Escape Room, mais quoi qu'est ce donc ?

Par Monsieur Phal

Erschienen am 19.03.2015 • Lecture 9 min.

Escape Room, mais quoi qu'est ce donc ?

Le jeu est multiforme. Nous le savons bien sur Tric Trac. Déjà, et surtout, à cause de nos parcours personnels. Tour à tour rôliste, parfois GNiste, joueur de Magic, pousseurs de cubes, attrapeur de Totems, lanceur de dés… nous sommes passés par quasi tous les stades proposant du ludique. C’est d’une nouvelle forme de « jeu » dont il va être question ici. Le « Jeu d’évasion grandeur nature ».

Default

Cannes, lieu de rencontres.

Durant le Festival des Jeux, à Cannes, grâce à l’entremise de Monsieur Matthieu de Matagot, j’ai rencontré Monsieur Cyril Villalonga. L’homme derrière l’organisation de Geekopolis. On papote, on devise, on échange, et au détour d’une phrase, il lâcha un mot que je ne connaissais pas. Escape Room. Mais qu’est ce que donc que cela, me dis-je. Enfin, lui dis-je. Ni une ni deux, Monsieur Cyril me proposa de venir tâter de la chose sur la capitale dès que je le voulais. Ni une ni deux d’aussitôt dit aussitôt fait. Je vais donc pouvoir vous faire part de mon expérience et, peut-être vous donner envie de tenter l’aventure.

Escape Room.

La chose nous vient d’Asie. C’est en 2006, au Japon et à Hong-Kong, que sont apparues les premières « Escape Room ». Des joueurs de jeux vidéo ont décidé d’organiser des Jeux Grandeurs Natures tirés des principes proposés par Toshimitsu Takagi dans des jeux vidéo tels que « Crimson Room » et « QP-Shot ».C’est Wikipédia qui le dit. Des jeux Points & Clics qui mettent à rude épreuve nos neurones, mais qui procurent ce léger sentiment d’intelligence pure quand on s’en sort. Oui, quand on s’en sort, car l’idée globale est de sortir d’un lieu en enchainant des actions de logique, en trouvant des indices, en résolvant des énigmes …

C’est en 2008 que la première compagnie, avec modèle économique, a vu le jour en Asie. SCRAP, c’est son nom, c’est rependu rapidement. En France, c’est sur la capitale, en décembre 2013, qu’a ouvert « HintHunt », la première salle offrant cette expérience. Depuis, en 1 an, Paris a vu s’ouvrir au moins 10 lieux, proposant chacun plusieurs salles. Le phénomène prend de l’ampleur, à tel point que la chose s’étend un peu partout en province. A Lilles, à Grenoble, à Toulon, à Tours, à Toulouse…

Default

Big Bang Théorie, Saison 8, Episode 16 : "The Intimacy Acceleration"

et son Escape Room à 200$ réalisé en 6 minutes par les héros...

Le principe.

Pour ce qui est du principe, il tient dans le nom. S’échapper d’une pièce. Donc, dans une Escape Room, vous êtes, en chair de pour de vrai, enfermé dans une pièce, souvent avec des camarades. Votre but est d’en sortir, physiquement, le plus vite possible. Pour vous libérer, vous allez devoir fouiller partout pour trouver des indices, qui vous permettront de résoudre des énigmes qui vous donneront des codes, qui vous permettront d’ouvrir des trucs qui vous donneront des indices pour résoudre des énigmes pour finalement ouvrir la porte principale qui vous libérera. Bien sûr, pour augmenter le stress, vous avez un temps limité. En général 1h.

Raconté comme ça, c’est certes amusant, mais il n’y a rien de bien d’excitant. C’est là que le scénario et le décor entrent en jeu. Car chaque Escape Room propose une histoire, un décor. Du plus simple au plus sophistiqué.

Pour avoir une idée de ce que peut donner une Escape Room, le mieux est d’en faire une. Ce que j’ai fait. Donc. Le plus difficile, étant d’écrire un article dessus. Oui. Car il ne faut pas « spoiler ». Il ne faut pas tuer l’expérience en racontant trop de choses.

Default

Team Break.

J’ai commencé par « Lost », une Escape Room proposée par Team Break. Planqué au 17 de la rue des Martyrs, à Paris, c’est par un mot de passe qui vous sera envoyé par mail et que vous lâcherez dans un interphone que vous pourrez vous glisser dans l’arrière court aux multiples aventures…

À peine arrivé, vous êtes pris en charge par un « gardien » qui vous remettra vos tenues de prisonniers. Car les joueurs sont tous des prisonniers en transfert. Vous allez prendre l’avion, enchainé à votre siège… Et là… Là… Forcément…

Il n'y a pas qu'à Paris que le phénomène Escape Room excite, la province aussi voit des salles s"ouvrir...

