La Havane est disponible !

La Havane est disponible !
20.100

Deux après "Cuba", Eggertpsiele et Filosofia remettent les voiles vers la perle des Caraïbes avec "La Havane", un jeu à base de cartes mais pas que, qui sera disponible dès demain en boutique.

Il est à "Cuba" ce que "Caylus Magna Carta" est à "Caylus". Il s'agit d'un jeu de gestion à base de cartes où il va falloir construire des bâtiments, la source de points de victoire. Pour agir, les joueurs disposent de 13 cartes Action qui permettent de récupérer des matériaux de construction, de l'argent, d'en prendre aux autres joueurs ou de récupérer des ouvriers. Tout cela est bien entendu nécessaire pour construire les 36 bâtiments du jeu.

La mécanique qui met en marche tout cela est intéressante et plutôt novatrice. Pour commencer, les joueurs sélectionnent deux de leurs cartes. A son tour, un joueur effectuera donc deux actions. A chaque fin de tour, les joueurs choisissent simultanément une nouvelle carte qui vient remplacer une des deux déjà en jeu. Cela signifie qu'une action sera au moins jouée deux fois de suite et peut être effectuée tous les tours, sans interruption (attention, il n'est pas certain que cette option soit très intéressante !).

La combinaison de deux cartes détermine aussi l'ordre dans lequel vont jouer les joueurs durant le tour grâce à un chiffre compris entre 0 et 9, formant un nombre allant de 01 à 89. Forcément, les cartes aux effets les plus puissants sont celles avec les valeurs les plus fortes qui feront donc jouer en dernier. Alors ? Jouer petit pour rafler la mise le premier en combinant, par exemple, la sieste (aucun effet mais valeur 0) et la mama qui permet de récupérer un maximum de matériaux ? Il faut aussi tenir compte du fait qu'une fois une carte remplacée, elle est défaussée. Il faut alors attendre d'avoir utilisé toutes ses cartes sauf deux pour récupérer sa défausse.

Ces cartes Action servent à acheter des bâtiments, 36 au total, aux coûts divers et variés (matériaux de trois types, argent, ouvriers). Seuls douze sont proposés au maximum, en même temps. Contrainte supplémentaire, à tout moment, seuls quatre sont disponibles à l'achat. Cela dépend de leur position car les bâtiments sont répartis en deux rangées de six et seuls les bâtiments aux extrémités sont achetables.

Bref, ça va cogiter sec pour savoir qui va essayer de prendre tel bâtiment d'abord qui va en libérer tel autre et que donc il va falloir acheter ça et avoir un ouvrier et donc jouer un Architecte mais il va falloir être sûr qu'un autre ne l'aura pas fait avant parce que il n'y en a plus assez dans la réserve mais que dans ce cas, récupérer des gravats fera peut-être la différence et que de toute façon je pourrai conserver mon Architecte pour le tour suivant et jouer une simple Restauration parce que ce vil adversaire a déjà joué sa sieste…

Bref, ce "La Havane" a tout pour plaire pour une durée annoncée inférieure à 45 minutes. Du calcul, de l'opportunisme un peu de chafouinage. Manque plus que Compay pour l'ambiance et c'est parti. Pour se faire une première idée, au moins du matériel, un Open the Box tout en musique est sur trictrac.tv !


> Un Open the Box de "La Havane"


"La Havane"
un jeu de Reinhard Staupe
pour 2 à 4 joueurs
à partir de 10 ans
édité par Filosofia
disponible en boutique à partir de demain

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

La Havane
La Havane
Par Reinhard Staupe
Illustré par Michael Menzel
2-4 10+ 45´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Kommentare (14)

Default
MrDindon
MrDindon

Cuba ne me disait rien mais là je crois que j'ai trouvé mon nouvel achat :-)

ElGrillo
ElGrillo

Je suis 100% d'accord avec Julien plus haut, La Havanne est bien loin de Cuba et n'en est pour moi pas le pendant comme peuvent l'être San Juan et CMC à leurs ainés.

Le jeu est très dynamique, facile à prendre en main avec des règles expliquées en 2 minutes, très light, mais la seule partie faite m'a plu pour ces raisons là.

fourer
fourer

Bonne nouvelle !

Petit jeu bien sympa qui tourne bien !

La fin est rapide et tendu !

Roulio Lombric
Roulio Lombric

Autant Caylus Magna Carta ressemble beaucoup à Caylus, autant San Juan ressemble un peu à Puerto Rico, autant selon moi Havanna ressemble assez peu (voire très peu) à Cuba. A Essen j'étais a priori pas emballé à l'idée d'essayer le jeu, mais au final j'ai trouvé la mécanique passionnante, avec beaucoup d'opportunisme, d'interaction et de coups fourrés, et au final pas mal de calcul et d'organisation dans la gestion de ses cartes rôles.

Quant à y jouer avec un enfant de 6 ans, je pense qu'il faut que l'enfant en question ait déjà un bon passé ludique et soit plutôt dégourdi pour apprécier et survivre contre des adultes : le système d'ordre des tours des joueurs me parait bien subtil pour convenir à des enfants aussi jeunes.

chrischneider
chrischneider

Il est possible que la LIDJA fasse une exception pour ce jeu.... Certes il y a des kubenbôa mais on pourra les remplacer par des totems et des sabliers...

LePionfesseur
LePionfesseur

Avec une magnifique faute à la toute première phrase de l'article :)

Salmanazar
Salmanazar

Comme Ingalls, j'apprécie CMC et SJ, peut être plus que leurs grands frères. Durée de partie, bien à partir de 2, moins de règles que les ainés, l'essentiel est là. J'attends les 1ers retours sur ce havanne !

Ingalls
Ingalls

Vu que je préfère Caylus magna carta à Caylus et San Juan à Puerto Rico, celui-ci me semble tout indiqué pour moi. En fait c'est simple, j'ai gagné du temps et j'ai sauté au dessus de la case Cuba...

starvince
starvince

Aussi sympathique que méchant ce jeu. J'adore. Les personnages sont clairement orienté pour pourrir les plans des autres joueurs, avec une grosse d'opportunisme. C'est très bon pour peu qu'on apprécie de se faire chahuter et que l'on aime les jeux de gestion à choix de personnage.

lonis
lonis

Ah, n'attendait une VF depuis la vidéo d'Essen où on le voyait en VO. Va faire chauffer la carte moi...