été pas mal non plus pour faire exploser le nombre de commentaires de brèves ;-)

Docteur Mops
Docteur Mops

@Sappy : C'est juste un exercice récurent de prendre une nouvelle personnalité francophone pour changer l'expression "La langue de Molière" (ou de Shakespeare pour l'anglais) donc Omar manie la langue avec virtuosité, il est noir et ça m'amuse pour un jeu où l'on joue des explorateurs blancs en Afrique et que j'aime beaucoup ce qu'il fait. La prochaine fois, je ne sais pas encore qui se sera c'est un peu l'inspiration du moment. Je crois que j'ai déjà fait Desproges , Pierre Dac, Dalida, et Céline Dion... Là pour le coup Dieudonné c'était pas mal non plus.

Batrix
Batrix

Cher Alcibiade, pourquoi tout de suite monter au créneau et parler de se prendre la gueule sur des sujets battus et rebattus (ce qui reste encore à prouver, mais bon, passons)? Perso, j'aime bien jouer, non pas les nazis, mais l'armée allemande du IIIè Reich (nuance) dans un wargame, c'est quand tu veux!

Occulter le rôle de la dimension éducative ou réfléxive d'un jeu est assez dommage, à mon sens. Il y a autant de façons de jouer qu'il y a de joueurs, certes, mais un thème c'est comme un scénario, libre à vous de choisir d'en être l'un des acteurs.

Personnellement, je préfèrerais retourner jouer à Trolland, à Pandémie, à l'un des derniers Cocktail Games ou au prochain jeu de Christophe Boelinger plutôt qu'à celui-ci, quelqu'en soient les qualités. Parce qu'ici le choix éditorial m'attriste (et désolé pour l'auteur, sincèrement).

J'adore jouer, mais j'aime avoir conscience de ce que je fais quand l'on m'impose de faire quelque chose. Ou alors je joue à des jeux abstraits (pourquoi cela effraie autant les éditeurs?)

Mais bon, je m'arrête là, je vais me faire taper sur les doigts pour HS, j'imagine.

Bonne journée!!

PS : et si tu veux avancer vers une ère radieuse, ça commence dimanche!

Sappy
Sappy

Non , pas spécialement d'autres préférences, et je me dis même que ça fait du bien de changer de référence de temps en temps. Je m'interrogeais simplement sur ce qui avait pu vous inspirer pour en venir à parler de la langue d'Omar Sy, voilà tout!