François BACHELART

Au sujet de "L'affaire Nostromo"...

Au sujet de "L'affaire Nostromo"...

Tric Trac

 Amis ludistes, dimanche 19 mai était publiée l’annonce de Wonderdice

concernant la prochaine sortie d'un jeu intitulé « USCSS NOSTROMO ».

 

Elle m’a fait se dresser les poils et pousser quelques boutons, étant donné ce qu'elle implique...
Son contenu en a choqué plus d’un (content de ne pas être le seul).

Pour celles et ceux qui souhaitent en prendre connaissance, c’est --> ICI <--

Si vous n’avez pas suivi l’affaire l’année dernière, tapez donc « Affaire Nostromo » dans votre moteur de recherche préféré et vous devriez y trouver pas mal d’informations.

 

En résumé, j’ai créé en 2010 un jeu (Nostromo), basé sur le film Alien, que j’ai présenté à plusieurs reprises au « Toulouse Game Show », et dans diverses manifestations dont «Time2Play ».

Tric Trac

L’équipe de Wonderdice y a joué une première fois lors du salon « Time2Play »  du 15 Février 2015 dans les locaux de l’école Epitech de Toulouse, et m’a contacté en Novembre de la même année par mail pour me faire savoir l’intérêt qu’elle portait à mon jeu. A cette époque, étant en tractations avec Edge Entertainment, j’avais indiqué à Mr Aldebaran Genest que mon jeu n’était pas disponible.

Il m'a ensuite relancé plusieurs fois. Avant l’été 2016, l’édition de Nostromo par Edge n’étant plus d’actualité, j’ai accepté que Wonderdice m’adresse un projet de contrat pour l’édition de mon jeu. Contrat que j’ai reçu par mail le 6 juillet. Quelques jours après j’écrivais à Wonderdice en précisant que le contrat comportait une zone d’ombre et que je souhaitais discuter les termes dudit contrat, notamment la rémunération.

Plus de réponse. J’ai relancé le 3 septembre sans plus de succès. J’ai donc pensé que Wonderdice avaient abandonné l’idée de travailler avec moi. Ayant de nombreux autres projets en cours, je n’ai pas insisté.

Presque 2 ans se sont écoulés, puis j'ai découvert l’année dernière que Wonderdice annonçait la sortie d’un jeu du nom de « USCSS NOSTROMO »... dont plus d’une dizaine de mécaniques et éléments de jeu sont identiques à celles de mon prototype !

 

Aussi, je souhaite partager avec vous

quelques-unes de mes pensées et interrogations du moment.

 

En principe, deux jeux dans le même univers peuvent se ressembler. Même background, même intrigue, mêmes protagonistes.

Mais là, c'est quand même un peu fort car leur jeu aurait pu au moins s’appeler « Alien le 8e passager », par exemple... Mais non, c'est quasiment le même nom, mais aussi le même mode de jeu, le même but, les mêmes moyens pour y parvenir : les similitudes sont extrêmement troublantes et nombreuses. Elles ont été largement analysées par la communauté ludique : il semble bien que mon jeu ait servi de base et ait été développé sans mon autorisation.

Wonderdice annonce une foultitude de nouveautés à venir, avec licence, sans licence, avec des nouveaux auteurs, des projets de Crowdfunding... avec tant de jeux que cela dans les tuyaux, pourquoi s’entêter et risquer un procès avec moi ? Pourquoi continuer à alimenter une très mauvaise image d’éditeur avec le jeu Nostromo ? 

Le fait d’acheter une licence vous autorise-t'il pour autant à développer puis éditer le jeu de quelqu’un sans son accord ? 


La société WD ne devrait-elle pas se concentrer sur ses nouveaux projets au lieu de continuer à être l'artisan d’une réputation qui risque de lui nuire très longtemps. Dans ce petit monde de l’édition du jeu de société, la réputation d’un auteur, d’un éditeur, d’un distributeur compte beaucoup…

« Errare humanum est perseverare diabolicum » !

 

Les médias spécialisés dans le jeu de plateau (site d'information, Facebook,...) verrouillent rapidement les commentaires portant sur l’affaire Nostromo. Je comprends qu’il faille empêcher tout débordement. Mais verrouiller les sujets étouffe l’affaire et cela n’avantage-t’il pas l’une des deux parties ?

Je comprends la problématique des administrateurs des médias du monde ludique, surtout quand on voit les menaces brandies face aux critiques, qui étaient pourtant inévitables étant donné les méthodes employées.

