arthelius

Critique de Templari

Critique de Templari


Ah ces chers Templiers, une valeur sûre pour un thème de jeu de société. Et cette fois-ci, nos chers chevaliers se prêtent au jeu des enchères. Curieux de connaître le résultat ? Dans ce cas, je vous invite à lire ce qui suit. 


Templiers colorés


Chaque joueur reçoit 12 pièces en début de partie, on mélange les cartes et la partie peut commencer. On tire 2 cartes de la pioche, puis dans le sens des aiguilles d’une montre les joueurs vont enchérir (elle peut être de 0 pièce d’ailleurs). Ils auront le choix entre surenchérir ou bien passer, empêchant alors le joueur de faire une autre offre durant ce tour. Par contre, il sera interdit de faire une offre dont la somme correspond à l’unité de l’une des cartes qu’il possède, sous peine de payer 1 pièce au pot commun en dédommagement. Le plus offrant récupère les 2 cartes en les met devant lui et paie son enchère. La somme ainsi récoltée sera redistribuée équitablement entre les joueurs, à l’exception de celui qui a enchérit. Sauf si 1 joueur possède le plus de cartes de la valeur de l’unité de la somme payée par le vainqueur de l’enchère, il récupère alors le pot à lui seul. Le vainqueur de l’enchère devenant alors le 1er joueur. Il sera possible pour tout joueur de se séparer de l’une de ses cartes, en faisant une enchère où il sera le seul bénéficiaire. Au bout de 15 tours, la partie prend fin et chaque joueur compte ses points. La valeur d’une collection sera graduelle en fonction du nombre de cartes dans celle-ci. Le joueur ayant le plus de points l’emporte. Une variante est également proposée où la phase d’enchère personnelle est retirée pour être remplacée par une phase d’échanges où il est impossible de refuser l’échange, dans ce cas, il sera alors impossible pour le joueur de participer à la prochaine enchère. 

 

Tric Trac


Presque minimaliste


Une petite boite qui cache en son sein des cartes et de nombreux jetons. On ne va pas se mentir, ça serait mal, mais visuellement ça ne vend pas du rêve. Mais en y regardant de plus près, on reste proche des autres jeux minimalistes qui propose le même genre de graphisme, je pense par exemple à Chronicle ou la première version de Love Letter. Il y a donc une certaine logique, même si cela n’explique pas tout non plus. Après au niveau de la qualité, rien à redire, et c’est bien là le principal !

 

Tric Trac


Enchères


Il faut savoir que Templari est une réédition rethématisé de Serengeti qui était sorti en 2002. J’avais acquis ce jeu dans un lot avant de l’offrir à la ludothèque du coin à l’époque. C’est donc avec un regard neuf, de joueur ayant pris de la bouteille depuis, que j’ai abordé Templari. Qui sous ses airs de jeu simple, cache pas mal de fourberies, il sera d’ailleurs possible de se mettre d’accord entre joueurs pour parvenir à bien se mettre. Et pour contrecarrer ça, la variante est idéale. Les règles sont simples, il faudra juste être attentif et ne pas être trop gourmand sur les mêmes chiffres sous peine de se bloquer très vite. Un jeu malin, qui s’adresse au plus grand nombre pour 3 à 5 joueurs, à partir de 10 ans (voire moins selon moi) et des parties 30 minutes (voire moins là aussi). Un jeu opportuniste, un peu calculateur où les joueurs avec de la mémoire pourront tirer leur épingle du jeu. Un petit jeu d’apéro, j’ai presque envie de dire à l’ancienne qui se sort sans grande difficulté. Bien entendue, la durée de vie sera très bonne si vous adhérez. Un dernier mot sur le thème, qui selon moins n’a pas forcément gagné au change, il faut dire que j’aimais bien le thème de Serengeti, mais qui de nos jours est moins recherché, je pense. 

 

Tric Trac


Il revient des croisades


Templari reste égal à lui-même, et cela, même s’il a changé de visage. Un jeu rapide, simple mais retors, accessible au plus grand nombre. Un jeu à découvrir si vous aimez les jeux d’enchères avant tout, et si aimez proposer des jeux d’apéro rapides.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare

Default