Docteur Mops

Jeu et divin, le concept malin-Chrétien et plus si affinité

Jeu et divin, le concept malin-Chrétien et plus si affinité

Default

Nous parlons de temps à autres de jeux dont l’objectif n’est pas purement récréatif mais qui sont en réalité des porteurs d’instruction : des jeux pédagogiques. Il est à noter que l’on pourrait discuter longuement de cette frontière très poreuse et floue du jeu et de la pédagogie. Parfois l’intention est claire mais chacun est à même de comprendre que chaque jeu est porteur d’information et d’apprentissage, y compris quand cet objectif n’est pas ouvertement revendiqué.

Et puis il est des jeux que l’on pourrait juger dans un entre deux. Des jeux dont le but n’est pas pédagogique mais qui véhicule un message.

Default

C’est assurément le cas de Lost Bible qui vient de paraître au Japon. Lost Bible est un jeu de Makoto Nakamura et ce n’est pas son premier essai puisqu’il est également le créateur de La Cène : Qui est le traitre ? Enfin auteur dans ce cas est un terme un peu délicat. Qui est le traitre n’est rien de moins qu’une énième version des Loups-Garou. Ici pas de villageois ni de d’homocanis mais Jésus, les apôtres et un traitre qui ne sera peut pas Juda. Ne le chercher pas, il est désormais épuisé et n’existe qu’en japonais.

N’allez pas croire que nous sommes ici dans du second degré car l’auteur est chrétien et le jeu a été supervisé par Miwa Chishio pasteur de l’église du Christ d’Urawa à Saitima.

Lost Bible reprend le principe de Lost Legacy de Seiji Kanai. Cette fois nous ne chercherons plus un héritage perdu mais un manuscrit biblique.

Default

En fait pour qui sait chercher, il existe un large éventail de jeux faisant référence au christianisme. Comprenez par là des jeux pour les chrétiens qui, pour la grande majorité, reprennent des jeux existants en les transposant à la sauce chrétienne.

En voyant l’actualité de Makoto Nakamura, je me suis remémoré ce qui m’a toujours semblé être le summum de l’adaptation catholique. Dans les années 90 tandis que nous vivions la grande époque des jeux de cartes à collectionner, beaucoup d’éditeurs tentèrent l’expérience avec plus ou moins de succès. Disons plutôt moins puisque la plupart des expériences ont aujourd’hui disparues. Beaucoup voulait investir ce nouveau type de jeu pour sa richesse créative et aussi pour les revenus que les jeux phares rapportaient à leurs éditeurs. Nous avons donc pu découvrir des choses improbables. Je me souviens notamment de ce jeu de cartes à collectionner à gratter (ne riez pas, il y en a eu plusieurs). Le souci des cartes à collectionner à gratter c’est que plus vous jouez plus vos cartes ne valent rien. La vraie fausse bonne idée qui fit que le concept ne dura pas longtemps.

Default

Mais dans les bizarreries ce fut Redemption qui remporta ma palme personnelle. Redemption est un jeu de cartes à collectionner américain chrétien. Il reprend en partie le système de la locomotive Magic the Gathering mais cette fois nous devons libérer des âmes en perdition. Forcément, on ne va pas laisser un joueur incarner le malin alors ces pauvres ères vont apparaître dans le jeu des joueurs et chaque adversaire va s’efforcer de les remettre dans le droit chemin à grand coup d’épées divines si besoin.

On trouve donc les personnages bibliques avec leurs caractéristiques. Ainsi Eve dont la nudité est habilement dissimulée derrière un parterre de fleurs paradisiaques possède 7 de force mais seulement 3 de résistance. Par contre, elle résiste bien aux personnages maléfiques féminins.

Default

Mais le plus épatant, c’est qu’en faisant quelques recherches en vue de cet article, c’est qu’il est toujours édité et que nous en sommes à la quatrième édition avec une communauté de fidèles (c’est le cas de le dire) toujours active.

