Monsieur Phal

Essen 2013 : qu'est ce qui buzzzzzz ?!

Essen 2013 : qu'est ce qui buzzzzzz ?!

C’est Esssssssssen ! Oui. À moi les belles boîtes. Ça ? Je le veux ! Et ça ? Je le veux aussi ! Et celui-là ? C’est quoi ? Je ne sais pas, mais la couv est belle ! Tu trouves ? Oui, je le veux. Ha, tu le veux !? Alors je le veux aussi. Fais péter la carte bleue. Hey, celui-là, un gars que je connais l’avait, il paraît que c’est bon alors je le prends. C’était qui ? Je ne sais plus, je le connaissais de vue, il avait l’air sérieux, il avait l’air de s’y connaître, alors on le prend !

Default

Tweet en buzz.

C’est quoi qui buzz ? C’est quoi qu’il faut avoir en quittant Essen 2013 !? Je vais vous le dire ce qu’il faut. Oui. En exclu d’avant-première. Ce qu’il faut c’est du temps. Ce qu’il faut, c’est prendre son temps. Respirez un bon coup, regardez autour de vous, tranquillement, et rappelez-vous l’enfant que vous étiez, capable de passer des heures à vous amuser avec le carton d’emballage du camion de pompier que vous aviez eu à Noël, au grand désespoir de vos parents qui avaient dépensé une fortune pour vous faire plaisir…

Default

Il est 10h.

Le truc le plus dingue, le truc le plus fou que j’ai vu depuis que je vais à Essen, et cela fait plus de 10 ans, ce sont les joueurs qui m’ont croisé cette année à 10h05, soit 5 minutes après l’ouverture des portes, et qui m’ont demandé si j’avais vu des trucs bien sur le salon, ce qu’il fallait acheter, sur quel stand il fallait aller. Que croyez-vous que je leur ai répondu. Comment pensez-vous que j’ai déclenché leur stupéfaction. Et bien en répondant un simple « J’en sais foutre rien. ». Oui. Je n’en sais foutrement rien.

D’abord, parce qu’il y a trop de jeux pour qu’un simple être humain sache en si peu de temps ce qui est bon de ce qui ne l’est pas spécialement. Attachez votre ceinture, l’organisation a annoncé le chiffre hallucinant, enivrant, d’environ 900 nouveautés présentées durant cette édition 2013. Des jeux venus des tous les coins du monde, éparpillés dans 3 halls gigantesques, sur des centaines de stands plus ou moins attirants, plus ou moins mis en scène. Qui peut avoir la prétention de savoir quelle est la tuerie du salon à 10h05 le jeudi matin ? Pas moi. Qui peut même l’affirmer 24h après l’ouverture ? Qui pourra être sûr le dimanche soir, à la fermeture que la merveille, le jeu qui marquera cette édition est bien dans son sac ?

Ensuite, je n’en sais foutre rien, parce que le salon vient d’ouvrir putain ! 5 minutes, ça fait 5 minutes, mec. Et sur Facebook, Tweeter, sur le forum, ça crépite, ça s’excite.

  • Je suis à mon hôtel. Clic clac.
  • Je suis devant la porte. Clic clac.
  • Je mange une saucisse. Clic clac.
  • Je suis à une table en train de jouer, j’ai croisé machin, vu truc… Clic clac. Clic clac. Clic clac.

Default

Une photo de l'une des entrées, le jeudi à 9h59, on apprends beaucoup hein...

