Guild Ball : Les gars, si on est poignardé, on essaie de rester debout !

Guild Ball : Les gars, si on est poignardé, on essaie de rester debout !
Mister Jamie

Dans le monde ludique il est des jeux qui ne disparaissent jamais. Leurs éditeurs arrêtent de les imprimer, de les développer, de les soutenir… Mais pas les fans. Ceux là deviennent des jeux cultes et la communauté continue de les faire vivre longtemps après que les presses se soient éteintes. Un parfait exemple de cela est BloodBowl, le jeu de football américain fantastique de Games Workshop.

Default

Crée par le célèbre Jarvis Johnson et publié pour la première fois en 1986, Bloodbowl est une parodie du sport américain basée dans un univers alternatif de Warhammer Fantasy. C’est un jeu tour par tour avec des figurines ou chaque joueur incarne le coach d’une équipe de poètes, philosophes et hommes de paix grosses brutes qui veulent te péter la gueule. Ceux-ci sont issue de différentes races fantastiques comme des elfes, morts vivants, Skavens (hommes-rats), Orcs et plein d’autres. Chaque race a ses points forts et le jeu consiste à marquer le plus de buts possibles en tabassant ceux qui essaient de vous arrêter.

Default

La franchise a vu plusieurs formats, notamment le jeu vidéo (le 2 est prévu pour bientôt), ou le jeu de cartes "Bloodbowl Team manager", lui aussi excellent. Cependant le jeu classique, l’original, a dans un première temps était décalé dans la section « jeu spécialisé » de Games Workshop, puis a disparu de leur gamme. Totalement. Et avec cela, tout le soutien officiel.

Default

Et c’est ici que la communauté est entrée en jeu. Avec Jarvis, a été fondée la NAF. Une organisation internationale, - existant toujours a ce jour - aidant à l’organisation des tournois autour du monde, rédigeant les nouvelles versions des règles et, de manière général, aidant le jeu à continuer de vivre.

C’est ainsi que Bloodbowl détient toujours le titre du meilleur jeu de sport fantastique. De temps en temps, arrive un jeu qui essaie de détrôner le Roi. Plusieurs éditeurs ont sorti leur propre jeu de football américain fantastique. Mais malgré une bonne qualité d’édition, aucun n'est jamais vraiment parvenu à détrôner l'ancêtre. C’est en connaissance de cause que j'imagine que le jeu qui suit ne va pas facilement descendre Bloodbowl de son piédestal. Bloodbowl est un peu bien trop vieux et puissant pour être déjoué ainsi, mais, ce petit nouveau a l'air d'avoir compris qu’une autre approche était nécessaire pour arriver à ses fins...

Default

DefaultJe vous présente donc "Guild Ball" de Steamforged Games. Un jeu de sport fantastique qui n’essaie pas de battre Bloodbowl sur son propre terrain, mais plutôt de proposer une nouvelle formule, aussi attirante pour les vétérans du genre que pour les nouvelles recrues.

Première chose: C’est du foot, mais à l’Anglaise. Cela tombe bien car les créateurs sont anglais ! C’est un mélange au « Mob Football » à l’ancien (l’origine du jeu jouée un peu n’importe comment dans les villages du moyen âge) et le Ligue 1 que nous connaissons aujourd’hui.

DefaultSur la table, le jeu a certains airs de Warmachine avec des règles très pointues et bien écrites, attachées à un jeu qui est tourné vers un esprit compétitif, mais qui ne vous empêche pas, néanmoins, de bien vous éclater entre potes. En effet, les créateurs du jeu, Mat Hart et Rich Loxam sont connus pour être des joueurs exceptionnels de Warmachine/Hordes. Quand on fait la comparaison, il y a beaucoup plus de ressemblances que vous ne pouvez penser entre les deux jeux, et ceux en dehors du système de règles ou style de jeu.

