Critique de Sweet Monster

Critique de Sweet Monster
arthelius


Des monstres chelous, des bonbons et du poisson, voici un drôle de mélange, mais c’est celui que nous propose Sweet Monster. Curieux d’en savoir plus ? Dans ce cas, je vous invite à lire la suite.


Monster Sweet Monster


On va disposer les 12 tuiles sur la table, du côté des monstres, avec pas très loin de là les jetons Bonbon. La partie peut débuter. À leur tour, les joueurs vont lancer les 2 dés. Il faudra alors retourner la tuile monstre ou bonbon correspondant, en espérant que derrière se trouvera le second élément présent sur le deuxième dé. Si c’est le cas c’est super, vous gagnez 1 bonbon, dans le cas contraire vous ne gagnez rien. Quelle que soit la finalité, la tuile reste sur cette nouvelle face. Par contre si vous tombez sur un poisson, vous perdez un jeton bonbon et la tuile est retournée. Le premier joueur à obtenir 5 jetons Bonbon remporte la partie.

 

Tric Trac


Géo monstres


Je vous ai parlé de monstres étranges dans l’intro, et bien ce n’est pas pour rien, car les monstres aux formes géométriques de Sweet Monster sont vraiment particuliers. Et si en règle générale, j’aime que les jeux sortent du lot graphiquement, là pour le coup, je ne suis vraiment pas fan, l’ensemble fait un peu cheap et n’est pas forcément attirant. Les enfants les trouvant même moches, ce qui n’est pas forcément une bonne chose vu qu’ils sont la cible première. En dehors de ça les tuiles sont bien épaisses, les dés en bois sont imposants et le tout tient dans une boite adaptée au matériel, donc pas trop grande. Du coup ça sera plus une question de goût que de qualité d’édition qui elle, est au rendez-vous.

 

Tric Trac


Mémory double


Sweet Monster est un mémory avec deux aspects qui le rendent original : les 2 dés et le fait que les tuiles soient doubles. Du coup on aura une pointe de hasard, qui viendra s’ajouter à la mécanique de la mémoire. Ça ne va pas chercher loin, mais ça fonctionne et ça nous donne un petit mémory +. Après, si vous n’êtes pas fan de ce type de jeux, ce n’est pas lui qui devrait vous faire changer d’avis, car ça reste assez classique et peu différent des autres jeux. Auprès des enfants, à partir de 4 ans (même un peu avant) le jeu amusera, mais étant assez redondant, ils n’enchaîneront pas les parties, même si une partie n’excède pas les 15 minutes. La durée de vie ne sera pas forcément hyper longue, sauf si les enfants accrochent vraiment, et là sur ce point les visuels n’aident pas forcément. Le thème quant à lui ne ressort pas plus que ça, là aussi à cause des graphismes, enfin de mon point de vue. Vous pourrez y jouer de 2 à 5 joueurs, à 2 c’est bien entendu plus facile, même si le hasard des dés pour le coup, désarme pas mal les soucis. 


Poisson pourri


Les plus petits pourront accrocher le temps d’une partie ou deux, mais ça sera difficile de les faire revenir dessus. À la maison, il n’a pas fait sensation. Il se joue bien, la mécanique est bien utilisée et surtout présentée sous un jour nouveau et original, mais cela ne suffit pas forcément. Pour autant, ce n’est pas un mauvais jeu, il faut juste qu’il soit proposé au bon public, plutôt débutant.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare

Default