Chunky Fighters : et le dé est en toi !

Chunky Fighters : et le dé est en toi !
Monsieur Guillaume

S’il est des financements participatifs où les pledgeurs attendent leur jeu et les éventuelles contreparties pendant un bon moment, voici qu’il en est un autre où la livraison des boites est annoncée un tout petit mois après la fin de la campagne : Chunky Fighters de Robin Red Games, la maison d’édition corrézienne, est donc annoncé pour mars 2015.

Tous les jeux ont une petite histoire et celle de Chunky Fighters commence par la mise à disposition du jeu en print-and-play en 2009 par son auteur Nick Hayes. Vous pouviez alors récupérer les sets de personnages et fabriquer vous-même vos dés-personnages : 4 dés par combattant et au moins 4 dés dont 1 dé à 8 face pour le combat.

Il y a quelques mois, le Docteur Mops nous annonçait une version éditée par Robin Red Games donc, eux-mêmes passant par la plateforme Ulule. Nous savons maintenant que le jeu sera édité et les bonus commencent à être atteint. Il est donc temps de se pencher sur ce qu’est ce jeu des guerriers en gros morceaux illustré de façon cartoon par Pascal Boucher.

Default

Euh, attention, tu perds ta tête, là...

Vous allez donc choisir vos guerriers et empiler les dés jambes/torse/tête en alignant les valeurs maximales de chacune de ces parties. Le quatrième dé, le dé Equipement du personnage est lancé pour déterminer son arme ou talent de départ. Sur une partie classique, il est conseillé de jouer avec deux ou trois personnages chacun, en sachant qu’il est possible de monter une équipe de 6.

Les starters packs qui seront disponible dans le commerce contiendront 2 personnages fixes et un personnage aléatoire ainsi que les dés de combats et les règles. Il y en aura 2 différents pour, de suite, varier les plaisirs. Vous pourrez ensuite acquérir des boosters comme celui de Lilly Kantrop, contenant ses dés, des marqueurs rages et des défis.

Default

Celui qui a la somme des valeurs la plus basse commence avant de poursuivre en sens horaire. A son tour, le joueur choisit un de ses personnages "activables" et réalise une action parmi 5 possibles :

1) L’attaque est bien sûr l’action de base de tous jeux « testostéronés » de combats de… base dont c’est la… base... Bref !... Ici, l’action se réalise simplement en prenant le dé d’attaque à la couleur de l’équipement actuel du combattant : Rouge Bourrin, Orange Vigoureux ou Jaune Gringalet. Ce dé de combat indique combien de touche(s) infligera l’attaque (ce peut être zéro). Il est lancé conjointement au dé de localisation qui indique quelle partie du corps est touchée (ce peut être raté). A cette attaque, le combattant ciblé peut réagir par une parade ou une esquive.

La parade vous fait lancer le dé localisation et le dé combat correspondant à votre arme actuelle. Si vous faites le bouclier vert, vous parez et déduisez du nombre de touche le résultat de votre dé combat. Vous pouvez même désarmer ainsi votre adversaire qui relancera son dé Equipement.

L’esquive, c’est presque pareil mais en différent : c’est plus dans le mouvement du corps. On lance le dé localisation et si c’est la face esquive, hop, c’est esquivé, pas de dégâts et toc ! ça laisse le temps de se gausser de l’adversaire qui frappe dans le vide.

Nous sommes tellement en mode « warrior » que le combattant continue de combattre s'il perd ses jambes. Perdre son Torse ou sa Tête, là, par contre, c’est plutôt définitif ! Et le dernier encore debout fait gagner son équipe.

Default

2) Se soigner permet de choisir une partie du corps et d’afficher la valeur supérieure. Attention, comme pour les dégâts, toutes les valeurs ne sont pas disponibles sur un dé personnage. C’est ce qu’on appelle un palier. Du coup, se soigner avec un palier de 2 en une action, c’est cool. Lilly Kantrop a 3 en valeur de Torse, le palier suivant est 5 (elle n’a pas de 4) donc en une action, elle repasse à 5 points.

3) Désarmer oblige l’adversaire à relancer son dé Equipement sauf si le dé localisation lancée indique une épée rouge

4) La Botte secrète est un pari sur la localisation qui va sortir lors de l’attaque. Si le pari est réussi, on ajoute 1 aux touches placées sinon l’attaque échoue purement et simplement.

5) Enfin certains gladiateurs ont un Talent qui demande son action pour être utilisé.

Une fois que chaque combattant a été activé, sa fiche ayant été retournée pour ça, on commence un nouveau tour.

Default

La répartition du dé Localisation :

zone touché (étoile rouge), parade (bouclier vert), esquive et désarmement raté (trait vert et épée rouge)

Savez vous lancer les dés, à la mode, à la mode...