Alors, amis ludistes, je vous le demande, restez modérés dans vos propos, « likez », « dislikez », et si vous avez des commentaires, restez courtois car sinon les modérateurs verrouilleront le sujet et ils auront raison.

 

L’année dernière l’équipe de WonderDice a essayé de se défendre sur le fait que leur/mon jeu « Wonderdicisé » était un jeu totalement différent du mien...

J'en déduis que si j’offrais gratuitement la version « Print and Play » de mon prototype Nostromo (en français et en anglais), cela se résumerait à l'initiative d'un passionné du jeu qui offre un jeu à une communauté de passionnés du jeu. Le tout sans utiliser la moindre image du film original, bien sûr.

Puisque pour eux les deux jeux sont si différents, cela ne les gênera donc en rien.

Autre point que je souhaitais soulever : suis-je visé plus ou moins directement par les termes de leur communiqué ? Il n’est certes pas très précis et ne cite personne en particulier, mais comme je suis directement concerné par cette affaire, le doute est autorisé.

Je cite : 
• Nous ne tenons pas rigueur aux membres de la communauté ludique s’étant laissé manipuler par des personnes mal intentionnées. Wonderdice, ses équipes et les auteurs avec lesquels nous travaillons ont été très touchés par les fausses accusations proférées par une communauté que nous considérons comme une famille, propageant sans les vérifier des rumeurs infondées. 
En conclusion méditons cette phrase du philosophe indien Swami Ramdas : « La vérité ne devient pas une erreur simplement parce qu’une foule de gens défendent l’erreur et se rangent de son côté »

 

Si je suis visé par leur communiqué, en quoi étais-je dans l’erreur et si mal intentionné que cela, puisqu'ils m'ont envoyé l’année dernière un protocole d’accord me proposant de me payer des royalties sur les ventes ?

Protocole que j'ai envisagé d'accepter avant qu'une succession de contradictions dans leur communication à mon égard ne finisse par me dissuader de travailler avec eux.

Pour terminer, l'heure des citations.
Pauvre Swami Ramdas, avoir ainsi utilisé ses écrits, c’est regrettable.

Par hommage pour mes camarades de WD, je terminerai donc également par une citation qui pourrait leur plaire, tirée de contes et légendes indiennes... c’est plutôt une mini histoire :

Un vieux chef Cherokee a enseigné ceci sur sa vie à son petit fils : - Il y a un grand combat qui se passe à l'intérieur de nous tous, lui dit- il. Et c'est un combat entre deux loups l'un est le mal, il est colère, l'envie, culpabilité, tristesse, tromperie et ego, et l'autre est bon, il est joie, amour, espoir, vérité, honnêteté et foi.

Le petit fils demande : - Quel est le loup qui gagnera ?

Et le chef répondit : - Celui que tu nourris.

 

François BACHELART

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

1Gefällt mir nicht

Kommentare (90)

Default
Gr3G
Gr3G
Assez hallucinant la publication épinglée sur leur page Facebook... ils insistent... https://www.facebook.com/wonderdice/
ludodelaludo
ludodelaludo
Où ça? je ne trouve pas de plus récent que le 27/06, c'est la même?
Toto78
Toto78
Je souhaite vous soutenir pour votre print and play, si je peux dédommager ..... ;) !
Mathieu
Lalala
Lalala
Cher M. Bachelart,