Et ça demande du live, là maintenant, tout de suite, encore, de l’info. Plus. Et ça couine parce que nous n’avons pas encore fait d’actu disant que le salon vient juste d’ouvrir. « Qu’est-ce qu’ils foutent chez Tric Trac ! Ho. Donc. Maiiiissss… Il a ouvert ou pas le salon ? Pas un tweet de Tric Trac, pas un statut Facebook. Mon Dieu, le monde par en couille ! » Bon sang de bois de saperlipopette, la porte vient d’ouvrir, juste maintenant. Là. Une porte de salon qui s’ouvre quoi. Laissez un peu de temps aux gens qui sont dedans pour au moins entrer et faire un tour. Laissez le temps aux gens de faire des parties, de découvrir. Et puis, si vous n’êtes pas sur place, c’est que vous êtes au travail, vous ne pourrez donc pas courir dans une boutique acheter le jeu que le « buzz » va propulser sur le devant de la scène après une ½ partie ! Un jeu au Top du classement FairGeek parce que l’éditeur a bourré les urnes, parce que ses tables de démos sont à 2 stands de l’endroit où l’on vote. Pire, il y a de grandes chances que le jeu en question n’arrive en boutique que dans quelques semaines. Mieux, s’il s’agit d’un jeu étranger, des éditeurs francophones sont en train de le signer pour une VF, et il sera en vente dans quelques mois. Pas la peine de menacer de retenir votre respiration, jeune impatient, ça n’apportera rien à la qualité de vos choix ludiques. Lâchez Facebook et Tweeter l’espace d’un instant. Que croyez-vous apprendre en regardant des photos, souvent mal cadrées, et pour certaines floues, postées à la va-vite sur internet ? Rien. Parce que trop de jeux se ressemblent, parce que vous avez déjà un maximum d’infos sur tout ces jeux en ligne depuis quelques temps puisqu’ils étaient pour la plupart en précommande ou sur Kickstarter. Parce qu’il y a eu des articles, des vidéos sur les plus grosses sorties des éditeurs bien en place… Et là, vous allez me dire « On veut le retour des joueurs, savoir ce qu’ils ont trouvé de bien sur place. » Ok. Passons à la suite avec un peu de mathématique…

De la calculette

Faisons un calcul simple. Le salon, sur ses 4 jours, c’est 2100 minutes que l’on peut passer à jouer. En admettant qu’un joueur réussisse à optimiser tout son temps de jeu sur place, qu’il ne fait pas le pied de grue en attendant une place libre, en supposant que l’explication dans un mauvais anglais fait par quelqu’un qui ne connaît pas forcément bien la règle ne lui arrive pas trop souvent, et, bien sûr, qu’il zappe le repas du midi, et bien ce joueur ne pourra essayer sur place que 28 jeux maximum. Allez, soyons fous, le soir il joue à l’hôtel. Partons du principe qu’il dine en 1h (temps du trajet compris), qu’il commence donc à jouer à 20H et termine à 5h de matin. Je fais parti des couches tard et je peux vous assurer qu’il ne reste pas grand monde à 5h du matin dans les salles des hôtels. Donc cela fait 1620 minutes de jeux supplémentaires, soit 21 nouveaux jeux. Je suis sympa, j’ai pris 75 minutes en moyenne, lecture de la règle, installation et rangement compris. Là, on est dans l’optimisation.

Default

Au final, un type entrainé, à la VO2 Max de champion, un joueur élevé aux grains, ne pourra essayer durant ce salon que 50 jeux maximum. Soit 6 ou 7% des jeux présentés sur place. Et je ne vous décris pas l’état de ses yeux et du cerveau à son retour. Et peut-être que le bon jeu sera essayé le dimanche soir. Zut, c’est moche pour le Buzz du jeudi à 10h05…

Alors la question se pose. Les questions se posent. Qu’est-ce qu’il se passe bon sang de bois ? Qu’est ce qu’est devenu Essen ? Qu’est ce qu’il arrive aux joueurs ? Comment et pourquoi tel jeu et pas celui-là ? Comment est fait cette sélection du « buzz » d’il faut l’avoir ? Pourquoi vouloir des photos de l’ouverture des portes du salon ? Pourquoi ne pas laisser le temps aux « reporters » ou « joueurs » d’analyser ? Est-ce que tout cela a un sens ?

Au maximum, un joueur peu essayer 6% des jeux proposés à Essen...

Avant.

Il y a 12 ans, quand le Docteur Mops et moi avons découvert Essen, guidé par Philippe des Pallières qui en avait déjà 10 dans les pattes, le secteur francophone était inexistant. Les joueurs de langue française étaient très peu nombreux, les jeux proposés en français se comptaient sur les doigts de deux mains, et les éditions multilingues, quand il y en avait, se contentaient de l’allemand et de l’anglais. Pour ce qui est de la place et des tables, on devait jouer des coudes pour avoir une chaise le samedi et le dimanche seulement. Et, surtout, il y avait beaucoup, beaucoup moins de jeux présentés. Un joueur averti ne pouvait rien louper. Queen Games présentait 2 jeux et Hasbro occupait la moitié du Hall d’entrée et, surtout, nous prenions notre temps. Le temps de jouer, d’analyser. La première année, notre reportage de 100 photos est arrivé en ligne quasi une semaine après la fermeture des portes, et le monde ne s’est pas écroulé. Je me souviens que sur place on parlait pas mal d’un jeu répondant au nom de « Cannes », mais que peu évoquaient « Puerto Rico »… La plupart des jeux étaient en allemand et on n'avait pas le choix que d'attendre une traduction faites par un amateur, car les VF étaient difficiles à prévoir...

