Docteur Mops

Hearthstone, le JCC en ligne de Blizzard

Hearthstone, le JCC en ligne de Blizzard

J’aurais voulu vous en parler un peu plus tôt mais le temps que je fasse un petit tour du propriétaire et la bêta fermée fermait… Aujourd’hui nous sommes toujours en bêta mais publique cette fois donc plus besoin de clé pour vous essayer à "Hearthstone".

"Hearthstone" ? Le nouveau de jeu de Blizzard ? Oui ! Oui ! C’est bien ça et non, nous n’avons pas été piraté par CanardPC, vous êtes toujours sur Tric Trac et j’écris sur les jeux online si je veux d’abord !!!

Vous allez néanmoins comprendre très vite, que je ne suis pas encore passé du côté obscur de la Force. De fait "Hearthstone" est certes un jeu online mais c’est surtout une version non matérialisée d’un jeu de cartes à collectionner. Vous vous souvenez certainement du jeu de cartes à collectionner du monde de World of Warcraft. "Hearthstone" n’est pas un clone de celui-ci mais un vrai nouveau jeu complet qui s’inspire du riche monde de Warcraft et donc aussi de WoW.

Le jeu s’installe en partie sur notre ordinateur mais se joue en ligne via un lanceur connecté au Battlenet de Blizzard sur lequel, il faut donc ouvrir un compte. Le compte et le jeu sont gratuits mais il sera toujours possible de s’acheter des decks virtuels avec du vrai argent local. Rien d’obligatoire de ce côté puisque l’on pourra également gagner de nouvelles cartes en jouant gratuitement, mais ceci sera évidemment beaucoup plus long.

Default

Une des premières chose qui saute aux yeux c’est la filiation assez évidente avec « Magic l’Assemblée » à tel point que le jeu fut présenté par certains comme un Magic allégé. De fait, ce n’est pas si loin de la vérité mais à l’usage, si on se retrouve dans un domaine qui sera familier aux anciens joueurs, "Hearthstone" propose un gameplay réellement novateur qui donne des parties nerveuses et rapides.

Pour commencer, les joueurs débutants se verront attribuer des decks de base correspondant à des starters dans un jeu de cartes non virtuel.

Chacun de ces decks est attribué à un héros connu du monde de Warcraft. Chaque héros appartient à une classe : magicien, voleur, guerrier, chaman, etc.

Certaines cartes ne sont utilisables que pour une classe, ce qui va donner un style de jeu. D’autres sont des cartes génériques qui peuvent être utilisées par toutes les classes.

DefaultDefault

De plus, chaque perso possède un pouvoir spécial, utilisable en jeu. Un pouvoir pas ultime mais qui, bien utilisé fera parfois la différence.

Le jeu propose des duels soit contre des IA (en général pour s’entraîner) soit contre d’autres joueurs. Un système de classement fera que la plupart du temps nous serons confronté à des adversaires du même niveau que nous.

Une fois en duel, une partie commence toujours par la pioche de cartes. En fonction de qui commence la partie, le nombre de cartes variera et une carte spéciale offrant un mana supplémentaire sera accordée.

DefaultDefault

Pas de veine, nous avons tiré des grosses cartes en début de jeu ? Chaque joueur a la possibilité de refuser une ou plusieurs cartes. Celles-ci réintégreront la pioche et de nouvelles cartes seront tirées pour les remplacer. Par contre cette fois, c’est définitif et la partie peut commencer.

À notre tour, nous allons pouvoir jouer autant de cartes que nous le souhaitons mais surtout que nous le pouvons. Pour pouvoir jouer une carte, il faut payer le coût en mana de celle-ci. Contrairement à «Magic », ici pas de terrains. Au premier tour, on reçoit 1 mana, 2 au deuxième, etc. et ceci jusqu’à un montant de 10. Les manas non utilisés disparaîtront en fin de tour.

On trouvera donc des cartes avec des couts de 0 à 10.

DefaultDefault

Les cartes représentent les forces du héros. Beaucoup de celles-ci sont des créatures. Comme dans « Magic », les créatures qui viennent d’être invoquées ne seront disponibles qu’au tour suivant sauf compétence spéciale.

