arthelius

Critique de Minecraft Builders & Biomes

Critique de Minecraft Builders & Biomes


Qui ne connaît pas Minecraft, le célèbre jeu vidéo de Notch dont la société Mojang, fut rachetée plus tard par Microsoft ? Il faut dire que nous sommes face à un jeu célèbre et à juste cause. Il est donc totalement logique de le retrouver, enfin, en jeu de société. Oui, mais voilà, souvent les jeux tirés de licence ne brillent pas. En serait-il de même pour Minecraft ? C’est ce que nous allons voir !


Un gros bloc de bois


On mélange les tuiles construction et monstres que l’on répartit ensuite en 16 paquets de 4 tuiles, disposées en 4x4. On place aux bouts des ligne et colonnes, les tuiles Équipement. On construit le contour et dedans, on place au hasard les 64 cubes en bois, puis on retire le pourtour pour présenter un beau cube multicolore. Chaque joueur prend un plateau Biome, un jeton de couleur et les 5 tuiles de la même couleur que l’on mélange face cachée. Les personnages étant mis au centre entre les tuiles. À votre tour de jeu vous pourrez faire 2 actions, mais qui devront être différentes. Ainsi, vous pourrez prendre 2 blocs, dont les 3 faces sont visibles dans le cube géant. Explorer en avancer de 0 à 2 cases, en finissant le mouvement en retournant les 4 tuiles autour. Construire une tuile adjacente à la position de son personnage, en défaussant les ressources nécessaires, puis déposer cette tuile sur sont plateau Biome, où l’on veut. Combattre des monstres adjacents, en retournant 3 de ses tuiles personnelles, si le nombre de cœurs sur les armes est égal ou supérieur au monstre, celui-ci est vaincu et l’on récupère les points d’expérience et la tuile. Enfin, on pourra récupérer une arme adjacente. 


Dès que la première couche de cubes est épuisée un premier décompte a lieu, où l’on compte la plus grande zone de ses tuiles ayant le même biome. Lorsque la deuxième couche est vide, on fait de même avec les matières et pour le troisième décompte, lors de l’épuisement de la troisième strate, avec le type de construction. Sans oublier les bonus présents sur les tuiles Monstre, le joueur avec le plus de points l’emporte.

 

Tric Trac


Pixels en folie !


Le matériel n’est pas en reste ! Les tuiles sont nombreuses et de bonne taille (prévoyez une grande table !). Les cubes en bois sont également assez grands. Par contre, je trouve le pion pour marquer le score un peu léger, car trop fin et un peu trop grand pour la taille du plateau. Les personnages sont sur des socles, ce n’est pas forcément ma tasse de thé, mais là, ils ont eu l’intelligence de proposer des pions vierges pour créer ses propres personnages, un détail certes, mais sympa. Enfin graphiquement ça reprend bien entendu les codes de Minecraft, donc du pixel à gogo, ce qui risquera peut-être de déstabiliser les joueurs qui ne connaissent pas la licence, mais qui veulent tout de même essayer le jeu de société (mais existent-elles vraiment ces personnes ?). Une jolie édition qui colle parfaitement au jeu vidéo de base, les fans ne seront pas perdus, et question tarif comptez moins de 40€, plus proche des 35. 

 

Tric Trac


La puissance des croisements


Comme je l’évoquais dans l’intro, souvent les jeux tirés de licence ne sont pas très bons, et bien là pas la peine d’étirer le suspense, Minecraft est un bon jeu qui respecte la licence dont il est tiré. Oui, mais pourquoi et comment ? Premièrement en prenant véritablement en compte l’essence même du jeu, la construction avec différente matière, tiré d’un bloc que l’on déconstruit petit à petit. Sans oublier les armes avec des puissances différentes qui servent à combattre les monstres bien connus. L’exploration n’étant pas non plus mise de côté. Voici pour la partie inspiration de base. Mais du côté du ludique, des mécaniques, le jeu n’est pas basique, on sent le véritable travail d’auteur derrière, avec de bonnes idées, bien exploitées qui ajoutent au jeu de la logique et une tension vraiment bienvenue. Le système de scoring est malin avec 3 décomptes qui vous obligeront à prévoir sur le long terme, en faisant des choix, mais aussi en composant avec le hasard de la pioche des tuiles et la gestion de votre espace. Le système de combat ressemble à du tile-bulding (je ne sais pas si ce terme existe), avec ce que cela implique de tension. Enfin, la construction est classique, mais fonctionne très bien. Par contre le nombre de cubes ne changent pas selon le nombre de joueurs, de 2 à 4, les parties seront plus courtes à 4 où les tuiles partent bien plus vite tout comme les cubes. À partir de 10 ans, donc les enfants fans du jeu pourront s’y adonner et apprécier l’expérience, tout comme les adultes où les personnes ne connaissant pas la licence. Pour des parties d’environ 45 minutes. Par contre étant donné le plaisir que l’on prend à y jouer, on attend de pied ferme des extensions et pourquoi une version plus centrée sur l’aventure, avec une progression plus longue et des parties encore plus complètes, car le jeu s’y prêtre vraiment. On n’a pas vraiment envie de lâcher le jeu une fois la partie finie et c’est à regret que l’on ferme la boite.

 

Tric Trac

Tric Trac


Etonnant 


Minecraft est une très bonne surprise et surtout c’est un excellent jeu, que je vous recommande très vivement et cela même si vous n’êtes pas fan de licence ou même si vous ne la connaissez pas, car franchement le jeu vaut le coup. Si vous faites partie des minecrafters cette version plateau devrait vous enjouer, le jeu est respectueux du matériel de base et propose en plus une expérience amusante, bien pensée et prenante. Un excellent exemple d’adaptation que d’autres devraient suivre.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare

Default