L’avantage d’un jeu tout simple comme ça, c’est qu’il permet de proposer plusieurs variantes dont certaines risquent vite de s’imposer tellement elles amènent un intérêt fort au jeu.

Le Duel au Soleil fait qu’à l’ultime face-à-face, l’action Soigner n’est plus disponible.

Le Mode "Défi" : Ses 25 défis (répartis plus ou moins aléatoirement dans les starters et boosters) rapportent différents points à leur réalisation. L’annihilation du camp adverse n’est plus la victoire ultime. Même si éliminer un adversaire rapporte 3 points, ce sont les défis qui vont donner une saveur spécifiques et des stratégies différentes pour remporter la partie : Réussir en premier une parade rapportera 2 points, décapiter deux adversaires en rapportera 6 par exemple.

Le point important, c’est que les défis, vous en piocherez 3 chacun, en choisirez 2 et à la mise en commun des défis choisis, vous aurez les défis pour la partie en cours.

Default

- Moi, j'la joue aux points...

- ah ouais ?... moi aussi, j'la joue aux poings !

Le Soutien ajoute une nouvelle action aux 5 de bases : Un personnage qui en soutient un autre lui permet de relancer un des dés au cours de son action. Par contre, il ne pourra y avoir qu’un Bourrin, qu’un Vigoureux et un Gringalet par équipe. En cas de doublon d’équipement, l’un des deux ne pourra pas attaquer.

Enfin, la « Rage » me fait bien sourire puisque c’est une sorte de bonus aux loosers. En effet, pour chaque échec avéré, le pauvre joueur reçoit un point de Rage. Une fois la Rage accumulée, on se défoule en la « dépensant » : 2 points de Rage font +1 en dégât, 5 points de Rage permettent de choisir sa localisation, etc.

Là où c’est drôle, c’est qu’un joueur ne peut cumuler plus de 6 point de Rage, sinon, il "pète les plombs". A son prochain tour, il devra donc tous les dépenser (placer ici un cri bestial), même si c’était pas le bon moment avec le bon guerrier.

Là où c’est encore drôle : si vous éliminer un adversaire, ça détend… mais lui, ça le crispe ! Donc vous devrez lui donner 3 points de Rage (ou ceux qu’il vous reste et lui complète)… ah oui, ça risque de piquer ses petits camarades qui risquent de se jeter la bave aux lèvres sur le malheureux si content de lui… hin, hin, hin !

Default

Of Dice and Men... de Bec d'Acier !

Voici donc un jeu de dés avec du « pan dans tes dents » en faisant au mieux avec ses dés. Mais il laisse présager un potentiel autre que ce simple constat. Au delà des noms aux jeux de mots carambar assumés (enfin je présume) comme Gelvanhan Poulpe ou Conrad Coursi, il y a l’aspect amusant des personnages en 3 dés (non, celui-ci n’est pas de moi) dont le costume évolue en fonction des blessures. Qui plus est, les différents modes permettent, tout en gardant un rythme rapide et l’aspect « coup d’bol » des dés, d’y jouer de façon différentes, voir plus profondes.

Default

Les boites de rangements

Actuellement des personnages exclusifs sont déjà débloqués, ainsi que des petites boites de rangements pour les jetons qui créent un personnage géant. Et imaginez un tapis de jeu, ça l'ferait, non ?

Bien sûr il n’y a pas de déplacement et ces dés-figurines ne bougent pas particulièrement, ce qui dépite un peu tellement nous aurions envie de « jouer » plus avant avec, pour les placer, se planquer ou autres. Mais ça reste avant tout un jeu familial, presque apéritif. Et puis, découvrir les 12 personnages déjà présentés et les éventuels 97 autres déjà travaillés avec l’auteur fait envie. Si c’est aussi votre cas, vous pourrez les découvrir au Festival du jeu de Cannes sur le stand de Paille Editions, au 23.04 en attendant la prochaine TTTV où ça va fighter !

Default

Default


CHUNKY FIGHTERS
Un jeu de Nick Hayes
Illustré par Pascal Boucher
Publié par Robin Red Games
2 à 6 joueurs
8 à 99 ans
Langue des règles: Française, Anglaise, Allemande, Espagnole
Durée: 20 minutes
Prix: 25,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

CHUNKY FIGHTERS
CHUNKY FIGHTERS
Par Nick Hayes
Illustré par Pascal Boucher
2-6 8-99 20´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Acheter chez CulturaBouton pour acheter sur Boutique Ludique

Kommentare (3)

Default
Immyr
Immyr

Je pl...naaan! j'y arrive pas, je peux pas écrire ça.

Dommage ça m'aurait fait pledg....plaisir !

platooon
platooon

Excellent, super projet avec une mécanique bien pensé!! je pledge aussi

tranber19
tranber19

Enfin la niouze !!! Ca y est c pledgé