DefaultDefault

Essen 2002 avec « Lumberjack » qui avait beaucoup buzzé

et « Edel Stein & Reich » qui avait moins buzzé...

Maintenant.

Depuis, le hall principal est occupé à 30% par la communauté francophone. On l’appelle d’ailleurs « le village français ». Asmodee et sa myriade de filiales, studios et autres éditeurs qu’ils distribuent, occupent toute l’entrée principale. Rajoutez Iello, Filosofia et autres Hurrican et vous avez une présence francophone extrêmement forte. Les auteurs à la pointe, ceux qui rencontrent le succès, ceux qui sont courtisés sont francophones. Les éditeurs, les distributeurs qui structurent le marché le plus professionnellement actuellement, ceux qui font envie, sont francophones. La majorité des jeux d’importance sont donc soit déjà naturellement en français, soit déjà traduits à leur sortie, où vont l’être sous peu. Du coup, nous autres, petits joueurs qui maîtrisent le français, on sait tout avant même l’ouverture des portes du salon. Des preuves ?

La Francophonie est devenu le "pays" du jeu !

Quel jeu a buzzé ?

Les joueurs se sont précipités chez Repos Prod pour « Rampage », chez Iello pour « Zombie 15 », chez Funforge pour « Quantum », chez Moonster Games pour « Koryo », chez Pearl Games pour « Bruxelles », chez Flatlined Games pour « Twin tin Bots », chez Asyncron pour « L'Aéropostale », chez Days of Wonder pour « Relic Runners », chez Asmodee pour... des dizaines de jeux qu'ils distribuent puisqu'ils accueillaient des choses comme « Spyrium », « Prosperity » et des prototypes comme « Splendor » et « Les Bâtisseurs »… Évidemment, les joueurs se sont aussi précipités vers des éditeurs américains, italiens, allemands. Et pourquoi se précipiter ainsi ? Parce qu’on en avait parlé bien avant sur le net. Parce que l’on sait tout sur ces jeux déjà.

Le salon ne sert à rien alors ?

Mais bien sûr que ce salon est utile puisqu’il permet de jouer, de rencontrer du monde, de discuter, et pour les professionnels de faire des « affaires », de faire le point sur le secteur, une photographie à un instant I. Mais pour cela, il faut se laisser le temps de l’analyse, de la réflexion et éviter le syndrome BMF TV et I>TV qui postent un envoyé spécial devant une porte fermée et qui nous fait le point toutes les 15 minutes sur rien ou pas grand chose. Le rien, le pas grand chose, chez Tric Trac, on le laisse aux autres. Oui. On ne peut pas réfléchir, discuter, faire des photos, écrire, jouer, tweeter en même temps, surtout quand on monte seul, ou presque. Oui, cette année, l’équipe TT était restreinte, parce que l’année dernière nous avions constaté l’inutilité de la chose. Une débauche de moyen, de ressources pour satisfaire le besoin de rapidité, la soif de savoir instantanée, ce qui au final ne sert à pas grand-chose si ce n’est à faire comme tout le monde. Et chez Tric Trac, on n’aime pas faire comme tout le monde. Non.

Default

Les éditeurs en profitent pour découvrir des jeux et discuter affaire...

Et ?

Et il y aura des photos de jeux. Bien sûr. Et même une vidéo du salon. Il y aura aussi une analyse et des photos d’un événement normalement réservé aux professionnels, avec quelques scoops à l’intérieur. Forcément. Mais ce salon m’a donné envie d’écrire un texte différent, un texte qui ne court pas après le buzz. Parce que bien souvent, les jeux qui marquent une année ludique s’affirment quelques semaines après le salon. Et le monde ne vous moquera pas si vous l’achetez dans 2 mois ce jeu et pas tout de suite.

Oui, mais et ?

