20.100

En voiture Martin Wallace !

En voiture Martin Wallace !

Ce n'est pas parce que General Motors est au bord de la faillite, comme presque toute l'industrie automobile américaine qu'il ne faut pas s'en amuser. Enfin, y jouer...

Martin Wallace est un auteur prolifique. alors que "Waterloo" n'est pas encore sorti, voilà que de nombreuses informations arrivent au sujet d'Automobile, le prochain titre de la Treefrog line. La principale est que, selon son auteur, c'est probablement son meilleur jeu. La deuxième, c'est que le jeu sortira en juin prochain mais qu'il ne sera disponible que via souscription. La troisième, c'est que Filosofia en sortira une version française pour Essen. Et ça, Sophie Gravel l'a annoncé sur le forum de Tric Trac hier soir. Vu le succès annoncé du jeu, Wallace en a d'ores et déjà négocié la deuxième édition. Qui aura un nouveau design, soit dit en passant, signé Czarnè et mis en œuvre par Phalanx.

Mais quid du jeu ? Grâce au blog Spiel Portugal, un excellent résumé du jeu a été publié. Les joueurs sont des industriels qui vont tenter de faire fortune dans l'industrie automobile américaine. Comme d'habitude avec Wallace, peu de tours de jeu -seulement quatre- mais tous bien remplis.

Sur le plateau de jeu, apparaissent différents éléments : la "timeline" qui indique l'évolution des 26 modèles qui peuvent être construits, dans trois couleurs différentes, standard, bon marché ou haut de gamme ; les portraits de six personnages clé de cette épopée industrielle qui apportent différents avantages aux joueurs ; l'évolution de la demande ; les seuils de production ; les décisions managériales.

Au début du tour, les joueurs tirent une ou deux tuiles qui leur indique une partie de la demande pour le tour. Ainsi, chacun a une partie de l'information sachant qu'en fonction du tour de jeu, la demande se reporte plus sur les voitures standards ou bon marché.

A tour de rôle, ils choisissent ensuite quel personnage va les aider. Ford permet de construire une usine supplémentaire, Kettering donne des points de R&D supplémentaires, Sloan permet de réduire les pertes, Howard de vendre des voitures supplémentaires, Durant de construire immédiatement une usine et Chrysler donne des points de R&D et réduit les pertes. Ce choix influe ensuite directement l'ordre du tour qui se fera de Ford à Chrysler.

Viennent ensuite les actions des joueurs. Ils en ont trois à choisir à tour de rôle parmi cinq possibles.

  • Construire un ou plusieurs usines. Elles se posent sur les cases des voitures et un seul joueur peut construire un modèle donné. Pour construire un nouveau modèle, plus avant sur la timeline, il faut dépenser des points de R&D (un pour avancer d'une case, trois pour avancer de deux...). Ceci permet de se lancer dans la construction de modèles innovants qui dureront plus longtemps ou de profiter des innovations adverses puisque construire un modèle "dépassé" ne requiert aucun cube de R&D.[*]Construire un réseau de distribution. Cela permet de s'assurer des ventes prioritaires.[*]R&D. Permet de prendre deux cubes de R&D dans la réserve.[*]Produire des voitures. Le joueur choisit le nombre de voitures que ses usines produisent. En fonction de leur nombre, il y a des seuils minimun et maximum (par exemple entre 5 et 9 voitures pour deux usines de voitures bon marché). Ce choix se fait évidemment en fonction de sa connaissance du marché.[*]Fermer une ou plusieurs usines. Ceci permet de récupérer un peu d'argent de la banque. Et surtout de minimiser ses pertes car chaque usine perd de l'argent. Et plus elle est ancienne, plus elle en perd. Elles sont représentées par des cubes noirs, les cubes de pertes. Au fur et à mesure que la partie avance, ces cubes coûtent de plus en plus cher.

Une fois toutes les actions résolues, les ventes commencent, en débutant par celles de Howard puis celles dues au réseau de distribution. Vient ensuite une phase importante, celles des décisions managériales. Chacun leur tour, et tant qu'ils le souhaitent, ils peuvent en choisir. Cela permet (mais pour un seul joueur) de fermer une usine, une vente supplémentaire contre du R&D ou d'appliquer des remises commerciales (i.e. vendre moins cher). Seul hic, plus on en choisit, plus on sélectionnera tard son personnage le tour suivant. Et moins on aura alors de choix.

