Heroes of Normandie, bientôt le débarquement

Par Docteur Mops

Erschienen am 09.09.2013 • Lecture 6 min. •  12196 vues

Heroes of Normandie, bientôt le débarquement

L’année prochaine verra les commémorations du Débarquement de Normandie alors vous imaginez bien qu’il est probable de voir des jeux sortir sur ce thème. Certains attendent un peu une nouveauté « Mémoire 44 » mais il faut dire que la gamme est déjà très riche alors rien n’est moins sûr de ce côté. En tout cas pas de branle-bas visible chez Days of Wonder pour le moment. C’est d’ailleurs que va nous parvenir la grosse nouveauté et plus précisément d’un très joli projet KickStarter (financement participatif) que l’on devrait pouvoir découvrir sur le salon d’Essen et qui sera vendu en boutiques vraisemblablement en novembre 2013.

Default

« Heroes of Normandie » est désormais certain de voir le jour. Au moment où j’écris ces lignes quelques 950 contributeurs ont débloqué la somme de 150 000£ sur les 30 000 minimums demandés. Mais que font-ils avec tout cet argent me direz-vous ? En plus des multiples bonus réservés aux financeurs cette somme va permettre de grossir le tirage du jeu qui du coût ne profitera pas seulement au millier de financeurs. Le jeu sortira donc en boutique. Et en français puisque les auteurs Yann et Clem sont français.

Vous avez peut-être déjà entendu parler d’eux puisqu’ils ont créé en 2007 un jeu nommé « Frontières » et qui était édité chez Asmodée. « Heroes of Normandie » c’est le grand frère de « Frontières ». Les deux auteurs ont retravaillé le moteur. Et ils l’ont retravaillé suffisamment d’ailleurs pour que la filiation ne saute pas aux yeux. D’ailleurs parmi les différences de tailles « Frontières » était un jeu qui utilisait des réglettes de distances comme les jeux de guerres de figurines traditionnels alors que « Heroes of Normandie » prend place sur des plateaux de jeux modulables avec des cases pour gérer les déplacements.

Le plus gros point commun c’est que les deux jeux appartiennent à la famille des jeux de figurines sans figurines. Par facile d’ailleurs de trouver une frontière stricte entre certains jeux de figurines et d’autres de pions.

Default

Comme le laisse entendre son nom « HoN » se propose de simuler des combats de la seconde guerre mondiale. Le jeu propose des pions réversibles représentant diverses sortes d’unités historiques ou imaginaires dans le cas de certains héros. Plus qu’une simulation historique, le jeu prend modèle sur les films de guerre. Les tuiles d’unités offrent un système d’icônes permettant d’avoir sous les yeux leurs caractéristiques sans avoir besoin de se référer aux règles à tout bout de champs.

L’impression recto/verso permet d’avoir une représentation de la même unité mais une fois qu’elle a prise des dommages. Les caractéristiques sont alors modifiées en fonction.

Bien que romancés, les scénarios et les règles se veulent respectueux de la réalité historique. C’est ainsi qu’on trouvera un mode de recrutement des unités qui reprend les structures militaires de l’époque.

Default

Une partie de « HoN » commence toujours par le choix d’un scénario. Dans la boîte de cette première édition devrait se trouver une dizaine de scénarios différents classés par ordre de difficulté. Chaque scénario indiquera comment créer son plateau de jeu à l’aide des éléments modulaires fournis et le nombre de points d’armée disponible pour chaque camp. Les conditions de victoires pourront être très différentes suivant les scénarios.

Chaque partie de « HoN » se déroule en 7 tours maxima. C’est à l’issue du dernier tour qu’on comptera les points de victoire de chaque camp. Rien n’empêche par ailleurs les plus mordus de continuer au-delà des 7 tours préconisés.

Cette fois les combats se dérouleront dans les bocages de Normandie en ce merveilleux été de 1944.
Le soleil brille, les marguerites fleurissent, les mitrailleuses font entendre leur tactac romantique dans le petit matin. Dans ces paysages normands des milliers d'hommes vont se battre et mourir, en brave ou en lâche. Ou alors, juste en homme... Mais nous, nous allons nous concentrer sur les héros, ceux qui peuplent les films de guerre de l'âge d'or hollywoodien. Un Pont Trop Loin, Le Jour le Plus Long, Patton, De l'Or Pour les Braves, Il Faut Sauver le Soldat Ryan... voilà nos inspirations, voilà ce que l'on vous offre ! Nous avons repris le système de Frontières qui a montré son efficacité et qui a eu un certain succès auprès de la communauté ludique et nous l'avons shooté avec une bonne dose de d'adrénaline. Nous avons voulu le simplifier sur quelques aspects tout en gardant sa richesse.
Nous avons voulu dynamiser le rythme, rendre explosif les partie et vous apporter encore plus de plaisir quand vous massacrerez sous vos tirs de MG3 ces pauvres GI's ou que vous écraserez sous vos obus ces salauds de Nazis !