Ok, voici un petit "et". Ce salon a été marqué par un changement majeur, celui du lieu. La Messe a été organisée dans 3 nouveaux halls tout beaux, et uniquement dans ces 3 halls. Ces halls sont moins nombreux, mais plus grands. Du coup, on avait un sentiment d’espace. Le retour vers l’entrée principale pourra se faire d’ici 3 ans, quand les travaux de réhabilitation seront terminés.

Mon sentiment général va peut-être vous faire penser que je suis chauvin, mais les éditeurs les plus « pros », le secteur le plus vif, le mieux organisé, celui qui ne se ressemble pas d’année en année, celui qui semble avancer, progresser, qui brille, ce secteur est celui que l’on touche du doigt quand on surfe sur Tric Trac. Il est surprenant de voir des éditeurs avoir depuis 10 ans le même stand, tout comme il est stupéfiant de se rappeler le stand de Repos Productions en 2005 (3 mètres carrés) et de le comparer à celui qu’ils ont aujourd’hui (énorme). En 2002, lors de notre premier Essen, Asmodee n’avait pas de stand, là, ils occupent une place dans l’industrie absolument incomparable. Iello taille son bout de chemin à une vitesse qui laisse pantois. Et je vais vous faire une confidence qui gonfle nos chevilles, Tric Trac, avec sa ligne éditoriale, ses vidéos, ses idées, ses façons peu orthodoxes fait terriblement envie à tous les pays, à tous les éditeurs qui ne parlent pas français ! Nous sommes observé, étudié… Je vous le dis. Et nous en sommes ravie.

Tric Trac a un modèle qui séduit le monde...

Alors cet Essen 2013 ?

Une bonne année, qui démontre que le secteur va bien, qu’il est très actif. Mais je ne vous cache pas que les ennuis ne vont pas tarder à arriver. Il y a beaucoup de jeux, beaucoup d’acteurs pour un secteur qui n’a pas forcément la capacité de tout absorber. Les jeux qui se vendent bien vont se vendre mieux, plus, mais ceux qui vont rester sur le carreau seront encore plus nombreux. Le joueur hyper pointu se reproduit moins vite que le joueur occasionnel… Et pour attirer le joueur occasionnel il faut briller, et pour briller, il faut faire de la « com ». Et ça, pour nous, pour Tric Trac, c’est positif. Oui. Pour nous, ce salon a été une bonne année.

Quel jeu il faut ?

Là, je vous le redis, il faut laisser décanter. Juste quelques jours. Suivez le forum et les avis qui ne manqueront pas de tomber. Suivez l'actualité, regardez les vidéos en prenant le temps, vous serez sûr comme ça de ne pas faire de bêtises et de vous retrouver avec un jeu dont vous ne ferez que 2 parties... Moi, je vais préparer deux ou trois papier sur Essen en prenant mon temps.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

3Gefällt mir nicht

Kommentare (119)

Default
Devendra
Devendra

hello,chacun son avis sur Tric Trac, meme les plus saoulant mais en tout cas sans TT beaucoup d'entre nous j'en suis sur n'auraient jamais connu essen, ni les jeux de société "modernes" a ce point. de plus personnellement je n'aurais jamais monté une assos de jeux ac un pote et on aurait jamais passé autant de super soirees jeux les vendredis soirs. Tric Trac fera le temps qu'il fera mais nous et beaucoup d'autres joueront encore et encore!!

fmoritel
fmoritel

@john10fool,

La critique n' est interressante que si elle reste constructive, autrement on est dans le règlement de compte, qui à mon avis n' a pas lieu d' être sur la place publique, mais plutôt en MP. Après, si tu décide de tenter ta chance en duel pour rentrer dans la légende, aiguise bien ton clavier, mr Phal est une fine plume, un peut notre Cyrano du monde ludique : « c'est un roc ! ... c'est un pic... c'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? ... c'est une péninsule ! »

ps : je veut bien les bisous de Chauvalier

john10fool
john10fool

A titre personnel, je partage certains avis partagés ici.

Pour faire bref (et sans vouloir paraphraser quiconque), je dirai que si la qualité rédactionnelle des articles est indéniable, si la virtuosité du montage des TTV est absolument remarquable (merci Mr Node) et si l'humour du Dr Mops et la mauvaise foi de Mr Phal sont plaisantes, les interventions de ce dernier sur les fils de discussions sont trop souvent empreintes de suffisance et de mépris. C'est bien dommage...

