Gardens of Minions : réaction en chaîne pour Essen 2016

Gardens of Minions : réaction en chaîne pour Essen 2016
Docteur Mops

 

C’est un jardin extraordinaire: Il y a des canards qui parlent anglais. Je leur donne du pain, ils remuent leur derrière… Où du moins nous n’en sommes pas loin… Je ne sais pas si l’auteur de Garden of Minions connait Charles Trenet mais le jardin qu’il nous décrit est également très extraordinaire même si en lieu et place de trémoussements popotinesques nous aurons un peu plus d’envahisseurs à repousser. Et au risque de devenir soudainement terre à terre nous allons surtout jouer à un jeu solo avec des dés. Des dés mais pas que. Du hasard mais carrément pas que. Bref un casse-tête venu du Japon.
 

61be1bff770c33c75294355ec2db5e926b1e.png
 

Le but du jeu de Garden of Minions est de repousser les vilain dés noirs qui envahissent notre plateau de jeu de paradis à l’aide de nos gentils dés blancs.

Pour Remporter la victoire, il faudra arriver à planter 6 arbres (transformer nos 6 en 7, je vous explique ça tout de suite). Pour perdre, alors malheureusement, il y a plusieurs méthodes : ne plus avoir de dé blancs disponibles, ne pas pouvoir placer un dé noir alors qu’il nous en reste.

b6ba75713a70ec314e8fe970094935fe5f47.png
Début de partie sans boss et un dé noir déjà dégagé
 

Noir c’est noir ! Mais il y a de l’espoir
 

Commençons par jeter 3 dés noirs méchants et plaçons les à notre guise sur notre plateau de jeu : ce sont les premiers envahisseurs. 

Notre tour de jeu est simple à la base puisque nous allons jeter un dé blanc et le placer lui aussi sur le plateau. 

L’objectif est de créer des chaines de dés de mêmes valeurs. Un chaîne va se transformer dès qu’un troisième dé de même valeur en rejoint deux autres. Cette chaîne ou union se transforme alors : le dernier dé posé devient maître : il augmente sa valeur de 1 et absorbe tous les autres dés de la chaîne (qui retournent dans notre stock).

C’est également cette réaction qui va infliger des dégâts aux dés noirs qui sont adjacents :

  • Les dés de la chaîne étaient plus élevés que le dé noir : Celui-ci est viré du jardin (plateau) mais revient dans le stock
  • Les dés de la chaîne sont de même valeur que le dé noir : il est éliminé et part dans le cimetière (il n’est plus en stock)
  • Les dés blancs étaient plus faibles : le dé noir reste en place mais sa valeur diminue de 1.

Les chaînes de dés blancs sont donc bien mais leur inconvénient c’est que la création d’une chaine (ou de plusieurs) amène en jeu un nouveau dé noir vilain.

Du côté des bénéfices, l’élimination d’un dé noir (au cimetière ou retour au stock) nous fait gagner 1 point de victoire. Oui, il y a des points même si nous jouons seul car nous pouvons ainsi conserver nos high-scores.
 

ff35ba13fc043cf926cc7659eddbad362b54.jpe

Quelques Boss sont au cimetière, aucun n'est actif et 3 arbres sont apparus (dont deux ont été utilisés)

 

Comme un arbre dans la villeuuuu !

 

Forcément dans un jardin il y a des arbres. Les arbres sont ici notre objectifs car nous devons en faire pousser six. Un arbre apparait sur le plateau quand après une réaction en chaine de 6 le dé maître devrait donc logiquement passer à 7. Et comme le 7 n’existe pas sur le dé, c’est un arbre (jeton) que l’on place alors à cet emplacement.

Les arbres, il en existe de différentes variétés. Tous nous font remporter la victoire mais chacun possède un pouvoir. Ce pouvoir pourra être utilisé une fois par partie. Il en existe 5 sortes différentes mais seulement trois jetons de chaque. En fonction de notre expérience de jeu et des situations sur le terrain, nous privilégierons certains arbres à d’autres.

Les arbres vont donc nous aider mais le revers de la médaille est que la case où se trouve un arbre est occupée et notre terrain de jeu se réduit donc, augmentant ainsi la difficulté du jeu.

Mais le plus terrible reste à venir… Un arbre attire un Boss !

 

Il y a bien longtemps, dans une forêt paradisiaque et luxuriante, mais reculée et isolée du reste du monde, vivaient plein de gentils animaux, protégés par les serviteurs des Jardins (Minions).
Les serviteurs étaient des plantes sensibles, des dryades, pour la plupart faits de bois. Lorsqu'ils vieillissaient, leur corps grandissait et parfois ils se transformaient en d'immenses arbres, s'intégrant au jardin paradisiaque.

Cependant ce lieu était menacé par des envahisseurs d'un autre monde. Ils s'étaient introduits dans ce monde et avaient lâché leurs sombres serviteurs pour qu'ils détruisent ce paradis. Vous, les vrais serviteurs des jardins, êtes les seuls capables de les arrêter !

