Monsieur Phal

Keltis, version dés

Keltis, version dés

Il est des détracteurs qui disent que Reiner Knizia tire sur la corde, adaptant jusqu’à plus soif des mécaniques qu’il recycle, encore et encore. Il est des amateurs, des fans qui disent que le maître explore au maximum tous les rouages d’une mécanique, en tirant à chaque fois la subtile substantielle moelle, démontrant ainsi toute la finesse, la richesse de chaque petit point de règle que son cerveau peu créer. Avec « Keltis, le jeu de dés », à vous de voir dans quels camps vous êtes.

« Keltis »

Maître Knizia a remporté le Spiel des Jahres en 2008 avec « Keltis ». Depuis, fort du succès commercial, il a commis des extensions et des déclinaisons. « Keltis, Das Würfelspiel » que l’on peut traduire sans honte par « Keltis, le jeu de dès » est l’une des dernières excroissances du titre. Le jeu n’est pas tout nouveau puisque la version allemande est sortie il y a quelques mois chez Kosmos. Sauf que Kosmos ne distribue pas tous les produits Kosmos en France, et que Filosofia ne fait pas toutes les adaptations. Du coup, Oya arrive, tels les sauveurs, et nous propose la version allemande, mais avec une traduction de leur cru en plus dans la boite, ce qui permet de jouer puisque le jeu ne contient pas de texte.

« Keltis » a été Spiel des Jahres en 2008, depuis il a été décliné...


Et Dieu créa le dé.

Une boîte de « Keltis, Das Würfelspiel », qui est cubique, contient 1 petit plateau recto-verso, 5 dés à 6 faces, 16 pions en bois et 40 jetons en carton. Pas mal pour un jeu qui coute autour de 10€. Le plateau est astucieusement découpé en 4, et il s'assemble tel un puzzle niveau 1 pour enfant de 2 ans. Le jeu s'adresse à des joueurs ayant au moins 8 ans. Les parties vont durée 30 minutes si vous êtes 4 (le maximum), mais beaucoup moins si vous êtes 2 (le minimum).

Default

Comment ça marche ?

Simple, à son tour le joueur actif va pouvoir effectuer jusqu’à deux lancées de dés. Ceux-ci vont donc présenter des faces sur lesquels sont dessinés des symboles. Il y a 5 symboles correspondant à des pistes sur le plateau, et 1 symbole Pierre. Lors du premier lancer, le joueur peut mettre des dés de côté et relancer les autres. À l’issue des deux jets, il va :

  • S’il a au moins 2 symboles Pierre, récupérer un jeton Pierre et le mettre de côté.
  • Choisir l’un des symboles présents sur les dés et faire progresser, sur la piste du plateau correspondant, l’un des marqueurs à sa couleur d’autant de cases que de dés présentant le symbole qu’il a choisie.

Simple.

Oui, c’est simple. Sauf que, forcément, si ce n’était que ça, ce ne serait pas vraiment un jeu très malin, et chacun sait que Reiner Knizia est malin. Donc, le truc, c’est que vous n’avez que 4 marqueurs et qu’il y a 5 pistes.

Ensuite, certaines cases sont marquées d’un trèfle, et lorsque vous terminez votre déplacement pile sur une de ces cases, vous gagnez un déplacement gratuit pour n’importe lequel de vos marqueurs, même que si le

marqueur que vous décidez de déplacer termine sur une case trèfle, vous avez le droit de bouger un autre de vos marqueurs, que même si cet autre marqueur termine son déplacement sur une case trèfle… Vous voyez l’enchainement possible du coup.

Il y a aussi, sur certaines cases, un symbole Pierre, là, quand l’un de vos marqueurs termine son déplacement dessus, vous prenez un jeton Pierre.

Mais tout ça pour quoi ?

Une partie prendra fin quand, en fonction du nombre de joueurs, un certain nombre de marqueurs se trouvera dans la partie haute du plateau. Là, on fera un comptage de points. Pour chaque marqueur, le joueur va marquer les points du niveau qu’il a atteint. Là, il y a une subtilité. Oui. Parfois, il ne vaut mieux pas entrer tous ces marqueurs, car les 3 premières lignes sont négatives. Mais plus vous êtes haut, plus vous marquez. Par exemple, la huitième ligne rapporte 7 points, là où la neuvième en rapportera 10. Rajoutez à cela un subtil tableau de possession de Pierre qui, là aussi, peut être négatif si vous n’avez pas assez de Pierre (si vous en avez 0, c’est -10, si vous en avez 1, c’est -4… si vous en avez 9, c’est 10 points…) et vous avez votre score final. Le joueur ayant le total le plus élevé sera déclaré « Grand Vainqueur ».

Le Maître sait explorer le moindre petit bout de règle pour en tirer un nouveau jeu.

Alors ?

« Keltis, Das Würfelspiel » est simple, très simple. C’est aussi rapide, très rapide. C’est un jeu que l’on peut qualifier de familial, avec de la prise de risque et des décisions qui ne sont pas si idiotes que cela pourrait en avoir l’air. On reconnaît bien la patte du Maître. Vous pouvez le jouer en apéro, entre deux grosses parties ou pendant une grosse partie d’un très gros jeu… Bref, c’est une bonne digression sur le principe du « Keltis » de base. D’autant que la chose ne coute que 10€.

Bon, si vous détestez les tirages de dés, il vaut mieux passer votre chemin, mais vu la durée d’une partie, vos chakras ne vous en voudront pas si vous cédez aux sirènes des petits jeux faciles.

Où et quand de comment ?

Le jeu est disponible depuis quelque temps déjà, mais pas dans toutes les boutiques. Bien qu’étant un Kosmos, il est distribué par Oya, donc le jeu est en allemand, il ne s’appelle pas pour de vrai « Keltis le jeu de dés », mais il y a une traduction de la règle dedans, donc vous pourrez jouer. Surtout que nous avons fait une TTTv pour que vous puissiez voir comment ça fonctionne, vous n’aurez donc même pas besoin de lire la règle.

Default

La TiTiTiVi avec Monsieur Patrick d'Oya

► Pour voir la Tric Trac Tv, c'est là !


« Keltis, Das Würfelspiel »
Un jeu de Reiner Knizia
Pour 2 à 4 joueurs
à partir de 8 ans
pour des parties de 30 minutes
édité par Kosmos
distribué en France par Oya
sortie : il y a quelques semaines
Prix public : autour de 10€


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Kommentare (3)

Default
Dr. Justice
Dr. Justice

L'année 2012 avait été féconde en jeux de dés. Keltis version dés est un des meilleurs sans doute de cette riche cuvée-là, avec Zooloretto et Bohnansa Würfenspiel, même si je ne suis pas fan des boîtes cubiques, assez pénibles tout de même à ranger.

Du hasard bien sûr, mais les cases spéciales sont nombreuses qui permettent de tempérer celui-ci, au point que le jeu se révèle très tactique au bout du compte, avec des choix assez cruciaux à opérer.

Par ailleurs le tablier est double, avec une face plus difficile où certaines cases sont interdites. Cela permet de corser encore le jeu, et c'est c'est bien agréable.

artificier
artificier

Ca a l'air plutôt cool effectivement : parties rapides et un peu de tactique malgré le hasard des dés. Vu le prix, je l'ajoute à ma liste d'achats futurs ;)

Zemeckis
Zemeckis

Ce genre est simple et efficace, ça sent bon. Et petit prix qui plus est :)