Critique de la gamme Pink Monkey Games

Critique de la gamme Pink Monkey Games
arthelius

 

Aujourd’hui je vous gâte, car je ne vous propose pas une seule critique, mais cinq en un seul article. Il faut dire que ces 5 jeux ont plusieurs points communs, le premier est bien entendu leur éditeur, et le second est leur format et surtout leur contenu, car tous les jeux sont des jeux de cartes. De quoi les découvrir et les comparer facilement pour mieux connaitre cette récente gamme que nous propose Pink Monkey Games.

 

Contrast

 

Contrast est un jeu d’interprétation et de déduction un peu à la manière de Dixit pour n’en citer qu’un. Chaque joueur va disposer d’un jeu de cartes, sur lesquelles 2 symboles contradictoires ou couleurs sont dessinés. Rouge et jaune ou Grand et petit par exemple. Une pile de cartes est posée en début de partie au milieu de la table, tandis que les joueurs posent 2 de leurs 6 cartes devant eux face visible au hasard. Puis chaque joueur choisit dans sa main la carte qui représente le mieux celle qui est au centre, tous ensemble les joueurs posent cette carte face cachée, le dernier n’ayant que 3 secondes pour choisir sa carte. Une fois cela fait on retourne tous sa carte. Le symbole gagnant étant celui a été le plus choisi parmi les joueurs, sans faire l’unanimité. Selon le nombre de joueurs, certaines conditions changeront. Chaque joueur ayant trouvé le bon symbole remporte 1 point/carte. Ensuite tous les joueurs, prennent la carte jouée et la place devant eux à droite des 2 autres et récupère celle de gauche. Un nouveau tour commence. La partie prend fin lorsque la pile de cartes est vide, le joueur avec le plus de points l’emporte. Une variante Expert est proposée dans les règles.

Une petite boite carrée remplie de cartes aux graphismes colorés. Une description à laquelle vous pouvez d’or et déjà vous habituer, car elle sera quasi identique pour chaque jeu. Les illustrations sont jolies, dans la lignée de celles que l’on trouve dans les autres jeux du même style. Une jolie édition, simple.

Contrast propose des contraintes logiques  un peu fortes pour tourner comme il se doit. Surtout qu’avec peu de joueurs il n’est pas très amusant. Le fait d’avoir toujours 2 cartes devant soi limite grandement les choix et perturbe parfois certains tours, même sans cela le jeu aurait été impossible. Certes ça limite l’unanimité, mais ça peut aussi être bloquant. Pour autant nous sommes devant un jeu de déduction et de rapidité très simple et facile à transporter, qui aura peut-être du mal à convaincre les joueurs ne connaissant pas cette mécanique, mais qui devraient plaire aux autres. Jouable de 2 à 6 joueurs à partir de 8 ans, je ne saurais que trop vous conseiller d’y jouer au moins à 4, pour des parties de 15 minutes. J’ai débuté par celui que j’ai le moins aimé dans la gamme, bien que celui-ci soit parfaitement correct, afin de vous garder le meilleur pour la suite !

 

Tric Trac

 

Gold Up

 

Nous voici devant un jeu de pirates dans lequel, vous allez tenter d’être le plus riche comme avec tout bon jeu de pirates qui se respecte. Pour cela vous allez devoir récolter des clés de coffre, afin de débloquer une ligne ou une diagonale de coffres remplis de pièces. À votre tour de jeu vous allez alors avoir  le choix entre piocher 2 nouvelles cartes Clé, utiliser une série de clés pour récupérer des coffres, utiliser une carte voleur de clés pour voler toutes les clés d’un autre joueur (ou le même nombre de clés qu’il y a de joueurs dans la variante) ou enfin utiliser une carte voleur de coffres pour cette fois-ci voler des coffres à un autre, autant que vous avez de clés de couleurs correspondantes. La partie prenant fin lorsque la pile est épuisée.

Une petite boite carrée remplie de cartes aux graphismes colorés voici le matériel du jeu. Les cartes tiennent la route, même si elles sont un peu fines, la boite est épaisse, mais s’ouvre bien. Graphiquement ça fait le taff sans souci, en étant assez classique. Une édition de qualité à laquelle il n’y a rien à reprocher.