 

Merci patron !

 

Un Boss apparait donc quand un arbre apparait. Un Boss c’est un des chefs des noirauds. On pioche une carte et on découvre qui est le vilain qu’on a dérangé.

Sur cette cartes apparaissent deux textes. Le premier indique quelles sont les conséquences de la présence de ce Boss. En général il nous complique la vie. Un des très moches fait apparaître un dé noir à chaque tour quoiqu’il se passe. C’est chaud !

14b0ac698c2580b966161670591d74938191.jpe

Les Boss ont des valeurs qui reflètent les emmerdouillements qu'ils nous font

 

Le second texte indique sous quelle condition le Boss peut être détruit. Ne plus avoir de dés noirs sur le plateau par exemple.

Comble du malheur, on peut avoir trois grands anciensBoss, en même temps. Là on est dans le caca !

D’ailleurs c’est également le levier pour gérer la difficulté du jeu. Les débutants commenceront la partie sans Boss tandis que les vieux briscards commenceront avec 3 gros moches directement.

Les Boss ont également des points de victoire que nous gagneront quand nous les aurons défaits. 

 

Comme un ouragan qui est passé sur moi 

 

Je vous parlais de réaction en chaîne. Pas seulement parce que nous faisons des groupes de dés de même valeur mais aussi parce cette réaction peut en entraîner une autre qui en entraîne une comme l’effet domino du papillon de la pierrequi roule (ou quelque chose du genre). Cela nous permet de faire de chouettes coups mais qu’il faut préparer un peu à l’avance et donc prendre parfois des risques.

L’intérêt c’est que cela nettoie bien le plateau de jeu et nous redonne des dés coincés dessus, cela détruit souvent des dés noirs et accélère l’apparition des arbres. C’est là un des points les plus tactiques et les plus réjouissant du jeu.

Les réactions en chaîne rapporte également des points de victoire : 4 pour 2 réactions, 9  pour trois et ainsi de suite. Le carré du nombre de réactions donc...

Mais comment faire de la tactique quand on est dépendant d’un jet de dé ?

 

69da837a8d4fefd5125c0088ce7fa0ce3f39.jpe71da8f085de7f9650b04a857b2103e45e93a.jpe89c1abbffcc46a7c401249be6492998c5093.jpe

Un chaîne de 3 cinq est créée -  Le 5 maître devient un 6 les autre disparaissent - la chaîne de 6 va créer un arbre

 

Le moral au fond du split

 

Ajouter un dé blanc est donc notre action principale. Ce qui va rendre le jeu tactique et intéressant c’est que nous allons pouvoir spliter dans la joie. Spliter c’est diviser son jet de dé en deux partie. Avec un jet de 4 nous pourrons ainsi placer 1 et 3 ou 2 et 2 (ou un 4 bien entendu). Cela nous donne de la latitude tout en rendant les petits jets toujours utilisable. Jeter un 1 n’est pas ici un vrai handicap puisque nous pourrons en créer à volonté en splitant. Par contre spliter utilise aussi plus de dés et vide notre réserve plus rapidement.

 

Mais alors ? Ils ne sont pas jaunes les Minions ?

 

D’un aspect un peu étrange, Garden of Minions, n’est pas sans évoquer les jeux de Shadi Torbey. Forcément car se sont des jeux solos mais aussi pour la part de poésie qui nous sert ici d’habillage. Il n’en reste que les nombreux dés nous laissent une impression de jeu abstrait.

Ce qui est amusant c’est que ce jeu solo peut se transformer quasi sans modification en jeu à deux coopératif. L’éditeur n’y a pas pensé et n'en fait pas mention mais je vous confirme que cela fonctionne aussi bien ainsi. Chaque joueur joue à tour de rôle et l’on discute évidement ensemble des meilleures options à prendre. 

Le jeu sera proposé en Europe au salon d’Essen 2016. Des règles en français seront disponibles. Les cartes de l'édition que nous avons sont en anglais et japonais.
 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (7)

Default
Narcissse
Narcissse
On connaît la date de sortie ?
sathimon
sathimon
Pour ceux qui le souhaite j'ai les règles fr dispo et mises en page par Kuro :-) envoyez votre mail par mp si vous les voulez :-)
hdnag
hdnag
A noter que le site de Japon Brand (editeur du jeu) nous annonce que ce jeu est sold out pour les précos Essen :-/
jquelin
jquelin
Et on peut le trouver où ce petit jeu qui a l'air bien sympathique ?
grandlapin
grandlapin
Merci pour la présentation!
Dans l'absolu j'aime beaucoup la mécanique de ce jeu, mais j'avoue que l'aspect graphique me rebute un peu.
Vivement qu'on puisse le tester :)
snounn_
snounn_
C'est étonnant comme cela ressemble au jeu sous smartphone Triple Town !
Selguer
Selguer
Voilà un jeu qui me semble bien sympathique !