Docteur Mops

Cha Dango, le dernier Dango à Taïwan + bonus recette boulettes

Cha Dango, le dernier Dango à Taïwan + bonus recette boulettes

Je vous parlerais bien de ma liste de choses à écrire mais tout ce que vous avez besoin de savoir pour le moment c’est que les retards sont toujours nombreux. Alors aujourd’hui prenons un peu de temps pour revenir à Taiwan en 2015. 

Je vous ai déjà présenté ultérieurement Animals Frightening Nights, un petit jeu charmant de monsieur Jason Lin. Pour cet autre jeu, nous retrouvons de mignonnes illustrations pour un jeu de cartes facile d’accès : Cha Dango. En tout cas pour les règles parce que pour trouver la boîte du jeu se sera plus délicat.
 

67c8d8e98bfc071dd6c8cd2d31a03d008ec7.jpe
Ici des boulettes colorées et sucrées
 

Nous voilà transporté dans un petit resto asiatique sympatoche où nous allons non pas jouer les gourmets mais faire le service. Les Dangos sont des boulettes de riz gluant que l’on consomme souvent en brochettes. Un dicton populaire japonais nous dit Hana yori Dango. Ce qui donnerait littéralement : des boulettes oui ! des fleurs non ! Quelque chose qui indique une tendance pragmatique plutôt qu’esthétique. Le truc c’est qu’il existe de nombreuses formes de Dangos et que la pire boulettes est bien celle de se tromper en servant un client. 

 

ba3828ffbe6e30a9159a896b10fe018e0056.jpe

 

Pour savoir ce que commande les clients, nous allons retourner la première carte de la pioche. Les indications fournies par celle-ci ET le dos de la prochaine carte à piocher nous donnerons les instructions à suivre pour la commande. Parmi ces informations nous découvrirons des silhouettes (et une boulette pour le petit gros là-bas !) une couleur (Une brochette pour la dame en bleue !) ou une couleur de fond (Une grosse boulette pour… l’aut’ là ! Meuh si ! L’aut’ j’te dis !).

 

Et devinez quoi ! Quand nous avons identifié le bon client il faut… Taper le premier sur sa carte ! Ah ! Ça ! La discrimination visuelle a encore de beaux jours devant elle. Je pense personnellement que le jeu aurait gagné à présenter des totems en lieu et place des clients. Je dis ça juste pour faire mon ricaneur notez bien. Ou alors des petits animaux, fantômes ou autre objets. À moins que l’on choisisse des animaux de la jungle sur des dés. 

Vous l’aurez compris, l’intérêt de ce jeu ne réside pas dans son originalité.

 

729d4b067afd3137f5cccb778fc32d5534d8.jpe

 

Mais ne partez pas encore. Une des spécificités de ce jeu est que l’assemblage des cartes peut identifier plus d’un client. Il faut donc taper sur une carte, la prendre pour la poser devant soi, puis taper sur l’autre. Autant dire qu’il sera rare de choper deux clients à la fois sauf si l’on joue seul ce qui dénotera un symptôme dépressif certain.

Restez encore un instant ! Il peut même arriver que la combinaison ne désigne aucun client présent. Alors c’est tea time ! Chaque joueur doit alors se servir de son pion tasse de thé et le porter à ses lèvres et… le dernier à le faire doit remettre une des ses cartes remportées ce qui revient à perdre 1 point. Conseil de Tric Trac, remplacer les pions Tasses par de vraies tasses pour une immersion complète. Mettez du thé bouillant dedans pour encore plus d’ambiance ! Levez un pied et… Oh ! Bon sang ! Je suis en train de créer une extension. 

 

bdbfc8eff806971e7f94a040bd89127ffc51.jpe

 

Alors vous allez me demander si cela vaut la peine de se procurer un jeu Taïwanais qui ressemble tant à plusieurs autres plus facilement trouvables dans nos boutiques préférées ? L’exotisme ? Bon en fait je ne trouve pas de réponse satisfaisante. Mais je peux effacer un item de ma liste. On aura plus de chance la prochaine fois. Je dirais bien Dango Yori Hana ! 
 

 

Et maintenant le bonus TT : La recette boulette

Je me souvenais de mémoire de Super Dango à la cacahuette mais je n'ai pas retrouvé la recette.

Pour nos boulettes nous aurons besoin de 

  • 120g de farine de riz gluant
  • 80g de farine de riz
  • 200ml environ d'eau tiède voire très très tiède 

Vous mélangez les deux farines avec un peu d'eau très très tiède pour obtenir une pâte ayant la consistance du ventre de Docteur Mops. Faites-en 16 boulettes que vous ferez bouillir. Quand elles flottent, laissez encore cuire une minute.

Faite refroidir à l'eau courante puis essuyez avec un papier absorbant ou un vieux manga.
Montez les brochettes par 3 ou 4.

Pour accompagner faisons une sauce Mitarashi

  • 100 ml d'eau
  • 100g de sucre
  • 3 c.s. de shoyu(sauce soja)
  • 1 c.s. de mirin
  • 1.5 c.s. de farine de pomme de terre

Vous me faites chauffer doucement tout ça. Quand c'est épais et translucide comme... Quand c'est épais et translucide arrêtez tout ! Trempez les brochettes dedans et attendez que cela refroidisse (ou pas).

N'oubliez pas de déguster en courant à cloche-pied autour de la table. Le dernier à manger est fan de Phil Collins.

 

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (2)

Default
cystreviel
cystreviel
Et en passant, le drama Hana Yori Dango est bien sympa, même après 10 ans!
sathimon
sathimon
Bonjour Doc, juste un petit mot pour vous remercier pour cet article et surtout pour vous rassurer car vous n'êtes point en retard pour présenter ce petit jeu de cartes, mieux que ça même vous êtes en avance car il sera présent au prochain TGM (Tokyo Game Market) du 5 mai ;-) (d'ailleurs je vous mets le lien vers le blog de TBD : Taiwanese Boargame Designers, et de ce qu'ils auront là-bas). http://gamemarket.jp/booth/gm1914/