Prizoners.

J’ai ensuite enchainé par la première Room de chez Prizoners. Là, on s’affiche. Oui. Avec un pas de porte au 15 de la rue Quincampoix, en plein centre de la capitale. Nous avons débuté avec « Prison de la Bastille », la plus facile. Car il y a des niveaux, il y a une histoire à base de société secrète qui veut du mal à l’humanité, et vous, vous êtes là pour les empêcher de nuire. Le tout avec un peu de voyage dans le temps.

Après un brief, vous êtes enfermé dans les geôles de la plus célèbre des prisons parisiennes, téléporté en 1635. Bon, là, vous êtes dans les sous-sols de la rue Quincampoix, mais ça le fait quand même. Vous avez 1h pour trouver un objet qui, entre les mains des vilains pas beaux, va provoquer des tas d’ennuis… Forcément, qui dit Bastille, dit portes closes, squelette et autres messages gravés sur les murs…

Default

La team pour Lost, on ne s'est pas laissé faire...

Alors ?

Commencer par « Lost » de la Team Break, c’est commencer par, probablement, l’une des « Escape Room » les plus immersives actuellement. Débuter l’aventure avec un léger élément de costume aide à entrer rapidement dans l’ambiance. Le fait d’être attaché à son siège est quelque chose d’assez « titillant ». De plus, l’aventure n’est pas linéaire, il ne s’agit que de trouver un code qui ouvrira un cadenas qui vous donnera des éléments pour trouver un autre code qui ouvrira un cadenas… Il y a quelques trouvailles sympathiques que je ne peux dévoiler ici.

En ce qui concerne « La prison de la Bastille », l’ambiance est peut-être plus classique, plus sobre. En même temps, les geôles ne devaient pas déborder d’accessoires. Le parcours m’a semblé plus linéaire que dans « Lost », mais il est sans doute bon de commencer par ce type de « Room » pour appréhender la mécanique, le principe. Il n’en demeure pas moins que l’idée de proposer une série se tenant entre elles, remontant le temps est excellente. Après 1635, forcément, on n’a qu’une envie c’est faire les autres, d’aller en 1935 puis en 2135. D’autant qu’il paraît que la dernière, la toute nouvelle, est d’une difficulté extrême que même pas 10% des gens la réussissent. Une espèce de challenge qui titille les joueurs que nous sommes…

Le principe du cadenas.

Default

Sans « spoiler », et afin que vous compreniez l’idée globale, pour le moment il est souvent question de cadenas. C’est le plus simple et le moins cher à mettre en place. Une porte, un coffre sont fermés par des cadenas à chiffres et vous devez trouver ces chiffres. Parfois il y a des énigmes à base de texte, parfois des dessins à décrypter… Un indice par là, un bout par ici… Ce coffre, cette porte vous amèneront vers d’autres cadenas à ouvrir. Mais pas que…

Le plaisir, la jouissance tiennent dans le fait qu’il va falloir fouiller partout, dans les moindres recoins. L’excitation tient dans la pression du temps, parfois affiché sur des écrans comme dans « Lost », parfois distillé par une voix caverneuse comme dans « La prison de la Bastille ». Et comme vous n’avez absolument aucune idée du moment où vous en êtes, vous êtes bien incapable de savoir si les 10 minutes qui vous restent seront suffisantes.

Aide.

Il y a un « meneur de jeu ». Invisible. Qui surveille ce que vous faites via des caméras. Il est là pour vous assister. Il est en effet idiot de se retrouver coincé par un bout de parchemin que vous n’avez pas vu alors qu’il est devant vos yeux. D’autant que les idées les plus simples sont les moins évidentes et que du coup on cherche compliqué alors que… donc, le « meneur » peut vous indiquer, quand il le juge nécessaire, quelques astuces… parfois de manière mystérieuse, mais moins que l’énigme elle-même… Bref, il est là pour que vous passiez un bon moment. Je ne vous cache pas qu’il vaut mieux qu’il soit bon, et là, pour mes 2 expériences, c’était le cas…

Default

La super Team pour "La Prison de la Bastille", réalisé en 40 minutes !

Equipe.