Les joueurs révèlent ensuite leur tuile de demande et la demande globale pour ce tour est calculée, avec des modificateurs en fonction du tour qui favorise les ventes de voitures standards puis bon marché. Les voitures sont ensuite vendues par type en commençant par les modèles les plus récents. Dans cet ordre, chacun vend une voiture jusqu'à épuisement de la demande. Les véhicules qui n'ont pas trouvé preneur rapportent des cubes de pertes, les fameux cubes noirs. Les voitures à tarif réduit permettent de vendre des voitures supplémentaires. Une fois les recettes engrangées, et les pertes ajustées (celles pour les usines obsolètes), le tour suivant commence.

A la fin de la partie, les usines encore en fonctionnement rapportent de l'argent et le plus riche l'emporte.


> le plateau de jeu

> La page d'Automobile sur le site de Warfrog

> Automobile sur Spiel Portugal

> L'annonce par Filosofia sur le forum de Tric Trac


"Automobile"
un jeu de Martin Wallace
pour 3 à 5 joueurs
édité par Warfrog
disponible en juin

édité par Filosofia en français
disponible en octobre

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Automobile
Automobile
Par Martin Wallace
Illustré par Mike Atkinson
3-5 12+ 120´
Waterloo
Waterloo
Par Martin Wallace
Illustré par Peter Dennis
1-2 12+ 180´

Kommentare (16)

Default
l'orque
l'orque

moi j'aime les jeux où on se tape dessus et j'aime aussi les jeux de gestion. Et Martin Wallace est capable de faire de très bons jeux dans ces deux catégories. En plus, ce type m'a toujours surpris dans tout ce que j'ai essayé de lui. Il y a toujours de l'originalité. Le thème est toujours très présent, et les mécanismes très riches (même si parfois un peu lourds). Quelle créativité ! Bon, les graphismes de ses jeux laissent parfois à désirer. Mais je remarque que j'ai dans ma ludothèque plein de jolis jeux avec des graphismes à couper le souffle .... auxquels je ne joue jamais. Je suis certain que le dernier Martin Wallace sera une réussite... pour les joueurs qui comme moi aiment les jeux à la Martin Wallace.

celldevil
celldevil

Dire que le jeu est moche c'est un peu exagéré, pour ma part je le trouve agréable comme quoi les goûts et les couleurs...

Même si je souhaite acheter la vo, je salue la politique éditoriale de Filosofia! C'est qu'ils ont du flair les cousins.

PaireDodue
PaireDodue

Super annonce de Filo dans les temps, ca m'évitera pour une fois de me ruer sur la VO ;-) Je vais donc saliver jusqu'en octobre. Merci Filo (et au passage, merci à Martin pour sa production gargantuesque en ce moment)

loïc
loïc

Pareil, je ne vois pas trop en quoi le jeu est moche et le thème, ça nous change un peu des sempiternels et incessants jeux médiéval fantastique ou autre construction de chateau. En plus, ce thème à une vrai âme à mon avis. Rien à jeter, si le jeu est aussi bon qu'on le dit, c'est le hit de l'année, c'est sûr !

sophie tout court

Mops, sors là de ton placard la plaquette de poésie ! :)

limp
limp

Bonne nouvelle et très bon choix de Filo : le seul Wallace de ceux annoncés qui me tentait ...

Docteur Mops
Docteur Mops

Je fais la grève des jeux de gestion !

Ce n'est quand même pas compliqué de mettre un peu de poésie non ? Par exemple au lieu de récolter des cubes pour acheter des cubes qui permettent de construire des cubes qui donnent des points de victoire, on pourrait imaginer un truc plus fin plus subtil à base de bagarres et de conquêtes...

...

Ok je sors ^^

Ornifan
Ornifan

Ouais enfin les voitures c'est le seul truc que je changerais pas, perso... ;-)

Heuhh
Heuhh

Z'êtes durs! J'aime bien les jeux Wallace (en terme de look). Celui là j'apprécie vraiment les vieilles voitures sur le plateau.

Manest
Manest

Ah... moi les jeux Warfrog, j'ai plus souvent l'impression d'être en face d'un prototype que d'un jeu fini (graphiquement j'entends, les jeux en eux mêmes me déçoivent rarement).

Maintenant c'est vrai que les gouts et les couleurs... :)