G. Winzenschtark

Baobab : bien installé dans mon canopée

Baobab : bien installé dans mon canopée

Êtes-vous déjà grimpé dans un baobab ? La cime de cet arbre mythique et emblématique d'Afrique regorge de vie : serpents, fleurs, abeilles, singes... C'est en tout cas là la faune et la flore que Josep-Maria Allué, grimpeur ludique s'il en est, a pu y rencontrer. Et son étude ne s'est pas arrêtée là ! Il y a découvert la puissance des lois newtoniennes, à savoir que quand les branches sont trop chargées, elles tombent.

4eb0b2dac7d28c33a2ac32ccfe68dde432e1.png

 

Une belle bouture

Récemment réédité et redesigné chez Blue Orange, Baobab s'était déjà vu fleurir en 2012 chez Piatnik. Pour l'occasion de sa ressortie chez l'éditeur au fruit exotique, le jeu s'offre un petit lifting. Exit la grosse boite, les cartes carrées et le tronc à monter soi-même,le jeu tient dans une petite boîte métal au sommet lisse et large, servant également de support de jeu. Les cartes, maintenant rondes et crénelées pour donner une impression de feuillage, font la part belle aux illustrations de Cyril Bouquet.

9acb850dab6ea3e47a01096b84a7160c52ce.jpe
la version Piatnik de Baobab

 

Le jeu de Josep-Maria Allué, co-auteur de Kikou le Coucou (qui aime décidément jouer avec l'agilité en terrain à physique aléatoire à base d'arbres), reprend donc un second souffle avec ce nouveau design à la direction artistique poussée. Petit jeu d'ambiance et d'adresse, le matériel de ce Baobab donne envie d'être tripoté et manipulé, et c'est tant mieux, car nous allons avant tout avoir besoin de nos mains pour jouer.

 

La cime étripe

A Baobab, le but du jeu sera de se débarrasser de votre pioche, en accumulant le moins possible de cartes malus tombées de l'arbre en cour de partie. Pour se faire, les joueurs vont faire pousser les branches de l'arbre, en y plaçant des résidents aux exigences particulières.

Au début de votre tour, vous vous lancez un défi : placer 1, 2 ou 3 cartes de votre pioche sur l'arbre. Vous révélez alors autant de cartes de votre pioche qu'annoncé et allez devoir les placer sur l'arbre. Chacun des 9 types de cartes possède sa règle de pose particulière : être placé au bord de l'arbre, au milieu de l'arbre, glissé entre deux cartes, jeté comme un frisbee ou encore lancé de haut les yeux fermés.

3d827a443c127edf06a62501d2537255fd93.png
La chauve-souris, qui se place les yeux fermés.
Vous pouvez faire sonar avec votre bouche,
mais on ne promet pas que ça marche.

 

Peu à peu, le feuillage va s'étendre au-delà de la limite du sommet du tronc et gagner en instabilité. Le poids des cartes va avoir tendance à donner à la cime une forme de coupole. Ajoutez à cela la texture glissante des cartes, et vous obtenez, au bout de quelques tours, un arbre où les nouvelles branches ne sont pas les bienvenues. Et là, ça peut être le drame ! Enfin, le drame, pas vraiment pour l'écosystème du baobab, qui lui s'en remettra, mais plutôt pour le joueur qui fait tomber des cartes. Toutes les cartes tombées suite à un mouvement malheureux sont récupérées par le joueur fautif et mises de côté. Elles compteront dans le total des cartes de ce joueur en fin de partie.

03a1b148e91f735017ac048985ae968ce94f.png
Le sssserpent qui ssss'enfile et sssse faufile entre les branchessss.

 

Timber !

Un petit party game d'adresse atypique, rapide et sympa, que ce Baobab, à qui cette réédition bénéfique offre un second souffle mérité. On pourra y discerner quelques faiblesses potentielles sur l'instabilité des cartes ou une injustice au mélange. Le premier point dépendra en effet complètement des joueurs : plus l'on sera retors et plus l'on placera les cartes en équilibre précaire pour provoquer des chutes. Jouer trop gentil pourrait permettre d'éviter les chutes, et cette perte de tension enlève au fun du jeu. Un point commun à de nombreux jeu d'adresse, mais là... c'est à vous de jouer !

91200e62b3fa98c4e3769c51932db47bbcdd.png
Le caméléon qui fait rien que copier d'abord !

 

Pour ce qui est de l'injustice au mélange des cartes, il est vrai que si un joueur n'a, par exemple, que des toucans dans sa pioche, il est mal parti ! Le toucan est une carte bien compliquée à placer, car demandant un lancer en frisbee, par rapport par exemple au feuillage, qui se pose n'importe où sur le baobab. Qu'à cela ne tienne, il y a suffisamment de carte de chaque type pour vous amuser à répartir plus équitablement les cartes.

7e05135355fb34fcecd5810e452b0c8e5634.png
Une jolie fleur, parce qu'il en faut, aussi.

 

Et puis, Baobab reste un petit jeu rapide d'ambiance et d'adresse. Les parties durant 10 minutes, rien n'empêche de relancer une seconde tout de suite, en espérant une meilleure pioche. Ce qui compte, c'est le fun autour de la table !

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare

Default