Guild Ball est un jeu fondé sur les mêmes principes et objectifs que Warmachine. Ce dernier, qui est maintenant un des jeux de figurines le plus populaires du moment, était vu comme une alternative à Warhammer Fantasy/40k. Sa thématique était différente (Steampunk à la place de fantasy/sci-fi), de plus, il proposait des règles bien plus précises et un systeme de jeu basé sur la compétition et l’amusement. C’est exactement la même stratégie que Steamforge emprunte pour Guild Ball et, si la formule s’avère aussi rentable pour eux que pour Privateer Press (les créateurs de WM/H), ils sont partis pour une belle réussite !

Steamforge vient de terminer la livraison des récompenses de son projet Kickstarter qui, en Fevrier 2014, a levé presque £100,000. C’est une somme impressionnante si on tient compte du fait que le jeu n’a eu que très peu de communication en dehors de L’Angleterre et des cercles de figurinistes.

DefaultGuild Ball se déroule sur un continent divisé en multiples royaumes autrefois dirigé par des seigneurs, des princes marchands ou des rois de pacotille. Après une guerre civile particulièrement longue et violente, les Guildes, organisations assez mineurs à l’époque et basées autour des différentes professions, ont pu réussit à mettre un terme à ce dernière conflit, se retrouvant ainsi au première rang de l’échelle politique. Apres avoir consolidé leur pouvoir, elles ont cherché une manière d’amadouer la population en les réunissent sous un intérêt commun. Ils ont choisi le « mob football », un sport pratiqué principalement dans les villages lors des fêtes, mais très peu organisé. Ce dernièr se retrouve alors soulevé de ses origines humbles. Le voilà transformé en sport national, comme le première ligue que nous connaissons aujourd’hui.

Les Guildes ont ensuite formé leurs propres équipes, utilisant la ligue non seulement pour divertir la population, mais aussi, pour montrer la force de leurs différentes organisations à travers certains actes plus ou moins barbares sur le terrain. Dans le jeu ceci se manifeste de deux manières : de un, l’objectif n’est pas forcément de marquer le plus de buts, vous pouvez aussi accomplir les objectives secrets de votre guilde, ce qui vous rapportera aussi des points. De deux, votre guilde vous donnera accès aux cartes spéciales qui représentent, entre autre, leur influence sur les arbitres, la façon dont ils manipulent leurs fans ou d’autres ressources spécifiques à leur profession.

Pour l’instant il y a 8 Guildes : Les bouchers, brasseurs, alchimistes, pécheurs, mâcons, ingénieurs, Croque-morts et l’union. Chacun avec son style de jeu et ses stratégies bien uniques à eux et, bien-sur, des mascottes qui sont jouables sur le terrain.

DefaultDefault

Default

DefaultDefaultDefault
DefaultDefault

Nous avons affaire ici à un jeu de figurines d’échelle « escarmouche » ou chaque équipe est composée de 6 joueurs. Les figurines ont été longuement travaillées pour fournir des belles pièces facile à assembler. Tout est en métal et d’une très bon qualité donc même un débutant du monde de la figurine n’aura pas de mal à assembler son équipe. Le prix, un élément des jeux de figurines qui peux décourager pas mal de novices, est lui aussi très raisonnable avec des figurines autour de 10€ pièce.

Default

Default

Chaque "joueur" est fournit avec une carte qui vous donnera rapidement accès à ses statistiques et compétences qui lui sont unique. Ainsi, la puissance individuelle, aussi redoutable qu’elle pourrait être, peut varier énormément selon les autres membres de votre équipe et/ou celui de votre adversaire. Graphiquement le jeu est extrêmement bien présenté et même le livre de règles, une étape critique où beaucoup de nouveaux jeux trébuchent presque systématiquement, est beau, cohérent et facile à parcourir. Je pense que ceci est en grande partie dû à l’intervention de Mat Hart, un des auteurs/graphistes qui a bossé sur des jeux vidéo comme Devil May Cry et qui est aussi responsable de certains produits très populaires chez Moo printing.