Monsieur Phal

Cher Monsieur @john10fool,

Ha donc, quand on donne son point de vue qui n'est pas celui de son interlocuteur, on est suffisant et méprisant. Et donc, ma réponse à votre intervention est donc suffisante et méprisante j'imagine. Alors, pour paraitre sympathique, il faudrait que nous fassions quoi en fait pour répondre aux interventions de certains ici ? Je serais curieux d'apprendre la bonne méthode. Quand quelqu'un vous explique 10 fois que votre travail n'est pas bon et que vous argumentez, mais que ce quelqu'un n'écoute pas et répète que vous faites du mauvais travail, le tout basé sur élément qui sont faux, vous faites comment vous ?
Je crois moi que ce qui serait suffisant et méprisant c'est de ne pas répondre, de laisser pisser, comme si de rien n'était, sachant qu'en fait, si on ne répondait pas, le sujet disparaitrait tranquillement, sans vague et que ces hurlements seraient entendu par personne... Pour mémoire, le reproche que vous nous faite est applicable depuis 13 ans maintenant, car nous n'avons pas changé d'un pouce notre façon de répondre, de réagir... Je fais partie du groupe de personne qui pensent que tout ce qu'écrive les gens dans les commentaires n'est pas béni des dieux, et je pense qu'il faut parfois remettre les choses à leur place. Cela peut être perçu comme du mépris, de la suffisance, moi je pense que c'est salvateur.

Monsieur Phal

Cher Monsieur @john10fool,

Et je note que j'ai mis plus de 500 photos en ligne sur Essen et pas une réaction des râleurs. Mais je peux comprendre que ceux qui se plaignent ne disent rien, le salon est fermé depuis 48h, c'est carrément trop tard là ces photos, elles ne servent plus à rien :o) C'était à 10h05, le jeudi qu'il fallait les mettre. On est vraiment méprisant chez Tric Trac, on va droit dans le mur...

Chauvalier
Chauvalier

Bon ben moi j'suis une p'tite minette (malgré ce pseudo, piqué à mon mari) et je ne connais pas Tric Trac depuis très longtemps mais :

1. J'adooooooooooooooooooore ! Les articles, les TTTV ... et moins les commentaires (que je lis rarement).

2. Oui avant c'était gratuit et on avait accès à tout et maintenant c'est payant en partie si on veut la même chose "là maintenant tout de suite" mais si on est un peu patient et qu'on a une vie sociale (boulot, famille, amis ...), ça change pas grand chose. Ok je sais rien de l'esprit de Tric Trac à ses début et tout et tout mais là comme ça, ça me convient très bien.

3. J'ai payé non pas pour avoir toutes les news tout de suite (enfin un peu quand même parce que je veux tout, tout de suite, mais ça c'est mon problème après tout) mais parce que je trouve sur ce site les infos qui m'intéressent et qu'il y a toujours de la bonne humeur (articles et vidéos). Et que pour évoluer et proposer toujours des choses intéressantes, faut avoir des moyens. Et puis pouicos, c'est chouettos comme nom, non ?

4. Quelques phrases comme ça, en passant : Tout travail mérite salaire ! (désolée je ne vous paie pas très cher) Quand on aime on ne compte pas, n'est-ce pas ? (oui on a souvent l'impression de faire partie de la famille et j'ai vu M. Phal et quelques autres à PEL et ils sont fort sympatiques "en vrai" aussi).

5. Ce commentaire n'attaque personne et n'attend aucune réponse. Soyez sympas, n'en faites pas !

6. On a le droit de faire des bisous dans un commentaire ? (j'vous ai prévenus, je suis une mi(di)nette) Sinon je les garde par devers moi ...

7. C'est tout ... pour le moment !

fmoritel
fmoritel

J' ai largement l' âge de porter des lunettes, j 'en ai même sur le nez en écrivant ces lignes, pourtant il me semble que le modèle: j' ai payé, donc je doit avoir plus que toi, ne devrait pas avoir de raison être ici. J 'ai payé pour que le site continu, si tu ne peut pas payé c 'est pas grave, profite, et quand tu aura 2 tunes tu les mettras dans le bastringue. Non? j' ai faux? l ' essentiel étant que le site existe et propage la bonne parole : "pousse des cubes, pousse des cubes" :-) Je n' imagine pas la communauté TricTracienne laisser mourir le site pour "gagner" 3 pouicos sur le dos des autres. Ceux qui peuvent payent, ceux qui ne peuvent pas profitent, les autres allez vous faire.... hein, heu oui, oula.....alors encuber peut être.

