Scorpion Masqué

C'est pas faux: qu'est-ce que t'as pas compris?

C'est pas faux: qu'est-ce que t'as pas compris?

Tric Trac

Il existe un charme inénarrable à mes rencontres avec les jeux ou les prototypes que je publie. Si parfois je les crée moi-même, d’autres fois c’est dans une petite proposition par courriel que je tombe sur un méga bombe comme Decrypto (que j’ai d’abord refusé!). Il y a les auteurs, connus et moins connus, qui me contactent pour des rendez-vous dans les salons. Il y a des “commandes”, comme le fut Zombie Kidz en 2013, puis l’idée d’en faire un jeu d’inspiration Legacy, sur laquelle l’auteuse [sic] a rebondi comme une super baballe poursuivie par le chat de Gaston Lagaffe. J’aime ces surprises. Un peu comme l’amour, on ne peut juste pas prévoir le moment où ça se produira. Laissez-moi vous raconter la germination de C'est pas faux: patates et ninjas, le petit frère de C'est pas faux.
*Patates et ninjas s'ajoute à C'est pas faux (sans le remplacer). L'original sera toujours dispo!

Lagaffe

Le gag de la super baballe… J’ai passé des heures je crois à scruter les détails de ce dessin. Ça m’a tellement fait rire!

 

Bien que C’est pas faux (paru pour la première fois 2012) ne déchaîne les passions sur TT, le jeu n’en demeure pas moins un beau petit succès dont les ventes ne semblent pas faiblir depuis les 6 dernières années. Nous arriverons à 40 000 exemplaires vendus bientôt! L’idée est toute bête. Un joueur pose une question à l’assemblée et vous devez être le premier à fournir une réponse convenable: parfois bonne, mais souvent fausse! C’est le verso de la carte suivante sur la pile qui indique s’il bien ou mal répondre. De quelle couleur sont les schtroumpfs? Rose, bien sûr…! C’est beaucoup plus difficile que ça en a l’air… Et par conséquent plus drôle!

 

Ce sont des gens d'une chaîne de magasins qui ont eu l’idée d’une version junior, kid ou famille de C’est pas faux. J’entends déjà s’élever dans la foule une rumeur s’opposant à toute intervention de personnes se préoccupant d’argent dans la création ou le développement des jeux que nous aimons. Moi-même, j’ai d’abord répondu que je serais surpris qu’il y ait quelque chose de pertinent à ajouter. Oui. Je ne vois pas tellement la pertinence de refaire ce qui a déjà été fait.

Tric Trac

Le duo dynamique... Mais lequel, de Bruno et Ludo, est Batman?!

Et pourtant, s’il y a bien une chose que j’ai apprise dans mes 5 années d’études en littérature française (et québécoise!), c’est que la contrainte constitue une excellente source d’inspiration. J’ai donc relayé la proposition à Bruno Cathala et Ludovic Maublanc. Et comme bien souvent, le duo dynamique m’a surpris… Les deux compères ont su développer un jeu à la fois fidèle à l’esprit et au principe de l’original tout en apportant un souffle de renouveau.

 

À l’été 2012, créer 300 questions de “culture générale” (grossissez les guillemets autour de culture!) aux réponses universellement connues des 2 côté de l’Atlantique sans trop se répéter fut ardu; nous n’envisagions donc pas répéter l’exercice pour un public aussi jeune que 6 ou 7 ans! Mieux valait que les réponses se trouvent DEVANT les joueurs… sur une illustration par exemple! Et voilà que déployait devant nous un bel espace créatif où nous pourrions nous éclater en créant des gags destinés aux adultes, sous un vernis et des couleurs très familiales. À nous de placer dans les images un maximum d’éléments que les adultes apprécieraient, comme dans un film Shrek ou Toy Stories. Quel souvenir je garde de nos séances de remue-méninges avec l'illustrateur Rémy Tornior et les auteurs. Rémy a parfaitement compris le style qu'on attendait de lui et a fait preuve à la fois d'une grande imagination et d'une immense générosité. 

Tric Trac

Et si le verso des cartes est maintenant occupé par une illustration, comment indiquera-t-on de "bien" ou "mal" répondre? Avec un dé, tout simplement, c’est toujours aussi efficace. Un dé avec 6 faces, 6 symboles différents, 3 pour “vrai” et 3 pour “faux”, comme dans le jeu de base. Les choses sont si bien faites parfois…!

 

Restait la question du titre. Je n’apprécie pas les mots “jr”, “kids”... Si ces appellations ont l’avantage de la clarté (quoique…), elles m’ont toujours paru un peu péjoratives, sans saveur. Ne vous méprenez pas, ça n’enlève rien à la qualité du jeu: j’ai joué des dizaines de parties de Time’s up kids avec mes enfants et ce fut un grand plaisir. Sauf que pour moi, C'est pas faux famille, comment dire... C'est bof... Qu’allions-nous ajouter en sous-titre alors?! Partant du principe que C’est pas faux a toujours été un jeu absurde (on gagne en donnant les mauvaises réponses) et un melting pot (comme disent les Chinois) d’un peu n’importe quoi dans ses sujets, Manu, notre directeur créatif, a suggéré “patates & ninjas”. Aussitôt dit, aussitôt adopté. Comment ne pas tomber sous le charme de ce presque oxymore?

 

Bref, encore une fois, j’ai rencontré un jeu là où je ne m’y attendais pas… Et voilà sans doute un des aspects qui me plait le plus dans mon travail: la surprise…!

N'oubliez pas que C'est pas faux, le jeu original, reste en vie aussi!

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare

Default