Chaque créature dispose d’une force d’attaque et d’une force de défense. Certaines auront également des capacités spéciales. On trouve des créatures qui peuvent attaquer de suite, d’autres qui obligent l’adversaire à les cibler avant tout, d’autres qui donnent des modificateurs à d’autres créatures, des créatures qui en invoquent elles-mêmes d’autres etc. L’intérêt du jeu online est que le système va gérer intégralement tous ces modificateurs. Pas besoin de compter, de mettre des marqueurs ou de se souvenir.

Default

Chaque héros dispose en début de combat 30 points de vie. Le but est de faire passer l’adversaire à 0 ou moins.

Quand des créatures peuvent attaquer, le joueur qui les possède peut choisir entre attaquer les créatures adverses ou le héros adverse. Si on attaque le héros, celui perd autant de points de vie que la force d’attaque de la créature. Dans un combat contre une autre créature, chaque créature s’inflige des points de dégâts égaux à la force d’attaque de l’adversaire. Ceux-ci viennent faire baisser le score de défense qui, s’il tombe à 0 ou moins détruira la créature.

Attention dans "Hearthstone", les créatures ne guérissent pas entre les tours. Les points de dégâts encaissés sont définitifs. (Certains persos sont de gentils guérisseurs mais pas tous).

Les autres cartes représentent en général des sort ou des objets. Les objets permettent d’équiper certaines créatures, les sorts ont des effets variés, qui vont du dégât direct (boule de feu) à la transformation en grenouille 0-1, en passant par des choses diverses et variées.

Une fois les decks de base testés, quelques cartes gagnées qui vont venir rejoindre notre collection, il est temps de se fabriquer son propre deck.

Default

Le jeu propose une interface très simple, qui permet de choisir parmi sa collection. On peut même, au début demander quelques conseils et une IA nous proposera quelques cartes selon ce que nous avons déjà choisi. Une des premières choses que l’on apprend est à fabriquer un deck équilibré en coût d’incantation. Si les cartes les plus puissantes sont celles qui coûtent le plus, n’oublions pas qu’une carte de 10 manas ne pourra se jouer avant le tour 10. Le temps qu’on y arrive, il se sera déjà passé bien des choses.

Inversement, tentez le deck petites cartes est aussi risqué car on ne pioche qu’une carte par tour (sauf capacités et sorts spéciaux). Nous débuterons donc très vite mais nous allons nous retrouver en milieu de partie un peu démuni contre des bestioles vraiment plus costauds.

Comment compose t’on un deck personnalisé ?

Tous les decks se composent exclusivement de 30 cartes. Une même carte ne peut être présente plus de 2 fois dans un deck. Certaines cartes une seule fois.

La diversité est donc obligatoire. Certaines cartes font de jolis combos mais sortiront-elles au bon moment ?

Des raretés.

Comme dans la plupart des JCC, il existe plusieurs niveaux de rareté. Lors des parties, des récompenses sont accordées aux joueurs suite à la réussite de missions. Ces missions sont fournies régulièrement et adaptées à l’expérience du joueur. Ainsi, une mission peut consister à remporter X victoires avec un même perso. Ces missions sont des challenges très agréables qui vont permettre de nous diversifier et d’explorer l’ensemble du jeu.

Une fois le chalenge rempli, nous seront récompensés par des pouicos de l’or virtuel. Pour 100 pièces d’or, nous pourrons acheter un booster de cartes. Dans ce booster se trouvera des cartes plus rares. Parfois une seule, parfois plusieurs. De quoi enrichir sa collection et ses stratégies.

Default

Des cartes persos.

Les cartes autres que les communes peuvent être désenchantées dans une sorte de laboratoire du jeu. Le désenchantement (comme dans WoW) permet de récolter de la poussière magique. Plus la carte est rare, plus on en récolte. Avec cette poudre, il va être possible de se créer des cartes personnalisées. Pour l’instant, je n’ai pas encore testé la chose…

Un autre moyen d’obtenir des récompenses est de participer à des tournois. La participation à un tournoi demande une inscription en or. Ces tournois se font en draftant des cartes puis en affrontant en manches successives les autres adversaires. Plus on remporte de victoires, plus on touchera de récompenses.

