Monsieur Guillaume

Aquatika : Tactique des profondeurs !

Aquatika : Tactique des profondeurs !

Manger ou être mangé, telle est la dure loi de la nature.Sous la mer, c'est pareil et ce n'est pas Alexandre Droit qui vous dira le contraire... même si, dans le cas d'Aquatika, manger n'est pas une finalité en soi. Par contre, dans un petit rugby rapide (marquez l'essai derrière les lignes adverses), vos neurones pourraient être mis à rude épreuve... En effet, la moindre erreur peut vous faire boire la tasse... et vous finirez en bâton de surimi. Plongeons dans le monde du silence pour voir ce que Jeux FK nous propose dans cette édition d'Aquatika, pour deux joueurs.

 

5f47d6b2cb5651fdc5412501ac6ee468efea.png

 

Sous l'océannn, sous l'océannn

Votre armée sous-marine se met donc en place sur les 9 cases de son côté du plateau. Trois espèces, chacune présente à trois exemplaires, forment les rangs.

Les Poissons Volants s'envolent et sautent de pièce en pièce, pour peu qu'il y ait une case libre entre chaque saut (et qu'il ne change pas de direction entre temps). 

Les Requins, toutes dents dehors, peuvent dévorer toute pièce en prenant sa place... y compris ses coéquipiers. 

Enfin, la Pieuvre peut recouvrir n'importe quelle autre pièce à l'exception de ses consoeurs. L'astucieuse pièce est creuse et emportera dans ses tentacules le malheureux piégé aussi bien que l'heureux protégé. Par contre, un requin, à l'appétit gigantesque, croque la pieuvre aussi bien que ce qu'il y a dessous. 

Chacun votre tour, vous pourrez déplacer une pièce, sur les côtés ou en avant, d'une case... et sans jamais pouvoir reculer ! Jamais ! Y compris pour prendre ou recouvrir ! Et ça... ça ! Ça change pas mal la donne.

Le premier à atteindre l'unique case à sa couleur derrière les lignes adverses gagne la partie.

 

ba73401ad2a27c4484d201211d078124251e.png

 

Je plongerai tout nu

L'illustration de couverture de Martin Texier donne une patte immédiate à la boite. Le plateau, bicolore dégradé, ainsi que les pions, paraissent du coup, un soupçon terne. Surtout après avoir vu Sensei et Siam chez Ferti, en ce qui concerne les jeux abstraits. 

Pourtant, une fois le jeu commencé, le duel, et les réflexions qui viennent avec pour l'emporter, démarre rapidement dans un silence impressionnant. L'apparente contradiction se dévoile peu-à-peu. Vous ne pouvez pas repartir en arrière et donc avancerez à pas mesuré. Pourtant, il faut gagner plus vite que votre adversaire, une course donc ! La balance entre les rapides poissons volants, les dangereux requins (mais une fois passés, ils ne reculeront pas) et les malignes pieuvres (aussi bien protectrices qu'empêcheuse de nager en rond) permet d'envisager plusieurs tactiques, approches et réactions. 

 

1d53ced4ed41a6504d4df947a66a84beccf1.jpe

Le proto, et ses bouchons de bouteilles, alors appelé Plooof !

 

Au dos, vous apprendrez que les pions sont fait dans le Jura, le plateau et la boite le sont dans l'Aube. Un petit jeu abstrait à deux joueurs qui sent donc bon le "fait de par chez nous" (ce qui est bien mieux que de sentir le poisson). S'il fait penser à Gobblet sur l'aspect "recouvrement" par les pieuvres, l'objet du jeu n'est pas le même du tout. Le jeu garde donc sous ses ventouses son potentiel de découverte. De quoi s'affronter sous l'eau et sous la dure mère !

532984875f9efa4360d07eeb49263e39631b.jpe

Un auteur déploie ses tentacules... et ça le rend heureux !

(crédit Photo : Le Progrès)

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Senseï
Senseï
Par Philippe Lefrançois
Illustré par Biboun
2 7+ 15´

Kommentare (1)

Default
Fred 29
Fred 29
Quand il y a de l'aqua, ça me va !
Avec ces nouvelles tentacules, il va vraiment falloir le faire ce club ;)