arthelius

Critique de La vallée des marchands

Critique de La vallée des marchands


Une foire extraordinaire annuelle, voilà à quoi vous participez dans cette fameuse vallée. Aidé par un deckbuilding commercial, vous allez devoir vous démarquer des autres, afin de prouver vos capacités de négociants hors normes. Un voyage au cœur du monde des marchands de tous poils.


Qui veut ma camelote ?


On prend autant de peuplades qu’il y a de joueurs + 1, puis chaque joueur reçoit une carte 1 de chaque tribu, et l’on complète le paquet de chacun avec des cartes Camelote jusqu’à atteindre 10 cartes. On mélange les autres cartes puis on en tire 5 que l’on pose sur le marché, aux valeurs additionnelles graduelles. Enfin, chaque joueur pioche 5 cartes de son paquet.
À son tour le joueur à le choix entre 4 actions : acheter une carte au marché, en défaussant des cartes de sa main, chacune ayant une valeur indiquée dessus, et devant être au moins égale à la valeur de la carte convoitée et son surcoût potentiel. Il pourra aussi jouer une carte Technique et appliquer son effet. Il pourra aussi construire son étal, en posant des cartes afin de créer 8 colonnes de cartes dont les valeurs pour chaque colonne vont exactement aller de 1 à 8 en ordre croissant, en sachant qu’il sera interdit sur une même colonne de mélanger plusieurs peuplades ou de mettre de la camelote, ces cartes étant bloquées jusqu’à la fin de la partie. Enfin, il sera possible de défausser ses cartes. Une fois son tour terminé, le joueur reprend des cartes jusqu’à en avoir 5 en main, on glisse les cartes du marché restantes vers la droite et on remplit les espaces vides. Dès qu’un joueur réalise sa 8e pile il remporte la partie. Il sera possible de jouer en équipe à 4 joueurs, où chaque équipe se partage le même étal et où l’entraide est permise. 

 

Tric Trac


Les couleurs avant tout


Le jeu est assez coloré, d’ailleurs chaque peuplade possède sa propre couleur et donc spécialité que l’on reconnait de suite. Par contre, je suis désolé, mais je trouve que le tout manque cruellement de finesse, les animaux ne sont pas forcément avenants, le trait étant assez grossier. Bon, il faut dire que je ne suis pas vraiment objectif, car actuellement je travaille moi-même sur un JDR anthropomorphe que j’illustre dans un style bien plus réaliste (Les Royaumes d’Isempar si cela vous intéresse), du coup ça fausse un peu mon jugement. Après le matériel est de qualité, les cartes et les règles sont parsemées de texte d’ambiance et sont de plus parfaitement lisibles. On délaisse le poster habituel pour cette fois-ci récupérer un dé et un plateau, on ne perd pas au change. Une édition qui rend justice au jeu sans souci, après tout dépend des goûts de chacun.

 

Tric Trac


Pas cher et beau mon objet de nostalgie


Les règles sont simples, car seulement 4 actions sont possibles à votre tour, et les actions bonus assez rares, permettant ainsi à chacun de ne pas trop attendre son tour, du coup assez vite. Les textes des cartes sont faciles à comprendre et chaque peuplade apporte son lot de pouvoirs, offrant ainsi au jeu des situations différentes et une bonne durée de vie. D’ailleurs de nouvelles peuplades, seront bientôt ajoutées. Les 12 ans indiqués sur la boite sont donc un peu surévalué pour moi, on pourra facilement y jouer avant, notamment pour initier au deckbuilding. Surtout qu’ici la mécanique est utilisée d’une manière assez originale : pour commercer. Vous pourrez y jouer de 2 à 4 joueurs, et si cela peut vous rassurer à 2 cela tourne très bien, et à 4 ce n’est pas trop long entre les tours, par contre le marché va beaucoup changer, il sera donc plus complexe d’établir une stratégie payante, il faudra être polyvalent et opportuniste, et surtout savoir s’adapter. Enfin, les 30 minutes annoncées sont justes, car chaque partie est vraiment rapide. Le public visé étant assez large, même si les novices pourront être un peu perdus par le côté « cartes à rôles multiples ». On achète, joue des techniques, pour prévoir quoi mettre sur son étal dans les prochains tours, car il faut il aller graduellement, tout en sachant qu’il y peu d’exemplaires de chaque carte. Il y a donc de quoi faire, sans s’ennuyer, même si les tours peuvent sembler assez similaires. Le thème ne ressort pas énormément si ce n’est sur les couleurs et donc les spécificités de chaque peuplade, mais ce n’est pas prépondérant, par contre l’aspect achat et revente est bien là.

 

Tric Trac


D’ailleurs, je me demande si l’on verra arriver sur notre territoire, Dawn of Peacemaker, un autre jeu de Snow Design à qui l’on doit le jeu, et qui se déroule dans le même univers. Je me pose la question, car le jeu est bien plus gros, mais récemment Bragelonne s’est mis à proposer des jeux plus imposants comme Culte. À voir donc …

 

Tric Trac


Dans la vallée


La vallée des marchands est un jeu à la prise en main rapide et intuitive, un très bon deckbuilding pour débuter et qui change des autres titres proposant la même mécanique. Un jeu facile à prendre en main, mais plus retors dans les décisions à prendre pour mener à bien son petit commerce. Un jeu apéro+ (oui, j’ai envie d’inventer un terme), qui sera idéal pour débuter une soirée par exemple. Un petit titre qui ne paie pas mine, mais qui propose quelque chose de sympathique et bien fichu. Bref à découvrir.
 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare

Default