Alors ? Vous en pensez quoi ?

Je ne vous cache pas que dans un premier temps je fus un peu suspicieux, à cause de ce croisement effrayant entre l’annonce d’une grosse licence et celle qui comparait le jeu à "Magic".

Le gameplay in english

Si les deux se confirment effectivement dès la première partie ce n’est d’abord pas un souci mais plutôt un plaisir, et surtout, "Hearthstone" propose des solutions efficaces aux soucis que l’on pouvait trouver à son grand frère.

D’abord une belle progression dans le gameplay avec l’accroissement du mana disponible et qui n’est pas soumis à l’aléa. Ensuite l’interface est à la fois agréable et simple à utiliser. Et puis les parties sont très rapides. Bien entendu, le hasard de la pioche nous jouera quelquefois de vilains tours. Sauf que… notre agonie sera rapide et la vengeance vite effectuée.

Par contre quand on met le doigt dedans… Je connais déjà quelques primo testeurs du milieu ludique qui ont le bras qui est parti complètement. Bref si vous n’avez pas trop peur de succomber au-delà du raisonnable, je ne peux que vous conseiller d’essayer sans frais cette nouveauté.

Si vous souhaitez persévérer, sachez que Blizzard ne fera pas disparaître violemment tous vos gains (ni vos achats) lors du passage à la version publique. Ouf !

► Nous en parlions déjà ici : clic !
Le site officiel et l'inscription : clic !


« Hearthstone - Heroes of Warcraft »
Un jeu de l'équipe Blizzard
Illustré par plein de gens
Publié chez Blizzard Entertainment
1 à 1 joueurs
à partir de 8 ans
Langue des règles: France
Durée: 15 minutes
Prix: Gratuit mais pas forcément


Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (20)

Default
brunogaia
brunogaia

Ayant été très dur avec ce jeu, je reviens non pas pour m'excuser mais pour relativiser.

Avantages:

le système de quêtes quotidiennes et de 10 or pour trois victoires permet aux joueurs qui (comme moi) ne veulent pas servir de vache à lait de profiter du mode arène (très intéressant "financièrement" même si -et cela je le confirme et le répète- extrêmement lié au hasard) sans débourser un sou.

En effet certaines cartes "cheap" permettent en combinaison de gagner pas mal de parties. J'ai créé moi-même avec 90% de cartes de base qui gagne 5/6 sans problème. MAIS face à des adversaires évidemment "récents" dès que l'on tombe sur du lourd avec de la légendaire et de l'épique en veux-tu en voilà... Faut voir.

Il est joli si on aime. Et il n'est pas si peu profond que ça. Aussi, on est content au fond de retrouver le "plaisir" de MtG auquel j'ai joué un... Certain temps... sans avoir à se fader la monstruosité de milliards de cartes XD

Inconvénient (en plus de ceux déjà cités: donc, et je le maintient: luck et fric)

Certains cartes/types de jeu OBLIGENT à prévoir son deck contre eux. Je cite en particulier le serviteur camouflé du démoniste qui donne 1PV par tout à un serviteur allié. Sans carte permettant d'effectuer 1 dégât NON CIBLE la partie est perdue face à un deck démoniste dès que celle-ci sort.

Cela FORCE la constitution du deck et c'est peu intuitif.

Résumons: fan des jeux Portal et de tout ce que l'eurotrash produit de plus élégant, j'ai la critique facile envers les grosses machines ricaines du genre Blizzard.

Toutefois jeter le bébé avec l'eau du bain est stupide en effet.

Evolution à surveiller. Et pas un jeu à mettre entre toutes les mains parce que (en particulier en mode arène) il peut être extrêmement frustrant de par le hasard. (en même temps personne ne vous force à y jouer en arène, même si enchaîner les victoires dans ce mode est l'assurance de se constituer gratuitement une collection à 200 euros payée plein pot...)

woops
woops

La chance hein ? Le déséquilibre ?

Et bien je joue et bizarrement ceux qui invoquent la chance ont un taux de victoires souvent bas.