Si vous aimez les jeux de crapules, de ceux qui vous font faire des crasses aux autres, tout en étant détesté pour le reste de la partie, ici vous serez servi. Car voler un autre joueur, c’est rentable et fun mais prenez garde à sa vengeance ! Les règles sont très simples, le placement de base des cartes est malin et le tout se joue très vite. Avec des enfants ça passe très bien, avec des adultes aussi étant donné le principe ça pourrait très bien passer pou un apéro mais là ce sont les illustrations qui risquent de les rebuter, le style vectoriel c’est propre, mais trop lisse et enfantin pour le coup. Mais techniquement ça fait un joli jeu rempli de sales coups pour en mettre plein le cornet à vos amis. Le jeu peut se jouer jusqu’à 8 joueurs (je ne vous raconte pas le bazar !) à partir de 7 ans pour des parties de 15 minutes environ. Un jeu vraiment sympa, à mettre entre toutes les mains.

 

Tric Trac

 

Gangster Family

 

Vous travaillez pour la « famille » et votre but sera de rester dans la course tout en devenant le plus riche et en rapportant au parrain au minimum la somme demandée. 6 piles de 5 cartes Argent sont mises au centre de la table, tandis qu’une carte objectif avec une somme inscrite dessus est posée à côté et ne sera consultée qu’en fin de partie. Si cette somme minimum n’est pas atteinte, la partie est perdue pour tous les joueurs. A son tour un joueur sélectionne une pile, la consulte, annonce à haute voix la valeur de cette pile, pioche 2 cartes, les ajoute à la main, puis en défausse une et place une autre dans l’une de ses poches (c’est-à-dire l’une de ses 2 piles personnelles) et enfin il annonce un nouveau montant total supérieur au premier. Le jeu à sa gauche peut alors le croire, il réitère alors les mêmes actions que le joueur précédent, ou alors il peut mettre en doute sa parole. Dans ce cas on vérifie le montant, s’il est juste le dénonciateur prend 2 cartes à l’autre et les ajoute équitablement entre ses poches, sinon c’est le contraire. La partie prend fin lorsque les 6 piles ont été jouées. On vérifie alors la carte Objectif, si le montant fut atteint le joueur le plus riche remporte la partie.

Pour le matériel on reste sur le même ordre d’idée, si ce n’est que l’on doit les illustrations à Tony Rochon. C’est propre, classique, bref une édition correcte.

Il faudra quelques tours pour assimiler les différentes actions à opérer, mais après ça roulera tout seul, en essayant justement de rouler les autres ! Il faudra bluffer, et tenter de s’enrichir sans pour autant voler le parrain et mine de rien ça ne sera pas si simple. C’est ça de vouloir faire le gourmand. Un jeu d’ambiance réussi qui vous fera même réviser les maths. Par contre, il ne sera pas toujours aisé de se souvenir de la première somme donnée. Très bien pour jouer en famille ou entre amis de 3 à 6 joueurs à partir de 12 ans selon la boite, un peu avant selon moi, et là encore pour des parties de 15 minutes. Un jeu de gangster malin.

 

Tric Trac

 

Magioca

 

Magioca est un jeu d’enchères dans lequel chaque joueur va débuter la partie avec 12 cartes Pièces ayant une valeur de 1 à 12. Le but étant de remporter le plus de potions. On pose en début de tour, autant de cartes qu’il y a de joueurs, une des cartes étant posée face cachée. Chaque joueur va déposer devant lui face cachée 2 cartes l’une sur l’autre, puis dans le sens du tour, les joueurs vont prendre leur première carte et la poser face visible en face d’une des cartes Potion posées au centre de la table. Pour renchérir sur une carte, celle posée doit être strictement supérieure. Une fois les 2 tours de table effectués chaque joueur récupère la ou les cartes gagnées. Si celle(s)-ci possède(nt) un pouvoir vous avez alors le choix entre déclencher le pouvoir ou conserver la valeur de la potion. Le jeu se poursuivant ainsi jusqu’à épuisement de la main de chaque joueur. Le joueur avec le plus de points l’emporte.

