Monsieur Phal

Ils vont disparaitre

Ils vont disparaitre

Si vous allez faire vos courses ludiques, peut-être que cette liste va vous intéresser. La liste des jeux que si vous les loupez maintenant, ça risque d'être dur de les retrouver parce que les éditeurs les laisse tomber d'ils ne referont pas de tirage. Spielbox, le site allemand de la revue éponyme, vien de faire paraître cette liste. Liste essentiellement composée de jeux allemands, mais quand un éditeur allemand stoppe une production, elle stoppe généralement aussi en France, que le jeu soit en version française ou pas...

Il est à noter l'arrêt de "Goa" qui se doit d'être dans toutes les bonnes grosses ludothèques d'amateurs qui aiment les jeux un peu costauds. "Edel, Stein & Reich", Tric Trac d'Or 2003, deviendra lui aussi difficile à dénicher. Tout comme tout un tas de petits jeux Kosmos qui nettoie sa gamme à coup de hache avec, par exemple, "Löwenherz" et "Ballon Cup" qui disparaissent...

En même temps, tout ces éditeurs sortent des tas de nouveautés cette année, ça équilibre quoi...


La liste sur Spielbox : cliquez là !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (27)

Default
lenou
lenou

Bonjour,

je suis comme joker75 : je ne suis vraiment pas germanophone ! C'est dommage quand on aime les jeux !

Quelqu'un pourrait-il me dire s'ils vont arrêter La città ? Tikal ?

Merci à l'avance et bonne journée à tous

Timi
Timi

Pour Lost cities l'explication serait (lu sur Boardgame News) qu'une sortie Luxe est prévue pour 2007 (un peu comme celle des Colons de Catane...)

Fadest
Fadest

D'un autre coté, les jeux de Knizia, on fini toujours par les voir réapparaitre sous une forme ou une autre. Donc pour Lost Cities, je ne me fais pas trop de soucis, il reviendra dans 2-3 ans avec comme thème vendeur de voitures (est que je me lance dans la commercialisation des BeuMeu, des Etoiles, ...)

steph de neuch

Je suis aussi étonné de voir Lost Cities dans la liste.

Pourtant je pensais que ce jeu marchait bien comme quoi...

Bruno Faidutti

Ce que dit Karis quant au marché allemand est tout à fait exact, et c'est vrai qu'il y a une véritable course à la nouveauté, voire au nombre de nouveautés, et une fuite en avant qui n'est pas favorable aux gros jeux demandant, de la part des auteurs, des joueurs et des éditeurs un investissement sur la durée. C'est pourquoi je me réjouis de la démarche d'éditeurs qui, comme Days of Wonder, considèrent à priori qu'un jeu a une durée de vie supérieure à un an.

En revanche, dire que les grands auteurs allemands se refusent pour cette raison à "perdre du temps" dans de gros jeux me semble très excessif. ni Knizia 'Beowulf), ni Kramer (Raja, Bison), ni Teuber (Elasund) n'ont abandonné les gros jeux qui, c'est vrai, demandent un travail de mise au point beaucoup plus long. La raison en est qu'ils restent des passionnés qui, comme pas mal d'écrivains, font d'une part les gros pavés qu'ils ont envie de faire et essaient ensuite de vendre, et d'autre part pour assurer les fins de mois de petites choses plus vite faites, mais pas nécessairement moins intéressantes pour l'acheteur - je suis content qu'il sorte des Caylus et des Bison, je suis content qu'il y ait aussi des Jericho et des Poison.

Karis
Karis

D'ailleurs puisque Bruno est dans le coin (et que Diamant est sauvé), ce serait intéressant de connaitre son point de vue économique sur la question...

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur Karis,

Je plussois des deux mains ;o)

Karis
Karis

En fait, on voit ici le revers de la médaille du marché allemand (et pourquoi on ne peut le comparer au marché français).

Dans ce marché ultra-concurrentiel, il n'y a pas de place pour les jeux vieux ou faiblement vendeurs (la qualité n'entre donc pas en ligne de compte). On peut être surpris par la disparition de certains noms (Goa étant le plus surprenant pour moi, mais on a vu la même chose pour Tikal - l'un des plus fameux SdJ), mais tout cela est dicté par un marché en constante remise en question, obligé d'aller toujours plus loin, toujours plus vite et toujours moins cher (les défauts de la société de consommation). Peut importe le fait qu'un jeu soit moins bon que son prédecesseur, s'il est plus neuf...

A cause de cela, les grands auteurs allemands refusent désormais de se consacrer au développement de "gros jeux", car leur temps de création est supérieur à leur temps de vie en magasin. Cela peut paraitre cynique de notre côté du Rhin, mais il faut se mettre à leur place : ils doivent s'adapter au mieux à cette industrie qui les fait vivre.

C'est donc pour cela que je ne suis pas tellement pressé de vivre la même situation en France (oh, ça viendra bien tout de même), et qu'il faut que les gens qui trouvent scandaleuse la différence de prix entre l'Allemagne et la France se rendent bien compte que le fait de se rapprocher du modèle Allemand n'aura pas que des avantages pour eux...

Bruno Faidutti

Je viens d'échanger quelques mails avec les gens de Schmidt, il semble qu'il y ait une erreur dans la liste - il n'a jamais été question qu'ils arrêtent Diamant, qui se vend très très bien.

Torg
Torg

rhaa cette langue allemande et ses mysteres... de traduction.

Das Blondinen Quiz je me demande bien a quoi ca pouvait ressembler...

A noter que les colons de Catane de l'espace, dont la gamme (complete ?) a ete rachetee recemment par Asmodee, disparaissent du catalogue allemand.