Tout à fait étrangement par contre ceux qui ont des taux de victoires entre 60 et 75% ne parlent jamais de chance ou de poisse ou de déséquilibre.

Après c'est sur que la chance est facile à blâmer.

----

Je rappelle ici que le mode arene (appelé tournoi par le bon Docteur), permet de jouer avec l'ensemble des cartes du jeu quelque soit notre propre collection. (Tout le monde est égal donc)

Etant donné qu'on choisit chaque carte parmi 3 tirées au hasard certains ici aussi parleront de pas_de_bol ou de chance_insolente_que_c'est_vraiment_pas_juste et là aussi on trouvera des joueurs qui soumis aux même conditions gagneront 72% de leurs arenes. (cf Trump par exemple dont les stats sont disponibles ici : http://local.se/trumpstats.pl)

----

Quand au déséquilibre je ne suis pas sur de comprendre de quoi on parle. Les cartes n'auraient pas toutes la même puissance ? SANS DECONNER :p ! (désolé l'expression m'a échappé)

C'est un JCC, il y a un écart d'une carte à l'autre mais ici blizzard a fait un bon boulot l'écart est présent (ce qui est nécessaire dans un JCC) mais pas abyssal et de plus les synergies et combos rendent beaucoup de cartes médiocres par elle même, excellentes dès lors qu'elles participent à un jeu construit pour elles.
Regarder l'équilibrage carte par carte n'a strictement aucun sens (sauf si elle est présente dans 90% des jeux)

----

Bref, j'ai dépensé pour ma part 15 € dans le jeu depuis le mois de novembre, ma collection de carte est très modeste et ne me permet pas de jouer contre les meilleurs joueurs, ça tombe bien le jeu me fait affronter des gens de mon niveau et je bats régulièrement des joueurs aux jeux garnis des cartes les plus rares.
Je fais beaucoup d'arènes et si je ne dépasser pas les 3-4 victoires au début je gagne régulièrement 9 ou 10 désormais pourtant TOUJOURS dans les même conditions.

----

enfin pour le monsieur qui fait l'apologie des jeux "aggro" (des jeux qui cherchent à submerger l'adversaire très rapidement), je suis un joueur contrôle (qui cherche à gagner en milieu ou fin de partie) et je m'en sors très très bien quelque soit le mode merci.

----

Comme en jeu de société, on retrouve des gens qui tirent des conclusions très rapide dès les premières parties "au jeu X c'est très simple pour gagner il suffit de faire la méthode Y." J'ai entendu ça pour myrmes, olympos, troyes ... Sauf qu'une partie de plus avec d'autres personnes pourraient les démentir.

M'enfin quoiqu'on en est dit sur ce sujet, et quoi que j'ai pu dire et quelque soit le jeu il n'y a qu'une règle :

ça vous amuse, jouez y, ça ne vous amuses plus, n'y jouez plus.

Bon jeu !

shilag
shilag

Un petit commentaire histoire de laisser une chance à ce jeu qui le mérite quand même.

Le jeu est simple, les concepts sont totalement édulcorés par rapport au monstrissime Magic, et pourtant, après la première partie, on a envie d'y revenir car on se dit qu'on a loupé quelques combos intéressantes.

En l'occurrence, oui, c'est un vrai jeu à combo, où, comme tout jeu de cartes, le hasard joue son rôle. En revanche, la petitesse du Deck, la rapidité de mise en action, font que finalement le hasard - dans le tirage des cartes -, malgré la limitation à 2 exemplaires par type de carte, n'est pas plus présent que pour les autres jeux du genre.

Autre immense avantage, les parties prennent de 5 à 10 minutes, pas plus !

Amateurs de complexité, passez votre chemin, pas de texte à rallonge sur les cartes, pas - encore - une multitude d'exceptions totalement absconses pour les noobs qui se rappliquent, et un système de ladder qui fait que celui qui a envie de s'acheter pour 100€ de cartes ne viendra pas embêter le petit poucet qui vient juste passer un bon moment.

