Le jour ou les Blips devinrent orphelins

Le jour ou les Blips devinrent orphelins
François Décamp

Tric Trac

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Richard Halliwell, un des piliers de l’équipe des auteurs historiques de Games Workshop.

Tric TracC’est en 1978 qu’il publie Reaper avec Rick Priesley, un des ses futurs collègues de Games Workshop. Reaper : Fantasy Wargame Rules, édité par Tabletop Games, est une règle de jeu qui permet de se lancer dans des parties de jeu de figurines à ruban avec une thématique médiéval-fantastique.

Tric TracElle préfigure la première édition de Warhammer Fantasy Battle, qui sortira chez Games Workshop en 1983, signée par les mêmes auteurs plus Brian Ansell. Dans nos contrées, il faudra attendre 1985 pour avoir droit à la traduction de la deuxième édition, dont la seule vue de la photo de la boite devrait arracher quelques larmes aux plus anciens de nos lecteurs.

Tric TracPuis Richard Halliwell, toujours chez Games Workshop, sera l’auteur de Block Mania en 1987. Ce jeu plein de finesse et dans l’univers de Judge Dredd vous propulsait à la tête d’un bloc de bâtiments et rêvant de détruire les habitants des blocs rivaux.

Tric Trac1988 est marqué par la sortie de Dark Future, jeu de course automobile et de combat motorisé dans un univers à la Mad Max, et beaucoup plus simple que Car Wars. Bien que ce jeu n’ait pas eu la chance de bénéficier de nouvelles éditions, il aura néanmoins marqué de très nombreux joueurs.

 

Blip, blip, blip,…

Tric Trac

C’est en 1989 que sort le chef d’oeuvre de Richard Halliwell : Space Hulk.

Ce jeu à deux oppose une escouade de vaillants Space Marines à une horde de féroces et vicieux Genestealers.

Ces derniers, dont la représentation doit beaucoup à Alien, sont des extraterrestres à la force surhumaine. Il faudra les chasser à l’intérieur de l’épave d’un vaisseau gigantesque : le Space Hulk (d’ou le nom du jeu).

Plusieurs choix de conception vont faire de Space Hulk un jeu marquant :

 - C’est un jeu asymétrique, avec un gros déséquilibre assumé entre les deux camps : d’un coté un sergent menant une pauvre escouade de Marines armés de Bolters (avec parfois quelques personnages spéciaux comme le capitaine, l’archiviste ou les marines munis de lance flammes) ; de l’autre une quantité infinie de Genestealers arrivant par vagues (avec parfois l’ajout des Genestealers Alpha ou même des hybrides qui peuvent utiliser des armes).

 - C’est un jeu à scénarios, et dont la finalité n’est pas nécessairement d’exterminer l’adversaire. Enfin, oui, pour les Genestealers, c’est souvent le cas, mais les Marines peuvent très bien devoir juste tenir un certain nombre de tours, ou aller chercher un objet dans le vaisseau, et pas forcement nettoyer tous les couloirs du Space Hulk de cette vermine chitineuse.

 - C’est un jeu avec un plateau modulaire, que l’on assemble de façon différente à chaque partie, avec des pièces de salles et de couloirs.

 - C’est un jeu à points d’action : chaque joueur peut faire ce qu’il veut, dans les limite de ses points d’actions. Ce qui rend le jeu dynamique et plein de dilemmes : que faire alors que l’on n’a pas assez de points pour faire ce que l’on souhaite ? Et cela se double d’une contrainte de temps pour le joueur Space Marine, car il n’a que 3 minutes pour jouer son tour.

Mais la légende de Space Hulk doit beaucoup à sa gestion du brouillard de guerre, grâce à la trouvaille géniale des blips. En effet, au début de la partie, le joueur Space Marine voit l’intégralité du plateau, mais pas les Genestealers, représentés par des jetons qui reprennent le look d’un blip sur l’écran du radar-gps que possède tout Space Marine qui se respecte. C’est uniquement quand un blip se retrouve dans la ligne de vue d’un Bolter qu’il sera retourné, dévoilant sa valeur de 1 à 3 Genestealers.