Au rayon matériel : une boite carrée, des cartes et une règle. Graphiquement c’est très coloré, très glossy, ça passe sans souci. Les cartes se lisent bien, les pouvoirs sur le dos sont très utiles, aucun souci n’est à noter. Une bonne édition.

Tout le jeu va se baser sur les pouvoirs des cartes, et le fait de choisir entre les activer ou non, en sachant que selon les couleurs les valeurs ne seront pas les mêmes. De plus, vous ne débutez pas la partie avec toutes les cartes Potion, donc impossible de compter et de prévoir. Faut-il garder ses cartes, prendre les premières et les meilleures, ou voir ? Voici les questions que vous vous poserez sans cesse. Tout va se jouer sur votre position dans le tour de jeu, et les cartes que chacun va choisir parmi une sélection identique au départ, sans oublier que les pouvoirs viendront chambouler tout ça ! Magioca est un jeu simple, très rapide, pour 3 à 6 joueurs à partir de 10 ans, et un jeu vraiment sympa. Idéal pour découvrir ou initier les enfants à la mécanique d’enchères.

 

Tric Trac

 

Identity Quest

 

Nous sommes entre nous, je peux donc vous le dire Identity Quest est mon jeu préféré dans cette gamme. Chaque joueur va incarner au hasard un personnage, et le but de chaque joueur sera de deviner l’identité de chacun ou bien d’avoir le plus de gemmes en fin de partie. A votre tour vous aurez le choix entre prendre 2 cartes parmi les 5 au centre de la table ou bien accuser une autre personne. Si vous avez vu juste, la personne est éliminée de la partie, sinon vous lui offrez les 2 premières cartes de votre pile, et celui-ci retourne la carte correspondante à l’identité évoquée qui se trouve devant lui. Car chaque joueur dispose devant soi 7 cartes qui représentent les 7 identités en début de partie. La partie se poursuit ainsi jusqu’à épuisement de la pile ou bien que tous les joueurs aient été démasqués.

Là encore vous vous trouverez devant une boite carrée contenant des cartes. Graphiquement c’est classique, mais frais, et ça remplit parfaitement son office. Le petit speach d’intro est vraiment superflu, mais ça n’a strictement aucune importance.

« Si je suis le personnage vert, et que lui a pris plus de cartes avec des gemmes rouges, ça doit dire qu’il est rouge aussi, ou alors fait-il cela pour me tromper ? Oui, mais dans ce cas, il aura moins de points ? » Voici le genre de phrase qui vous traverseront l’esprit en jouant à Identity Quest. Entre bluff et guessing permanent. Jouable de 3 à 6, mais plus plaisant à beaucoup, à partir de 8 ans et toujours pour des parties de 15 minutes. Un jeu simple, très malin et court, mais intense ! Une jolie trouvaille ludique !

 

Tric Trac

 

Une conclusion rose

Voici une gamme vraiment sympathique qui sait nous proposer des mécaniques variées pour des règles très très simples. Idéal pour découvrir des mécaniques ou pour bénéficier d’une gamme originale et plaisante à jouer. Bien entendu j’ai des préférences, Identity Quest reste à mes yeux le jeu le plus sympa, mais Magioca est aussi un très bon jeu, et Gold Up est vraiment amusant avec des enfants. Gangster Family est moins plaisant à mes yeux à cause des calculs qui coupent un peu le jeu, et Contrast est meilleur à plusieurs, mais pourra souffrir d’une comparaison avec d’autres jeux du même genre déjà bien installés.

Après vous avez l’habitude de lire cela dans mes critiques, mais percer dans le domaine du jeu de cartes n’est pas simple, car la concurrence est rude. Pour autant j’espère que Pink Monkey Games y parviendra, car j’ai vraiment été agréablement surpris par la qualité de ces jeux simples, mais malins !

N'hésitez pas à faire un tour sur leur site pour découvrir les prochaines sorties ou les règles des jeux déjà sortis.

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare

Default