Bref, déjà des heures de petits plaisirs sans débourser un sou, quelques inventions intéressantes dans la mécanique, et des illustrations et animations sympas qui ne gâchent pas le plaisir.

un jeu dont je vais suivre l'évolution avec plaisir.

brunogaia
brunogaia

Déséquilibres flagrants. Bref: pay to win et "pay gain and what's that euro that's left in your pocket, don't hide it naughty boy !" Bref: du pur ricain bien sââââââââle.

Hasard de la pioche extrêmement frustrant et peu de mécaniques compensatoires. Mais bon ça c'est les CCG/LCG, on sait ce que ça donne: mécanique pas élégante pour un sous qui prie les dieux du jeu pour que tout se passe et quand tout se passe mal, ben... Tout s'est mal passé et te plains pas t'avais qu'à ne pas jouer à ça p'ti con!

Hasard (encore) ridicule du mode arène (draft payant, cher): si les cartes se complètent c'est la voie royale pour rouler sur ses adversaires impuissants (je le sais, je l'ai fait). Sinon, ben vous avez acheté un booster pour 1 euro 76 et trois parties extrêmement frustrantes pour peu que vos adversaires aient été plus chanceux que vous...

Bref luck luck luck...

-"Y'en a un peu plus de luck ma bonne dame. Je vous la met quand même?

-Euh... Vous voulez pas me servir mon bifteak avant?"

Tous les inconvénients de MtG (fric and luck and fric again, "c'mon let's fric again"), moins les avantages (pléthore de cartes qui permettent une vraie personnalisation)

Ah mais, je suis con, c'est un CCG. J'avais dis que je ne jouerais plus jamais à un CCG lorsque j'ai arrêté Magic il y a quinze ans!

Ok je suis con, c'est tout :)

PS: la petite touche qui achève le truc: j'ai appris par un ami qui y a joué (dépensé donc) plus que moi qu'il y avait "des cartes secrètes que même que tu les débloque que quand tu as toutes les cartes de la même famille genre un super murloc qui déchire tout! yeah!".

...

-"Ah ouais et ça t'a coûté combien?

-ben 70 euros en gros mais c'est cool hein"

Bah ouais mais à ce prix là tu pouvais t'acheter Robinson Crusoé, ou Eldritch Horror, ou Theseus: The Dark Orbit Et Star Realms (pour ne citer que mes derniers achats). Ou.... Ou plein de trucs excellents et tout ce que tu as c'est du caca virtual qui sera obsolète dès la première expansion...

Moche.

amphiprion
amphiprion

Je le trouve beaucoup trop simpliste. Peut-être qu'il s'enrichira tactiquement avec le temps mais pour l'instant on peut faire difficilement plus basique. En effet comme il n'y a rien dans la mécanique, tout se résumera aux cartes. Bof Bof donc, un simple Nième JCC...

Rodenbach
Rodenbach

Je suis étonné que personne n'ait encore fait la comparaison avec Order And Chaos Duel de Gameloft/Ubisoft, dans lequel on retrouve pas mal des ingrédients cités dans l'article. Je ne connais pas tous les autres jeux de cartes mais c'est probablement à celui-ci qu'il ressemble le plus. Et à mon avis c'est à lui qu'il veut tailler une croupière !

Pour ce qui est de la preuve d'achat dans la boîte de Netrunner, je crois que Edge (/FFG) en met toujours dans ses boîtes... mais à mon avis c'est plutôt pour le SAV !... Non ?

superparet
superparet

à noter ce fansite très bien conçu comportant toutes les cartes et un deck builder :

http://fr.hearthhead.com/

Salmanazar
Salmanazar

Perso, j'adore les animations quand on joue une carte ou quand on s'excite sur les éléments de décor. Avec ce jeu, j'ai l'impression d'avoir les possibilités d'un jeu vidéo au service du JDS.

Sinon, il est difficile de battre des joueurs qui ont plus d'expérience que vous. Qq persos faciles à maîtriser dès les 1eres parties, d'autres sont plus subtiles.

Firstmin
Firstmin

Il a été cité Garfield, voici un jeu dans lequel je suis sûr qu'il a participé.

http://www.cardhunter.com

C'est un mix entre dungeon crawl et deckbuilding, que je trouve très intéressant et accessible.

Argone
Argone

@Docteur Mops : Effectivement, j'avais zappé le dossier de presse !