C’est une expérience à vivre en équipe. Parce que c’est plus pratique économiquement, qu’il vaut plusieurs yeux pour fouiller partout, plusieurs cerveaux pour les énigmes et, surtout, parce que c’est beaucoup plus fun. Moi, j’ai eu la chance d’avoir des cadors dans ma Team. Donc on a tout torché dans les temps, mais avec un peu d’aide quand même parfois. Juste ce qu’il faut. Oui. Parce qu'il est des indices un peu, comment dire... On se demande bien comment il est possible de trouver. Mais, avec les « Rooms » récentes, les concepteurs ajustent les énigmes, les scénarios, car ils se rendent compte en regardant les joueurs, que certaines choses sont un peu trop complexes, illogiques… Alors ils remodèlent. Et comme la chose est assez nouvelle, qu’elle rencontre le succès, nul doute que nous allons avoir droit à des tonnes de choses novatrices dans les mois qui viennent. Avec des niveaux très larges, faisant appel à d'autres compétences. La difficulté étant pour le moment de trouver le bon modèle économique.

Notre équipe a, à la fois travaillé chacun dans son coins (fortes personnalités obliges), nous éparpillant quand nous entrions dans une nouvelle zone, et tous ensemble parce que sinon c'est impossible. Du coup, il y a un fort sentiment d'avoir bien participé, communément. Un vrai bon sentiment laissant de bons souvenirs. Et c'est bien là l'essentiel.

Nous allons probablement intégrer les salles en fiche sur Tric Trac pour que l'on puisse savoir quoi faire et où...

Tarifs.

Le principal souci des « escape room », est de trouver le bon tarif et de proposer la bonne expérience. Pas facile. Sur Paris, les loyers sont chers, surtout avec Pas de porte. Et pour faire jouer, vous avez besoin de place. Vous avez aussi besoin d’un « meneur » qui va animer et, surtout, tout ranger et remettre en place après votre passage pour que les suivants puissent prendre autant de plaisir que vous. Et tout ça coûte. Du coup, on se retrouve avec un tarif moyen de 100€ de l’heure à diviser par le nombre de participants. Donc, si vous jouez à 4, cela reviendra à 25€ par personne. Cela peut paraître cher, mais franchement, cela mérite que vous le fassiez au moins… 2 ou 3 fois dans votre vie.

Default

Geekopolis.

Si vous voulez essayer la chose, durant le festival Geekopolis, qui aura lieu les 23 et 24 mai 2015, des « Escape Room » seront proposés sur place. Team Break proposera un spécial. Un bon moyen de découvrir le principe. En plus, vous pourrez peut-être le faire avec des VIP.

Default

Futur.

Des scoops de confidences, parce que mon équipe était composée, entre autres, de Monsieur Cyril d’Ystari, de Monsieur Fred de « Conan » et de Monsieur Cyril de Geekopolis. Monsieur Cyril d’Ystari aurait très envie de créer un scénario d’Escape Room, quand on connaît sa passion pour les énigmes… J’ai passé une soirée avec Monsieur Fred Henry qui s’est mis à gribouiller un casse-tête à base de code secret sur des transparents… Et Monsieur Cyril de Geekopolis (qui regrette en tant que pur GNiste que ce ne soit pas des GNistes qui aient eu l’idée et je le comprends) travaille sur un principe d’escape room dans un hôtel… On va en manger de l’escape room et pour notre plus grand plaisir.

► Le site de la Team-Break, c'est par là !

► Le site pour Prizoners, c'est par ici !

► Le site de Geekopolis, c'est par là !

Il se monte des salles un peu partout, par exemple à Toulon il y a maintenant l'Adventure Room, et ce sont des joueurs de jeux de société, que nous avons croisé à Cannes aussi. Du coup, nous allons voir comment intégrer ceci dans Tric Trac, parce que c'est du jeu après tout...


NdlR : Merci à Monsieur Cyril Villalonga pour l'organisation de ces deux parties, aux deux salles qui nous ont accueillis et à mes camarades d'aventures.



Monsieur Phal

Kommentare (21)

Default
KevB
KevB

Merci Msieu Phal, c'est la description la plus complète du concept que j'ai lu à ce jour.

Concepteur également de ce genre de bétises (pour la pas la citer http://www.exitgame.fr, sur Marseille) nous avons tenté d'éviter au maximun l'effet "cadena" et le bon vieux coffre premier prix de chez Leroy Merlin.

L'électronique, la son & l'image sont en passe de devenir des standards dans ce genre de divertissement, j'ai hate de voir ce que vont donner les prochaines générations de salles high-tech...

Quid également d'un jeux de plateau intégrés à ce genre d'évenements :p ?

Banban
Banban

Je confirme, j'ai fait une escape room sur Shanghai ("Mr X", mais il y en a plusieurs avec ce nom sur Shanghai).