Ce jeu est actuellement noté 1/10 sur BGG, il est donc très mauvais, et personne ne va l'acheter.
Vous avez de la chance de pas avoir mis les pieds là dedans!
Plutôt que faire des reproches, vous pourriez soutenir ce petit éditeur courageux qui se bat pour que ce jeu existe malgré tout.
Avec ces polémiques, si j'en crois une interview convaincante sur l'affaire, il y a des gens qui appellent pour demander qu'est-ce qui se passe, même qui sont pas du jeu, des amis, de la famille, je sais pas si vous vous rendez vraiment compte du mal que vous faites.
Et d'ailleurs, les auteurs de jeux n'existent pas, donc c'est vite vu.
ludodelaludo
ludodelaludo
Difficile de se faire une idée de votre point de vue...
La première partie à l'air d'être de la famille du soutien, ensuite de l'ironie et enfin du factuel.
Pouvez vous nous éclairer pour rendre votre commentaire plus lumineux, et pour que personnellement je puisse comprendre votre positionnement, car vous avez quand même fait l'effort de venir écrire quelque chose ici...?
Lalala
Lalala
Comme le soutien à l'auteur est unanime (cf. la note BGG et l'ensemble des messages précédents) et que manifestement cela restera sans effet sur la résolution de l'affaire, j'ai choisi un tout aussi utile trait d'humour comme message à l'auteur, pour changer un peu, en tournant en dérision des faits, afin de dire de la merde tout en restant dans les clous imposés à la fin de l'article.
Et personnellement, je n'ai pas d'avis, seulement un avis contraire si nécessaire, ce qui n'est pas le cas présentement.
ludodelaludo
ludodelaludo
Merci de la précision
Chni
Chni
En gros, vous n'êtes ni pour ni contre, bien au contraire :)))
François BACHELART
Bonjour, Je suis allé consulter le fiche Nostromo sur BGG... c'est en effet un carnage digne d'Alien.
Max135984
Max135984
Comment un distributeur peut il accepter un jeu volé? Sont ils conscients qu'ils y jouent également leur réputation? Je comprends mal comment le jeu peut se retrouver sur le marché. Quelqu'un à une idée? Courage à l'auteur, le vrai!
ludodelaludo
ludodelaludo
Il n'y a pas vol, enfin pour deux raisons :

1/ le jeu n'existe pas encore, il n'est pas en vente, pas référencé
2/ Les notions de propriété intellectuelle et de droits d'auteurs dans le jeu de société ne sont pas connues, donc pas de notion de plagiat, juridiquement parlant.

Ensuite, le jeu, selon "l'éditeur", "sera distribué" par une filiale d'Asmodée, filiale qui distribue dans 3/4 pays en Europe de l'Est, à mon avis peu de chance qu'il arrive un jour dans les pays francophones, donc si ils arrivent au final a en distribuer 2000 ça serai déjà une victoire pour les vraies valeurs qui nous unissent et nous rassemblent, à savoir, le plaisir, la franchise, et l'honneteté.
Max135984
Max135984
Oui, je suis conscient de l'absence de vol au niveau légal, je parlais plutôt de "moral". Et je n'ai pas compris votre deuxième partie sur la vente de 2000 boites, la "victoire" serait qu'il n'en vendrait "que" 2000 et qu'il ne soit pas sur le marché francophone grâce à la mobilisation de la communauté, est ce bien cela ?
ludodelaludo
ludodelaludo
Ben techniquement on ne peut pas enpêcher des gens d'acheter un jeu, alors oui je souhaite qu'ils en vendent le moins possible, et que le jeu n'arrive jamais en France, ce serait une victoire des vraies valeurs
Antoinette
Antoinette
Côté communauté ludique française WonderDice est grillé. Mais qu'en est-il dans les autres pays ? Cette affaire a-t-elle eu le même retentissement qu'en France ?
NaM2503
NaM2503
C’est mon premier commentaire, je ne ressent pas l’utilité d’en faire, mais ici le sujet traité très navrant.
J’espère que l’auteur trouvera malgré tout un accord afin de réconcilier les deux parties, mais au moins je suis averti des pratiques et malgré ma tout petite échelle de rien du tout d’insignifiant que je suis, je sais m’abstenir de rétribuer des pratique douteuse..... c’est d’autant plus pathétique que cela se déroule dans le monde du jeu... du ludique ou il y a du partage entre humain... bref. Bonne continuation
Montcalm10
Montcalm10
Ce jeu me semblait très intéressant de par sa thématique tirée d'un film culte. Après avoir pris connaissance de la manière dont il a été développé je n'ai curieusement plus la moindre envie de l'acheter. La lecture de l'annonce de sortie du jeu à elle seule est redoutablement dissuasive cela dit! Bon courage à vous, j'espère que vous parviendrez à faire valoir vos droits!
Little-killer
Little-killer
un client de moins pour eux ^^
goldoze
goldoze
Soutien total à François, boycott total à WD. Ils vont s'en mordre les doigts...
Kane
Kane
,tain ! moi qui suis raide dingue de la série Alien - avec une mention spécial pour le premier opus, complètement génial -, cela semble bien mal barré...bon, il y a l'excellent Space Hulk, mais je rêvais d'un jeu qui aurait calqué Alien...ça fait ch...merde ! quoi ? je suis vulgaire ? bah ouais.

En tout cas, j'espère que votre jeu trouvera une porte de sortie honorable. C'est tout ce que je vous souhaite.