Docteur Mops

Full Moon joue aux loups en boutiques

Full Moon joue aux loups en boutiques

Alors parfois je vous jure !
Il y en a qui font leur boulot... Je ne vous dis pas !

D'accord, Monsieur Phal vous en a déjà parlé mais il faut l'avouer mea jactalea culpa, nous n'avons jamais validé la publication du jeu "Full Moon".

Petit comme il est, il a du passer par les mailles du filet.

"Full Moon" fait parti de la gamme des petits formats de chez l'éditeur Jactalea qui a déjà bien fait parler de lui à cause de l'alliance délectable d'intelligence et de minimalisme dont il fait preuve.

C'est assurément une tendance du moment et une bien belle tendance. De minis jeux rapides et astucieux. Un genre de condensé de plaisir.
Le format impose bien entendu ses propres règles mais les ressentis sont extrêmement variés.
On se retrouve à la frange de l'abstrait mais pas complètement.

Default

C'est également le cas dans "Full Moon" qui propose un mécanisme qu'on pourrait qualifier de retord tout en exploitant une thématique à la fois poétique et grotesque. Que du bonheur !

Un bonheur que l'on doit a un grand monsieur du jeu en France : Claude Leroy. Souvent hors de la lumière des projecteurs mais un des piliers qui soutient la maison jeu.

Dans "Full Moon" les loups ont décidé de décrocher la lune. Parce que c'est beau la lune.
Pour l'occasion ils enfilent leurs plus beaux slips.

Ensuite il faut se grimper les uns sur les autres parce que la lune, elle est en haut. Tout le monde sait ça !
Après de savants calculs, ils estiment qu'il faudra atteindre une hauteur de quatre loups pour atteindre la lune. Ça parait bien...

Default

Par contre, on ne peut pas prendre ça à la rigolade. Il faut un peu de chic, un peu de standing.
Il est donc hors de question que deux loups de la même couleur décrochent la lune. Ce serait moche et personne n'oserait faire un telle erreur de goût.

Une fois tout ceci entendu, les loups se réunissent et se mettent en bande, tous alignés les uns à côté des autres.
Afin de coordonner les efforts, ils font appel à nous pour les aider. On s'y met à deux.
Un s'occupera du bas et placera des loups par en-dessous, l'autre du haut.

Tous les loups ne sont pas des flèches. Mieux vaut ne pas le dire trop fort. Certains se déplacent de un, d'autres de deux et d'autres de trois déplacements.

Default

Choisissez un loup et bougez le du nombre de pattes indiquées sur son jeton. Si vous jouez en bas, il vient se placer sous le loup situé à x pattes de là.
Si vous jouez le gars du haut, il se place au dessus.
C'est simple.

Default

N'oublions pas que pas de loup de même couleur surtout !

Maintenant la lune se déplace. Comme elle est flattée que les loups veuillent l'attraper, elle vient se placer au-dessus du nouveau venu. Ou au-dessous. Oui. C'est comme ça.

Par contre cela a une influence.
La lune a toujours une influence.
Regardez les marées !
Le loup à côté duquel se trouve la lune impose au joueur suivant de déplacer uniquement un loup qui va à la même vitesse ou un loup de même couleur.

C'est une vicieuse la lune. Je l'aime bien...

Le premier qui arrive à empiler quatre loups décroche la lune. Attention pas de la même couleur les loups hein !?
Ensuite il offre la lune à qui il veut.
Sa fiancée.
Son adversaire qui doit être très triste.
Un lapin.
Un raton-laveur.
À qui il veut et ça aussi c'est bien non ?

Lisez notre article précédent et vous serez très intelligents : clic !

"Full Moon"
Un jeu de Claude Leroy
Illustré par Cyril Bouquet (qu'on peut offrir aussi)
Publié la nuit chez Jactalea
Pour deux meneu' de loups dès 8 ans
Public : rêveurs sagaces
Durée : 10 min
Disponible depuis déjà un certain temps dans les 10€

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (3)

Default
Beben
Beben

Rien que la qualité de la description donne envie d'acheter le jeu pour pouvoir l'expliquer de la même façon... Merci docteur Mops!

naok
naok

Une poésie calvinesque...

http://www.youtube.com/watch?v=EZ9cEZhiGPw

leonmars
leonmars

à quand une niouze sur Innovation: Echos? ;p