Son auteur, Rob Anderson, explique qu’il a créé ce jeu car il a été fasciné par les jeux de cartes à collectionner mais que les thèmes abordés ne lui permettait pas de jouer avec sa femme et ses enfants. Il a donc décidé de créer le premier jeu de cartes à collectionner que tout chrétien peut mettre dans les mains de tous les enfants. Qu’importe si les anges ont un petit air de Captain America, c’est pour la bonne cause et la pudeur est respectée.

Default

Rob Anderson est également le non-auteur des Colons de Canaan. Finalement le jeu de société chrétien, s’il n’est pas très représenté en France est un vrai marché. Un marché qui pompe mais qui pompe pour sauver nos âmes.

Toujours est-il que les églises chrétiennes ne virent pas toujours les jeux d’un bon œil mais cela remonte à des époques reculées. Depuis la Renaissance, le jeu bénéficie d’un meilleur accueil chez les autorités morales. Sachez que les jeux vidéos n’échappent pas non plus à la christianisation avec des éditeurs comme Wisdom Tree.

Default

Et côté musulman ? Là les textes sacrés peuvent être plus explicites notamment concernant les jeux de hasard qui sont formellement déconseillés aux croyants. Par ailleurs, il existe quelques jeux qui, tout comme les jeux chrétiens, empruntent des mécanismes connus. La différence est qu’ici on ne créé pas de jeux moralement acceptable pour les croyants mais des jeux éducatifs pour permettre d’enseigner et de réviser les préceptes religieux.

À ce titre Jawâb Speed (réponses rapides) vous rappellera sans doute quelque chose.

Dieu vous garde (contre)

Default


Lost Bible
Un jeu de Makoto Nakamura
Illustré par
Publié par One Draw
2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Langue de la règle: Japonaise
Durée: 10 minutes
Prix: Non renseigné


Default


最後の晩餐~裏切り者は誰だ - La cène : qui est le traitre
5 à 15 joueurs
A partir de 12 ans
Langue de la règle: Japonaise
Durée: 30 minutes
Prix: 1500,00 ¥


Default


Redemption CCG - Starter
Un jeu de Rob Anderson
Publié par Cactus Game Design
2 à 5 joueurs
A partir de 7 ans
Langue de la règle: Anglaise
Durée: 30 minutes
Prix: 12,50 $


Default


Jawâb Speed
Un jeu de on ne sait pas
Illustré par on ne sait pas non plus
Publié par Osratouna
3 à 6 joueurs
A partir de 7 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: 13,00 €


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (7)

Default
Adrienhb
Adrienhb

Credo n'aurait-il pas eu également sa place dans cet article ?

Sandrine et Richard

Bonjour, Bon article, intéressant, comme d'habitude de la part du docteur...

Par contre j'ai eu du mal avec le passage décrivant "qui est le traitre" ou l'orthographe et la syntaxe m'a fait penser à du google translation. Etonnant pour le Docteur...

ericbad
ericbad

Ce lumineux article qui peut en illuminer plus d'un, me fait penser à une scène du film "Au nom d'Anna" ou le personnage de Ben Stiller collectionne des images type Panini sur le thème des rabins.

goupil
goupil

Un marché qui pompe, mais qui pompe pour sauver nos âmes.

... un marché psychopompe, en somme.

duinhir
duinhir

finalement la carte à gratter c'était le système legacy avant l'heure.

Sinon, tant que le jeu est bon, why not, je me demande si il y a de vrais jeux profond, avec pas mal de reflexion (donc pas ceux présentés) sur les thèmes des religions du livre ou asiatique (ou sommes nous finalement cantonnés aux mythologies anciennes)

Arbre2vie
Arbre2vie

Pour moi ce sera une garde sans.

Tom Vuarchex
Tom Vuarchex

Ahahah, merci Mops, je crois que Jawâb speed va rejoindre mon cabinet de curiosité ;)