Da Clash ! Le jeu avec des lutteurs masqués !

Da Clash ! Le jeu avec des lutteurs masqués !
Monsieur Phal

Ce qui est fascinant avec le financement participatif, c’est que l’on atteint des sommets en terme de communication avec de l’imbroglio de ligne éditoriale dedans. Vous le savez, parce qu’on l’a déjà dit et que nous aimons répéter les choses, nous avons toujours un souci face aux projets lancés sur les plateformes comme Kickstarter, Ulele ou Indiegogo. Oui. Nous ne savons pas trop comment et quand en parler. Quel projet suivre, quel projet mettre en avant, pourquoi, comment… Et, si nous sommes timides sur les annonces, il n’en demeure pas moins que nous sommes joueurs chez Tric Trac, alors nous allons regarder ce qu’il se prépare sur ces plateformes, pour voir s’il n’y a pas un truc qui va nous plaire, à nous. Mais pas seulement, on va aussi voir l’évolution de tout ça, pour réfléchir. Et force est de constater que, finalement, on obtient plus d’infos sur ces pages de projets que chez certains éditeurs bien en place. Normal, il faut séduire pour lever des fonds, donc il faut tout dire, tout montrer, il faut plaire en bloc, sans pudeur. Alors que l’éditeur standard 2.0, celui qui s’autofinance, celui qui a pignon sur rue, lui, il tente de séduire par petites touches, en distillant ses infos sur son site, sur Facebook, sur Twitter. Résultat, quand nous avons assez de matériel pour faire une annonce ici, le lecteur a déjà récolté toutes les pièces du puzzle à droite à gauche, et nous avons le sentiment de ne plus servir à grand-chose, et c’est frustrant. Du coup, on se dit que du côté du crowdfunding il y a à faire, à défricher, à analyser, à éclairer, parce que c’est la jungle… Ce que fait très bien notre confrère américain Eric Martin qui va fureter sur ces plateformes et qui informe en quelques lignes des choses qui le titillent, et ça, c’est sans doute excitant. En fait.

Or donc, ce matin, je suis tombé sur un lien vers un drôle de projet : "Da Clash !". Drôle, parce que la chose est sur Indiegogo, en anglais et que le jeu ressemblerait à un "King of Tokyo"» passé à tabac par Stefan Feld qui aurait transformé la chose pour 2 joueurs. Drôle parce que l’éditeur de "Da Clash !" est Ammon Miniatures. Drôle parce que le thème est amusant. Drôle parce que les figurines sont des lutteurs sous acides parfois venu de l'espace...

Hooooo, mais dite moi, Ammon Miniatures…. Mais… c’est français ! Oui. Des Lyonnais. Mince. Voilà dons un projet français, déposé en anglais, que je découvre grâce à un américain alors qu’il y avait un superbe sujet dans notre propre forum. Le monde court à sa perte !

Default


Pourquoi en parler maintenant alors que c’est un projet en court de financement ?
Nous avions comme politique de ne parler que des jeux qui étaient sûr d’exister. Pour certains, il faut attendre la dernière minute, mais pour d’autres, la somme minimale est très vite atteinte. Là, pour « Da Clash ! », ils ont besoin de 5 000€ pour lancer la production, il reste 4 jours avant la clôture du dossier et ils ont déjà 8 680€ ! Donc le projet existera bien, le jeu sera produit, donc vous pourrez l’acheter. Peut-être pas dans un circuit très large de distribution, mais il sera là. Du coup, nous avons la légitimité pour en parler, parce que nous ne perdrons pas notre temps sur un jeu qui n’existera pas. Remarquez que l’on fait bien ce que l’on veut, mais nous aimons être cohérents et avoir de la logique, quitte à tout chambouler nos lignes éditoriales dans 2 mois.

