Critique de Captain Bluff

Critique de Captain Bluff
arthelius



Un jeu qui vous propose de jouer un bagagiste ce n’est pas tous les jours que l’on voit ça ! Et en plus vous êtes même autorisé à mettre le bazar. Bref Captain Bluff est un jeu de cartes et de bluff où il faut mettre le boxon dans les bagages, et c’est surtout à découvrir plus en avant dans cette critique.



Valeurs et villes



On mélange les cartes et on en donne à chaque joueur (la quantité diffère selon le nombre de joueurs), en plus chacun reçoit 2 cartes Aéroport, qui sont des pouvoirs. Puis chaque joueur pose face cachée une carte choisie, au-dessus d’un des tapis roulants, afin de déterminer une ville de provenance. À son tour le joueur à le choix entre 5 actions. Placer des bagages sur un tapis roulant possédant une ville de provenance face visible, une ou plusieurs cartes si le joueur possède une suite qui devra être placée en ordre croissant ou décroissant. Placer une carte Ville de provenance, face cachée. Regarder secrètement une des cartes au-dessus du tapis. Changer une ville de provenance, en échangeant une carte avec votre main sans la regarder au préalable. Et enfin enlever toutes les cartes d’un tapis, on retire alors tout sans révéler la ville pour les défausser. Il sera possible de placer des cartes identiques à la ville de provenance ou non. Lors de la pose, les autres joueurs peuvent appeler au bluff, dans ce cas, on vérifie la ville, si celle-ci est différente le joueur récupère ses cartes et la carte au-dessus. Dans le cas contraire c’est le joueur qui a appelé au bluf qui récupère les cartes. Enfin, à tout moment le joueur peut récupérer en dehors de son tour, un ou des bagages, mais seulement les derniers d’un tapis, en laissant au moins un bagage. La partie prend fin lorsqu’un joueur est parvenu à place toutes ses cartes, remportant alors la partie.

 

Tric Trac



Boite qui cloche



Comme pour Omerta, Captain Bluff nous est proposé dans une boite qui ne se ferme pas complètement et qui tient bien à l’abri les cartes avec son format exigu . À l’intérieur vous ne trouverez que des cartes, toujours dans un style graphique vectoriel, qui comme d’habitude on sera apprécié ou non, pas de demi-mesure. Dans tous les cas, les cartes sont bien lisibles et colorées. Une édition classique.

 

Tric Trac



Et si on bluff pas ?



Voici une question assez étrange que l’on s’est posée en jouant, car oui, il est possible de jouer sans bluffer, et dans ce cas le jeu devient bien moins intéressant. Alors certes le jeu s’appelle Captain Bluff donc c’est vraiment chercher les ennuis que de jouer sans bluffer, pour autant le jeu nous permet de le faire, il faudra donc jouer en appliquant cette mécanique sans quoi le jeu sera insipide. Pour autant Captain Bluff n’est pas un hit à mes yeux, les parties sont assez longues et répétitives et le nombre d’actions possible lors de son tour ne font qu’alourdir les choix pour un jeu qui se veut assez nerveux. On le sent avec ce point de règle qui permet de récupérer des cartes à tout moment. Donnant à l’ensemble un aspect de jeu patchwork un peu foutraque, et j’oserai presque dire complexe pour un party game. Il faudra être opportuniste, un peu menteur et surtout avoir également un peu de chance. Des éléments qui peuvent plaire à beaucoup de joueurs, mais qui me laissent plus ou moins de marbre. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose, je ne dis pas. Le jeu tourne il n’y a pas de souci de mécaniques en dehors de ça. Vous pourrez y jouer de 2 à 5 joueurs, autant vous dire que plus l’on est et plus c’est le chaos, mais c’est aussi ça qui est amusant, à partir de 8 ans, pour des parties de 20 minutes, voir un peu plus avec plus de joueurs. Le thème est assez bien rendu, surtout pour un jeu ne s’appuyant que sur des cartes. Enfin la durée de vie, comme souvent, sera bonne si vous accrochez, car le hasard et la réaction des joueurs permettent de bien renouveler le jeu.

 

Tric Trac



Tu bluffes Martoni !



Bon Captain Bluff ne m’a pas bluffé, tant pis ce n’est pas grave, car je ne pense pas être la cible de ce type de jeu, mais cela ne l’empêche pas de proposer une expérience de jeu équilibrée qui intéressera forcément des joueurs en mal de bluff et de retournements de situation. Un jeu à tester peut-être avant à moins d’être un féru adepte de ce type de jeux.

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare

Default