Pour les plus curieux d’entre vous, sachez qu’il existe 4 éditions de Space Hulk : l’édition originale en 1989, accompagnés de ses extensions Deathwing, Genestealer, et Space Hulk Campaigns ; puis de nouvelles éditions en 1996, 2009 et 2014. Il faut noter qu’une partie de la légende autour de ce jeu se construisit au gré de la longueur des ruptures de stock entre ces éditions.

 

Merci pour tout, Richard.

Toute l’équipe de Tric Trac adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

 

 

Vous pouvez reprendre une activité normale, pendant que nous partons dans nos placards à la recherche de quelque vieille boite contenant des Genestealers.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Gefällt mir nicht

Les jeux dont on parle dans cet article

Kommentare (19)

Default
Newton7900
Newton7900
Pour ceux qui ont connu la version PC de space Hulk:
- Brothers...
- For the empire !

Quel jeu de plateau et quel adaptation PC (sur disquette à l'époque) mi arcarde/mi stratégie ! (pas le dernière sur Steam que je trouve fade bien que respectant scrupuleusement les règles).
Pikaraph
Pikaraph
Une légende ne meurt que si on l'oublie !
Adrienhb
Adrienhb
Un de mes grands regrets: n'avoir pas fait attention de ce que je faisais de ma boîte... Je ne sais même pas ce qu'elle est devenue. Grand regret pour un grand jeu.
laglute
laglute
C'est un de mes amis, avec qui nous avons eu des parties endiablées de Space Hulk qui m'a annoncé la nouvelle hier.
Space Hulk, toute ma jeunesse : il fallait nous voir, dans la chaleur des sous-pentes de toit, avec nos photocopies de sections assemblées pour constituer des hulks géants, jouant des heures et des heures...
Comme le temps passe...
Et quelle tristesse, nom de nom...
Décidemment, tout fout le camp...
François Décamp
François Décamp
Ha ha ha ! les photocopies moches de sections, les plateaux géants et les parties interminables... je me souviens et je valide !
laglute
laglute
Je ne suis pas sûr que GW aurait validé, vu le merdier qui s'est abattu au fil des années sur les blogueurs qui cherchaient à mettre à dispo les éléments de ce jeu... que GW ne voulait pas rééditer.

Au passage, j'ai eu Dark Future, qui n'était pas terrible.
Nul n'est prophète en son pays.
Gotrek22666
Gotrek22666
Bel hommage pour un créateur de grand talent. Je n'ai jamais eu la chance de pouvoir tester Space Hulk, juste Space crusade. mais l'univers de warhammer fantasy fait partie des mes favoris.
Voodoo
Voodoo
Je serais prêt à vendre mon ainé pour une version KS de Block Mania, la franchise Judge Dredd a vraiment donné de très bon jeux à cette époque !
Tomfuel
Tomfuel
j'ai un coup d'blues tout a coup ... :'-(
Nic23
Nic23
Ah on reconnaitra avec nostalgie la version de Space Hulk bien utilisée : toutes les antennes des spaces marines plastiques sont cassées :)
François Décamp
François Décamp
oui :) Il faut dire que ces satanées antennes étaient si fines que certaines se cassaient d'un simple regard...
bobbylafraise
bobbylafraise
Surtout si elles étaient peintes ;)
Nic23
Nic23
Je confirme ...et c'est à ce moment que je me suis demandé quel etait le lien entre ces personnages plastiques et ceux en plomb...le debut de la fin ;)
bobbylafraise
bobbylafraise
C'est jamais fini; Allez je vais aller dépoussièrer ma boîte de warhammer battle.
laglute
laglute
@François Décamp : et encore, faut voir les toutes petites extrèmités des figurines des ailes-X dans Star Wars Rebellion.
À côté, les antennes des Space marines, c'est du grand luxe !
Docky
Docky
Merci pour cette madeleine ;)
FlatlinedGames
FlatlinedGames
bel hommage :)
drizzt2511
drizzt2511
space hulk sur PC dans les années 90 mais quel kiff !!! quel kiff !!! l'un des meilleurs jeux que j'ai vu
Pas sur d'avoir eu la version plateau mais j'ai du avoir space crusade