Attention Spolier Alert! : Une salle avec plein d'horloge arrêtées, il fallait remettre les horloges sur certaines heures précises, et une fois fait: wouah effet magique, bande son, effet de lumière, toutes les aiguilles de toutes les horloges s'affolent puis s'arrêtent pour former le nouveau code... Vraiment j'ai eu l'impression d'être sur une autre planète ou dans un film.

Je recommande vivement à tous d'essayer, et évidemment, mieux vaut être un petit groupe, car certaines salles sont très difficiles.

FoX46
FoX46

Pour nos amis nantais, un escape room a ouvert en Novembre 2014 avec 2 scenarii et 4 salles : http://www.leaving-room.com/

Très bon accueil, bonne ambiance et éclats de rires au rendez-vous. A refaire dès les changements prévus en Septembre 2015.

stef_crealudis
stef_crealudis

Suite au petit succès de notre première salle dans un petit village auvergnat, nous avons décider de monter un escape Room un peu plus grand à côté de Clermont-Ferrand (Cournon pour être exact) ça s'appelle S'Team Escape. http://steamescape.fr/

Nous ouvrons le 11 avril et nous aurons bien entendu quelques jeux de société à disposition.

Un univers tout particulier puisque dès l'entrée vous serez transposés en 1927, dans notre agence de voyages temporels avec 2 destinations à vous proposer, le Nautilus du capitaine Némo en 1867 ou une sombre demeure des faubourgs de Lyon en 1833 ..

Nous préparons en même temps une 3 eme salle, qui n'attends qu'un thème, donc Monsieur Phal, si jamais Monsieur Fred ou monsieur Cyril ne savent pas quoi faire de leurs idées ... :)

A esthell33, oui nous sommes en contact avec les gérantes de la futur escape de Bordeaux, elle devrait ouvrir ses portes sous peu aussi, le casse-tête Bordelais : http://www.cassetetebordelais.fr/

MasterZao
MasterZao

En voyant l'épisode de TBBT cité dnas l'article, je m'atais que ce serait chouette de pouvoir faire ça pour de vrai de par chez nous !

Merci pour cet excellent article et je plussoie votre seconde excellente initiative de référencer le tout sur TT.

Une autre piste de développemnt possible (mais probablement compliquée à équilibrer) : faire de l'escape room familial pour petits et grands. Qui a dit chasse au trésor ?

EDIT : Je viens de voir sur le site de l'Adventure Room, que le jeu était adapté aux petits comme aux grands. Je vais creuseur la question. :P

Bon allez, prochaine étape Toulon.

Grumf
Grumf

La photo de titre, c'est une pub pour Petrol-han ?

Pikaraph
Pikaraph

Il y avait eu un reportage su Nolife il y a quelques temps qui avait attisé ma curiosité, là ça donne encore plus envie d'essayer !

ZyX
ZyX

Très bonne chose qu'ils aient modifiés cela. On était surpris de subir ça et c'était clairement quelque chose à changer.

Je suis très curieux des escapes room qui pourraient sortir de la tête de certains spécialistes du jeu de société. J'espère que ça va se faire :)

ZyX
ZyX

Découvert en tout début d'année. Le concept est excellent.

On a commencé par la première salle hinthunt, on a tellement adoré qu'on a voulu en faire d'autres.

On a ensuite fait Lost et là, grosse, grosse déception : immersif mais pas de cohérence, un maitre du jeu déplorable et surtout, une salle mal pensée... En effet, un joueur commence enchainé et il faut le libérer, c'était amusant dans l'idée. Mais quand on fait quelque chose comme ça, on se débrouille pour faire en sorte que le joueur en question soit libéré rapidement... Là, la personne en question est resté 30 minutes à ne rien faire car, pas de chance, on avançait sur d'autres pistes. (Comment savoir laquelle allait nous aider à libérer notre camarade ?...).

Nous avons ensuite fait la Pièce, sur le thème d'Alice au pays des merveilles : très très sympa.

Enfin, nous sommes retournés faire la 2ème salle hinthunt et encore une fois, nous avons adoré.

Nous irons surement faire une salle de Prizoners prochainement car il a très très bonne réputation (surtout au niveau des décors).

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur @ZyX ,

comme je l'écris, les scénarios sont travaillés au fur et à mesure, et Lost a changé, tous les joueurs sont maintenant attaché, donc vous ne pouvez rien faire en laissant un joueur coincé. Tous libéré ou personne... :)

esthell33
esthell33

Quelqu'un sait si ça existe sur Bordeaux? Ca a l'air vraiment sympa.