Grand-Khan
Grand-Khan

Je ne participe pas souvent aux discussions. Ni sur le forum, ni sur les commentaires. Mais comme Linael, cela fait très longtemps que je suis TricTrac (même si mon compte actuel n'est pas vieux).

Je comprends M. Phal dans sa démarche du nouveau site. J'appréhende parfaitement le fait qu'il y ait des impératifs financiers (je suis moi même chef d'entreprise) et j'ai donné des pouicos lorsque l'heure du changement est arrivée. J'ai donné des pouicos sans savoir ce qu'il y avait vraiment derrière - comme beaucoup j'imagine. Au final, je ne regrette pas d'avoir dépensé mon argent. Mais uniquement parce que, finalement, quelques dizaines d'euros c'est bien peu pour tout ce que le site m'a apporté pendant ces longues années. Je souhaite qu'il vive encore, qu'il perdure.

Mais aujourd'hui je rejoins l'avis de Linael. Je ne vois pas cette valeur ajoutée qu'un abonné peut avoir par rapport à quelqu'un qui n'a pas dépensé d'argent. A part ... le scoop (vidéos en avance en dépensant ses pouicos si le système en cours de développement est opérationnel) et la possibilité de choisir le contenu du site (les pledges sur les articles à réaliser). Bref, tout ce que M. Phal et consorts rejettent dans ces lignes. Paradoxe que j'avoue avoir du mal à comprendre.

Je n'ai pas encore l'âge de porter des lunettes (enfin si mais j'ai de très bons yeux), mais je préférais l'ancien site. Je ne parle pas de technique ou de choix artistique. Je parle de l'ambiance d'auto-congratulation qui flotte dans l'air. C'est comme lorsqu'un sport se professionnalise, une partie de la magie meurt.

Je souhaite une longue vie à TricTrac, mais ça ne sera jamais plus comme avant.

Harry Cover
Harry Cover

étrange je suis à la fois d'accord et à la fois réservé sur cet article

car je viens de me rendre compte que d'acheter un jeu à Essen,

ça n'a pas la même saveur que de l'acheter en boutique, surtout quand tu as l'auteur ou/et l'éditeur en face de toi

et s'il y a (plus) personne pour comprendre ça ICI, je n'y ai pas (plus) ma place,

Comme me disait sur le salon Louis, un gars du Québec, un gars bien, "Calice, le truc bien à Essen, c'est que tu as l'impression d'être normal quand tu achètes des jeux !"

Merci Louis, car la j'ai la soudaine impression d'être pris pour un débile léger entouré de gens raisonnables

linael
linael

Le smiley il dit "je suis un clown" - ça je le savais déjà. Mais un clown, ce n'est pas forcément drôle. A retenir pour la version 4.1.x, ajouter un bouton "Fermer mon compte" dans la page "Mon compte".

OK, mail envoyé.

Monsieur Phal

Cher Monsieur @linael,

Voilà, votre compte est fermé et plus accessible...

linael
linael

La c'est vous qui devenez insultant, cher Phal... pourriez-vous m'indiquer le bouton pour supprimer mon compte ? Et là je suis très sérieux.

Monsieur Phal

Cher Monsieur @linael,

Et les smiley vous les voyez pas non plus ? Ok, si vous n'avez pas non plus d'humour je comprends pourquoi on ne se comprend pas. Pour supprimez votre compte, c'est simple, un petit mail et je m'en occupe. Sinon, il suffit de ne plus l'utiliser et il disparaitra tout seul.

linael
linael

Pour voir s'il y a du neuf, il suffit de cliquer sur "les derniers commentaires", ça va plus vite et ça ne monte pas le nombre de vues :o)

Où ça ? Il est où ce bouton. A mon âge, on a besoin de lunettes, je sais ce n'est pas une excuse.

Quand à l'évolution de Tric Trac, j'ai connu l'époque où un certain Phal gérait un site où on parlait de jeux, mais pas que... Où est la frontière entre "entreprise" et page person, ça c'est un autre débat. Mais je pense qu'on va en rester là, le débat n'est pas constructif pour un sou (ou pouicos).