Default

Une fois le scénario choisi et le plateau installé, chaque camp va acheter des tuiles Recrutement. Toute la conception de vos forces se fera autour de ce principe. Il faudra néanmoins conserver quelques points de création pour les Options de Recrutement. Ces options sont liées aux tuiles recrutement et doivent pouvoir s’insérer dans celles-ci sans avoir à user d’un marteau… On y trouve des Soutiens, du Matériel, des Caractères pour les soldats, des Ordonnances. Des Héros peuvent aussi enter dans cette phase d’achats mais ils sont gérés indépendamment.

Default

Chaque camp dispose aussi de cartes à jouer. On peut créer son propre paquet de carte en début de partie en conservant en main un minimum de 30 cartes. Certaines demandent la présence d’unités spécifiques. Ces cartes viendront pimenter les parties d’événements particuliers.

Default

Une fois les forces de chaque camp achetées, celles-ci seront déployées sur le plateau de jeu.

La partie de préparation est donc ici un élément important de la partie de jeu.

Le tour de jeu est très simple. Il se divise en trois phases : Ordres, Activations et Réserve.

Durant la phase d’ordre, les joueurs vont simultanément distribuer une dizaine de pions d’ordre numérotée de 1 à 10. Cela indiquera l’ordre d’activation des unités. Le nombre de pions Ordres disponibles variera en fonction de la composition de l’armée et de l’état de celle-ci. Pour rajouter un peu de filouterie, chaque camp dispose d’un Leurre qui ressemble à un Pion Ordre, qui en a le goût et la couleur mais qui n’en est pas !

Si jamais un camp arrive à mettre ses ennemis dans la confusion, il obtiendra plus de Pions Leurres.

Arrivé à la Phase d’Activation, il n’y aura plus qu’a choisir ce que font les unités dans l’ordre choisit précédemment : Déplacement et Assaut ou Tir.

Default

Le déplacement est très simple. On regarde la valeur indiquée sur le pion et on peut bouger d’autant de case. Bien entendu on ne traverse pas les ennemis et certains terrains ont une incidence sur le mouvement.

L’Assaut est une capacité spéciale de certaines unités qui peuvent attaquer à la fin de leur mouvement si c’est possible.

Les tirs ne peuvent être fait que par des unités qui ne se déplacent pas. Enfin en général puisque certaines unités motorisées sont spécialement conçues pour tirer en mouvement. Pour se faire on regarde si la ligne de tir est libre et pan ! Dans ce jeu, la portée des tirs est rarement prise en compte puisque nous sommes dans de l’escarmouche.

Et comment on tue les méchants ?

Ici non plus pas de calculs compliqués. Certains combats se résolvent en prenant le score du meilleur dé d’un lancer de deux plus les bonus ou malus. D’autres se font avec un seul dé plus modificateur.

Ainsi dans un assaut standard, l’attaquant lance 2 dés, garde le meilleur et ajoute ses bonus. Le défenseur jette un dé et ajoute ses bonus. Le score le plus élevé remporte le combat. Le résultat est que le perdant soit retourne la tuile de l’unité qui devient blessée soit elle l’était déjà et elle est alors détruite.

Default

Il existe plein de petites règles spéciales destinées à gérer des situations spécifiques comme les fumigènes, les mines, les obus, etc.… Tout cela s’apprend peu à peu au fil des scénarios et les joueurs n’en auront pas besoin pour leurs premières parties.

Vous pourrez en savoir plus en détails puisque les règles (encore en cours) en français sont disponibles à la consultation.

De nombreux Packs Scénarios dont certains disponibles pour les financeurs devraient ensuite voir le jours. Vous pourrez en avoir un bel aperçu sur la page du KickStarter.

Vous savez tout ou presque.

« Heroes of Normandie »
Un jeu de Clem et Yann
Illustré par Alexandre Bonvalot
Publié chez Devil Pig Games
Distribution : Non communiqué
Pour 2 joueurs dès 10 ans
Public : Connaisseurs
Durée : 60 min
Disponibilité : novembre 2013
Prix : non communiqué

Retrouvez les auteurs qui présentaient "Frontières" sur Tric Trac TV

► Le site de l'éditeur

► Le projet sur KickStarter

► Le site des fans de "Heros of Normandie"

► Les règles françaises du jeu (en cours)


Docteur Mops

Kommentare (4)

Default
Ol_ivre
Ol_ivre

Enfin la solution a mon envie de jeux de figurines sans avoir à acheter et peindre toute une armée.

Plus que 2 petits mois et la Normandie est a moi. (je suis légèrement mégalo mais je me soigne)

genesteal
genesteal

Oui, c'est vrai qu'il y a un petit air de "Metal Slug" dans "Heroes of Normandie", sans vraiment le copier.

Le jeu joue sur le coté caricature/pulp dans son aspect graphique.

Vivement novembre que je reçoive le colis de mon pledge. :)

Salmanazar
Salmanazar

Suis je le seul à voir un air de Metal Slug dans les graphismes ? J'aime !

sgtgorilla
sgtgorilla

Tyiens je ne me rappelais plus qu'un éditeur français serait sur le jeu après le KS. C'est très bien pour ce jeu.