Bon, qu’est-ce que ce « Da Clash ! » ?
Nous sommes dans un jeu à thème, un vrai. Il est question d’un Ring et de lutteur, mais pas n’importe lesquels, de ces lutteurs qui portent des masques et qui font le spectacle à grand coup de spécialités spéciales ! Donc, de la bagarre et des pouvoirs spéciaux. On va se mettre des baffes comme à « King of Tokyo » parce que l’on fait ça avec des dés. Forcément. Quoi de mieux que des dés pour gérer les baffes. Rien. Donc, on place le Ring au centre de la table et chaque joueur va avoir ses lutteurs pour combattre. L’idée, simple, est de mettre K.O. les lutteurs adverses. Pour cela, vous allez lancer 4 dés à 6 faces et vous allez les assignés à vos personnages. Vous allez choisir la face que vous allez mettre en initiative, face qui déclenchera peut-être une spéciale, mais à vous de voir si vous préférez être le premier à vous déplacer, ou si vous allez plutôt chercher à placer l’une de vos prises fétiches… Mais vous allez aussi devoir utiliser vos dès pour récupérer des jetons Zen ou Rage, en faisant des suites ou en posant des résultats identiques… à moins que vous préfériez monter votre jauge de pouvoir pour lancer une Super Attaque ! Bref, tous les résultats des dés sont bons, à vous d’optimiser leur utilisation. Un peu comme dans un « Château de Bourgogne » par exemple, sauf que là, ça a l’air d’aller vite et c’est pour se mettre des baffes. Voyez.

Un tour de jeu est simple, vous lancez vos dés, vous les placez en fonction de votre tactique, puis l’adversaire fait pareil (on est premier joueur chacun sont tour). Une fois fait, on passe à l’action. Les joueurs déplacent leurs figurines en fonction de leur initiative et peuvent combattre. Se déplacer coute des actions, et vous êtes limité en action, mais les jetons Zen et autre Rage peuvent être dépensé pour aller au-delà de vos limitations. Donc gestion. Et, forcément, quand vous êtes dans la même case qu’un adversaire : baffes et prises spéciales autorisées !

Pour les combats, vos lutteurs ont des caractéristiques. Attaque, défense… classique. Vous allez lancer des dès pour attaquer. Normal. Le nombre de dès est égal à votre score d’attaque. Mais vous allez pouvoir utiliser des jetons pour augmenter votre score. Donc gestion ! Pour chaque résultat supérieur ou égal à la défense du lutteur en face, vous faites 1 dégat. Mais lui aussi peut rajouter des jetons pour vous rendre la chose difficile. Donc GESTION !

Je vous passe les détails sur les prises spéciales qui vous permettent des trucs spectaculaires. Juste sachez que pour les lancers, il va falloir cumuler des jetons Zen et/ou Rage et que lancer votre super attaque va les consommer. Donc… GESTION !

Default


Oui, mais comment je gagne ?
Mon dieu, si vous n’avez pas devinez comment on est déclaré « Grand Vainqueur », on ne peut rien pour vous…

Alors ?
La mécanique vue de l’extérieur a l’air de fonctionner et d’être fun. Bon, nous le savons, tout est question d’équilibrage, et là, nous n’en savons rien puisque nous n’avons pas joué. Mais quelques joueurs se sont exprimés sur le forum de Tric Trac, car comme les auteurs et éditeurs sont français, ils ont fait quelques salons…

Techniquement, le projet se termine le 18 mai, il vous reste donc peu de temps pour analyser tout cela et savoir si cela va vous convenir. C’est un projet avec des figurines, donc il y a des tas de paliers avec des bonus en plus, mais tout cela demande un sacré investissement en €, c’est sûr. Bon, je n’y connais rien en figurines, mais elles ont l’air assez réussies. Oui. Attention, il faut au moins prendre le pack à 50€ pour avoir 4 figurines et 80€ pour avoir 4 figurines de votre choix et le ring en résine pour faire plus vrai !

Une fois la chose close, la production sera lancée pour une arrivée sur le marché en octobre 2013 !

Pour voir le projet sur Indiegogo, c’est par là !
Le sujet dans le forum de Tric Trac, c’est par ici !

"Da Clash !"
un projet Ammon Miniatures
sur indiegogo
pour 2 joueurs
à partir de 12 ans
plateforme : Indiegogo
fin du projet : 18 mai 2013
sortie prévue : octobre 2013

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (4)

Default
cerkan
cerkan

De belles figurines, un humour déjanté, un projet français... Comment résister ?

BONY
BONY

Enfin, quand je dis "non non" c'est que "non non, je ne suis l'ami de personne"...
(bon il est où ce con de bouton pour acheter des jeux pas encore fait mais presque et pas encore biens mais presque)

BONY
BONY

Non non...

Beonir
Beonir

Voilà un projet qui va plaire à l'ami Bony ! Sûr !