Alekso42

Baïkonour : retournons sur la Lune !

Baïkonour : retournons sur la Lune !

Il y a deux semaines, on a fêté les 50 ans des premiers pas de l’Homme sur la Lune. Et il y a deux semaines, le FLIP se terminait à Parthenay. L’occasion pour moi de présenter un proto sur le thème de la conquête spatiale, Baïkonour.

Baïkonour, c’est un jeu de 2 à 4 joueurs, pour des parties d’environ 45 minutes, qui permet de se (re)mettre dans l’ambiance de la course à l’espace, spécifiquement les missions envoyées pour explorer la Lune : charges explosives (connaissance du terrain), missions photographiques (pour connaitre la face cachée et cartographier le terrain), missions avec engins lunaires (pour récupérer des données sur le sol ou même du minerai), enfin missions habitées.

Baïkonour : plateau de jeu

Le plateau de jeu personnel avec les aires de lancement et objectifs

Au cours de la partie, on construit des fusées devant soi, sur deux aires de lancement, et on place en haut des étages de réacteurs une charge utile qui va faire le travail demandé : récupérer des ressources (photos, minerai), poser l’Homme sur la Lune, etc. Les fusées décollent en fonction du résultat d’un jet de deux dés – résultat qui peut être influencé au cours de la partie avec des jetons « impact » récupérés lors de l’explosion de certaines charges utiles à la surface de la Lune.

Les objectifs à réaliser, pour remporter la course à la Lune, sont d’obtenir au moins un cliché photo pour pouvoir poser des engins lunaires, d’envoyer l’Homme sur la Lune, et enfin de construire une base lunaire – histoire de nous projeter dans la décennie à venir !

Baïkonour : base lunaire

Un peu simple, direz-vous ? Eh bien non, car, et c’est là que le côté « Guerre Froide » intervient, chacun ne va pas seulement envoyer ses petites fusées dans son coin. Non non non ! Déjà, en réaction à la construction de certains étages de réacteurs, les autres joueurs vont pouvoir réagir en intercalant une action de réaction rapide hors de leur tour de jeu. Ensuite, une fusée peut être transformée en missile et envoyée sur celle d’un joueur en tête pour exploser et l’empêcher de faire alunir son engin lunaire.

Baïkonour : impacteur
Et surtout, les échanges diplomatiques en tout genre sont permis, verbalement entre joueurs : on peut s’aider ou s’empêcher de faire décoller les uns les autres grâce aux jetons impact, on peut négocier une ressource en échange d’un étage utile à la construction d’une fusée, ou encore accumuler les charges utiles permettant d’envoyer l’Homme sur la Lune, pour par exemple les revendre ensuite aux plus offrants et obtenir des ressources lunaires.

Au FLIP, l’organisation très cool a permis de rassembler du public et de faire quelques parties du proto au village des créateurs, et les éditeurs présents sur place se sont parfois montrés intéressés. De mon côté, j’ai rencontré de visu Days of Wonder, Iello, et Libellud. Les contacts sont pris, attendons et nous saurons peut-être qui remportera sa place sur la Lune !

Baïkonour : à qui le tour ?

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare

Default