Default

Le jeu a subit un très long cycle de développement et énormément de playtesting pour assurer une vraie qualité et un équilibre dans ses règles. Dans l'équipe de devellopement nous retrouvons d'énormes vedettes du jeu de figurines comme Jamie Perkins, mondialement reconnu comme l'un des meilleurs joueurs de Warmachine. Quelqu'un qui a énormément œuvré pour développer la communauté. Ou encore Geoff Porritt, encore un joueur reconnu à l’international, mais cette fois ci dans le domaine de Bloodbowl. Domaine où il s'est forgé une carrière comme étant l'un des meilleurs coachs dans l’histoire du jeu. Ces joueurs ont joué, tordu et brisé le jeu jusqu’au dernier dé. Leurs interventions ont rapporté énormément de précisions et corrections qui font de Guild Ball une vrai merveille d’équilibre et fluidité.

DefaultJ’ai pu discuter longuement avec l’équipe de Steamforged cette année à Salute (Avril 2015) où Guild Ball était sans le doute LE jeu le plus chaud du salon, avec des gens qui faisaient la queue pour pouvoir le tester. Mat et Rich (les créateurs) sont extrêmement contents de la réception du leur jeu et ont déjà commencé à travailler sur la saison 2 qui amène de nouveaux "joueurs", cartes de guilde et autre pour assurer une évolution continuelle du jeu chaque année. Pour nous, dans l’hexagone, comme ils ont très, très envie d'implanter le jeu dans d’autres pays, une traduction française est à prévoir dans l’avenir proche.

Comme je l’ai dit au début de l'article, Guild Ball ne détrônera pas Bloodbowl, trop implanté et trop populaire pour cela, mais cette nouveauté est assez intéressante et poli pour attirer beaucoup de joueurs fans du genre. Il commence modestement mais je pense que, s’il est bien géré et soutenu par Steamforge et ses fans, nous allons beaucoup entendre parler de lui dans le futur. Cherchant à démarrer le jeu organisé et à faire avancer la communauté, ils ne perdent pas de temps avec l’organisation de leurs premiers tournois qui auront lieu ce mois ci au UK Games Expo. Je serais présent pour surveiller les premières ressentis de ce nouveau jeu et je ne manquerais pas à vous les communiquer !

Default


Guild Ball
Un jeu de Mat Hart, Richard Loxam
Illustré par Doug Telford
Publié par
2 à 2 joueurs
A partir de 14 ans
Langue de la règle: Anglaise
Durée: 60 minutes


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Guild Ball
Guild Ball
Par Mat Hart et Richard Loxam
Illustré par Doug Telford
2 14+ 60´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Kommentare (5)

Default
Dahkon
Dahkon

J'ai aussi hate de voir la vidéo mais mesurer pour déplacer des fig sur un plateau c'est quand même pas génial.

C'est vraiment un point qui me gênait sur W40k ou autre Confrontation.

Là ils ont un plateau, ils auraient pu mettre des cases, hexagones ou zones pour un déplacement plus casual friendly.

fifileloup
fifileloup

J'allais le dire concernant le style, bravo Mister Jamie :)

Et une fois de plus très bon article.

Eolindel
Eolindel

Un très bon article Mr Jamie ;) (et une grosse amélioration de style par rapport à l'article sur Zombicide black plague).

Ça nous met l'eau à la bouche pour une TTTV. Et ça nous met l'eau à la bouche tout court pour tout dire.

Robin Favier
Robin Favier

Une TTTV pour ce joli jeu de soccer fantastique et déjantée est-elle envisagée ? Car sur le papier (virtuel), l'article ne manque pas d'éveiller la curiosité.

Mister Jamie
Mister Jamie

@Lissothus Et ben, figurez vous quand je les ai rencontré a Salute, ces monsieurs ont pu prendre suffisament de mon argent pour que je m'échappe avec 2 équipes. Donc oui, une vidéo est a venir ;)